Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

LE JOURNAL MUNICIPAL

Ça s'est passé chez nous : en 2014

Mercredi 31 décembre 2014

 Réveillon avant l'heure aux tickets-sports

x15a01

La fête pour une quinzaine de jeunes, ultime animation de l'année pour l'Association municipale sports loisirs culture.

Ils sont toujours les premiers à se plier à la coutume du passage à la nouvelle année : Mercredi après-midi, animateurs et enfants des tickets-sports n'ont pas dérogé à la règle. Chapeaux pointus en guise de couvre-chef, sodas et chocolats, rien ne manquait pour fêter 2015 avant tout le monde : « Cette journée vient conclure les vacances de Noël », indique Damien Étourmy. Six journées d'activité organisées par l'AMSLCP sur les deux semaines : « Du fait des deux vendredis qui ont sauté avec les ponts. »

Danse et théâtre

Mais six jours fertiles en activités culturelles : « À la demande des enfants, les animateurs sont devenus chorégraphes », sourit Julie Charlot. Vedette du moment, la chanteuse Tal a mobilisé les apprentis danseurs sur l'air du « Sens de la vie ». Tandis que de son côté, Camille Guichard initiait la petite troupe au théâtre, « avec des improvisations sur le Père Noël, bien entendu. » Des vacances d'hiver dont les 6-14 ans ont pleinement profité, jusqu'à la dernière minute avant « le réveillon pour de vrai ».





 

Dimanche 21 décembre 2014

Le concert de la Palanquette fait le plein

Inutile de partir en quête d'une place assise ce dimanche à la salle des fêtes sous les coups de quinze heures : Pour vibrer à l'écoute des chants de La Palanquette et de ses invitées, plus de trois cents mélomanes se sont déplacés jusqu'à envahir la mezzanine. Un plateau de choix leur était proposé pour ce concert de Noël : l'ensemble Chœur à cœur d'Auvers-le-Hamon puis Foligammes d'Angers donnaient d'abord le ton, avant de laisser la place aux choristes locaux. 

x14l51a

Bouquet de ce grand moment musical, une célébration commune de la Nativité mit la touche finale sous des salves d'applaudissements.

Dieu sait pourtant si le trac devait habiter les choristes de Foligammes qui donnaient là leur premier concert public. Mais l'interprétation remarquable de la cantate n° 4 de Jean-Sébastien Bach eut tôt fait de dissiper les doutes des auditeurs les plus exigeants. Mieux et à l'écoute d'un poème de Victor Hugo mis en musique par Gabriel Fauré, des « bravos » fusent dans la salle. Auparavant, la chorale d'Auvers avait mis à l'honneur le folklore du Maine, aux côtés de ses homologues russes et savoyards, tandis que le grand Jacques Brel s'invitait avec une de ses premières chansons, « Il y a... », créée voilà plus de soixante ans.

x14l47 x14l48

Vint le tour de La Palanquette sous la direction d'Irina Nikonovich, une chef de chœur dont chacun guette les solos envoûtants : « Depuis l'an dernier, sa présence nous entraîne un peu plus vers des auteurs russes et un répertoire orthodoxe », se félicitait Guy Lemesle, président de la chorale de Précigné. Pour autant, Un air africain plein de rythmes et de contrastes disputait la vedette aux étoiles d'un ciel vénézuélien. Chants sacrés d'Outre-Atlantique, grands classiques français à l'image d'un « Petit papa Noël » enjoué, puis le traditionnel Alléluia couronnaient ce tour du Monde dans une allégresse partagée.

x14l49 x14l50

De la musique populaire en passant par le jazz et jusqu'aux grands classiques, les choristes de Précigné ont dévoilé toutes les facettes de leur talent.

 

 

 

 

 


Vendredi 19 décembre 2014

Espace coiffure change de mains à partir du 6 janvier

x14l45 x14l46

Coralie Desnoës prend la succession de Yolande Caget à la tête d'Espace Coiffure, après trois ans d'apprentissage dans le salon.

Sympathique cérémonie que celle organisée ce vendredi en l'honneur de Yolande Caget : « L'heure de la retraite a sonné, je passe la main », annonçait la coiffeuse de la rue Abbé Chevallier. La succession ? « Espace Coiffure contribue désormais au rajeunissement des commerçants à Précigné, sourit Yolande Caget, c'est Coralie Desnoës qui prendra en main la destinée du salon à partir du mardi 6 janvier. » Âgée de 22 ans, la jeune femme a passé trois années d'apprentissage aux côtés de son ex-patronne : « Ma spécialité, c'est la couleur », confie-t-elle.

Le samedi journée continue

Mais nul doute qu'elle prendra aussi grand plaisir « à coiffer les mariées », ce dont Yolande garde les meilleurs souvenirs dans l'exercice de son art, depuis 1998 à Précigné. Une relève « artistique » que Coralie est aussi bien décidée à assurer : « Le samedi, ce sera journée continue toute l'année, » insiste-t-elle. Et si Espace Coiffure change de mains, le salon garde ainsi les mêmes gestes et une conscience professionnelle identique. À la grande satisfaction de la clientèle nombreuse ce soir-là pour fêter comme il se doit le départ en retraite de leur coiffeuse attitrée.

Les horaires : Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 19 h. Samedi, journée continue de 9 h à 19 h.

 

 



Vendredi 19 décembre 2014

Noël Country à la Résidence Seniors de La Bade

x14l43 x14l44

La prestation du groupe de Country a été suivie d'une joyeuse initiation aux pas de danse du folklore américain.

« Nous convions à chaque période de Noël les résidents et leurs proches à cette fête », indique Nadège Leloup. Vendredi après-midi, plus de 160 spectateurs ont applaudi le groupe Country de Montfort, avant d'exécuter quelques pas de danse ensemble. « Ces manifestations sont financées par la vente des objets décoratifs fabriqués dans nos ateliers », précise la responsable de l'animation. Des calendriers et autres porte-photos qui ont du succès puisqu'ils ont permis la venue d'une chanteuse l'an passé, mais aussi celle d'un groupe de valses viennoises en 2012. « Qui reviendront nous voir l'an prochain », a d'ores et déjà promis Nadège Leloup aux soixante-deux résidents de La Bade et leurs familles.


Le site Internet de La Bade : http://www.residences-espaceetvie.fr/

 

 

 


Vendredi 19 décembre 2014

L'école de La Voutonne a reçu le Père Noël

x14l42

L'imposante stature du Père Noël n'a pas impressionné les enfants qui ont très vite vidé son panier de chocolats.


Guettés depuis les grilles de l'école par des grappes d'enfants impatients, le Père Noël n'avait pas assez de bras ce vendredi matin pour porter toutes ses friandises. Heureusement, son équipe de lutins l'a épaulé tout au long de son passage dans les classes, de la maternelle au CM2. En l'occurrence les parents d'élèves du Conseil local qui proposaient quant à eux un spectacle à la salle des fêtes l'après-midi : « Les P'tits Boulots » de Julo Padpo ont ravi petits et grands. Une comédie tonique et joyeuse qui embarqua les enfants pour un joli voyage dans l'imaginaire, avant les départs en vacances « pour de vrai ».

 

 




Jeudi 18 décembre 2014

Le Père Noël a fait son apparition à l'école privée

x14l41

Jeudi matin sous le préau de l'école catholique : Le Père Noël a fait sa distribution annuelle de friandises aux élèves.

De la petite section au CM2, cent douze élèves ont accueilli le Père Noël ce jeudi sous le préau de l'école Saint-Joseph Saint-Jean. Dans sa hotte, « des cadeaux utiles », selon Alain Brillet, directeur de l'établissement : « Des jeux de cartes et des livres pédagogiques qui resteront dans les classes. » Mais le vieil homme n'a pas manqué de distribuer aussi des friandises avant de jouer avec les plus petits. Le lendemain, un goûter de Noël rassasiait tout ce petit monde, histoire de prendre le chemin des vacances dans les senteurs gourmandes du chocolat chaud et des délicieuses brioches de l'APEL.

Le site Internet de l'école Saint-Joseph Saint-Jean

 

 





Mardi 16 décembre 2014

La foule des grands jours au concert du Brass band

x14l37

Professeur de Musique au Brass band de Précigné, Mathieu Chalange suit les progrès de ses élèves depuis déjà cinq ans.

« Jouez tubas, résonnez trompettes », le Brass band des enfants a donné jeudi soir son concert de Noël devant une salle comble. Clin d'œil à « Blue Suede Shoes », célèbre tube d'Elvis Presley, leurs cinq professeurs avaient chaussé des mocassins bleus pour jouer quelques morceaux en première partie. Un répertoire varié : Les airs Renaissance et d'Edith Piaf ont enchanté parents et amis fidèles à ce rendez-vous depuis cinq ans, tout comme Serengueti, rapsodie africaine haute en couleurs flattant le xylophone.

x14l38

Cinq ans de travail qu'a résumés Mathieu Challange : « L'ensemble de cuivre compte une vingtaine d'enfants dont la plupart sont des anciens de l'OAE (Orchestre à l'école) passés au collège, tandis que le groupe des scolaires se monte à quarante cette année. » Mission réussie pour le Conservatoire si l'on en juge par la qualité de la prestation des jeunes : Fort Boyard,  Brésil  ou encore  Vive le vent  au programme. Et bien sûr le tube du moment, « Happy » : Joyeux comme le fut ce grand moment musical de l'année.

x14l39 x14l40

Applaudissements pour les musiciens en herbe qui annoncèrent eux-mêmes les morceaux joués, avant de songer à l'achat de chaussures bleues...

Elvis interprète "Blue Suede Shoes" : Retour en 1956





Dimanche 14 décembre 2014

Le repas des Anciens a régalé 160 convives

x14l32 x14l33

Les Ainés ruraux ont particulièrement soigné la décoration des tables avec des feuilles de houx « cueillies à Précigné, elles aussi ! »

Au menu de ce traditionnel banquet organisé par le CCAS (Centre communal d'action sociale), feuilleté de Saint-Jacques et rôti de veau ont ravi les papilles de 160 convives : Et pour cause, « Nous avons choisi une viande d'animaux élevés au village, souligne Maurice Chaumont, ce qui par contre s'est avéré impossible pour les coquilles », sourit le restaurateur du Précignéen. Auparavant et comme chaque année fut mise à l'honneur la doyenne des gourmets de ce dimanche : Agée de 97 ans, Lucienne Decorse a suscité les applaudissements de tous les Anciens.

Venait ensuite la partie musicale et récréative avec l'orchestre associatif de Précigné, plus connu ici sous le nom de Sèv'Anim. Là aussi des artistes du Pays pour un public enchanté : Indémodable, le Petit Papa Noël de Tino Rossi fait jeu égal à l'applaudimètre face à Riquita, la jolie fleur de Java. « Les dîneurs qui ont soixante ans cette année en avaient quarante il y a vingt ans », indique Séverine Bourdeau sous forme de lapalissade. Pour justifier le choix de tubes des années 80 dans son répertoire, comme « Boney M. » : Bien vu et gros succès à la clé !

 

x14l34 x14l35

Ancienne présidente des Aînés ruraux, Yvonne Cosnier a salué elle aussi les 97 printemps de Lucienne Decorse, alerte doyenne du banquet.

 

 

 

 

 

Samedi 13 décembre 2014

Calèche et bourse aux jouets au marché de Noël

x14l22

Bravant les intempéries, une petite vingtaine de bénévoles a assuré la traditionnelle animation pour la grande joie des enfants.

L'expérience l'a déjà montré à plusieurs reprises dans le passé, il en aurait fallu plus pour décourager le Comité des fêtes. Bonnet vissé sur la tête et faisant fi d'un crachin persistant dans un froid vif, la fine équipe d'Armelle Coëffé était à pied d'œuvre dès dix heures ce samedi à la grande joie des jeunes enfants. Car une calèche les emmenait en compagnie du Père Noël pour une inoubliable balade dans les rues du centre-ville. Seul petit bémol, « l'attelage ne peut accueillir que trois ou quatre passagers, alors qu'avec la roulotte, on embarquait dix enfants d'un coup », sourit Alain Etourmy, secrétaire du Comité des fêtes.

x14l23 x14l24 x14l25

Mais peu importe puis qu'en attendant leur tour, les familles trouvaient refuge dans la salle des fêtes. Là, une multitude de stands les attendait dans le cadre de la bourse aux jouets. Et si bon nombre d'étals en proposaient à des prix défiant toute concurrence, chacun pouvait également trouver son bonheur dans des domaines aussi différents qu'originaux : Ainsi aux côtés des porcelaines très joliment décorées d'Amandine Cousin, les DVD du Son et lumière vantés par Monique Chopin. Largement de quoi choisir un présent pour ses proches. Et cadeau du ciel pour le Comité, le retour d'un timide soleil en soirée.

x14l26 x14l27 x14l28

Dans la salle des fêtes, jamais beaucoup de monde en même temps mais des acheteurs tout au long de la journée.

 

 

 



Samedi 13 décembre 2014

Le père Noël s'invite au centre Basile Moreau

Depuis plus de 20 ans, l'amicale de l'école publique fait son petit tour au Centre pour distribuer des friandises.

x14l20 x14l21

Madeleine Guiller, centenaire depuis peu, a été ravie d'avoir la visite des membres de l'ADEP et du Père Noël qui l'ont particulièrement gâtée.

Vers la mi-décembre a lieu chaque année un événement que les résidents attendent avec impatience, celui de la visite du Père Noël : Samedi après-midi, l'aimable bonhomme n'a pas dérogé à la règle. Sous la houlette de l'Amicale de l'école publique, il a généreusement distribué bonbons et chocolats dans tous les services du Centre Basile Moreau, du foyer occupationnel à la maison de retraite.

Le personnel aussi

Au total, « 326 sachets exactement », précise Joël Brethomé qui n'oublie personne : « Tout le personnel y a eu également droit, c'est normal », martèle le président de l'Adep. Et le Père Noël n'a pas non plus omis de souhaiter un joyeux anniversaire à Madeleine Guiller : Cent ans depuis quelques jours, dame, ça se fête ! Un grand moment de joie et d'émotion pour tous deux. Et une double ration de chocolats, bien sûr.

Le site Internet du Centre Basile Moreau :

http://www.cmsbm.org/Maison-de-Retraite



Vendredi 12 décembre 2014

Sylvie Tolmont, députée, a rencontré les élus

x14l29 x14l30 x14l31

Entre la mairie avec un futur poste à pourvoir et la maison médicale qui cherche un 2e médecin, les sujets de discussion n'ont pas manqué.

Avant de participer au dernier conseil de 2014, le bureau municipal a d'abord reçu Sylvie Tolmont, député de la 4e circonscription. L'occasion de présenter la commune sous tous les angles, mais aussi de passer en revue les problèmes auxquelles est confrontée la municipalité en raison de la baisse des dotations de l'Etat. Les travaux sur l'église Saint-Pierre ont aussi été évoqués. Puis fin d'année oblige, le Conseil a débuté sa séance par le relèvement des tarifs de tous les services publics, une hausse habituelle de 2 % « qui visent notamment les fluides comme le gaz et l'électricité », a précisé Jean-François Zalesny.

Dossiers médicaux : La solution

L'événement constitué par le départ du docteur Micu est bien entendu revenu sur la table, notamment au sujet des patients qui n'ont pas eu la possibilité de retirer leur dossier dans les temps : « Ils peuvent demander à leur nouveau médecin de le faire par voie informatique », a indiqué le maire. Autre sujet de réflexion, le départ en retraite de Monique Lelarge en juillet prochain : « Beaucoup de candidats sont apparemment déjà intéressés par le poste de secrétaire général », a-t-il annoncé.

La nouvelle rue des Cormiers

Suite à la transformation d'une impasse en rue, le Conseil s'est penché sur le nom à donner à cette nouvelle voie de circulation. Exercice difficile dans un quartier où toutes les voies sont dénommées par rapport aux vignes qui l'occupaient autrefois. Et la totalité du vocabulaire en rapport étant épuisé, l'impasse des Sarments a finalement été rebaptisée passage des Sarments. Tandis qu'une rue des Cormiers voit le jour autour du Côteau des Coutures. « Du nom qui figure sur le cadastre », a précisé Yves Piniau, adjoint chargé des travaux. « C'est aussi le bois dont on fait les boules de fort », indiquait de surcroît une conseillère : Un choix plébiscité « car il fait par ailleurs allusion à une ancienne tradition locale. »

Le compte-rendu détaillé de cette séance du Conseil municipal est consultable ICI.

 

 

 


 


Samedi 6 décembre 2015

CCCP : Effectifs stables chez les coureurs cyclistes

x14l18A x14l19

Président du CCCP, Jacques DeWancker (au centre) a félicité Noël Bleu (à sa gauche), vice-champion intercomités.

Sous la direction de Jacques DeWancker, une vingtaine de membres du Comité de Challenge Cycliste ont assisté à l'Assemblée Générale annuelle : Un bilan sportif satisfaisant pour les licenciés, « avec plusieurs victoires et de nombreuses places dans le top dix », soulignait le président. Les quinze coureurs du club ont participé « à la quasi-totalité des courses du calendrier FSGT Sarthe (Fédération sportive et gymnique du travail), mais aussi dans les départements environnants », indiquait Jacques DeWancker.

Le succès d'un circuit champêtre

Ainsi deux coureurs ont disputé le Championnat de Saint-Germain des Prés en Bretagne : Noël Bleu s'est classé second, tandis que Johanny Delmas est arrivé 10e. Organisée en juin dernier, La course « Souvenir Daniel Ambroise » a réuni 108 coureurs. « Tous ont apprécié les circuits dans la campagne de Précigné » s'est réjoui le président. Pour sa deuxième édition, le loto du CCCP a remporté un vif succès. La réunion prit fin sur une autre bonne nouvelle : « Les effectifs sont stables », a conclu Jacques DeWancker.

Le bureau : Président, Jacques DeWancker. Vice-président, Noël Bleu. Trésorier, Fernand Bordin. Adjoint, Jean-Marie Philippot. Secrétaire, Stéphanie Bodereau. Adjointe, Marie-Agnès DeWancker-Place. Représentant des coureurs, Gilbert Bahain. Autres membres, Marie-Claude Ambroise, Michelle Bahain, Tony Gommer et Alain Bardoux.

http://www.fsgt.org/



Vendredi 5 décembre 2014

Records battus pour un téléthon sur tous les tons

x14l00

Salle omnisports, samedi après midi : Encore jamais vu ( ou entendu ) au Téléthon, le Brass band des jeunes a joué et remporté un beau succès.

Une petite trentaine de joueurs pour battre les cartes vendredi soir à la Bade : Un démarrage un peu timide vite compensé par le succès des animations du samedi : Tandis que la boutique du marché connaît l'affluence, les motards ont rempli les sides pour une balade de 50 km dans la campagne gelée au ras du bitume. Mieux et pour la première fois dans l'histoire du Téléthon à Précigné, le Brass band des écoles a joué devant un public conquis, avant de laisser place aux rythmes de zumba orchestrés par Guillaume Foucher. « Une édition très réussie, pouvait déjà commenter Fanny Malabry, avec de nouvelles associations comme le moto-club sablien venu épauler les side-cars des Lambinos de Précigné » Et la coordinatrice locale de donner rendez-vous pour la randonnée pédestre et cycliste du dimanche : « Tous à neuf heures devant la mairie ! »

1830 € dans l'escarcelle du Téléthon

Un appel largement entendu puisqu'autour de cinquante randonneurs s'y est retrouvé dès le lever du jour : « Peu importe le froid et les kilomètres, lançait ce cycliste emmitouflé sur la ligne de départ, le plus dur reste quand même de tirer un trait sur la grasse matinée ! » Un sacrifice qui ne restera pas vain, car en plus des gains, tous ont partagé un des meilleurs moments de convivialité de l'année, ponctué par le ravitaillement du Comité de jumelage sur Notre-Dame du Pé : « Ce sont plus de 1 500 € qui ont été récoltés cette année », annonçait vers midi Nadège Gilbert, seconde bonne fée du Téléthon précignéen, « c'est déjà 300 € de plus que l'an passé. Et encore, rajoutait-elle, les tirelires dans les commerces n'ont pas encore été ramassées. »( 1830 € en tout au 10/12 ) ). Difficile dans ces conditions de faire mieux l'an prochain ? « Pas du tout, on a toujours progressé depuis le début du Téléthon ! »

x14l01 x14l02

Une irrésistible démonstration de zumba et du bonheur pour les enfants dans les sides. Ici Alice et Liloo : " C'est mieux que les manèges ! "

Les résultats de la TOMBOLA du club de tennis :

1er lot, Jean-Marie Quintard : Une raquette de tennis enfant. 2e lot, Arlette Legué : un polo. 3e lot, Armelle Coëffé : un bon de réduction de 10 € à l'Auberge du Braconnier. 4e lot, Arlette Legué : un bon de réduction de 10 € à l'Auberge du Braconnier. 5e lot, Corinne Masson : un tube de balles. 6e lot, Marie-Jeanne Étoumy : un step et un sac. 7e lot, Anne-Marie Léveillé : un mini sac à dos. 8e lot, Ludovic Garnier : un mini sac à dos.

D'autres photos du Téléthon 2014 à Précigné : CLIQUER ICI




Dimanche 30 novembre 2014

Les commerçants et artisans ont retrouvé la boule

x14k28

Autour d'Annick Courtaugis, présidente de la boule de fort, les commerçants et artisans de Précigné ont salué la victoire des joueurs locaux.

Foi de bouliste, « ça faisait longtemps qu'on avait vu autant de monde pour une compétition ». Et pour cause : dimanche avait lieu la remise du challenge offert par les commerçants et artisans. Et si ces derniers n'ont plus le temps de s'adonner aux joies de « la boule carrée » comme autrefois, c'est dans une ambiance très festive qu'ils ont remis la coupe aux vainqueurs, « fiers de participer de cette façon à l'héritage culturel de La Grappe, une société locale et très ancienne. »

Une contribution qui a pris la forme d'une coupe massive et rutilante, « ce qui nous a mis un peu la pression », révèle en aparté Jean-Paul Malabry. Et ce joueur de Précigné bien connu pour ses multiples victoires de préciser : « D'autant que ce tournoi était organisé pour la première fois, il a remplacé le Challenge des couples. » Un trac salutaire puisque ce sont deux membres de la société qui l'ont emporté au score. Le trophée reste ainsi à Précigné, jusqu'à l'an prochain.

Le classement : 1er : Guy Faris et Pascal Roiné (La Grappe de Précigné). 2e : Paulette Franck et Lucien Lasne (Constructeurs de Sablé). 3e : Albert Lebrun et Louis Allard (La Concorde de Daumeray).



Samedi 29 novembre 2014

Sept nouvelles recrues chez les Soldats du feu

À leur passage, les clients sont sortis des commerces pour les applaudir : Afin de dignement fêter leur sainte Patronne, les sapeurs-pompiers ont défilé samedi après-midi dans les rues du centre-bourg. Auparavant sur le parvis récemment aménagé devant la caserne, tous s'étaient inclinés devant la stèle à la mémoire de leurs camarades disparus. Une Sainte-Barbe qui s'est prolongée dans la soirée par les traditionnels avancements de grade et remise de médailles.

x14k22

Les pompiers de Précigné ont fêté la Sainte-Barbe : Ici, les nouveaux gradés et médaillés en compagnie des jeunes recrutés cette année.

Chef de centre et premier concerné puis qu'il porte désormais les galons de lieutenant, Éric Dubas a brossé à grand traits le tableau des interventions de l'année : « 2014 est presque un copié-collé de 2013 », a-t-il d'abord fait observer. Les sapeurs-pompiers se sont en effet déplacés 165 fois contre 157 l'an passé. « À noter cependant que les destructions d'hyménoptères ont diminué de moitié, tandis que les secours à personnes montent à 65 %. Les incendies se stabilisent à 31. »

x14k23 x14k24

Pour la deuxième année consécutive, les pompiers se sont rendus au Monument aux Morts en défilant dans le bourg.

Des opérations souvent dangereuses : Ce qu'est venu rappeler Le lieutenant Jessica Chardon, à la tête de la compagnie Ouest du Sdis : « Je vous exhorte à la prudence dans l'exercice de votre mission, en cette veille des fêtes de fin d'année », a-t-elle martelé. Une spécialiste du recrutement et de la promotion du volontariat comblée : sept nouveaux jeunes de Précigné sont arrivés en renfort, portant l'effectif à 22 sapeurs, sous les applaudissements d'un public conquis par leur dévouement.

x14k25 x14k26

Venu en nombre comme à l'accoutumée, le public a chaleureusement applaudi les nouvelles recrues du centre de Précigné.

Les nouvelles recrues : Antoine Salmon, Martin Guéhéry, Morgan Tessier, Déborah Langlais, Corentin Lasne, Geoffrey Lebreton, Guillaume Gauthier.

Avancements de grade : Première Classe, Jérémy Huet. Sergent, Jean-Francois Landelle. Adjudant, Philippe Choffat. Lieutenant, Éric Dubas.

Médailles : Médaille de l'Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de la Sarthe : Sergent Thomas Richard.

Effectifs : 1 officier, 5 sous-officiers, 8 caporaux, 8 sapeurs. Recrutement en cours pour 2015 : 3 personnes.

Devenir pompier volontaire : Tous les renseignements




Samedi 29 novembre 2014

La Banque alimentaire récolte 270 kg

Organisée par le Centre communal d'action sociale au Carrefour Express, la collecte de la banque alimentaire a mobilisé une trentaine de bénévoles : « Outre les membres du CCAS et les fidèles, nous avons aussi pu compter sur les élus et quelques jeunes comme Shana et Baptiste », commente Christiane Fumalle. L'adjointe aux affaires sociales ne cache pas non plus sa joie d'avoir atteint le chiffre de 270 kg, « même si c'est un petit peu moins que l'an passé, alors que nous n'avons essuyé que très peu de refus. »

Un paradoxe dû semble-t-il à la conjoncture économique incertaine : « Tout le monde participe en donnant parfois un minimum », témoigne Jean-Marie Quintard, président des Aînés ruraux, une boîte de sardines à la main. 135 petits grammes qui vont rejoindre les nombreuses bouteilles de lait, ainsi que les petits pois dans le chariot de la solidarité. À Précigné, ce sont huit familles nécessiteuses qui vont bénéficier de la générosité de ses habitants. Un nombre en diminution celui-là, ce dont chacun se félicite aussi.

x14k21

Le succès de la collecte se lit dans les regards : de g. à dr. : Baptiste Hérouin, collégien, Agnès Hérouin,

Conseillère municipale,Christiane Fumalle, responsable du Centre communal d'action sociale

et Jean-Marie Quintard, président de Génération Mouvement ( Aînés ruraux ).

 

 

 

Samedi 29 novembre 2014

Un bon premier trimestre pour le club de judo

x14k18

Objectif des judokas de Précigné : progresser encore dans le classement devant les gros clubs du 72.

Si un bulletin trimestriel concluait chaque période de la saison, le judo figurerait sans doute possible au tableau d'honneur. Classé 6e sur les cinquante clubs que compte la Sarthe, le club peut déjà caresser l'espoir de faire mieux encore : « Dès la première compétition départementale qui se déroulait à Spay, nos poussins ont décroché une belle cinquième place sur trente-cinq équipes concurrentes », se réjouit l'entraîneur. « Mieux, ce même week-end de la mi-novembre, ajoute Mathias Étourmy, nos benjamins ont été médaillés par le CDJS. »

Le Petit Poucet a grandi

Quatre podiums conquis de haute lutte par Solène Mercier et Mathis Batereau pour les premières places, Anas Ménard et Mehdy Marais montant sur la deuxième marche : Des résultats très encourageants pour progresser dans le classement, « mais cet objectif ne sera pas facile à atteindre devant des gros clubs comme ceux du Mans ou La Flèche », concède volontiers Mathias. Pour autant, le « Petit Poucet » a bien grandi depuis sa naissance en 1986 : « Les effectifs viennent pour la première fois de franchir le cap des 100 licenciés. » 

Le judo fête Noël : En famille, le samedi 13 décembre de 10 h 30 à midi. Renseignements : Jimmy Eustache au 06 21 93 91 05.




Samedi 29 novembre 2014

Le théâtre jeunes prépare sa nouvelle pièce

x14k27a

Professeur de théâtre, Laurent Péan promet un spectacle de choix en juin prochain, à la petite salle des fêtes.

De La Chapelle ou de Daumeray, de Louailles ou de Sablé, les comédiens en herbe arrivent d'un peu partout pour assister aux cours de théâtre. Et pour cause : Autrefois sous l'égide de l'association locale de l'Échancrure, l'atelier jeunes a connu un tel succès qu'il est désormais devenu site pilote. De ce vivier de talents à la prose impertinente ne subsiste aujourd'hui qu'une poignée d'élèves du cru, dont Cyrielle Rivière, 13 ans et six sur les planches. « La star de l'atelier », selon Laurent Péan qui enseigne le mercredi en alternance avec Delphine Aranéga, tous deux acteurs de la compagnie des Zouaves basée au Mans.

Une pièce sur les rails

Deux professeurs et une douzaine d'élèves répartis en deux groupes : « Le spectacle de juin sera axé sur l'univers du Conte pour les 8-10 ans », indique le metteur en scène qui a songé à une pièce de Denise Bonal pour les plus grands, « Les Pas perdus ». Lieu des au revoir et des adieux, des souffrances mais aussi des espoirs, une gare servira de décor à ce prochain opus. « La gare déclinée sous toutes ses formes, de la plus banale à la plus inattendue, grouillante d'humanité », explique Laurent Péan. Pour les jeunes, une multitude de rôles comme autant de trajectoires individuelles, juxtaposées par la magie du théâtre.

Contact : Maison des Arts au 02 43 62 22 33.






Vendredi 28 novembre 2014

La ligue contre le cancer opérationnelle sur le secteur

x14k19a x14k20a

Devant 120 personnes, Joël Bréthomé, président de l'Amicale de l'école publique, a pris la parole pour rappeler les actions prévues à Pâques.

Organisée conjointement par Joël Brethomé, président de l'Amicale de l'école publique, et Leïla Guendil, responsable de la Ligue contre le cancer pour l'antenne du Bailleul, la réunion d'information de vendredi soir a rassemblé autour de cent vingt auditeurs. À la tête du Comité départemental, le docteur Jacqueline Dugay a insisté sur le rôle de l'association : « Aider les malades sur tous les plans, de façon à ce qu'ils ne se perdent pas dans les pages jaunes de l'annuaire ». Sur le secteur du Pôle Santé Sarthe et Loir, « Une première permanence démarre en décembre », a-t-elle annoncé avec satisfaction.

Un appel à la générosité des motards

Et plus précisément, « une délégation du Comité du Mans » dont les principales missions furent énumérées par Leïla Guendil : « Axée sur l'accompagnement des patients, notre aide intervient pendant le traitement mais aussi pour la reprise du travail », a-t-elle souligné. Pour sa part, Joël Brethomé a mis l'accent sur le rôle joué par l'ADEP lors du rassemblement side-cariste de Pâques : « Une vingtaine de bénévoles iront au contact des motards, leur sera proposé d'aider la Ligue à hauteur de deux € par casque. » Où ira l'argent ? « La moitié pour la recherche et l'autre pour l'antenne du Bailleul », a précisé Joël Brethomé.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Recherche, prévention, promotion des dépistages, accompagnement des malades et leurs proches : Toutes les actions de la Ligue





Vendredi 28 novembre 2014

La commune à la recherche d'un 2e médecin

x14k16a x14k16b

Hier devant la Maison médicale : Les habitants sont venus nombreux pour récupérer leur dossier et le maire de Précigné est allé à leur rencontre.

« Il n'y a aucune alternative au départ du docteur MICU », a indiqué jeudi Jean-François Zalesny aux conseillers municipaux. « Daniela Micu s'est radiée de la Caisse Primaire d'Assurance-maladie de la Sarthe et a transféré son dossier vers la Franche-Comté. Elle ne peut plus exercer dans le 72, » a-t-il ajouté. « Après contact avec le Conseil de l'Ordre des médecins, a poursuivi le maire de Précigné, ce transfert vers la Franche-Comté apparaît comme envisagé depuis cinq mois. » Une demande pour se rapprocher des Siens, la famille du docteur Micu résidant en Roumanie.

L'accueil d'un 2e médecin

Toutefois, la Municipalité n'avait pas été prévenue de cette requête : « Nous envisageons d'organiser une réunion avec l'ensemble des acteurs de la Maison médicale et le docteur Joly du Conseil de l'Ordre, a annoncé Jean-François Zalesny, pour évoquer l'ensemble des problèmes posés aux municipalités face à ces départs inopinés. » Et le maire de conclure : « Il nous appartient de garantir la sérénité dans l'établissement, de préserver ensuite l'attractivité de notre Maison médicale, d'envisager enfin l'arrivée d'un nouveau médecin dans les meilleures conditions. »

Retrait des dossiers : Des permanences sont assurées pour restituer les dossiers médicaux : Ce samedi et le lundi 1er décembre de 10 h à 11 h 30.

Pour voir le reportage de LMtv à ce sujet, cliquer ICI.

 



Dimanche 23 novembre 2014

La Sainte-Cécile fêtée par l'Union musicale

x14k16

Les musiciens de l'Union musicale de Précigné mettent des instruments à disposition de ceux qui voudraient rejoindre leur formation.

Malgré leur petit nombre, ils ont décidé de maintenir la tradition : La Sainte-Cécile a été fêtée dimanche par l'Union musicale, devant une vingtaine de mélomanes. Au nombre de six, les musiciens de Bruno Morin ont interprété plusieurs morceaux de leur répertoire : Parmi les plus connus, Simon et Garfunkel ainsi que des airs des Beatles comme « Michelle » représentaient les années soixante. Plus près de nous, la musique de Schreck pour le cinéma, ou encore du rock indémodable à l'image du célèbre groupe suédois Abba ont conquis le public.

Un solo à l'euphonium

Mais prisé de toutes les harmonies d'Europe, c'est l'Andante de « Mood Romantic » qui a ravi les auditeurs, avec un solo à l'euphonium brillamment exécuté par Roland Chevé. Sans omettre quelques mélodies spécialement écrites pour les petites formations : « Et c'est un peu le cas pour nous », a lancé Bruno Morin. Le chef d'orchestre en a d'ailleurs profité pour inviter de nouvelles recrues à rejoindre l'Union musicale : « Nous pouvons leur prêter des instruments », a-t-il précisé avant de terminer sur le bien nommé « sound of hope », les sonorités de l'espoir.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 



Samedi 15 novembre 2014

« Seules ensemble » a conquis 250 spectateurs

x14k15

Elles ont déclenché l'hilarité des spectateurs et comptent bien récidiver : De gauche à droite :

Anita Charbonnier, Emma Charbonnier, Jackie Bescond, Dany Etourmy et Martine Couedelo.

Une banque, cinq femmes, une tuile... Le retour sur scène de la troupe de l'Échancrure n'est pas passé inaperçu, loin de là : Huis-clos intergénérationnel qui met en scène cinq femmes de tous horizons sociaux, « Seules ensemble » a suscité l'enthousiasme de 250 spectateurs. « Nous espérons que les rires qui ont fusé au cours de la pièce se répandent dans nos campagnes, que leur écho résonne aux oreilles des habitants d'autres communes » a souhaité Jackie Bescond, à l'issue de la 6e représentation à Précigné. Et la présidente de l'Échancrure d'ajouter « On peut nous contacter pour remonter de nouveau sur les planches » : Pas de doute, les cinq héroïnes de la pièce ont encore de beaux jours devant elles, succès oblige.

Un auteur révélé

Ce qui n'était pas gagné d'avance lors de la Première à Louailles : « En plus, se souviennent-elles, notre chère Hélène, Martine dans le civil, a glissé sur un endroit humide de la scène. Mais le public a pensé que ça faisait partie du jeu et il a bien ri ! » Mais voilà surtout un spectacle totalement inédit, jamais testé ailleurs, une suite de situations drôles et émouvantes : Un cocktail explosif sorti de l'imagination fertile d'Anita Charbonnier, la banquière de la pièce, « Vu qu'il n'existait aucune comédie pour cinq femmes ». Un coup d'essai et un coup de maître, au point de songer à de nouvelles aventures pour ses complices. Les hommes ? Un avenir désormais tout tracé dans la réalisation des décors, « où ils nous ont beaucoup aidées. »

Pour rejoindre la troupe du Théâtre de l'Echancrure : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





Vendredi 14 novembre 2014

Au Conseil municipal : Maison médicale et usine Alsetex...

x14k12 x14k13

Une orthophoniste va bientôt rejoindre le personnel de la Maison médicale (ici lors de l'inauguration), tandis qu'Alsetex bâtit un espace de stockage.

En guise d'entrée en matière de cette réunion du Conseil, une modification du plan local d'urbanisme : « De façon à ce que l'usine Alsetex puisse construire un petit bâtiment de 132 m2 », a expliqué Jean-François Zalesny, cartes à l'appui. « Il s'agit d'améliorer la sécurité des travailleurs », a précisé le maire, « cet espace servira de stockage à des produits dangereux. » Fut évoquée ensuite une garantie de prêt demandé par le Centre Basile Moreau, à hauteur de 211 123 €. Une aide refusée, « car elle peut être obtenue auprès d'une banque, avec un faible impact sur le prix de la journée. »

Bonne nouvelle en revanche pour les futurs propriétaires d'abris de jardin, « qui seront exonérés de la taxe en dessous de 10 m2 ». Côté personnel de mairie, l'étude du « document unique » conduit à l'acquisition de protections, dans le cadre d'un plan d'action pour la sécurité : « Des casques, mais aussi un transpalette et même une petite nacelle. » Il a aussi été question de transférer une partie des archives au département, « jusqu'en 1945, afin qu'elles puissent être consultées sur Internet. »

Le non-respect du tri verbalisé

Incontournable dans les débats depuis sa mise en place, la gestion des déchets a mobilisé la réflexion des élus : « Un arrêté municipal sera pris pour verbaliser les contrevenants ». En l'occurrence, les dépôts sauvages ainsi que le non-respect du tri dans les sacs jaunes. En parallèle, le besoin de conteneurs supplémentaires pour le verre devient manifeste, « à la Communauté de communes d'agir. »

Adjoint chargé des finances, Arnaud de Panafieu a livré quelques chiffres sur le budget 2 015 : « Une baisse de 5 % minimum de la dotation globale de fonctionnement, c'est pour nous 100 000 € en moins », a-t-il déploré. Et le maire de citer des économies, « dont celles faites avec l'isolation gratuite d'anciens bâtiments, grâce à la taxe carbone. » Lueur dans ce sombre tableau, l'installation prochaine d'une orthophoniste à la Maison médicale, en lieu et place d'une pédicure prévue au départ : « Avec plus de quatre cents scolaires sur Précigné, il n'y a pas photo ! »

Le site des archives départementales : http://www.archives.sarthe.com/etatcivil.aspx

Le compte-rendu détaillé de cette séance du Conseil municipal est consultable ICI.





Vendredi 14 novembre 2014

Une première fleur pour la qualité de vie

x14k11 x14k10

Grand moment d'émotion vendredi dernier à l'hippodrome de Pornichet : En présence de Jean-François Zalesny,

les jardiniers municipaux se voient remettre le panneau des villes et villages fleuris.

Riche de plus de 50 ans d'histoire, le label des villes et villages fleuris mobilise près d'un tiers des communes françaises, plus de 4 000 d'entre elles sont labellisées. Depuis vendredi dernier, la commune de Précigné peut s'enorgueillir de faire partie d'entre elles : « Ça fait des années qu'on attendait ce moment, il va falloir le garder maintenant ! », s'exclament en chœur Yves Congnard et Sébastien Cuillerier, le célèbre panneau sous le bras. Un diplôme bien mérité : Avec leur collègue Xavier Pradère, ils n'ont cessé de mettre en œuvre leurs talents, pour une gestion nouvelle des espaces verts à Précigné. Un travail de longue haleine et de collaboration étroite avec les élus de la commune.

Un savoir-faire partagé

Ce qu'ont mis en avant les organisateurs de la cérémonie régionale de labellisation pour l'attribution de cette première fleur. Mais aussi : « Une démarche environnementale caractérisée par l'utilisation de très peu de produits phytosanitaires », ont-ils souligné de prime abord. Avant d'énumérer les différents critères qui ont guidé leur choix : « La remise au goût du jour d'essences locales et l'utilisation de plantes vivaces, les animations avec les enfants, les handicapés et les anciens. Sans omettre l'arboretum du Conseil Municipal Jeunes. » Les hommes de l'art exultent. Leur reste à planter désormais le panneau à l'entrée du bourg, emblème de la qualité de vie qu'ils apportent chaque jour à Précigné.

http://www.villes-et-villages-fleuris.com/




Mardi 11 novembre 2014

Trois médaillés au titre de la reconnaissance de la Nation

x14k06 x14k07

De gauche à droite : Michel Garreau, président des Anciens Combattants et les trois médaillés : André Ménard, Pierre Hérouin et Norbert Rousseau.

Beaucoup de monde ce mardi devant le Monument aux Morts de Précigné : Tout d'abord les élèves des deux écoles qui s'étaient déplacés en nombre pour entonner « La victoire en chantant », relayés par la Chorale de la Palanquette. L'Union Musicale a fait résonner ses clairons, tandis que les élèves du Brass Band jouaient l'Hymne Européen sous la direction de Mathieu Challange.

Un bel hommage en cette année du centenaire aux nombreux soldats du village morts au champ d'honneur, mais aussi la Reconnaissance de la Nation à ceux qui ont pris les armes en Algérie au tournant des années cinquante et soixante : Ainsi André Ménard, Pierre Hérouin et Norbert Rousseau ont-ils été décorés par Jean-François Zalesny, maire de Précigné et lui-même ancien combattant.

x14k08 x14k09

Pas de fausse note dans le déroulement de cette cérémonie qui rassemblait toutes les générations... De quoi se sentir soulagé à son terme !





Samedi 8 novembre 2014

La fine fleur des jardiniers récompensée

x14k06a x14k06b

Responsable de la Commission fleurissement, Christian Théberge ( 3e à partir de la dr. ) a félicité tous les acteurs de l'embellissement communal.

« Merci à vous qui embellissez la cité mais aussi notre campagne », a résumé Christian Théberge samedi midi, devant une cinquantaine de jardiniers amateurs. Des amoureux des fleurs dont un printemps « timide et froid » n'avait pas facilité la tâche. Pourtant, c'est un « fleurissement superbe » qu'ont découvert en juillet dernier les trois membres du jury : En témoignait le diaporama d'une bonne centaine de clichés, applaudi par tous avant la remise des prix.

Coupes, cyclamens et bons d'achat ont donc récompensé les premiers de ce concours qui a concerné cette année cinquante-cinq sites. Mais tous ont reçu des mains du maire une rose pour leur participation. Avant d'apprendre la tenue « d'une journée Portes Ouvertes en mai aux ateliers municipaux ». Outre les conseils que chacun pourra y glaner, « cette journée sera aussi celle du troc », a indiqué Jean-François Zalesny. En somme, un échange de bons procédés !

x14k06c

Le classement :

Maisons fleuries sur rue et pavillons : 1er, Germain Martin. 2e, Monique Sineau. 3e, Jean-Louis Milon. Maisons à la campagne et fermettes : 1er, Paul Guitter. 2e, Hervé Lechat. 3e, Alain Duveau. Fermes : 1er, Claude Dubois. 2e, Michèle Thibeault. 3e, Magali Rochais. Commerces : 1er, Hôtel Saint-François.

 

 

 

 

Jeudi 6 novembre 2014

Un nouveau chef d'équipe reprend le flambeau chez PTH

Suite au départ de six membres entériné lors de l'Assemblée générale d'octobre, le Conseil d'administration de l'association « Précigné Tout une Histoire » a élu un nouveau bureau : Trois questions à Bruno Morin, nouveau président de « PTH », qui organise entre autres le Son et lumière de Précigné depuis 2010.

x14k04 x14k05

Le nouveau CA de « Précigné Toute une Histoire » : Au 1er rang de g. à d., Monique Chopin, Christine Noury, Nadège Brenier, Cécile Huaumé. Au 2e rang, Jean-Claude Desnoës, Dominique Renoult, Yves Piniau, Bruno Morin, Daniel Bazille. Absents sur la photo : Corinne Masson et Vincent Chesneau.

« precigne.fr » : Quelles sont les raisons qui ont déterminé votre candidature à la présidence de PTH ?

Bruno Morin : Je fais partie de l'association depuis le début. D'abord comme assistant pour le 1er Son et lumière qui s'est tenu dans les Jardins de la Voutonne. Puis j'ai réalisé les bandes-son pour tous les spectacles, du château de Bois-Dauphin jusqu'à celui d'août dernier aux Rivauderies. Vu le peu de candidats à postuler (deux, N.D.L.R.), Il était pour moi hors de question que tout s'arrête.

« precigne.fr » : Des figurants ont demandé à ce que le prochain spectacle, qui se déroulera de 1910 à 1919, continue d'intégrer des éléments de l'histoire de Précigné, qu'en est-il aujourd'hui ?

Bruno Morin : Le scénario a été effectivement recadré vers l'histoire locale. Par exemple un lavoir sera situé sur les bords de la Voutonne. Des noms de rue de Précigné seront cités. Autrefois relais de poste, l'hôtel Saint-François aura aussi sa place dans le décor. D'autres liens sont à l'étude : Je donne rendez-vous à tous pour la présentation complète du scénario le 23 janvier.

« precigne.fr » : Outre le Son et lumière, les autres manifestations de PTH sont-elles maintenues ?

Bruno Morin : Toutes sont reconduites. À commencer par la randonnée pédestre au mois d'avril. Suivra notre loto le 1er mai, sans oublier le barbecue de la piscine pendant l'été. Mais la principale date à retenir pour le moment, c'est le 19 décembre, jour de clôture des inscriptions des figurants pour le 6e Son et lumière.

Le nouveau bureau en détail sur : http://www.precigne-touteunehistoire.fr

PERMANENCES tous les vendredis de 10 h à 17 h à la Maison des Associations






Mardi 4 novembre 2014

La Ligue aura son stand au rassemblement side-cariste

x14k02 x14k03

Leïla Guendil et Joël Brethomé ont mis sur pied une réunion d'information sur le cancer qui se tiendra le 28 novembre prochain.

« Un stand pour venir en aide aux paraplégiques s'installe déjà depuis plusieurs années pendant le rassemblement side-car », rappelle Joël Brethomé. « En outre, poursuit le président de l'Amicale de l'école publique (ADEP), notre association a aussi participé au combat contre la mucoviscidose. Elle a également récolté des fonds pour un enfant atteint d'une maladie orpheline ». D'où l'idée de faire appel cette année à la Ligue contre le cancer. Une invitation à laquelle Leïla Guendil a aussitôt répondu par l'affirmative : « D'autant que dès le début du mois de décembre, une permanence se tiendra dans le hall de l'hôpital du Bailleul », a souligné la responsable sur la région sabolienne.

Vivre avec son cancer

Objectif, « atteindre une transparence maximale » : Une réunion se tiendra donc très bientôt à la salle des fêtes : « Où l'action de la Ligue sera expliquée de façon concrète avec des spécialistes. La population du secteur du Bailleul doit savoir que nous sommes les seuls à accompagner les malades », poursuit Leïla Guendil. Et dans cette optique, « les motards solos apporteront leur obole sur un stand dédié au prochain rassemblement side-cariste », a précisé Joël Brethomé. En attendant, la réunion du 28 novembre permettra aussi de délivrer des messages d'espoir : « Cette maladie devient chronique, les traitements sont moins agressifs, on peut vivre aujourd'hui avec son cancer. »

Recherche, prévention, promotion des dépistages, accompagnement des malades et leurs proches : Toutes les actions de la Ligue

Contact : Comité départemental, 02 43 89 40 40. Pour le Pôle Santé Sarthe et Loir : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une lutte sur tous les fronts de la maladie : VIDEO




Mardi 4 novembre 2014

La 71e tonne de bouchons fêtée au centre Basile Moreau

x14k01

Mardi dernier au centre Basile Moreau : Les responsables et résidents tout à leur joie de remettre la 71e tonne de bouchons.

Fondée en 2003, l'association « Opérations Bouchons » ne cesse d'essaimer aux quatre points cardinaux. Au Centre Basile Moreau, l'initiative en revient à Yvette Drouault, Précignéenne bénévole de longue date à la Croix-rouge : « c'est là que j'ai connu la responsable locale », explique-t-elle. À savoir l'infatigable Ghislaine Quantin qui arpente les points de collecte depuis onze ans, sur le grand sud-ouest du département : « Nous récoltons aujourd'hui notre 71e tonne de bouchons plastique », s'est-elle réjoui mardi dernier devant les résidents de la maison de retraite, tous ravis de participer.

La bibliothèque municipale aussi

« Une tonne sur un an qui équivaut à 360 € », précise Céline Pommier. Et la coordinatrice de s'enthousiasmer : « Cette somme servira à faire l'acquisition de jeux sensoriels pour tous les services du Centre. » Et d'ajouter : « Le bouche à oreille a très bien marché. Du coup, la bibliothèque municipale s'y est mise aussi depuis six mois. » Des propos qui vont droit au cœur de Pierrette Brébion, présidente de l'association au Grand Lucé : « Depuis peu, a-t-elle annoncé pour l'occasion, les bouchons de liège et les barquettes de repas sont également valorisés. » Un tri différent, en forme de bonne action, celui-là !

Le site Internet du Centre Basile Moreau



Vendredi 31 octobre 2014

Aînés ruraux : Un nouvel atelier inauguré

x14j27

Vendredi dernier dans les anciens bureaux de la gendarmerie : Jean-Marie Quintard a félicité les élèves de l'atelier « scrapbooking »

Alors que la première couverture en laine réalisée par l'atelier tricot va bientôt prendre la direction de l'île de Madagascar, ça continue de bouger chez les Aînés ruraux : Vendredi a été inaugurée la nouvelle activité « scrapbooking » qui se déroule sur un après-midi mensuel. Animées par Anne-Marie Courtogit « pour le plaisir de partager ses connaissances », des séances de trois heures réunissent une dizaine d'élèves très studieuses autour de la colle et des ciseaux, mais aussi de multiples petites boîtes d'éléments décoratifs.


Des outils indispensables pour cette forme de bricolage « épanouissante et joviale » qui utilise un papier de fort grammage pour parvenir à ses fins : Si les marque-places pour les banquets connaissent un fort succès à quelques semaines des fêtes, « les albums photos de famille restent d'actualité. » Tout comme ces bonbonnières ciselées remplies pour l'occasion par Jean-Marie Quintard, un président gourmand et surtout « ravi de ce nouveau succès inscrit au calendrier déjà bien étoffé de Générations Mouvement ».

http://www.generations-mouvement-72.org/

 

 

 


Jeudi 30 octobre 2014

Le Téléthon fait le plein d'animations

x14j25 x14j26

Imitées par les bénévoles, Nadège Gilbert, Marie-Claude Talineau et Fanny Malabry ont ceint l'écharpe jaune du Téléthon.

Reconnu depuis des années comme la manifestation la plus animée du canton, le cru 2014 du Téléthon ne faillira pas à sa réputation. Pour preuve, cette série d'animations programmées jeudi dernier par les coordinatrices locales. À commencer dès le vendredi soir par la traditionnelle partie de cartes qui reste fidèle à la résidence services seniors de La Bade. Suivront le lendemain les baptêmes de side-car mis en place par le club moto de Claudy Lehay : « Les Lambinos ». Nouveauté cette année, le concert des jeunes du Brass band aura lieu à la petite salle des fêtes.

Et place en soirée aux danseurs de zumba sous la houlette de Brigitte et Guillaume Foucher, grâce à une logistique assurée par la Municipalité. Tandis que les Aînés ruraux reversent une partie de leur recette de bal, les footballeurs en font autant pour leur match dominical. Pilotées par Alain Bardoux, les randonnées pédestres et cyclistes réjouiront les amateurs, désaltérés par le Comité de jumelage « sur de nouveaux parcours ». Sans omettre le stand de crêpes habituel du Conseil municipal jeunes ou encore la boutique du Téléthon, tenue par Fanny Malabry et Nadège Gilbert. Rejointes par Marie-Claude Talineau, les trois dames de cœur visent un gain de 1 000 € minimum, « C'est même un cap à franchir pour vaincre la maladie ».

Pratique : Pour apporter son aide au Téléthon précignéen (vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 décembre) : Fanny Malabry au 02 43 55 16 60.

Téléthon 2014

 

 

 

 


Vendredi 24 octobre 2014

La Grande Guerre à l'affiche du prochain Son et lumière

x14j23 x14j24

Annette Haloche ( 2e à g. ) laisse le siège de la présidence, tandis que les figurants se sont pressés pour connaître le nouveau projet et discuter du CA.

« Moins de mécènes mais plus de public » : Ainsi Annette Haloche a-t-elle d'abord résumé l'année écoulée. D'où une solde des comptes positif, grâce aussi à de nombreuses manifestations : « Précigné toute une histoire est devenue une grande entreprise qui demande une gestion financière et humaine rigoureuse » a-t-elle martelé en guise de conseil. Car après cinq belles années qui ont vu le Son et lumière acquérir ses lettres de noblesse, l'actuelle présidente et plusieurs membres du Conseil d'administration passent le relais : « Des mouvements d'adhérents inéluctables dans une association de cette taille », faisait observer Laurent Guillet. Et le président d'honneur d'ajouter : « A la nouvelle équipe de prouver que cette formidable aventure s'inscrit bien dans le temps ! »

les Poilus mis à l'honneur

Dont acte puisqu'il revient à Jean-Claude Delaune de présenter le nouveau projet : L'ancien assistant assure quant à lui la relève de Maryse Morin, scénariste mais surtout historienne locale à l'initiative du 1er Son et lumière de Précigné. « D'ailleurs, confie-t-il d'emblée, l'idée de départ du prochain spectacle lui revient. Seule la trame a été changée. » L'époque ? « De 1910 à 1919, dans un village quelconque de l'Anjou », dévoilent Véronique Vivien et Anne Donadio. Ce qui fait tousser l'assistance : « Et Précigné dans tout ça ? » Les deux enseignantes reverront donc leur copie : « Les lavandières bavarderont au bord de la Voutonne » ont-elles promis. Mais les Poilus resteront anonymes. « Avec ou sans fausse barbe ? », sourit en aparté un figurant. : Réponse en janvier lors du casting.

Pour en savoir plus sur la première guerre mondiale à Précigné :

Le monument aux Morts : De l'inauguration à la destruction. Le Vicomte Alain de Rougé : Un maire dans la toumente.

 

 

 

 


Jeudi 23 octobre 2014

La cuisine reine des tickets sports de l'AMSLCP

x14j22

L'activité cuisine affiche toujours le même succès, mais les inscriptions totales ont diminué de moitié pour ces vacances de la Toussaint.

Voilà déjà plusieurs années que, de six à quatorze ans, toutes les tranches d'âge de l'AMSLCP (Association municipale sports loisirs culture) plébiscitent l'activité cuisine. Qui plus est lorsqu'il s'agit de confectionner des desserts à déguster sans délai. Jeudi après-midi et pour la première fois dans les locaux du restaurant scolaire qui s'y prêtent à merveille, une vingtaine de cuisiniers en herbe ont concocté quelques pâtisseries... partagées par tous au moment du goûter. Des recettes gourmandes dont chacun retient les étapes les plus alléchantes : Pour Lola par exemple, « Le saupoudrage du gâteau avec du sucre perlé. »

Moitié moins d'inscrits

Ainsi chouquettes et autres cup-cakes ont-ils régalé les jeunes marmitons, comme leurs collègues sportifs au retour du stade. Trente enfants au total toutefois, contre soixante-cinq aux dernières vacances de la Toussaint. Un chiffre qui ne laisse pas d'interroger animateurs et responsables. Certes, les tarifs ont été récemment augmentés et une participation de deux € est désormais demandée pour la pause méridienne. Mais c'est dans la concurrence de la communauté de communes que pourrait se trouver l'explication : « Avec une amplitude horaire nettement plus large qui correspond aux heures de travail des parents ».


x14k01a

Une sortie en car toujours très attendue  : Celle du bowling de Sablé avec tous les animateurs.




Samedi 18 octobre 2014

Natifs de  54 : La croisière s'amuse !

x14j18

Roland Fouassier (à droite) a embarqué ses copains d'école pour une croisière sur la Sarthe, dans le respect de la tradition.

Ils sont nés l'année de la création du célèbre « Carambar », mais c'est du cabillaud qu'ils ont choisi de déguster au fil de l'eau : Samedi dernier, une trentaine d'alertes sexagénaires ont embarqué au bord du Sablésien pour la fête de la classe 54. Direction Solesmes avec Régis à la barre et Sandra aux fourneaux, pour une croisière baignée de soleil jusqu'au Château de Beaucé : Une journée détente qui prit fin sur la terre ferme, indispensable pour jouer à la pétanque.

Du temps du service militaire

Une sortie maritime mise sur pied par Roland Fouassier : « Nous nous sommes connus pour la plupart sur les bancs de l'école, témoigne-t-il. Tout a commencé par le bal des Conscrits en 1972, une tradition apparue à la création de la conscription : Cocarde tricolore au revers, les jeunes gens de Précigné faisaient la fête avant de partir à l'armée. » Cette journée festive se renouvelle depuis tous les cinq ans, rendez-vous donc en 2019 pour de nouvelles agapes !

 

 



Samedi 18 octobre 2014

Cent vingt joueurs aux huit heures de tarot

x14j16-W412 x14j17

Le président Jean Lebreton, à gauche, s'est félicité du succès de cette nouvelle édition. Ci-dessus, Thierry Lebreton et Laurent Barth en pleine action.

Une salle comble et baignée d'un silence religieux, où flotte une agréable odeur de jambon grillé : L'organisation sans faille et la gastronomie locale des huit heures de tarot dépasse depuis belle lurette les frontières du département. Venus de Bretagne mais aussi de Normandie et même du Poitou, les passionnés du « Petit au bout » ne s'y sont pas trompés : Une fois encore, ils étaient plus de 120 à battre les cartes samedi après-midi jusque tard dans la nuit.

Une notoriété qui ravit Jean Lebreton, d'autant que les joueurs du cru ont fort bien défendu les couleurs du club : « Avec une mention spéciale pour Colette Cartier qui, à 82 ans, accède à une place honorable », souligne le président. Une doyenne devancée par des « petits jeunes » qui se classent 26 et 27e : Thierry Lebreton et Joël Deslandes, espoirs d'un club qui ouvre ses portes une journée par semaine avec à la clé « quatre séances d'apprentissage gratuites. »


x14j19 x14j20

Doyenne du club de tarot de Précigné, Colette Cartier apprécie autant les cartes de tarot que le jambon grillé.

Pratique : Le club accueille les joueurs tous les vendredis au foyer communal : L'après-midi de 14 h à 18 h et le soir de 20 h à minuit 1/2. Contact : 02 43 92 33 23.

Les règles officielles du jeu de tarot : http://fftarot.fr/dmdocuments/R-RO201406.pdf







Samedi 18 octobre 2014

USP football : Les seniors poussés aux résultats

x14j15

Passées en division supérieure, les équipes U13, U15 et U18 font office d'exemple à suivre pour les seniors précignéens.

Jour à marquer d'une pierre blanche ce samedi chez les passionnés du ballon rond, tous réunis au « Family's », lieu emblématique de la 3e mi-temps : « Trois équipes de jeunes brillent en ce moment dans leur catégorie », se réjouit Bruno Offe. « Ils sont montés aujourd'hui même en division supérieure », poursuit le trésorier adjoint qui salue au passage « le travail des entraîneurs bénévoles du mercredi. » Une bouffée d'oxygène qui doit profiter au club dans sa totalité.

Inverser la vapeur

Car suite à une année difficile qui a vu la descente des équipes phares, trente-trois seniors sont désormais sur le pied de guerre. Entraînés par Anthony Chanteau et Nicolas Goibeau, tous comptent bien « inverser la vapeur. » Mais en attendant de marcher dans les traces de leurs cadets, les footballeurs précignéens ont endossé des maillots flambant neufs : « Les voici désormais équipés pour rebondir vers une nouvelle saison et obtenir des résultats ».

http://us-precigne.footeo.com/saison-2014-2015/matchs.html





Vendredi 17 octobre 2014

École privée : 23 000 € d'économie grâce au bénévolat

x14j14a x14j14b

En présence des enseignants, les parents sont venus nombreux pour assister à l'Assemblée générale de l'école catholique.

Des cours de récréation refaites à neuf pour des effectifs stables : Vendredi soir en préambule de l'Assemblée générale, Alain Brillet n'a pas caché une réelle satisfaction de voir les grands travaux s'achever dans les délais. « La participation des bénévoles a permis de réaliser une économie de 23 000 € sur la facture totale », a insisté le directeur de l'école Saint-Joseph Saint-Jean. Fondation propriétaire des locaux, « La Cénomane a financé les projets des établissements catholiques sarthois selon les priorités », a-t-il précisé.

Le bénévolat : Une aide vitale

L'importance du bénévolat a aussi été mise en avant par l'APEL : « Cette année encore, nous ferons appel aux parents pour des matinées d'entretiens et d'aménagements divers », avertit Nadège Brenier. Une présidente pour qui « cette aide reste vitale pour l'école, avec la communication.» De même, l'action des « professeurs du soir » du CLAS (Contrat local d'accompagnement scolaire) a été saluée, comme le soutien de la municipalité et l'engagement de l'AMSLCP (Association municipale sports, loisirs et culture).

Les dépenses d'énergie bientôt maîtrisées

Furent ensuite énumérés les projets éducatifs : Sortie à la galerie sonore d'Angers pour les petits, au musée des Beaux-Arts d'Angers pour les grands. Alors que les travaux vont se poursuivre : « Les comptes le permettent », assure Aurélie Broutté. Et la présidente de l'OGEC de détailler : « Les huisseries qui restent à remplacer vont l'être au niveau de l'ancienne cantine, de la bibliothèque et de la classe des maternelles. » Une action qui diminuera fortement les coûts de chauffage : « Encore des économies en perspective. »

Bureau de l'APEL : Présidente, Stéphanie Cadeau-Marais. Vice-présidente, Stéphanie Gabard. Trésorière, Sophie Janière. Secrétaire, Franck Berthelot. Bureau de l'OGEC  : Présidente, Aurélie Broutté. Trésorier, Christophe Prud'homme. Secrétaire, Nicolas Lerouge. Dates à retenir : Soirée cabaret le 7 février, kermesse le 28 juin.

LE SITE INTERNET DE L'ÉCOLE SAINT-JOSEPH SAINT-JEAN




Vendredi 17 octobre 2014

Le thème du prochain Carnaval dévoilé

x14j14

Le site d'accueil des forains a aussi été évoqué : Le nouveau parking rue de Durtal en face du Centre Basile Moreau ferait l'affaire.

Hasard du calendrier, le carnaval se déroulera cette année le jour de la Saint-Valentin : « Le 14 février exactement, » prévient Dominique Guérin. Et le président de l'association de sourire : « Ça tombe très bien, ainsi chacun pourra-t-il inviter sa dulcinée à déambuler dans les rues du bourg. » Le thème ? « Les duos et les compères », annonce Jeannine Jousseaume qui renchérit : « L'idée première a été de mettre à profit cette coïncidence. »

Couples de provinces

Et à ceux que ce nouveau concept n'inspire pas pour l'instant, l'ancienne dirigeante propose plusieurs pistes : « Les duos peuvent choisir un déguisement comme l'habit traditionnel de nos régions. » Gageons que chapeaux bretons et coiffes alsaciennes défileront aux côtés des bérets basques. Quant aux compères, « Le loup et le renard » s'affichent par exemple comme des valeurs sûres. Un carnaval très culturel assurément !

Le bureau de l'Association Carnaval : Président, Dominique Guérin. Vice-président, Frédéric Horpin. Trésorier, Patrice Landeau. Trésorier adjoint, Jérôme Boivin. Secrétaire, Jeannine Jousseaume. Secrétaire adjoint, Sébastien Coudroux.




Mercredi 15 octobre 2014

Toujours plus de choristes à La Palanquette

x14j12 x14j13

Marie-Hélène Chevalier a retracé le bilan de l'année écoulée avec Guy Lemesle devant des choristes toujours plus nombreux.

Désormais calé sur l'année scolaire, le dernier exercice de La Palanquette fait apparaître des activités tous azimuts : Les choristes ont en effet chanté par monts et par vaux, à commencer par le traditionnel concert de Noël. Après avoir célébré la nativité au centre Basile Moreau, tous ont participé au jumelage de Parcé avec Raglan ainsi qu'à celui de Précigné avec Wewelsburg. La chorale s'est également jointe à l'Union Musicale et au Brass band des jeunes pour commémorer la capitulation du 8 mai. Fête de la musique et participation au son et lumière viennent compléter ce calendrier fort bien étoffé.

Avec les Amis de l'orgue

Un dynamisme que Guy Lemesle compte même amplifier : « la grande nouveauté de l'année prochaine se traduira par un concert en mars à l'église de Sablé, se réjouit le président, il sera organisé en collaboration avec les Amis de l'orgue. » Et cette vitalité nouvelle, tous s'accordent pour en attribuer une large part à la chef de chœur : « Avec humour souvent et rigueur toujours, Irina Nikonovich sait nous motiver tous avec une grande pédagogie », a indiqué Marie-Hélène Chevalier, trésorière de La Palanquette. Un plaisir d'apprendre partagé : « l'effectif est monté à quarante choristes et ne cesse d'augmenter ».

Contact : Guy Lemesle au 02 43 45 67 62.




Samedi 11 octobre 2014

La soirée du Comité de jumelage fait un tabac

x14j08 x14j09

Prenez un DJ reconnu et de surcroît précignéen, choisissez un cuisinier habile et natif du cru, puis mélangez le tout pour obtenir un repas dansant : Samedi soir a la salle des fêtes, la recette a conquis plus de cent quatre-vingts gourmets. À la grande satisfaction des membres du Comité de jumelage : « Ici toutes les associations proposent un plat identique chaque année pour leur soirée annuelle, explique Nicole Pipelier. Après quelques essais plus ou moins infructueux, le baeckeofe alsacien a rallié tous les suffrages, un plat germanique en plus ! » Avant de promettre « de recommencer l'an prochain. »

Les voyages forment la jeunesse

Une réédition souhaitée par les convives, charmés par le caractère bon enfant de la soirée : Une fois la terrine de David Guinebert dégustée, tous ont dansé aux rythmes de Patrice Colle jusque tard dans la nuit. « Les bénéfices éventuels s'ajoutent à la subvention pour accueillir nos amis allemands », a indiqué Gilles Rousselet. « Mais surtout, a rajouté le président du Comité de jumelage, ils permettent de réduire le coût du séjour en Allemagne : Cent € pour trois jours tous frais payés, seulement trente pour les jeunes comme les footballeurs en 2013. » Prochaine escapade Outre-Rhin vers la mi-mai 2015.

x14j10 x14j11

Une soirée dansante pour la bonne cause : Les liens d'amitié entre Précigné et Wewelsburg et des tarifs de séjour imbattables pour les jeunes.

WEWELSBURG VUE DU CIEL ( vidéo ) : http://www.wewelsburg.de/de/luftaufnahmen.php



Vendredi 10 octobre 2014

Le Brass band des enfants solidaire des événements locaux

x14j07

Salle des fêtes, vendredi soir : les élèves de Mathieu Chalange s'entraînent en vue de leurs prochaines apparitions publiques.

Site pilote du Conservatoire à rayonnement intercommunal (CRI), Précigné et son ensemble de cuivres accueillent une vingtaine de musiciens en herbe : « L'exemplarité de l'orchestre à l'école (OAE) a conduit tout naturellement à la création de cours en dehors des heures scolaires », commente Mathieu Chalange. « Des élèves passés au collège ont d'ailleurs manifesté le désir de continuer », se réjouit l'enseignant. « De plus, poursuit-il, l'apprentissage de la musique redevient accessible aux plus jeunes enfants ». Car au terme d'un contrat de cinq ans, seuls les grands de CM2 bénéficient cette année encore des interventions du CRI, sur les deux écoles et dans le cadre de l'OAE.

Défiler au Téléthon

Si les professeurs de la Maison des Arts se tournent désormais vers d'autres horizons comme Juigné ou Auvers-le-Hamon, « où se fait ressentir la nécessité de relancer l'activité musicale comme à Précigné jadis », le petit noyau désormais en place compte bien faire des émules : « Ces cours s'adressent aussi aux adultes », précise Mathieu Chalange qui accompagne ses élèves toujours ravis dans nombre de manifestations locales. Ainsi trompettes, tubas et autres percussions vont-ils de nouveau résonner lors de la commémoration du 11 novembre. Mieux encore, les enfants du Brass band afficheront leur solidarité avec le Téléthon, « en défilant dans la rue comme à la Fête de la Musique ».

Contact : Maison des Arts, 02 43 62 22 33.




Jeudi 9 octobre 2014

Gymnastique adultes : De la zumba dans l'air

x14j06

Salle Champagne : Une bonne cinquantaine de dames pratiquent la gymnastique chaque jeudi sous la houlette de Damien Etourmy (au centre).

« Abdos, cardio, rando ». Tel est le credo qui a fait le succès de la gym adultes jusqu'à l'arrivée de la zumba dans les gymnases : « Cette nouvelle danse a peu impacté nos effectifs », se félicite Nicole Langlais. « Toutefois, poursuit la présidente, le club a décidé d'innover en proposant des cours pendant les vacances » : Professeur diplômée, Amandine Davy interviendra donc pendant tous les congés scolaires à l'exception de Noël, « La trêve des confiseurs qui permet à tous de faire une pause dans l'année. » Et de reprendre quelques calories pour mieux les perdre ensuite.

Un sport aussi masculin

Car outre l'aquagym et les randos en juin, la musique électro rythme les exercices gymniques chaque jeudi soir de septembre à mai. « Deux séances en deux groupes de 19 h à 21 h, auxquelles s'ajoutent les haltères et la musculation pure », indique Damien Etourmy, entraîneur de ces dames depuis dix ans déjà. L'occasion pour Nicole Langlais de renouveler son appel en direction de la gente masculine : « Ce sport concerne aussi les hommes », lance-t-elle. Avant de prévenir, inflexible : « Mais le repas festif de fin de saison, lui, se déroule uniquement entre femmes. »

Renseignements et inscriptions au 02 43 92 26 40.




Samedi 4 octobre 2014

Le théâtre de l'Échancrure au bonheur des dames

x14j04  x14j03

Dans l'attente de la première représentation dans quinze jours à Louailles, la troupe met la dernière main aux décors de la pièce.

Cinq femmes et cinq générations de l'adolescente à l'arrière-grand-mère, le casting original du théâtre de l'Échancrure n'a d'égal que l'intitulé cocasse de sa nouvelle création. Mise en scène par Nicolas David de la Houlala Compagnie, « Soyons seules ensemble » met donc aux prises cinq comédiennes amateures dans une histoire de sous fertile en péripéties : Cependant, « Toutes ressortiront plus riches de cette aventure où l'humour le dispute à l'ironie », sourit Jackie Bescond, présidente de la petite troupe qui se relance avec brio pour l'occasion.

Un spectacle tout public

Et d'assurer en guise de clin d'œil « que chacun y reconnaîtra un proche, voire soi-même. » Tout en contradiction, le titre laisse deviner « des dialogues qui n'auraient jamais pu se produire sans cette situation imprévue. » Un concours de circonstances que l'affiche résume en quelques mots alléchants : « Une banque, cinq femmes, une tuile ». Et un spectacle « Pour le public féminin, mais pas que... » Car si les hommes de l'Échancrure sont pour l'heure attelés à scier les planches des décors, tous sont aussi conviés à cet attrayant bonheur des dames.

Représentations : À Louailles, samedi 18 à 20 h 30 et dimanche 19 octobre à 15 h. À Précigné, samedi 25 octobre à 20 h 30, dimanche 26 octobre à 15 h, vendredi 14 et samedi 15 novembre à 20 h 30. Réservations : 02 43 92 30 58 et 02 43 95 57 12.

 

 

 

Vendredi 3 octobre 2014

Ecole publique : Les parents d'élèves présentent leur action

x14j02

Au 1er rang : Mickaël Poussin, trésorier, François Joliveau, président et Christophe Bourneuf, secrétaire,

trois parents d'élèves qui vont laisser leur place tout en restant membres du CLPE.

Trois sortants mais quatre candidats pour les remplacer : Le bureau du CLPE (Conseil local de parents d'élèves) ne manque pas de bonnes volontés. L'occasion de saluer le retour de Didier Peltier, un ancien président. Mais d'écouter aussi le trésorier : « Notre budget est équilibré à 5 000 € de dépenses et recettes », s'est félicité Mickaël Poussin qui a fait état de finances très saines. En collaboration avec l'Amicale de l'école publique, l'association a permis aux écoliers de la Voutonne de découvrir le zoo de La Flèche, voguer sur les flots à Chalonnes-sur-Loire, s'émerveiller au Musée David d'Angers. Sans oublier les machines féeriques de l'île de Nantes comme le grand éléphant, les marionnettes ou le calamar géant.

Houlala Compagnie : Le retour

Et cette année déjà, les maternelles de l'école de La Voutonne ont bénéficié de l'aide du CLPE : « Pour la découverte des vergers d'Asnières-sur-Vègre ». Est également prévu de participer à une sortie à la ferme. Mais aussi et surtout, il est question de soutenir l'installation de la Houlala compagnie au printemps prochain, « car les élèves auront accès à des cours de théâtre par le biais des IMS (interventions en milieu scolaire de la Communauté de Communes). » Seule ombre au tableau, les parents présents lors de l'AG « qui se comptent sur les doigts d'une main ». Et cette membre du CLPE d'ajouter : « On s'investit pour tous les enfants de l'école, qu'ils se sentent un peu plus concernés ! »

Fédération des Conseils Locaux de Parents d'Élèves : http://72.fcpe-asso.fr/

Le bureau issu des élections du 14 octobre : Président, Mickaël Poussin. Vice-président, François Joliveau. 2e vice-président : Anthony Gommeau. Trésorier, Aline Argot. Vice-trésorier, Jean-Marie Letourneau. 2e vice-trésorier, Marie Thomas. Secrétaire, Didier Peltier. Vice-secrétaire, Emmanuelle Deforge. 2e vice-secrétaire, Sandrine Bignet.





Mercredi 1er octobre 2014

Gym-enfants : La valeur n'attend pas le nombre des années

x14j01

Mercredi, 16 heures, à la salle Champagne : Autant de garçons que de filles fréquentent les cours, « jusqu'à l'âge du foot. »

Au beau milieu de la salle Champagne trône un jeu de construction géant fait de cubes, tunnels et autre ponts multicolores : « Ces modules sont destinés aux plus jeunes, pour les parcours de motricité », indique Sophie Jouanneau. « C'est un plus par rapport aux séances dispensées en maternelle », ajoute l'animatrice de la Gymnastique enfants. Car les élèves les plus jeunes n'ont pas encore trois ans : « Une innovation qui date de cette rentrée », fait remarquer Sandrine Bignet. D'ailleurs, le créneau horaire des tout-petits démarre à l'heure du goûter, « après la sieste du mercredi après-midi ».

Plus autonomes en classe

Mais si l'âge de recrutement s'est vu avancé, « Nous avons par contre limité nos effectifs à 25 enfants jusqu'à sept ans, pour des raisons de confort », explique la présidente de l'association. « Avec 35 enfants inscrits l'an passé, la structure devenait difficile à gérer, poursuit-elle, le retour des grands nécessiterait l'intervention d'un second professeur. » En attendant, les plus débrouillards se risquent déjà sur la poutre avant de bientôt connaître les joies du trampoline. À la clé, un retour très positif des institutrices : « les élèves de la gymnastique se démarquent, ils acquièrent très vite leur autonomie. »



Samedi 27 septembre 2014

Six wagons derrière la locomotive Omnisports

x14i35 x14i36

Animateurs et dirigeants ont fait le point sur les problèmes et les souhaits des associations sportives avec l'USP omnisports.

Lien essentiel entre les associations et la Municipalité, l'Usp Omnisports fédère six clubs sportifs : Foot, tennis, gym enfants et adultes, judo et viet vo dao. Samedi matin aux côtés des animateurs de l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture), tous leurs représentants ont écouté Pierre-Jean Lardeux dresser le bilan de la saison écoulée. À commencer par les soirées barbecue de la piscine des Lices, dont le succès ne se dément pas : « L'organisation ayant été élargie au secteur culturel ainsi qu'aux écoles, seul le week-end du 15 août n'a pas trouvé preneur », s'est réjoui le président. En prévision pour améliorer plus encore le système, « la mutualisation éventuelle des bénéfices ainsi qu'un règlement écrit noir sur blanc commun à tous. »

Disparition des petits clubs ?

Pour autant, l'augmentation des effectifs pose problème à certains clubs : « Il a fallu augmenter le nombre de créneaux du professeur de judo », indique par exemple Jimmy Eustache, face à un dojo désormais trop étroit. L'école de tennis souhaiterait par contre « bénéficier des services d'un entraîneur supplémentaire. » Autre sujet d'inquiétude, de nouvelles directives émanant des instances du ballon rond, « qui réclament des éducateurs diplômés pour les jeunes ». Pour le trésorier de l'USP omnisports, « c'est la mort des petits clubs ». Et Bernard Roinard de souhaiter « encore plus de solidarité entre les associations face à ces enjeux » : Gros chantier du mandat, la perspective d'un club-house a rassuré tous les participants sur l'avenir du sport à Précigné.




Vendredi 26 septembre 2014

Au Conseil : La " maison du Chef " mise en vente

x14i33 x14i34

À gauche : Le nouveau carrefour de la route de Pincé rallie tous les suffrages, seul son coût a fait tiquer quelques élus.

À droite : Libérée par les infirmières et la kinésithérapeute, la « maison du Chef » a été mise en vente par la Municipalité.

Conseil de rentrée oblige, l'ordre du jour affichait vendredi une vingtaine de points. Commenté par Arnaud de Panafieu, le rapport du service d'eau ne fait pas mention de nouveaux compteurs depuis quelques années, « alors qu'une dizaine de nouvelles maisons sortent de terre chaque année », un dossier à suivre. Par ailleurs, les travaux d'assainissement de la rue des Rivauderies viennent de toucher à leur fin : « Ils ont coûté 240 000 € dont 85 000 de subvention », a souligné l'élu aux finances. Et de prévenir : « Lorsque les réseaux existent, il est obligatoire de les rejoindre dans les deux ans qui suivent. » En prévision : des extensions vers le Clos des Coutures et la rue Saint-Ménélé.

Alors que la fin des travaux de la nouvelle bibliothèque est envisagée dans la 2e quinzaine d'octobre, le nouveau carrefour de la route de Pincé fait l'unanimité, surtout chez les agriculteurs dont les engins ont désormais le passage aisé. L'achèvement de la Maison médicale a aussi permis de libérer le logement de fonction du chef-gendarme, alors occupé par les infirmières depuis le départ des militaires. L'occasion de mettre en vente cette maisonnette de 120 m2 : « Elle a été estimée à 114 000 € par les Domaines, a indiqué Jean-François Zalesny. » Et bien qu'un acheteur se soit déjà manifesté, il a été décidé de solliciter une seconde estimation près d'un notaire, « pour éviter une procédure sans concurrence ».

En attendant les fruits de cette vente qui viendront compenser l'achat de l'ancienne gendarmerie, convertie en Maison des associations lors du précédent mandat, « Il faut bien payer les factures alors que tous les chantiers se terminent en même temps, tandis que les dotations de l'État comme les remboursements de TVA se font attendre », a déploré le maire de Précigné. Un cas de figure courant après les congés du mois d'août, c'est pourquoi la Municipalité a décidé de lever un emprunt de type BFT (Banque de Financement de la Trésorerie), pour renflouer les caisses et payer les prestataires. « Il se monte à 215 000 € et constitue un fonds de roulement indispensable. »

Le compte-rendu détaillé de cette séance du Conseil municipal est consultable ICI.



Dimanche 21 septembre 2014

Sourches en costumes pour les journées du Patrimoine

x14i30 x14i31

Des poteries trouvées sur le site du Manoir de Sourches attestent que l'endroit était déjà habité à l'époque gallo-romaine.

Érigé sur l'emplacement d'une antique motte féodale, le vieux manoir de Sourches n'en finit pas de ravir les visiteurs, « car il y a toujours quelque chose de nouveau ici », se plaît à rappeler Yves Guilbert-Röed. Ce week-end, les amoureux des vieilles pierres ont été comblés : bustes des quatre saisons et grand héron polychrome de Malicorne ont ravi les fidèles des journées du Patrimoine. Dans les carrés de verdure, des jeux de bois anciens ont captivé les jeunes. Pour eux également, un parcours ludique afin de tester ses connaissances lorsqu'en histoire, la petite rejoint la grande.

Un arboretum exceptionnel

Converties en métairie au XVIIIe siècle par les religieuses de La Flèche, les vieilles pierres retrouvent leur éclat d'antan depuis plus de vingt ans de travaux. Mais outre les détails architecturaux dont chacun scrute l'évolution, ou encore le jardin médiéval qui réserve toujours des surprises, les abords plantés de 75 arbres de collection ont conquis le public. Moins cependant que les personnages costumés qui confèrent au lieu un supplément de charme et d'authenticité : « Toute la famille participe, et même nos voisins ». Sans oublier Georgette, inimitable hôtesse d'accueil en habit sarthois.

x14i32

De gauche à droite : Claire, Adèle, Nathalie, Emeline, Clémence,

Georgette et Diane ont endossé les costumes d'époque.




Samedi 20 septembre 2014

L'école publique de La Voutonne a été inaugurée

x14i26 x14i27

Maire de Précigné, Jean-François Zalesny a retracé la genèse du projet devant une cinquantaine d'invités à ce grand moment.

« Fusionner les deux écoles publiques, réunir les maternelles et le primaire sous un seul nom » : Le souhait de l'Education nationale s'est concrétisé samedi par l'inauguration de l'école de la Voutonne, du nom de la charmante rivière qui serpente à ses pieds. Onze mois tout juste après les premiers coups de pelleteuse, près de 400 m2 de nouveaux locaux sont sortis de terre : « Un vœu exaucé au pied de la lettre. » Mais surtout un chantier prévu de longue date, puisqu'il figurait parmi les projets de la municipalité dès 2008 : « Lorsque nous avons rappelé l'urgence d'un agrandissement devant la hausse des effectifs », se souvient Sandrine Millet, ancienne directrice de Pomme d'Api.

Une extension nécessaire

Car les 102 élèves de maternelle rejoignent désormais les 164 primaires de François Rabelais au cœur d'un seul et « très bel outil », selon Jean-Luc Ballot, inspecteur de circonscription. Outre la garderie municipale qui bénéficie d'un jardin bienvenu, la « Communale » s'est enrichie d'une salle de psychomotricité flambant neuve, d'une autre à destination des enseignants et d'une troisième pour la classe. Sans omettre le bureau de la direction assurée depuis cette rentrée par Sylvie Guyard, à qui revint l'honneur de dévoiler la nouvelle plaque. Tandis que Jean-François Zalesny rappelait l'effort de la collectivité : « 430 000 €, pour la réussite et l'épanouissement de nos enfants. »


x14i29 x14i28

Une fois le ruban coupé, anciens et nouveaux acteurs de l'école ont visité ce nouvel équipement qui a bénéficié de 150 000 € de subventions de l'Etat.



Mercredi 17 septembre 2014

Judo : Les « babies » de retour sur les tatamis

x14i24

Entraîneur du club depuis de nombreuses années, Mathias Étourmy s'avoue particulièrement heureux de retrouver ses « babies ».

Début septembre, la mine réjouie du président ne laissait déjà aucun doute sur le sujet : « le club de judo retrouve sa section babies », s'était exclamé Jimmy Eustache à l'issue du Salon des associations. Après une longue année d'absence faute d'effectifs suffisants, dix judokas de quatre et cinq ans ont fait connaissance mercredi avec les tatamis du dojo. Tombé dans la marmite des arts martiaux aussi jeune que ses nouveaux élèves, Mathias Étourmy affiche ainsi toutes les compétences requises pour les faire progresser en confiance : « Il n'y a pas d'âge pour commencer le judo ! ».

Après la sieste

Forte de l'arrivée de ces très jeunes recrues, l'association dépasse désormais la centaine de licenciés, « En comptant les seize judokas handisports du Centre Basile Moreau et de la Sassa (Sport adapté Sablé Solesmes Asnières) », précise Jenifer Geslin. Ainsi les cours se déroulent-ils sur toute la journée du mercredi jusqu'à 20 h 30. Pour les Babies, ils ont lieu de 16 h15 à 17 h, « après la sieste », sourit la secrétaire d'un club qui promet encore de bonnes surprises. Côté prouesses bien sûr : Devant des structures bien plus grosses que lui, ne s'est-il pas classé 8e en Sarthe l'an passé ?

Le nouveau bureau : Président, Jimmy Eustache ( 06 21 93 91 05 ). Trésorière, Christelle Eustache. Secrétaire, Jenifer Geslin. Membres, Dominique Claisse, Sonia Pellerin, Antony Rapicault, Isabelle Gaubert, Nathalie Giraudeau, Rémi Papin.




Mercredi 17 septembre 2014

La relève assurée à l'école de football

x14i23

Ludiques ou plus techniques, quatre ateliers sont animés par Damien Etourmy, Nicolas Goibeau, Fabien Perdrix et Pierre Dubas.

Il est loin, ce temps où le football constituait l'unique activité sportive à Précigné. Pourtant, le ballon rond parvient chaque année sortir son épingle du jeu : En témoignent les effectifs de la rentrée « qui tournent autour de la cinquantaine, un chiffre un peu à la hausse ». Autre sujet de satisfaction pour Pierre-Jean Lardeux, la fidélité des entraîneurs du mercredi après-midi : « Sous la houlette de Damien Etourmy, quatre ateliers fonctionnent pour les enfants de six à dix ans », se félicite le président. Une relève scindée en trois catégories et dénommées comme l'exige la fédération U7, U9 et U11.

Parmi ces petits fans de l'OM ou du PSG, deux jeunes footballeuses comme Léa, bientôt six ans et de l'énergie à revendre. Ou encore Océane, 8 ans, qui découvre avec enthousiasme les pelouses de l'USP : « C'est pour jouer un jour aussi bien que mon grand frère », assure-t-elle. Toutefois, la création d'une équipe féminine n'est pas pour demain, « car il faudrait réunir neuf joueuses à peu près dans la même tranche d'âge. » Mais qui sait : infatigable bénévole de longue date chez les Diables Rouges, Yvette Monceau prend des inscriptions sous les tribunes jusqu'à la fin du mois de septembre.

Renseignements : Audrey Lanceleur au 06 79 24 10 78. Entraînements tous les mercredis de 14 h à 16 h sur le terrain annexe du stade Alain de Rougé.




Mardi 16 septembre 2014

Seize professeurs du soir pour la rentrée du CLAS

x14i25

Mardi, 16 h 30, 2e rentrée à l'école de La Voutonne : Les bénévoles du CLAS font connaissance avec leurs nouveaux élèves.

« Quand on a fini ses leçons, on prend de l'avance, on s'organise, on joue par exemple aux dominos, on ne dérange pas les voisins », prévient d'emblée Danièle Etourmy. Jeune élève de CE1, Evans enregistre les instructions de rentrée avec tout le sérieux requis, « vu que je suis inscrit à l'étude pour passer sans problème en CE2, et après en... CM3 ». Si les bénévoles du CLAS (Contrat d'accompagnement scolaire) sont toujours friands des perles de leurs écoliers, ils n'en sont pas moins satisfaits d'être en nombre cette année pour les épauler dans leur scolarité : « Un effectif qui permet du soutien de façon individuelle donc plus efficace. »

En liaison avec l'équipe enseignante

Car seize « professeurs du soir » ont en effet répondu à l'appel de Magalie Dubas, animatrice de l'étude depuis trois ans. Parmi eux, deux instituteurs retraités de fraîche date : Gilles Rousselet pour le public et Chantal Collot pour le privé. Le dispositif fonctionne en effet dans les deux écoles et « s'est révélé indispensable au fil des ans ». La raison ? « Il s'adresse à tous mais en priorité aux élèves en difficulté dans certaines matières, aussi aux enfants qui peuvent rencontrer des problèmes de comportement. Il évite les conflits intergénérationnels au moment d'aborder les leçons dans les familles » : Un plus également très apprécié des enseignants.

CLAS, Contrat local d'accompagnement scolaire ( AMSLCP ) : Mardi et vendredi à l'école de La Voutonne, lundi et jeudi à Saint-Joseph Saint-Jean.




Mardi 16 septembre 2014

Insolite : Un chariot de western fait étape à Précigné

x14i21

Passionné de westerns depuis l'enfance, Eric Bolais réalise son rêve depuis vingt ans sur les routes d'Europe.

« Arrêts fréquents, pas de cancans », le panneau qui trône à l'arrière du chariot annonce toute la philosophie d'Eric Bolais, globe-trotter depuis vingt ans. « C'est un vieux rêve de gosse que j'ai réalisé, j'étais passionné par les westerns », raconte-t-il, « quand Martine et Nicolas, mes deux enfants, sont rentrés dans la vie active ». C'était en 1994, il avait 47 ans. Depuis, Eric a parcouru une bonne partie de l'Europe avec Charlotte, sa fidèle percheronne : Direction la Camargue pour l'ancien bûcheron débardeur, puis l'Espagne et le Portugal. « J'ai refait une petite apparition en 2000 dans mon Jura suisse natal pour revoir mes enfants ».

Mais la route appelle de nouveau ce bourlingueur de l'autre côté des Alpes pour un tour d'Italie : « Je suis ensuite revenu en longeant la Loire pour gagner la Bretagne, c'est là que j'ai retrouvé les descendants de mes ancêtres ». Retour en Suisse pour embrasser la petite-fille cette fois, puis le voilà reparti visiter les châteaux de la Renaissance en passant par Précigné. Ses moyens de subsistance ? « La tonte des pelouses, quelques travaux de maçonnerie et ma retraite depuis deux ans ». À 67 ans et en compagnie de son inséparable chat " typhus ", Eric Bolais prend la direction d'Amboise, fief de François 1er, « heureux comme un roi ! »




Vendredi 12 septembre 2014

Amicale de l'école publique : 4 000 € pour la Communale

x14i20

Après plusieurs années décevantes, les membres de l'Amicale de l'école publique se sont félicités du regain d'intérêt venu des parents.

120 attelages et 2 500 motos lors de la 31e édition : La manifestation phare de l'Amicale s'est dotée d'une envergure nationale depuis des lustres. Pour autant, « Épauler le Conseil local de parents d'élèves de la Communale s'affiche toujours comme la mission essentielle de l'Adep », a rappelé Joël Brethomé. Ainsi, « 2 500 € ont été déboursés l'an passé pour les grands de François Rabelais, 1 500 pour les petits de Pomme d'Api », a souligné Franck Deflesselles, trésorier. Une aide qui se poursuit donc pour l'année scolaire en cours, « Puis qu'entre autres, nous allons d'ores et déjà participer à la visite d'une ferme pédagogique pour les CP. »

Et pour récolter les fonds nécessaires aux voyages des petits potaches, l'Assemblée générale a reconduit toutes les manifestations du calendrier : « La soirée loto du 1er novembre, la visite du Père Noël au Centre Basile Moreau, sans omettre le 32e rassemblement side-cariste ». Une manifestation qui se prépare déjà : « Un organisme de lutte contre le cancer rejoindra l'équipe de Motards-handicap-solidarité sur le site », a prévenu Joël Bréthomé. Et le président de conclure sur le retour au bénévolat des familles, une vingtaine à la réunion sur deux cent : « C'est une nouvelle implication que tous les amicalistes souhaitent durable. »

Le bureau : Présidente d'honneur, Anne-Marie d'Ussel. Président, Joël Brethomé. Vice-président, Nicolas Denis. Trésorier, Franck Deflesselles. Trésorier adjoint, Maggy Jégoux. Secrétaire, Véronique Guervenou. Secrétaire adjointe, Séverine Bourdeau. Membres : Franck Guervenou, Thierry Bonhaure, Katia Bodier, Arnaud Jégoux, Laurent Beury, Emmanuel Grégoire. Membres honoraires : Édith Pichon, Joseph Delaune, Paul Hanry.



Jeudi 11 septembre 2014

 La garderie fait le plein dans ses locaux flambant neufs

x14i17

Depuis cette rentrée scolaire, la garderie ne squatte plus la « cantine », à la grande joie des enfants qui bénéficient enfin de plus d'espace.

Murs oranges et larges baies vitrées, impossible de passer à côté de la nouvelle garderie périscolaire de Précigné. Opérationnel depuis le jour de la rentrée, situé au beau milieu des Jardins de La Voutonne, ce nouvel équipement a tout de suite rencontré le succès : « Nous voilà enfin chez nous », se réjouit Katia Le Roux qui accueillait jeudi soir pas moins de 56 enfants, « alors que la moyenne culminait à 45 l'an passé ». Épaulée par Ghislaine Pichon, Caroline Heurtebise et Béatrice Gaudré, l'animatrice propose diverses activités du lundi au vendredi.

Ainsi l'espace bibliothèque et les nombreux jeux de société et de construction captivent les plus grands dans la première salle. Dédiée aux plus jeunes de la maternelle au CP, la seconde dispose aussi d'un coin dînette, de poupées et de tout un éventail de boîtes ludiques qui ravissent les enfants. Au point d'entendre parfois des pleurs du côté des petits : « Ils ne veulent plus partir quand les parents viennent les chercher », sourit Katia Leroux qui souhaite au passage que les effectifs se stabilisent, « car on ne pourra pas pousser les murs ! »

x14i18 x14i19

Pratique : Garderie municipale, Jardins de La Voutonne, ouverte le matin de 7 h 15 à 8 h 35, le soir de 16 h 30 à 18 h 30. Le mercredi de 11 h 45 à 12 h 30.



Mercredi 10 septembre 2014

La chorale de La Palanquette prépare un tour du Monde

x14i16 x14i15

Guy Lemesle et Irina Nikonovich ont présenté avec enthousiasme les objectifs de la saison aux 35 choristes de La Palanquette.

« À part deux ou trois morceaux, tout notre répertoire se renouvelle » : Mercredi lors de la première répétition, Irina Nokonovich a présenté le programme de l'année devant 35 fidèles choristes. À commencer par le concert de Noël « où nous ferons un tour du Monde », annonce la chef de chœur. La célébration de La Nativité embarquera donc les mélomanes de décembre prochain vers les Antilles, « mais aussi en Afrique et en Russie, bien sûr. » Des chants dans toutes les langues qui nécessitent de « démarrer fort dès aujourd'hui », s'enthousiasme la professeur aux talents de soliste mezzo-soprano reconnus par tous.

Des activités tous azymuts

Président de La Palanquette, Guy Lemesle se félicite pour sa part des nombreuses participations de la chorale à la vie culturelle de Précigné : « Nous avons enregistré pour le Son et lumière, chanté à la Maison de retraite du Centre Basile Moreau ainsi qu'à l'occasion du 8 mai, donné plusieurs concerts à l'église Saint-Pierre », rappelle-t-il. Et pas question de s'arrêter en si bon chemin. Seul bémol aux projets de la saison, « notre bonne réputation », s'exclame le président. « C'est le revers de la médaille, ajoute-t-il, nous avons du mal à recruter. » Et de marteler : « Pas de solfège ni d'audition préalable, rejoignez-nous ! »

Pratique : Pour devenir choriste à La Palanquette, tous renseignements au 06 70 80 13 53 (Guy Lesmesle).

 

 

 

 

 


Samedi 6 septembre 2014

Associations : le salon annuel plébiscité

x14i01

Indispensables pour apprendre le « vivre ensemble » et forces vives de la commune, les associations ont recruté toute la matinée.

C'est le rendez-vous incontournable de la rentrée : Samedi matin, pas moins de quinze associations ont installé leurs tréteaux dans l'écrin fleuri de la piscine des Lices : « Un chiffre record sur la bonne trentaine que compte Précigné », s'est réjoui Miguel Piniau. Au passage, l'animateur sportif de la commune a rappelé l'aide apportée par l'AMSLCP (Association Municipale Sports Loisirs Culture) pour la création des clubs, « à qui nous mettons le pied à l'étrier pour tout ce qui concerne la rédaction des statuts et les demandes de subventions. » Dans l'air, justement, un retour de la danse « ancienne formule », et l'éventuelle arrivée du rugby avec Johnny Morineau, entraîneur sur Sablé. Pas de doute, le sport concentre l'intérêt des familles.

Le culturel bien présent

Mais si Arts martiaux, football, gymnastique et tennis font le plein d'inscriptions, l'attention des visiteurs se porte également vers les associations culturelles comme Créatouva, venues en nombre « pour présenter leurs activités » : Satisfaction de Maryse Morin qui recrute « douze figurants pour le son et lumière », du baume au cœur également pour les musiciens devant « les demandes de cours sur Précigné. » Du côté des planches, Jackie Bescond annonce « quatre représentations de l'Échancrure en automne. » Tandis que les Ainés ruraux partagent les vœux du Comité de jumelage : « Retrouver tout ce monde convivial et joyeux lors du repas dansant le 11 octobre prochain. Et proposer des adversaires d'Outre-Rhin aux jeunes sportifs ! »

LES PHOTOS DE TOUS LES PARTICIPANTS SONT ICI




Mercredi 3 septembre 2014

Saison en demi-teinte à la piscine des Lices

x14h13

Dimanche soir : Surveillants, hôtesses, Aînés ruraux et jardiniers ont partagé le pot de l'amitié en dressant le bilan de la saison.

Surveillant de baignade avec Damien Etourmy mais aussi coordinateur de l'AMSLCP à la piscine des Lices, Miguel Piniau connaît les chiffres de la saison sur le bout des doigts : « Six cents entrées en juin, où les bassins ne sont ouverts que le week-end », fait-il remarquer. « En quatre semaines toutefois, poursuit-il, on comptabilise près de 2000 entrées sur le mois, correspondant aux scolaires des deux écoles. » La période de Juillet s'avère la meilleure avec 2200 baigneurs, contre seulement 1000 qui ont bravé des conditions météo défavorables en août, « des résultats moins bons que l'an passé à cause des températures faiblardes surtout ».

Des frites tout l'été...

Mais pour réchauffer l'atmosphère, les nageurs pouvaient compter cette année sur les Aînés Ruraux, " Génération Mouvement " : Sous l'égide de leur président Jean-Marie Quintard, ils ont assuré la tenue du bar pendant tout l'été : « Quand le client se faisait rare, on tapait la belote sous les arbres », sourient-ils, prêts à renouveler l'expérience. « La piscine n'aura fermé qu'une journée à cause de l'orage », note quant à lui Florian Delorme, maître-nageur prêt pour la saison 2015. Même satisfaction pour Jackie Launay : Le responsable de la maintenance qui peut enfin souffler, « vu qu'une pompe a lâché deux jours avant la fermeture ! »

Toutes les activités des Aînés Ruraux sur :

http://www.generations-mouvement-72.org/





Lundi 1er septembre 2014

13 enseignants et 4 atsem pour l'école publique

x14h12

Assise au 1er rang et 3e à partir de la gauche : Sylvie Guyard, directrice. Debout : 2e, Claire Deveau. 6e, Sandra Hurel.

7e, Kareen Batereau. 9e, Tom Marchais.

Fusion du primaire et de la maternelle oblige, pas moins de 17 professionnels de l'éducation ont préparé lundi la rentrée à l'école de la Voutonne, sous la houlette de Sylvie Guyard : « La jonction des deux écoles prend corps avec les nouveaux bâtiments en position centrale », se réjouit la nouvelle directrice. Outre son bureau qui donne sur les deux côtés, ces locaux flambant neufs comprennent une salle de motricité ainsi qu'une vaste salle des maîtres qui débouche sur une terrasse surplombant la rivière. Près de 270 élèves se répartissent ainsi en 11 classes, 4 pour les maternelles et 7 pour l'élémentaire.

Théâtre et pommiers

Parmi les enseignants ravis d'effectuer leur prérentrée dans cet univers accueillant, cinq nouveaux : Claire Deveau pour les MS-GS, Sandra Hurel pour les CM1-CM2, alors que Kareen Batereau fait son retour chez les CE2-CM1 cette fois. Tom Marchais assure les deux jours de décharge de direction dans la classe de Sylvie Guyard, les CP-CE1. En projet cette année, « du théâtre pour tout le primaire avec la Houlala Compagnie », révèle la directrice. « Quant aux petits, ils visiteront les vergers d'Asnières et se pencheront sur la fabrication du jus de pommes. » Un beau programme pour une grande école !

École publique de la Voutonne, 11 rue Alain de Rougé, 02 43 92 41 93.




Samedi 30 août 2014

Le Son et lumière dans la cour des Grands

Unique dans la Sarthe et cinquième du nom, le Son et lumière de Précigné a de nouveau réuni plus de mille cinq cents spectateurs en deux jours. L'occasion pour l'association « Précigné toute une histoire » de fêter le 5e anniversaire de ce grand rendez-vous : Un immense gâteau suivi d'un feu d'artifice conclurent cinq tableaux du Moyen-Âge au Second-Empire, dans les danses, le bruit des batailles ou les chants de La Palanquette. Géant !

x14h08

Surprise avant le feu d'artifice qui clôt le spectacle en apothéose, une petite fée surgit du gâteau d'anniversaire aux cinq bougies.

« Quand on aime, on ne compte pas » : Dès le mois d'octobre, pas moins de deux cents figurants et bénévoles se sont retroussé les manches pour peaufiner ce 5e opus. Cinq longues années de patience et de ténacité qui ont vu peu à peu le spectacle acquérir ses lettres de noblesse : « Cette édition s'affiche sans conteste comme la plus aboutie de toutes », confiait cet acteur de la première heure. Pour cet amateur d'histoire fidèle depuis le début de l'aventure, « On revient ici comme on va revoir un beau film, à cette différence près que le spectacle réserve chaque fois de nouvelles surprises. »

Petites frayeurs

Et son lot d'imprévus, la Cavalerie des Centaures y eut aussi droit : « Non encore à l'abri au déclenchement du feu d'artifice, certains chevaux ont commencé à s'effrayer », raconte Xavier Brunet qui s'en essuie encore le front, « On a vite écarté les jeunes ». Des souvenirs heureux qui resteront à jamais dans les mémoires, à l'image de Charlotte Cosnard venue dès le lendemain démonter les tribunes : « Aujourd'hui, sourit la jeune fille de 15 ans, on fait du sport après la figuration ». Et d'ajouter : « L'association Précigné toute une histoire, c'est ma seconde famille. »

Grands projets

Une grande famille saluée par Jean-François Zalesny : « fier d'être à la tête d'une commune qui propose un spectacle d'une telle qualité, fruit des efforts de toutes les générations d'habitants. » L'an prochain ? « Peut-être nous situerons-nous dans un tout autre registre », confie Maryse Morin, scénariste comblée d'un Son et lumière qui, à l'égal autrefois du Lude, joue désormais dans « la cour des Grands. »

x14h09 x14h11 x14h10

Assistant metteur en scène, Jean-Claude Delaune partage sa joie avec Dominique Renoult, décorateur, et tous les figurants ravis de leur succès.

D'AUTRES PHOTOS SUR :

http://www.precigne-touteunehistoire.fr/index.php/galerie-photos/2014



Jeudi 28 août 2014

118 élèves attendus à l'école catholique

x14h07

1re et 3e à partir de la droite, Anne Lefèvre et Véronique de Coligny font leur arrivée cette année à l'école privée.

Une grande cour où les ballons pourront désormais rebondir à leur aise, une autre plus petite où tricycles et autres trottinettes vont circuler sans encombres : Telles sont les deux grandes nouveautés que découvriront mardi les 118 élèves de l'école Saint-Joseph Saint-Jean, de la toute petite section au CM2. Outre la création d'espaces verts et de jeux au sol, un chantier de longue haleine dont se félicite Alain Brillet : « Le bénévolat des parents depuis décembre dernier a permis de faire une économie de 15 000 € », se réjouit le directeur de l'école. « L'enrobage des deux cours maternelles et primaires aura finalement coûté 50 000 €, financés par le fonds diocésain sarthois de solidarité. »

Deux nouvelles arrivées également dans l'équipe d'Alain Brillet : En remplacement de Chantal Collot qui a pris sa retraite en juin dernier, Anne Lefèvre a quitté l'école d'Auvers-Le-Hamon pour prendre les rênes des moyennes et grandes sections à Précigné. La décharge de direction est assurée par Véronique de Coligny qui arrive de Sainte-Anne. Voici donc l'équipe au complet pour mettre en œuvre le thème de l'année : « Contraires et opposés » : De quoi travailler les arts visuels dans toutes les classes, et justifier « plusieurs séances d'initiation à la photo du CP au CM2 par une professionnelle de l'image, dans le cadre des interventions en milieu scolaire (IMS) allouées par l'Inspection. »

http://ecolestjeanstjosephprecigne72.eklablog.com/accueil-c19691669




Samedi 23 août 2014

Vendredi 29 et samedi 30 : Le 5e Son et lumière sera féerique

Une cinquième édition à laquelle l'équipe de l'association « Précigné, toute une histoire » met la dernière main : Avec son lot de nouveautés au menu des réjouissances, où danseurs aux masques vénitiens et spectacles équestres se disputent la vedette. Mais aussi ces incontournables dont le public raffole, comme les scènes de chasse à courre ou encore la chanson du rouet. Le tout nimbé d'une atmosphère toujours plus magique : Place au merveilleux !

x14h05

Chapitre mouvementé de l'histoire locale, la Révolution tient une large place dans « Si Précigné m'était conté ».

Elles se sont penchées sur son berceau, elles reviennent dès la nuit tombée vendredi et samedi prochains : Les fées donneront le coup d'envoi du 5e Son et lumière de Précigné : « Grâce à leur baguette magique, les acteurs surgiront d'un livre géant », explique Maryse Morin. Et la scénariste de ce nouvel opus de nous mettre l'eau à la bouche : « Evoquée en 2010, la Révolution française fait l'objet d'une reprise plus détaillée, souligne-t-elle, alors que la Marquise de Sévigné apparaît pour la première fois aux côtés d'Abel Servien. » Au casting également, Léonard de Vinci et la salamandre de François Ier...

Un final en apothéose

Et pour vêtir les 130 figurants d'une fresque historique qui court du Moyen-Âge à Napoléon III, pas moins de 350 costumes dévoileront leurs teintes chamarrées sous les projecteurs : « Une robe de crinoline nécessite 7m50 de tissu et 20 h de travail », indique Monique Chopin, couturière émérite depuis le tout début de l'aventure. Garant de l'authenticité des décors, Dominique Renoult n'a pas non plus ménagé ses efforts pour un final digne de ce 5e anniversaire : « Avec une surprise de taille mais aussi un feu d'artifice et des jeux d'eau un cran au-dessus de l'an passé ». Un spectacle toujours plus éblouissant !

x14h02 x14h03

Tandis que la soixantaine de bénévoles s'attelle aux derniers préparatifs, la présidente Annette Haloche prête attention aux conseils de Brigitte Foucher.

Pratique : « Si Précigné m'était conté », vendredi 29 et samedi 30 août dès 21 h aux Rivauderies. Réservations aux 07 85 40 52 57, 02 43 95 50 55. 

http://www.precigne-touteunehistoire.fr/index.php/galerie-photos/2014



Dimanche 27 juillet 2014

Les Voutonnantes : Amertume et réduction de voilure

x14g36

Les membres du Comité des fêtes envisagent une nouvelle mouture des Voutonnantes pour 2015.

« Pour une fois que le ciel ne montrait pas les dents ! » : Le dépit se lit chez les membres du Comité des fêtes ce dimanche soir à l'heure des comptes. Dieu sait pourtant si la journée avait bien commencé, avec l'espace des Rivauderies rempli au trois-quarts d'exposants. Mais entre eux déjà de larges allées vides ou presque, car peu de chineurs : « La fête au village se déroule dans un grand champ, il faudra réfléchir à réintégrer les murs de la cité dès l'an prochain », fait observer Armelle Coëffé. Et la présidente de rappeler « l'affluence au moment de la première édition en 2008 dans les Jardins de la Voutonne. »

x14g39 x14g40 x14g41

Même constat l'après-midi où les chansons de Jean Ferrat, Edith Piaf ou encore Juliette Gréco revivent devant un public clairsemé : « Alors que les animations progressent chaque année en terme de qualité, on assiste à une fréquentation décroissante », déplore Alain Etourmy. Et le vice-président d'envisager de « réduire la voilure » l'an prochain. D'autant que le repas créole et le spectacle gratuit de cabaret Talon Aiguille n'ont attiré qu'une soixantaine de personnes, malgré le niveau très haut de gamme de la compagnie Balorgashow : Les Voutonnantes un samedi sur une demi-journée ? « Une idée à l'étude ».





Mercredi 23 juillet 2014

Fleurissement communal : Le jury a désigné les lauréats

x14g35a x14g42

Le jury a passé la journée de mercredi à arpenter la vaste commune de Précigné pour établir le nouveau classement, dont Germain Martin a pris la tête.

Dans la famille des maisons fleuries à Précigné, demandez Germain Martin : Bonne pioche ! Le jardinier amateur de la route de Louailles s'est classé premier au concours de fleurissement : « Peut-être que mes fleurs font ralentir les voitures à l'entrée du bourg », sourit-il en taillant ses dahlias. L'avenante demeure de Germain Martin fait partie des 55 maisons qui ont été visitées cette année par le jury. Présidée par Christian Théberge, la petite troupe comprenait également Nicole Pipelier, élue au Conseil municipal, ainsi que Sébastien Cuillerier, jardinier de la commune.

Pousse difficile

Guidés par Roger Froissard, ancien de la commission, les trois autres jurés se sont aussi penchés sur la flore estivale avec l'expérience des professionnels : Pas moins de deux élus aux espaces verts de Solesmes et Noyen, ainsi qu'une employée des serres de Sablé qui ont ainsi rendu leur verdict mercredi dernier. « Le géranium-lierre reste une valeur sûre, ont-ils constaté, même si la pousse a eu du mal à décoller à cause des nuits fraîches fin mai début juin. » Et une qualité florale malgré les récents pics de chaleur : Même le bananier de Germain Martin a souvent soif !

Le classement

Maisons fleuries sur rue et pavillons : 1er, Germain Martin. 2e, Monique Sineau. 3e, Jean-Louis Milon. Maisons à la campagne et fermettes : 1er, Paul Guitter. 2e, Hervé Lechat. 3e, Alain Duveau. Fermes : 1er, Claude Dubois. 2e, Michèle Thibeault. 3e, Magali Rochais. Commerces : 1er, Hôtel Saint-François.

Tous les lauréats ? Cliquer ICI




Mercredi 23 juillet 2014

Dimanche 27 juillet, c'est la fête à Précigné !

x14g33 x14g32

Humour et accordéon, puis ambiance Music-hall avec Melle Talon, pour plonger dans l'univers des Cabarets Parisiens avec les danseuses.

Du nom de la paisible petite rivière qui serpente à travers la cité, les Voutonnantes vont de nouveau égayer Précigné toute la journée de dimanche, de 10 h à 23 h. Au programme, de nombreuses animations en musique, mais aussi le traditionnel vide-grenier sur l'Espace des Rivauderies. De retour, la grande structure gonflable ainsi que de nombreuses animations dansantes et musicales combleront petits et grands.

Grâce au Comité des fêtes, chacun pourra se régaler sur place à midi. Tandis qu'un repas « Jambalaya », un plat créole originaire de Louisiane, sera proposé à partir de 19 h à la salle des fêtes. Après l'apéritif offert par la municipalité et avant le clou de la soirée : « Mademoiselle Talon Aiguille », à 21 h. Un spectacle gratuit de Music-hall haut en couleurs qui met en scène danses, humour et chant, la recette des fêtes réussies !

Réservations : Repas Jambalaya (12 € adultes) au 02 43 95 40 72 ou 06 47 89 61 40.

Un aperçu du spectacle :

http://balorgashow.vpweb.fr/Spectacle---Pr-cign--.html





Dimanche 20 juillet 2014

Une belle deuxième place au challenge de La Grappe

x14g34a

Remise du challenge : 2e et 3e à partir de la droite, Jean-Paul Malabry et Claude Monnier ont bien défendu les couleurs de La Grappe

Fondé dans l'immédiate après-guerre, le challenge de la Grappe vient de connaître sa 66e édition. Du nom même de la société, l'épreuve a rassemblé seize équipes de deux joueurs : « En toute logique, les boulistes les plus anciens ont tiré leur épingle du jeu », explique Annick Courtaugis. Et la présidente de citer en exemple Rémi Bidault et Claude Monnier, tous deux âgés de 78 ans. Le premier a mené l'Union de Bazouges à la victoire avec son fils Laurent. Quant au second, il permet au club de Précigné de monter sur la deuxième marche du podium avec Jean-Paul Malabry, un habitué des belles finales.

Une alliance des jeunes et des anciens qui a déjà fait ses preuves : « Claude et Jean-Paul ont remporté le challenge des présidents en début de mois », se réjouit Annick Courtaugis, « avec cette belle deuxième place au classement, ils continuent sur leur lancée. » Ainsi la société de Boule de fort peut-elle envisager l'avenir avec sérénité : « En place de celui des Couples, Le nouveau challenge des Artisans et Commerçants jouera sa finale le dimanche 30 novembre », a prévenu Annick Courtaugis. « Cette compétition est ouverte à tous », a insisté la présidente d'une boule de fort qui roule de succès en succès.

Le classement : 1er, Rémi et Laurent Bidault (Union de Bazouges). 2e, Claude Monnier et Jean-Paul Malabry (La Grappe de Précigné.) 3e, Claude Mercier et Lucien Pissot (Vion).




Samedi 19 juillet 2014

Noces de Diamant Pour Georges et Monique Bouchard

x14g30 x14g31

Belle surprise que celle faite à Georges et Monique Bouchard pour leurs 60 ans de mariage, ici entourés de toute la famille pour la photo souvenir.

Des surprises comme celle-là, on aimerait en connaître tous les jours : Prévenus à la dernière minute, Georges et Monique Bouchard se sont retrouvés en face de Monsieur le Maire 60 ans après leur mariage ! Une cérémonie très conviviale et préparée de longue date par Claudie Lehay, digne fille du couple vedette mais aussi conseillère municipale à Précigné. « Ils se sont rencontrés au petit bal du samedi soir », rappelait Jean-François Zalesny, à deux doigts de pousser la chansonnette. « Car en 1954, ces jeunes gens ont inspiré de nombreux titres », poursuivait le premier magistrat de la commune : « Line Renaud, Luis Mariano, mais aussi et surtout Georges Brassens... »

Un cadre de l'acte de mariage

Et donc à la demande générale, « les amoureux qui s'bécotaient sur les bancs publics » se sont une nouvelle fois pliés à la tradition de la bise sous les cliquetis des numériques. Originaire de Notre-Dame du Pé et chef meunier, Georges entraînera Monique sur les routes de Normandie pour son travail. Avant de revenir en 1990 à Sablé où le couple Bouchard coule désormais des jours paisibles, aujourd'hui entouré d'une grande famille. En guise de conclusion à cette sympathique cérémonie, la remise des cadeaux : Des fleurs pour Madame, du champagne pour Monsieur. Sans oublier l'acte de mariage dûment encadré et bien sûr, le Grand-livre des Noces de Diamant pour tous deux.

http://www.anniversairedemariage.com/




Vendredi 18 juillet 2014

La visite du jury régional pour une première fleur

x14g29 x14g28

Jardinier municipal, Sébastien Cuillerier (au centre) a guidé les jurés dans les rues de Précigné, sans oublier la piscine des Lices.

Fébrilité dans les rangs de la commission fleurissement ce vendredi après-midi : Le jury régional des villes et villages fleuris passe tous les trois ans, mais c'est une première à Précigné. Dossier sous le bras, Antoine Lambert commente le travail des jardiniers municipaux, « qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour embellir notre ville, suite à la rénovation urbaine de l'an passé. » De son côté, Christian Théberge scrute sa montre : « Quarante-cinq minutes de visite, c'est court, rien ne doit être oublié ! » Dernière minute : une aquarelle grand format des jardins de la Voutonne vient enrichir le fascicule à destination du jury.

5000 plantes semées

Et le voici, composé de quatre jurés dont une conseillère régionale de Mayenne et un représentant du CAUE (Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement) : Départ en minibus pour une visite commentée de la cité, où Sébastien Cuillerier met l'accent sur les dernières innovations : « L'utilisation des produits phytosanitaires a été abandonnée, les sauvages des rues sont réhabilitées » insiste l'homme de l'art. Un discours dans l'air du temps qui devrait convaincre, d'autant que « 5000 plantes ont été semées cette année ». Verdict en novembre : « Obtenir cette première fleur serait la plus belle des récompenses ! »

http://villes-et-villages-fleuris.com/les_villes_et_villages_fleuris-47.html





Samedi 12 juillet 2014

Générations Mouvement : Ça bouge à la piscine

x14g25 x14g26

Après l'effort, le réconfort : Grâce aux Aînés Ruraux, les enfants peuvent désormais savourer des frites dorées à point.

Les Aînés ruraux ont changé de nom. Sous leur nouvelle appellation de « Générations mouvement », ceux de Précigné concrétisent chaque jour ce côté dynamique : « Nous tenons le bar de la piscine depuis samedi », annonce Jean-Marie Quintard. Et le président d'ajouter aussitôt : « Cette nouvelle activité s'affiche comme une expérience très intéressante, par son volet intergénérationnel. » Forte de 218 adhérents sur Précigné, le club a très vite convaincu une trentaine de bénévoles qui se relaient au bord des bassins. Leur mission ? « Ravitailler les jeunes nageurs, affamés après l'effort ! »

Merci qui ?

«Les bénéfices vont à l'association Omnisports qui compte le football, le tennis et la gymnastique, mais aussi les arts martiaux », explique Jean-François Zalesny. « Face à la vacance du poste cet été, j'étais sûr de pouvoir compter sur les Anciens », se réjouit le maire. Une initiative qui selon lui « développe la solidarité, mais aussi cimente la communauté. » Premières clientes des Aînés ruraux, Shana, 9 ans, et sa copine Elina n'en pensent pas moins : « Trop bonnes, les frites ! ». Merci qui ? Aux mamies et papys bénévoles de Précigné, dont l'expérience en matière de cuisson à l'huile n'a pas de prix !

Pratique : Le bar de la piscine est ouvert tous les jours de 16 h à 18 h 30, sauf le lundi.



Jeudi 10 juillet 2014

La culture du Brésil aux tickets sports

x14g21 x14g22

Carmen Miranda, star brésilienne oubliée ? Que nenni, si l'on en juge par le succès que remportent ses exubérants couvre-chefs.

« On a fabriqué des maracas et on a dansé la samba » : la centaine de jeunes de six à 15 ans qui fréquentent l'accueil de loisirs s'amuse comme des petits fous. Mais pas tous autour d'un ballon rond : « La Coupe du monde a juste fourni le prétexte pour explorer la culture brésilienne », explique Frédérique Buffin. Si on célèbre le pays du football en y jouant chaque jour à côté dans la grande salle du gymnase, le dojo abrite plutôt les aficionados du carnaval de Rio : « Les chapeaux à la Carmen Miranda ont fait beaucoup rire les enfants », se félicite l'animatrice tout en ajustant des dizaines de lunettes multicolores.

Bientôt sur vos écrans

Un voyage au pays du pain de sucre filmé comme les professionnels par Julie Charlot : « Tout part d'un journal télévisé qui donne la parole à de jeunes reporters envoyés sur place », explique la monitrice devant un appareil haut de gamme qui capte les regards de chacun. Sous l'oeil de la caméra, le fameux défilé génère un enthousiasme collectif digne de son homologue d'Amérique du Sud. Coordinateur au sein de l'Amslcp (Associaton municipale sports loisirs culture), Miguel Piniau a lui aussi son scoop : « Notre carnaval sera mis en ligne dès la semaine prochaine sur le site Internet des centres aérés ! »

x14g23 x14g24

Concentration maximum avant le défilé, car le sérieux des journalistes en herbe n'a d'égal que leur exigence !

Carmen Miranda, la vraie : Cliquer ICI




Vendredi 4 juillet 2014

Chantal Collot : Mais oui, mais oui, l'école est finie !

x14g19

Figure de l'école catholique en maternelle, Chantal Collot a été mise à l'honneur par ses collègues et les parents d'élèves.

Est-ce l'heureuse conséquence d'être née un jour de Printemps ? Connue de tous les Précignéens pour son indéfectible bonne humeur, Chantal Collot a reçu vendredi soir les honneurs dus à son tout nouveau statut de retraitée. « Une page se tourne dans le grand livre de ta vie, mais un nouveau chapitre se dessine déjà », a commenté Alain Brillet devant la foule des parents, élèves et amis de l'école Saint-Joseph Saint-Jean. Une allusion du directeur à l'aide aux leçons que Chantal Collot apportera dès l'an prochain après les cours, aux enfants en difficulté dans le cadre du CLAS (Contrat local d'accompagnement scolaire).

Que la joie vienne...

Une généreuse initiative qui permet à Chantal Collot de garder un pied dans cette école qui lui a ouvert ses portes en 1992 : Auparavant ? « À l'issue de mes études universitaires en lettres modernes, j'ai intégré en 1977 le Centre Basile Moreau, rappelait l'heureuse retraitée, j'y ai enseigné auprès d'élèves handicapés moteur et déficients intellectuels. » Mère comblée de sept enfants, Chantal va pouvoir également prendre un repos bien mérité. Y participera très bientôt le cadeau de départ, une thalasso valable sur 1500 sites différents : Pornic ou Saint-Malo ? « Un choix difficile à faire et qui attendra » : C'est la carte postale qui le dira !




Vendredi 4 juillet 2014

Le Mondial se déguste à la boulangerie Gaugain

x14g17

Thierry Gaugain et son fils ont créé aussi pour l'occasion un éclair pour l'équipe de football de Précigné

.« De façon à participer à notre manière à la Coupe du Monde, nous avons eu l'idée de créer les éclairs du Mondial », explique Thierry Gaugain. « Le goût de chacun d'eux diffère selon les pays », ajoute le boulanger. Ainsi l'éclair du Brésil qui mélange la mousse ananas avec le citron vert et le coulis de mangue, ou celui des Pays-Bas qui se pare de mousse abricot et marmelade de framboises. « Bien entendu, précise l'artisan, tous sont décorés de leur drapeau national ».

Et pour coller à fond à l'actualité du ballon rond, « les éclairs sont supprimés au fur et à mesure que les équipes sont éliminées ». Coup de tonnerre ce vendredi soir lorsqu'en quart de finale, la Manschaft allemande met un coup d'arrêt aux exploits des Bleus : Délice de crème pâtissière caramel à la fleur de sel et croustillant à souhait, l'éclair France disparaît de la vitrine. Mais pas de quoi s'attirer les foudres des gourmets : Plus de huit cents éclairs ont déjà ébloui leur palais !



Jeudi 3 juillet 2014

La retraite pour Annie Vallet et Pascale Vaudolon

x14g15a x14g16

Annie Vallet et Pascale Vaudolon ont écouté Jean-Luc Ballot retracer avec humour leur parcours devant les élus et les collègues.

Institutrices en primaire à François Rabelais, Annie Vallet et Pascale Vaudolon quittent les bancs de l'école pour la chaise longue à plein-temps. Jeudi devant nombre de leurs collègues et amis, les deux maîtresses ont reçu les félicitations de Jean-Luc Ballot qui a brossé leur carrière à grands traits : « Même votre avancement est similaire », a souligné l'inspecteur de l'Education Nationale. Car amies de longue date, Pascale et Annie ont enseigné dans les mêmes écoles : Léon Gambetta sur Sablé, Solesmes puis enfin Précigné.

Deux jumelles

Une école dont les deux candidates aux vacances permanentes garderont un souvenir impérissable. Pour Pascale, c'est « la mise en œuvre du brass band avec  les élus de la commune et le conservatoire ». Annie préfère quant à elle se remémorer « l'aisance et la fierté des petits CP qui lisent en fin d'année des histoires aux maternelles de Pomme d'Api. » Parmi les cadeaux de départ, des bâtons de marche nordique : Nul doute qu'Annie et Pascale les mettront à profit pour continuer leur périple ensemble, « sur l'air des parapluies de Cherbourg. »


Lundi 30 juin 2014

Football : La fièvre monte au  " Family's " !

Pour le 8e de finale des Bleus, de nombreux supporters ont voulu partager

ce grand moment entre fans plutôt que de rester le regarder à la maison...

x14g14

Les Diables Rouges de Précigné sont aux anges : Ils ont longtemps attendu un but des Bleus avant de laisser exploser leur joie !

Ancien entraîneur des Diables rouges de Précigné, Pascal bouvet ne manque aucun des matchs de la Coupe du Monde. Mieux, il invite les supporters de l'équipe de France lors de chaque rendez-vous important. Car son café « Le Family's » est aussi celui de la grande famille du football : Trompes et drapeaux tricolores, rien ne manquait ce lundi soir pour encourager les Bleus face au Nigeria, dont les attaque répétées surprennent en début de match.

La Manschaft en ligne de mire

Maquillés aux couleurs de la France, les visages restent crispés jusqu' à ce but tant attendu à la 78e minute. L'inquiétude fait alors place à l'euphorie : « Les Français ont bien maîtrisé le match, commentait avec soulagement Pascal Bouvet, ils ont attendu leur heure ! » Une belle ambiance amenée à se renouveler très bientôt : « Rendez-vous vendredi à 18 h pour le prochain match. » Contre les Allemands de la Manschaft, émotions fortes garanties !


 


Dimanche 29 juin 2014

Des contes revisités à la kermesse de " Saint-Jo "

x14g10 x14g11

Devant les personnages d'Ali Baba, les Dalmatiens ont donné le départ des festivités qui se sont déroulées jusqu'à la dégustation du jambon braisé.

Parsemés tout autour du grand pré à l'ombre du château de Bois-Dauphin, les stands de l'école Saint-Joseph Saint-Jean fleuraient bon ce dimanche la kermesse à l'ancienne. Pêche aux canards, barbe à papa ou tir à la carabine ont fait le bonheur des familles. Seul détonnait un peu dans ce décor champêtre la structure gonflable. Un petit manoir aux couleurs criardes dont l'affaissement a donné le signal d'une panne générale d'électricité : Mais qu'à cela ne tienne, « Leurs portières déployées, deux voitures ont fait office de sono », se réjouissait Alain Brillet, un directeur à la pointe du système D.

Thème de l'année scolaire, les contes d'hier et d'aujourd'hui pouvaient donc ravir une fois de plus parents et amis du haut du grand podium. À commencer par les 101 Dalmatiens puis Ali Baba pour les maternelles. Suivaient Pierre et le loup et les Aristochats mais aussi et surtout Cendrillon, revisitée à la mode des CM : Forts d'avoir déjà substitué au miroir de la méchante reine un ordinateur branché sur le site « Qui est la plus belle point com », les élèves ont récidivé en remplaçant le soulier de verre par un portable. Aux prétendantes de trouver le bon code : « À Saint-Jo, on n'arrête pas le progrès ! »

x14g12 x14g13

En apportant un soin particulier à la réalisation des costumes, l'école Saint-Joseph Saint-Jean n'a pas dérogé à sa règle, le secret des fêtes réussies.





Samedi 28 juin 2014

Le Brésil au défilé des écoliers du public

x14g05 x14g06

La Brazil Parade a donné le ton de cette fête de l'école toujours originale, où danses et défilés alternent comme du Côté de Rio.

L'occasion était trop belle pour les élèves de l'école François Rabelais : Samedi lors de la fête de l'école publique, la Brazil Parade semblait fêter avant l'heure l'irrésistible ascension des Bleus en Coupe du Monde. Musicien électronique prisé des publicitaires, Kavinsky fit aussi danser les enfants au son du célèbre « Road Game ». Après la toujours très prisée pêche à la ligne vint le spectacle surprise de Pomme d'Api : « Petite bulle, une création contemporaine de la Compagnie de danse Res Non Verba » qui a enchanté les familles et les amis bardés de caméras.

Moment d'émotion, un chant commun fut entonné par toutes les classes en l'honneur d'Annie Vallet et Pascal Vaudolon, deux maîtresses « candidates aux grandes vacances sans fin ». Le Conseil local de parents d'élèves assurait comme de coutume la cuisson du jambon à la broche à point. Mais sous les grandes poutres du gymnase pour se protéger des intempéries : Peu importe, la prochaine décoration de la cour de l'école n'en sera que plus belle, « l'an prochain, lorsque primaire et maternelle seront réunis dans une école unique, celle de la Voutonne ».

x14g08 x14g09

Les maternelles ont livré une création chorégraphique de qualité, grâce à l'intervention de professionnels financés par l'Amslcp.




Vendredi 27 juin 2014

Piscine des Lices : Succès du 1er Barbecue de l'été

x14g02

Vendredi en fin de soirée : La joie se lit sur les visages des membres du Comité de jumelage qui ont démarré la saison avec brio.

Autrefois réservée aux clubs sportifs, l'organisation des barbecues de la piscine s'est ouverte aux autres associations depuis l'été dernier : Vendredi soir, le Comité de jumelage Précigné-Wewelsburg a inauguré la saison avec plus de 150 convives. En proposant comme il se doit des spécialités allemandes comme les saucisses blanches et la bière pression : « Mais la moitié des ventes concerne les sandwiches américains, très demandés par les jeunes venus en nombre », indique Jean-Claude Salmon. « Par contre, rajoute le secrétaire du Comité, les surplus non vendus sont rachetés par les organisateurs du vendredi suivant. »

" Aidez-vous les uns les autres "

Une entraide saluée par Jean-FrançoisZalesny, le maire pour qui les soirées barbecue « sont un bel exemple de la solidarité qui doit exister entre les associations tout au long de l'année. » D'ailleurs et tout en prenant des notes, de nombreux présidents ont goûté aux délices d'Outre-Rhin. Ceux-là mêmes qui vont continuer de régaler petits et grands jusqu'à fin août dans le décor enchanteur de la piscine : Pêche loisirs détente le 4 juillet, pompiers le 11, USP football le 18 et Précigné toute une histoire le 25. En août : L'école Saint-Jo Saint-Jean le 1er, le Comité des fêtes le 8, le judo le 22 et l'association carnaval le 29. Tous à nos agendas !

x14g03 x14g04

Ambiance et convivialité s'affichent comme les maîtres-mots des soirées barbecue autour des bassins bordés d'arbres centenaires.




Mercredi 25 juin 2014

Du mini-tennis pour séduire les plus jeunes

x14g01

Si les garçons rêvent de marcher dans les traces d'un Jo-Wilfried Tsonga, il n'y a plus de championne pour inspirer les filles !

Prêtés par l'association municipale sports loisirs culture, cinq filets de mini-tennis sont alignés tout près du court principal : « Les enfants déjà inscrits en ont invité d'autres à l'occasion de ces portes ouvertes », explique Marivie Moreau. Et de fait, ils sont une bonne vingtaine à échanger des balles en riant de part et d'autre de filets à leur taille. Comme Alice qui a suivi ce jour-là ses deux frères sur le terrain des Lices. Avec Adrien convaincu lui aussi par Tom de passer un après-midi ludique raquette à la main, ils vont rejoindre les rangs des jeunes de l'USP tennis dès la rentrée prochaine.

Car à l'école de la balle jaune qui compte une cinquantaine d'élèves, on peut se targuer d'engranger des résultats prometteurs : « Des quatre équipes engagées aux championnats de printemps, deux se sont classées premières », souligne la présidente. Au moment de ranger le matériel, le compte est bon : « L'école de tennis a inscrit une dizaine de nouveaux entre six et dix ans », se réjouit Marivie Moreau, « d'autant que le nombre de filles monte à huit cette saison contre deux l'an passé ». Des demoiselles qui manquent cruellement de modèles, « depuis le départ d'Amélie Mauresmo ».



Mardi 24 juin 2014

Les diplômes de natation délivrés aux élèves

x14f105

Toute à leur joie d'avoir obtenu leur diplôme, les écoliers ont encore deux mois devant eux pour s'améliorer.

Heureux élèves des écoles de Précigné : Tout au long du mois de juin, ils ont pu bénéficier de la piscine municipale aux meilleures heures de la journée. Mieux, chacun a progressé sous la houlette de Miguel Piniau et Damien Etourmy, animateurs de l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture) : « L'apprentissage du milieu aquatique débute dès la maternelle », indiquent-ils, « et se poursuit jusqu'en CM2 où les élèves savent tous nager ». Des grands qui maîtrisent le crawl avec aisance : « Je les ai vus arriver avec un niveau très enviable », confirme Florian Delorme, nouveau maître nageur.

« Un très bel endroit », ajoute par ailleurs ce Manceau qui a rarement vu « autant de verdure autour de bassins ». Un environnement propice à la performance puisque tous ont reçu cette semaine un diplôme officiel : « Même les plus jeunes ont reçu un petit poisson où sont listées leurs compétences », indique Sandrine Pageau, institutrice. Restent juillet et août pour continuer à s'améliorer : A cet effet, des cours particuliers sont dispensés par Florian Delorme, histoire aussi d'entretenir la réputation déjà très ancienne et loin d'être usurpée des jeunes de Précigné, « celle des meilleurs nageurs du secteur ».

Cours de natation en juillet et août : Entre midi et 15 h, s'adresser à Florian Delorme, piscine des Lices. Tél. : 06 95 25 03 72.

Horaires de juillet et août : En semaine du mardi au vendredi de 15 h à 19 h 30. Samedis, dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h 30. Fermé le lundi.




Dimanche 22 juin 2014

105 coureurs au Challenge Daniel Ambroise

x14f104

Les cyclistes précignéens ont mis à profit le challenge Daniel Ambroise pour inaugurer leur nouvelle tenue aux couleurs du CCCP.

Sous l'égide de la fédération sportive et gymnique du travail s'est tenu dernièrement le 2e challenge cycliste de Précigné. Du nom de Daniel Ambroise, membre dévoué du bureau sabolien disparu l'an passé, mais aussi grand organisateur de compétitions, l'épreuve s'est déroulée en deux parties : Un contre-la-montre le matin et une course en ligne l'après-midi. Deux temps forts rendus possibles grâce à la présence de nombreux signaleurs bénévoles.

Une journée dédiée à la petite reine que les amateurs ont plébiscitée : « 105 coureurs se sont affrontés sur un circuit de 12 km », s'est réjoui Jacques Dewancker. « La course en ligne a confirmé la supériorité des vainqueurs du matin », ajoutait le président du Comité de challenge cycliste de Précigné. À l'instar d'Arnaud Vinot venu de la banlieue parisienne pour gagner, « mais aussi profiter du très beau parcours de campagne entre Précigné et Pincé. »

Les résultats du contre-la-montre : 1re Catégorie, Arnaud Vinot de Stains, 12 km en 16''50' soit 42,77 km/h de moyenne. 2e catégorie, Christophe Baldassare de Pontvallain en 18''04'. 3e Catégorie, Simon Barreteau de Nogent en 17''46'. 4e Catégorie, Nicolas Barreteau de Nogent en 18''31'. 5e catégorie, Joël Goupil de Bonnétable en 19''10'. Junior, Alexis Grault en 17''44'. Cadet, Guillaume Blin de La Ferté en 20''21'. Minime, Damien Girard de Montoire en 21''06. Le classement général : 1, Jérôme Chantepie ( ECCP ). 2, Christophe Baldassare ( ECCP ). 3, Simon Barreteau ( US Nogentaise ). 4, Laurent Lebouc ( VA ). 5, Yannick Touchard ( ECB ).





Samedi 21 juin 2014

Led Zeppelin et Claude François : la Fête de toutes les musiques

x14f101

17 h, rue Abbé Chevallier : Les enfants du Brass Band ont donné le signal des festivités en défilant avec leur professeur.

Que l'on défile derrière les musiciens, qu'on danse sur leurs rythmes ou qu'on se contente de les applaudir, il y en avait vraiment pour tous les goûts lors de cette nouvelle édition de la fête de la musique à Précigné. Traversant le centre-ville au son des cuivres, les enfants du brass band ont tout d'abord donné le signal des festivités. Puis Installés sur le parvis de l'église, ils n'ont pas manqué de jouer « Brésil », morceau d'actualité.

De la fête comme l'an passé, les deux cafés du village proposaient de battre la mesure dans des registres très différents : Rock pur et dur au « Family's » qui avait invité le groupe « The Kent's », variétés et chansons bien françaises au « Précignéen » avec « Lolo DJ ». De quoi satisfaire les oreilles de tous ceux qui n'ont pas succombé ce soir-là au chant des sifflets des arbitres, pour célébrer comme il se doit le solstice d'été !

x14f102 x14f103

Alors que " Le Précignéen " invitait à danser sur les airs de Claude François, les Séventies étaient aussi de mise au " Family's", mais avec Led Zeppelin.




Samedi 21 juin 2014

Judo : Amélie Boutin, nouvelle ceinture noire

x14f92 x14f93

L'émotion était au rendez-vous lorsqu'Amélie Boutin a reçu la ceinture noire des mains de son entraîneur devant ses camarades.

« Les derniers points qui lui manquaient, Amélie les a obtenus le 7 juin dernier à Nantes », se réjouit Mathias Etourmy. « Cette ceinture noire lui permet de conclure en beauté la saison puis qu'elle a terminé deux fois 3e en championnat départemental », ajoute l'entraîneur. À seize ans et lycéenne en 1re S, la jeune judoka voit enfin son rêve se réaliser : « Depuis mes débuts à l'âge de cinq ans, j'ai eu pour objectif de dépasser ma mère qui est ceinture verte », confie-t-elle. Une persévérance grâce à laquelle Amélie rejoint Lucie Papin et Aurélia Marteau dans la cour des grandes.

Depuis 1986

« Ce groupe de féminines attend que les garçons les rejoignent », précise Mathias Etourmy. Quatre jeunes du club de judo se pressent en effet au portillon pour ceindre la fameuse ceinture noire : il s'agit de Jonathan Eustache, Marc Chevalier, Hugo Choisnet et Florian Dufil. « Il tourne bien, notre petit club », se réjouit Jacques Etourmy qui l'a créé en 1986 avec sept enfants. « Que de chemin parcouru depuis et un nombre impressionnant de ceintures noires à la clef. C'est pourquoi leurs portraits seront affichés au dojo d'ici le trentième anniversaire », a promis le fondateur du club.

Assemblée générale et remise des ceintures : Mercredi 25 juin à 18 h 30, salle omnisports.




Samedi 21 juin 2014

Quand l'audace paie : La maison médicale inaugurée

Le projet était ambitieux, les résultats sont là : alors que le docteur Michau partait à la retraite sans successeur, la municipalité Plot a décidé d'investir dès 2011 dans une maison médicale. Pari gagné : Samedi midi participaient à l'inauguration deux médecins, cinq infirmières et une kinésithérapeute.

x14f96 x14f97

En présence de Francis Plot et de tous le acteurs de la santé, le ruban a été coupé par Pierre Mansart, centenaire, aux côtés de Jean-François Zalesny.

« Et il y a encore de la place pour un deuxième kiné, un pédicure podologue, voire une sage-femme à temps partiel », indiquait Arnaud de Panafieu, conseiller sortant et actuel adjoint aux finances. Son coût ? « 383 647 € exactement, en comptant le parking attenant. Et sans aucune subvention. » Une dépense importante qu'a justifiée à son tour le nouveau maire de Précigné : « Notre maison médicale constitue à la fois une réponse aux besoins des habitants et à l'évolution des modes d'exercice souhaités par de nombreux professionnels de santé », expliquait Jean-François Zalesny.

Ouverture le 1er juillet

Car les 260 mètres carrés de locaux de la maison médicale sont pris en charge par la Municipalité, une formule qui convient parfaitement à Philippe Lemasson : « Sinon, les investissements sont trop lourds et viennent sérieusement grever les honoraires », précisait le second médecin, qui prendra possession des lieux le 25 août prochain. Remplaçante du Docteur Michau depuis déjà un an, Daniela Micu s'installera quant à elle dès le 1er juillet. En tout cas pas avant d'avoir coupé le traditionnel ruban : un honneur revenu à Pierre Mansard, alerte centenaire et doyen de la commune !

x14f98-W274 x14f99-W274 x14f100-W274

Après les applaudissements des élus de deux mandats, les petits emportent des souvenirs tandis que les grands trinquent à l'avenir...






Vendredi 20 juin 2014

Nouveau nom et nouvelle direction pour l'école publique

x14f94 x14f95

Hasard du calendrier, la fusion des deux écoles coïncide avec la jonction maternelle primaire dont les travaux s'achèveront en juillet.

Découverte pour de nombreux conseillers élus en mars dernier, le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) a tout d'abord été présenté aux élus par Didier Bazot : « Nous ne sommes ni des gendarmes ni des assistants sociaux », a-t-il précisé. Et de noter « que plusieurs rappels à la loi avaient concerné des jeunes de Précigné sous le mandat précédent. » Enfin, le dispositif acquiert de nouvelles compétences au fil des ans, « comme la sécurité dans les transports scolaires ou les violences intrafamiliales. » En vue de l'élection des sénateurs en septembre prochain, le Conseil a ensuite procédé à l'élection de ses délégués : Dont Jean-François Zalesny, Madeleine Esnault, Arnaud de Panafieu, Marie-Noëlle Moulin, Yves Piniau, Nicole Pipelier, Gilles Rousselet...

Nos ancêtres les Gaulois

À l'ordre du jour également, la fusion des deux écoles publiques : Exit François Rabelais et Pomme d'Api, la « communale » sera dirigée dès la rentrée prochaine par Sylvie Guyard. Restait à trouver un nouveau nom pour l'ensemble maternelle primaire : « Pourquoi ne pas garder celui de François Rabelais pour tout le monde ? » a suggéré Joël Bréthomé. « Nous allons respecter les propositions des élèves », a insisté le maire de Précigné. « C'est un nom qui ne parle pas aux plus petits », ajoutait un conseiller. Face à Pierre et Marie Curie ou encore l'école Arc-en-ciel, le Conseil Municipal a choisi celui de la Voutonne à une très large majorité : « C'est la petite rivière qui coule devant l'école, c'est aussi un mot d'origine gauloise ». Prochaine réunion du Conseil Municipal le vendredi 18 juillet à 20 h.




Mardi 17 juin 2014

Salle archicomble pour la soirée musicale des écoles

x14f89

40 enfants ont joué sur scène en alternance avec deux cent de leurs camarades qui chantaient.

Quatre ans déjà que cette soirée des écoles existe : « La création du Brass Band a dynamisé la culture musicale dans les deux écoles », rappelle Martine Hurel, institutrice en CP mais aussi chef de chœur pour l'occasion : « Outre les élèves qui bénéficient des cours du Conservatoire Intercommunal pendant le temps scolaire, tous apprennent des chants dès la rentrée de septembre. Très vite est venue l'idée de se produire devant les familles. » Des parents et grands-parents qui ont envahi ce mardi soir la salle des fêtes jusqu'à la mezzanine pour un programme alléchant et toujours renouvelé.

À commencer par la quarantaine de jeunes musiciens du Brass Band : « Des enfants des deux écoles François Rabelais et Saint-Joseph Saint-Jean, sans oublier le groupe des cuivres dont certains fréquentent le collège », explique Mathieu Chalange. Un professeur qui va d'entrée donner le « la », pour une vrombissante interprétation de l'Hymne à la Joie de Beethoven. Devant eux, près de deux cents choristes en herbe qui piétinent d'impatience : Vient leur tour au son du « Hérisson » ou sur l'air de « La tendresse de Bourvil », le tout suivi comme toujours par un tonnerre d'applaudissements !

x14f90 x14f91

Record battu : Près de 400 personnes, familles et amis, ont envahi la salle des fêtes pour le concert annuel des écoles.



Dimanche 15 juin 2014

Tournoi Open de tennis : Les locaux bien classés

x14f87 x14f88

Applaudis par leus supporters, les champions du jour ont été félicités par Jean-Yves Morin, arbitre, et Marivie Moreau, présidente du club.

Événement phare de la saison, le tournoi Open du club de tennis a tenu toutes ses promesses : « Nous enregistrons cette année une belle participation », se réjouit Marivie Moreau. Et la présidente d'ajouter : « Près de cinquante hommes et une vingtaine de dames se sont inscrits, venus des communes environnantes jusqu'en Mayenne.» Qui plus est, « La météo ne nous a pas contraints à squatter les clubs voisins de Sablé, Morannes et Durtal comme l'an passé. » Ainsi dimanche et dans le parfum des tilleuls, les supporters se sont pressés nombreux aux abords du court des Lices refait à neuf par la municipalité Plot.

Pour y assister à de belles joutes : Grand vainqueur de cette édition, Clément Gruau de Château-Gontier prenait une belle revanche (4/6, 6/3, 6/2), après avoir échoué en finale en 2013. Chez les dames, Mélodie Bouquet de Durtal réitère son exploit de 2011 (6/2, 6/4). À noter les bons scores des joueuses locales : Ainsi Marivie Moreau et Audrey Perchappe se sont-elles hissées jusqu'en demi-finale. Entraîneur à l'école de tennis, Olivier Posson atteint les quarts de finale. Seul ombre au tableau, « l'annulation chez les seniors plus, faute de combattants », notait Jean-yves Morin au moment d'une remise des prix très applaudie.

x14f86

Les finalistes, y compris ceux des « consolantes » ont été récompensés par les membres du bureau du club de tennis.




Samedi 14 juin 2014

Les chants de La Palanquette s'envolent vers les sommets

x14f85

Le timbre clair à la tessiture mezzo-soprano d'Irina Nikonovich a une fois encore fait chavirer le public de l'église Saint-Pierre.

« Même les cosaques chantent des berceuses » : Un canon russe donnait samedi soir le coup d'envoi d'une soirée musicale exceptionnelle. Interprété par la chorale de Saint-Jean de La Croix, il était suivi d'un répertoire varié pour une première apparition sur scène : Thème du film « 1492 » de Ridley Scot, La Conquête du Paradis a séduit les mélomanes venus en nombre. Gospel, tango de Cuba et chant congolais se sont disputé les applaudissements du public. Au programme également, des méditations poétiques ainsi qu'un air célèbre venu du Canada, « les fleurs malades » : Mission réussie pour les choristes d'Anjou, qui mesurent la chance de partager une chef de chœur russe avec leurs homologues Précignéens.

Une nouvelle étape franchie

Car chanté par quatre pupitres différents, le « Gaudate » de La Palanquette plaçait d'entrée la barre très haut. Difficile exercice de chants en écho grâce à deux chœurs en décalage, un morceau Renaissance de Roland de Lassus a surpris les auditeurs par sa maîtrise : « Je ne croyais pas qu'on y arriverait si bien », révélait Irina Nikonovich. Et trois extraits du Requiem de Mozart achevèrent de convaincre tout un chacun : « une nouvelle étape vers l'excellence vient d'être franchie », entendait-on dans les rangs du public. Ovationnée pour ses performances en soliste, la chef de chœur a conforté les propos du président : « Notre fée nous hisse en haut du vitrail », avait confié Guy Lemesle en préambule. Là où la lumière est la plus belle !




Samedi 14 juin 2014

Son et lumière : Les costumes entrent en scène

x14f82 x14f83

Les figurants ont essayé leurs costumes, tout comme Pégase dont les ailes ont été réalisées par Dominique Renoult.

Troisième répétition ce samedi pour les 133 figurants de « Si Précigné m'était conté... », et non des moindres : « De nouveaux costumes sont créés chaque année », souligne Monique Chopin, fidèle couturière au Son et lumière depuis 2010. Avec les décors du château Renaissance, ils surprennent chaque fois le public par leur côté authentique. Comme le spectacle qui va souffler en août prochain ses cinq bougies : « Un anniversaire qui sera célébré à la fin des représentations, avec quatre gros jeux d'eaux combinés aux effets pyrotechniques », dévoile Maryse Morin.

Bis repetita placent

« Les choses qui plaisent sont redemandées », une citation latine que la scénariste du Son et lumière a faite sienne, après une courte enquête : « La chasse à courre, le mariage médiéval ou la chanson du Rouet sont autant de moments inoubliables que les spectateurs souhaitent revivre ». Sans omettre les nombreuses nouveautés de ce cinquième opus : « Par exemple, Madame de Sévigné fera sa première apparition, ainsi que la Chorale de La Palanquette. » Un spectacle placé sous le signe de la féerie : À la vue de Pégase, le cheval ailé, personne n'en doute !

x14f81

133 figurants et 65 bénévoles : une véritable mobilisation  pour le cinquième spectacle de l'association " Précigné, toute une histoire ".

Pratique : Les places sont déjà en vente pour les spectacles des 29 et 30 août. Réservations au :

07 85 40 52 57 ou 02 43 95 50 55 ou 02 43 95 54 60

Ou sur le site : http://www.precigne-touteunehistoire.fr/index.php/billeterie-en-ligne/13-billeterie

AFFICHE DU SPECTACLE 2014 : CLIQUER ICI

D'autres photos de la répétition en costumes :

http://www.precigne-touteunehistoire.fr/index.php/galerie-photos/2014




Mercredi 11 juin 2014

La chorale de la Palanquette en concert samedi

x14f80-W650

Les 80 choristes de La Palanquette et Saint-Jean de La Croix réunis en répétition mercredi soir à l'église Saint-Pierre.

Ils vont célébrer la fête de la Musique un peu en avance : « Qui plus est, c'est notre premier concert de printemps », indique Maurice Chéhère, « de quoi stimuler nos répétitions ! » D'autant que le divin Mozart s'invite en 3e partie avec des extraits de son dernier chef-d'œuvre, le célèbre Requiem : « Une grosse exigence de qualité, Un véritable défi pour tous ». En ouverture, la chorale de Saint-Jean de La Croix et ses chansons populaires laisseront la scène à La Palanquette en 2e partie : « Avec notre répertoire habituel de chants profanes et sacrés mais aussi des nouveautés comme Roland de Lassus, compositeur de la Renaissance », dévoile Guy Lemesle, président de la chorale de Précigné.

Les anges ont choisi Wolfgang

Un concert unique à la finale en apothéose puisque les deux chorales uniront leurs voix pour chanter le génie de Salzburg. À la clef, le Laudate Dominum au départ en soliste par Irina Nikonovich, chef de chœur. D'ailleurs, confie Michel Martin, un ancien avisé, « Saviez-vous que là-haut, si Jean-Sébastien Bach a été désigné musicien officiel, c'est à la porte de Wolfgang que les anges viennent coller leur oreille ? » Et un concert qui sera aussi gratuit en l'église Saint-Pierre, avec 80 choristes, samedi 14 juin à 20 h 30. À ne pas manquer !



Lundi 9 juin 2014

La belle victoire des U13 au tournoi de Pentecôte

x14f77 x14f78-W412

Mise à l'honneur par les jeunes Précignéens, la coupe Fido a rejoint la JSVC, tandis que les U13 ont fait briller les couleurs du club.

Ambiance de fête tout au long du week-end au stade Alain de Rougé : Pas moins de 150 footballeurs en herbe en ont décousu devant une foule de supporters. Car la tradition veut que le tournoi de la Pentecôte suive de près l'Assemblée générale du club. La veille en effet, Pierre-Jean Lardeux avait fait le bilan de la saison en présence d'une assistance fournie : « On ne peut pas dire que la déception n'est pas grande », indiquait le président en évoquant la descente des équipes A et B. Une satisfaction cependant, « l'encadrement des jeunes le mercredi donne toujours du baume au cœur. »

Une coupe « Fido » en jeu

Des entraînements qui ont porté leurs fruits : Alors que les U15 accèdent à une belle 3e place, l'équipe des U13 est montée sur la première marche du podium. Et laisse augurer des lendemains plus heureux pour l'USP football. En hommage à Philippe Herpoux récemment disparu, un challenge « Fido » a également vu le jour. Las, la coupe dédiée a rejoint l'Entente Vègre et Champagne : « Mais ça nous fait plaisir à tous », confiait pourtant Pierre-Jean Lardeux. L'équipe gagnante est en effet coachée par Nicolas Tranchant, un ancien de Précigné : « La coupe Fido reste entre bonnes mains ! »

Le classement

U7 : 1er Sablé, 2e Val de Sarthe. U9 : 1er Vègre et Champagne, 2e ASJV. U13 : 1er Précigné, 2e Val de Sarthe, 3e Le Bailleul. U15 : 1er Durtal, 2e Ballée, 3e Précigné.




Mercredi 4 juin 2014

Aurélia Marteau aux Championnats de France de judo

x14f79

Au 1er rang et 2e à partir de la gauche, Aurélia Marteau fait figure d'exemple pour les jeunes judokas du club.

« Un palmarès comme celui-là, j'aurais bien aimé l'avoir à son âge » : Entraîneur au club de judo, Mathias Etourmy reste encore confondu devant l'irrésistible ascension de son élève. Car à 17 ans à peine, Aurélia Marteau vient d'arracher une nouvelle qualification aux Championnats de France en 2e division. L'épreuve se déroulera le 15 juin prochain en Région Parisienne : « Le temps de la découverte est terminé, Aurélia se placera cette fois plus loin dans le tableau », pronostique l'entraîneur.

Deux élèves dans ses traces

Un parcours qui fait figure d'exemple pour tous les élèves du club de Précigné. Âgée de 13 ans, Aurore Boissé marche dans les traces de son aînée : La jeune judoka participe à la Coupe de France au sein de l'équipe sarthoise, en moins de 44 kg. Tout comme Quentin Gaubert qui interviendra au titre de remplaçant dans cette prestigieuse compétition. « Ces trois participations nationales avec des minimes et des juniors arrivent à point pour offrir à tous une très belle fin de saison », Conclut Mathias.

http://www.ffjudo.com/




Dimanche 1er juin 2014

Aux rendez-vous des jardins de Sourches : le paradis

x14f69 x14f70

Spécialistes des roses anciennes et des plantes du Moyen-Âge,Yves et Solange Guibert-Roëd ont conquis le public des Rendez-vous aux jardins.

Ensemble de petits jardins autour d'une ferme médiévale, le manoir de Sourches a conquis près de deux cents visiteurs le week-end dernier : « Il s'y passe toujours quelque chose de nouveau », confiait cet habitué des lieux où les végétaux symboliques côtoient les plantes médicinales, sans omettre les jardins secrets toujours riches en surprises. Et pour preuve, ces rosiers dont Yves Guilbert-Roëd rappelle la génèse avec un clin d'œil à l'histoire locale : « Les variétés françaises sont plantées du côté de La Flèche, tandis que les anglaises le sont en direction de Sablé », sourit-il, « comme la position des armées à la fin du Moyen-Âge. »

Chasse aux trésors

Outre la collection d'arbres anciens dont un tulipier de Virginie « qui s'adapte très bien à notre terre », le héron en faïence de Malicorne a capté les regards du public au beau milieu de l'espace classique. Ces rendez-vous conviaient également les plus jeunes à une chasse aux trésors, « pour reconnaître le thym, la lavande et le romarin ». Flanqué d'une petite entrée aux dimensions de l'époque et calqué sur le jardin d'Eden, le carré médiéval a comme chaque année remporté les suffrages : « On ne franchit pas aisément la porte étroite du paradis, commentait avec malice Solange Guibert-Roëd, surtout si l'on porte une armure. » À méditer !

x14f71 x14f74 x14f75

Les Rosiers du Manoir de Sourches ont émerveillé les visiteurs, tout comme les faïenceries de Malicorne et les costumes d'époque.

Le site du Manoir de Sourches

http://www.manoir-de-sourches.info/



Dimanche 1er juin 2014

Passages de grades réussis au viet vo dao

x14f68

Les jeunes licenciés des clubs de Précigné et l'Huisserie (Mayenne) ont été notés sur leurs compétences en fin de saison.

« C'est un examen qui récompense le travail de toute une saison », explique Didier Jousse. Dimanche au petit matin, Une vingtaine de jeunes licenciés du viet vo dao sont montés en grade : « Tous étaient déjà ceinture bleue avec trois caps différents, détaille le président, les plus chevronnés sont passés à la ceinture jaune. » Une journée placée sous le signe de la sportivité, mais aussi la rigueur et la concentration.

le port du vo phuc

Même satisfaction du côté des entraîneurs : « Nous jugeons des compétences en technique et en combat », soulignent Patrick Tessier et Alain Hubert. « Chaque geste, chaque mouvement est noté selon une grille très précise. Le port de la tenue, le vo phuc, rentre également en compte. » Les résultats seront communiqués lors de l'Assemblée générale du club, le mardi 24 juin prochain à la salle des fêtes.

Pratique : Le club organise une porte ouverte pour les deux derniers cours de la saison : mardi 17 juin et vendredi 20 juin de 18 h 15 à 19 h 30 à la salle omnisports Robert Courtaugis. Le Viet vo dao est une displine accessible aux enfants à partir de huit ans.

http://club.quomodo.com/vovinam-precigne/accueil.html





Samedi 31 mai 2014

Fête de la pêche : Un succès grandissant

x14f67 x14f65 x14f66

Dimanche, 16 h sur les bords de la Voutonne : L'équipe du président Binet savoure les derniers instants d'une fête réussie.

Organisée sur deux jours, la fête de la pêche a mobilisé une cinquantaine d'enfants dès samedi : « Je n'avais que quarante médailles, mais tout le monde a eu un cadeau », se réjouit Marce Binet, président de l'AAPMA (Association agréée pour la protection du milieu aquatique). « Mieux, précise-t-il, les deux premiers ont même reçu un lancer » : Il s'agit de Mattis Gauvin pour les garçons et de Elyne Poujade pour les filles, âgés de 10 et 7 ans.

Trois cents truites

Moins de prise pour tout le monde le lendemain : « Nous avons versé 5 kg de truites arc-en-ciel, ce qui correspond à environ trois cents truites, » indique Marcel Binet, « Comme il n'y en a bien moins depuis le passage des enfants, ce n'est pas facile », sourit-il. Pourtant, le calme de la Voutonne a aussi ses adeptes dominicaux : Pour qui les truites en sursis, comme le chant du coucou et la petite brise dans les frênes, font aussi partie de la fête.

http://www.federationpeche.fr/72/




Jeudi 29 mai 2014

50 ans d'amitié fêtés avec Wewelsburg

Depuis le jour où des jeunes de Précigné plantèrent leurs tentes au pied du château de Wewelsburg, pas moins de cinquante ans se sont écoulés : Un demi-siècle d'échanges avec en point d'orgue la création d'un jumelage en mars 91. Trois jours durant, Allemands et Français ont célébré cet anniversaire en compagnie des pompiers des deux villes jumelles. À l'heure où l'Europe se cherche encore, un bel éloge de la fraternité.

x14e21

Avec ses cinq mètres de long pavoisés aux couleurs des deux villes, impossible de rater ce week-end la bannière qui rappelait l'événement devant la mairie : Au Square de Wewelsburg le bien nommé, où Français et Allemands ont dès jeudi fêté leurs retrouvailles. Auparavant, une randonnée avait conduit leurs pas au château pour une  leçon d'histoire locale mais aussi riche de figures royales, après un petit détour par la caserne des Pompiers.

x14e22 x14e23

Car les Soldats du feu ont participé à l'élaboration du programme et accueilli leurs homologues de l'est : Direction Angers où la journée consacrée au parc de Terra Botanica a comblé petits et grands. Sans oublier la visite chez les voisins saboliens, dont la grande échelle a vu sa nacelle envahie par les jeunes. Le musée de la faïencerie de Malicorne s'est aussi avéré l'endroit idéal pour ramener un petit souvenir dans les familles de l'autre côté du Rhin.

x14e24

Mais dans les mémoires resteront surtout les festivités de la traditionnelle soirée qui précède le retour : La chorale de La Palanquette fit chanter l'Hymne à la Joie aux 150 convives, tandis que de jeunes enfants de Wewelburg dansaient pour rappeler la présence du groupe folklorique en 1964, quand tout a commencé. D'ailleurs, deux fillettes ont offert aux Précignéens un panneau routier affichant 930 km. Autrement dit : « Venez visiter notre beau pays ! »

http://www.wewelsburg.de/

Plus de photos ? Cliquer ICI !

Noch mehr Photos ? HIER clicken !







Dimanche 25 mai 2014

Bric à brac : 102 emplacements vendus

x14e15 x14e16

La dizaine de dames de l'association Créatouva qui officie au stand crêperie a régalé les visiteurs venus en nombre.

Avec une centaine d'exposants cette année, la satisfaction règne parmi les crêpières de l'association Créatouva, « même si c'est presque moitié moins que l'an passé nous avions dû déborder sur le terrain du Son et lumière ». Les causes ? « La concurrence de quatre autres vide-greniers qui se conjugue à la fête des Mères », explique Nadège Gilbert, nouvelle présidente de l'association. « Mais heureusement, des chineurs font le tour de toutes les manifestations. »

x14e17  x14e18  x14e19

Du côté du Comité des fêtes qui assure la restauration du midi et la buvette, Armelle Coëffé n'en pense pas moins : « Il y a une quinzaine d'années, le 1er bric à brac de Précigné avait accueilli vingt-deux exposants », se souvient-elle. « Son succès tient au fait que deux associations se regroupent pour l'organiser », indique la présidente, « et les bénéfices vont financer les spectacles de la fête au village. » : Les Voutonnantes qui auront lieu le dernier dimanche de juillet.

x14e20

Dans l'écrin de l'Espace des Rivauderies, le bric à brac organisé par Créatouva et le Comité des fêtes a de nouveau connu le succès.

Tous les vide-greniers de juin :

http://www.info-brocantes.com/calendrierdepartement-Sarthe-Juin.html





Jeudi 22 mai 2014

Le docteur Lemasson s'installera fin août

Doter la commune de deux médecins pour remplacer le docteur Michau : Pour les élus du précédent mandat, un véritable challenge qui s'est concrétisé jeudi soir. Après l'arrivée du docteur Micu en juin dernier, Philippe Lemasson s'est porté candidat devant le maire et ses adjoints mais aussi tous les acteurs locaux de la santé.

x14e13 x14e14

Aux côtés d'Isabelle Gilbert, ancienne adjointe aux affaires sociales, Philippe Lemasson a affiché devant les élus sa volonté d'exercer à Précigné.

« C'est après avoir vu l'annonce sur le site Internet de Précigné et interrogé des collègues que j'ai acquis la volonté de m'installer ici », a tout d'abord signalé Philippe Lemasson avant de brosser à grands traits son parcours professionnel : « Une fois mes études sur Angers terminées, j'ai pas mal bourlingué », a-t-il confié, « dans la médecine d'urgence et de montagne ainsi que dans une structure pour handicapés mentaux. » Inquiète sur le devenir de sa patientèle, Danièla Micu s'est vu aussitôt rassurée : « Une dynamique se crée lorsque les gens ont le choix », a souligné Philippe Lemasson.

Deux médecins sept jours sur sept

Une argumentation soutenue par Patrick Michau : « La médecine seul, ce n'est plus possible aujourd'hui », a-t-il martelé, « car aussi bien question formation que vacances, c'est de la folie. » Les deux praticiens pourront en effet se partager les week-ends et les congés, un atout pour Jean-Luc Géhère, responsable de la résidence services seniors, « en faveur de deux médecins sept jours sur sept ». En guise de conclusion, Philippe Lemasson s'est déclaré ravi de sa rencontre avec les infirmières : « Le courant est passé ». Il a aussi salué « le côté qualitatif et incitatif de la maison médicale ».

Pratique : Inauguration de la nouvelle maison médicale le samedi 21 juin, opération "portes ouvertes" tout l'après-midi.




Lundi 19 mai 2014

Les Aînés ruraux tricotent pour la Grande Île

x14e11 x14e12

En cours de fabrication, la couverture pour Madagascar sera présentée lors de la prochaine Assemblée générale des Aînés ruraux.

Sur la longue table du Foyer communal, des dizaines de pelotes de laine : « Pour cette première activité tricot, nous fabriquons une couverture faite de carrés multicolores, explique Jean-Marie Quintard, parce qu'ils aiment beaucoup les couleurs là-bas. » Où ça ? « Dans la Grande Île, à Madagascar dont la population manque de tout », souligne le président des Aînés ruraux. Ainsi sous la houlette d'Arlette Choleau, une quinzaine de dames manie désormais aiguilles et crochet depuis lundi dernier pour venir en aide au Peuple malgache.

Par containers

Une initiative qui ne se limite pas aux seules couvertures en patchwork : « Soutenue par Générations Mouvement, l'association Solidarité Action Madagascar collecte toute sorte de matériel », précise Jean-Marie Quintard. « Des fournitures et des livres scolaires, de l'outillage et du matériel médical comme les lunettes sont très demandés, mais aussi les vélos. » Ces derniers peuvent bénéficier d'une remise en état, tandis que des boîtes de gâteaux sont proposées à la vente pour financer le transport des containers au pays des makis.

Contact pour les dons : Jean-Marie Quintard, 02 43 45 07 50.

http://www.generations-mouvement-72.org/





Samedi 10 mai 2014

Le challenge Alain de Rougé de retour à la maison

x14e10

Offert par Alain de Rougé, député-maire de Précigné, le Challenge a été remis à Annick Courtaugis par Anne-Marie d'Ussel.

« L'épreuve a 67 ans cette année.» Élégante statuette de Bronze offerte aux boulistes à la fin des années quarante, le Challenge Alain de Rougé a mis aux prises pas moins de huit sociétés et seize joueurs deux jours durant : « Ce trophée est remis en jeu tous les ans », explique Annick Courtaugis. Et la présidente de la boule de fort de regretter : « A deux doigts de le récupérer, j'avais dû m'incliner en finale l'an passé devant l'Union de Sablé.»

Un tandem prometteur

Juste un contretemps. Puisque grâce à la persévérance de deux joueurs de Précigné, « le Challenge est enfin de retour à la maison depuis samedi soir.» Le tandem Guy Faris et Pascal Roiné l'a en effet emporté haut la main sur les Constructeurs de Sablé. Après avoir gagné le challenge de la Ville fin avril puis celui de Bouëre début mai, ce duo talentueux étoffe son palmarès d'une victoire prestigieuse, « qui a mis en joie tous les sociétaires.»

La vie et l'œuvre du Comte Alain de Rougé : Cliquer ICI




Jeudi 8 mai 2014

Une cérémonie « empreinte de solidarité »

La commémoration de la capitulation de l'Allemagne nazie s'est déroulée en présence des pompiers, des élus et des écoliers. Pour le nouveau maire de Précigné ceint de l'écharpe tricolore, c'était une première : Trois questions à Jean-François Zalesny.

x14e06-W412 x14e07-W412

Sous le regard des pompiers et des porte-drapeaux, Jean-François Zalesny a accompagné les enfants des écoles jusqu'au monument aux Morts.

« Précigné.fr » : Vous qui avez passé de longues années dans l'Armée et même combattu en Afrique au service du Pays, qu'avez-vous ressenti ?

Jean-François Zalesny : Ce qui m'est venu tout d'abord à l'esprit parmi les Précignéens réunis, c'est cette union de tous les peuples qui ont combattu la barbarie. Je garde le sentiment qu'il faut perpétuer cette solidarité dans le présent, sachant que nos aînés se sont sacrifiés pour des enjeux autrement plus dramatiques que ceux d'aujourd'hui.

L'originalité de la cérémonie a été appréciée par tous les participants : Pourquoi ce changement ? Des membres de l'Union Musicale n'étaient pas disponibles ce grand week-end, mais la sonnerie aux Morts interprétés par les clairons de Bruno Morin et Alain Beaumier fut très réussie. La nouveauté, ce sont les choristes de la Palanquette. C'est intéressant d' entendre les paroles de l'Hymne à la Joie ! Quand aux enfants du Brass band en vacances, nous pourrons compter sur eux le 11 novembre.

Gardez-vous le souvenir d'une cérémonie du 8 mai particulière au cours de votre carrière sous les drapeaux ? Oui, ça se passait en 1996 en Centrafrique. À cette époque, nous collaborions avec la Légion Etrangère. Les Légionnaires défilaient beaucoup. Il y avait des personnalités et des hauts gradés comme le général Lecerf. Tous les 8 mai ont eu une grande importance pour moi. J'ai connu six affectations et ça a toujours été un grand moment avec les Anciens Combattants mais aussi leurs enfants.

x14e08-W412 x14e09-W412

L'Union Musicale a joué du clairon, tandis que la Palanquette interprétait le Chant des Partisans, la Marseillaise et l'Hymne à la Joie.

 

 

 

 

 


Lundi 5 mai 2014

Deux séances de botanique pour décorer le centre-bourg

x14e05 x14e04

En compagnie de Julie Charlot et de Jonathan Reuscher, les jeunes de l'AMSLCP ont participé au fleurissement estival.

À peine les primevères plantées à l'automne leur ont-elles annoncé l'arrivée prochaine des vacances de pâques, que les jardiniers en herbe sont de nouveau passés à l'action : « Environ cinquante bacs ont été garnis par les jeunes sur deux séances », se félicite Sébastien Cuilerier. Et l'employé municipal en charge des espaces verts d'ajouter : « Comme nous changeons chaque année de variétés, les enfants ont pu découvrir pendant ces congés de nouvelles fleurs. » Tels les jardinières de pétunias mauves ou bordeaux des 11/14 ans, qui rejoignent ceux des 6/10 ans devant les serres surchauffées par un soleil d'été précoce.

Des points pour le concours

Des jardinières composées avec tout le sérieux requis : « Précigné a été sélectionnée au concours régional des villes et villages fleuris », a rappelé Sébastien aux enfants, « L'obtention de la première fleur sur les panneaux d'entrée de bourg dépend aussi de vous ». Penchés sur la brouette les mains dans le terreau, Rémi et Laura approuvent, « à condition que les habitants fassent aussi comme nous », sourient-ils. Le jury régional arpentera les rues du centre vers la fin juillet : « Il sera sans doute sensible à l'embellissement dû aux jeunes », pronostique le professeur d'un jour. Déjà des points mérités, pour un village vraiment fleuri par tous.

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/geranium-lierre.html




Jeudi 1er mai 2014

La randonnée des rollers : Une incontournable !

x14e03

De timides rayons de soleil ont salué le départ des fans de roller pour un circuit plébiscité depuis sept ans.

Président de l'association sabolienne de roller, Daniel Boivin a donné jeudi le départ de la randonnée annuelle. Sous un ciel capricieux : « Quand il pleut, ça glisse au freinage », déplore Antoine Lefol, jeune participant précignéen. Du haut de ses sept ans, Emery aborde cette épreuve sportive avec assurance : « Je me suis entraîné sur le circuit de Colbert », confie-t-il fièrement. Comme eux, ils sont une trentaine à braver les intempéries le jour de la fête du Travail. Certains même depuis plusieurs années, comme le Coulainois Jean-Marie Hubert, 66 ans et vieux routier de cette discipline.

Dépaysement garanti

« Depuis sept ans exactement », précise le président des patineurs. « Parce qu'on ne peut pas trouver de circuit roulant sur Sablé, explique-t-il. À Précigné au moins, aucune déviation ni feux rouges ne viennent troubler le bon déroulement de la randonnée. » Mieux encore, « Nos deux circuits de cinq et vingt-cinq km traversent la forêt de Malpaire et la Cité d'Alsace, un dépaysement garanti. » D'ailleurs, certains sont même venus d'Evron ou de Mamers pour s'adonner à leur passion dans le décor enchanteur du bocage : « Une randonnée hissée désormais au rang de grande classique. »

http://club.quomodo.com/sableroller/accueil.html




Mercredi 30 avril 2014

Jumelage : 50 ans de lien d'amitié bientôt fêtés

x14e01 x14e02

Sous le mandat de Guy d'Ussel, le jumelage fut célébré en mars 1991, mais ce sont 50 ans d'amitié que le Comité de jumelage s'apprête à fêter.

Membre du Comité de jumelage avec Wewelsburg depuis le tout début, Serge Piron n'a rien oublié de cette année 1964 : « Nous avions posé nos vélos puis établi notre campement sur les bords d'une charmante petite rivière, du côté de Paderborn. » Parti à l'aventure sur les routes d'Allemagne, le jeune cycliste faisait alors partie d'un groupe de pionniers. Leur mission ? Renouer des liens d'amitié avec des jeunes du même âge, dans le cadre du traité de l'Élysé signé l'année précédente entre de Gaulle et Adenauer. Un périple audacieux qui allait voir leurs objectifs se réaliser au-delà de toutes les espérances.

« Aide-toi et le ciel t'aidera »

« Car à la nuit tombée, poursuit notre vétéran, un terrible orage a fait déborder le paisible cours d'eau : Nous avions les pieds dans l'eau ! » La suite se raconte au coin de la cheminée des deux côtés du Rhin depuis 50 ans : « Les habitants du village en surplomb, Wewelsburg, sont accourus. Ils nous ont tous hébergés dans leurs maisons », raconte Serge avec une émotion intacte. Un anniversaire qui sera fêté lors du grand pont de l'Ascension : « Visite de Terra Botanica sur Angers, randonnée au château de Précigné, les 50 années de liens d'amitié avec Wewelsburg se fêteront encore une fois sur l'air des retrouvailles ! »

Pratique : Repas du samedi soir 31 mai (Terrine aux trois poissons, bœuf bourguignon et Paris-Brest) : 13 €.

Réservations : Gilles Rousselet, 02 43 92 32 93 ou Jeannine Chatelain, 02 43 95 47 80.



Mercredi 30 avril 2014

Activités jeunes : La tête et les jambes

x14eb x14d80a-W412

Tandis que les inconditionnels des travaux manuels fabriquent des marque-pages, la course de relais captive les plus sportifs des enfants.

« Nous encadrons seulement quarante-deux enfants pendant les vacances », regrette Miguel Piniau, coordinateur de L'association municipale sports loisirs culture. « La faute aux deux ponts qui traversent ces congés en 3e période », ajoute-t-il. Qu'à cela ne tienne, les jeunes restés à Précigné sont particulièrement choyés : « Nous fabriquons des marque-pages en feutre, explique Mélissa, c'est pour les livres à la maison. » Au menu également de cette journée de mercredi, des porte-bonheur japonais en forme de statuettes, « Ça change du muguet et des trèfles à quatre feuilles ! »

" Mens sana in corpore sano "

À l'opposé de la Maison des Associations, c'est le sport qui prime au city-stade : « N'attendez pas pour prendre le témoin, commencez à courir », s'époumone Pierre Moreau, devant la dizaine de jeunes qui découvrent le relais. L'initiation à diverses disciplines de l'athlétisme constitue en effet le programme de la matinée, « comme le lancer de javelot ou de disque et le saut de haies », précise l'animateur. La semaine prochaine ? « Informatique et jardinage, mais aussi base-ball et rugby ». La tête et les jambes, ou comment bien s'exercer le corps et l'esprit pendant les vacances !

Samedi 26 avril 2014

Les nouveaux élus ont inspecté les chantiers

x14d75 x14d76a

À gauche : Premier chantier pratiquement terminé, la maison médicale diffuse une atmosphère chaleureuse très appréciée.

À droite : Adjoint aux travaux, Yves Piniau a guidé les élus à l'intérieur des nouveaux locaux scolaires.

Nouveau maire de Précigné, Jean-François Zalesny a convié samedi les élus à une visite des chantiers. À commencer par la maison médicale qui a déjà fière allure avec ses crépis : « Bientôt se tiendra la réception technique pour le branchement des énergies », a indiqué Arnaud de Panafieu. « La Communauté de communes assure la maîtrise d'œuvre des travaux du parking », a précisé le 1er adjoint. À l'ombre d'un tulipier de Virginie centenaire, ce beau bâtiment accueillera ses premiers patients fin mai.

Au tour ensuite de la bibliothèque municipale dont les nouveaux locaux prennent place à l'intérieur de l'ancienne école publique, « un bâtiment de caractère, témoin des débuts de l'architecture industrielle avec ses linteaux en acier orné », a commenté l'élu. D'ailleurs, « la façade sera vraisemblablement rénovée au cours du mandat. » Actuellement à l'état de carcasse, « elle sera équipée d'un faux-plafond pour l'acoustique sous peu, fenêtres et portes-fenêtres seront installées dans une quinzaine de jours. »

Troisième chantier de taille, la jonction de la maternelle avec l'école François Rabelais : « La connexion des réseaux avec les structures existantes se poursuit », a souligné Yves Piniau. Opérationnel pour la rentrée prochaine, « le bâtiment comprend une salle de psychomotricité, une halte-garderie ainsi que le bureau de la direction », a précisé l'adjoint aux travaux. Deux structures réunies également du côté administratif : Son futur nom ? « L'école de la Voutonne » rallie de nombreux suffrages. À suivre !

x14d77a x14d77b

À gauche : Dans la salle d'attente aux couleurs chatoyantes, il est désormais question d'ameublement.

À droite : Deuxième à partir de la gauche et ancien adjoint, Alain Étourmy a passé le témoin aux nouveaux élus.

x14d78

Devant la future bibliothèque municipale

 

 



Dimanche 20 avril 2014

Side-car : Un rendez-vous de passionnés

Plus de trente ans que la tradition pascale des motards sur trois roues se perpétue, à l'initiative de l'Amicale de l'école publique : Escortés par 2500 motos, 150 attelages ont embarqué dimanche matin les potaches, les handicapés et les anciens pour la balade des gens heureux. Et toujours avec les inconditionnels du rassemblement qui ont noué des liens forts à Précigné. Témoignages...

x14d38a

Équipage essentiellement féminin et side-car dernier cri, prêts pour rouler au ras du bitume à travers le bocage précignéen.

 Moustache britannique et side-car allemand, Daniel Guiat fait partie de ces habitués fidèles du rassemblement. Il ne rate aucune édition depuis 25 ans. « Pour l'ambiance », déclare sans hésiter le motard de Pont-Château ( Loire-Atlantique ). Cette année encore, le vieux BMW K100 du doyen des pilotes accueillait trois passagers à bord.« Et pour la convivialité aussi » ajoute-t-il.  « Samedi soir encore, je suis allé boire un café chez Colette, une amie que j'emmène en balade depuis douze ans. Pour l'anecdote, c'est sa mère Marie-Louise qui m'accompagnait avant elle. Avec le temps, c'est devenu une affaire de famille », se réjouit le sociétaire du side-car club français.

Le side-car dans la peau

Au milieu des stands qui parsèment le site des Lices, impossible aussi de rater celui d'HMS ( Handicapés Motards Solidarité ) : « L'association existe depuis 1995 et regroupe 400 adhérents », indique Jean-Claude Dave venu spécialement de Nancy. Son but ? « Donner aux motards accidentés la possibilité de reconduire une moto.» Et à cet effet, « les adhérents peuvent emprunter un side-car aménagé, un Guzzi et deux solos ». Avant la grande fête populaire qui va durer jusqu'au feu d'artifice, Joël Brethomé aquiesce : « On vit pour les autres, c'est un état d'esprit ». L'esprit side descendu une nouvelle fois sur Précigné, pour le plus grand bonheur de milliers d'aficionados !

x14d43 x14d44

Tel Christian Poux, ce fier motard nazairien à l'attelage Harley Davidson rutilant, Daniel Guiat ( à droite ) fait partie des plus anciens du rassemblement.

x14d45 x14d42

Dimanche matin : Tandis que le plus bel œuf de Pâques du coin vient d'être déniché, la famille du président Joël Brethomé s'apprête à prendre le départ.

D'autres photos ? Cliquer ICI

 

 

 



Samedi 19 avril 2014

Noces d'or pour Claudette et Lucien Lasne


x14d37 x14d38

Pour remettre l'assistance dans l'ambiance des sixties, le maire de Précigné a évoqué de nombreux tubes des années « Yé-Yé ».

« Cinquante de mariage, ça se fête ! » Un sentiment partagé ce samedi matin par la soixantaine de membres d'une famille locale bien connue : Claudette et Lucien Lasne sont ainsi retournés devant Monsieur le Maire. Dans une bonne humeur communicative, Jean-François Zalesny a relu l'acte de mariage : « Cela se passait à Précigné en avril 1964, du temps où Sylvie Vartan était la plus belle pour aller danser. » Les époux Lasne ont ensuite donné naissance à cinq enfants qui leur ont donné dix petits-enfants, nombreux à la cérémonie.

La porteuse de pain

Si Lucien Lasne à longtemps travaillé dans la visserie puis pour la DDE, son épouse s'est consacré à l'éducation de ses quatre garçons et de sa fille. Toutefois, « Certains se souviendront de la porteuse de pain de la boulangerie », a rappelé Jean François Zalesny. Un bouquet de fleurs ainsi qu'une bouteille de champagne aux armes de Précigné ont été remis à Claudette et Lucien Lasne pour ces Noces d'Or... En attendant donc les Noces d'Orchidée dans cinq ans, ou celles de Diamant dans dix, avec la même foule d'admirateurs !

http://www.le-mariage.com/anniversaires.htm


Samedi 19 avril 2014

Au Centre Basile Moreau, un side-car sinon rien !

x14d31 x14d32

( À g. ) Avec son mari et sa fille, « Gigi » de Moselle a parcouru 700 km afin de laisser sa place pour la balade à bord du « Zeus ».

( À dr. ) Aux commandes de son Oural, Jean-Jacques Lorre vient d'Angers depuis 27 ans pour la promenade du Centre Basile Moreau.

Cortège insolite, multicolore et pétaradant, il est 15 h ce samedi lorsqu'une quinzaine d'attelages envahissent la grande cour du Centre Basile Moreau : « C'est l'événement le plus important de l'année après le passage du Père Noël », se réjouit le personnel. Du côté des résidents, même ferveur devant les engins vrombissants : « Regardez la joie qui se lit sur tous les visages », s'enthousiasme ce motard venu de Laval, « C'est pour ça qu'on vient chaque année depuis les années 80 ! »

x14d33 x14d34

g. ) Dans les « paniers » qui vont rouler au ras du bitume, la joie se lit sur le visage des anciens.

 (À dr. ) Chargé de la sécurité du circuit depuis 5 ans, le Lavallois Julien Duffay participe pour la première fois à bord d'un side jaune d'or.

Et ils sont nombreux à ne rater ce rendez-vous sous aucun prétexte, quitte à « aligner des bornes sans fin ». C'est par exemple le cas de « Gigi » de Moselle qui a fait 700 km pour distribuer du bonheur aux anciens et handicapés : « Avec Didier, mon mari, on participe toute l'année aux rassemblements », explique-t-elle, « ma fille Amandine roule en side et campe depuis l'âge de six mois. » Sûrement une future side-cariste, prête à prendre le relais de ses parents plus tard !

x14d35 x14d36

 ( À g. ) La quinzaine d'attelages fidèles au rendez-vous comprenait un bon quart d'équipages féminins.

 ( À dr. ) Président de l'Amicale de l'école publique, Joël Brethomé veille au bon départ des sides vers la campagne environnante.




Mercredi 16 avril 2014

Les fans de trottinettes rêvent d'un terrain pour rouler

x14d30

Les membres du Team Heursride vont être épaulés par l'Amslcp (Association Municipale Sports loisirs culture), dès le bureau élu.

Quatre ans pour le benjamin de cette bande de copains, seize pour le doyen : Chaque mercredi, Ils sont une trentaine à dévaler les rues du centre. Leur passion ? La trottinette mais aussi le skateboard, les rollers et le BMX en freestyle : « Tout a commencé lorsque Léo nous a montré des figures acrobatiques en ligne sur Internet, raconte Stanislas. On s'est lancé avec Alhan et Simon et les autres ont adhéré. » Père de trois jeunes membres de la « Team Heursride », Jean-Philippe Brasier leur a construit une rampe ainsi qu'un tremplin. Il a aussi créé une page Facebook : « Allez donc voir les prouesses dont ils sont capables », s'enthousiasme-t-il.

Le gang des trottinettes

Des encouragements et aussi des conseils de prudence : « Considérés comme piétons, la faible largeur des trottoirs les pousse sur la voie publique », reconnaissent les parents. D'où quelques frictions entre les automobilistes et « Le gang des trottinettes, dont certains grimpent même aux murs. » Mais les jeunes du Team Heursride ont les pieds bien sur terre : « On rêve d'un skate-park comme à Sablé », témoignent-ils tous en chœur. « En attendant, une surface goudronnée ferait déjà bien l'affaire. » La solution ? « Former une association, seul moyen d'obtenir une subvention à l'instar du city-stade », leur ont conseillé les responsables de l'Amslcp.

https://www.facebook.com/teamheursride?fref=ts





Mardi 15 avril 2014

Brass band : Cuivres et cordes s'accordent à merveille

x14d24

Les violons, altos et autres violoncelles de Juigné ont fait la première partie du spectacle avant de se joindre aux cuivres de Précigné.

Parmi les diverses manifestations culturelles qui jalonnent le calendrier, il en est une qui fait chaque fois salle comble depuis déjà quatre ans : Mardi soir, le brass band des écoles n'a pas dérogé à la règle, d'autant que les musiciens en herbe accueillaient leurs homologues de Juigné en vedette américaine. Vice-président de la Communauté de communes en charge de la culture, Daniel Chevalier a mis en avant « l'exemplarité de l'orchestre de Précigné ». Directeur académique, Jacky Crépin a souligné pour sa part « l'originalité d'une idée qui réunit les élèves du public et du privé ».

Précigné site pilote

À la découverte des instruments à cordes depuis la rentrée, les petits Juignéens partageaient en effet la scène avec les écoles François Rabelais et Saint-Joseph Saint-Jean. « Dont les plus anciens sont aujourd'hui en sixième », se réjouissait de son côté Matthieu Chalange, un des dix professeurs qui apportent deux fois par semaine la culture musicale dans les classes. Permettant ainsi aux enfants ravis de jouer Carmina Burana ou encore Billie Jean de Mickaël Jackson devant des parents émerveillés : « D'où la décision d'ouvrir à Précigné un site pilote de formations de groupe ».

x14d25 x14d27

Le Brass band rassemble des élèves du CE2 jusqu'à la 6e, tandis que les petits Juignéens découvrent les instruments à cordes depuis la rentrée.

Le Brass band des Pays de la Loire, parrain de celui de Précigné :  https://sites.google.com/site/brassbanddespaysdelaloire/






Dimanche 6 avril 2014

Le club de judo emporte le trophée Europack

x14d09 x14d10

Nouveau maire de Précigné, Jean-François Zalesny a remis le trophée aux héros du jour avec Jimmy Eustache, président.

Une vingtaine de clubs sarthois et près de trois cents jeunes combattants sur les tatamis : Très convoité, le trophée mis en jeu dimanche dernier a été remporté de haute lutte par l'équipe de Précigné. Âgés de quatre à douze ans, les judokas locaux ont créé l'exploit : « D'autant, explique Mathias Etourmy, que ce tournoi doit être gagné deux années de suite pour garder la statuette. » Autre sujet de fierté, le club de Précigné devance ainsi ceux de La Suze, La Flèche, Loué et Sablé. Mais quoi de plus logique, quand on sait qu'Aurélia Marteau, 17 ans se qualifiait dans la matinée pour la phase nationale de la Coupe junior : « Ce qui confirme son ascension après avoir participé aux Championnats de France en octobre », se réjouit l'entraîneur. Une journée mémorable pour les petits et grands !

x14d21

Mathias Etourmy et Aurélia Marteau...


Dimanche 6 avril 2014

Première randonnée histoire : Une belle réussite

x14d18

Au départ de l'Espace des Rivauderies, la présidente Annette Haloche ( à gauche en orange ) a distribué des cartes à tous les randonneurs.

Organisée par l'association « Précigné, toute une histoire », La première randonnée historique a rassemblé dimanche dernier près de 70 marcheurs. « Certains sont même venus du Mans ou d'Angers », se réjouit Maryse Morin, scénariste du désormais célèbre « Son et lumière de Précigné ». Outre des éléments de géographie, les questionnaires remis aux participants concernaient d'ailleurs cette grande manifestation estivale, dont le 5e spectacle se tiendra les 29 et 30 août prochains.

La seconde répétition du 24 mai sera tout naturellement l'occasion de récompenser les meilleurs. Mais qui dit randonnée dit aussi exercice physique : Deux parcours étaient à la disposition des amateurs de vieilles pierres. Tous passaient cependant par l'incontournable chapelle Saint-Ménélé, érigée au beau milieu des champs peu avant la fin du Moyen-âge : Surprise, « Beaucoup de Précignéens n'étaient jamais rentrés à l'intérieur ». L'occasion d'ouvrir d'autres portes lors de la prochaine édition.

x14d19 x14d20

Juché au-dessus de l'autel de la petite chapelle, Saint-Ménélé n'avait pas vu défiler autant de visiteurs à la fois depuis fort longtemps.

Son et Lumière : Répétition samedi 12 avril à 14 heures, site des Rivauderies.

http://www.precigne-touteunehistoire.fr/index.php/39-aa/1-accueil





Dimanche 6 avril 2014

Les side-cars fin prêts pour le grand ballet pascal

Place Saint-Pierre dimanche dernier : Sous le pâle soleil d'un printemps timide, plus de deux cents motards ont effectué la reconnaissance du circuit. Car rien n'est laissé au hasard en prévision de la grande balade de Pâques. Maître-mot chez les membres de l'Amicale de l'école publique : La sécurité.

x14d12

Les motards ont applaudi aux recommandations de Joël Brethomé.

Dans la joyeuse ambiance des retrouvailles, les moteurs chauffent de concert. Les tremblements syncopés des Américaines le disputent aux feulements rageurs des Japonaises, tandis qu'une poignée de tricylindres britanniques font fièrement entendre leur différence : « Pensez à tous ceux qui vous attendront dans les villages traversés », recommande en préambule Joël Brethomé, pointant la sensibilité auditive des très nombreux jeunes supporters. Car pas moins d'une quinzaine de communes applaudira le dimanche 20 avril prochain au grand ballet des attelages, avec le plan d'eau de Chantenay comme point de rencontre pour engloutir le traditionnel sandwich aux rillettes.

x14d13 x14d14

Les membres de la sécurité reconnaissables à leur gilet jaune. À droite : « Le side-car, c'est encore mieux que les manèges ! »

Un circuit de 80 km hautement surveillé par les hommes en jaune du président : « Autour de 70 motards vont assurer la sécurité aux intersections », souligne Joël Brethomé. « Avec 150 side-cars et 2500 motos dans un convoi de 12 km de long, nous n'avons pas le droit à l'erreur », martèle-t-il. Des chiffres à la hauteur de l'événement : Au petit matin de Pâques seront embarqués potaches, anciens et handicapés pour la balade des gens heureux. Là encore, les bénévoles de l'Adep ont pensé à tout : « Un camion de dépannage suivra le cortège car on ne laisse personne au bord de la route. » Une solidarité qui existe depuis 31 ans déjà. D'ailleurs, « Ce sont les enfants des premiers participants qui nous rejoignent aujourd'hui avec leur side-car », se réjouit Joël Brethomé. Les trois jours des trois roues ont encore de beaux jours devant eux !

x14d15 x14d16 x14d17

Une passion qui se transmet très tôt : le doudou fait aussi partie de la balade. À tout seigneur, tout honneur, les attelages sont en tête de cortège.

Le programme des 3 jours : samedi 19 avril : accueil des side-caristes et visite des ensembles permanents sur le site des Lices, entrée libre. Dimanche 20 avril : Grand show mécanique avec Jackie Chabanais à 15 h 30 (entrée 3 €). 22 h : Retraite aux flambeaux. 23 h : spectacle pyrotechnique. Lundi 21 avril : Journée libre.

À quelle heure et par où passent-ils ? Départ de Précigné dimanche à 10 h 15. Pincé, 10 h 25. Sablé, 10 h 35. Auvers-Le-Hamon, 10 h 45. Poillé, 10 h 55. Chevillé, 11 h 05. Saint-Ouen en Champagne, 11 h 10. Saint-Pierre des Bois, 11 h 15. Chantenay-Villedieu, 11 h 20. Départ de Chantenay-Villedieu à 13 h 50. Tassé, 13 h 55. Avoise, 14 h 05. Parcé, 14 h 10. Vion, 14 h 15. Courtillers, 14 h 25. Arrivée à Précigné à 14 h 30.



Dimanche 6 avril 2014

Plus de 60 pêcheurs pour taquiner la truite

x14d06 x14d07 x14d08

Pêche en famille : Le président Philippe Barré (au centre, photo de droite) a félicité Romain et Manon Prat, 12 et 10 ans, pour leur très belle prise.

Réputé pour son cadre et sa convivialité, l'étang du Bas des Landes n'a laissé dimanche aucun dernier pouce de terrain aux retardataires « Nous avons inscrit 64 pêcheurs de 7 à 77 ans, mais six ont dû rebrousser chemin », indique Philippe Barré. Au passage, le président de Pêche loisirs détente conseille désormais de planter ses gaules dès 7 h 30 du matin, « c'est la meilleure heure ». D'autant que 40 kg de grosses truites arc-en-ciel et 60 de petites avaient été déversés la veille au fond de l'onde de ce plan d'eau, acquis par l'association : « Un moment de l'année incontournable depuis 1997. »

Disciples d'Épicure

«  Donc premiers arrivés, premiers servis » : Levés de bonne heure pour une belle matinée en famille, les enfants ont sorti les plus belles prises de l'eau. Le vivier désespérément vide, quelques pêcheurs pourtant aguerris passent par la case buvette, avant de tourner les talons dans la bonne humeur : « Sûrement un problème de matériel », assure le président. Car prendre la vie du bon côté s'affiche comme le grand principe des soixante membres de l'association. Pour preuve le programme du 17 mai prochain : « Cochon grillé, pétanque et petites balades ». Au bord de l'eau, bien entendu.

Le bureau de " Pêche-loisirs-détente" : Président, Philippe Barré. Vice-présidents, Daniel Boivin et Joël Gaudin. Trésorier, Jean Lebreton. Secrétaire, Jean-Claude Goibeau.





Mercredi 2 avril 2014

De bons résultats chez les jeunes du judo

x14d05

Graines de champions, les jeunes judokas précignéens se sont hissés à la hauteur des plus grands clubs du département.

« Ces performances valorisent tous les jeunes du club, c'est très prometteur », souligne d'entrée Mathias Etourmy. L'entraîneur peut être fier de ses élèves qui se sont distingués aux derniers championnats d'Arnage : Chez les minimes, Alexis Nolière obtient une belle quatrième place, tandis qu'Aurore Boissé monte sur la deuxième marche du podium. Un exploit qui lui ouvre les portes des championnats départementaux, tout comme Quentin Gaubert arrivé premier chez les moins de 73 kg. Les plus grands ne sont pas en reste puisqu'Aurélia Marteau et Florian Dufil se sont qualifiés pour la Coupe junior régionale.

Au terme de la compétition « Torano », les poussins du club de Précigné se classent huitième : « Tous les clubs devant nous sont à plus de 150 licenciés », se félicite l'entraîneur ravi de jouer dans la cour des grands. Côté benjamins, Solène Mercier et Anas Ménard ont décroché leur participation aux championnats régionaux à Saint-Berthevin. Chez les moins de 34 kg enfin, Mehdy Marais se classe premier sur l'année alors que Mathis Batereau partira défendre les couleurs du club en région : « Sur deux week-ends seulement, des résultats en toutes catégories déjà très encourageants pour la fin de saison. »




Mercredi 2 avril 2014

À la découverte des sauvages des rues avec le CPIE

x14d04

La protection de l'environnement communal a intéressé une quinzaine de jardiniers amateurs dont beaucoup de jeunes enfants.

Elles ont pour nom giroflée des murailles, liseron des champs ou encore laitue vireuse : les plantes sauvages des rues ont mercredi dernier fait l'objet d'une action de sensibilisation par deux animatrices du CPIE Sarthe et Loir (Centre permanent d'initiatives pour l'environnement). Dans le cadre du développement durable et avec la collaboration des jardiniers municipaux, cette balade nature en ville a permis de découvrir ces plantes communes qui grandissent entre pavés et trottoirs : « Faire accepter l'herbe en milieu urbain et réduire l'utilisation des pesticides s'affichent comme les deux axes principaux de cette démarche », explique Noémie Binois, spécialiste de l'écojardinage.

« Il faut essayer d'accueillir les herbes sauvages aussi dans son jardin », ajoute Morgane Sineau. Par exemple, poursuit-elle, « un coin avec des orties sera très utile à la reproduction des papillons. » Une philosophie qui s'étend également aux espaces ornementaux de Précigné : « Pour vraiment empêcher la repousse, on peut utiliser le paillage issu de l'élagage à la place des produits chimiques », conseille Yves Congnard. Sacrées sous l'Antiquité, les sauvages des rues sont ainsi remises à l'honneur :« Prenez le Plantain Corne-de-Cerf, s'enthousiasme Noémie Binois, il a longtemps servi à guérir les rhinites et à faire du sirop contre la toux. » Pas si folles que ça, les herbes !

http://www.cpieloireanjou.fr/index.php/nos-actions/2011-11-18-08-28-41/sauvages-des-rues



Mercredi 2 avril 2014

21 mars 1944 : le crash d'un chasseur américain

x14d01 x14d02

Le lieutenant Robert G. Williams aux côtés de son « chasseur Mustang P51 », sur la base de Debden en Grande-Bretagne.

Cela s'est passé il y a 70 ans : Dans l'après midi du premier jour de printemps, un chasseur américain tombait sur Précigné. « Au lieu-dit Bibienne », précise Jack Emery qui enquête depuis plus de dix ans sur les différents crashs d'avions alliés en Sarthe. Le pilote ? « Blessé, il a sauté en parachute et fut retrouvé à Vaugaillard à 4 km de l'impact », poursuit ce passionné d'aviation de la deuxième guerre mondiale. Et de rappeler : « Il faudra encore attendre encore près de cinq mois pour que Précigné retrouve sa liberté grâce à l'arrivée de la IIIe Armée de Patton. »

Au stalag

Quant à Robert G. Williams, le pilote, « Il sera envoyé au stalag sur la mer Baltique avant d'être libéré par l'Armée Rouge en août 1945. Aucun contact n'a pu être établi avec lui avant sa mort en août 2012, à l'âge de 94 ans », regrette Jack Emery. Toutefois le « chercheur de crashs » ne désespère pas de reconstituer un jour le puzzle de cette mémorable journée : « Je souhaiterais réveiller la mémoire des anciens », déclare-t-il. Cet anniversaire est pour lui l'occasion de parvenir à reconstituer l'aventure exacte d'un aviateur héroïque : On peut le contacter au 02 43 47 65 71.

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/north-american-p-51-mustang/

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Dimanche 30 mars 2014

Le 31e rassemblement side-cars se prépare

x14c98 x14c99

Les « Trois jours des trois roues » proposent de nouveau un large éventail de manifestations pour cette 31e édition.

« Toujours fidèle au poste », voilà 25 ans que Joël Brethomé tient les rênes de l'Adep. Le guidon plutôt car le président de l'Amicale de l'école publique va bientôt enfourcher sa Honda Goldwing pour emmener les side-caristes en balade : « Cette année, nous avons choisi Chantenay pour le pique-nique du dimanche midi », annonce-t-il. Car le jour de Pâques reste le plus fertile en événement de la manifestation : Promenade des anciens et des handicapés, sans oublier les écoliers de CE1 jusqu'au spectacle motocycliste de l'après-midi.

La reconnaissance du circuit

Avant la retraite aux flambeaux et le feu d'artifice, Jackie Chabanais fera monter l'adrénaline de plusieurs milliers de spectateurs avec son show mécanique. « Nous ferons la reconnaissance du circuit le dimanche 6 avril », a aussi indiqué Joël Brethomé. Et rendez-vous est donné à 14 h 30 sur la place Saint-Pierre. Car s'il faut toujours partir à la recherche de bénévoles pour le site des Lices, l'association fait le plein de motards pour cette préparation : « Le printemps pour les motos, c'est le moment de se dégourdir les bielles. »

http://www.side-car-club-francais.com/index2.htm





Dimanche 23 mars 2014

Les élèves du privé revisitent les contes de Grimm

x14c67

Beau succès que celui rencontré par la pièce des élèves de l'école Saint-Joseph Saint-Jean, vendredi et dimanche dernier : Plus de quatre cents spectateurs ont applaudi à « Blanche-Fleur et les 22 nains », avec pas moins de 70 écoliers sur scène. « Les enfants ont revisité ce conte des frères Grimm du CP au CM2, explique Alain Brillet, dans le cadre du thème de l'année scolaire axé sur les contes et légendes. Ils ont patiemment appris leur rôle et répété depuis le mois de janvier, à raison d'une heure par semaine », ajoute le directeur de l'école.

x14c68 x14c69

Un projet qui a pu être financé avec le concours de l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture de Précigné), sous la houlette de Nicolas David : « Les jeunes comédiens en herbe ont été ravis de jouer sous un chapiteau et devant un public », se réjouit le metteur en scène de la Houlala Compagnie. Une pièce remise au goût du jour truffée de belles trouvailles, tels la mélodie des nains jouée par les musiciens du brass band, ou encore le miroir de la reine remplacé par l'ordinateur et son site unique : « Qui est la plus belle point com ».

x14c70 x14c71

Du CP au CM2, les élèves du primaire se sont mobilisés pour donner une nouvelle jeunesse au conte des frères Grimm, sans oublier les voix " off ".

http://ecolestjeanstjosephprecigne72.eklablog.com/





Samedi 22 mars 2014

Les Passantes s'arrêtent sous les étoiles du chapiteau

x14c66

Entraînées par le Précignéen Éric Têtedoie, les Passantes ont chanté pour la première fois sous un chapiteau, « un grand bonheur ».

Si le chapiteau de la Houlala Compagnie attire tous les regards à l'entrée du bourg de Précigné, il séduit aussi les artistes locaux tel un gigantesque aimant au service de la culture. À commencer par les Passantes qui ont fait halte vendredi soir sous les étoiles de la tente itinérante : Dans un répertoire varié mêlant les grands classiques au folklore et même le chant féministe militant, la vingtaine de choristes a ravi les auditeurs venus s'asseoir en nombre sur les gradins.

Un public non au bout de ses surprises : les suivaient les jeunes du Conservatoire à rayonnement intercommunal dans des exercices acoustiques qui firent danser les spectateurs. Élevés au rock métal, Les trois musiciens du groupe Belator ont conquis les anciens fans de Van Hallen avec six morceaux retentissants : « Un vrai cadeau » pour Nicolas David : « Nous sommes toujours heureux d'accueillir des artistes amateurs », concluait le « Boss » de la Houlala Compagnie.

Prochain spectacle : vendredi 28 mars à 19 h 30, répétition publique du spectacle de la Houlala Compagnie, suivi d'un pot de clôture gratuit.

http://www.lahoulalacompagnie.com/




Vendredi 21 mars 2014

La Maison d'assistantes maternelles fait le plein

x14c65a

La maison d'assistantes maternelles de Précigné a comptabilisé 24 inscriptions, des enfants qui ne sont jamais là tous en même temps.

Lorsqu'elles décidèrent de travailler ensemble en 2012, les quatre assistantes maternelles de l'Île ô bout'choux imaginaient-elles ce succès ? Samedi à l'occasion des portes ouvertes, les parents se pressaient dès dix heures pour y inscrire leurs chères petites têtes blondes : « En mutualisant nos compétences, expliquait Émilie Razzouk, on peut faire des animations par tranches d'âge. Par ailleurs, les enfants peuvent être accueillis à partir de quatre heures et demie du matin »

Tandis que Nathalie Ménard et Christelle Houdouin prennent des inscriptions sans relâche, Sandrine Bignet insiste sur l'âge des plus petits : « Ils nous arrivent à deux mois et demi, autrement dit à la fin du congé de maternité. » Les plus grands atteignent neuf ans. Spécificités de taille, la Maison d'assistantes maternelles propose également deux dortoirs, un espace change et des toilettes adaptées. Et surtout des jeux partout : Une île paradisiaque pour « les bouts de choux ».

Tous renseignements au 02 43 95 80 66.




Vendredi 21 mars 2014

Portes ouvertes : Des cours rénovées à l'école privée

x14c63 x14c64

L'école Saint-Joseph Saint-Jean accueille actuellement 117 élèves de la petite section au CM2 répartis sur 5 classes.

Rituel bien établi depuis déjà quelques années, l'opération « Portes ouvertes » permet aux nouveaux parents d'inscrire leurs enfants, mais aussi de découvrir les lieux : « Les grands travaux en cours concernent les deux cours de récréation », indique Alain Brillet. Plusieurs arbres d'un âge vénérable en ont fait les frais, « au profit de nouvelles plantations et d'espaces verts », tient à souligner le directeur de l'école Saint-Joseph Saint-Jean. Très bientôt, du bitume viendra recouvrir les larges surfaces, suivi « de marquages au sol pour le sport et les jeux ».

Deux associations au service des enfants

Car l'efficacité prime dans les rangs des deux associations de parents qui pilotent l'école privée : L'Apel se retrousse ainsi les manches de septembre à juin pour récolter des fonds : « les marchés ainsi que les ateliers bricolage, les ventes de fleurs et de brioches, autant de manifestations qui aident au projet éducatif des classes », précise Nadège Brenier, présidente. À la tête pour sa part de l'Ogec, Aurélie Broutté a mis en avant les animations quotidiennes organisées à midi par l'Amslcp pour toutes les écoles, « et dans un climat de très bonne entente ».

http://ecolestjeanstjosephprecigne72.eklablog.com/





Lundi 10 mars 2014

Accueil de loisirs sous le soleil : 80 jeunes aux activités

x14c59 x14c60

Les jeux de la tyrolienne et de l'araignée sont préférés aux sports de balle, aussi proposés par l'Association Municipale Sports Loisirs Culture ( AMSLCP ).

Quand il flotte un parfum d'été dans l'air, pourquoi ne pas se rendre à la plage ? Cinquante enfants ont pris lundi le car pour rejoindre le plan d'eau de La Monnerie à La Flèche : « Que ce soit la pétanque, l'araignée ou la tyrolienne, les jeux installés ici sont très prisés », se réjouit Miguel Piniau. Après un joyeux pique-nique sur le sable, les 8/10 ans ont retrouvé l'île aux mômes et ses toboggans, tandis que les plus grands s'essayaient à la pétanque et au bowling.

« La météo printanière nous a aussi permis de faire de la cuisine en plein air », poursuit le directeur de centre qui se félicite d'une trentaine d'inscriptions aux activités culinaires. Indétrônables, le football et le tennis rivalisent avec le hockey, « alors que la boule de fort a toujours ses adeptes ». Mais la nouveauté de ces vacances fut le théâtre : « Les jeunes ont participé à deux répétitions de la Houlala Compagnie ». Une première sous un chapiteau de cirque, un succès !

x14c61

Lors de chaque période de vacances, le programme des activités prévoit une sortie à l'extérieur : Ici le site de La Monnerie et ses multiples ressources.





Dimanche 9 mars 2014

Les comédiens, les musiciens, les magiciens arrivent !

x14c56

« Les comédiens ont installé leurs tréteaux, Ils ont dressé leur estrade et tendu leur calicot », chantait Aznavour : Avec ses deux mâts qui culminent à dix mètres de haut et ses couleurs criardes, impossible de rater le chapiteau installé dimanche à l'entrée du bourg. « Grâce à l'aide d'une douzaine de bénévoles composée d'artistes amateurs et de parents d'élèves, la structure a été montée en une journée », se réjouit Nicolas David, metteur en scène et comédien au sein de la Houlala Compagnie. Et d'ajouter : « Nous n'allons pas nous contenter de répéter le spectacle en préparation, une série d'animations sont prévues jusqu'au 28 mars, date de la répétition publique de Sans Dessus Dessous, notre création 2 014 sur Parcé. »

Des spectacles tous azimuts

À commencer par le spectacle des élèves de l'école privée le vendredi 21 mars, en partenariat avec l'Amslcp (Association municipale sports loisirs Culture) : « Du CP au CM2, quatre-vingts enfants joueront leur pièce, Blanche-Fleur et les 22 nains », explique Nicolas David. « Toujours à la recherche de lieux atypiques pour chanter, le chœur des Passantes trouvera ici son bonheur le samedi 22 mars. » Suivi du Conservatoire à rayonnement intercommunal (CRI) qui dépêche une équipe des ateliers musiques actuelles : « Bossa, rock et métal en fin de soirée, il y en aura pour tous les goûts », promet l'artiste. Aznavour peut donc continuer à chanter : « Poussez la toile et entrez donc vous installer, sous les étoiles, le rideau va se lever... »

x14c57 x14c58

Parents d'élèves, comédiens et artistes ont passé une joyeuse journée à monter le chapiteau de la Houlala Compagnie.

http://www.lahoulalacompagnie.com/




Samedi 8 mars 2014

Pêche à la truite : Une ouverture très enjouée

x14c54

Foi de pêcheur, les conditions étaient vraiment optimales samedi dernier pour la première ouverture de la pêche à la truite à Précigné.

Ils attendaient ça depuis six mois : Epuisette à l'épaule et vivier sous le bras, une quinzaine de pêcheurs a rejoint samedi les berges baignées de soleil de la Voutonne. Une première à Précigné : « C'est une pêche qu'on voulait faire depuis longtemps, souligne Jacques Portier, notre souhait s'est réalisé grâce au Président. » À la tête de la société, Marcel Binet se réjouit de ce brusque retournement printanier de la météo : « Il y a une semaine encore, indique-t-il, le projet aurait été fichu à cause des inondations ».

Ainsi a-t-on pu dès jeudi procéder à un alevinage : « Cinquante kg de truites arc-en-ciel ont rejoint le fond de l'onde ». Une école de patience pour les enfants venus à quatre ou cinq poser leurs lignes : « Certains trouvent le temps long entre deux prises ». Mais les mordus de la pêche savent profiter de La Chaussée, un petit coin de paradis qu'ils partagent avec un troupeau de génisses captivées par l'ambiance. Et pas de seconde chance pour les poissons : « Quand on ne les mange pas, on les offre à la famille. »

x14c55

http://www.federationpeche.fr/72/





Samedi 1er mars 2014

Le Carnaval a fêté l'arrivée surprise du Printemps

Bonne humeur, musique et confettis : Le tout nouveau char des jeunes et l'antique petit train qui ont paradé samedi ont donné le ton de cette dix-neuvième édition du Carnaval « comme autrefois ». Un succès toujours plus grand pour cette journée festive qui annonçait le printemps sous des cieux enfin devenus cléments.

x14c03

Combien étaient-ils à joyeusement défiler dès 10 h du matin dans les ruelles du centre bourg ? « Au moins deux cents cinquante, estime Jeannine Jousseaume, c'est un record ! » Dans la fumée des pétards, Dominique Guérin se réjouit des rayons de soleil qui font étinceler les déguisements : « Jusque-là, on était abonné à la pluie », sourit le président. Placé sous le signe des fables et des contes, le millésime 2014 du carnaval a bien inspiré les parents des écoliers accourus en nombre : mousquetaires du roi et belles au bois dormant se sont disputé la vedette sous les flashs des appareils numériques. Tandis que les Blanche-Neige se font de la concurrence, point de grincheux dans cette troupe qui emboîte le pas à la figure tutélaire de Dame Carnaval.

Un char pour Peter Pan

Direction la fête foraine en passant par le Centre Basile Moreau et la résidence du Clos de la Bade. Alors que le wagon sono se charge de rappeler l'événement aux distraits avec force chansons, celui de la crêperie est pris d'assaut par les gourmands. Pilotant le char des jeunes où se côtoient crocodiles et Capitaine Crochet, « Monsieur Mouche a réussi à réconcilier tous les personnages de Peter Pan. » Au menu des grenouilles, lièvres et autres tortues, les traditionnelles étapes de cette journée particulière qui furent franchies avec allégresse : retraite aux flambeaux et soirée dansante. Auparavant et comme à l'habitude à la grande joie des petits et grands, la fière Dame de paille est partie en fumée dans le vacarme d'un jour de fête désormais loin d'être passé de mode !

x14c04 x14c05 x14c06

D'autres photos ? Cliquer ICI



Jeudi 27 février 2014

Une soirée santé à la recherche de solutions nouvelles

x14c01 x14c02

De nombreux professionnels de santé avaient fait le déplacement pour témoigner devant les représentants de la CRSA.

Comment éviter l'hospitalisation quand d'autres solutions sont souhaitables ? Quelles passerelles entre le médecin généraliste et les spécialistes ? Le challenge d'une santé moderne pose de nombreuses questions, d'où la tenue d'une soirée participative sur le sujet jeudi soir à la petite salle des fêtes : Président de la commission des usagers à la CRSA (Conférence régionale de santé et de l'autonomie), Gérard Allard intervenait au titre de l'UFC Que choisir. Directeur territorial, Yves Lacaze a donné la parole à un public d'une bonne cinquantaine de personnes intéressées par « un parcours de santé plus proche et plus efficace », thème du jour après la santé mentale à Saint-Nazaire et celle des jeunes à Baugé.

Le deuxième médecin

Parmi eux, de nombreux professionnels, comme les représentants de la Résidence services seniors du Clos de la Bade, des infirmières libérales, du Centre Basile Moreau ou encore du Pôle Santé Sarthe et Loir. Pourquoi avoir choisi Précigné ? « Cette commune est typique d'un territoire à la fois rural et urbain, avec un bassin de population qui n'a pas encore accès à tous les services d'une grande ville ». Bien que disposant d'une maison médicale toute neuve et de nombreux acteurs de santé, la commune est par exemple toujours à la recherche d'un deuxième médecin. « Cette réunion servira à porter les préoccupations du terrain jusqu'à l'Agence Régionale de Santé », assurait Denis Legué, médecin à la tête de la CRSA.

 Compte-rendu détaillé de cette réunion du 27 février à Précigné

Séquences Vidéo de la réunion santé du 27/2 : http://vimeo.com/90661047




Samedi 22 février 2014

Carnaval « Fables et contes » : Prêt pour le 1er mars !

x14b21

Le petit train ne manquera pas de faire un tour par les manèges installés pour l'occasion sur le parking de la rue Abbé Chevallier.

Comme une princesse dans sa tour, la dame de paille reste soigneusement cachée aux yeux des visiteurs : « Il faut ménager l'effet de surprise », insiste Dominique Guérin. En revanche, les couleurs chatoyantes du traditionnel petit train illuminent le hangar qui sert de repaire aux joyeux membres de l'association Carnaval : « On le repeint tous les ans, rappelle le président, pour s'adapter au thème choisi. » Après les masques en couleur de l'an passé, les fables et les contes ont cette année inspiré les artistes de l'équipe : « C'est la 17e édition du Carnaval comme autrefois depuis le passage de relais avec la boule de fort. »

Confettis à gogo

Sans oublier le wagon crêperie qui sera de nouveau assailli par des grappes d'enfants, « d'autant que les crêpes seront gratuites pour tous ceux qui seront déguisés », souligne Jeannine Jousseaume. Généreux comme à l'habitude, le train distribuera des confettis « à gogo ». Et de la musique entraînante aussi grâce à Séverine. Autre surprise, il accueillera même « un char indépendant construit par des jeunes », se réjouit la secrétaire. Un Carnaval fin prêt pour le grand jour, le samedi 1er mars : Départ à 10 h du stade et défilés jusqu'à 19 h, lorsque la dame de paille prendra encore un sérieux coup de chaud...

Demandez le programme ! 10 h départ du défilé au stade, 15 h départ du défilé salle des fêtes, 18 h retraite aux flambeaux salle des fêtes, 19 h incinération de Dame Carnaval à la piscine, 20 h soirée dansante animée par Guillaume : réservations au 06 07 66 10 41.

Vente de crêpes, fête foraine, maquillage sur visage.


Samedi 22 février 2014

Conseil Municipal Jeunes : L'opération Arboretum a commencé

x14b20-W824

Alors que leurs aînés arrivent au bout de leur mandat, le Conseil Municipal jeunes a connu lui deux exercices : « En tout, explique Anne Roinard, trente-huit jeunes conseillers auront participé au CMJ. » Et l'adjointe aux affaires scolaires de poursuivre : « Les plus anciens ont aujourd'hui dix-huit ans et les plus jeunes dix ans. » Samedi matin, une vingtaine d'entre eux s'est retroussé les manches au signal du départ de l'opération arboretum : « C'est très symbolique », précise Francis Plot venu encourager les jeunes élus dans le maniement des pelles et autres fourches, « un arbre vit longtemps, beaucoup plus que les humains, ça montre leur investissement pour la Commune », ajoute le maire de Précigné.

Un arbre aux caramels

« D'autant que plusieurs tilleuls malades ont dû être abattus l'an passé dans le même secteur, renchérit Yves Congnard, ils pouvaient présenter un danger. » Dans cet espace compris entre le terrain omnisports et la route de Pincé, dix-huit nouveaux arbres vont donc bientôt étendre leur ramure, « une douzaine d'espèces pour le côté pédagogique », détaille le jardinier municipal : Vers la rue de Berlin, des arbres plus traditionnels comme le chêne, le frêne ou l'érable. Vers l'Espace des Lices par contre, des essences plus originales comme l'arbre aux mouchoirs ou encore l'arbre aux caramels. Arboretum oblige, tous seront munis d'une plaquette avec leur nom latin mais aussi celui de chacun des jeunes conseillers.

x14b20b-W412 x14b20a

Jardinier municipal, Yves Congnard dispense de précieux conseils aux jeunes, alors qu'Alexis Vérité, maire junior, vérifie la bonne marche des travaux.

L'arbre Caramel :

http://nature.jardin.free.fr/arbre/cb_Cercidiphyllum.htm

Toutes les photos :

http://cmj-precigne.wifeo.com/arboretum-des-lices.php


 

Vendredi 21 février 2014

Près de 900 spectateurs pour l'orchestre des écoles

x14b18 x14b19

Les élèves musiciens de Précigné interprètent de grands classiques de la pop musique comme les tubes de Carlos Santana.

Organisés par les professeurs du Conservatoire intercommunal, la mairie de Précigné ainsi que les écoles François Rabelais et Saint-Joseph Saint--Jean, les concerts des élèves du brass band auront attiré le public toute la journée de vendredi : « Avec vous, s'exclama même le professeur à l'adresse des familles venues en soirée, cela fait 900 spectateurs. » Car les écoliers saboliens ont déjà applaudi dans l'après-midi aux prouesses des jeunes musiciens : « Auprès d'eux, des artistes comme Carlos Santana ou Mickaël Jackson obtiennent un grand succès », s'est réjoui Mathieu Chalange.

Ron et ses cuivrettes

Toute la troupe de Précigné accueillait pour l'occasion ses homologues de Tours dont la prestation fut également très appréciée du public. Pour laisser place en guise de bouquet final à Ron et ses Cuivrettes : Au saxhorn, Ronan Heurtin a été sollicité par l'Orchestre National des Pays de la Loire, parrain des élèves Précignéens, notamment pour jouer le solo de la 7e symphonie de Mahler : Une journée vraiment haut de gamme qui prenait fin avec Rossini, de célèbres musiques de film et bien entendu, les airs de quelques dessins animés parmi les plus connus à la grande joie des jeunes mélomanes.

https://sites.google.com/site/brassbanddespaysdelaloire/






Lundi 17 février 2014

Jean-Marie Quintard nouveau président des Aînés ruraux

x14b17

Assis au premier rang quatrième à partir de la gauche, Jean-Marie Quintard succède à Roland Chevé à la tête des Aînés ruraux.

Du changement chez Aînés ruraux : Après quatre ans passés à la tête de l'association, Roland Chevé a laissé lundi son fauteuil de président à Jean-Marie Quintard. « Deux sorties sont inscrites au calendrier cette année, a rappelé le nouveau responsable des retraités de Précigné, Louailles, Notre-Dame du Pé et la Chapelle d'Aligné : La première en mars en Touraine pour une soirée cabaret, la seconde en novembre à La Flèche pour le spectacle des Joyaux de l'Amérique Latine. » À noter que le repas de fin d'année des Aînés Ruraux rassemble toujours autant de monde autour de la cuisine traditionnelle : « Notre Généation Mouvement compte 216 adhérents. »

Au nombre de cinq au programme, les bals alternent avec la marche, la danse country et les jeux de cartes. Le chant et la gymnastique continuent également de rester des valeurs sûres « pour tous les retraités, quel que soit leur âge ». Plusieurs nouveautés ont été dévoilées lors de l'Assemblée générale : « Nous envisageons l'ouverture d'un atelier tricot et crochet pour les dames ainsi que des randonnées en cyclotourisme », s'est réjoui Jean-Marie Quintard. Par ailleurs et pour être au courant de toutes les innovations, « une permanence se tiendra le samedi matin jour de marché à la Maison des Associations, on pourra s'y inscrire aux sorties », a conclu le nouveau président.

Le nouveau bureau : Président, Jean-Marie Quintard. 1er vice-président, François Cerbelaud. 2e vice-président, Claude Kadi. Secrétaire, Michel Garreau. Secrétaire adjointe, Olinda Rondeau. Trésorière, Christiane Fumalle. Trésorière adjointe, Colette Dalivous. Membres : Daniel Riou, Joël Georges, Claude Monnier, Roland Chevé, Christian Roiné.

http://www.generations-mouvement-72.org/




Samedi 15 février 2014

Un triomphe pour les Petits Chanteurs à la Croix de Bois

x14b14 x14b15

De la Marche Nuptiale Norvégienne à Paris Panam', les Petits Chanteurs à la Croix de Bois ont présenté un répertoire très varié.

La foule des grands jours ce samedi soir pour applaudir aux voix cristallines des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, lorsqu'ils entrent en procession dans l'église Saint-Pierre : « Près de deux cent cinquante billets ont trouvé preneur, se réjouit Alain Etourmy, autant que la troupe du Gospel Family de l'an passé. » Car voilà six ans déjà que les membres du Comité des fêtes propose des affiches réputées aux mélomanes de Précigné et alentours. Leur secret ? « Nous mettons à profit les opportunités qui se présentent, sourit le vice-président, nous arrêtons les artistes dans leur voyage sur les routes de Bretagne. »

Toutes les générations

Ainsi les Petits Chanteurs à la Croix de Bois ont-ils fait une pause à Précigné avant d'entamer leur tournée hivernale dans le Grand Ouest. Dirigés par Anne Le Goff, les vingt-quatre jeunes choristes en aube ont d'abord entonné les œuvres sacrées de Marzi et Haendel. Dans une deuxième partie et en uniforme de collégien cette fois, ils ont interprété des chants traditionnels et folkloriques avec des œuvres de Morricone et Saint-Preux. Applaudissements du public où toutes les générations ont fait un triomphe au chœur des enfants, « âgé d'un siècle et qui renaît chaque année, c'est le miracle des garçons chanteurs. »

Recrutement de Petits Chanteurs à la Croix de Bois (de 10 à 15 ans) sur le site 

http://pccb.fr/DevenirPetitChanteur




Samedi 15 février 2014

USP Tennis : Relève assurée chez les fans la balle jaune

x14b13

Présidente du club de tennis, Marivie Moreau (en rouge) invite les filles à assurer la relève du club à l'instar des garçons.

« À l'inverse de la tendance nationale, le club a vu ses effectifs progresser de 22 % lors de l'année écoulée », a tout d'abord annoncé Marivie Moreau en préambule de l'Assemblée générale. « Nous sommes aujourd'hui 44 adultes alors que l'école de tennis compte 49 jeunes », précisait ensuite la présidente. Tous ces fans de la balle jaune ont participé à diverses épreuves : Trois équipes seniors et une de jeunes ont été engagées en Championnat d'hiver. Parmi les neuf équipes en lice aux Championnats de printemps dont une féminine, deux jeunes ont fait briller les couleurs du club : « Il s'agit de Mathis Piniau et Fantin Allard classés premiers de leur poule et toujours entraînés par Olivier Posson et Damien Etourmy. »

Un court refait à neuf

« Mais l'élément majeur de la saison passée reste la réfection d'un court extérieur par la Municipalité », a fait observer la présidente. Plus d'espace pour envisager les projets de l'année 2014 avec sérénité : Trois équipes seniors sont engagées en Championnat d'hiver, « dont une féminine pour la première fois dans l'histoire du club. » Sans oublier une équipe de 11/12 ans : « l'effectif des filles a presque doublé, mais elles ne sont encore que 9 sur 49 jeunes inscrits », a rappelé au passage Marivie Moreau. Pour les championnats de Printemps sont prévues quatre équipes jeunes et deux équipes adultes. Nul doute qu'avec ces effectifs, les supporters seront nombreux lors de la finale du Tournoi Open le 15 juin prochain.

Pratique : Pour s'inscrire au Tournoi Open, appeler Jean-Yves Morin au 06 45 29 96 71.




Mercredi 12 février 2014

La commune en course pour sa première fleur

x14b11 x14b12

Aussitôt les prix délivrés, les heureux récipiendaires sont venus les présenter dans les locaux de la mairie de Précigné.

Très attendue, la remise des prix du concours départemental « Paysage de nos villes et villages fleuris » a rassemblé 98 agglomérations sarthoises. Du Lude où se déroulait l'opération, les Précignéens sont revenus pleins d'espoir : « On a jamais été aussi près du but ! » s'enthousiasme Sébastien Cuilerier, jardinier municipal. De fait, la commune a été proclamée « Lauréate pour la Région en 2014 » : Autrement dit, Le jury des Pays de Loire passera dans le courant de l'été pour juger de l'attribution d'une première fleur. « Treize ans que j'attendais cet événement ! », s'exclame Roger Froissard de la commission municipale dédiée.

La qualité de vie

« Mais plus que la qualité esthétique du fleurissement, reprend Sébastien Cuilerier, les jurés vont noter aussi l'aménagement paysager. Ils en déduiront le degré de qualité de vie. » Forte d'une rénovation urbaine récente, La ville de Précigné peut également compter sur un bon nombre de particuliers à la main verte : Le premier prix départemental a été remis aux époux Sineau, tandis que l'hôtel Saint-François a reçu des encouragements et Paul Guitter des félicitations dans la catégorie « Maisons isolées ». Une contribution essentielle : « La première Fleur résultera des efforts conjugués de tous les acteurs de l'embellissement communal. »

Tout le palmarès :

https://www.dropbox.com/s/3512h1g5ir5yu97/PALMARES%202013%20communes.pdf




Mercredi 12 février 2014

Judo : La ceinture noire pour Lucie Papin

x14b10

Le précieux ruban est remis à Lucie Papin par son professeur de judo : Mathias Etourmy.

« Elle fait partie des judokas que j'ai formés depuis le début », confie Mathias Etourmy non sans une légitime fierté. « Aujourd'hui, poursuit l'entraîneur, Lucie est plus grande que moi et se voit remettre la ceinture noire. » Un moment d'émotion partagé ce mercredi par Jimmy Eustache, président, mais aussi par Jacques Etourmy, fondateur du club de judo en 1986 : « encore une et le club atteindra ses vingt ceintures noires ! » se félicitent-ils.

Âgée de 16 ans, Lucie Papin a obtenu sa première ceinture en 2005, peu de temps après son frère Rémi lui aussi ceinture noire depuis trois ans. Dimanche à Nantes, la jeune judoka participera aux demi-finales du championnat de France, catégorie moins de 70 kg. Le moment pour l'entraîneur de glisser quelques conseils à une élève « toujours souriante » : Sur les tatamis du week-end, « Un zeste d'agressivité positive sera le bienvenu ! »




Lundi 10 février 2014

4L Trophy : Cap sur le désert pour Alban Duveau

x14b09

Au-delà du défi sportif, un engagement pour une cause humanitaire pour Alban Duveau, ici avec Jérôme Guinebert et Dominique Tessé.

Aujourd'hui étudiant dans une prestigieuse école d'ingénieurs à Saint-Nazaire, Alban Duveau n'oublie pas qu'il a usé ses culottes courtes sur les bancs de la Communale de Précigné : « Avec mon coéquipier Gwendal, nous allons distribuer des fournitures pour les élèves dans les écoles primaires du Maroc, pour améliorer leur scolarité », explique le jeune aventurier, « 40 kg de cahiers et stylos ». Car tout juste âgé de 25 ans, Alban Duveau prend le départ le 13 février du 4L Trophy, célèbre rallye automobile qui se déroule à bord de la mythique Renault 4L. Objectif ? « Marrakech et les dunes de Merzougha, soit 6000 km dont un bon tiers à travers le désert, sur des pistes balisées ou non. »

Les professionnels partie prenante

D'où une préparation minutieuse de la 4L : « Nous avons réussi à la dénicher en Bretagne pour 600 € », raconte Alban. « Le garage Guinebert nous a refait gracieusement l'embrayage et le joint de culasse a été changé. » Il a aussi fallu carrément poser une nouvelle caisse : Un gros travail bénévolement assuré par Dominique Tessé, le carrossier du coin. Et une aide appréciée : « Le budget se monte à 7000 €, alors que l'inscription seule revient à 3200 €. » Mais une paille en regard de la formidable aventure qui démarre jeudi sur les routes au volant d'une voiture qui brille de mille feux : Sur le capot, une douzaine d'encouragements écrits à la main, tel celui d'Adeline : « Allez jusqu'au bout ! »

Pour suivre le périple d'Alban Duveau et Gwendal Gahinet : http://www.4elephants.fr/




Vendredi 7 février 2014

Plus de quatre-vingts joueurs au concours de Tarot

x14b07 x14b08

Alors que l'équipe de Jean Lebreton comptabilise les scores, Colette Cartier ( au fond à droite )  fait briller les couleurs du club de Précigné.

Une organisation plébiscitée : Venus du Centre, du Grand Ouest ou encore même de la région Midi-Pyrénées, plus de quatre-vingt taroteurs en ont décousu vendredi sur le tapis vert. Une épreuve disputée en deux manches de quatre heures, entrecoupée d'un repas convivial. Très satisfait du rayonnement toujours plus grand suscité par ce concours annuel, Jean Lebreton s'est en outre félicité de la participation féminine elle aussi plus forte au fil des ans : « Si nous n'atteignons pas encore la parité, sourit le président du club de tarot, un bon quart de femmes se sont inscrites pour cette édition. »

Un troisième concours

Parmi elles, Colette Cartier, joueuse de Précigné, s'est classée à une belle sixième place à bientôt 82 printemps. « Les autres joueurs de chez nous sont derrière cette année », détaille le président. Le premier podium revient en effet à Laurent Dupuis de Tours, suivi de Pascal Lyné de La Flèche. Le second voit la victoire de deux Sarthoises : Nadine Marchand et Christine Ambrois. Devant un succès qui ne se dément pas, le club a décidé d'intercaler un autre concours du même type avant celui d'octobre : C'est le samedi 7 juin à partir de 14 h que sera donné le signal de la prochaine « chasse au petit ».

Tarot-club : Foyer communal, Grande Rue. Le club ouvre ses portes le vendredi soir à partir de 20 h 30. Tous les joueurs, débutants ou non, sont les bienvenus pour plusieurs séances gratuites. Concours de tarot du 7 juin : contact au 02 43 92 33 23. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 https://sites.google.com/site/comitesarthemayennedetarot/




Lundi 3 février 2014

1914-2014 : un reportage au Centre Basile Moreau

x14b05 x14b06

Le Centre en 1915. Photo de droite : 3e à partir de la gauche, Marie-Jeanne Buisneau est intarissable sur la Colonie de Précigné qui a fermé en 1919.

Ancien séminaire à l'abandon et camp d'internement pour les « indésirables » dès 1914, le Centre Basile Moreau n'échappe pas aux médiatisations dans le cadre du centenaire de la Grande guerre : Lundi après-midi, une équipe de télévision est allée filmer les lieux. Journaliste à France 3 Pays de Loire, Virginie Charbonneau pouvait compter sur les précieuses informations de Marie-Jeanne Buisneau, coauteur de « La Colonie de Précigné », ouvrage paru en 2009. « Il s'agit d'un reportage en plusieurs parties sur les camps de la région Ouest, comme Guérande en Loire-Atlantique ou encore l'île d'Yeu en Vendée », précisait Virginie Charbonneau.

Plus de 2000 internés

Partie de la Cour d'Honneur sous la direction de Marie-Jeanne Buisneau, l'équipe a visité le cachot ainsi que les combles du bâtiment, « où il subsiste des graffitis datés », témoignages des détenus. « Camp le plus important de la région, celui de Précigné a connu des révoltes », a expliqué Marie-Jeanne Buisneau. « La colonie a reçu plus de 2000 hommes, femmes et enfants de 40 nationalités différentes, raconte-t-elle, le plus souvent des personnes soupçonnées d'espionnage, des prisonniers de droit commun, des syndicalistes ou des antimilitaristes, des Alsaciens aussi. » Une page d'histoire que l'on pourra redécouvrir sur les petits écrans dès avril.




Samedi 1er février 2014

Jean-Paul Malabry vainqueur du Challenge de La Grappe

x14b02a

Les meilleurs compétiteurs du Challenge de La Grappe ont reçu coupes et fleurs des mains d'Annick Courtaugis (au centre).

« De belles parties aux scores serrés, dans une ambiance conviviale », témoigne Pierre-Jean Lardeux, membre de la boule de fort depuis des années. Car la société La Grappe a mis en lice pas moins de 64 joueurs à l'occasion de son challenge annuel : Samedi se déroulait la finale de cette épreuve qui a réuni 32 équipes constituées d'un sociétaire et d'un invité. Réputé pour son adresse, le Précignéen Jean-Paul Malabry l'a emporté en compagnie de Vincent Quartier. « Deux femmes sont présentes dans les sept premières équipes », souligne Annick Courtaugis classée à une belle cinquième place.

La présidente qui a aussi rappelé la bonne santé de « La boule » : Forte de 101 adhérents, la société a dernièrement renouvelé son bureau avec l'arrivée de Michel Vestris au poste de secrétaire et celle de Martine Duriez comme adjointe. L'Assemblée générale a présenté un très bon bilan financier, « ce qui va nous permettre de refaire toute la toiture cette année », se réjouit Annick Courtaugis. Rendez-vous a été pris pour le 1er mars, jour du concours de belote. Mais aussi et surtout pour le 22 du même mois, « Où nous recevons le Théâtre du Bailleul pour une représentation à la grande salle des fêtes. »

Le classement : 1er, Jean-Paul Malabry et Vincent Quartier. 2e, Claude Monnier et Colette Alusse. 3e, Bernard Fouassier (alias Cosaque) et Jacques Jouanneau. 4e, Jean-Pierre Boisgouvier et Lucien Lasne. 5e, Annick Courtaugis et Roger Niepceron. 6e, Joël Morin et Serge Secrétin. 7e, Pascal Roiné et Gustave Roiné (alias Tatave). Pratique : Réservations théâtre, Annick Courtaugis au 06 74 61 17 68.




Vendredi 31 janvier 2014

AMSLCP : Fréquentation record aux tickets-sports

x14b04

Les membres du bureau parmi les parents d'élèves et les représentants d'associations venus apporter leur soutien à l'Amslcp.

Créée en 1993 pour proposer des activités aux scolaires en vacances, l'Amslcp tenait vendredi soir son assemblée générale : « C'est la première fois que nous nous réunissons en l'absence de son fondateur », notait en préambule le président qui a rendu un court hommage à Daniel Proust disparu récemment. Coordinateur de l'association, Miguel Piniau présentait le bilan des multiples activités développées depuis plus de vingt ans à l'aide d'un diaporama. Question finances, les comptes laissent apparaître un léger déficit, « dû à la diminution de la subvention de la CAF, alors que celle de la Direction Départementale de la Cohésion sociale n'est plus allouée. Dans le même temps, nous accueillons jusqu'à deux cents enfants différents dans la tranche d'âge 6/15 ans, un record. »

Tarifs en hausse

Outre les prestations de l'Amscp envers les jeunes du foot, les Aînés ruraux ou encore le Centre Basile Moreau, fut évoqué le Contrat local d'accompagnement scolaire (CLAS) : « Une douzaine de bénévoles interviennent deux jours par semaine après la classe, dans les deux écoles : François Rabelais et Saint-Joseph Saint-Jean. Ils prennent en charge les enfants en difficulté scolaire ainsi que ceux qui peinent à se mettre à leurs leçons. » Piloté par Magali Dubas, salariée de l'association, ce dispositif donne d'excellents résultats. Enfin, « Une augmentation du prix des tickets-sports est envisagée en février, ont confié les membres du bureau, mais les parents n'ont pas à s'inquiéter, les tarifs resteront très abordables pour continuer à favoriser la plus large accessibilité. »

Le bureau : Président : Gilles Rousselet. Vice-présidente, Anne Roinard. Tésorière, Sylvie Carpentier. Secrétaire, Catherine Lépicier.




Dimanche 26 janvier 2014

Moisson de médailles pour le Vovinam viet vo dao

x14a24 x14a25

Les trois jeunes compétiteurs sont revenus couverts de lauriers à la grande satisfaction de Patrick Tessier, leur entraîneur.

Dimanche à Saint-Herblain Près de Nantes se tenait la Coupe de la Ligue. Le club de Vovinam viet vo dao a fait briller les couleurs de Précigné : « Pas moins de six médailles ont été en effet remportées par trois de nos jeunes licenciés », se réjouit Didier Jousse, président de cet art martial vietnamien. En technique individuelle, Mathéo Chevet a remporté la médaille d'argent, Quentin Sigogne, celle de bronze : Le signal d'une avalanche de performances.

Des médailles d'or

Car en enchaînements à deux, Nicolas Carré et Quentin Sigogne ont emporté la médaille d'or. Et en combat, dans la catégorie des moins de cinquante kilos, Nicolas Carré a décroché la médaille d'or et Quentin Sigogne celle de bronze. Enfin chez les moins de quarante-trois kilos, Mathéo Chevet, s'est adjugé celle d'argent. Une belle moisson de médailles de la part de ces minimes « qui font la fierté de leurs entraîneurs, Patrick Tessier et Alain Hubert. »

http://club.quomodo.com/vovinam-precigne/accueil.html





Samedi 25 janvier 2014

Folle journée : Une première et un record de fréquentation

x14a22 x14a23

Le thème de la Folle journée, les musiques américaines, était osé. Mais le public ne l'a pas boudé : environ 400 entrées sur les deux concerts.

Partie de Nantes, la folle journée ne s'est pas contentée d'essaimer dans les grandes cités de la région Ouest. Elle a aussi rayonné autour des petites villes. Ainsi Précigné a-t-elle accueilli deux manifestations dans le cadre sabolien : A commencer par l'ensemble vocal Seguido ce samedi, dans l'église pratiquement comble pour l'occasion. Sous la direction de Valérie Fayet, chef du chœur de l'Orchestre national des Pays de Loire, les voix puissantes des choristes ont enchanté les mélomanes avec des morceaux d'Igor Stravinsky, Sergueï Prokofiev ou encore Leonard Bernstein, prodigieux compositeur de « West Side Story » avec « Somewhere ». Au programme également, Eric Whitacre et son célèbre « Water night ».

Une acoustique moelleuse

Car cette 12e édition de la Folle journée en région avait choisi de présenter un panorama de la musique américaine de 1860 à nos jours : L'ensemble vocal de Lausanne prenait le relais dès le lendemain sous les voûtes Plantagenêts de Saint-Pierre. Considéré comme le père de la musique chorale d'Outre-Atlantique, William Billings s'est disputé les applaudissements du public avec Michael Tipett mais aussi et surtout Aaron Copland : Au terme de son « Chin-a-Ring Shaw », Nicolas Farine s'est réjoui de l'acoustique de l'église, « chaleureuse et même moelleuse ». De quoi aiguiser les appétits d'ici la prochaine programmation : « Bach, Haendel et Scarlatti dans des interprétations contemporaines et la même accessibilité. »



Vendredi 24 janvier 2014

En préparation : Un 5e Son et lumière féerique !

x14a20

L'équipe de « PTH » ne manque pas d'imagination : Place aux fées en août, alors que les personnages surgiront d'un grand livre.

« On l'attendait avec impatience ! » Vendredi soir à la salle des fêtes, plus de cent bénévoles ont découvert le scénario du 5e Son et lumière : « Les efforts fournis depuis quatre ans vont nous permettre de présenter un spectacle de grande qualité », a promis Annette Haloche, présidente de l'association « Précigné toute une histoire ». L'an passé, les deux représentations avaient attiré plus de 1500 spectateurs. Réalisé à l'occasion par Dominique Renoult, l'imposant château Renaissance de Bois-Dauphin sera accompagné de sa jolie chapelle du XVIe siècle dans un décor étoffé, les 29 et 30 août prochains.

Plus de 300 rôles

Les 80 bénévoles se retroussent déjà les manches et les 125 figurants se partagent les 300 rôles de cette grande histoire. Son titre ? « Si Précigné m'était conté », a dévoilé Maryse Morin. Un nouvel opus en cinq tableaux qui débutera par l'apparition de fées sous Napoléon III. « Pour revenir entre-temps sous Charles VII au Moyen-Âge, puis en 1518 sous François 1er, 1652 peu avant Louis XIV et 1798 à la fin de la Révolution ». Des précisions de la scénariste avant de partager l'enthousiasme de la salle : « On va bien s'amuser et s'arranger pour faire encore des miracles cette année ! »

Encore plus d'infos sur http://www.precigne-touteunehistoire.fr/




Mercredi 22 janvier 2014

Jumelage : 50 ans d'amitié à fêter avec les pompiers

x14a18 x14a19

En 1990 avec Hans Hillebrand et Guy d'Ussel. Chef de centre, Eric Dubas (assis au milieu) a proposé tout un programme au Comité de jumelage.

« Il y a quelques années, explique Eric Dubas, les pompiers de Wewelsburg nous avaient invités à fêter leurs 100 ans d'existence. L'an dernier, je leur ai proposé de venir à Précigné pour fêter les 50 ans d'amitié qui unit nos deux villes, car nous voulons aussi participer. » Ainsi quelques soldats du feu d'Outre-Rhin devraient bientôt faire le déplacement, accompagnés de familles avec des jeunes enfants. Pour eux, le chef de centre a tout prévu : « la visite d'une grande caserne et une sortie à Angers sur Terra Botanica. » Une implication qui réjouit les membres du Comité de jumelage, au nombre d'une douzaine : « Nous garderons pour la prochaine fois les animations auxquelles nous avions pensé », sourient-ils.

L'arbre du jumelage en fleurs

Le but du jumelage est en effet de faire participer les associations, « comme en 2013 par exemple où nous sommes allés là-bas avec les jeunes ados du football », rappelle le président du Comité. « Et de notre côté, précise-t-il, nous avons gardé un créneau pour une matinée à l'Espace Faïence de Malicorne. » Mais aussi et surtout, une cérémonie officielle mettra à l'honneur les soixante ans d'amitié entre Précigné et sa jumelle allemande : « Elle se tiendra sur le square de Wewelsburg inauguré il y a deux ans. Aujourd'hui, tous les aménagements sont terminés, les amis allemands y retrouveront l'arbre planté pour eux et en fleurs pour l'occasion ! » Car toutes ces festivités se dérouleront au printemps, du 29 au 31 mai.

La région de Wewelsburg : http://www.paderborner-land.de/deu/paderborner-land/index.php

x14a21




Samedi 18 janvier 2014

Maurice et Jean-Pascal se sont mariés

x14a14 x14a15

Devant Claude Moreau et Monique Lelarge, Maurice et Jean-Pascal se sont dits oui dans une bonne humeur généralisée.

Les amis de Précigné comme la famille venue de loin, tous se pressaient samedi dans une salle des mariages pleine à craquer : Devant Claude Moreau, 1er adjoint et Monique Lelarge, secrétaire de mairie, Maurice et Jean-Pascal se sont passé la bague au doigt : « Nous sommes pacsés depuis l'année 2000, alors qu'on s'est rencontré en 1994 », ont déclaré les nouveaux mariés. Et d'ajouter : « Ça fait vingt ans qu'on est ensemble, on attendait cet instant depuis longtemps ! » Dans la foule aussi, Kévin, fils de Jean-Pascal et cuisinier comme lui mais sur la ville d' Agen dans le sud de la France, s'est déclaré ému et « très heureux pour son père ! ».

Un grand moment d'émotion partagé, puis applaudi par plus de 70 invités qui ont fait une haie d'honneur au couple à la sortie de la mairie. Bien connus à Précigné, Maurice le Sarthois est né ily a 52 ans à Sillé-Le-Philippe. Jean-Pascal quant à lui, 50 ans, est originaire de Bobigny dans la région parisienne : tous deux tiennent le bar-restaurant « Le Précignéen » depuis plus d'un an déjà. L'un aux fourneaux, l'autre au comptoir. Mais c'est vers le restaurant du Golf que les nouveaux mariés ont entraîné ce samedi tous leurs amis. Pour un vin d'honneur suivi d'un banquet, en mémoire de cette première cérémonie dans les murs de la mairie de Précigné.

x14a17

La photo-souvenir dans la mairie du XVe siècle.



Samedi 18 janvier 2014

Les crues font baisser la vente des cartes de pêche

x14a13

La Sarthe était déjà assez haute, samedi, lors de l'Assemblée générale des pêcheurs de Précigné, Pincé et Saint-Denis d'Anjou.

« Quand les ruisseaux débordent, les pêcheurs sont moins motivés », ainsi Marcel Binet explique-t-il la baisse des ventes de cartes en 2013 : « 150 cartes de pêche ont été vendues en 2012 contre 130 l'an passé », précise le président de l'AAPMA (Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique). Une petite baisse qui n'a pas entamé la volonté de repeupler la rivière comme tous les ans : « Près de 150 kg de perches et 50 kg de black-bass ont été répartis en cinq endroits en décembre, vers le Chemin des Pêcheurs, à Varenne et du côté de Pincé. »

Les pêcheurs de Précigné, Pincé et Saint-Denis d'Anjou ont ensuite présenté les grandes dates de leur calendrier : En commençant par la Fête de la pêche début juin, « avec le samedi consacré comme d'habitude aux enfants et le dimanche pour tous ». L'ouverture de la pêche aux carnassiers comme le brochet ou le sandre est toujours aussi attendue début mai. En revanche, celle de la truite en mars ne laisse pas d'inquiéter : « À cause des crues, même s'il a déjà beaucoup plu », confie Marcel Binet qui préfère de loin la rivière au plan d'eau « et ses truites de bassine ».

http://www.federationpeche.fr/72/




Mercredi 15 janvier 2014

Les petits chanteurs à la croix de bois en février

x14a09 x14a10

Les voix cristallines des Petits Chanteurs à la croix de bois devraient aussi remporter un grand succès selon Armelle Coëffé ( 2e à partir de la droite ).

Un bilan moral approuvé et des finances saines, un bureau entièrement reconduit : Le Comité des fêtes s'est félicité mercredi dernier du bilan de l'année écoulée. Présidente de l'association, Armelle Coëffé aligne des chiffres records avec satisfaction : « Le concert du New Gospel Family a fait 250 entrées », se réjouit-elle. Malgré l'orage estival toujours fidèle au rendez-vous, « autour de 160 repas ont été servis au soir de la fête au village. Quant au marché de Noël, c'est notre meilleure année avec plus de 40 exposants. »

Toutes les manifestations reconduites

Toutes les raisons pour reconduire les différentes manifestations : « Le Comité des fêtes participera de nouveau au bric à brac de Créatouva le 25 mai », ont annoncé les membres du Comité. Connue aussi sous le nom de Voutonnantes, « La fête au village se déroulera le 27 juillet. Le marché de Noël, lui, est fixé au samedi 13 décembre. » Mais le point d'orgue de ce calendrier, c'est sans conteste le concert des Petits Chanteurs à la croix de bois, le 15 février prochain à 20 h 30 à l'église Saint-Pierre : « Tous à nos agendas ! »

Pratique : Prix des places : 20 € (gratuit pour les enfants jusqu'à 15 ans). Les billets sont en vente : lundi, mardi, jeudi et vendredi chez Brindille, fleuriste, place Saint-Pierre. Mercredi à la mairie de Précigné. Samedi matin au marché. Par correspondance (joindre au règlement une enveloppe affranchie) : auprès du Comité des Fêtes, mairie, place Saint-Pierre.

Le site des Petits Chanteurs à la croix de bois : http://www.pccb.fr/




Mercredi 15 janvier 2014

Un nouveau boulanger sur la place Saint-Pierre

x14a11 x14a12

L'enthousiasme de Pierrick Manso et Marion Joubert a aussi conquis l'ancien personnel de la Boulangerie de la place Saint-Pierre.

Ils ont pris la suite des époux Blanche depuis le 2 janvier : Originaires de Château du Loir, Pierrick Manso, 22 ans, et Marion Joubert, 20 ans, ont été conquis par la boulangerie de la Place Saint-Pierre « pour leur première affaire ». Devant les fourneaux pour Monsieur, derrière le comptoir pour Madame, le jeune couple compte bien étendre la renommée de la baguette Club : « C'est la tradition sous un nom différent, explique le nouveau boulanger-pâtissier, conçue avec le haut de gamme de la farine des Moulins Réunis de la Sarthe. »

Un château dans la galette

Et pour fêter les rois, un éventail de galettes pour tous les goûts : « Les briochées ainsi que les frangipanes, souligne Pierrick, mais aussi pour le week-end des variétés pommes, poires et chocolat. » Les fèves ? « On a choisi les Châteaux de la Loire », explique Marion, « c'est la région ». Ouverte tous les jours de la semaine sauf le lundi, la boulangerie éclaire sa devanture de 6 h 30 à 20 h sans interruption : « Avec nos croissants au jambon ou les brownies, on a de quoi soulager les petites faims impromptues sans problème ! »

 

 

 



Vendredi 10 janvier 2014

La Médaille d'or du Travail pour Claudia Gaignard

x14a06 x14a07 x14a08

Décorée par Lydie Pasteau, maire de Pincé, Claudia Gaignard a ensuite reçu des fleurs de ses collègues sous les applaudissements.

Dans la salle polyvalente à l'occasion des vœux du maire de Pincé, on reconnaissait vendredi soir le maire de Précigné venu comme à l'habitude en voisin. Mais aux côtés de Francis Plot, des adjoints ainsi que des conseillers municipaux : De quoi mettre la puce à l'oreille ! Car avec 35 ans de présence à la mairie de Pincé, c'est Claudia Gaignard qui a été particulièrement honorée ce soir-là : Lui a été remise la Médaille d'or régionale, départementale et communale : « Vous êtes le lien indispensable avec les habitants et ça n'a pas de prix », la félicitait la première magistrate au nom de tous les citoyens.

La Légion d'honneur ?

Outre la décoration officielle, la secrétaire commune aux deux mairies recevait ensuite un bouquet de fleurs de ses collègues. Entrée en fonction  en 1977 à Précigné, Claudia Gaignard intégrait dès l'année suivante les bureaux pincéens, le 1er mars 1978 exactement, pour deux après-midis par semaine. Soulignant « les qualité humaines de la secrétaire de mairie », Lydie Pasteau a mis l'accent sur «un travail bien fait et toujours mené à terme ». L'occasion de lui remettre cette fois une nouvelle médaille, la Légion d'honneur... en chocolat. Un clin d'œil salué par une salve d'applaudissements : Félicitations !

 

Dimanche 5 janvier 2014

Francis Plot, maire : « J'aurai fait mon temps »

« Mission accomplie ! », lui adressa Claude Moreau en guise de préambule : En souhaitant une bonne année à Francis Plot au nom des conseillers, le premier adjoint n'a pas manqué de revenir sur le « chantier du siècle », la réfection des réseaux souterrains et aériens ainsi que la transformation du paysage urbain qui s'ensuivit. Avant de passer la parole au maire pour un discours annuel plus orienté vers l'avenir que le passé, du fait des prochaines échéances électorales.

x14a02 x14a03

« J'aurai pris beaucoup d'intérêt à la gestion de la commune », a confié le maire de Précigné devant plus de 200 Précignéens venus l'applaudir.

Lancée ce dimanche midi par les cuivres du Brass band des jeunes, l'ultime cérémonie des vœux du mandat a rassemblé plus de deux cents Précignéens : Elections municipales obligent, « je serai peu loquace sur la vie communale », a d'emblée prévenu Francis Plot. Le premier magistrat s'est en effet contenté de rappeler la fin des grands travaux du bourg et la publication du Plan local d'urbanisme l'an passé. Puis Il a mis l'accent sur les deux grands chantiers en cours : « Celui de la maison médicale et l'agrandissement de l'école Pomme d'Api, avec la création d'une garderie scolaire. » Côté eau et assainissement, Francis Plot a évoqué « le raccordement du réseau potable de Sablé au réservoir de la Grenonnière », sans omettre la pose du tout-à-l'égout rue des Rivauderies.

Deux nouveaux lotissements

Se tournant vers les projets, le maire de Précigné annonçait les autorisations pour la construction de deux nouveaux lotissements, « le premier près de la rue Mozart, le second rue de la Percevaudière. » Avant d'ajouter : « Reste en suspens l'aménagement du carrefour rue de Berlin. » L'occasion aussi de faire le point sur les finances : « Nous n'avons à ce jour souscrit que deux emprunts, l'un de 1 600 000 € pour le centre-ville et l'autre de 600 000 € pour l'assainissement. » Après avoir remercié tous les acteurs de la vie locale, Francis Plot a eu une pensée particulière pour deux conseillers disparus au cours du mandat, Jean-Luc Mardargent et tout récemment Daniel Proust. Et le chef de l'équipe municipale de conclure : « Je ne me représente pas, mon âge m'invite à me retirer, j'aurai fait mon temps. »


x14a04

Créé sur une idée de Francis Plot et légitime fierté du mandat, le Brass Band des écoles a joué plusieurs morceaux à la grande joie du public.




Jeudi 2 janvier 2014

Une cinquantaine d'enfants aux activités municipales

x14a00

Pour décorer la salle des fêtes à l'occasion des vœux du maire, les enfants vont encadrer leur photo avec des brins d'osier.

Deux semaines de congés et huit jours ouvrés pour l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture), les jeunes de Précigné n'ont guère eu le temps de s'ennuyer pendant les fêtes : « Dès le 23 décembre, le car a fait le plein à destination de la patinoire d'Angers », se félicite Miguel Piniau. Au programme, badminton, informatique et sports collectifs ont rassemblé une cinquantaine d'enfants de 6 à 14 ans, « Avec une préférence pour la cuisine et les activités manuelles comme à chaque période de Noël », précise le directeur de centre, entouré cette fois de sept animateurs, tous des habitués.

Rendez-vous dans huit semaines

Pots de peinture et tubes de colle jonchaient en effet le sol de l'atelier ce jeudi : « C'est pour décorer la salle des fêtes à l'occasion des vœux du maire », s'enthousiasment les artistes en herbe. « Il s'agit d'encadrer les photos prises l'an passé par le club d'Asnières », explique Julie Charlot, animatrice. Ont été privilégiés les clichés des écoles, bien sûr, mais aussi le coq de la place et les châteaux du coin. Seul regret, « Les brins d'osier utilisés ne sont pas ceux plantés par les enfants », sourit Miguel Piniau qui donne rendez-vous à tous le 3 mars prochain. Dans huit semaines donc : « trop long ! »

Assemblée générale de l'AMSLCP : Vendredi 31 janvier à 20 heures, petite salle des fêtes.




x14a01