Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

LE JOURNAL MUNICIPAL

Ça s'est passé chez nous : en 2015







Mercredi 30 décembre 2015

Un podium de plus pour la boulangerie Gaugain

x16a08 x16a09

Briochée ou aux amandes, la galette de Thierry et Nicole Gaugain a été une nouvelle fois primée, pour le bonheur des papilles locales.

Depuis bientôt vingt ans qu'il est installé rue Abbé Chevallier, Thierry Gaugain n'a pas manqué une seule participation au concours départemental. Résultat, le boulanger précignéen s'est couvert à plusieurs reprises de lauriers : « Deux fois premier en briochée et souvent dans les dix premiers du classement », se souvient-il. Et mardi dernier, le « roi de la galette » a de nouveau remporté une belle troisième place sur le podium, « devant des collègues de La Ferté-Bernard et du Mans, toute la Sarthe est bien représentée », sourit-il.

Une équipe récompensée

« Le fruit du travail de toute une équipe », souligne Thierry Gaugain qui met en avant les efforts des employés de la boulangerie : « Ils aiment bien jouer le jeu. » Petit bémol toutefois pour cette quatrième place dans la catégorie des amandes : « Ma galette a rétréci un peu plus que prévu et n'atteignait pas les vingt-six centimètres de diamètre réglementaires. » Un artisan exigeant qui l'est aussi dans le choix de ses fèves : « Pompiers et fruits de la forêt pour cette année. » Sans oublier le très prisé mille-feuille, un gâteau dans la galette.




Mardi 22 décembre 2015

Soirée festive réussie au centre de loisirs

x16a06 x16a07

Une première au centre de loisirs : Avec leurs enfants l'espace d'une soirée, les parents sont venus tester desserts maison et nouveaux jeux.

Réduit à la première semaine des vacances, l'accueil de loisirs n'en a pas moins fait le bonheur d'une trentaine d'enfants. Sous la houlette de Camille et Julie, les uns ont confectionné couronne de houx et autres sapins en fil de coton. Tandis qu'initiés par Damien et Sophie, les autres ont goûté aux joies de sports nouveaux, tels le kin-ball ou encore la pétanque molle mais surtout la pecata, sport d'origine brésilienne au très vif succès.

En famille

La raison d'un tel engouement ? « Un mélange de badminton, de volley-ball et de pelote basque, avec pour principaux accessoires un filet et une balle en mousse hérissée de plumes », explique Miguel. Pâtisseries et jeux tendance auxquels les animateurs ont tenu à associer les adultes, lors d'une soirée festive : « Une première que nous allons rééditer, les enfants apprécient beaucoup de partager les activités avec leurs parents. »




Lundi 21 décembre 2015

Tous solidaires pour rénover le dojo

x16a04 x16a05

Mathias Étourmy, Diégo David, Xavier Denis et François David n'ont pas ménagé leurs efforts pour restaurer la salle du judo.

Souvent, la période de Noël s'affiche aussi comme celle de la solidarité. Au club de judo, ça ne fait plus aucun doute depuis ce premier lundi des vacances : « Les bonnes volontés ont été rassemblées pour remettre en état la salle de judo », souligne-t-on du côté de la municipalité. Car le Dojo avait bien triste mine depuis un certain temps déjà, avec les tapis protecteurs qui se décrochaient des murs. « Pire, explique Mathias Étourmy, la condensation a généré de l'humidité qui s'est infiltrée dans les parois, des champignons apparaissaient, il y avait urgence. »

Soixante mètres de planches

Dont acte : « Un appel a été lancé aux parents pour donner un coup de main à Xavier Denis, agent communal ». François David était de ceux-là : « Je viendrai avec mes outils », avait-il promis. Et le bénévole a tenu parole, accompagné de son fils Diégo qui a profité d'une belle leçon de savoir-faire. Soixante mètres de planches ont été fixés au mur, « pour assurer un bon vide sanitaire avec les tapis. » Mission réussie pour l'entraîneur qui voit plus loin : « L'idéal serait de monter un bardage en bois à l'extérieur. » À étudier... après la trêve des confiseurs.

Le site Internet du club de judo




Dimanche 20 décembre 2015

La Palanquette au sommet de son art

x16a03

Trois chants communs ont réuni les chorales en fin de concert, sous la houlette d'Irina Nikonovitch (à droite) et Gwennaëlle Lucas.

Ce dimanche à l'église Saint-Pierre, toutes les rangées de bancs trouvent preneurs, « même ceux contre les murs latéraux », exulte Guy Lemesle. Trois cents auditeurs pour une ascension à laquelle la chef de chœur a fort contribué : « Depuis septembre telles des abeilles dans la ruche autour de leur reine Irina, nous préparons ce concert de Noël », s'enthousiasme le président. Et cette année avec la Cantonnade dirigée par Gwennaëlle Lucas, la fête fut totale.

Comme en hommage aux voûtes Plantagenêts qui lui servent de décor, elle commence par un chant médiéval du XIIIe siècle. Pour embarquer ensuite le public dans des chants de marins où le chœur d'hommes donne le summum de sa puissance. Dans un grand saut vers l'est, « Toute la mélancolie de l'âme russe » s'exprime alors, avant de laisser place à des rythmes folkloriques entraînants à l'instar de Maroussia, « standard ukrainien des fins de banquet. »

Puis la Palanquette place d'entrée la barre haute avec le Kirie de John Leavitt, « Premier mouvement de la Missa Festiva qui sera présentée en entier en mai, avec cent cinquante choristes. » Une mise en bouche suivi d'un florilège où Camille Saint-Saëns côtoie ici un Noël africain, là un hymne sévillan. Pour atteindre des sommets lors d'un solo d'Irina Nikonovitch : La mezzo-soprano entonne une mélodie catalane, grand moment d'émotion et standing ovation.

Pour rejoindre la chorale de la Palanquette : Guy Lemesle au 06 70 80 13 53, Françoise Irondelle au 06 51 46 65 21.




Samedi 19 décembre 2015

Le Père Noël au centre Basile Moreau

x15l40 x15l39

Ancienne directrice du Centre, Sœur Raymonde a repris du service pour accueillir Joël Brethomé, le président de l'ADEP accompagné du père Noël.

Bientôt trente ans que l'Amicale de l'école publique rend visite aux résidents du Centre Basile Moreau. À Pâques à bord de rutilants side-cars bien sûr, mais aussi à l'occasion de la fête de Noël comme ce samedi après-midi : « Quarante kilos de chocolats ont été distribués dans les différents services, se réjouit Joël Brethomé, de l'Espace Lino Ventura à la maison de retraite Saint-Joseph. »

En matinée, la petite troupe était partie à la rencontre des résidents de Perce-Neige à Baracé, pour la même opération. « Dans tous les cas, nous pensons également au personnel de service », insiste le président de l'Adep. Les petits paquets de chocolats ont ainsi atterri dans les bureaux, aux cuisines et à la blanchisserie. Une initiative saluée par sœur Raymonde, ancienne directrice du Centre du temps où il se nommait encore Préventorium : « Les membres de l'Amicale sont attendus avec impatience tous les ans, c'est un grand moment de bonheur pour tous. »

La maison de retraite du centre Basile Moreau



Vendredi 18 décembre 2015

TAP aux écoles : bilan correct pour un début

x15l43 x15l44

Les enfants se sont initiés à différentes écritures comme la cyrillique ou la chinoise, alors que la country a rencontré beaucoup de succès.

Mis en place deux semaines avant la Toussaint, les temps d'activités périscolaires (TAP) regroupent jusqu'à cent quatre-vingts enfants. Un peu moins de la moitié des élèves scolarisés de la maternelle de CM2 : « Douze animateurs fonctionnent pour les deux écoles de la Voutonne et Saint-Joseph Saint-Jean », précise Miguel Piniau. Les employés communaux sont venus en renfort aux côtés des salariés de l'AMSLCP. « De nouvelles inscriptions sont attendues à la prochaine rentrée », annonce le superviseur. Et d'ajouter : « le plus difficile maintenant sera de recruter du personnel supplémentaire de 15 h 30 à 16 h 30. »

Le bateau d'Ulysse

Car si les activités de fin d'après-midi conquièrent de plus en plus d'adeptes, c'est bien grâce à leur caractère original et diversifié : Portraits à la manière d'Andy Warhol, danse country, jeux de raquettes et sports collectifs ont démarré le programme. « Les CM1 ont fait de la calligraphie, se félicite Frédérique Buffin, des assiettes chinoises ainsi que les prénoms sous forme de hiéroglyphes, des poupées russes et aussi le bateau d'Ulysse. » Un must pour finir l'année. Peut mieux faire ? « La période de rodage a pris fin, assure Miguel Piniau, mais de la boule de fort ainsi que la préparation du carnaval sont prévus dès la rentrée. »



Vendredi 18 décembre 2015

Noël à la Bade aux pas du Madison

x16a01 x15l42

Tous sur le parquet : A droite et nonagénaire, Yvonne Cosnier a rejoint les danseurs avant d'être imitée par d'autres résidents sous les applaudissements.

Le parking de la résidence services seniors de la Bade a fait le plein ce vendredi après-midi : Pas moins de cent vingt spectateurs ont assisté au spectacle de Noël mis sur pied par Nadège Leloup. Au programme qui succédait au traditionnel repas, une démonstration de danse « Madison » exécutée par le groupe Oxo-Live de Freigné : « Ça ressemble à de la country, mais sans les bottes et le chapeau », sourit une résidente ravie.

Un quiz musical à la manière de « N'oubliez pas les paroles » suivait ces pas de danse, auxquels se prêtèrent quelques audacieux fort applaudis. Les visiteurs ont pu ensuite se régaler des délicieuses confitures proposées par le stand de Noël, mais aussi ramener chez eux des poteries et autre objets de saison. Tels ces paires de chaussons « faits maison », dans le cadre des divers ateliers qui animent la résidence toute l'année.

Résidence services seniors de la Bade

i

i



Vendredi18 décembre 2015

Les agriculteurs font de la place aux ateliers

x15l33 x15l34

Les agriculteurs ont pris des forces avant de venir à bout des monticules de déchets verts qui défiguraient l'environnement des ateliers municipaux.

Chez les agriculteurs, la solidarité n'est pas un vain mot. Alors quand le maire de Précigné leur a demandé un coup de main pour nettoyer le terrain des ateliers municipaux, ils ont tout de suite répondu par l'affirmative : « La commune cherchait à se débarrasser de tailles de haies, explique Jean-François Zalesny, ces déchets difficiles à broyer s'amoncelaient depuis dix ans. »

Plus de cent tonnes

Adjoint aux travaux, Yves Piniau livre quelques chiffres qui soulignent l'ampleur de la tâche : « Cent vingt-cinq tonnes à enlever, correspondant à environ 500 m3. » Une paille pour la quinzaine d'agriculteurs du cru qui ont fait place nette au bout de quatre heures. Avant d'être récompensé pour leur bénévolat d'une collation bien méritée, en présence des élus et des ouvriers municipaux.

Déchèterie intercommunale : Le règlement




Vendredi 18 décembre 2015

Le Père Noël s'est garé tout près de l'école

x15l41

Épaulé par les parents, le Père Noël a procédé tout d'abord à la distribution des chocolats, ici dans la classe des petits.

i

Pour éviter le retour de questions embarrassantes, l'homme en rouge a donc garé cette année rennes et traîneau « sur le parking de la piscine, qu'on ne voit pas d'ici ». Une fois cette information délivrée aux petits de l'école de la Voutonne, le Père Noël a distribué ses cadeaux en toute sérénité : « Chacune des classes en a reçu cinq ou six, comme des jeux de construction pour apprendre à partager et jouer ensemble », a indiqué François Joliveau. Et pour terminer en beauté ce premier trimestre dans la joie de Noël, « deux spectacles de ventriloque et de magie ont été offerts aux enfants le dernier jour par notre association », a rajouté le vice-président du Conseil local de parents d'élèves.

Le Conseil local de parents d'élèves a sa page Facebook

i



Dimanche 13 décembre

Belle ambiance au banquet des Anciens

x16a02 x15l35

Christiane Fumalle, Jean-Marie Quintard et Maurice Chaumont ont félicité Lucienne Decorse ( à g. ), doyenne du Banquet des Anciens.

Organisé par le Centre communal d'action sociale (CCAS), le banquet des Aînés a réuni près de 160 anciens autour d'un menu de fêtes. Restaurateur au « Précignéen », Maurice Chaumont a reçu les félicitations des dîneurs pour son suprême de pintade. Doyen de l'assemblée à 96 ans, Robert Beaumont a été mis à l'honneur. Tout comme son alter ego féminin : Âgée de 98 ans, Lucienne Decorse a même exécuté quelques pas de danse avec le maire de Précigné. Les rythmes entraînants de l'orchestre Daddy'son n'y furent pas étrangers : À l'instar de l'incontournable « trou sarthois », ils contribuèrent à donner au repas des Anciens une ambiance très festive, prélude aux agapes des prochaines semaines.

x15l37 x15l38

Reconnaissance de la municipalité envers les aînés, le banquet s'affiche aussi comme le moment annuel de joyeuses retrouvailles.

Génération Mouvement Sarthe



Samedi 12 décembre 2015

Le Brass Band en concert à l'Espace Molière

x15l28 x15l29

« Ça nous change de la grande salle » : Les jeunes musiciens du brass band ont fait vibrer samedi matin l'Espace Molière au son des tubas. Une première appelée à se renouveler, « car la tradition veut que ce genre de groupe musical joue un peu partout », indique Mathieu Challange. Le professeur à ensuite épaulé chacun des élèves dans leur solo : « Un exercice pas facile quand on joue pour la première fois devant des auditeurs. » Duos et trios se sont alors succédé pour interpréter Schubert et Dvorak. Mais aussi quelques mélodies telles« Douce Nuit et Gingle Bells », avant de réunir tous les apprentis tubistes pour le bouquet final.

x15l30  x15l31

Beau cadeau de Noël pour les habitués de la bibliothèque : Un concert leur a été offert par les jeunes élèves du Brass Band.

Renseignements et inscriptions : 02 43 62 22 33.



Vendredi 11 décembre 2015

Le saltimbanque de la céramique à Sourches

Le manoir de Sourches accueille le céramiste Philippe Ménard jusqu'au 3 janvier. Cet artiste

sarthois expose de nombreuses pièces dans la chapelle et une salle restaurée à l'étage.

x15l25 x15l26 x15l27

Tuiles faîtières, pastorales... Philippe Ménard a aussi présenté des sculptures animalières qui ont enchanté les visiteurs.

Sur le chemin sablonneux qui mène au pont-levis, Philippe Ménard a eu le coup de foudre pour les vieilles pierres de Sourches : « J'apportais un épi de faîtage pour l'installer au sommet de la tour », se souvient l'artiste manceau. Séduit par les lieux, il a sollicité les propriétaires pour exposer dans ce cadre enchanteur : Une requête acceptée sans délai par les époux Guilbert-Roëd, infatigables restaurateurs de ces bâtiments chargés d'histoire. Vendredi se tenait le vernissage dans deux salles, dont la chapelle du XVe siècle.

Modelage, faîtage ou encore art de la table, les créations de Philippe Ménard sont une polyphonie de couleurs, « Un feu d'artifice d'oxydes de cuivre, de manganèse ou de fer qui leur insufflent vie et vigueur », s'enthousiasmait Nicolas Gaine, l'hagiographe et ami trop tôt disparu. Car pichets et théières, sculptures et terrines apparaissent comme figées dans un moment de grâce, « qui irradie les personnages et animaux, s'apparentant à une céramique de chambre comme on définirait de le musique. »

Mythologie et arts populaires

Multiples, les sources d'inspiration de Philippe Ménard s'abreuvent volontiers de l'antique mythologie, tels Pomone et Vertumna, « Une nymphe passionnée par les jardins et les vergers, séduite par le dieu moissonneur », raconte-t-il avec passion. Et le potier n'est pas moins disert sur les sujets populaires qu'il affectionne tout autant. Comme ce pichet piégeur « qui animait autrefois les mariages », ou encore ces pastorales intimistes qui allient gaieté et mélancolie, exubérance et retenue.

Un numéro d'équilibriste exigeant qui jette le système aux orties pour ne transmettre que le rire et l'émotion : Les œuvres de Philippe Ménard nous parlent « avec l'éclat de la trompette et la délicatesse de l'archet. » Caractérisées à la fois par l'outrance et le raffinement, gorgées de sentiments indicibles et fugitifs, elles transcendent avec panache l'art de la céramique. Et s'affichent en ces temps troublés comme un antidote au monde contemporain, « un contrepoison à bien des égards. »

Exposition de pièces céramiques : Sur rendez-vous du vendredi 11 décembre 2015 au 3 janvier 2016. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://manoir-de-sourches.info/

i



Jeudi 10 décembre 2015

La première pierre de dix logements sociaux

x15l23 x15l24

L'honneur de cimenter la première pierre est revenu à Martine Crnkovic, applaudie par Jean-François Zalesny.

Initié sous le mandat de Francis Plot, le projet de construction de dix logements sociaux a franchi ce jeudi une étape décisive : La première pierre a été posée sous la houlette d'Yves-marie Hervé dans le lotissement de la Brazardière. «Trois autres maisons sont aussi proposées en accession à la propriété,  ce genre d'opération permet le renouvellement de la population, a-t-il souligné, c'est une assurance pour l'avenir des écoles dans votre commune.» Le directeur de la Mancelle d'habitation a insisté sur l'intégration des bâtiments au sein d'un lotissement déjà existant : « L'époque des quartiers stigmatisés est bien révolue », s'est-il réjoui.

Une participation financière locale réduite

Mis sur pied avec le soutien de l'Etat et du Conseil départemental, ce programme propose trois logements de 60 m2, cinq de 80 m2 et deux de 90 m2. Chacun disposera d'un garage et d'un jardin privatif, pour des loyers coûtant de 353 € pour un T2 jusqu'à 516 € pour les T4. Conçu par le même architecte que la maison médicale, l'ensemble a peu coûté à la commune, il avait été raccordé pour l'eau et l'assainissement en même temps qu'elle : « Le potentiel industriel de Précigné ainsi que le dynamisme de ses services ont été des facteurs déterminants .» Débuté en septembre, le chantier devrait être bouclé à la fin de l'année prochaine.

TROIS VILLAS T4 en accession sociale

Mancelle d'habitation : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Mercredi 9 décembre 2015

La pétanque aux mercredis récréatifs

x15l18

Et des jeux de toutes sortes pour faire durer la récréation toute l'après-midi du mercredi.

Les mercredis récréatifs ont pris le relais de la gymnastique enfants : « L'objectif tend vers l'amusement, il s'agit de passer un bon moment ensemble », indique Sophie Jouanneau. Âgés de deux à douze ans et répartis en trois groupes de 13 h 45 à 17 h 30, plus d'une trentaine d'enfants découvrent un éventail d'activités : « Les sports collectifs comme le football ou individuels tels ceux de raquettes », précise l'animatrice.

Sans omettre les jeux de précision : Indétrônables, les quilles remportent toujours un grand succès tout comme le mikado géant, « Mais en ce moment, c'est la pétanque molle qui a la préférence des enfants », se réjouit Sophie. Car remplies de grains de Millet, les boules en PVC permettent de s'entraîner partout. Autrement dit même à la maison : Nul doute que certains l'ont déjà inscrite sur leur lettre pour le cher Père Noël.

Inscriptions aux mercredis récréatifs de Sophie : 06 78 84 59 11.




Dimanche 6 décembre 2015

Le dojo en fête au tournoi des familles

x15l14 x15l15

Les enfants ont montré leurs apprentissages, puis les parents ont suivi à leur tour les instructions de Mathias Étourmy, entraîneur du club.

Ce fut un beau dimanche de batailles sur les tatamis : Comme chaque année en décembre, le club de judo a invité les familles à en découdre sur les tapis. Les candidats furent nombreux à découvrir les subtilités de cet art martial qui passionne leurs enfants. D'ailleurs, ces derniers n'étaient pas peu fiers de dévoiler leurs apprentissages devant autant de spectateurs ravis. Du coup, « nous envisageons de renouveler ce genre de matinée avant la fin juin », a indiqué Jennifer Geslin, secrétaire.

Crocodiles

Tous élèves de moyenne et grande section et surnommés babies, les plus jeunes ont fait une arrivée en force à la rentrée. Dimanche, ils ont tout d'abord conquis le public en imitant les crocodiles. Mais tous les participants se sont ensuite frottés à différentes techniques : « Celles du lasso et du canapé ont donné lieu à de joyeux moments.» Avant d'applaudir aux démonstrations des plus titrés : Raphaël Delaune et Mathias Étourmy, ceinture noire 4e dan, ont ébloui les regards des futurs champions.

i

Tournoi annuel organisé par le club le dimanche 24 avril 2016 à la salle omnisports

Le site Internet du club de judo de Précigné





Samedi 5 décembre 2015

La petite reine a de beaux jours devant elle

x15l04

Le bilan correct du Comité de Challenge cycliste a réjoui les coureurs et le bureau : la course annuelle sera de retour en juin.

Maintien de l'effectif et bonne participation aux courses du Souvenir Daniel Ambroise : Le Comité de challenge cycliste a présenté vendredi un bilan fort satisfaisant. « Nos coureurs participent à toutes les compétitions FSGT (Fédération Sportive et gymnique du travail) », s'est félicité Jacques Dewancker. Mieux, « ils sont souvent montés sur le podium, tandis que les nouvelles recrues gagnent en puissance. »

Un 4e challenge « Souvenir Daniel Ambroise »

Des résultats qui ont encouragé à poursuivre les actions : Avec l'aide de la municipalité qui assure la logistique, la « petite reine » locale poursuit son chemin « en œuvrant pour maintenir son rang dans le tissu associatif. » D'ailleurs, l'année à venir devrait voir le 4e Challenge Cycliste se dérouler aux beaux jours, « avec toujours autant de spectateurs fidèles sur le bord de la route pour encourager nos sportifs. »

Le bureau : Présidente, Stéphanie Bodereau. Trésorier, Fernand Bordin. Secrétaire, Noël Bleu. Responsable des animations, Alain Bardoux. Représentant des coureurs et responsable matériel, Gilbert Bahain. Préposés aux organisations : Michelle Bahain, Marie-Claude Ambroise, Jean-Marie Philippot, Tony Gommer, Alain Bardoux, Stéphane Bodereau. Renseignements : 06 88 38 24 16.

Fédération sportive et gymnique du travail




Samedi 5 décembre 2015

Téléthon : La caravane pour une édition mémorable

x15l06 x15l05

Les Lambinos ont embarqué des enfants à bord, tandis que le CMJ vendait des chocolats faits maison.

Démarrée le vendredi soir par les habituelles parties de carte, l'édition 2015 du Téléthon a très vite pris sa vitesse croisière : Samedi Place Saint-Pierre, le Marché du Conseil municipal jeunes et les side-cars des Lambinos ont fait grimper la cagnotte : « Depuis que les Motards des Lambinos nous ont rejoints, confirme Nadège David, nous dépassons largement les 1000 € auxquels nous étions cantonnés pendant des années.»

Mais aussi et surtout, la caravane avait choisi Précigné comme lieu d'arrivée. Banderole à la main, Fanny Malabry l'a patiemment guettée : « Les coureurs ont parcouru soixante kilomètres dans la journée.» Tous se sont retrouvés pour un dîner à la salle des fêtes : 170 convives en tout, dont certains n'ont pas hésité à rechausser les baskets le dimanche matin. Pour lutter contre la maladie jusqu'au bout de trois jours mémorables.

i

x15l07

Dimanche midi, bon pied bon œil : L'arrivée des randonneurs de Précigné avec des kilomètres de solidarité dans les jambes.

Sur Précigné pour le Téléthon, il sera reversé la somme 3760 euros.


i

i


Vendredi 4 décembre 2015

Gros succès du marché de Noël de "Saint-Jo"

x15l08 x15l09

Aurélie Broutté s'est réjouie de l'affluence, tandis que le père Noël vérifiait comme il se doit la sagesse et les commandes de tous les enfants de l'école.

Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître : Présidente de l'APE, Stéphanie Cadeau-Marais s'est réjouie de cette première. Car vendredi soir au marché de Noël de l'école Saint-Joseph Saint-Jean, rien ne manquait pour faire le bonheur des petits et grands. À commencer par l'homme en rouge à la bienveillance légendaire : Photos et balade en calèche ont enchanté des dizaines d'élèves, tandis que leurs parents faisaient le plein de cadeaux.

Ou dégustaient les nombreuses spécialités proposées par les stands qui entouraient la cour de récréation, avant que les élèves n'entonnent des chants de Noël. Et en anglais s'il vous plaît. Une prouesse qui vaut bien un voyage : « Les bénéfices financeront pour partie la prochaine classe de découverte dans la Vienne, avec du camping au programme », a dévoilé Aurélie Broutté, présidente de l'Ogec (Organisme de gestion de l'école catholique).

i

x15l10 x15l11

La promenade en calèche a embarqué de nombreux passagers qui pouvaient ensuite déguster gâteaux et chocolats de Noël.

Prochaine manifestation : Soirée dansante du samedi 13 février avec Olivier le magicien. Réservations au 02 43 95 71 05.

Le site Internet de l'école Saint-Joseph Saint-Jean



Vendredi 4 décembre 2015

Du renfort pour le personnel communal

x15l02 x15l03

Xavier Denis a élargi ses compétences, tandis que Sébastien Cuillerier et Yves Congnard accueilleront avec soulagement de nouveaux collègues.

Suite à la fermeture de deux postes d'agent technique, les élus ont décidé d'en ouvrir deux autres lors du dernier Conseil municipal : « Tout d'abord un contrat aidé qui viendra épauler nos deux jardiniers municipaux, car un manque certain existe aux espaces verts », a expliqué Jean-François Zalesny. Au passage, le maire de Précigné a fait état de formations récemment délivrées au personnel déjà en place, en électricité ainsi qu'en plomberie. Un emploi d'avenir va aussi être créé « pour donner un coup de main sur les écoles au niveau du restaurant scolaire et de la garderie, mais aussi des TAP, les temps d'activités périscolaires.»

De l'espace pour les associations

Alors que l'Espace Molière vient tout juste d'être inauguré, la question des anciens locaux s'est posée : « La Maison des associations aura été bien utile et personne ne regrettera de l'avoir utilisée », a fait remarquer Arnaud de Panafieu. « Car aujourd'hui, a-t-il poursuivi, ce bâtiment ne répond plus aux critères de sécurité.» D'où une étude commandée pour moderniser l'ex-bibliothèque, l'espace mitoyen du théâtre et le foyer communal. L'immeuble de l'ancienne gendarmerie sera donc mis en vente, une bonne affaire : « Sur les 150 000 € déboursés au département, 110 000 ont déjà été récupérés par la vente de la maison du chef.»

Des horaires pour la maréchaussée

Autre dossier, celui du policier municipal : « Il intervient actuellement pour 40 % dans la Communauté de communes et c'est une opportunité à saisir », a souligné le maire. « Sa présence permettra d'enrayer les problèmes de vitesse et de stationnement et de réduire les incivilités », a justifié Jean-François Zalesny, « d'autant qu'avec le plan Vigipirate renforcé, les tâches habituellement dévolues à la gendarmerie sont supprimées.» Des arguments qui ont convaincu les élus : Le policier municipal pourrait bientôt intervenir pour 20 % de son planning sur Précigné, « mais jamais sur les mêmes horaires ». Une question d'efficacité.

L'intégralité de ce conseil municipal est accessible ICI.

i

i



Dimanche 29 novembre 2015

Marché de Noël : Au royaume des enfants

x15k37 x15k38

Le Père Noël a visité tous les stands, dont celui du Conseil municipal jeunes qui avait sorti les drapeaux de Précigné pour l'occasion.

« Nous allons mettre le paquet pour les enfants », avait décidé le Comité des fêtes suite à l'abandon de la manifestation estivale. Promesse tenue ce dimanche : Au cœur du centre-ville, le marché de Noël a connu un incroyable succès. Dès 10 h du matin, Damien et Fabrice d'Acorps de Rue ont égayé la place de leurs chansons. Puis la petite Sorcière Eléna et les magiciens ont pris le relais : « Les jeunes spectateurs et leurs parents se pressaient jusque dans les escaliers et le devant de la scène », du jamais vu à la petite salle des fêtes.

x15k42

La féerie se prolongeait dans la grande salle où une myriade d'étals attendait les visiteurs : Bijoux et objets de décoration côtoyaient les stands des ados et leurs anciens jouets. Dans la mezzanine, un concours de dessin fit le bonheur des jeunes talents avec des entrées au zoo, tandis que le stand de maquillage ne désemplissait pas. L'apparition surprise des cavaliers des Centaures ajouta à la magie de Noël. Comme l'homme en rouge venu à bord de son traîneau, embarquant au passage des grappes d'enfants heureux comme des rois.


x15l01 x15k40

Les artistes du Bogalorshow ont fait salle comble par deux fois avec la petite sorcière et ici le magicien Manorick.

À noter : Assemblée générale du Comité des fêtes, mercredi 13 janvier 2016 à 20 h à l'ancienne mairie.




Samedi 28 novembre 2015

La société de pêche relance ses activités

x15k35-W700

Les pêcheurs de Précigné, Pincé et Saint-Denis d'Anjou, sont optimistes sur l'année à venir.

La dernière réunion de l'AAPMA (association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique) a fait  le bilan de l'année : « Nous n'avons pas organisé de fête de la pêche en juin, ni pu procéder à l'alevinage comme de coutume, a indiqué Michel Bruère, du fait de la démission de l'ancien président en cours d'année.» Composé de membres de Précigné, Saint-Denis d'Anjou et Pincé, le bureau compte bien relancer ces activités, « d'autant que si les cartes se sont bien vendues, une baisse a été constatée chez les enfants de moins de douze ans.»

La fête sera donc organisée le premier dimanche de juin. Les cartes sont disponibles au Balto à Précigné ainsi que sur Internet : « Avec celle de 2016, on peut pêcher le carnassier jusqu'au 31 janvier prochain », a rappelé le nouveau président. À capturer au vif ou à la cuiller, sandres et brochets sont bien présents dans la rivière. De même que le silure qui lui doit se méfier des hameçons toute l'année. Les effectifs se montent à cent cinquante adhérents, des pêcheurs également fins gourmets : « Un beau filet de perche à la poêle, il n'y a rien de meilleur. »

Le nouveau bureau : Président, Michel Bruère. Vice-président, Alain Bastard. Trésorière, Nadia Moisi. Trésorier adjoint, Jacques Portier. Secrétaire, Patrick Béatrix, secrétaire adjoint, Michel Boinet. Membre, Joseph Girard.

Acheter sa carte de pêche en ligne




Samedi 28 novembre 2015

Les pompiers ont honoré leur sainte patronne

x15k35-001

Apprécié des enfants, le défilé des pompiers a été suivi par les familles et les élus avant d'assister au bilan détaillé de l'année.

Un lever des couleurs à la caserne : Tel est le signal qui amorce désormais depuis quelques années les cérémonies de la Sainte-Barbe. Au son de l'appel aux Morts, les soldats du feu ont tout d'abord honoré la mémoire de leurs camarades disparus. Puis vint l'heure du défilé en fanfare dans les rues du centre-ville, un moment attendu des familles et qui ravit les enfants. Lieu final de rassemblement, la salle des fêtes où le chef de centre a livré les chiffres de l'année : « Les pompiers de Précigné se sont déplacés 171 fois à ce jour, a indiqué Éric Dubas, contre 165 l'an passé.»

Une activité en hausse qui fait passer le centre de secours dans un classement de catégorie supérieure : « Car le secours aux personnes a doublé en cinq ans, a souligné le chef, il constitue aujourd'hui 70 % de nos interventions.» D'où un appel au recrutement : « Dans nos rangs ont été incorporés Maxime Huet et François Guillaume, deux nouveaux sapeurs qui portent nos effectifs à vingt-trois.» Deux jeunes applaudis et deux exemples à suivre selon Éric Dubas qui a ensuite procédé aux avancements de grades, sans omettre les remises de diplômes et médailles.

Avancements de grade et médailles

Sapeur 1re classe : Corentin Lasne, Geoffrey Lebreton, Déborah Langlais. Caporal-chef, David Leroy. Sergent : Sébastien Loutellier, Julien Poirier. Sergent-chef, Thomas Richard. Médaille d'argent de l'Union départementale, Jean-Pierre Boivin.

Comment devenir sapeur-pompier volontaire

1849 : Création de la compagnie des pompiers à Précigné...

i




Samedi 28 novembre 2015

Belle mobilisation pour la banque alimentaire

x16a25

Au magasin de la Place Neuve : La relève des équipes s'effectue « dans une joyeuse ambiance, la clé du succès ».

Il n'est pas loin de 20 h ce samedi et le gérant du Carrefour express va bientôt fermer boutique : « Avec deux cent vingt kilos de denrées récoltées, on s'en tire très bien », souffle Christiane Fumalle. Même si la balance en affichait une petite cinquantaine en plus l'an dernier : « Les habitants de Précigné ont affiché leur solidarité avec les plus démunis d'entre eux », poursuit l'adjointe aux affaires sociales, « la sensibilité à la pauvreté est plus forte dans les petites communes, parcequ'ici tout le monde se connaît ou presque », ajoute-t-elle.

Le Panier sabolien partenaire

Fidèles au poste entre le congélateur géant et le froid vif distribué à l'envi par les portes coulissantes, les enfants du Conseil municipal jeunes ont aussi sans doute ébranlé les cœurs les plus endurcis : « Notre chariot contient beaucoup de pâtes et de boîtes de conserves cette année », constate Tiphaine. Pour cette collecte de la banque alimentaire, le CMJ était épaulé par des bénévoles habitués, des membres du CCAS et des élus : « Par le biais du Panier sabolien, ce sont neuf familles qui bénéficieront de cet élan de générosité. »

Première forme d'entraide à Précigné : La société de Secours Mutuels

i



Vendredi 27 novembre 2015

 Lecture publique : L'Espace Molière inauguré

x15k32 x15k31

Applaudissements : Sous le regard de Daniel Chevalier, la jeune Manon a dévoilé la plaque, épaulée par Jean-François Zalesny et Marc Joulaud.

Situé au cœur du centre-ville, le bâtiment a fière allure : Témoin des premiers pas de l'architecture industrielle de la fin du XIXe siècle, il offre de larges baies vitrées couronnées de linteaux en métal ouvragé. « Construit suite à la loi de Jules Ferry qui rendait l'instruction primaire obligatoire, il a longtemps abrité trois classes, du CE2 au CM2 », se remémorent d'anciens élèves. Des atouts culturels qui ne passèrent pas inaperçus lors du mandat de Francis Plot : « Cet ultime chantier aura permis de pratiquement quadrupler la surface de la bibliothèque municipale », souligne l'ancien maire de Précigné.

« Les six cents abonnés commençaient à se sentir à l'étroit dans cinquante-trois mètres carrés », confirme Jocelyne Poupry, bibliothécaire. Aux commandes de la nouvelle municipalité qui a finalisé l'opération, Jean-François Zalesny a livré quelques chiffres : « Grâce aux subventions du Conseil régional et le concours de la Communauté de communes, ce nouvel équipement intercommunal n'aura coûté que 86 000 € à la collectivité sur un total de 230 500.» Ainsi l'espace Molière dispose-t-il de près de six mille documents, « que les lecteurs peuvent aussi consulter sur place, sans prendre de carte ».

Le calendrier des animations : P'tit bout lit et Contalabibli




Mercredi 18 novembre 2015

Premières médailles de la saison au judo

x15k28

Au premier rang, six des heureux médaillés de l'automne : Bastien, Jules-Alexandre, Diego, Solène, Anas et Mathis.

Deux mois tout juste après la rentrée du club, les premières médailles ont été glanées : Début novembre en effet sur les tatamis manceaux, sept jeunes ont fait briller les couleurs du club. « Une compétition organisée par le Comité départemental de judo Sarthois », indique Mathias Étourmy. Et l'entraîneur d'ajouter : « Nos benjamins sont déjà bien représentés cette année dans les classements.» Car les jeunes ont réitéré leurs exploits dès le lendemain, au cours d'une autre épreuve dénommée Torano.

« Ce mot japonais signifie tournoi des petits tigres », traduit-il. Un terme qui convient parfaitement aux six médaillés, tous âgés de onze à douze ans : Diego David et Jules-Alexandre Eden se hissent à une belle deuxième place. Anas Ménard et Mathis Gauvin terminent cinquième, tandis que Bastien Lasne et Mehdi Marais ne déméritent pas. Seule féminine dans ce martial aréopage, Solène Mercier ne s'en laisse pas conter pour autant : La jeune fille est montée sur la première marche du podium.

Le site Internet du club de judo de Précigné

Nouveau : La page facebook




Mercredi 18 novembre 2015

Les Trois Couleurs flottent sur la Voutonne

x15k29 x15k30

Une brise légère s'est prêtée au jeu pour embellir la cérémonie du lever des couleurs à l'école publique de la Voutonne.

Il figurait bien sur le panneau d'entrée de l'école publique, « mais en petit et seulement deux dimensions ». Jeudi après-midi, c'est un vrai drapeau qui a été hissé dans la cour de récréation par un grand du CM2. « Une lacune apparue au grand jour lors de la minute de silence, lundi dernier à la mémoire des victimes des attentats », a souligné Sylvie Guyard. Agent communal, Xavier Denis a aussitôt mis à profit le mercredi pour se retrousser les manches et installer un solide support.

Un lever des Couleurs à chaque rentrée

Le résultat ? Un étendard flamboyant qui surplombe un blason siglé aux initiales de la République. Bien sûr, les deux lettres d'or ont inspiré un petit cours d'instruction civique en plein air : « Les élèves aiment beaucoup leur drapeau, ils le cherchent dans les pages du dictionnaire dès la rentrée », s'est réjouie la directrice. Mieux, « Les trois couleurs seront hissées après chaque période de vacances, lors d'une petite cérémonie avec tous les enfants du cours préparatoire au CM2. »

Drapeau tricolore : Grande et petite histoire





Dimanche 15 novembre 2015

Théâtre de l'Échancrure : Un défi pas facile !

x15k20

Dans " Défi de filles ", les six comédiennes du théâtre de l'Échancrure ont mis en scène leur principal souci : Recruter des hommes !

Et elles en ont vraiment assez de devoir se rembourrer les épaules. Ou encore de se coller une fausse barbe, pour incarner les personnages masculins des pièces qu'elles jouent : Dimanche après-midi dans une salle quasi comble, les six comédiennes de l'Échancrure l'ont fait savoir avec brio, « dans un scénario adapté d'Yves Garric traitant du sujet.» Et qui a fait écho à leur désarroi : Car ce défi de filles, c'est d'abord celui du recrutement des hommes. Dans cette optique, Les dames de l'Échancrure se sont une nouvelle fois déchaînées sur les planches.

Et la centaine de spectateurs n'a pas boudé son plaisir... Faute de personnage masculin sous la main, les comédiennes ont rivalisé d'imagination : Épouvantail puis nain de jardin, ombres chinoises et actrice « double face », mannequin de bazar, tous les moyens sont bons. Un humour délirant, beaucoup de fantaisie et de poésie pour masquer la férocité de la critique sous-jacente. Car accessible à tous, joyeux et porteur de fête, le spectacle porte en même temps une question cruciale : Comme l'a chanté Patricia Kaas autrefois : « Où sont les hommes ?»

x15k22 x15k21 x15k23  x15k24 x15k25 x15k26

Elles ont tapé fort sur la gent masculine : Dany Étourmy, Martine Couëdelo, Anita Charbonnier, Anne-Marie Dinalle, Jackie Bescond et Delphine Brunet.

À la petite salle des fêtes de Précigné : vendredi 11 décembre à 20 h 30, dimanche 13 décembre à 15 h. Réservations au 02 43 92 30 58.





Mercredi 11 novembre 2015

Cérémonie de l'Armistice : Quatre médaillés

x15k10b x15k10a

Encadrés par Michel Garreau et Arnaud de Panafieu, les médaillés : Robert Letessier, Pierre Hérouin, Gérard Pireau et Louis Allard.

Tubas et autres trombones sous le bras, Ils sont arrivés devant le monument aux Morts pour jouer la Marseillaise et l'Hymne européen : Accompagnés par les choristes de la Palanquette, les jeunes musiciens du Brass band local ont été applaudis par deux fois. Une cérémonie du 11 novembre aussi marquée par la décoration de quatre anciens combattants : Robert Letessier, Pierre Hérouin, Gérard Pireau et Louis Allard ont été décorés par Arnaud de Panafieu, premier adjoint au sein de la municipalité de Précigné.

Soldat au 71e Régiment d'infanterie de marine, Robert Letessier a passé deux ans en Algérie, il a reçu la médaille de Porte-drapeau. Engagé volontaire à dix-sept ans dans la Navale, Pierre Hérouin a lui aussi servi en Afrique du Nord, « d'abord à l'Amirauté puis dans les compagnies de gardes.» Il a reçu la médaille TNR, au titre de la reconnaissance de la Nation. Tout comme Gérard Pireau et Louis Allard : Le premier dans l'infanterie en Algérie et au Maroc, le second au 4e régiment de tirailleurs en Tunisie.

x15k11 x15k12

Devoir de mémoire accompli pour de nombreux jeunes à la cérémonie : Musiciens du Brass band, CMJ, élèves des écoles, collèges et lycées.

La vie à Précigné avant la guerre de 14




Dimanche 8 novembre 2015

Ça roule pour la classe soixante-dix !

x15k13

Un long dimanche de ripaille ? Que nenni : Les Précignéens âgés de soixante-cinq ans se sont tous retrouvés au bowling pour faciliter la digestion.

Ils ont vu le jour en même temps que le Club Méditerranée et ça se voit. Ce dimanche au bowling de Sablé, les natifs de 1950 ont mis l'ambiance après un très bon repas : « le banquet des soixante-cinq ans, précise Alain Étourmy, pour la fête de classe soixante-dix ». Une journée gastronomique et sportive qui se termina par la dégustation d'amuse-gueules, « car le déjeuner a duré plus de quatre heures.»

Rebelote l'an prochain

Des agapes dont les joyeux sexagénaires n'auront pas la patience d'attendre le retour dans cinq ans, encore moins dans dix : « Après un sondage, confie l'ancien élu du monde associatif, la classe soixante-dix a décidé de se revoir tous les ans.» La prochaine édition ? « Parmi de nombreuses suggestions, le repas sur le Sablésien a été retenu.» Histoire de remonter la Sarthe avec du poisson au menu cette fois.

x15k14a x15k15a x15k16a x15k17a

Le geste auguste des lanceurs : Ce banquet de la classe 70 n'a nullement entamé l'énergie sportive de la quarantaine de participants.


  



Dimanche 8 novembre 2015

Eugène Labiche s'est invité chez Basile Moreau

x15k08 x15k09

Situation rocambolesque et crime horrible : les comédiens des « Fans de Labiche » se sont autant amusés que leurs spectateurs.

Connu surtout pour « Le voyage de Monsieur Perrichon », Eugène Labiche a écrit de nombreuses pièces. Représentée pour la première fois à Paris sur le Théâtre du Palais-Royal en 1857, « l'Affaire de la rue de Lourcine » n'a pas pris une ride. Moins connue mais toute aussi réjouissante sur les mœurs de bourgeois de l'époque, cette comédie a séduit une troupe théâtrale locale spécialisée dans le vaudeville : les « Fans de Labiche ». N'hésitant pas à pousser la chansonnette, les comédiens amateurs ont conquis dimanche après-midi la soixantaine de spectateurs du Centre Basile Moreau.

Pas de fille à marier

« Notre association théâtrale propose ici sa cinquième pièce de Labiche », a indiqué Bertrand de Coligny. « Pour une fois, ce n'est pas une histoire de fille à marier », sourit le comédien dont la prestation au dernier son et lumière tenait du même registre. « Pour cette représentation, la moitié de la recette sera reversée au Centre Basile Moreau, souligne-t-il, comme nous l'avons déjà fait dernièrement pour le Panier Sabolien ou la restauration de l'orgue d'Auvers.» C'est dans cette commune d'ailleurs que sera rejouée la pièce le samedi 14 novembre prochain, au profit de l'école Saint-Charles.

Centre médico-social Basile Moreau




Samedi 7 novembre 2015

Fleurissement : De lumineuses pensées pour tous

x15k03 x15k04

L'ambiance était aussi au rendez-vous samedi lors de la remise des prix par Christiane Fumalle et Christian Théberge.

« Vous avez tous fait honneur à la commune et à sa première fleur » : Ainsi Christiane Fulmalle a-t-elle félicité la quarantaine de participants. « Une véritable prouesse, a poursuivi l'élue, car vous avez rivalisé d'ingéniosité pour lutter contre la sécheresse.» Président de la commission du fleurissement, Christian Théberge confirme : « Des parasols avaient été réquisitionnés pour protéger les plantes.» Après le diaporama, tous furent récompensés par une petite photo et un prix.

Point de perdant en effet au concours de fleurissement organisé par la commune : Les trois premiers de chaque catégorie sont repartis les bras chargés de cyclamens avec un bon d'achat en jardinerie, tandis que « les mains vertes de Précigné recevront toutes une plante lors des portes ouvertes des ateliers municipaux au printemps.» Des bacs de fleurs de saison attendaient aussi chacun des heureux gagnants, pleins d'éblouissantes pensées aux couleurs de l'été indien.

x15k05

En présence de Sébastien Cuillerier et Yves Congnard ( à gauche), jardiniers municipaux, les concurrents ont été récompensés pour leur talent.

Les résultats : Maisons fleuries sur rue et pavillons : 1er, Rémy Sineau. 2e, Chantal Gervais. 3e, Élie Fourmond. 4e, Germain Martin. 5e, Jean-Louis Milon. Maisons à la campagne et fermettes : 1er, Paul Guitter. 2e, Bruno Planchenault. 3e, Joseph Milon. 4e, Alain Duveau. 5e, Jean-Marie Seguin. Fermes : 1er, Claude Dubois. Commerces : 1er, Hôtel Saint-François. Diaporama : Cliquer sur la pensée !

x15k07




Mercredi 4 novembre 2015

Les Téléthoniens prêts pour l'accueil de la caravane

x15k02

Les bénévoles ont mis la dernière main au Téléthon avec leurs homologues des communes traversées par la caravane.

Voilà cinq ans déjà que le Téléthon est organisé à Précigné par Nadège Gilbert et Fanny Malabry. Avec un changement de taille cette année : « Nous avons été choisis pour accueillir la caravane, soulignent-elles, c'est une grande responsabilité. » Un honneur aussi pour ce binôme infatigable qui parvient à mobiliser nombre d'associations chaque année. Tels le football, le comité de jumelage ou encore le carnaval et les motards du club des Lambinos, tous venus s'enquérir des derniers préparatifs : « Notamment pour les joggers et cyclistes qui souhaiteront partir de Noyen, 57 km pour combattre la maladie. »

Nouveauté : Le repas dansant

Au soir du vendredi 4 décembre sera donc donné le coup d'envoi : « Comme à l'habitude, des jeux de sociétés auront lieu à la résidence seniors de la Bade », indique Fanny Malabry. Pas de changement non plus le samedi matin, « où le Conseil municipal jeunes aura son stand avec la boutique du Téléthon. » Tout près des side-cars qui proposeront baptêmes et balades, alors que randonnées pédestres et cyclistes sont prévues pour les lève-tôt du dimanche. Par contre après l'arrivée de la caravane, tous les Téléthoniens et toutes les téléthoniennes vont manger et danser, le samedi 5 décembre à la salle des fêtes.

Renseignements et inscriptions au repas : 02 43 55 16 60.

http://www.afm-telethon.fr/





Mardi 3 novembre 2015

Quatre réfugiées syriennes ont été accueillies

x15k01

Mardi midi au Centre médico-social Basile Moreau : Les réfugiées syriennes ont enfin pu poser leurs bagages.

Sur les neuf membres de cette famille syrienne des environs de Damas, seuls quatre sont parvenus mardi midi au centre médico-social Basile Moreau : Wazira, la grand-mère âgée de soixante-neuf ans, sa fille Lidia de cinquante-trois ans et les deux petites-filles de dix-sept et onze ans, Sali et Natali. « La famille a été séparée à la frontière allemande, car plusieurs d'entre eux se sont fait voler leurs papiers d'identité et leur passeport », a expliqué Hugues Morel. « Toutes sont épuisées après un voyage de plus de vingt jours à travers l'Europe », a indiqué le président de l'association de gestion de l'établissement.

Une solidarité en marche

L'ancien logement de fonction a aussitôt été mis à leur disposition « pour un temps indéterminé, car l'objectif est désormais de les accompagner dans leur vie quotidienne », a insisté Hugues Morel. Fort d'une soixantaine de bénévoles, « le Comité d'accueil n'a pas ménagé ses efforts pour que tout soit prêt à temps et un repas festif s'est déroulé jusqu'en milieu d'après-midi.» Au tour maintenant des référents d'intervenir « pour les cours de français et les démarches administratives.» Une solidarité de particuliers dont Hugues Morel se réjouit : « Certains vont donner jusqu'à 2000 €, en attendant le relais de l'État.»

Appel aux dons : Par courriel, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 02 43 62 21 21.



Vendredi 30 octobre 2015

Départ en retraite : Claudia Gaignard mise à l'honneur

x15j49 x15j50

En présence de sa remplaçante Emmanuelle Deforge et de Jean-François Zalesny, Claudia Gaignard a aussi reçu les félicitations de  Monique Lelarge.

Agent administratif principal de première classe, Claudia Gaignard a de nouveau été mise à l'honneur à l'occasion de son départ en retraite. « Vous avez passé trente-huit ans à la mairie », a rappelé Jean-François Zalesny. « En septembre 1977 en effet, Robert Courtaugis vous a proposé un contrat renouvelable de trois mois », a poursuivi le premier magistrat de la commune. « Puis six mois plus tard, les maires de Précigné et Pincé décidaient de se partager un emploi d'agent dactylo. » Ainsi Claudia Gaignard a-t-elle pu intégrer la fonction publique dès l'année 1979.

Du calendrier des fêtes à celui des vacances

Un poste qui revient désormais à Emmanuelle Deforge : « Je lui passe le relais avec confiance », s'est réjouie Claudia. Ses meilleurs souvenirs ? « Les heures passées à la préparation du calendrier des fêtes, avec les présidents d'associations. » Mais la nouvelle retraitée ne participera à aucune d'entre elles, « une autre forme de bénévolat social m'intéresse pour l'instant. » Retraite oblige, Claudia a été comblée de cadeaux : Un séjour à Saint-Malo lui a été offert, sous les applaudissements de ses anciens collègues, mais aussi des élus d'hier et d'aujourd'hui.

i

x15j51

Anciens et nouveaux collègues, tout le personnel communal était réuni pour souhaiter une excellente retraite à Claudia Gaignard.

i

i


Jeudi 29 octobre 2015

Halloween et nouveaux jeux aux tickets-sports

x15j39 x15j42

Parmi les nouvelles activités proposées par l'AMSLCP ( Association municipale sports Loisirs culture ), Le pull-ball et le parachute ont conquis les enfants.

« Ne cherchez pas le jeu du parachute ou du pull-ball sur le programme, ils n'y figurent pas », prévient Miguel Piniau. La raison ? « Les activités inconnues n'incitent pas les jeunes à s'y inscrire », explique le coordinateur. Cependant, nul doute que les enfants seront nombreux à renouveler l'expérience lors des vacances de Noël, « car cette nouvelle génération de sports collectifs se situe à l'opposé des jeux de ballons traditionnels où tout est codifié », soulignent Damien et Sophie, animateurs sportifs de l'Association municipale, « ils génèrent beaucoup d'ambiance en peu de temps.»

D'autres activités en revanche ne changeraient leur programme pour rien au monde : « Une large place a encore été faite à Halloweenn », indiquent Camille et Julie. Indémodables, « citrouilles et sorcières ont refait leur apparition sous la forme de photophores, les araignées sous celle de cookies », se félicitent les deux monitrices. Photographiées avec soin, « les créations de chaque enfant seront mises en valeur lors de l'assemblée générale.» Avec le laser-game, trente-deux jeunes auront bénéficié de cet éventail d'occupations pendant ces vacances de la Toussaint, un chiffre en progression d'un tiers.

i

x15j47 x15j48

Halloween : Préparation et départ du jeu de piste, pour le dernier jour d'activités au Centre de Loisirs de Précigné.



Mercredi 21 octobre 2015

Vacances studieuses au jardin pour le CMJ

x15j32 x15j33

Les élus du Conseil municipal jeunes n'ont pas ménagé leurs efforts pour témoigner de leur affection en mars prochain aux mamies de Précigné.

Même au beau milieu des vacances scolaires, le Conseil municipal jeunes continue d'avancer dans son programme : « Les CMJ des alentours seront invités lors de la prochaine édition de la randonnée semi-nocturne, le vendredi 29 avril prochain », ont ainsi décidé les élus en herbe lors de leur réunion plénière. Tous ont aussi pris date pour la Banque alimentaire des 27 et 28 novembre : « Les enfants peuvent s'inscrire en mairie pour une heure de participation », a indiqué Madeleine Esnault. « Ils seront épaulés par un ou plusieurs adultes », a précisé l'adjointe aux affaires scolaires.

Même démarche pour le Marché de Noël qui se déroule le dimanche 29 novembre de 14h à 18 h, « pour tenir le stand des livres comme au bric à brac.» Suivra très vite le Téléthon et sa traditionnelle vente de roses « coupées ou des sables, au choix ». Mais aussi et surtout, les membres du CMJ se sont retroussés les manches aux ateliers municipaux : « Des dizaines de bulbes de narcisse ont été plantés pour la fête des Mamies ». Sous la houlette d'Yves Congnard, jardinier municipal qui a leur a fait visiter les serres : « Œillets d'inde, sauges et autres verveines n'ont désormais plus de secrets pour eux. »

i

x15j34

Les jeunes élus s'étaient donné rendez-vous aux ateliers municipaux pour préparer la fête des Grands-mères en mars prochain.

La mascotte du CMJ en villégiature en Alsace

x15j46

Animations pour les jeunes

à l'Espace Molière :

Cliquer sur les hérissons !






Samedi 17 octobre 2015

Au théâtre de l'Échancrure : « Un défi de filles »

x15j27

Avec « un défi de filles », les dames de l'Échancrure vont une nouvelle fois se déchaîner sur les planches : À ne pas manquer.

Tous les spectateurs friands de théâtre comique ont encore en mémoire « Soyons seules ensemble », cette incroyable histoire de cinq femmes enfermées dans une banque, l'espace d'un week-end. Après le succès de leur première pièce maison, les comédiennes de l'Échancrure récidivent avec « Un défi de filles » : Les répétitions ont repris de plus belle avec de nouvelles recrues, « ce qui nous a permis d'adapter un scénario d'Yves Garric », indique Anita Charbonnier.

« En fait, poursuit l'auteure attitrée de la troupe, on a réécrit une bonne moitié du texte.» Car l'originalité, la drôlerie mais aussi la surprise sont désormais la signature reconnue de ces dames. Une association théâtrale « qui accepte les messieurs pour la technique, dont la maîtrise a aussi présenté un défi cette année », sourit Jackie Bescond. Et la présidente de l'Echancrure d'inviter tous ceux qui veulent passer un moment très jovial à réserver dès maintenant au 02 43 92 30 5802 43 92 30 58.

Pratique : Première représentation à Louailles le samedi 7 novembre à 20 h 30. À la petite salle des fêtes de Précigné : vendredi 13 novembre à 20 h 30, dimanche 15 novembre à 15 h, vendredi 11 décembre à 20 h 30, dimanche 13 décembre à 15 h. Tous à nos agendas !




Samedi 17 octobre 2015

136 joueurs aux Huit Heures du Tarot

x15j25 x15j26

Comme toute l'équipe, Alain Mesme a félicité le président Jean Lebreton, mais aussi Robert Delahaye et Colette Cartier, joueurs malchanceux.

Depuis des années, on ne saura jamais s'ils font le déplacement pour le jambon grillé ou l'accueil irréprochable du Comité. Les deux sans doute ! De Bretagne ou du Poitou, d'Île de France et de Vendée, pas moins de cent trente-six joueurs sont venus samedi chasser « le petit » sur les terres de Précigné. Si le Normand Philippe Triffault emporte son premier prix à Evreux, le club voisin de Solesmes peut s'enorgueillir d'une belle deuxième place : « Grâce à l'adresse de Maurice Reizo, habitant de Coutillers. »

Les gars du coin ? Ils n'ont nullement démérité, au contraire : Laurent Barth retrouve sa forme d'antan en se hissant à une belle dix-septième place, suivi de peu par Jean Lebreton à la dix-neuvième. Peu de chance par contre pour Colette Cartier et Robert Delahaye qui pointent en queue de Peloton : « L'important, c'est de participer », reprennent-ils volontiers à leur compte. À l'instar d'Alain Mesme, président du Comité de tarot Sarthe-Mayenne, qui a félicité tous les membres du club « pour leur belle organisation. »

À noter : Prochain concours à Precigné le vendredi 5 février 2016, l'après-midi à 14 h et le soir à 21 h.

Comité de tarot Sarthe-Mayenne





Vendredi 16 octobre 2015

Le 7e Son et lumière remontera le temps jusqu'en 1850

x15j23 x15j24

Le Conseil d'administration est entièrement satisfait du succès de l'édition 2015 du Son et lumière sur la 1re guerre mondiale à Précigné.

« Promouvoir le patrimoine s'affiche toujours comme le principal objectif de l'association » : Le président de « Notre histoire en lumière » a décliné vendredi soir toutes les actions mises en œuvres pour l'atteindre. « Telle la randonnée pédestre qui fait le tour des belles bâtisses de notre ville, mais aussi nos déambulations costumées dans les rues.» S'y ajoutent quelques actions pour ajuster les finances, « comme le loto, s'est félicité Bruno Morin, ou encore le barbecue de la piscine.» Et bien sûr le Son et lumière, « Les deux spectacles de la fin août, une réussite de plus à mettre à l'actif de tous.»

Révolution industrielle

Près de 1300 entrées, 300 € de déficit en regard d'un budget global de 40 000, les chiffres livrés vendredi soir ont engagé le Conseil d'administration à continuer dans la même voie : « L'unité de temps sera une nouvelle fois privilégiée, ainsi qu'une romance entre deux personnages fictifs.» Ce dont ne doutaient pas les scénaristes de l'édition 2015 : « Le prochain Son et lumière va remonter le temps », ont dévoilé Véronique Vivien et Anne Donadio. « Y apparaîtront les ancêtres des familles de la guerre de 14, au cœur de la révolution industrielle à Précigné à partir de 1850 et jusqu'en 1862.»


x15j24a

Répétitions, essayages, grande parade, spectacles : L'album complet de la saison 2015 est en ligne ICI.




Vendredi 16 octobre 2015

Le Glouton est arrivé dans les murs

x15j38 x15j37

Place Saint-Pierre : Un attroupement s'est formé à la vue du glouton qui travaille goulûment mais en silence à la propreté de la commune.

Si d'aucuns militent pour la réintroduction des ours, la municipalité de Précigné s'est récemment tournée vers le glouton. Un nom qui fait référence à la voracité de la bête. Mais le nouvel animal de compagnie de Xavier Pradère n'a rien à voir avec son cousin d'Amérique, son colossal appétit mis à part : « Il a été acquis sur Internet, pour la modique somme de 3 500 € », se félicite Jean-François Zalesny. Et le maire de préciser : « qu'il aurait fallu débourser environ cinq fois plus pour du neuf. »

Il recharge ses accus de nuit

Aussi gourmand que son homologue des forêts, maniable et autotracté, ce nouvel outil de voirie aspire les déchets sans discrimination aucune : « Tout y passe, confirme Yves Piniau, papiers et mégots de cigarettes, canettes et déjections canines... » Très étroit, « il se faufile partout et ses batteries bénéficient de 12 h d'autonomie minimum », ajoute l'adjoint aux travaux. Et la pleine saison d'automne pointant elle aussi son nez, le glouton va bientôt se régaler d'un buffet de feuilles mortes à volonté.




Vendredi 16 octobre 2015

Les petits de la Voutonne découvrent une ferme bio

x15j28 x15j28b x15j29

Cinquante vaches et une centaine de brebis ont reçu la visite des maternelles de la Voutonne à la ferme du bol d'herbe.

Le bonheur était dans le pré la semaine dernière pour les petits élèves de maternelle : Tous se sont rendus à la ferme du bol d'herbe à Daumeray l'espace d'une matinée. « Ici, on élève des vaches pour faire du lait et des brebis pour avoir des agneaux », a tout d'abord expliqué Anne-Lise Montay, jeune fermière en cours d'installation. Puis direction la salle de traite, où tous reconnaissent le pis du premier coup d'œil : « Les quatre classes ont travaillé sur le thème des produits laitiers et leur transformation depuis la rentrée », confirme Sabrina Beauté, institutrice des grandes sections.

Voyage en terre connue, La promenade se poursuit vers les étables. Et si les moutons se cachent dans le foin, les vaches montrent volontiers leurs naseaux : « Elles passent neuf mois de l'année dans les champs », précise l'animatrice. D'où le nom de ferme du bol d'herbe : « Pas de maïs ici, indiquent de leur côté Benoît Sénéchal et Guillaume Lambert, il coûte cher à entretenir et du coup, nous n'avons pas besoin d'importer des protéines de Chine. » Une ferme biologique que les enfants ravis ont quittée non sans saluer au passage la mère l'oie, fidèle gardienne de ces lieux bucoliques.


x15j30 x15j31

De l'étable à la salle de traite, les maternelles de l'école de la Voutonne ont vérifié sur le terrain les apprentissages de l'école.




Mercredi 14 octobre 2015

Judo : Baby-boom sur les tatamis

x15j19

Mathias Étourmy partage la satisfaction d'Antony Rapicault face à l'engouement des plus jeunes pour le judo.

Au club de judo de Précigné, les effectifs augmentent d'une saison à l'autre : « Ils sont passés cette année à cent dix licenciés », se réjouit Mathias Étourmy. L'entraîneur assure des cours avec une moyenne de quinze élèves par séance, « un nombre idéal pour bien progresser », pour cinq groupes qui vont des plus jeunes aux adultes « sans limite d'âge.» Mais s'il est nécessaire d'avoir au moins quatre ans pour revêtir le célèbre kimono, un véritable engouement s'est créé chez les petits de maternelle.

Car les « babies » de la saison, élèves de moyenne et grande section, ne sont pas étrangers aux bons chiffres du club : « Ils sont passés de quinze à vingt-cinq », se félicite à son tour Antony Rapicault. Fort d'une trentaine d'années de pratique, le nouveau président du club de judo compte bien « obtenir des résultats de tout ce petit monde », sous l'œil approbateur de l'effigie en carton-pâte du grand Teddy. Et de donner rendez-vous à tous « pour la journée des familles, en décembre prochain.»

http://judoclub-precigne.shost.ca/



Mercredi 14 octobre 2015

Donovan, premier service civique de la commune

x15j17 x15j18

Ici aux côtés de Pierre-Jean Lardeux, son tuteur, Donovan Fournigault a vite su conquérir le respect et l'amitié des enfants à l'USP football.

Sa mission a démarré au début du mois d'octobre : Âgé de dix-huit ans, Donovan Fournigault accomplit désormais son service civique au sein de l'USP football. Originaire de Courtillers, le jeune homme connaît bien les lieux : « Je joue au foot depuis douze ans, raconte-t-il, et ça fait cinq ans que je fais partie des équipes de Précigné. » Un plus pour Pierre-Jean Lardeux, président et tuteur à la fois : « Le dossier a été monté par Jean-Louis Selvon, responsable de l'école de football, indique-t-il, pour accompagner la mise en place du projet éducatif fédéral. » Et d'ajouter : « On rentre maintenant dans le vif du sujet. »

Un partenariat avec l'AMSLCP

Donovan Fournigault consacre en effet vingt-quatre heures par semaine au club, lissées sur neuf mois : « Ma mission principale consiste à épauler les bénévoles dans l'encadrement des jeunes », explique-t-il. Non content d'apporter également son aide à l'organisation des plateaux du samedi, le premier service civique de la commune travaille aussi en partenariat avec l'AMSLCP (Association municipale sports loisirs culture) : « Donovan va animer les activités sportives du vendredi aux côtés des enfants en vacances, c'est un jeune qui à la pêche et des idées innovantes », assure le président de l'US Précigné football.

Le site Internet des " Diables Rouges " de l'Union sportive de Précigné

http://www.service-civique.gouv.fr/





Mardi 13 octobre 2015

Des échanges magiques entre générations

x15j20 x15j21

Implication dans la vie sociale, activités culturelles et rapports entre les générations on fait partie des thèmes de la Semaine Bleue.

À l'occasion de la Semaine Bleue, la résidence services seniors a mis en place une série d'animations. Au rythme entraînant des grandes plaines, les danseurs country de Briollay ont ouvert les festivités dès lundi. Le lendemain vint le tour du spectacle de magie : Foulards et fleurs, colombe et lapin nain, rien ne manquait dans le chapeau du prestidigitateur. À la grande joie des enfants et des anciens réunis : « Un des objectifs de l'événement est de créer un pont entre les générations », indiquait Nadège Leloup.

De l'accordéon ce vendredi

Pour les élèves de CP de l'école de la Voutonne, ce fut aussi le bonheur de voir leur maîtresse sur scène, appelée en renfort par le magicien Tony Mann. En tout, sept jours de sensibilisation et d'information : « Au cours desquels petits et grands ont pris conscience du rôle social joué par les seniors, des préoccupations liées au vieillissement », ajoutait l'animatrice de la Bade. Au son de l'indémodable accordéon de Gaston Landeau, un bal va clôturer ce vendredi cette semaine consacrée aux personnes âgées.

Résidence du Clos de la Bade




Vendredi 9 octobre 2015

Deux postes d'adjoint technique supprimés

x15j22 x15j10-W412

Avant d'attaquer des dossiers comme l'état d'avancement des nouveaux parkings, les élus ont mis Annaëlle Lardeux à l'honneur.

Le sujet ne figurait certes pas sur l'ordre du jour de ce conseil municipal, mais il a été applaudi par tous les élus : À dix-huit ans tout juste, Annaëlle Lardeux a été récemment désignée meilleure apprentie de France « en esthétique, cosmétique et parfumerie.» Un événement qui a donné du baume au cœur aux élus avant de voter différentes nouvelles dispositions. Concernant les deux écoles tout d'abord : « À partir du 1er janvier 2016, certaines factures se régleront par le biais d'Internet », a indiqué Jean-François Zalesny. Il s'agit de la garderie, de la cantine et des TAP (les temps d'activités périscolaires, de 15 h 30 à 16 h 30).

Face à la baisse des dotations de l'Etat, la vacance de deux postes d'ouvrier municipal a conduit la municipalité à envisager de nouvelles économies : Ces agents territoriaux ne seront pas remplacés, « mais nous avons embauché un jeune en contrat aidé et nous tournons vers les emplois d'avenir », a souligné le maire. Du côté du personnel territorial également, il a été décidé de réserver deux places de stationnement sous le préau en face de la bibliothèque : « Deux de nos secrétaires viennent de loin pour travailler ici », a-t-il justifié. Un troisième emplacement servirait « à délocaliser l'outillage des employés municipaux. »

Mais d'autres places de parking voient le jour dans différents points du bourg : « Notamment route de Durtal, où la solidarité de nos agriculteurs à permis l'évacuation des végétaux », a souligné Arnaud de Panafieu. « La Communauté de communes nous proposera un aménagement définitif en décembre », a précisé l'adjoint aux finances. En tant que membre du Conseil d'administration du Centre Basile Moreau cette fois, il a annoncé « l'accueil prochain d'une famille syrienne dans l'établissement : » Un vétérinaire accompagné de son épouse et de ses quatre enfants, une initiative saluée par les élus de Précigné.

ICI le compte-rendu de ce conseil municipal dans sa totalité



Vendredi 9 octobre 2015

Plus de clavier pour Claudia : Bienvenue au club !

Mémoire de la commune, Claudia Gaignard a fait valoir des droits à la retraite le 1er octobre. Vendredi soir à la salle des fêtes de Pincé, habitants et élus lui rendu hommage pour près de quarante ans de secrétariat avec cinq maires différents.

x15j11 x15j12

Des surprises et de l'émotion pour Claudia Gaignard, à l'occasion de son départ en retraite fêté vendredi à Pincé.

« Une soirée exceptionnelle pour fêter la fin de votre activité professionnelle.» Ainsi Lydie Pasteau a-t-elle présenté la cérémonie de retraite en l'honneur de Claudia Gaignard. Et la maire de Pincé, ancienne institutrice, de retracer devant une salle comble la carrière de sa collaboratrice « qui n'a jamais fait de faute d'orthographe » : Du classement des archives en 1977 au clavier de l'ordinateur aujourd'hui, « vous avez gravi tous les échelons pour accéder au poste de secrétaire de mairie.» Dans un petit village qui ne compte ni école ni bureau de poste ni commerce, « vous avez été le seul repère de l'Administration », a-t-elle rappelé.

Abécédaire

Partageant ses compétences avec la mairie de Précigné, Claudia Gaignard aura passé trente-sept ans et demi au service de la collectivité. Dont presque huit avec la nouvelle municipalité, « une jeune équipe d'élus sans expérience à la quelle vous avez tout appris », a souligné Lydie Pasteau.  «Tout cela vous a valu l'attribution de trois médailles : L'argent, le vermeil et l'or.» Un discours suivi d'un abécédaire qui a décliné les qualités de la candidate aux vacances non-stop : « A comme accueillante, E comme efficace... » Et bientôt « T comme touriste » puisqu'une cagnotte fut remise à Claudia « pour un petit voyage.» Bienvenue au club !


x15j14 x15j15

Anne Lelièvre ( à gauche ) remplace désormais Claudia Gaignard pour épauler Lydie Pasteau, maire de Pincé.

Sur Précigné, c'est Emmanuelle Deforge qui a pris place derrière le guichet de la mairie.

Claudia Gaignard a travaillé avec cinq maires à Pincé : Monsieur Lancelot jusqu'en 1987, Mademoiselle de Maussion de 1987 à 1995. De mars 1995 à mars 2001, Raymond Derouet. De mars 2001 à mars 2008, Henri Fritsche. De mars 2008 à Septembre 2015, Lydie Pasteau. Avec six maires à Précigné : Robert Courtaugis jusqu'en 1989. Guy d'Ussel de 1989 à 1995. Jean Périgois de 1995 à 2001. Patrick Sailly de 2001 à 2008. Francis Plot de 2008 à 2013. Et à partir de mars 2013 avec Jean-François Zalesny.



Jeudi 8 octobre 2015

La gym-adultes séduit toujours plus d'adeptes

x15j7a

La gymnastique adultes va aussi participer pour la première fois à des marches nordiques, entre autres, au niveau du département.

À plus d'un mois de la rentrée, chaque séance récolte encore son lot inscriptions : Phénomène nouveau, « Des jeunes femmes dans la vingtaine nous rejoignent désormais », se réjouit Nicole Langlais. Ce qui porte les effectifs autour de soixante-dix gymnastes, « cette affluence nous amène à former deux groupes comme l'an passé », poursuit la présidente de la gym.

Professeur de ces dames depuis dix ans, Damien Étourmy reste fidèle à ses principes de base : « Outre la zumba, les séances se partagent entre les exercices abdominaux, le step et le cardio, explique-t-il, auxquels s'ajoutent les haltères et les circuits training pour la musculation pure ». Et en juin, l'aquagym et les randonnées viennent finir en beauté une année très sportive.

Pratique : Gymnastique adultes, tous les jeudis de 19 h à 20 h et de 20 h à 21 h, même pendant les vacances (sauf Noël). Renseignements : Nicole Langlais, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Jeudi 8 octobre 2015

CLPE : Une classe de mer à l'horizon

x15j05

Le CLPE reconduit toutes ses manifestations pour épauler les enseignants de l'école de la Voutonne dans leurs projets.

Réuni mardi en assemblée générale, le CLPE (Conseil local de parents d'élèves) a reconduit ses manifestations : « Elles ont toutes remporté du succès, que ce soit la fête de fin d'année et son repas toujours très prisée, ou encore le loto où nous avons du refuser du monde », témoigne Mickaël Pöussin. Autres sujets de satisfaction pour le président, « le premier barbecue de l'association qui a mobilisé les familles.» Du côté de la trésorerie, 2 500 € ont permis aux élèves de l'école publique de jouer sous le chapiteau de la Houlala compagnie.

Le bureau du CLPE s'attaque cette année à un nouveau challenge : « Les enseignants des classes de CP et CP-CE1 ont prévu une classe de découverte à Préfailles, Il nous incombe d'en financer une partie.» Des dépenses supplémentaires qui s'ajoutent aux factures habituelles : « Les abonnements à diverses revues, les sorties au centre socioculturel et le spectacle de Noël.» Par ailleurs, de nouveaux modules étant envisagés dans la salle de psychomotricité, tous comptent bien sur « une continuité dans la mobilisation des parents.»

Le bureau : Président, Mickaël Poussin. 1er vice-président, François Joliveau. 2e vice-président, Anthony Gommeau. Secrétaire, Didier Peltier. 1re secrétaire adjointe, Emmanuelle Deforge. 2e secrétaire adjoint, Thomas Georget. Trésorière, Aline Angot. Trésoriers adjoints, Marie Thomas et Jean-Marie Letourneau.




Mercredi 7 octobre 2015

La Palanquette a les clés de Saint-Pierre

x15j01 x15j02

Leur ancien lieu de répétition ayant été choisi pour installer le nouvel Espace Molière, les choristes répètent dans l'église St-Pierre.

Après la petite salle des fêtes puis la chapelle des Anges du centre Basile Moreau, la chorale de la Palanquette a retrouvé ses marques sous les voûtes Plantagenêt de l'église Saint-Pierre : « Les répétitions se dérouleront désormais ici le samedi après-midi, » a indiqué Guy Lemesle. Le président de quarante choristes n'est pas fâché de poser enfin ses instruments dans un lieu dédié, pour préparer une saison qui s'annonce prometteuse : « À commencer par le traditionnel concert de Noël qui se tiendra le dimanche 20 décembre, avec quelques nouveautés et beaucoup de reprises.»

Un festival de voix

Car suivront en mai les quatre concerts de « Festivoix » qui auront lieu par contre à Sablé : « Un lieu retenu pour son espace, puisqu'au moins cent cinquante chanteurs vont assurer le spectacle.» Chef de chœur, Irina Nikonovitch va en effet rassembler à l'occasion toutes les chorales qu'elle dirige : Celle de Précigné bien sûr, mais aussi de Baugé, de Saint-Jean de la Croix et d'Angers. L'œuvre choisie cette année ? « Missa Festiva, de John Leavitt, un auteur américain contemporain.» Une création qui a fait le tour du monde, « et à laquelle sont invités à participer tous les chanteurs amateurs.»

Renseignements : Françoise Irondelle au 02 43 95 11 8202 43 95 11 82, Guy Lemesle au 02 43 45 67 6202 43 45 67 62.



Mardi 6 octobre 2015

Centre Basile Moreau : Un chèque de 13 000 € signé Lino

x15j03 x15j06

Marie-Claude Talineau a remis un chèque de l'association Lino Ventura à Florence Cotinat pour le financement d'activités diverses.

« Voilà dix-sept ans que la vie quotidienne des résidents s'améliore sans cesse grâce à l'association Lino Ventura », tient à rappeler Marie-Claude Talineau : Et l'aide soignante de préciser : « L'arrêt de la randonnée des débuts n'a en aucun cas mis un terme à nos relations. » Pour preuve cette remise de chèque mardi midi à Florence Cotinat, directrice de l'établissement : « Exactement 12 652 € et 92 centimes qui financeront les activités mosaïque, équitation, danse bowling, sans omettre la pêche et le ciné, les abonnements aux journaux... » Une liste non exhaustive que de nouveaux projets vont encore étendre.

Ainsi en est-il par exemple du souhait de Céline Apolinaire pour la Maison d'accueil spécialisé : « Un vélo motorisé adapté aux personnes handicapées », détaille l'éducatrice. Responsable de l'atelier théâtre qui a mis récemment en scène la pièce, « Chouette, on déménage », Patrick Guilleux ne refuserait pas une petite aide pour sa troupe. Mais s'il est un projet qui plaît particulièrement à Marie-Claude, c'est celui « d'un enclos pour le poulailler de l'UPAD. » Afin de le réaliser, l'infatigable déléguée de l'association Lino Ventura se dit « prête à remonter sur Paris pour plaider sa cause comme chaque année ».

Site du Centre Basile Moreau




Vendredi 25 septembre 2015

Les Anciens sensibilisés aux réflexes de sécurité

x15h56 x15h57

Aux Anciens réunis à la résidence services seniors de la Bade, les gendarmes ont livré d'utiles conseils pour éviter les arnaques.

À l'occasion de la réunion d'information « Tranquillité seniors », tous les sièges ont trouvé preneurs cet après-midi-là à La résidence de La Bade. Et pour cause : « Alors qu'ils ne représentent que 20 % de la population, les Anciens sont victimes des deux tiers des vols avec ruse », a indiqué le chef d'escadron Didier Henriot. « Près d'un tiers a déjà subi un cambriolage », a-t-il ajouté. Secondé par la maréchale des logis chef Anfort et le sergent Mickaël, le gendarme a donné quelques clés pour interdire l'entrée des domiciles aux malfaiteurs, « des escrocs très habiles à rassurer les personnes âgées par leur apparente gentillesse.»

Faux gendarmes

« Laissez toujours les personnes dehors », a-t-il d'abord martelé, avant de conseiller l'utilisation d'un judas ou d'un entrebâilleur de porte. Et de regretter qu'encore trop souvent, « le trousseau soit caché sous le paillasson. » Au centre de cette délinquance qui a fait un bond de 42 % en dix ans, les faux démarcheurs : « Il existe aussi des faux gendarmes », a lancé un auditeur facétieux. En effet, « Il est possible d'acheter l'uniforme sur Internet.» Et les forces de l'ordre de montrer à leur tour leurs papiers : « Savoir les reconnaître s'avère utile, en l'occurrence une carte à puce format bancaire », ont souligné les gendarmes.

La brochure Tranquillité Seniors

Résidence services seniors de la Bade



Vendredi 25 septembre 2015

Carnaval : La Dame de paille fera son marché

x15h58

Si le Carnaval « a toujours existé à Précigné », il connaît un succès inégalé depuis quelques années : Nouvelle édition le 6 février.

Pour ressortir la machine à coudre de l'armoire ou se précipiter vers la page costumes du web, nombreux sont ceux qui attendaient de connaître le thème du Carnaval 2016. Vendredi soir lors de l'assemblée générale, Janine Jousseaume a dévoilé le fil conducteur des festivités : « Il s'articulera autour du marché », a dévoilé la secrétaire de l'association. « Un choix qui amène de nouvelles perspectives côté déguisements, s'est-elle réjouie, comme la fleuriste et le boucher, le primeur ou encore le fromager.»

Un bureau étoffé

Président de l'association, Dominique Guérin avait auparavant brossé à grands traits le tableau de l'année écoulée : À commencer par le carnaval lui-même « qui connaît toujours plus de succès.» Organisé fin août, « le barbecue de la piscine a séduit de nombreux convives, ça aide bien au niveau de la trésorerie », a-t-il ajouté. Succès oblige, cinq nouveaux membres ont renforcé le bureau. Tous donnent rendez-vous le samedi six février. Un laps de temps « suffisant pour peaufiner sa tenue de carnaval.»

Le nouveau bureau : Président, Dominique Guérin. Vice-président, Frédéric Horpin. Trésorier, Patrice Landeau. Adjoint, Jérôme Boivin. Secrétaire, Janine Jousseaume. Adjoint, Sébastien Coudroux. Les cinq nouveaux membres : Maxime Jubeau, Quentin Lavannier, Nadine Chartier, Philippe Pichon, Denis Nourry.




Jeudi 24 septembre 2015

Le GDECA traque les ennemis des cultures

x15h54 x15h55

Jean-Philippe Marteau (à g.) et les membres du Gdeca étaient épaulés par Michel Delhommeau, louvetier venu d'Auvers-le-Hamon.

Plus d'une trentaine de membres du Gdeca (Groupement de défense contre les ennemis des cultures et avicultures) ont ratissé mardi dernier divers points du territoire de la commune. Leur mission ? « La régulation des animaux nuisibles », rappelle Jean-Philippe Marteau. « Pour cette opération, poursuit le président, les efforts ont été concentrés sur les renards dont six ont été débusqués, ainsi que les sangliers. » Deux espèces qui font beaucoup de dégâts : « Les uns mangent les œufs des perdrix et des faisans, les autres parviennent à mettre à terre plusieurs hectares de maïs, la nourriture du bétail.»

Des battues comme celle-là, Jean-Philippe Marteau en organise une dizaine par an : Fouines et corbeaux sont également en ligne de mire, « les premières sont les auteurs de nombreux dégâts chez les éleveurs de volailles, les seconds détruisent les céréales comme l'orge par exemple. » Autre prolifération à ralentir, celle des ragondins : « Ces rongeurs déstabilisent les berges des rivières où ils font du terrassement. Pire, ils propagent la leptospirose, une terrible maladie.» Importé d'Amérique du sud, l'animal a peu de prédateurs, « les pumas et caïmans exceptés.» Un rôle qui revient désormais au Gdeca.

Le site : http://www.fdgdon72.fr/




Jeudi 24 septembre 2015

L'espace leçons recrute des bénévoles

x15h59 x15h51

À l'école publique comme à l'école privée chaque jour de la semaine : Après le goûter, les élèves étudient leurs leçons avec l'aide des bénévoles.

De nouveau opérationnelle depuis lundi dernier, « l'étude » accueille plus d'une vingtaine d'élèves cette année. Seize « professeurs du soir » ont répondu à l'appel de Magalie Dubas, animatrice de l'espace leçon depuis quatre ans. Le dispositif fonctionne à l'école publique de La Voutonne les mardis et vendredis, à l'école Saint-Joseph Saint-Jean les lundis et jeudis. Élaboré dans le cadre du CLAS (Contrat local d'accompagnement scolaire), « il s'est révélé indispensable au fil des ans ». Ce service chapeauté par l'AMSLCP (Association municipale sports loisirs culture) s'adresse bien sûr à tous les enfants.

Une heure par semaine

« Mais en priorité aux élèves en difficulté dans certaines matières », indique Magalie. « Il évite également les conflits entre générations, au moment d'aborder les leçons dans les familles » : Un plus également très apprécié par les enseignants. Toutefois, un ou deux professeurs en renfort seraient les bienvenus, notamment à l'école de La Voutonne le vendredi. « Ce qui permettrait à la fois de soulager le travail des autres bénévoles et d'améliorer les apprentissages. » Les bonnes volontés peuvent donc adresser leur candidature au 06 28 19 89 3406 28 19 89 34. Pour une petite heure par semaine, de 16 h 45 à 17 h 45.




Mercredi 23 septembre 2015

Reprise des cours d'informatique pour tous

x15h52 x15h53

Président de Génération Mouvement (à g.), Jean-Marie Quintard s'est réjoui de cette nouvelle activité proposée par Patrick Ferrant.

« À part jouer aux cartes sur mon ordinateur, je ne sais rien faire d'autre », dévoile Paulette lors du traditionnel tour de table. Mercredi à la salle informatique de l'école publique de La Voutonne, ils étaient plus d'une vingtaine comme elle à vouloir progresser dans la connaissance des nouvelles technologies. « Personne ne part en effet de zéro », positive Patrick Ferrant, nouveau bénévole recruté par Génération Mouvement. Avant de rassurer ses élèves : « C'est d'ailleurs pour cette raison que les cours vont être adaptés au niveau de chacun. »

Tarif imbattable

Pour le moment toutefois, « nous travaillerons tous ensemble afin de bien cerner les compétences de chacun », indique le professeur. Le groupe sera scindé ensuite en deux, l'initiation et le perfectionnement : « L'envoi de courriels et le surf sur Internet concerneront le premier, tandis que le second pourrait se consacrer à la photo », résume-t-il. « Trois € sont demandés pour chaque séance, indique de son côté Jean-Marie Quintard, et les cours ne sont pas seulement réservés aux Anciens », tient à préciser le président de Génération Mouvement.

Pratique : Cours le mercredi après-midi de 14 h à 15 h 30 et de 16 h à 17 h 30. Renseignements et inscriptions au 02 43 45 07 5002 43 45 07 50.

Génération Mouvement Sarthe



Dimanche 20 septembre 2015

La foule des beaux jours au manoir de Sourches

x15h47a1 x15h48

Famille, amis et voisins, ils sont chaque année plus nombreux à se costumer pour mieux plonger dans le précieux passé du manoir.

Douves et pont-levis, chapelle, communs et logis seigneurial : Au manoir de Sourches, rien ne manque pour combler les amoureux des vieilles pierres. Une nouvelle fois lors des journées du patrimoine, l'ancienne seigneurie fortifiée s'est retrouvée prise d'assaut. : Près de cent cinquante visiteurs ont suivi des guides costumés pour contempler l'architecture médiévale et ses divers jardins. En effet, « ce témoin de la vie d'un seigneur de province au Moyen-Âge n'a subi que peu de transformations au cours des siècles. »

Une histoire d'avenir

Une chance. Vendu sous la Révolution, « le manoir est transformé en ferme et les constructions utilitaires vont le masquer. » Un caractère original que la famille Guilbert-Roëd ressuscite avec ténacité depuis plus de vingt ans : « Un travail de restauration et non de réhabilitation. » La différence ? « L'espace est respecté tel qu'il a été pensé, sans le confort moderne. » Une démarche déjà récompensée par l'association des Vieilles Maisons Françaises et qui ne saurait s'arrêter là : « Sourches, c'est d'abord une histoire d'avenir. »

Manoir de Sourches       Vieilles Maisons Françaises



Mardi 15 septembre 2015

Mobile IT 72 : le lien social érigé en principe

Lorsque tout est fait pour que la personne âgée puisse vivre le plus longtemps chez elle, quand un éventail de services intervient à la maison pour son bien-être, comment alors briser cet isolement de fait ?

x15h46

Les bénévoles de l'association ont du pain sur la planche : 80 nouveaux adhérents se sont inscrits l'an passé, 30 le sont déjà sur Précigné.

Directrice du Clic (centre local d'information et de coordination), Claudie Sevault a trouvé la réponse depuis mars 2011 : « Devant le constat d'un manque sur notre territoire, l'association Mobile IT de Château-Gontier nous a prêté un véhicule et nous avons calqué notre structure sur elle.» Ainsi commence une aventure solidaire qui regroupe aujourd'hui pas moins de 166 bénéficiaires. « Les accompagnements s'effectuent dans la communauté de communes. Les personnes transportées sont âgées de 70 ans et plus, handicapées ou en situation de perte d'autonomie », rajoute-t-elle. Un service à la portée de toutes les bourses : 5 € la cotisation annuelle et 6 € le transport accompagné, « une somme forfaitaire.»

Une trentaine d'utilisateurs sur Précigné

Et depuis Noël 2014 fonctionne un deuxième minibus, financé par le Rotary club de Sablé : « Ce qui nous permet de mieux répondre à la demande.» Car la formule a du succès : Rien que sur Précigné, ils sont une trentaine à utiliser ce moyen de transport, 82 à Sablé : « Chaque jour, sauf le week-end, les 88 bénévoles de l'association se relaient pour les conduire en ville, à l'accueil de jour pour une majorité des sorties. Mais les bénéficiaires peuvent se rendre aussi au marché ou chez le médecin, chez un ami ou encore remplir des démarches administratives », indique Joël Damond.

« C'est une sorte de covoiturage pour les gens qui ne peuvent pas conduire.» Et le président d'insister sur un point : « On ne remplace ni les taxis, ni les services de transports ambulanciers. D'ailleurs, nous ne sommes pas médicalisés.» Exception à la règle de la pause week-end, « le bus fonctionnera à l'occasion des cérémonies organisées par la Confrérie du Petit Sablé, le samedi 3 octobre prochain.» Car le lien social favorisé par Mobile IT 72 intègre bien entendu les festivités.

Mobile IT 72, 6, rue Carnot. Tél. 06 38 94 98 0906 38 94 98 09. Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Vendredi 11 septembre 2015

Ça marche fort avec les élus juniors

x15h43n

Au départ de la randonnée : Les soixante-deux promeneurs reviendront à la nuit tombée avec le plein d'images bucoliques.

« Dix kilomètres à pied, ça use les souliers », mais il en va autrement lorsqu'il s'agit d'arpenter les sentiers rustiques qui mènent à Notre-Dame du Pé : « Les chemins sont très bien entretenus », ont d'emblée remarqué les habitués de la marche. Et tant mieux car ils étaient ce vendredi soir plus d'une soixantaine à marcher dans les traces du conseil municipal jeunes. Après la vente des géraniums et plus récemment celle des vieux livres lors du vide-grenier, voilà ainsi une troisième manifestation réussie : « La randonnée semi-nocturne donne au CMJ sa vitesse de croisière, le site Internet va d'ailleurs bientôt renaître. »

En terre inconnue

Une belle satisfaction des responsables qui vont pouvoir mettre en œuvre d'autres actions : « Les sommes récoltées serviront à financer des bulbes que nous allons planter », se réjouit Alain Pasquereau. Et l'élu aux affaires scolaires de préciser : « Les jeunes offriront ainsi des jonquilles aux grands-mères le jour de leur fête. » Une petite troupe qui est revenue avec le plein d'images bucoliques, « comme de très jolies fermettes nichées dans la forêt ». Mais point d'animal sauvage, excepté un unique lapin : « Les chevreuils sortent au lever du jour », explique un ancien. À quand une randonnée semi-nocturne... de bon matin !

x15h45n x15h44n

À la pause : Les jeunes s'assoient sur les marches de la salle des fêtes, tandis que les adultes apprécient le confort de la voiture ravitailleuse.

http://cmj-precigne.wifeo.com/album-photos.php





Vendredi 11 septembre 2015

Amicale de l'école publique : « De bons chiffres »

x15h40 x15h41

Président de l'Amicale de l'école publique, Joël Brethomé a invité les parents d'élèves à plus de participation aux manifestations.

L'assemblée générale de l'Amicale de l'école publique suit toujours de peu la rentrée scolaire : Vendredi soir devant un public moins clairsemé qu'à l'habitude, Joël Brethomé n'a pas dérogé à la règle, en lançant quelques réflexions sur l'année écoulée. En présence de Sylvie Guyard, directrice de l'école de La Voutonne, le président de l'ADEP a insisté sur la participation des parents d'élèves aux différentes manifestations de l'association : « Il n'est pas facile de recruter de nouveaux bénévoles pour le week-end de Pâques », a-t-il regretté. Pour autant, le loto attire beaucoup de monde et le rassemblement annuel des side-cars a de nouveau rassemblé cent cinquante attelages et autour de cinq mille spectateurs.

Les classes de découverte

Car la manifestation phare de l'ADEP fait rentrer de l'argent dans les caisses, « pour financer les projets de l'école de la Voutonne. » Des frais que le Conseil local de parents d'élèves et la mairie ne peuvent assumer seuls, « sauf à augmenter le prix des classes de découverte », prévient Joël Brethomé. Tandis que la commune annonce par la voix de Christiane Fumalle un coût de 770 € par an pour chacun des 262 élèves du public, Franck Deflesselles livre la contribution de l'Amicale : « Plus de 6 000 € pour les sorties, les spectacles et les abonnements ». De bons chiffres selon le trésorier, « qu'il faut pérenniser avec de nouveaux bras ». Dont acte pour le bureau avec l'arrivée de Marina Delhommeau et Roger Malabry.

i

x15h42

Le bureau de l'Amicale s'enrichit de deux nouveaux membres cette année : Marina Delhommeau et Roger Malabry (à gauche).

Le bureau de l'ADEP : Président, Joël Brethomé. Vice-président, Nicolas Denis. Trésorier, Franck Deflesselles. Trésorière adjointe, Maggy Jégoux. Secrétaire Véronique Guervénou. Secrétaire adjointe, Séverine Bourdeau tél. 06 84 51 53 4306 84 51 53 43  pour tous renseignements sur le bénévolat. Membres : Emmanuel Grégoire, Marina Delhommeau, Roger Malabry, Arnaud Jégoux, Katia Bodier.






Mercredi 9 septembre 2015

Recyclage des bouchons : c'est magique

x15h38 x15h39

Présidente de l'opération de recyclage pour la Sarthe, Pierrette Brébion a présenté un matériau d'isolation issu des bouchons de liège.

« Lancée par la Croix-Rouge et démarrée en 2003, l'opération bouchons fonctionne depuis près de trois ans à la résidence service seniors de La Bade », indique Ghislaine Quantin. « Mon rôle consiste à relayer sur le secteur, souligne-t-elle, je les récolte pendant la journée et je les trie le soir. » Outre La maison de retraite de La Bade, deux autres points de collecte existent sur Précigné : le Centre Basile Moreau et la mairie bien sûr. Et cette infatigable bénévole n'a pas perdu son temps ces dernières années : « Soixante-trois tonnes ont été récoltées », annonce-t-elle avec une légitime fierté.

Aux résidants impatients de connaître leur destination, Pierrette Brébion va répondre avec un léger retard, dû à un bouchon justement mais sur la route celui-là : « Ils sont transformés en petites palettes pour le plastique, en matériau d'isolation pour le liège, a expliqué la présidente, l'argent est directement reversé sous forme de dons aux handicapés mais aussi aux maisons de retraite. » Un chèque de 290 € est ainsi tombé dans l'escarcelle de Nadège Leloup : « Il va nous servir à financer un spectacle de magie le mardi 13 octobre prochain », a déclaré l'animatrice aussi ravie que les résidants.

Blog : operation.bouchons.sarthe.over-blog.com




Samedi 5 septembre 2015

Jumelage : 50 ans d'amitié fêtés entre pionniers

x15h14a

En toute logique, les amis allemands ont commencé leur visite de Précigné par le Square de Wewelsburg.

Ils ont choisi Précigné comme étape dans leur périple qui les a conduits de Versailles à Chambord, du Mont Saint-Michel aux plages du Débarquement : « Une pause » chez des amis de longue date. Car parmi les vingt-cinq voyageurs qui ont posé leurs bagages vendredi soir, neuf faisaient partie des pionniers de 1965. « C'était dans le cadre de la réconciliation franco-allemande, initiée par Charle de Gaulle et Konrad Adenauer en 1963 », se rappellent les vétérans du jumelage. Membre de l'association « Revoir l'Europe », Thérèse Chéhère avait 14 ans quand elle a franchi le Rhin pour la première fois, « dix-neuf ans seulement après la deuxième guerre mondiale, et un voyage mixte en plus ».

Chants acoustiques

Un véritable challenge à l'époque, relevé par l'abbé Michel Hodée, alors prêtre-ouvrier à Sablé. « Nos amis allemands ont refait le voyage de leur jeunesse comme nous-mêmes en 2009 », poursuit-elle. Pour accueillir ces premiers ambassadeurs de la paix en Europe, le Comité de jumelage n'a pas ménagé ses efforts : grillades à la piscine des Lices, redécouverte du village avec la nouvelle maison médicale ou les Jardins de la Voutonne. Une petite entorse toutefois au programme qui prévoyait l'écoute des Chants grégoriens : Les moines de Solesmes en voyage à leur tour, les « Transformateurs acoustiques » ont assuré le volet musical dans « un genre décalé autant apprécié des amis Allemands. »

Quelques images de leur passage : Cliquer ICI

Einige Bilder von ihrem Aufenthalt : HIER Clicken



Samedi 5 septembre 2015

Salon des associations : Sport et culture pour tous

x15h13

Le club de tennis et la gymnastique adultes ont enregistré un nombre très satisfaisant d'inscriptions.

Une bonne douzaine d'associations ont participé samedi matin au salon annuel autour de la piscine municipale : « Un bon chiffre sur la trentaine que compte la commune », estime Miguel Piniau, coordinateur de l'AMSLCP (association municipale sports loisirs culture). D'autant qu'il y en avait pour tous les goûts : Le stand du son et lumière côtoyait celui du judo, celui de Génération Mouvement voisinait avec la gymnastique enfants. Connue désormais sous le nom de « mercredis récréatifs », cette dernière a d'ailleurs battu tous les records avec plus de quarante inscriptions.

Une moisson d'adhésions

L'école de football retrouve comme prévu ses effectifs de l'an passé et les responsables s'en félicitent : « Le salon nous permet de compléter les inscriptions prises le jour de notre rentrée, le premier mercredi de septembre ». Belle moisson aussi pour les arts martiaux. L'occasion pour Agnès Hérouin de remercier les associations qui ont tenu le bar de la piscine pendant les vacances : « Ça leur a permis d'échanger et ainsi de mieux se connaître », s'est réjoui la nouvelle présidente de l'AMSLCP, avant le verre de l'amitié sous les tilleuls centenaires de la piscine des Lices.

Associations participantes : Judo, mercredis récréatifs ( ex-gymnastique enfants ), Notre Histoire en Lumière ( NHL ), viet vo dao, Union musicale, école de football, Créatouva, tennis, gymnastique adultes, Téléthon, Génération Mouvement ( ex-Aînés ruraux ), Association municipale sports loisirs culture ( AMSLCP )... 



Samedi 5 septembre 2015

Noces de Platine pour Marcel et Simone Desnoës

x15h09 x15h10

Ici entourés de leur fille Lucette et de leur gendre Christian, Les époux Desnoës ont reçu les félicitations des élus.

lls se sont dit oui le 8 août 1945 devant Robert d'Ussel, le maire de l'époque : Simone et Marcel Desnoës ont fêté samedi leurs soixante-dix ans de mariage. Installé comme agriculteurs la même année, le couple a donné naissance à Lucette qui a ensuite repris la ferme avec son mari. « Simone et Marcel ont longtemps animé la vie associative de la cité », a rappelé Jean-François Zalesny. « Vous êtes précieux et rare comme le platine pour toute votre famille et la collectivité », a-t-il ajouté.

Un record inégalable

Et le maire de souligner leur contribution lors des Trente Glorieuses « au relèvement du pays après la guerre. » Après avoir mis à profit leur retraite pour découvrir de nouveaux horizons, les époux Desnoës apprécient désormais le confort de leur maison de Précigné. Et bien entendu l'affection de leurs trois petits enfants et quatre arrière-petits-enfants : Quentin, Iléna, Léa et Rose, tous attentifs et fiers à la relecture de l'acte de mariage, « soixante-dix années ensemble, c'est un record inégalable ! »


Jeudi 3 septembre 2015

Au conseil de rentrée : Écoles, bibliothèque et side-car

x15h11 x15h12

Le jour de la rentrée dans les deux écoles : Près de 400 élèves de la petite section au CM2 bénéficient désormais d'un nouvel emploi du temps.

Douze points à l'ordre du jour de ce conseil municipal, dont les principaux ont bien sûr concerné les écoles, rentrée oblige. Élaboré par la commission aux affaires scolaires en partenariat avec l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture), le Projet d'éducation territoriale a été validé. Pour mémoire, cette nouvelle organisation de l'emploi du temps des élèves s'articule sur le périscolaire, autrement dit de 15 h 30 à 16 h 30 : « Les activités de la pause méridienne ont ainsi été transférées l'après-midi, a rappelé Agnès Hérouin, un changement dont les familles sont globalement satisfaites. » Et l'élue de dévoiler des premiers chiffres encourageants : « La moitié des élèves a participé aux activités de la première journée ce jeudi : 188 sur 375 au total sur les deux écoles de la Voutonne et St-Jean St-Joseph.»

De son côté, le maire a précisé que la convention avec l'éducation Nationale est établie sur une durée de trois ans, « ce qui permet de pérenniser les subventions.» Au passage, Jean-François Zalesny a indiqué qu'il a fallu remodeler les horaires, « mais le personnel a joué le jeu », s'est-il réjoui. L'occasion de revoir l'emploi du temps des agents de la commune : « Un temps plein a été récupéré sur six employés », a-t-il annoncé. Autres économies en vue, celles concernant la bibliothèque : « L'espace Molière fait partie de la Communauté de Communes depuis le 1er septembre, celle-ci va nous reverser 86 000 € en fonds de concours. »

120 nouvelles places de parking dans le centre-ville

Côté scolaire toujours, l'école Saint-Jean Saint-Joseph a obtenu une subvention pour sa classe de découverte : « Une délibération antérieure a chiffré la participation de la commune à 9,50 € par jour et par enfant », a précisé Jean-François Zalesny qui a calculé un total de 5 225 €. Une somme rondelette, « due au fait que tous les enfants de l'école y participent sur neuf jours, mais cette sortie n'a lieu que tous les trois ans. » Des élèves choyés puisque le nouveau parking en haut des écoles sera bientôt opérationnel, la partie restante du camping pourra servir aux activités par tous les temps : « Un préau de 70 m2 y sera installé.»

Un nouvel abri à destination des enfants déniché sur Internet, au même titre qu'un aspirateur pour les jardiniers : « Des économies par rapport au neuf, malgré les réparations à faire », s'est réjoui le maire. Autre sujet abordé, les impayés concernant le restaurant scolaire : « Ils s'élèvent à 8 773 € depuis 2009, a souligné Jean-François Zalesny, un nouveau logiciel permettra bientôt de réduire les délais de recours. » Le parking rue de Durtal pourra accueillir soixante voitures dès cet hiver, le double une fois terminé. Enfin, le rassemblement international du Side-car club français pourrait bien se tenir à Précigné en 2017, du 8 au 16 juillet : « Autour du stade en milieu fermé », a précisé Joël Brethomé. Un événement « dont les retombées sur le petit commerce présenteraient un intérêt certain.»

Ici le compte-rendu complet de cette séance du conseil municipal



Mercredi 2 septembre 2015

L'école de football fait aussi sa rentrée

x15h04

Assis au premier rang, « les petits nouveaux » ont fait leur rentrée mercredi à l'école de football, forts d'un solide encadrement.

Réunis avec leurs enfants autour de Damien Étourmy, responsable de l'école de football de Précigné, les parents suivent avec attention l'exposé du programme de l'année : « Ça ressemble beaucoup à une rentrée des classes », sourit Pierre-Jean Lardeux. Le président de l'USP se félicite du nombre de jeunes enregistrées par Yvette Monceaux, déjà plus d'une trentaine : « Avec la quinzaine d'inscriptions attendues lors du Salon des associations samedi matin, l'effectif égalera celui de la saison passée », estime Stéphane Jubault, 1er vice-président au sein du nouveau bureau. Âgés de six à dix ans, tous vont bénéficier d'un encadrement hors pair, « puisque de nombreux jeunes éducateurs ont fait leur retour au club. »

Mieux, « le district nous a attribué un entraîneur supplémentaire dans le cadre du service civique », se réjouit le président : « Il s'agit de Donovan Fournigault, qui fréquente le club depuis sa plus tendre enfance. » Un atout pour le ballon rond précignéen, « car il dispose de vingt-quatre heures par semaine pour se consacrer à l'entraînement des ados, à savoir les équipes U11 à U18. Mais aussi gérer le secrétariat et organiser les plateaux du samedi. » Nouveauté de l'année, « cette dernière catégorie sera désormais elle aussi concernée pour obtenir le label qualité de la fédération », signale Pierre-Jean Lardeux. Une gratification « pour un accueil adapté », dont le club sera sans nul doute de nouveau récompensé.

http://usprecigne.footeo.com/actualite/2015/06/23/union-sportive-precigne.html

I

I

I

Dimanche 30 août 2015

La piscine des Lices pôle d'attraction estivale

x15h05

Toute l'équipe de la piscine a reçu les élus pour donner un excellent bilan de la saison estivale.

Creusés voilà déjà plus de quarante ans, les bassins précignéens ont connu un net regain d'activité cet été. Grâce à une météo favorable, mais aussi au développement des soirées barbecue et la tenue du bar : « Rien à voir avec l'an passé », commente Sylvie Boireau. Feuille de chiffres en main, le régisseur de la piscine compare à titre d'exemple la fréquentation en août qui se monte à plus de deux mille baigneurs : « C'est le double de 2014. » Aux entrées avec Chantal Quinchard, Monique Boivin se réjouit d'avoir vendu 165 billets le dernier jour, « avec un record de plus de 300 le 1er juillet », se souvient-elle.

Le " vivre ensemble "

Un succès que la piscine « délices » ne doit pas seulement à son cadre enchanteur : « Une douzaine d'associations ont organisé les barbecues, le calendrier affichait complet de juin à août avec de très nombreux dîneurs chaque vendredi soir », indique Agnès Hérouin. Mieux, leurs membres ont assuré les permanences au bar l'après midi, « de façon à ce que les jeunes puissent se désaltérer, mais aussi déguster leur barquette de frites ou des confiseries », complète l'élue. Une application du « vivre ensemble » pour les clubs et un pôle d'attraction estival que tous sont bien décidés à faire revivre dès juin prochain.




Vendredi 28 août 2015

15 tablettes pour les écoliers de la Voutonne

x15h07 x15h08

Maternelle et primaire confondus, ce sont 260 élèves qui reprennent le chemin de l'école de la Voutonne pour cette rentrée.

Aucune ombre au tableau en ce jour de prérentrée à l'école publique : Pas moins de onze classes vont se partager treize enseignants dont Sandrine Mortier, nouvelle arrivée en CE2-CM1. La décharge de direction est aussi confiée à un nouveau visage, celui de Charlène Hermenier, tandis que Sandrine Joliveau effectue toujours les temps partiels. Thème de l'année, « Rêve nomade » permettra aux élèves de suivre une traversée avec des chiens huskies dans le Grand Nord, du CP au CM2. « En parallèle, indique Sylvie Guyard, tous étudieront la protection de la nature et la gestion des déchets par rapport aux façons de vivre. »

Danse baroque

Une observation qui se déroulera en temps réel : « Du CE2 au CM2, au moyen des quinze tablettes numériques financées par la commune ainsi que des tableaux existants », se réjouit la directrice. Ils seront reliés à des vidéo-projecteurs connectés à Internet, « mais les chiens et leurs attelages passeront pour de vrai à l'école au printemps. » D'ici là se tiendront plusieurs activités d'éveil, « comme la danse baroque sous la houlette de la Compagnie de l'Éventail pour les CP-CE1 et les CE2. » Les CM bénéficieront d'une formation premiers secours, tandis qu'une classe de découverte à la mer se prépare chez les CP et CP-CE1.




Vendredi 28 août 2015

Son et lumière : Un hommage poignant à « Ceux de 14 »

x15h01 x15h02

Décorateurs, couturières et accessoiristes ont permis d'offrir au public une reconstitution bluffante, au fil des saisons de 1912 à 1919.

Se démarquer des cinq éditions précédentes, tel était le but affiché du nouveau Son et lumière de Précigné : Pari réussi pour Jean-Claude Delaune, un homme comblé au terme de deux soirées qui ont enchanté près de 1300 spectateurs. « Je suis heureux d'avoir conduit cette aventure jusqu'au bout et partagé autant d'émotion », confiait le metteur en scène. Car les moments de joie et de tristesse qui ont ponctué les amours naissantes de Mathilde et Julien ont conquis le public : « Un spectacle poignant, particulièrement pendant la guerre à Verdun », témoigne cet habitué. Un fil conducteur qui court de 1912 à 1919, clé du succès : « Il nous a tenus en haleine jusqu'au bout. »

Des compliments qui sont allés droit au cœur de la centaine de bénévoles et figurants, soumis à rude épreuve cette année : « décors par terre à cause du vent mercredi dernier, dernières répétitions impossibles sous la pluie, le stress était bien présent vendredi soir », raconte l'un d'eux. Mais dans son domaine, chacun s'est surpassé : Combats de tranchées, Charleston et fières chevauchées ont ébloui la foule deux heures durant. Sans omettre la bande-son, « une musique d'atmosphère » qui rompt là aussi avec le passé. Un show « bluffant » et surtout « un hommage à ces hommes, ces femmes et ces enfants qui pourraient être nos arrière-grands-parents ». Rendez-vous l'an prochain !


x15h03

En raison de sa conduite héroïque, Le Comte Alain de Rougé est salué par la population de Précigné à son retour du front.

Pour accéder à la galerie photos du Son et lumière 2015, cliquer sur la photo ci-dessus.

L'histoire du Monument aux Morts de Précigné

Le Comte Alain de Rougé, maire de Précigné

LA VIDEO DE OUEST-FRANCE




Jeudi 27 août 2015

L'école catholique a fait peau neuve

x15h06 x15g30

L'équipe : (de g. à d.) Cécile Huaumé, Séverine Launay, Alain Brillet, Isabelle Baëlde, Marie-Françoise Maudet,

Christine Renoult, Murielle Éon, Véronique de Coligny et Anne Lefebvre.

Avec ses grandes baies à petits carreaux qui ont vu défiler des générations en culotte courte, l'école Saint-Jean Saint-Joseph se reconnaît toujours de loin : Pourtant, le bois a progressivement été remplacé par le PVC. « Toutes les huisseries sont désormais aux normes, se félicite Alain Brillet, pour des économies de chauffage maximales. » L'occasion de repeindre entièrement une classe maternelle : « L'équipe enseignante s'est retroussé les manches », ajoute le directeur de l'école catholique. Les parents d'élèves ont aussi mis la main à la pâte, « pour l'entretien des espaces verts et diverses réparations. »

Tous à la campagne

Des conditions idéales pour accueillir les 107 enfants inscrits, auxquelles s'ajoutent les projets pédagogiques : La classe de découverte en mai tout d'abord, qui emmènera toute l'école en Poitou-Charentes dans le cadre du thème de l'année. Son nom ? « La campagne grandeur nature » : Source inépuisable d'activités, « à commencer par la fabrication de compote. » Une année scolaire ponctuée « par les interventions de la Sécurité routière, des ateliers roller et des activités musicales. » Car sans négliger les matières fondamentales, l'emploi du temps des élèves fait lui aussi peau neuve à chaque rentrée.

http://ecolestjeanstjosephprecigne72.eklablog.com/





Mercredi 26 août 2015

Le Perray-Neuf dévoile ses chefs-d'œuvre

x15g28 x15g27

Chefs-d'œuvre de la Renaissance, les gypseries italiennes ont capté les regards de visiteurs dans le salon du Perray-Neuf.

Dans le cadre du festival baroque, l'Office du tourisme de Sablé organise tous les ans des interludes buissonniers : L'Abbaye du Perray-Neuf a ouvert ses portes mercredi matin à une quarantaine d'amoureux des vieilles pierres. « Des bâtiments construits à partir du XIIIe siècle sous Philippe-Auguste par les moines Prémontrés, a indiqué la propriétaire des lieux, le cours d'eau attenant leur fournissant le poisson dont ils faisaient leur unique plat.» Du vaste quadrilatère flanqué d'une église ne subsiste aujourd'hui qu'une seule aile : « Le logis abbatial, restylé par Abel Servien au XVIIe, une période charnière ».

Car assigné à résidence en ce domaine de Précigné par Louis XIV, le surintendant des finances a fait entrer l'esprit de la Renaissance dans ses murs : En témoignent les quatre médaillons qui ornent le salon, « des gypseries sans doute réalisées par des artistes italiens itinérants ». Même absence de référence religieuse dans la salle à manger dont la fontaine est surplombée par Neptune. « Un coup de cœur » pour la famille Moulin qui restaure le Perray depuis plusieurs décennies. Avec toutefois de petites entorses à la règle : « De nos jours, une salle de bain s'avère bien plus utile qu'un pigeonnier. »

x15g29



Samedi 15 août 2015

Les dégustations du Père Louis ont la « côte »

x15g24 x15g25

Les clients se sont régalés avec la côte de bœuf du Père Louis. Un plat qui a patienté cent jours avant de livrer son goût inimitable.

« De la ferme à la boucherie, rilles et saucisses comme jadis » : Samedi matin, l'enseigne du Père Louis n'a pas failli à son ancestrale réputation. Après les bocaux de tradition et les rillettes de lapin, la boucherie charcuterie de la rue Saint-Pierre proposait de goûter à « la côte de bœuf de plus de cent jours. » Intarissable sur le sujet, Nicolas Prieur a livré du même coup quelques secrets culinaires : « C'est un train de côtes qu'on a laissé mûrir plus de trois mois, explique-t-il aux clients alléchés, la viande est affinée à la manière d'un fromager jusqu'à une maturation et une tendreté optimale. »

La part des anges

But de la manœuvre, « faire mieux que les grands bouchers parisiens mais aussi et surtout se démarquer de la grande distribution. » Mission réussie : « Le goût est très concentré, le gras légèrement huileux comme un jambon de Bayonne », témoigne cette cliente ravie. « Ça se cuit et se mange comme un rosbif », indique Nicolas Prieur. Avant de préciser qu'à l'instar des grands vins, 30 % de la viande disparaît pendant les cent jours : « C'est la part des anges », sourit l'homme de l'art. Quoi de plus naturel en ce jour d'assomption béni des gourmets, dont les papilles sont montées au septième ciel !

Boucherie charcuterie du Père Louis : 15, rue Saint-Pierre, 72300 Précigné. Tél. 02 43 95 18 3402 43 95 18 34, 02 43 95 41 1702 43 95 41 17.





Vendredi14 août 2015

Son et lumière : la dernière ligne droite

x15g22 x15g23

Encouragée par les membres du bureau, Monique Chopin va passer de la machine à coudre aux essayages dès vendredi prochain.

« C'est un beau roman, c'est une belle histoire », la mélodie de Michel Fugain resurgit des souvenirs à la lecture du scénario de cette 6e édition. Mais ce n'est pas une romance d'aujourd'hui, son et lumière oblige : « 1912-1919 au fil des saisons » met en scène le quotidien de deux couples issus de milieux sociaux opposés. « Le déroulement sur une période unique constitue la principale différence avec les éditions précédentes », souligne Bruno Morin. « Tout se passe dans un village typique, représentatif de la France rurale au début du XXe siècle », ajoute le président de l'association « Notre Histoire en Lumière. »

Et Précigné dans tout ça ? « L'introduction viendra rappeler le prestigieux passé de notre commune avec de grandes figures, tels Jean de Laval-Boisdauphin ou le maire Alain de Rougé, » rassure Cécile Huaumé. « Mieux encore, poursuit la secrétaire du bureau, une scène se déroulera au bord de la Voutonne. Avec des lavandières dont le parler cru enchantera sans aucun doute les spectateurs. » Empruntées au décor local également, « la place Saint-Pierre et la gare de Pincé dont partaient nos soldats pour le front. » Car la Grande Guerre va bousculer les destins et sonner le glas d'une société figée dans des traditions ancestrales.

Mais avec de fringants costumes de la Belle Époque : « Ils sont presque terminés, » souffle Monique Chopin, couturière de la première heure. « Pensez, il faut habiller de pied en cape une centaine de figurants ! » Parmi eux figure, toujours fidèle au poste, la cavalerie des Centaures de Précigné. De retour aussi sur l'Espace des Rivauderies, la troupe sabolienne de Danse-mania « pour la danse du French-cancan avec ses élèves ». Sans omettre l'acteur le plus jeune de ce nouvel opus : « Âgé de six ans, Milan est apparu lors de la première édition dans le rôle d'un bébé ». Un spectacle pour toutes les générations, assurément.

Réservations : 1912-1919 AU FIL DES SAISONS, vendredi 28 et samedi 29 août 2015 à 21 h. www.precigne-touteunehistoire.fr ou 07 85 40 52 5707 85 40 52 57, 06 14 07 89 8606 14 07 89 86. Accès direct billetterie Internet




Mardi 11 août 2015

Peintures et câblages : Pas de répit pour les travaux

x15g20 x15g21

Tandis que Jean-François Zalesny et Yves Piniau félicitent Xavier Pradère, André Monceaux inaugure les tribunes fraîchement repeintes.

Au moment où les élèves planchent sur les devoirs de vacances, les ouvriers municipaux préparent déjà la rentrée : « Tout le câblage nécessaire à la vidéo projection et aux tablettes se met en place à l'école de la Voutonne, » signale Yves Piniau. Au stade Robert Courtaugis, « les jeunes bénéficieront de tribunes entièrement repeintes, » ajoute l'adjoint aux travaux. Mieux, « un nouveau préau est en cours de restauration, il sera remonté au camping courant septembre dans le cadre des activités. » Juste à côté d'un nouveau parking, « qui permettra de rejoindre le centre en quelques pas, » se réjouit Jean-François Zalesny.

Des poubelles bien pratiques

Un maire satisfait de l'orientation écologique prise par certains travaux : « Outre l'assainissement rue de Morannes, le remplacement des poteaux électriques permettra l'installation d'ampoules basse consommation. » Et tandis qu'un local spécifique se construit pour accueillir les produits nocifs à la piscine, toutes les poubelles de l'Espace des Lices ont été remplacées à moindres frais : « Le mérite en revient à Xavier Pradère qui a trouvé un système ingénieux tout en respectant le plan Vigipirate. » Avec des chutes de matériau du bâtiment, « et même de vieilles chambres à air », confirme l'inventif ouvrier municipal.



Mercredi 5 août 2015

Fleurissement : Le jury par monts et par vaux

La ville de Précigné, sous le soleil ardent de ces mois d'été, a livré au jury motivé du concours de fleurissement les richesses de ses espaces fleuris. Une tâche annuelle tout aussi plaisante que sérieusement accomplie.

x15g18

La petite troupe du fleurissement 2015 s'est attardée dans le jardin de Monique et Rémy Sineau, déjà primé au niveau cantonal.

« Vous avez dit atmosphère ? » À l'instar de toute la région, les chaleurs de juillet n'ont pas épargné le vaste territoire de Précigné. « Deux mois qu'on a pas d'eau ! » Ici des pelouses tachetées de pelades, là un hortensia sous un parasol : « Soyez indulgents », conseille Christian Théberge aux jurés qui ont pris place dans la camionnette. Pour sa tournée annuelle d'inspection, le président de la commission fleurissement a embarqué trois spécialistes ce mercredi matin, tablette et crayon sous le bras : Geneviève Hérisson du conseil municipal de La Chapelle d'Aligné, Cyril Bodereau des espaces verts d'Auvers le Hamon et Jacky Ligneul, fort de trente belles années d'expérience de jardinier municipal sur la commune.

Bientôt les potagers ?

Les accompagnent « Pour le plaisir » Yves Congnard, homme de l'art en poste, ainsi qu'Antoine Lambert, élu et partisan « d'un concours du plus beau potager », à la vue des alléchantes tomates de Maurice Bidault. Mais il s'agit pour l'heure de départager une quarantaine de concurrents dans les catégories habituelles : fermes, commerces, maisons de bourg et de campagne. « Ne vous concertez pas », conseille une dernière fois Christian devant la difficulté à faire un choix, entre les agapanthes de Monique ou les tournesols de Marie-France. Mission ô combien difficile mais assortie d'un constat unanime au bout de huit heures de pérégrinations sous le soleil : « Arrosage et paillage sont les deux mamelles de la plante ! »

Les résultats du concours de fleurissement

Maisons fleuries sur rue et pavillons : 1er, Rémy Sineau. 2e, Chantal Gervais. 3e, Élie Fourmond. 4e, Germain Martin. 5e, Jean-Louis Milon.

Maisons à la campagne et fermettes : 1er, Paul Guitter. 2e, Bruno Planchenault. 3e, Joseph Milon. 4e, Alain Duveau. 5e, Jean-Marie Seguin.

Fermes : 1er, Claude Dubois. Commerces : 1er, Hôtel Saint-François.



Mardi 28 juillet 2015

Canton : Les prix du fleurissement raflés

x15g17

Les membres du jury du fleurissement du canton de Sablé ont inspecté les maisons fleuries de sept communes, mardi dernier.

Fièrement planté aux principales entrées du bourg depuis cette année par les jardiniers municipaux, le panneau « ville fleurie » n'est pas usurpé. Loin de là si l'on en juge par les résultats du concours de fleurissement cantonal, puisque les mains vertes de Précigné ont raflé tous les prix ou presque : Les époux Planchenault décrochent la première place dans la catégorie des actifs, suivis par les couples Duveau et Bourgeton. Même razzia chez les retraités qui occupent les secondes et troisièmes marches du podium : M. et Mme Sineau ainsi que M. et Mme Martin.

Et pour autant, ce n'était pas gagné d'avance. Car après avoir déambulé dans les communes de Précigné, Sablé, Auvers, Asnières, Solesmes, Vion et Courtillers, le jury a observé les conséquences de la canicule sur la végétation : « Beaucoup de maisons n'ont plus de pelouse, elles manquent d'eau », soupire Lucette Théberge. Et les membres du Comité de rappeler leurs critères de sélection : « Harmonie et propreté, diversité des couleurs et des plantes ». Mais c'est avec sérénité que les gagnants du cru guetteront le passage du jury communal, le mercredi 5 août prochain.

Les gagnants du concours

Actifs. 1er : M. et Mme Planchenault, Précigné. 2es : M. et Mme Duveau, Précigné. 3es : M. et Mme Bourgeton, Précigné. Retraités. 1er, M. et Mme Brillet, Auvers-le-Hamon. 2es : M. et Mme Sineau, Précigné. 3es : M. et Mme Martin, Précigné.

Hors concours. Actifs : M. et Mme Aubert, Auvers-le-Hamon. Retraités : M et Mme Paul Guitter, Précigné. M. et Mme Thibault, Solesmes.


Vendredi 24 juillet 2015

L'accueil de loisirs a toujours du succès

x15g16

Salle omnisports vendredi matin : Quarante-six enfants sur le pied de guerre pour une chasse aux trésors avec six animateurs de l'AMSLCP.

À une semaine de la fin des activités, Miguel Piniau peut déjà tirer un bilan positif de la période estivale : « Autour de quarante enfants ont fréquenté chaque jour le centre aéré », se réjouit le directeur de l'ALSH (Accueil de loisirs sans hébergement). Et pas toujours les mêmes : « quatre-vingts jeunes en tout auront participé aux activités, avec une préférence les mardis et vendredis, jours de piscine ou de chasse au trésor », sourit-t-il. Un bon chiffre qui a dissipé les inquiétudes en regard de la nouvelle organisation : « L'association municipale sports loisirs culture privilégie désormais l'inscription journalière au forfait. »

La bonne orientation

D'autant qu'économie oblige, « toutes les sorties en car vers Accrobranche ou le lac de la Monnerie ont été supprimées », précise Miguel. À leur place ? « Des sorties de plein air comme la construction de cabanes ou les jeux de piste ». Sous la houlette de Damien, Sophie, Camille et Julie, les potaches en vacances ont aussi pratiqué leurs sports préférés sous le soleil. Mais qui dit chaleur dit tiques en vadrouille : « Pas question de retourner dans les bois, » a prévenu le directeur. D'où une course d'orientation au programme de jeudi prochain, « une promenade instructive prisée par les jeunes. » Et sans animaux de compagnie.




Samedi 4 juillet 2015

Vacances non-stop pour Monique Lelarge

Elle fait partie des dernières secrétaires qui ont passé toute leur vie professionnelle au service de la même commune : Monique Lelarge a fait valoir ses droits à la retraite après 40 ans de travail à Précigné. Moment d'émotion samedi matin lors de la réception organisée en l'honneur de la candidate aux congés permanents...

x15g11 x15g12 

De gauche à droite, Marie-Noëlle Tendron sa remplaçante, Monique Lelarge, son mari Jean-Michel et Jean-François Zalesny, maire de Précigné.

« Après quarante ans passés à la mairie, l'heure des grandes vacances a sonné. » Ainsi le maire de Précigné a-t-il démarré son discours en l'honneur de Monique Lelarge. Samedi matin devant un large auditoire et aux côtés du personnel communal, Jean-François Zalesny a retracé le parcours de la secrétaire générale : « A l'été 1973, c'est le garde champêtre qui vous indique que la commune cherche une personne pour le recensement. Vous êtes prise pour un remplacement à l'accueil, et vous êtes embauchée en novembre 1974, comme dactylo. Depuis, vous n'avez plus quitté la collectivité. »

« Après un long chemin avec Robert Courtaugis, a poursuivi le premier magistrat de la commune, vous continuez avec les équipes de Guy d'Ussel, Jean Périgois, Patrick Sailly, Francis Plot et moi-même. Pas moins de sept mandats ont défilé pendant ces quarante ans, avec l'évolution technologique en parallèle : De la machine à écrire à Internet.» Au passage, le maire a cité les équipements qui ont jalonné la carrière de Monique, de la salle omnisports à la bibliothèque. Il a mis l'accent sur le développement de la ville de Précigné qui est passée de 2 600 habitants à 3 200 au dernier recensement.

En Harley Davidson

« Voici votre carrière terminée avec le grade d'attachée principale territoriale,» a ensuite souligné Jean-François Zalesny avant de la remercier « pour avoir contribué à donner une image positive de notre cité, aidé et conseillé les élus d'hier et d'aujourd'hui.» Et le maire de saluer « l'amabilité et le respect que la secrétaire générale a toujours eus dans son travail et ses relations.» Avant de conclure sur un clin d'œil, connaissant la passion de Monique Lelarge pour les deux-roues : « désormais en retraite, ne faites pas comme dans la chanson, où l'on ne reconnaît plus personne en Harley Davidson ! »

Un refrain que l'heureuse retraitée ne fera pas sien, bien entendu : A la tête de l'association du personnel communal depuis de longues années, Monique Lelarge compte bien continuer à mettre ses compétences au service de la collectivité : « Au cours de ma carrière, j'ai beaucoup aimé la polyvalence de missions qui n'ont cessé d'évoluer,» a-t-elle souligné avant de confier: « Je vais me reposer, puis me consacrer à diverses occupations, du bénévolat social, des randonnées et des sorties familiales.» Forte d'une trentaine d'associations, Précigné lui propose un large choix pour la meilleure des retraites !

Premier semestre 2015 : Cliquer ICI










































.