PRECIGNE AU XIXème SIECLE

      Les fêtes à Précigné

x15g10

            De temps immémorial existe à Précigné une fête foraine dite «  Assemblée de Pentecôte ».

Vers la fin du XIXème siècle, la Société « Précigné-Vélo » prend l’habitude d’organiser une course cycliste ce même jour.

Les quartiers ont aussi leur fête comme celle du Bas-Bourg qui a lieu le 15 août et qui perdurera jusque vers 1970,

ou celle de la place du Roquet au carrefour de la route de Louailles aussi appelée fête du Haut-Bourg, ou encore celle de la Place Neuve.

            En 1821, la subvention municipale destinée aux fêtes est supprimée ; l’argent économisé sert à donner du pain aux pauvres.

            Un jeu de boules est créé en 1883.

            La même année, se constitue une Union musicale. M. Guittet, l’instituteur, en est le premier directeur.

Elle prend son essor sous la direction de son successeur M. Fontaine. Fréquemment,  elle donne un concert sur les places du bourg.

Les habitants dressent des kiosques et illuminent leurs maisons.

            En 1890, puis 1891, la fanfare participe au concours d’Evron où elle obtient trois premiers prix.

Sur le chemin du retour de ce glorieux week-end, elle fait escale à Sablé pour jouer la Marseillaise et quelques airs appelés « pas redoublés ».

A Précigné, nos musiciens sont acclamés par la population et le Conseil municipal ; les écoliers offrent des fleurs à leur maître.

Le dimanche suivant, un concert se déroule place Neuve pour la remise des palmes et médailles à la bannière de l’Union musicale.

            En décembre de la même année, la fanfare offre une brillante soirée musicale et théâtrale à laquelle assistent deux cent cinquante spectateurs.

Le presse admirative raconte que les frères Léon et Georges Coeffé ont été d’excellents comiques dans la pièce « Poissons d’avril »,

que M. Breton s’est surpassé dans la romance « Violettes fanées » et que Messieurs Nail et Foussier ont chanté en duo.

En février 1893, c’est à l’occasion de Mardi Gras que l’Union musicale monte sur les planches. Un festival de musique est organisé en août 1894.

            Cette Société continuera de se développer jusqu’à la guerre 14-18 qui, hélas, la décimera.

                                                                                                                                             E.M.