Le journal municipal                                                                                                                                                                                                                                        Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

iÇa s'est passé chez nous : en 2017

Mardi 20 juin 2017

À l'espace leçons, on a déjà rangé les cahiers

x17g42

Ici à l'école publique de la Voutonne, enfants et bénévoles ont fêté ensemble la fin de l'année scolaire.

Ainsi dénommé depuis bientôt vingt ans qu'il existe, l'espace leçons fonctionne quatre jours pas semaine dans les deux écoles : « En liaison avec l'équipe enseignante, il a pour but d'apporter une aide scolaire aux enfants du CP au CM2 », précise Magalie Dubas. « Subventionné par la CAF, Il s'adresse à tous », poursuit l'animatrice du CLAS (contrat local d'accompagnement scolaire). Mais sont choisis en priorité les élèves en difficulté dans certaines matières. « Il évite aussi les conflits au moment d'aborder les leçons dans les familles. »

Appel à candidatures

Une douzaine de « professeurs du soir » officient ainsi chaque soir après 16 h 30 : « Un nombre insuffisant en regard de la vingtaine d'enfants », déplore de son côté Alain Pasquereau. « Le plus efficace reste l'aide individuelle », ajoute ce bénévole expérimenté. D'où un appel lancé pour la prochaine rentrée : « les candidats n'ont pas besoin de connaissances particulières, un entretien sur le site suffit. » De plus, l'espace leçons permet également de belles rencontres intergénérationnelles, à l'image du « super-goûter » de la dernière séance.

Espace leçons : Mardi et vendredi à l'école de La Voutonne, lundi et jeudi à Saint-Joseph Saint-Jean. Renseignements en mairie : 02 43 620 620.



Samedi 17 juin 2017

Souvenir Daniel Ambroise : le plein de coureurs

x17g45 x17g46

Xavier Raynaud et Samuel Chandelier donnent leurs instructions aux coureurs, dont Noël Bleu et Jean-Marie-Philippot (au centre).

Un nouveau circuit et qui plus est le soleil, il n'en fallait pas plus ce samedi pour combler les amis de « la petite reine ». D'ailleurs, ils n'étaient pas moins de 130 à s'aligner sur la ligne de départ : « En cinq catégories selon les niveaux de compétition », explique Noël Bleu. Bon pied bon œil à 69 ans, le coureur du Comité de challenge cycliste partait dans la 5e aux côtés de Jean-Marie Philippot, son collègue de 77 ans : « pour plusieurs tours d'une boucle agréable de 12 km à travers la forêt de Pincé. »

Des locaux bien placés

« Le parcours long permet de se préparer au championnat national à Rouez les 1er et 2 juillet », explique Alain Bardoux, membre du Comité de challenge cycliste depuis... 56 ans. Des jeunes assuraient la relève dans les catégories minimes et cadets, sous l'égide de la FSGT (Fédération sportive et gymnique du travail) comme leurs aînés. Et si Kévin Porcher l'emporte dans la première catégorie, Philippe Coubard du CCCP fait une belle course, tout comme Noël Bleu qui finit quatrième chez les vétérans.

Le classement

Catégorie 1 : 1er, Kévin Porcher. Catégorie 2, Antoine Bouvier. Catégorie 3, Xavier Bonifait. Catégorie 4, Christian Cordier. Catégorie 5, Romaric Bacle.



Mercredi 14 juin 2017

Les judokas de la Sassa montent en grade

x17g43 x17g44

Une belle saison pour Les judokas de la Sassa : Ils ont vu leurs champions à Paris et se sont qualifiés aux championnats de France.

De nouvelles ceintures ont été remises mercredi matin aux judokas de la Sassa, association en faveur de personnes en situation de handicap. « De la blanche jaune à la verte, ils sont huit à être passé au grade supérieur », se félicite Matthias Étourmy. Des récompenses qui viennent clore une saison fertile en événements : « Tous ont assisté au tournoi de Bercy en février, rappelle l'entraîneur, et encouragé leurs champions. »

Six ans de partenariat

Une satisfaction partagée par Marion Saint-Mézard : « Quatre de nos judokas ont participé cette année à une compétition officielle », indique l'éducatrice sportive de la Sassa. Mieux, « tout le groupe a réussi à se qualifier pour les championnats de France, alors que c'était une première pour eux. » Et les deux responsables de l'encadrement de saluer « une très belle sixième année de partenariat entre le club de judo et Sablé sport santé. »

Le site Internet du judo




Mardi 13 juin 2017

Nouvelle saison pour la piscine des Lices

x17g39 x17g38

Les élèves bénéficient de cours de natation deux fois par semaine, sous la houlette de Damien Étourmy, Florian Delorme ( MNS ) et Miguel Piniau.

Comme un avant-goût des grandes vacances, les écoliers prennent deux fois par semaine le chemin de la piscine : « Plus de trois cents enfants apprennent à nager ou se perfectionnent », détaille Miguel Piniau, surveillant de baignade avec Damien Étourmy. De la Voutonne ou Saint-Joseph-Saint-Jean, treize classes profitent des bassins précignéens de la grande section au CM2. Tous sous la houlette de Florian Delorme, un maître nageur qui ne se lasse pas de « l'écrin de verdure jamais vu ailleurs » dans lequel vient se lover la piscine « délices » : Il entame sa 4e saison et propose toujours des cours de nage ou d'aquagym.

Les cours

Apprentissage, perfectionnement, aquaphobie, cours de natation collectif : 110 € les 10. Cours particulier : 140 € les 10. Aquagym en juillet et août le jeudi. Portable MNS : 06 95 25 03 72. Piscine : 02 43 95 41 85.

Ouverture

  Du 1er juin au 31 août ( fermée le lundi ). Juin : mercredi et samedi de 15 h à 19 h 30, dimanche de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h 30. Juillet et août : En semaine : 15 h à 19 h 30. Dimanches et jours fériés de 10 h 30 à 12 h 30 et 15 h à 19 h 30.



Dimanche 11 juin 2017

Le Jardin de Rémy Sineau : un petit paradis

x17g40 x17g41

Coiffé de l'indispensable chapeau de paille, Rémy Sineau a dévoilé les secrets son jardin pendant tout un week-end.

Sous la véranda trône un diplôme qui en dit long sur la dextérité de Rémy Sineau : « Premier prix départemental de fleurissement en 2013 ». Depuis, le jardinier surdoué a collectionné les honneurs : « Désormais hors-concours au niveau communal, j'ai proposé de faire visiter mon jardin », explique-t-il. Ainsi tout au long du week-end, les amoureux de la nature se sont pressés pour découvrir les lieux : Question la plus posée ? « Sur le soleil et l'ombre. Et beaucoup ont de nouveau pris rendez-vous à des dates précises, se réjouit-il, juste pour assister en direct à la floraison de certaines variétés d'arbustes et de fleurs. »

Silence ça pousse

Car Rémy Sineau a planté plus de trois cents espèces, « dont quatre-vingt d'hortensias ». Mais ce dont il est le plus fier, « c'est le ruisseau artificiel avec son courant continu, qui attire les grenouilles et aussi nombre d'oiseaux qui viennent y prendre leur bain. » D'ailleurs, l'homme aux mains vertes a été adoubé pour ses jeux d'eaux par le roi des espaces verts : Après l'envoi d'une photo, il a glané la première place dans l'émission de France 5 « Silence, ça pousse ! » : « L'animateur Stéphane Marie faisait partie du jury, il m'a même envoyé son livre dédicacé. » De quoi rendre Rémy Sineau aux anges dans son petit paradis.

Fleurissement communal : Passage du jury le jeudi 20 juillet.




Dimanche 11 juin 2017

Double victoire fléchoise à l'Open de tennis

x17g37a

À l'heure des récompenses : Les coupes ont été remises par Agnès Hérouin ( 4e à partir de la droite ), adjointe aux associations.

« Chez les messieurs comme chez les dames, deux joueurs fléchois l'emportent ». À l'annonce des résultats, Marivie Moreau se réjouit également de la participation à l'Open de tennis : « Quarante-trois inscriptions ont été comptabilisées chez les hommes, vingt-deux chez les femmes, des chiffres équivalents à ceux de l'an passé », souligne la présidente de l'USP tennis. Un petit bémol toutefois, « Quelques rencontres ont été délocalisées à Sablé et Durtal en raison de la pluie. » Réservée aux éliminés du 1er tour, la consolante a une nouvelle fois fait des heureux. Et aussi confirmer la progression des jeunes du club, « tels Yvan Niss et Fantin Allard, deux jeunes de Précigné classés 30/2, la relève. »

Les résultats

1/2 finales hommes : Charles Desbois (TC Fléchois classé 15) bat David Fosse (TC Chateaubriand classé 15), 6/0 6/1. Pierre Portier (Union Fresnoise classé 15) bat Karim Jaume (TC Sablé classé 15/1), 6/2 6/1. Finale : Charles Desbois bat Pierre Portier, 6/3 6/0.

1/2 finales femmes : Maélis Soyer (TC Fléchois classée 15/2) bat Elodie Gougeon (TC Sablé classée 15/5), 3/6 6/3 6/2. Kelly Lambert (ES La Suze classée 15/5) bat Stéphanie Harreau (TC Morannes classée 30/1), 3/6 6/2 6/1. Finale : Maélis Soyer bat Kelly Lambert, 6/3 6/3.

Consolante : Yvan Niss bat Fantin Allard. Daphné Richard (TC Morannes classée 30/4) bat Audrey Lanceleur (US Précigné classée 30/3).




Samedi 10 juin 2017

La Palanquette a chanté dans la taverne

Changement de taille pour le public habitué à les entendre sous les voûtes de l'église Saint-Pierre : Samedi à la salle des fêtes, les choristes de La Palanquette ont présenté une pièce jouée et chantée : Vêtus de costumes chamarrés, accompagnés par l'atelier de musique ancienne et la chorale de La Flèche, ils ont fait revivre l'ambiance d'une taverne du XVIe siècle. À la clé, une intrigue qui fit la part belle à l'humour dans la joie des verres qui se vident.

x17g36

Le spectacle de La Palanquette et La Flèche en Chœur dans la taverne où se croisent servantes, nobles et religieux : un régal.

« Si l'on m'avait dit que je devrai un jour chanter sans partition et en costume, je ne l'aurais pas cru » : Malgré une première prestation applaudie par trois cents mélomanes à La Flèche le mois dernier, Guy Lemesle n'en revient toujours pas. « L'idée, c'était de faire sortir les choristes de leur zone de confort, c'est réussi », sourit le président de La Palanquette. Luth et viole de gambe ont d'abord donné le ton d'un spectacle haut en couleurs, les peintres de Saint-Germain ayant prêté leur concours à la réalisation de décors somptueux.

Cinquante choristes dans les costumes du Son et lumière

Puis vint le tour des deux chefs de chœur : Irina Nikonovih et Christophe Géraud ont chanté les airs de la Renaissance. Suivit une joyeuse partie théâtrale, « la fabuleuse histoire de la taverne de Maître François » : Où comédiens d'un soir et chanteurs aguerris s'amusent au moins autant que le public. Après les œuvres de Josquin des Prés ou celles de Roland de Lassus pour les chants, Les choristes n'ont pas hésité à effectuer quelques pas de danses du temps jadis. Telle la bien nommée Pavane, sous des salves d'applaudissements.

Chorale de la Palanquette : Renseignements et inscriptions, Guy Lemesle au 02 43 45 67 62





Vendredi 9 juin 2017

Succès du premier barbecue de l'été

x17g35

Entre amis ou en famille, les barbecues attirent toujours plus de convives dans le cadre somptueux de la piscine.

Déjà plus de quatre ans que la piscine des Lices ouvre ses portes en fin de semaine pour un convivial barbecue. « Une formule qui permet aux associations comme aux écoles de financer une partie de leurs projets », rappelle Agnès Hérouin, adjointe au maire. Et un succès qui ne se dément pas depuis : « De juin à septembre, elles sont chaque année plus nombreuses à s'inscrire aux grillades du vendredi soir. » Les parents d'élèves de l'école publique ont donné comme d'habitude le coup d'envoi de la saison : « Toute l'équipe est venue, une bonne quinzaine de membres », se réjouit Mickaël Poussin. « En plus, c'est un bon entraînement pour la fête de fin d'année, le 1er juillet prochain », sourit le président du CLPE.

Le calendrier complet des barbecues du vendredi soir à la piscine des Lices :

9 juin : Conseil local des parents d'élèves (CLPE école publique). 16 juin : Association des parents d'élèves (APEL école privée). 23 juin : USP football. 30 juin : USP judo. 7 juillet : Amicale des sapeurs-pompiers. 14 juillet : Amicale de l'école publique (ADEP). 21 juillet : Notre Histoire en Lumière (NHL). 28 juillet : Organisme de gestion de l'école catholique (OGEC). 4 août : Date encore libre (tél. mairie 02 43 620 620). 11 août : Centre communal d'action social (CCAS). 18 août : USP football. 25 août : Association Carnaval. 1er septembre : Pêche-loisirs-détente. 8 septembre : Comité de jumelage Précigné-Wewelsburg.




Vendredi 9 juin 2017

Le permis Internet obtenu haut la main

x17g33 x17g34

Les élèves d'Alain Brillet, Emmanuel Dehoux et Kareen Batereau, tout à leur joie d'avoir obtenu leur permis Internet.

Organisée par la gendarmerie de Sablé-sur-Sarthe, l'épreuve du permis Internet a réuni tous les élèves du cours moyen. De l'école de la Voutonne ou de Saint-Joseph Saint-Jean, ils étaient une soixantaine à plancher ensemble ce vendredi : « Les trois classes l'ont auparavant étudiée pendant six séances d'environ une demi-heure », indique Emmanuelle Dehoux. Et l'instituteur de la Voutonne de préciser : « Un fascicule accompagné d'un CD actualisé nous est fourni tous les deux ans. »

Dans la rue

« Quand je suis sur Internet, c'est comme si j'étais dans la rue », préviens d'emblée le livret de préparation. Un programme de prévention ou la figurine de Théo le gendarme délivre ses conseils avisés. Et dont les derniers ne sont pas les moindres : « Définir avec ses parents une durée limitée devant l'écran, utiliser Internet dans la pièce principale de la maison. » Adjointe aux affaires scolaires, Madeleine Esnault a ensuite remis les précieux permis lors d'une joyeuse cérémonie.

Parents : Testez les connaissances de votre enfant sur www.permisinternet.fr



Jeudi 8 juin 2017

Au Conseil : Du temps pour peaufiner l'assainissement

x17g31 x17g32

Au fil des dossiers : Une station d'épuration verra le jour à Malpaire, tandis que les ouvriers communaux  vont recevoir très bientôt du renfort.

Les élections présidentielles étant passées par là, le dernier conseil municipal remontait à la fin mars. Ainsi l'ordre du jour était-il particulièrement fourni ce jeudi soir. À commencer par l'octroi d'une subvention exceptionnelle aux judokas : « Pour la soirée anniversaire des trente ans du club, la commune participe à hauteur de mille € », a précisé Agnès Hérouin, adjointe aux associations.

Vol d'essence sur le parking des ateliers municipaux, détérioration de rétroviseurs sur celui de la rue de Durtal, Jean-François Zalesny a décidé d'employer les grands moyens : « Ces espaces seront équipés de caméras pour les protéger », a-t-il annoncé. Le maire de Précigné a aussi indiqué « qu'il s'agira du même matériel que celui de Sablé. » Leur coût ? « De l'ordre de 13 000 € mais une efficacité garantie. » En cours, « des devis pour sécuriser également l'Espace Molière ainsi que les toilettes publiques. »

Cinq promotions ont été validées chez le personnel communal : « Un agent animation en garderie et quatre agents techniques sur le plateau scolaire, je tiens à ce qu'ils sachent que la Municipalité s'intéresse à leur carrière et qu'elle est reconnaissante pour le travail accompli. » D'ailleurs, le maire proposait dans la foulée la création d'un nouveau poste aux espaces verts et à très court terme : « Suite aux départs en retraite, il ne reste que deux titulaires et demi. » À noter que l'Etat prendra en charge 60 à 80 % du salaire.

Réflexion sur les rythmes scolaires

Revenant sur la loi NOTRe, Arnaud de Panafieu a fait part d'un changement notable : « L'intégration de l'assainissement dans la Communauté de communes est repoussée au 1er janvier 2020. » Et l'adjoint aux finances d'ajouter : « Ce qui rend tous les travaux prévus réalisables. » En l'occurrence la trentaine de maisons et le restaurant d'entreprise sur la Cité d'Alsace, trois bâtiments à La Vairie ainsi que la route de Pincé.

Avant de donner les dates du prochain recensement qui se déroulera du 18 janvier au 17 février 2018, Jean-François Zalesny a prévenu ses administrés de la fermeture d'été de la poste, du 14 au 26 août. À partir du 1er septembre sera créé un service jeunesse, en remplacement de l'AMSLCP (Association municipale sports loisirs culture), « qui a fait un très bon travail pendant des années mais qui était devenue caduque. » 

Enfin le dernier point de l'ordre du jour s'est tenu à huis-clos. Suite aux dernières déclaration du ministre de l'Education Nationale qui laissait entrevoir un retour vers la semaine de quatre jours dans les écoles, les temps d'activités scolaires risquaient de disparaître ou d'être déplacés. D'où une réflexion sur le sujet dont quelques éléments ont filtré : Aux intéressés qui les ont ensuite pressés de questions, des conseillers ont répondu que " chacun pouvait dormir sur ses deux oreilles ". Autrement dit se profilerait un changement... dans la continuité.

ICI le compte-rendu de ce Conseil municipal dans son intégralité



Dimanche 4 juin 2017

Sourches enchante toujours autant

x17g29 x17g30

Yves et Solange Guilbert-Roëd peuvent compter sur leur fidèle petite troupe de figurants pour plonger les visiteurs du manoir dans le passé.

Lieux privilégiés de la rencontre et de la rêverie, les jardins s'affichent également comme des espaces sanctuarisés « où respect de l'environnement et biodiversité vont de pair. » Ceux du manoir de Sourches en fournissent un bel exemple à deux pas de Précigné : Ce week-end, Yves et Solange Guilbert-Roëd ont une nouvelle fois guidé de nombreux visiteurs en quête d'histoire locale et d'authenticité vraie : « Les vieilles pierres, les douves et le pont-levis servent d'écrin à une multitude d'espèces, il est agréable de les voir évoluer au fil des ans », témoignent ces habitués ravis.

Poivre et citron

Car d'une année sur l'autre, cette seigneurie médiévale constitue la halte préférée des randonneurs : Riche de symbolique, le jardin du Moyen-Âge les transporte aux temps anciens des enluminures. Ouverts et symétriques, parsemés de charmes et de hêtres, les espaces classiques de la Renaissance leur ménagent des endroits plus secrets. Mais ce sont plus de cent cinquante rosiers qui emportent leurs suffrages : « Une kyrielle de couleurs, des formes toutes différentes dont émanent de subtils parfums allant des citronnés aux poivrés. » Sourches, un total plaisir des sens.

Prochain rendez-vous : Les Journées du Patrimoine les 16 et 17 septembre.  Le nouveau site Internet du manoir




Samedi 3 juin 2017

Zoom sur les libellules des bords de Sarthe

x17g23 x17g24 x17g25

Dans les prés de la Conraie, huit sortes de libellules ont été découvertes par les participants à l'animation du Conservatoire des espaces naturels.

« Des insectes exubérants entre la terre et l'eau », résume Adeline Lepoultier, chargée de mission Territoires et Biodiversité : Une dizaine d'amoureux de faune et flore intactes sont partis ce samedi à la découverte des libellules. Des « odonates » aux petits noms charmants : Gomphe gentil, Agrion mignon ou encore Caloptéryx éclatant. Guidés par Olivier Vannucci du Conservatoire des espaces naturels, les naturalistes d'un jour ont découvert pas moins de huit espèces différentes dans les prés de la Conraie

Unique dans le secteur

Situés à quatre km du bourg, ils abritent aussi des plantes rares aux noms très évocateurs : Inule d'Angleterre, Gratiole officinale ou Stellaire des Marais. Exposées à des crues régulières, « ces prairies n'ont pas d'autre équivalent en Sarthe à l'exception de la commune de Vaas », explique François Cudennec, bénévole du CPIE (Centre permanent d'initiatives pour l'environnement). Raison de plus pour mieux les faire connaître : « Une prochaine animation est en vue avec le Conseil municipal des jeunes. »

Tout savoir sur les prés de la Conraie




Samedi 3 juin 2017

La fête de la pêche a comblé les enfants

x17g26

L'animation était assurée par Alain Bastard, Michel Boinet, Michel Bruère et Nadia Moisi (de gauche à droite).

Annulée l'an passé à cause des crues de la Voutonne, la fête de la pêche a ravi ce samedi une dizaine d'enfants de cinq à douze ans : « Cinquante kilos de truites de 300 grammes avaient été déversés la veille », indique Michel Bruère. « La compétition consistait à capturer six truites le plus vite possible », ajoute le président de l'AAPMA (Association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques).

Ewen roi de l'épuisette

À ce jeu d'adresse, c'est le benjamin de la troupe qui est monté sur la première marche du podium : Le jeune Ewen Hallier, 5 ans, de La Flèche, suivi de près par Killian Desnos de Sablé et Tom Furet du Mans. Tous ont reçu médailles et canne à pêche à l'issue de l'épreuve, comme Thomas Barbin et Adrien Arlo, « Précignéens moins chanceux mais qui n'ont pas démérité », lors de ce très joyeux après-midi.

Fédération sarthoise de la pêche




Vendredi 2 juin 2017

Journée british à l'école de La Voutonne

x17g27 x17g28b

Les parents d'élèves ont participé à l'English Day à la grande joie des enfants de l'école de La Voutonne.

Si l'école publique affiche à l'entrée le drapeau français, européen et même celui de la ville de Précigné, elle pavoisait ce jour-là aux couleurs du Royaume-Uni : « Épaulés par leurs parents, les élèves ont utilisé du vocabulaire anglais à travers différentes activités », explique Sylvie Guyard. Chants et danses ont donc rythmé cet « English Day », mais aussi quelques jeux de société et des compétitions sportives.

Tea-time

Souvent observée avec circonspection, la cuisine d'Outre-Manche a pourtant fait l'objet d'un atelier très apprécié : « Les enfants ont confectionné eux-mêmes les scones, les petits pains britanniques », ajoute la directrice de l'école de La Voutonne. Et culture oblige, L'English Day a pris fin à l'heure du thé : « Un tea- time pour les parents ainsi que pour les grands de Cours moyen. » Mais aussi un délicieux « fruit juice » pour tous.




Vendredi 2 juin 2017

128 équipes au Challenge des Retraités

x17g22

Présidente de la société La Grappe, Annick Courtaugis a remis le challenge aux deux grands vainqueurs.

Les boulistes du secteur sont toujours aussi nombreux à plébisciter le Challenge des retraités : « Du coup, indique Annick Courtaugis, les qualifications se sont faites sur trois mois. » La présidente de la Grappe a ainsi remis le trophée aux représentants de « La Comète », société de Beaufort en Vallée : « Yvan Gilbert et Jean-Luc Lachaize l'ont emporté lors d'une finale très disputée, contre Michel Vaidie et Henri Leseigneur de La Gaité de Jarzé. »

La Grappe dans le top ten

Un Précignéen se hisse sur la troisième marche du podium : Il s'agit de Guy Faris « qui jouait pour l'Etoile de Sablé avec Michel Vaidie. » La première équipe de La Grappe prend une belle neuvième place. « Joël Morin et sa coéquipière ont sauvé l'honneur », se réjouit la présidente qui s'attaque désormais à l'organisation du Challenge des Artisans et Commerçants. « Un concours qui réunira cette fois une bonne soixantaine de joueurs. »




Vendredi 2 juin 2017

Balades fruitées à l'Espace Molière

x17g20a  x17g21a

Alléchés par les couleurs chatoyantes des pastels, Nolan et Maelysse ont été très attentifs aux explications de Jean-Michel Lelarge.

Banni à la Révolution « parce qu'il était considéré comme un art de la noblesse », le pastel a de nouveau conquis les amateurs depuis un bon siècle. Parmi eux, Jean-Michel Lelarge qui expose une vingtaine d'œuvres à l'Espace Molière jusqu'au 11 juillet : « Voilà huit ans que je m'adonne à cette passion, indique l'artiste précignéen, sous l'égide d'un maître à la renommée internationale. » Initiée par la municipalité après une première exposition l'an passé, l'idée de valoriser les peintres locaux a été saluée par Christiane Fumalle lors du vernissage : « D'autant que vos natures mortes sont à croquer », a souri l'adjointe au maire.

La pêche

Car « sans tomber dans l'hyperréalisme », le souci du détail caractérise les œuvres de Jean-Michel : « Ce sont les cuivres qui demandent le plus de travail », répond-il à un auditoire conquis. D'ailleurs, une partie des toiles exposées appartient à des collectionneurs privés, telle cette dame « grande amatrice de confitures ». Les fruits les plus agréables à représenter ? « Les pêches pour leur relief particulier » : Une technique dont ont déjà bénéficié les élèves des écoles dans le cadre des TAP : Les bâtons de pigment n'ont ainsi rien perdu de leur éclat et retrouveront le chevalet, « lors d'une démonstration pour les enfants fin juin. »

Balades fruitées : Exposition des pastels de Jean-Michel Lelarge, jusqu'au 11 juillet à l'Espace Molière.

I

&&&


Jeudi 25 mai 2017

Les jeunes du Brass band au pays des musiciens

x17e58 x17e59

Dès le premier jour, les musiciens du Brass band de Précigné ont donné un concert en plein air à la « Hutte » de la vallée de l'Alme

« C'est la première fois depuis longtemps que le car transporte plus d'enfants que d'adultes », se sont félicités les membres du Comité de jumelage : Sur un total de cinquante-trois passagers en effet, trente jeunes du CE2 à la terminale ont pris la direction de Wewelsburg pour le week-end de l'Ascension. Parmi eux, quinze musiciens du Brass band de Précigné, ravis de passer trois jours au pays de Beethoven : Randonnée, parc d'attraction, défilé des pompiers et harmonies, soirée dansante ou encore visite de musée, « les Allemands nous ont préparé un programme riche en surprises. »

Deux concerts

Sous la houlette de Mathieu Chalange, leur professeur qui souligne « un formidable engouement pour ce voyage depuis le début du projet », les musiciens en herbe ont quand même trouvé le temps de donner deux concerts : Le premier dans le cadre bucolique de la vallée de l'Alme, à l'ombre du château Renaissance, le second au traditionnel repas de fête. « Où chaque discours sera ponctué d'un morceau musical », avait imaginé Dorothée Fischer, une des responsables du cercle culturel local qui a aussi reçu avec joie de jolis dessins, ceux des résidents du Centre médical Basile Moreau.

« Amitié sincère »

Après avoir paraphé le livre d'or de Büren, élus et bénévoles on fait l'éloge des relations entre les deux villes. À commencer par Jean-François Zalesny dont c'était le premier séjour là-bas : « Nous avons développé une amitié sincère au-delà des aspects formels et du caractère officiel des jumelages », s'est réjoui le maire. « C'est aussi une belle responsabilité pour ces jeunes de construire une réelle citoyenneté européenne.» Un ultime air festif des jeunes du Brass band fit alors naître des rappels enjoués : Pas de doute, les cuivres ont brillé de mille feux dans la patrie des musiciens.

...

x17e57

Ils ont signé le livre d'or de Büren : Debout, Eric Dubas (Chef des pompiers), Mathieu Chalange (professeur de musique) et Justine

Cuillerier (élève et membre du CMJ). Assis, Jean-François Zalesny (maire ) et Gilles Rousselet (président du Comité de jumelage).

ALBUM  PHOTOS





Mercredi 24 mai 2017

Elle  avait 20 ans en 1944 : Yvonne se souvient de la guerre

Née le 30 mai 1924, Yvonne Cosnier avait 15 ans lors de la déclaration de la seconde guerre mondiale.

Aujourd'hui à 93 ans, elle se souvient des longues années qui ont précédé la libération en août 44.

x17e50 x17e51

Ici aux côtés de son frère Paul, Yvonne Cosnier, née Delaune, garde un souvenir précis des événements de la dernière guerre.

 En septembre 1939, comment avez-vous appris l'entrée en guerre de la France contre l'Allemagne ?

Je travaillais dans les champs avec mon frère Paul quand ma mère est venue nous avertir en courant. C'est mon père qui l'avait lu, dans le journal que le facteur venait d'apporter à la ferme. On n'a pas été effrayé plus que ça : Mon père ne nous avait jamais dit du mal des Allemands. Blessé à la jambe en août 1914 et fait prisonnier, il avait passé toute la première guerre mondiale dans une raffinerie de sucre à Magdebourg. Mais quand les soldats allemands sont arrivés à Précigné en 1940, on n'était quand même pas rassuré : Nos parents craignaient qu'ils confisquent leur vélo ! En fait, on ne les a pas vus souvent, juste de temps en temps passer avec leurs camions sur la route de Morannes.

 Quel événement vous a le plus marquée durant toutes ces années d'occupation ?

Le bombardement de l'usine d'armement de Malpaire en mai 44, à 6 kilomètres de chez nous. Déjà, mon frère et moi avions été réveillés par un bourdonnement incessant, c'était le bombardement d'Aubigné-Racan, à cinquante km de distance ! Ensuite, un premier avion est passé pour lancer des sortes de fusées éclairantes, puis tous les autres sont arrivés, ils tournaient, les murs de la ferme tremblaient à chaque explosion dans un bruit assourdissant. Un autre souvenir, un bon celui-là : les représentations de théâtre organisées par l'école catholique. Les recettes permettaient d'envoyer des colis aux prisonniers. En plus, ça nous faisait une sortie, 8 km aller-retour à pied, on revenait vers minuit en chantant sur la route.

Comment avez-vous vécu le départ des soldats allemands durant l'été 1944 ?

Ça a été la fête toute l'après-midi. Il fallait au moins une occasion comme celle-là pour sortir en semaine. Le charcutier, il s'appelait Berrier, avait accroché une effigie d'Hitler à sa vachère, il l'a promenée jusqu'au soir en suivant l'Union musicale qui jouait la Marseillaise. Sommes toutes, nous n'avons pas trop souffert de la guerre, mes parents élevaient des poules et des cochons. En fait, le jour le plus triste dont je me souvienne, c'est quand l'Armée française est passée à la ferme en 39. Ils ont réquisitionné Mascotte, ma jument préférée, celle qui emmenait toute la famille à la messe le dimanche et au marché le lundi. « Pour traîner les canons », qu'ils ont dit. Les Allemands, eux en revanche, étaient sacrément bien outillés.

L'usine d'armement de Malpaire

Le printemps 1940 à Précigné



Mercredi 24 mai 2017

Amicale de l'école publique : 700 € pour la Ligue

x17e56

L'Amicale de l'école publique a remis un chèque pour l'antenne locale de la Ligue contre le cancer.

Pour l'Amicale de l'école publique, la veille de l'Ascension s'affiche depuis trente ans bientôt comme la soirée des bénévoles. Mercredi soir, Joël Brethomé n'a pas dérogé à la règle : « Ils l'ont bien mérité, souligne le président de l'ADEP, car il est difficile d'imaginer la quantité de travail que représente l'organisation du rassemblement side-cariste. » Et d'ajouter : « D'autant que malgré la concurrence des 24 heures du Mans, 2500 motards ont été accueillis lors de la grande balade du dimanche matin, ce qui correspond aux années précédentes pour cette 34e édition. »

Deux euros par casque

Depuis trois ans, la Ligue contre le cancer participe aussi à la fête : « L'amicale nous parraine en nous permettant d'installer notre stand », se réjouit Leïla Guendil. « De plus, Joël Brethomé propose aux motards de verser deux € par casque pour notre association », explique la responsable de l'Antenne du pôle Sarthe et Loir. Du coup, pas moins de 700 € sont tombés dans l'escarcelle de la Ligue lors du week-end pascal : « Leur générosité contribue à la poursuite de nos actions pour la recherche, la prévention et l'accompagnement du malade sur le secteur. »

La ligue contre le cancer



Dimanche 21 mai 2017

Plus de 60 exposants au vide-grenier « NHL »

x17e52 x17e53

Le Conseil jeunes tenait un stand de jeux et maquillage, tandis que les membres du Son et lumière étaient en nombre pour assurer le vide-grenier.

Trois lettres pour NHL, Notre histoire en lumière qui a pris le relais de Créatouva pour organiser le vide-grenier annuel : « Nous l'assurons cette année en dépannage en compagnie de quelques membres du Comité des fêtes », indique Bruno Morin. Le président du Son et lumière a pu compter sur toute l'équipe pour mener à bien cette première expérience : Répartition de soixante-trois exposants sur la nouvelle aire du camping, buvette et restauration à l'ombre des prunus : « La recette sera investie dans la technique du prochain spectacle. »

Sans doute échaudé par une précédente édition bien rincée, le Conseil municipal des jeunes avait choisi de s'installer sous le nouveau préau de bois : « Un lieu idéal pour pique-niquer en famille. » Signalé par les étendards de la commune, leur atelier maquillage a fait nombre d'heureux. À commencer par les membres du Son et lumière eux-mêmes, « bleus jusqu'au bout des ongles. »



Samedi 20 mai 2017

Son et lumière : Les figurants s'impliquent à fond

x17e54 x17e55

Feuillets à la main, les figurants du 8e Son et lumière ont répété leur rôle avec les accessoires d'époque.

En avril dernier, la 1re répétition du 8e Son et lumière avait permis de découvrir le nouvel espace scénique. Après avoir repéré les lieux, la centaine de figurants de « Pressigny 1720-1740 » a pris ses marques samedi après-midi : « La mise en place des accessoires a facilité l'implication de chacun dans son rôle », se réjouit Jean-Claude Delaune, metteur en scène. Tel Bertrand de Coligny qui joue cette année « un noble plutôt libertin qui a dépensé toute la fortune de sa famille ». Un personnage en phase avec le fameux « Après moi le déluge » du roi Louis XV dit pourtant « le Bien-aimé ».

Des indiens en attente de cavalerie

Ce siècle des Lumières qui danse au rythme des Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau, les acteur amateurs le font revivre en play-back après l'avoir enregistré : « Ils connaissent de mieux en mieux leur texte », se félicite Véronique Vivien qui a écrit le scénario avec Anne Donadio. « Avec plus de figurants, plus d'action et donc de théâtralité », cette 8e édition met l'accent sur les écarts qui se creusent entre les 3 classes de l'époque : brouettes pour les uns, carrosses pour les autres, « en attendant l'arrivée des chevaux montés par les indiens Hurons, lors de la répétition de juin. »

Spectacle le vendredi 1er et le samedi 2 septembre 2017 sur l'Espace des Rivauderies :

Tarifs préférentiels jusqu'au 1er juillet : Adulte, 12 €. Enfant (moins de 12 ans), 7 €. Groupe (10 personnes minimum), 10 €. Pass famille (2 adultes et 2 enfants), 34 €. Réservations aux 06 14 07 89 86, 06 26 46 07 35 et 06 38 74 17 21. Ou sur www.notrehistoireenlumiere.fr




Vendredi 19 mai 2017

La Bade : Une 2e Fête des Voisins réussie

x17e49 x17e48 x17e47

Fernand Pilorge à l'accordéon ainsi que les bénévoles apportent leur concours pour faire régner bonne humeur et convivialité à la Fête des Voisins.

« Implantée au cœur d'un quartier résidentiel et jouxtée par trois lotissements, la résidence services seniors de La Bade ne manque pas de voisins », souligne Céline Le Moal, directrice de l'établissement Espace et Vie. Vendredi soir à l'heure de l'apéritif, quelques-uns d'entre eux ont partagé cidre breton et petits-fours maison avec tous les Anciens. Accordéoniste dont le répertoire musical couvre nombre de succès du siècle dernier, Fernand Pilorge a de nouveau joué Hugues Aufray et les morceaux « musette » préférés de l'assemblée.

Les bénévoles mettent de l'ambiance

De quoi donner envie d'exécuter quelques pas de danse : Toujours alerte à 93 ans et fidèle à son habitude, Yvonne Cosnier a entraîné ses amis à en faire autant. Si les caprices du temps ont évincé les jeux de plein air du programme, « ce n'est que partie remise. » Un rendez-vous également prisé par les bénévoles de La Bade toujours prêts à épauler l'animatrice : « La Fête des Voisins participe à maintenir le lien entre les générations, explique Nadège Leloup, des écoles aux associations en passant par les habitants comme pour cette soirée. »

Résidence services seniors Espace & Vie - Le Clos de la Bade





Samedi 13 mai 2017

De belles retrouvailles aux 30 ans du judo

Dans le hall de la salle des fêtes, une expo photos qui capte tous les regards : Samedi soir, trente ans de judo

ont été célébrés en présence des pionniers. Grands moments d'émotion partagés par plus de deux cents

acteurs d'une grande aventure qui se poursuit. Une soirée martiale et festive à la fois.

x17e44b x17e45

Soirée festive ce samedi soir pour petits et grands du club de judo : Trente ans de souvenirs suivis de démonstrations et d'un repas dansant.

« Créé en 1986, le club a effectué sa première saison dès l'année suivante », raconte Jacques Étourmy. Et le premier président de mettre à l'honneur le bureau de départ : « Nous avions fixé deux conditions pour en faire partie, être membre de l'US Précigné et avoir un enfant qui pratiquait déjà », se rappelle-t-il. Pour la répartition de trois postes, « On a tiré à la courte paille » : Jean-Pierre Renaud, secrétaire, Jean Corbin, trésorier et lui-même ont ainsi été salués par une salve d'applaudissements reconnaissants.

Vingt ceintures noires

Car pas près de six cents adhésions ont été enregistrées depuis ces temps héroïques : « Trente-deux jeunes enfants ont bénéficié d'une initiation la première année », se souvient Gaëtan Ory. Et l'entraîneur originel du club de retracer son arrivée à Précigné : « Membre de l'USP omnisports, mon frère Charles m'a fait part du souhait de créer ce nouveau sport individuel à côté du tennis, pour étoffer le panel d'activités proposé aux jeunes. » Trois entraîneurs suivirent et pas moins de vingt ceintures noires.

Rayonnement tous azimuts

Douze d'entre elles ont répondu à l'appel d'Antony Rapicault, le président actuel. Et invitées à en découdre avec les nouvelles ceintures blanches : « Les petits de cinq ans sont ravis de faire chuter les grands», s'est-il réjoui. Un bonheur partagé par l'entraîneur en titre, tombé dans la marmite du judo dès son plus jeune âge : Mathias Étourmy a présenté entre autres démonstrations celle de Jade Marteau, « une de ces nombreux élèves qui ont fait briller les couleurs du club sur tous les tatamis de la région, depuis trois décennies.»

I

x17e46a

Premier entraîneur du club de judo en 1986, Gaëtan Ory ( à gauche ) a enclenché la formation d'une vingtaine de ceintures noires.

D'autres images de la soirée sur le site de l'USP judo




Samedi 13 mai 2017

Tennis : Frédéric Horpin retrouve son titre

x17e43

Damien Étourmy, Marivie Moreau, le vice-président Yannick Grall, Audrey Perchappe et Frédéric Horpin.

Démarré pendant les vacances de février « avec des poules qui permettent aux moins bien classés de faire des matchs », le tournoi interne du club de tennis a mis aux prises vingt-neuf hommes et quatorze femmes. Chez les dames, Audrey Perchappe l'emporte sur Marive Moreau, présidente de l'association, sur le score de 6/2 6/3. Tandis que Delphine Trudelle et Marie Moreau se hissent en demi-finale.

Trente-huit jeux

Même prestation de qualité chez Bastien Guillet et Cédric Horpin qui se sont inclinés devant les deux finalistes : À l'issue de pas moins de trente-huit jeux et au bout de trois heures, Frédéric Horpin est parvenu à s'imposer sur Damien Étourmy en 7/5, 6/7 et 7/6. Âgés de 39 et 40 ans, les deux joueurs ont déjà été titrés dans le passé, « mais la nouvelle génération arrive, les jeunes commencent à pousser ! »




Dimanche 7 mai 2017

Le 70e challenge Alain de Rougé à domicile

x17e42

De gauche à droite, André Carré, Thérèse Malabry, Anne-Marie d'Ussel, Annick Courtaugis, Paulette Franck et David Quartier.

L'œil rivé sur le « petit », le fier bouliste de bronze a beaucoup voyagé : « Cette compétition a été initié en 1947 par le Comte Alain de Rougé, député-maire de Précigné », indique Anne-Marie d'Ussel. Son challenge a posé ses valises à la société de boule de fort, après quarante ans de pérégrinations dans les clubs de la région : « La nouvelle réglementation a défini l'organisation d'un seul challenge par section, explique Annick Courtaugis, le choix de garder celui de la Grappe a rendu cette épreuve interne. »

La langue d'origine

D'où des inscriptions cantonnées aux sociétaires : « Seize équipes de deux se sont affrontées sur la piste », se félicite la présidente. Un anniversaire marqué par la victoire de Thérèse Malabry et André Carré, « lors d'une finale très disputée avec un score de 12-11, face à Paulette Franck et David Quartier. » Mais le Challenge Alain de Rougé continue de s'afficher comme un moment fort du calendrier bouliste, « grâce à la traditionnelle langue de bœuf que nous partageons à cette occasion », sourit Annick Courtaugis.

Vendredi 2 juin : finale du Challenge des Retraités



Samedi 6 mai 2017

2e édition de la décentralisation théâtrale : un succès

x17e13

Jean de La Fontaine a invité une jeune spectatrice sur la scène, pour participer au spectacle de la Compagnie de l'Eventail.

« Un très beau spectacle comme on en voit dans les salles parisiennes » : Ainsi s'exprime un spectateur enthousiaste à l'issue de la prestation de la compagnie de l'Eventail. Les danseuses baroques se sont en effet déjà produites sur des scènes prestigieuses de la capitale, comme l'Opéra Royal de Versailles ou encore le théâtre des Champs-Elysées. Programmées à Précigné dans le cadre de la décentralisation théâtrale, les fables à tiroirs ont enchanté une centaine d'habitants : « Dont la moitié des écoles et du centre médical Basile Moreau où sont intervenues Bérengère Bodénan et Anne Sophie Berring », se sont félicitées Marie Collet et Mathilde Lesage de l'association culturelle « l'Entracte. »

Les plus beaux costumes

Avec en fil conducteur l'interprétation de Nicolas David de la Houlala Compagnie, « un Jean de Lafontaine d'une grande prestance qui m'a fait songer à Pierre Brasseur et Fernandel à la fois », s'étonne encore cet ancien éberlué par la performance du comédien. Car au gré de ses fantaisies et aux rythmes de Vivaldi ou Haendel, l'homme a la perruque a emporté le public dans « l'univers des Beaux-arts, des belles-lettres et de la belle danse. » Mission réussie pour Marie-Geneviève Massé, chorégraphe : « Proposer un spectacle vivifiant s'adressant à tous, en choisissant les fables d'après nos plus beaux costumes tels ceux du paon ou des écrevisses. » Et un succès qui laisse augurer une 3e édition l'an prochain.

LE SPECTACLE EN  IMAGES



Vendredi 5 mai 2017

Yves Congnard troque le râteau contre un sac à dos

x17e11a x17e10

Félicité par Jean-François Zalesny, Yves Congnard  a ensuite annoncé partir en randonnée avec son épouse Maryline pour fêter la retraite.

« Si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier » : Ce proverbe d'un philosophe, Yves Congnard l'a fait sien depuis plus de quarante ans. Vendredi, « le touche-à-tout » de la commune a été honoré pour son départ en retraite : « Arrivé en 1982 à Précigné, vous avez traversé six mandats », a rappelé Jean-François Zalesny. Sujet de fierté pour tous, « vos efforts ont permis à notre ville d'obtenir sa première fleur en 2015 », a souligné le maire. Une activité tous azimuts prise en compte dans son attribution, « car vous avez été le premier à initier les handicapés à l'horticulture, au même titre que les enfants des écoles primaires et du Conseil municipal  jeunes. »

Soupe d'orties au menu

Mais Yves Congnard ne s'en est pas tenu à ces réussites sociales, grâce à une fibre écologique très avant-gardiste : « Précurseur, vous l'avez également été en instituant la gestion différenciée des espaces verts », s'est félicité le maire. Ainsi que dans l'abandon des produits phytosanitaires, « auquel il aura fallu habituer les Précignéens peu friands des herbes folles. » Des plantes que le jardinier municipal est même parvenu à faire déguster à ses concitoyens, épaulé par le CPIE (Centre permanent d'initiative pour l'environnement) : « Qui imagine vraiment l'étendue des tâches et donc des savoir-faire demandés à un agent technique communal, la liste est longue ! »

Qualifié à New-York

Chef des serres municipales, « Yves Congnard a ainsi su s'adapter au changement », a insisté Jean-François Zalesny qui prône la polyvalence. Aujourd'hui, « il termine sa carrière de baroudeur comme agent de maîtrise, de Châteaudun à Précigné en passant par Angers », sourit le maire. « Avec un détour par New-York cependant », précise en aparté le nouveau retraité : Car Yves a défendu les couleurs locales lors du marathon de 1997. Prochain défi sportif, « la randonnée de Stevenson. » Mais pour l'heure, lui et son épouse Maryline se consacrent à leurs sept petits-enfants dans leur nouvelle maison, « toute en bois, comme une grande cabane de jardin. »




Vendredi 5 mai 2017

Les fables de l'Éventail à la salle des fêtes

x17e08 x17e07 x17e09

Étroitement liée à la musique baroque, la «belle danse » des XVIIe et XVIIIe siècles évolue dans le cadre du merveilleux.

C'est le point d'orgue de ce que l'on a désormais coutume d'appeler « la décentralisation théâtrale ». Le Chevreau et le loup, le faucon et le chapon ou encore les deux médecins : les fables de La Fontaine et d'Esope vont revivre ce soir à 20 h 30 à la grande salle des fêtes de Précigné. Sous les traits de deux danseuses de la Compagnie de l'Eventail : Bérengère Bodénan et Anne-Sophie Berring qui avaient déjà dispensé leur art dans les deux écoles ainsi que les maisons de retraite de Précigné.

Humour et grosses peluches

Mais ce soir, elles seront accompagnées du comédien Nicolas David de la Houlala compagnie, guest star paré lui aussi d'un somptueux costume. De pittoresques personnages qui vont transporter le public dans un univers festif et enjoué : Musiques et danses baroques apporteront cette fantaisie du siècle de Louis XIV, sans omettre l'humour omniprésent pour traiter des sujets toujours d'actualité. Et fables obligent, sous les déguisements d'animaux très étonnants pour la grande joie des enfants.

« Fables à tiroirs » samedi 6 mai à 20 h 30 à la salle des fêtes : Tarifs 5 €, réduit 3 €, à partir de 5 ans.

i



Dimanche 30 avril 2017

Record de participation au tournoi de judo

x17e01a  x17e02

À sept ans tout juste et fille de Mathias l'entraîneur, Jade Étourmy a reçu la médaille d'or des mains d'Adrien Renot, judoka 1re Dan de La Milesse.

Près de deux cents jeunes judokas en ont décousu ce dimanche sur les tatamis de la salle Robert Courtaugis : « Ce qui correspond à vingt-quatre clubs pour la Sarthe », se félicite Mathias Etourmy. Et l'entraîneur de Précigné de souligner : « Notre tournoi annuel s'élargit désormais aux départements limitrophes, à commencer par le Maine et Loire et Durtal cette année. »

Fort de trente-quatre jeunes locaux en lice, le club de Précigné se hisse une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium : « Le nouveau classement des meilleurs en combat nous permet de garder le trophée », se réjouissent les judokas. Plus imposante de toutes, la coupe de la Municipalité est ainsi allée au club de Loué, brillant deuxième juste devant le JC Sablé.

i

x17e06 x17e05

Prise d'assaut, la coupe de la mairie a fait des heureux. Tout comme la tombola dont les gagnants ont été annoncés par la président Antony Rapicault.

La page Facebook du club

Le site du judo à Précigné
i

i


Vendredi 28 avril 2017

50 marcheurs à « La rando des 3 maires »

x17d52

Encadrée comme à l'accoutumée par l'Association Promenade-Nature, la rando a parcouru 8 km dans les pas de Joël Langlais.

Troisième du nom sous le mandat en cours, la randonnée semi-nocturne du Conseil municipal jeune a rassemblé une bonne cinquantaine de marcheurs dans la forêt de Pincé : Ceux qui guettent le saut d'un chevreuil ou contemplent le coucher du soleil. Appareils photos en main, ils étaient accompagnés par les conseils juniors de deux villages voisins, Louaille et Notre-Dame du Pé : « C'est une excellente façon d'échanger sur les actions menées », argumentent les édiles en herbe.

Un bon moyen aussi de faire tomber quelques sous dans l'escarcelle du CMJ : « Car tous les enfants feront un voyage à Paris en septembre », annonce Madeleine Esnault. Et l'adjointe aux affaires scolaires de préciser : « Le comité de pilotage leur a soumis plusieurs propositions d'activités, ils ont choisi la visite du Sénat. » En prime, une petite balade en bateau-mouche, « pour apercevoir l'Assemblée Nationale de la Seine, entre autres monuments historiques de la République. »

x17d52a x17d52b

Aux inscriptions : Hugo Métivier et Anne-Lise Dubas. Les trois maires juniors ont échangé sur leurs conseils respectifs :

Tiphaine Lenogue de Précigné, Rose Coudreuse de Louailles et Manon Chartier de Notre-Dame du Pé.

i

i

i

Vendredi 28 avril 2017

Danse baroque : Une journée enchanteresse

x17d53 x17d54

Pas de danse baroque intergénérationnels et ambiance très XVIIe siècle, ce vendredi dans la grande salle d'animation de La Bade.

« Une journée tous ensemble », danseuses à la compagnie l'Eventail, Anne-Sophie Berring et Bérengère Bodénan l'avait promis à leurs élèves : Enfants des écoles, retraités de la Bade et résidents de Basile Moreau, tous ont célébré « la belle danse » vendredi dernier. À commencer dès neuf heures « par un échauffement commun qui a fait naître une belle complicité », ils étaient en effet pas moins de cent vingt à joyeusement se mouvoir aux rythmes lents et sereins de la danse baroque.

Vers le spectacle de la compagnie de l'Eventail

Suivirent quatre ateliers « où les groupes étaient mélangés en vue du spectacle de l'après-midi » : Et la musique du grand Vivaldi a fait le reste : « Une première très réussie » pour Marie Collet de l'association l'Entracte. Et une journée lumineuse pour la danse du Roi-Soleil qui a enchanté les cœurs et les corps, toutes générations confondues : « Le spectacle du samedi 6 mai à la salle des fêtes viendra couronner cette deuxième édition de la décentralisation théâtrale. »

x17d55 x17d56

Devant les Anciens ravis par tant d'originalité joyeuse, les élèves des écoles primaires ont aussi mis en scène des fables de La Fontaine.

« Fables à tiroirs » samedi 6 mai à 20 h 30 à la salle des fêtes : Tarifs 5 €, réduit 3 €, renseignements et réservations au 02 43 62 22 22.

Le reportage de LMtv

i

i


Mercredi 26 avril 2017

Les judokas de Sablé Sport Santé assurent

x17d51

Encadrés par Mathias Étourmy et Marion Saint-Mézard, les judokas de la SASSA avec leur première médaille.

Association sportive en faveur des jeunes ou adultes à besoins particuliers, la SASSA (Sablé Sport Santé) tend à favoriser l'insertion sociale de ses membres. Un objectif primordial désormais atteint sur les tatamis de Précigné : « Depuis six saisons que la convention de partenariat a été signée, indique Mathias Étourmy, le succès rencontré nous a conduit à constituer un deuxième groupe. » Car les judokas du mercredi matin progressent toujours et encore : « Ils commencent par les exercices de développement moteur et les jeux de mouvement, poursuit l'entraîneur du club, puis pratiquent le judo à part entière. »

Au point même de rejoindre les cours classiques du mercredi après-midi : « Comme Samuel qui sera bientôt accompagné par Florence », se réjouit Mathias. Une intégration couronnée début avril, lors du dernier championnat régional de sport adapté à Angers : « Quatre de nos participants ont glané une médaille, Sylviane et Dominique se sont classés premiers en technique, tandis que Damien et Samuel sont montés sur la plus haute marche du podium en combat. » Initiée l'an passé par le club, la découverte de la compétition leur a ainsi permis d'être sélectionnés pour les Championnats de France, le 8 mai prochain à Rouen.

Tous les évènements du judo sont sur Facebook




Vendredi 21 avril 2017

Le policier municipal sera épaulé par l'ASVP

x17d49 x17d48a

 Bernard Belkadi, policier municipal et Valérie Cavaleiro, Agent de Sécurité Voie Publique, entre Louis Dobert et Jean-François Zalesny.

« Il y a bien dû y avoir un garde champêtre dans le temps, mais un policier jamais » : Vendredi matin, le premier du nom a été accueilli par le bureau municipal au complet. Accompagné par Louis Dobert, premier adjoint au maire du Bailleul, Bernard Belkadi s'est ainsi présenté en uniforme flambant neuf, gilet pare-balles et pistolet à la ceinture : « Notre policier est armé bien entendu, en tant que brigadier-chef », a précisé Jean-François Zalesny. Et le maire de Précigné d'ajouter « C'est un ancien militaire qui connaît le boulot. »

Ses fonctions ? « Il ne s'agit pas seulement de faire respecter la zone bleue, mais aussi d'intervenir sur toutes les infractions. » Ainsi sont concernés aussi bien le vandalisme, que toute faute de comportement à pied ou à bord d'un véhicule. Toutefois, le premier magistrat ne cache pas sa priorité, en l'occurrence le stationnement : « Trop de voitures tampons occupent les places dans la journée, il existe des parkings. » Dont celui tout récent de la rue de Durtal, bientôt équipé de caméras de surveillance.

Autre problème récurrent, « les véhicules qui se garent dans les zones de dégagement et qui bloquent la circulation » : Les contrevenants seront désormais verbalisés. De même, le contrôle de la vitesse fera partie des missions de Bernard Belkadi, dans l'attente de l'installation de coussins berlinois rue de Morannes. Il assurera une dizaine d'heures par semaine « et de façon aléatoire, ce ne sera pas toujours au même moment. » De plus, le policier municipal partage son temps avec Le Bailleul et Louailles.

C'est pourquoi l'emploi du temps de Bernard Belkadi sera complété par celui de Valérie Cavaleiro : « Secrétaire à l'urbanisme, elle prendra sept heures par semaine les fonctions d'ASVP. » Autrement dit Agent de sécurité de la voie publique : « Le fait qu'elle soit à proximité du centre-ville lui permettra d'agir très rapidement », a souligné le maire. La convention pour une Police Pluricommunale désormais signée, le maire a mis en garde ses administrés : « La zone bleue entre en fonction aujourd'hui, attention aux gendarmes. »

L'histoire de la Maréchaussée à Précigné




Jeudi 20 avril 2017

Centre de loisirs : des vacances sous le signe de la culture

x17d46 x17d47

Au centre de loisirs de Précigné : épervier pour les grands et jeux de société pour les petits, après avoir beaucoup bougé grâce à Zoom Dada.

Pour cette troisième édition dans le cadre de la Communauté de communes, le centre de loisirs accueillait une trentaine d'enfants dont dix de Précigné : « Tous ont élu un livre puis effectué une création à partir de l'histoire », indique Sandra Pellerin. « Les grands se sont ainsi amusés à customiser une cage à oiseaux », poursuit la directrice du CLSH. Et lors des derniers jours des vacances, « les plus jeunes ont réalisé des cadres avec photos en souvenir de la danse. »

Une valse à mi-temps

Car des ateliers mis en place par la Compagnie de l'Eventail leur ont permis de s'initier à cet art : « Ce qui leur apprend à respecter les consignes et à être attentifs. » Danseur du spectacle Zoom Dada, Ilias Mjouti est ainsi intervenu auprès de tous les centres de loisirs du secteur. Et c'est sur des airs de hip-hop que les grands de 6-11 ans ont terminé les vacances de Pâques, « après plusieurs rencontres récréatives avec les adolescents sur Sablé-sur-Sarthe. »

Réunion d'information sur les grandes vacances : Vendredi 28 avril 2017

à 18h30 - Ecole de La Voutonne (Restaurant scolaire) – 72300 Précigné





Dimanche 16 avril 2017

Un week-end sur trois roues convivial et solidaire

x17d42  x17d43

Ambiance d'enfer sur le site des Lices... Président du CLPE, Mickaël Poussin ( à g. ) a confié son fils à la famille Jeannette-Moulin de Caen.

De Lille ou de Brest, de Metz ou de Nantes, Près de 90 side-cars ont répondu à l'invitation de Joël Brethomé : « Difficile de les compter tous, des attelages locaux nous ayant rejoint le jour-même », indique le président de l'école publique. Quant aux solos surgis ce matin de Pâques pour escorter le convoi, même petit problème de calcul : « On avance le chiffre de 2500 », se sont réjoui les bénévoles. D'où un long serpent d'une dizaine de km de long qui a sillonné la campagne environnante, salué par des villageois heureux et présents partout sur le bord des routes.

Une mécanique bien huilée

Car une fois de plus, le 34e rassemblement side-cariste n'a pas dérogé à sa règle : « Créée en 1983 par Gilles Frénéhard, instituteur de CE1 à l'école publique pour promener ses élèves, la balade embarque aussi depuis longtemps des retraités et les résidents de Perce-Neige », rappellent les anciens. Tel Daniel alias Papy, venu de Châteaubriant à bord de son inusable attelage BM : « On ne se lasse pas d'une manifestation comme celle-là, tant la convivialité est au rendez-vous chaque année.» Avec en guise de final, un feu d'artifice applaudi par une foule... « innombrable ! »

i

x17d44  x17d45

 Daniel dit Papy a vu le rassemblement side-cariste évoluer depuis des années, jusqu'à être escorté désormais par de modernes amazones.

i

i

i

i

Samedi 15 avril 2017

Tout le centre Basile Moreau sur trois roues

x17d30 x17d31

Les résidents ne cachent pas leur joie de faire un tour de side-car, qu'i soit russe ( à g.) ou japonais comme ci-dessus celui du Précignéen Claudy Lehay.

« Ils arrivent ! » Dans la cour du centre Basile Moreau, plus de quarante résidents guettent avec impatience l'arrivée des side-cars : « Tous les services participent à la balade », se réjouit Martine Rossi. D'ailleurs, l'aide-soignante a aussi son siège qui l'attend dans un « panier ». Une vingtaine d'attelages vrombissants vont ainsi les promener au ras du bitume.

« Nous allons faire deux ou trois tours pour emmener tout le monde, environ huit kilomètres dans la campagne de Notre-Dame du Pé », indique Roger Malabry, membre de l'Amicale de l'école publique. Et c'est parti. Sauf pour un side-car rouge des années 80 qui peine un peu au démarrage : Normal, s'il est fidèle au rendez-vous du « Prévent » depuis plus de trente ans !

 x17d33  x17d32

Au moment du départ : Des résidents de Sablé sont venus se joindre à ceux du Centre Basile Moreau pour partager la gaieté de la balade de Pâques.

Le nouveau site du centre médico-social Basile Moreau




Jeudi 13 avril 2017

Les jeunes judokas révisent en jouant

x17d29b x17d29a x17d29c

Les jeunes judokas du club mettent à profit les vacances pour entretenir leur forme physique en vue du prochain tournoi annuel.

Mise en place à l'intention des jeunes judokas de six à neuf ans, la journée de stage de jeudi dernier a été consacrée à des révisions : « Un bon entraînement pour les passages de ceinture qui arrivent à grands pas », résume Mathias Étourmy. Outre les exercices au sol et les combats en salle figuraient également des jeux comme le relais : « Car cette journée s'affiche avant tout comme un moment convivial pendant les vacances », souligne l'entraîneur épaulée ce jour-là par Solène Mercier.

Trente bougies à souffler

Et aussi une bonne façon de préparer le tournoi annuel qui se déroulera le dimanche 30 avril : « Plus de deux cent cinquante jeunes combattants sont attendus sur les tatamis de Précigné, indique Anthony Rapicault, ce qui représente une trentaine de clubs dont celui de Durtal. » Un calendrier bien étoffé puisque suivra le 13 mai une grande fête pour les trente ans du club : « Une soirée anniversaire ouverte à tous », précise le président. Au programme, repas, danses et démos de judo bien sûr.

Le site Internet du club de judo



Ce week-end de Pâques à Précigné

Rassemblement side-cariste : Tout le programme

x17d27 x17d29 x17d28

Les bénévoles et les side-caristes, fin prêts pour la grande balade dominicale dont la pause méridienne s'effectuera à Chantenay-Villedieu.

Trente-quatrième du nom, le rassemblement side-cariste du week-end de Pâques débute aujourd'hui : « L'amicale de l'école publique est prête à accueillir les attelages et le public dès ce samedi au terrain de camping », souligne Joël Brethomé. Suivra vers 14 h 30 le traditionnel baptême pour les résidents du centre Basile Moreau. « Cette première journée se terminera par un barbecue puis une soirée DJ gratuite et ouverte à tous », indique le président de l'Adep. Et d'ajouter : « C'est l'occasion pour les habitants de Précigné et alentours de découvrir des machines toujours plus originales. »

Le départ de la grande balade sera donné le dimanche à dix heures sonnantes : « Autour de soixante-dix kilomètres avec une halte pique-nique à Chantenay-Villedieu, » précise Joël Brethomé. Elle emmènera comme à l'accoutumée les enfants des écoles, les anciens et les handicapés de Perce-Neige. À son retour vers 14 h 30 à Précigné, chacun pourra déambuler sur un site aux multiples activités : « S'y tiendra pour la première fois une bourse d'échanges pour les pièces de motos. Sur place, le décorateur du Son et lumière : « Dominique Renoult présentera ses peintures en trompe-l'œil. »

De retour aussi sur le site des Lices, La ligue contre le cancer tiendra son stand pendant les deux jours du rassemblement. « Un groupe de percussionniste animera le quartier du camping par secteurs, avant la soirée tartiflette et l'incontournable feu d'artifice au stade. »

Le parcours du dimanche 16 avril : Départ de Précigné à 10 h, La Chapelle d'Aligné, Louailles, Parcé, Avoise, Tassé, Chantenay-Villedieu (pique-nique), Asnières-sur-Vègre, Juigné, Sablé, Retour sur Précigné à 14 h 30.

La carte  du circuit du 16 avril



Dimanche 9 avril 2017

Près de 100 kg de truites au fond de l'onde

x17d22 x17d23

Les anciens ont assuré, tandis que la jeune Marie a été félicitée de sa belle prise par Philippe Barré, président de l'association Pêche-loisirs-détente.

Creusé par les membres de l'association « Pêche-loisirs-détente » en 2004, l'étang du Bas-des-Landes accueille chaque année de nombreux pêcheurs au printemps. Alimenté par une source naturelle et bordés de grands peupliers, il a servi ce dimanche de cadre enchanteur aux exploits de nombre d'entre eux : « Une bonne cinquantaine dont six enfants », s'est félicité Philippe Barré. Le président et ses associés avaient déversé la veille quarante kilos de grosses truites de presque un kilo et cinquante de petites, « les portions de trois cents grammes ».

10 sur 10 pour les anciens

D'où des allures de pêches miraculeuses sur les coups de huit heures : «Tout le monde arrive en même temps, sachant que les plus grosses prises se font dans les premières minutes, sourit Philippe Barré, certains sont même sur les lieux dès l'aurore. » Du coup, « les plus habiles parviennent au quota fixé à dix poissons dès le milieu de la matinée. » Et c'est Marcel Binet qui fut le premier de tous à l'atteindre : l'ancien président de l'AAPMA, association qui regroupe les pêcheurs de Précigné, Pincé et Saint-Denis d'Anjou... « À tout seigneur, tout honneur ! »




Vendredi 7 avril 2017

De vrais futurs athlètes à la maternelle de la Voutonne

x17d19 x17d20 x17d21

Encadrés par les CM2 à l'extérieur comme en salle, les petits de la maternelle publique ont montré de réels capacités pour l'athlétisme.

Comme pour célébrer le dernier jour de classe avant les vacances de Pâques, le stade a rassemblé vendredi plus d'une cinquantaine d'enfants de l'école de la Voutonne. Loin de se cantonner à la salle de psychomotricité, les moyennes et grandes sections ont participé à dix ateliers d'athlétisme : « Sauter, lancer et courir », tel était le thème de cette matinée sportive mise sur pied par Pierre Golias, le conseiller pédagogique.

L'important c'est de participer

L'objectif ? « Moins celui de la performance que ceux de partage et d'entraide », soulignent les deux maîtresses, Anne-Marie Léveillé et Sabrina Beauté. Car les grands de CM2 d'Emmanuel Dehoux ont joué les moniteurs auprès de leurs camarades plus jeunes : Une rencontre qui ne concernait que la maternelle de Précigné, « donc à petite échelle et sur place en plus, ce qui a rendu ces jeux athlétiques très sympathiques.»

Inscriptions en maternelles : Sylvie Guyard au 02 43 92 34 60.

i

i



Jeudi 6 avril 2017

Le Conseil  jeunes s'intéresse aux vampires

x17d16 x17d17

Marek Banasiak a présenté un diaporama sur les chiroptères et deux films où les chauves-souris de Précigné tenaient la vedette.

C'était une promesse de Tiphaine Lenogue récemment élue nouvelle maire junior : « Participer à la protection des espèces en voie d'extinction, dont les chauves-souris de la commune. » Animateur au CPIE (Centre permanent d'initiative pour l'environnement), Marek Banasiak a déroulé jeudi un diaporama devant le conseil municipal des jeunes. « Non, elles ne s'accrochent pas dans les cheveux, a-t-il d'abord répondu à une élue inquiète, ce sont des légendes d'autrefois. » Par contre, « il existe bien une espèce qui se nourrit de sang, mais elle vit en Amérique du sud », a-t-il souligné au soulagement général.

Un anti-moustique naturel

Car ces animaux très utiles font encore l'objet de préjugés : Pour les battre en brèche, l'animateur a aussi présenté deux films sur les espèces de Précigné, « une quinzaine dont deux classées au niveau européen, le grand rhinolophe et le murin à oreilles échancrées. » Et une colonie qui s'installe aux beaux jours dans l'ancien local infirmier : « Avec plus de mille individus, c'est la première de la Sarthe », a-t-il indiqué. Combien d'insectes mangent-elles en une saison ? « Soixante mille par chauve-souris, dont beaucoup de moustiques. » Les jeunes élus ont vite fait les comptes : « L'été, on peut dormir la fenêtre ouverte alors ! »

CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir

Sur Facebook

6e randonnée semi-nocturne du CMJ : Vendredi 28 avril, 18 h 45 au parking de la piscine.




Jeudi 6 avril 2017

Du pastel aux temps d'activités périscolaires

x17d13

Les séances étaient assurées par Jean-Michel Lelarge et Sylvie Carpentier, les TAP étant supervisés par Miguel Piniau.

Artiste amateur féru de natures mortes, Jean-Michel Lelarge exposera bientôt ses œuvres à l'Espace Molière. Mais en attendant, ce pastelliste de Précigné a décidé de partager bénévolement sa passion avec les élèves de CM2 : « Cinq séances où les enfants se sont familiarisés avec les craies d'art pour des études de fruits », explique cet admirateur de Teilhard de Chardin. Ce jeudi, Tous sont repartis avec leur tableau sous le bras, mais aussi une tour Eiffel.

En parallèle en effet, Sylvie Carpentier a proposé aux huit élèves la construction de l'emblème de la capitale, « à partir d'une maquette achetée là-bas. » Chacun l'a décoré à sa guise, comme Zoé « avec les noms de tous les monuments de Paris. » Les TAP fonctionnent par périodes de trois semaines et privilégient la variété : « Au troisième trimestre sont prévus des sports d'équilibre et le retour à des jeux traditionnels comme la gamelle », avertit Miguel Piniau.

x17D34 x17d35 x17d36 x17d37 x17d38 x17d40 x17d39 x17d41

Les tableaux des enfants sont exposés à l'espace Molière jusqu'au lundi 24 avril.



Mercredi 5 avril 2017

À la Bade : C'est Pâques avant l'heure

x17d11b x17d12

Lily-Rose, Nolan et Naël ne sont pas peu fiers d'être les premiers à dénicher les œufs soigneusement cachés par les Anciens.

Avec quelques jours d'avance, les cloches sont passées mercredi matin au-dessus de la Bade. Pas moins de deux cents œufs ont ainsi atterri sur les pelouses de la résidence seniors. Aussitôt prévenus, les enfants de maternelle s'y sont rendus pour une joyeuse récolte : Ils étaient presqu'une centaine d'élèves de la Voutonne à participer à cette chasse à l'œuf qui a lieu depuis trois ans déjà

Rencontre entre générations

Derrière cette mise en scène enchanteresse, les personnes âgées qui ont déversé leur panier dans les jardins de la Bade : « Cette matinée rentre dans le cadre des rencontres intergénérationnelles », rappelle Nadège Leloup, animatrice. Une fois les poches pleines de chocolats, les petits ont fait d'autres heureux en piochant les tickets gagnants d'une tombola, celle du Conseil local de parents d'élèves.

Résidence services seniors Espace & Vie - Le Clos de la Bade

i

x17d24


Lundi 3 avril 2017

À la Mairie : des secrétaires en high-tech

x17d18 x17d04

Nouveau décor pour Sylvie Jeune, Valérie Cavaleiro, Emmanuelle Deforge, Marie-Noëlle Tendron et Catherine Lépicier (abs. sur la photo).

Suite à la multiplication des départs en retraite, une nouvelle génération de secrétaires a fait son apparition dans les locaux de la République : À l'exception de Sylvie Jeune, comptable et « mémoire » des petites nouvelles, toutes ont été embauchées ces dernières années. À commencer par Marie-Noëlle Tendron qui occupe désormais le fauteuil laissé vacant par Monique Lelarge. Directrice générale des services, la jeune femme a suscité des changements notables, dont la récente sécurisation des espaces s'affiche comme l'aboutissement.

Un casque audio pour répondre aux appels

Et si lematériel informatique a eu la primeur d'une rénovation, suivit rapidement un nouvel aménagement de l'accueil où chacune d'elles se relaie : « Tout le personnel a mis la main à la pâte, se réjouit Marie-Noëlle, aussi bien les agents techniques pour le mobilier que les jardiniers municipaux pour les plantes vertes. » Outre l'amélioration concernant les personnes à mobilité réduite, un réel confort de travail en a résulté : « Comme le casque audio pour téléphoner, et non pour écouter de la belle musique », sourit la directrice générale.




Dimanche 2 avril 2017

Les motards ont sécurisé le circuit pascal

x17d10 x17d11a

Dirigée par Joël Brethomé depuis 1989, l'Amicale peut compter sur ses membres pour préparer le 34e rassemblement de Pâques.

Quelques attelages et beaucoup de motos ce dimanche sur la place Saint-Pierre : Comme tous les ans au printemps, les motards sont sortis d'hibernation pour reconnaître le circuit de Pâques. D'où un entrain que Nicolas Denis s'est ingénié à tempérer : « Roulez tranquille, les gendarmes vous attendent au tournant et nous ont prévenus », a insisté le vice-président de l'Amicale de l'école publique. Des consignes bien suivies par la majorité des quelque trois cents pilotes qui ont suivi le groupe de side-cars. Tous ont fait halte au plan d'eau de Chantenay-Villedieu, avant de participer au retour « au recrutement des volontaires chargés de sécuriser toutes les intersections du parcours du 16 avril. »

Deux sous pour la communale

La « balade des gens heureux » emmènera de nouveau les enfants ainsi que les anciens et les handicapés. Avec du changement toutefois pour cette 34e édition : « Le show mécanique sera remplacé cette année par une bourse d'échanges », a annoncé Nicolas Denis. « Et il sera demandé deux € par casque à tous les solos. » La raison ? « Du fait des conditions climatiques désastreuses de l'an passé, l'Amicale n'a pu contribuer cette année au financement des projets de l'école publique. » Car les « Trois jours des trois roues » permettent entre autres aux petits élèves de la Voutonne de partir en classe de découverte, « grâce à la générosité des motards qui reste, elle, inchangée depuis plus de trente ans. »

Le circuit : Précigné, La Chapelle d'Aligné, Louailles, Parcé, Avoise, Tassé, Chantenay-Villedieu (pique-nique), Asnières-sur-Vègre, Juigné, Sablé, Précigné. CARTE




Samedi 1er avril 2017

8e Son et lumière : Les voix dans la boîte

x17d08 x17d09

Metteur en scène du Son et lumière avec Ghislaine Pichon, Jean-Claude Delaune a donné le ton aux séances d'enregistrement.

« Pour cette 8e édition, le bureau a choisi d'utiliser les vraies voix des personnages », indique Jean-Claude Delaune. Et le metteur en scène de préciser : « Ce procédé permet de bien les imprégner dans leur rôle, pour améliorer plus encore la qualité de l'interprétation. » Ainsi toute la journée de samedi, dix-huit figurants ont défilé devant le micro, « sans oublier le narrateur qui a le texte le plus long, bien entendu. » De son côté, Bruno Morin pousse les curseurs : « Ne restera plus qu'à caler les enregistrements avec la musique », résume-t-il. Car le président fait aussi office d'ingénieur du son, et ce depuis le tout débuts de l'aventure en 2010.

Un inconnu dans de beaux draps

Une technique bien rodée pour un spectacle toujours plus original : « Plus de cent figurants, une cavalerie omniprésente, des danses et un invité hors du commun », promet l'affiche. En effet, « Pressigny 1720-1740 » mettra en lumière de nouveaux costumes, ceux du règne de Louis XV. Acrobates pour l'occasion, les cavaliers du Centaure joueront aux Indiens, tandis que Danse Mania fera virevolter de somptueuses robes sur les parquets. Et premier du genre dans un scénario, « le fantôme de service tiendra le public en haleine jusqu'à la dernière minute ». Mais bien réelles, les voix du XVIIIe siècle revivront les 1er et deux septembre prochains.

Tarifs préférentiels jusqu'au 1er juillet : Adulte, 12 €. Enfant (moins de 12 ans), 7 €. Groupe (10 personnes minimum), 10 €. Pass famille (2 adultes et 2 enfants), 34 €. Réservations aux 06 14 07 89 86, 06 26 46 07 35 et 06 38 74 17 21. Ou sur www.notrehistoireenlumiere.fr





Vendredi 31 mars 2017

La maternelle de la Voutonne vise l'Ecolabel

x17c79 x17c80

Les institutrices ont fait visiter les classes aux enfants et leurs parents : à gauche Sandrine Millet pour les PS, à droite Sabrina Beauté pour les MS/GS.

Lors des portes ouvertes de l'école maternelle vendredi après-midi, une quinzaine d'inscriptions a été enregistrée : « Ce qui porte à 265 élèves nos effectifs prévisionnels pour la prochaine rentrée en comptant les plus jeunes, primaire inclus », souligne Sylvie Guyard. Dans le même temps, « trente-six enfants de CM2 rejoignent le collège », précise la directrice qui accueille aussi deux nouveaux enseignants en septembre. Les futurs élèves ont ainsi découvert leur première école, tandis que les institutrices expliquaient les projets aux parents.

Les enfants ont fait leur cirque

« Toutes les classes viennent d'assister au spectacle du cirque Médrano, aboutissement du travail du deuxième trimestre », a indiqué Sabrina beauté, institutrice de moyennes et grandes sections. « Deux classes visiteront bientôt un moulin après avoir planché sur la fabrication du pain, deux autres se rendront au musée des arts primitifs ou la galerie sonore d'Angers », complète Sylvie Guyard. Point fort de la « communale », l'actuel projet d'école « vraiment tourné vers l'obtention de l'Ecolabel, il vise à faire de nos élèves des citoyens avertis et responsables. »

i

x17d05 x17d06 x17d07

Couronnement d'un trimestre de travail sur le sujet, les maternelles de la Voutonne ont assisté au spectacle du cirque Médrano à Angers.

Les inscriptions à l'école maternelle de la Voutonne se poursuivent : 02 43 92 34 60.



Jeudi 30 mars 2017

Vote du budget : 3 questions à Jean-François Zalesny

x17d01 x17d02

Jean-François Zalesny fait un bilan de la municipalité à mi-mandat avec Arnaud de Panafieu, adjoint chargé des finances.

1. Quel bilan faites-vous des actions menées depuis 2014 ?

Les travaux importants du mandat précédent ont été achevés, comme l'école de la Voutonne, la garderie, la maison médicale et la nouvelle bibliothèque. Idem pour le carrefour de la route de Pincé, ainsi que l'assainissement de la rue de Rivauderies. Une fois les comptes stabilisés furent relancés les investissements essentiels : modernisation de l'informatique à l'école et mise en place des TAP. Côté associations, la municipalité a fait l'acquisition de barnums et frigos. À noter aussi l'enfouissement des réseaux rue de Morannes, la prolongation et la rénovation des réseaux d'assainissement collectif. La station d'épuration a été mise aux normes, sans oublier la création du parking rue de Durtal. Les missions qui incombaient à la CdeC ont été redéployées : L'accueil de loisirs, le portage des repas, la médiathèque. L'amélioration de la sécurité de nos employés fait aussi partie de l'investissement, au niveau de l'accueil, de l'outillage et des vêtements de travail. Tout ça s'est fait dans la sérénité grâce la bonne cohésion qui règne chez le personnel. La totalité des investissements de 2014 à 2016 représentent 3 millions d'euros.

2. Quels chantiers le budget 2017 va-t-il permettre de lancer ?

Un budget de 1 100 000 € a été prévu : En plus des chantiers habituels pour la mairie, les écoles et la piscine. 66 000 € concernent les travaux sur le foyer communal. Une enveloppe de 110 000 € est réservée pour l'ancienne bibliothèque et le local de l'association théâtrale. Question voirie : Une liaison entre le parking et le lotissement des Loges, ainsi qu'entre les écoles et le terrain de sport. Des trottoirs verront le jour route de Pincé. Et le nouveau parking sera équipé d'une vidéosurveillance. Est programmée l'extension du réseau d'assainissement : A la Vairie pour 3 maisons et route de Pincé pour 8 logements. La signalétique et la zone bleue dans le centre bourg iront de pair avec la présence d'un policier municipal.

3. Pourrez-vous réaliser d'ici la fin de votre mandat le programme d'investissements prévu en 2014 ?

C'est bien notre intention : Cette année démarre la restauration du pignon de l'église. Le futur bâtiment associatif des Rivauderies va faire sous peu l'objet d'un sondage auprès des responsables concernés. Au-delà de notre programme, Une étude de faisabilité d'un assainissement collectif à la Cité d'Alsace est en cours. Même chose pour le rachat de parcelles dans la zone des Cordeliers : Avec l'ambition, à plus long terme, d'y installer des logements sociaux de plain-pied pour nos seniors et dynamiser le centre-ville.

Compte-rendu du Conseil municipal du 30 mars

i

i



Jeudi 30 mars 2017

La marche des oubliés fait étape à Précigné

x17d14 x17d15

Les marcheurs de l'APF (Association des paralysés de France) ont des revendications plein leurs sacoches.

Comment faire entendre la voix des exclus à la veille des élections ? En sillonnant les grandes villes et parcourant la campagne « à la vitesse d'un limaçon. » Ainsi étaient-ils quatre à s'élancer le samedi 25 mars pour une marche revendicative, de Nantes à Paris en passant par Précigné. Ambassadeurs de tous les oubliés, Jean-Pierre, Philippe, Yoann et Nicolas ont fait halte ce jeudi à la salle des fêtes : Reçus par les adjoints en charge du social et de la communication, les quatre mousquetaires de l'APF sont déterminés à porter leurs revendications jusqu'au cœur de la capitale. Celles des personnes en situation de handicap, « et de tous les exclus en général.»

Des étapes de 40 kilomètres

En  vélo-béquilles ou hand-bike, escortés d'un minibus décoré aux couleurs de cette initiative citoyenne, les quatre courageux marcheurs ne passent pas inaperçus sur les petites routes du terroir : « Tous les jours, des cyclistes nous accompagnent un bout de chemin », se réjouit Yohann Durand. Mais aligner une trentaine de kilomètres par jour réserve parfois des surprises, « quelques galères avec la réparation du matériel, mais aussi beaucoup de moments inoubliables chaque soir, quand nous échangeons nos expériences dans un nouvel hébergement. » L'arrivée officielle est prévue le 11 avril à Paris, « au Trocadéro, sur l'Esplanade des Droits de l'Homme bien sûr. »

La marche citoyenne des oubliés sur le blog de l'APF 44 et sur Facebook

i

i


Samedi 25 mars 2017

Mars bleu : 150 marcheurs à la rando de la Ligue

x17c73 x17c72

Sous les couleurs de la Ligue contre le cancer, le président de l'association Promenade-Nature, Joël Langlais, a guidé les randonneurs.

« Instaurer des véritables rendez-vous autour du dépistage organisé, permettant à toutes les personnes de cinquante à soixante-quatorze ans d'en bénéficier gratuitement » : Tel est l'objectif de l'opération « Mars bleu ». Ainsi pendant tout ce mois, « les comités de la Ligue contre le cancer ont organisé des événements, pour sensibiliser le plus grand nombre », explique Leila Guendil. « Ils favorisent l'échange ainsi que la diffusion des brochures dédiées », souligne la responsable de l'antenne Sud-Sarthe basée à l'hôpital du Bailleul.

Octobre rose

À Précigné, le renforcement de la lutte contre le cancer colorectal a donc pris la forme d'une randonnée, à laquelle près de cent-cinquante marcheurs ont participé samedi après-midi : « Pas moins de trois associations de Sablé se sont mobilisées pour mettre en œuvre cette manifestation, 1000 € ont été collectés », poursuit Leila Guendil. En effet, deux parcours étaient proposés par Promenade-nature, l'Atelier du temps libre et Retraite sportive. Un succès qui permet « de penser à une deuxième édition en octobre, le mois du cancer du sein. »

Pour en savoir plus sur les dépistages : 0 805 123 124 (service et appel gratuits) ou sur Internet, e-cancer.fr




Vendredi 24 mars 2017

La Voutonne et Saint-Jo dansent de concert

x17c68 x17c69

Grâce à quatre lycéennes, les élèves de l'école privée ont présenté un spectacle de chants et danses avec leurs camarades du public.

Une action commune par année scolaire, tel est l'objectif que se sont donné Sylvie Guyard et Alain Brillet, directeurs des écoles : Le dynamisme de quatre jeunes filles dans le vent leur a offert une belle opportunité pour l'atteindre : « l'obtention du bac pro comprend une animation », raconte Kelly Malabry, étudiante au Lycée Val de Sarthe avec Marie Gouget, Cléa Loyer et Angélina Bouchet. Délégué départemental de l'Education Nationale, « c'est Joël Brethomé qui nous a aiguillées vers les classes de cycle 2 de la Voutonne et Saint-Joseph Saint-Jean.» Thème de la soirée ? La découverte du monde.

le baroque en avril

Sur des airs traditionnels comme Santiano mais surtout des rythmes très en vogue, les élèves ont ainsi chanté dans une salle des fêtes archicomble. Devant les familles conquises, les quatre lycéennes n'ont pas hésité à danser elles-mêmes en contrebas de la scène : « Un succès qu'on souhaite renouveler lors des épreuves du bac Sapat (Service d'aide aux personnes et aux territoires). » Et tandis que tous applaudissent à ce spectacle commun des deux écoles primaires, s'annonce déjà un second : « le 28 avril dans le cadre de la danse baroque avec la compagnie de l'Eventail cette fois. »

i

x17c70 x17c71

De gauche à droite : Marie Gouget, Cléa Loyer, Kelly Malabry et Angélina Bouchet ont donné la cadence devant une salle comble et ravie.




Vendredi 24 mars 2017

Antonio Vivaldi s'invite chez Basile Moreau

x17c74 x17c75

La Compagnie de l'Eventail multiplie ses interventions sur la commune dans le cadre de son spectacle tous publics le six mai prochain.

« Trois petits pas et l'on se donne la main » : Depuis le début du mois, le centre Basile moreau pratique « la belle danse » aux rythmes de Vivaldi. Ceux de la musique baroque comme aux écoles ou à la résidence seniors de la Bade, dans le cadre de la décentralisation théâtrale : « Le premier cours a privilégié l'observation de statues », explique Bérengère Bodénan, danseuse professionnelle de la compagnie l'Eventail. « Avec les visages en travers, les bras levés et les articulations pliées », renchérit le petit groupe, composé de douze résidents de l'Unité Lino Ventura et du foyer occupationnel.

Le charme opère

Trois séances enjouées qui seront suivies par le spectacle commun du vendredi 28 avril : En attendant le jour J, la ronde des prénoms et autres fables d'Esope et Lafontaine auront suscité un formidable engouement : « Une attirance inattendue », se réjouit d'ailleurs Sylvie Champion. Et l'aide médico-psychologique d'avancer un début d'explication à ce succès : « Les techniques baroques se rapprochent de celles de notre espace Snoezelen, éclairé d'une lumière tamisée et bercé d'une musique douce. » D'où l'ambiance très agréable des cours de danse, « sources d'apaisement et de sérénité. »

Spectacle de danse de la Compagnie de l'Eventail : samedi 6 mai à 20 h 30, « Fables à tiroirs » (Esope, Lafontaine).

Réservations : en mairie le samedi 22 avril de 10 h à 12 h, 2 € pour les moins de 26 ans et 4 € pour les adultes.



Vendredi 24 mars 2017

Le bilan d'une guerre aux espèces nuisibles

x17c67

Président du groupement de défense contre les nuisibles, Jean-Philippe Marteau (au centre) a livré un bilan fort correct.

Groupement de défense contre les nuisibles des cultures et avicultures, le Gdeca a retracé ce vendredi le bilan de ses actions : « Plus de cent vingt renards ont été mis hors d'état de nuire cette année et c'est une très bonne campagne », a d'abord annoncé Jean-Philippe Marteau. Une régulation d'autant plus nécessaire « que ces animaux sont actuellement porteurs de la gale, un parasite qui se transmet à toutes sortes d'organimes », a souligné le président de l'association. Autre espèce prolifique et vecteur de la leptospirose, le ragondin a vu lui aussi sa population fortement diminuée : « Presque six cents d'entre eux ont été piégés ».

Le vol noir des corbeaux sur la plaine

Et parce que certaines d'entre elles nichent dans la laine de verre des bâtiments, une vingtaine de fouines figurent également au tableau de chasse : « Très importants, leurs dégâts s'étendent jusqu'aux plafonds des maisons », révèle Christian Lambert. Grands destructeurs des plants de maïs « au moment même où ils lèvent », les corbeaux sont aussi dans le viseur des hommes du Gdeca : « Soixante-six ont été neutralisés, un résultat que nous souhaitons dépasser pour en réguler le maximum. » Car les épis d'or constituent une bonne partie de la nourriture des bovins : « La guerre aux nuisibles, c'est la défense de l'assiette. »

Le Gdeca est affilié au FDGDON72



Mardi 21 mars 2017

Des cours de danse baroque aux écoles

 x17c65 x17c66

Les élèves des écoles de la Voutonne ( à g. ) et Saint-Joseph Saint-Jean ( à dr. ) se sont éveillés aux pas de danse très codifiés du baroque.

Voilà qui change des traditionnels cours de sport : Pendant tout le mois de mars, plusieurs classes des deux écoles se sont exercées aux pas de danse de la musique baroque : « Dans le cadre de la saison 2016-2017, la municipalité de Précigné s'est de nouveau associée au projet de décentralisation de L'Entracte, explique Mathilde Lesage, ainsi accueille-t-elle le spectacle Fables à tiroirs le 6 mai prochain. » L'association a mis en place un projet d'éducation artistique et culturelle autour de cette programmation, « afin de permettre au plus grand nombre de découvrir le travail de la Compagnie de L'Éventail », souligne la responsable de la communication.

Des pièces montées

Plusieurs structures de la commune ont donc été sollicitées pour participer à ce projet. Outre le Centre Basile Moreau et la résidence de la Bade, une vingtaine d'heures de cours a permis aux élèves du public et du privé de se familiariser avec la danse baroque : « Les enfants ont d'abord été accoutumés au vocabulaire de la scène », résume de son côté Anne-Sophie Berring. « Puis chaque classe a choisi une fable », raconte la danseuse professionnelle devenue professeur pour l'occasion. De petites pièces ont ainsi été montées, comme l'ours et le jardinier : « Elles seront représentées lors d'une journée commune avec les maisons de retraite le 28 avril. »

Samedi 6 mai à 20 h 30, spectacle de danse de la Compagnie de l'Eventail : " Fables à tiroirs " ( Esope, Lafontaine ).

Réservations en mairie le samedi 22 avril de 10 h à 12 h : 2 € pour les moins de 26 ans et 4 € pour les adultes.




Samedi 18 mars 2017

Side-car : Le rassemblement européen se prépare 

x17c63 x17c64

Coutumière des motards, une bonne ambiance a régné tout au long de la réunion avec un beau projet de rencontre internationale à la clé.

Beaucoup de blousons de cuir ce samedi soir dans les gradins de la petite salle des fêtes : Venus de tout le territoire, une bonne cinquantaine de motards ont assisté à l'assemblée générale du side-car club français. Parmi eux, le président de l'Amicale de l'école publique : « Joël Brethomé organise le rassemblement de Pâques depuis plus de trente ans, c'est la raison de la tenue de notre réunion ici », explique Sabine Tiquet. Car le prochain rassemblement européen des « trois-roues » se déroulera sur neuf jours, du huit au seize juillet dans la commune de Précigné.

Des motards d'Europe du nord

Belges, Polonais ou Hollandais, « les attelages resteront pour certains toute la semaine, d'autres ne feront que passer », ajoute la secrétaire du club. Et de poursuivre : « beaucoup d'activités nous ont déjà été proposées par l'ADEP, comme une balade à thème, une soirée loto, ou encore la visite du prytanée et l'initiation à la boule de fort. » Les membres du side-car club français affichent une belle satisfaction : « Joël a bien plaidé sa cause, mais il n'avait pas beaucoup à nous convaincre, sourient-ils, il est bien entouré, la qualité de l'accueil est au rendez-vous. »

L'année dernière en Bretagne à Bobital




Samedi 18 mars 2017

Les futurs élèves de « Saint-Jo » ont visité l'école

x17c60 x17c61

Chef d'établissement, Alain Brillet (au centre) a guidé les familles à travers l'école qui présentait les réalisations des enfants.

Un parfum de printemps embaumait l'entrée ce samedi matin à l'école Saint-Joseph Saint-Jean : Une fois franchi le portail orné de rameaux de mimosas, les futurs élèves et leurs parents ont eu tout le loisir de se familiariser avec l'endroit. Cinq classes de la toute petite section au CM2, toutes au travail ce jour-là « pour présenter des lieux plein de vie », soulignait Alain Brillet. Dont acte puisqu'accompagnés d'Aurélie Broutté pour l'Ogec et Stéphanie Cadeau pour l'APEL, les visiteurs eurent de surcroît le privilège de découvrir les diverses réalisations des enfants.

Des projets de voyages sur les rails

Ainsi la cour de récréation des plus jeunes s'était-elle parée de décors : Ici une série de pyramides en briques et en carton, là une tour Eiffel flanquée d'une sympathique vache, veillant sur les jeux des petits dans un espace ludique flambant neuf. « L'invitation au voyage, tel est le thème qui a inspiré notre équipe d'enseignants cette année », précisait Alain Brillet. Montgolfières et photos de banquise l'attestaient aussi chez les grands : « D'ailleurs, nous prenons bientôt le train : Direction le musée d'Angers-Marcé pour les CP-CM2, Terra Botanica pour les maternelles. »

Le blog de l'école Saint-Joseph Saint-Jean



Jeudi 16 mars 2017

L'école de La Voutonne expose son Vendée-Globe

 x17c59 x17c58

Devant une série de coiffes vendéennes, les plus jeunes ont découvert l'exposition avec les grands qui ont expliqué la technique des tatouages.

Coiffes vendéennes, masques africains et tatouages d'Outremer, l'exposition de l'école de La Voutonne a tout de quoi dépayser : « Les élèves ont bénéficié de six séances sous la houlette de Servane Leclerc, plasticienne à la Maison des Arts », expliquent Emmanuel Dehoux et Karen Batereau. « Dès le retour des Sables d'Olonnes en octobre, les deux classes ont choisi des thèmes en lien avec le Vendée-Globe », ajoutent les professeurs. « Six mois de travail autour de la géographie. »

Les parents invités

Plusieurs lieux ont ainsi eu la préférence des élèves, dont l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et même l'île de Pâques : « Des endroits insolites situés sur le parcours des navigateurs, et dont nous avons découvert les traditions », racontent de leur côté les artistes en herbe. Fiers à juste titre de leurs productions, ils ont joué les guides ce jeudi devant leurs camarades des autres classes : « Mais tous les jours à partir de 15 h 30, les parents sont aussi invités à découvrir notre exposition. »

Agenda : Portes ouvertes à la maternelle de La Voutonne, le vendredi 31 mars de 17 h à 18h 30.

i

i



Jeudi 9 mars 2017

Le Conseil jeunes lance un concours de potagers

x17c57

Encadrés par Antoine Lambert et Alain Pasquereau, les jeunes élus de Précigné visiteront les potagers du coin en juillet.

Téléthon, fleurissement ou encore fête des grands-mères, le conseil municipal  jeunes s'est réuni jeudi pour faire le point sur ses actions. En projet, la participation à un barbecue à la mi-juin « pour donner un coup de main », ainsi qu'un voyage à Paris. But de l'opération, « découvrir les bâtiments historiques et républicains de la capitale à partir de la Seine, telles la Conciergerie ou l'Assemblée Nationale. » La balade à bord d'un bateau-mouche sera suivie par une visite au musée Grévin. Les jeunes élus ont aussi planché sur plusieurs projets, dont la protection des chauves-souris de Précigné en partenariat avec le CPIE (Centre permanent d'initiatives pour l'environnement.)

Cultiver son jardin

Mais c'est l'organisation d'un concours de potagers qui a particulièrement mobilisé leur attention : « En parallèle avec celui du fleurissement dont le jury passera le 20 juillet prochain », ont-ils dévoilé. Soufflée par Antoine Lambert, l'idée a conquis la petite troupe : « D'autant que les critères concernant les légumes diffèrent de ceux s'appliquant aux fleurs », a expliqué le conseiller municipal. Ainsi en va-t-il de procédés « comme le compost et l'absence de produits chimiques. » La présence de légumes oubliés « qu'on ne trouve pas en faisant son marché » font aussi figure de références. Quatre élus feront partie du jury, dont Justine « qui cultive déjà son propre carré de légumes. »

Les inscription au concours de potagers se font en mairie, tél. 02 43 620 620 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

i

i



Mercredi 8 mars 2017

Judo : Aurore et Jade reines du « Kata »

x17c55 x17c56

Fidèles aux préceptes de Jirogo Kano, Jade et Aurore ont gagné leur qualification pour le Tournoi de France qui se déroulera à Limoges le 18 mars.

C'est le binôme gagnant du dernier tournoi en date. Toutes deux titulaires de la ceinture marron, Aurore Boissé et Jade Marteau ont fait ce dimanche deux passages remarqués sur les tatamis d'Angers : « Cette compétition n'était pas axée sur le combat, expliquent-elles avec modestie, mais sur une démonstration de technique. » Sélectionnées dans un premier temps parmi sept équipes, les deux jeunes judokas se sont hissées à une belle quatrième place : « Ce classement nous permet d'accéder au niveau national », se réjouissent-elles.

Retour aux sources

Entraîneur du club, Mathias Etourmy ne tarit pas d'éloges sur ses nouvelles championnes : « Aurore et Jade se sont accrochées pour arriver à ce niveau », souligne-t-il. Et d'ajouter : « Non seulement cette prouesse fait figure d'excellence dans le parcours d'un judoka, mais en plus, la maîtrise du Kata correspond aux origines de notre discipline. » Une efficacité en phase avec les principes de base enseignés par Jirogo Kano, fondateur du judo : Reines de la technique, Aurore Boissé et Jade Marteau représenteront donc Précigné au Tournoi de France.

Le club de judo sur Facebook




Jeudi 2 mars 2017

Au conseil : le projet de béguinage avance bien

x17c54 x17c53a

Anthony Veillard, benjamin du Conseil, Marie-Noëlle Tendron, secrétaire générale et Jean-François Zalesny, maire de Précigné ( à gauche ).

Yves Piniau, adjoint aux travaux, Alexa Roinet, conseillère travaillant en Ehpad et Alain Pasquereau, conseiller membre du CCAS ( à droite ).

L'exercice pouvait paraître ardu, il s'est révélé fort intéressant : Revêtant les habits d'un pédagogue, Jean-François Zalesny a d'abord expliqué la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). Qui redéfinit entre autres clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale : Qu'en est-il pour la commune ? « La communauté de communes avait déjà anticipé avec la lecture publique, d'où l'installation d'une médiathèque intercommunale en lieu et place de notre ancienne bibliothèque municipale », a rappelé le maire. Idem pour la gestion des déchets. Parmi les nouveaux éléments, « la recherche de médecins et l'assainissement passeront à la CdeC. »

Les travaux du foyer communal démarrent le 6 mars

Fut ensuite votée la création de deux postes d'accroissement temporaire d'activité. « Le but n'est pas de remplacer le personnel par des contrats aidés ou d'avenir », a insisté le maire Mais ce choix se justifie par « l'avenir incertain à la veille des élections. » Des employés qui s'acquittent très bien de tâches autrefois dévolues aux entreprises, « comme la peinture dans le cadre de la rénovation du foyer communal. » Ces travaux débuteront le six mars pour une durée de trois mois. Le suivi des équipements s'est aussi traduit par des chiffres : « 3 900 € d'huisseries au local de l'USP football, 3 600 € pour la piscine des Lices, 7 700 pour des bornes d'incendie et 2 700 pour un désherbeur à air chaud. »

Des pavillons pour les seniors aux revenus modestes

Évoqué à huis clos, le projet de réaménagement de « l'arrière-centre » avance à grands pas, « même s'il ne sera pas réalisé lors de ce mandat. » Un travail donc de longue haleine : la municipalité a préempté sur environ 3 000 m² derrière le Carrefour express, pour y installer un béguinage. Destiné aux personnes âgées à revenus modestes, ce nouvel ensemble pavillonnaire privilégiera sa vocation sociale : « Mais l'objectif est aussi de garder la main pour contrôler l'urbanisme et valoriser plus encore le centre du bourg », a souligné Jean-François Zalesny. Et de résumer : « On achète aux particuliers, on détruit les bâtiments, on transfère aux organismes HLM, le tout pour l'intérêt général. »

ICI le compte-rendu de ce Conseil municipal dans sa totalité.



Mercredi 1er mars 2017

Le Conseil jeunes a fêté les grands-mères

x17c52

Pour la deuxième année consécutive, le Conseil municipal jeunes a offert des bouquets de narcisses aux mamies de la Bade.

« La floraison n'attend pas le calendrier » : Les bras chargés de narcisses, les jeunes élus ont fêté les mamies de la Bade avec quelques jours d'avance. « Les plants ont été semés il y a deux ans, expliquent-ils, les fleurs repoussent toutes seules maintenant. » Cependant, la petite troupe n'a pas ménagé ses efforts pour désherber la parcelle, puis les cueillir au dernier moment : « Voyez comme elles sentent bon le printemps », se réjouit Tiphaine, la maire junior.

D'où la belle surprise des mamies en plein jeu de cartes dans la salle d'animation. Puis direction les ascenseurs pour délivrer du bonheur dans tous les appartements : « Plus d'une soixantaine alors que nous disposons de quatre-vingts bouquets. » Le surplus a ainsi récompensé le personnel ravi, lui aussi loin d'être en reste : « Toutes nos mamies se verront offrir une fleur dimanche », souligne Nadège Leloup. Une rose en l'occurrence, une fleur qui sait patienter.

La Résidence services seniors de la Bade en images




Samedi 25 février 2017

Les hippies défilent pour le carnaval

x17b23a x17b23 x17b27

Lunettes psychédéliques et costumes à fleurs multicolores : Petits et grands déguisés ont bien ont bien suivi les consignes de Dominique Guérin

Chemises à fleurs et symboles de paix autour du cou, ils ont arpenté les rues toute la journée de samedi : Les hippies étaient de sortie pour le 20e anniversaire du Carnaval, dansant en cadence dans les pas de Philoux, la mascotte bien aimée. « Les années soixante et soixante-dix constituent le thème de cette année », explique Dominique Guérin, président de l'association. Une centaine de joyeux compères ont ainsi suivi la consigne, sans oublier les nombreux enfants toujours ravis par l'ambiance pétards et confettis, accrochés au wagon jaune qui distribuait des ballons en pagaille.

Direction le bourg « mais aussi les maisons de retraite où le cortège est toujours attendu avec impatience, pour se retrouver en soirée à près de deux cent pour le repas dansant », souligne Janine Jousseaume. Entre-temps, fête foraine et retraite aux flambeaux ont fait la joie des petits et grands, alors qu'une exposition photos marquait cette vingtième édition. Escortée par la Gangstar fanfare du Mans, une participante n'a cependant pas réussi à éviter un destin funeste : Dans l'allégresse générale qui annonce la proche venue des beaux jours, Dame carnaval a encore pris un sérieux coup de chaud.

i

x17b25  x17b26

D'autres photos avec la Dame Carnaval  ICI




Vendredi 24 février 2017

Jumelage : le brass band jouera en Allemagne

x17b21 x17b22

Le brass band de Précigné va découvrir le pays de Beethoven, tandis que les autres candidats au voyage ont vite réservé leur place dans le car.

« Une année vraiment exceptionnelle » : A l'heure du bilan, les membres du Comité de jumelage n'ont pas caché leur satisfaction. Ainsi les amis allemands ont-ils été ravis de leur séjour en mai dernier à Précigné, « surtout de la visite à la Petite Couère en Mayenne, une sorte de musée en plein air qui rassemblait les merveilles du savoir-faire français, mais aussi un village du XIXe siècle grandeur nature ». Côté finances, le président a félicité ses troupes pour l'organisation du barbecue de la piscine : « Un grand succès, au point que nous pouvons nous passer de la subvention municipale », s'est réjoui Gilles Rousselet. Mieux, « le Comité apportera aussi sa contribution financière au voyage des enfants du Brass band », a précisé Nicole Pipelier, trésorière.

Car ils sont une quinzaine de jeunes de huit à quatorze ans, tous enthousiastes à l'idée de jouer au pays des musiciens : « Deux concerts au moins sont prévus durant les trois jours qu'ils passeront à Wewelsburg à l'Ascension, dont un en commun avec leurs homologues d'Outre-Rhin.» De grands moments en perspective qui viendront ponctuer un programme riche en visites. Et comme pour les jeunes du judo en 2015, les musiciens en herbe seront logés par deux dans les familles allemandes, « de façon à ne pas se sentir trop dépaysés ». Un petit bémol cependant : « Tubas et autres saxophones prendront aussi toute leur place dans la soute du car, les caisses de bière pour les consignes attendront deux ans de plus », ont souri les membres du Comité de jumelage.

À noter : Il reste encore une quinzaine de places dans le car : tél. au 06 45 34 15 40 pour réserver, ou écrire à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Mercredi 22 février 2017

L'accueil de loisirs a fait le plein d'écoliers

x17b19

Plus de cinquante jeunes de la Communauté de communes, dont la moitié de Précigné, ont profité des nombreux espaces verts.

Géré depuis la Toussaint par la Communauté de communes, l'accueil de loisirs avait démarré plutôt timidement, changement de structure oblige. En ces vacances de la mi-février, il a fait le bonheur de cinquante-trois écoliers issus de toute l'intercommunalité. Mais aussi et surtout, les effectifs comprenaient pas moins de vingt-quatre enfants de Précigné. Presqu'une bonne moitié, tous âgés de trois à neuf ans, dont se félicite la directrice de l'ALSH : « Les retours que j'ai reçus des parents s'avèrent très positifs », souligne Élisabeth Leroy. Et d'ajouter : « Le soir à la maison, les jeunes sont intarissables sur leur journée. »

Un succès qui n'est pas seulement dû aux locaux flambant neufs de l'école de la Voutonne, ou encore aux larges espaces verts dotés de nombreux équipements : L'équipe des animateurs avait aussi concocté un programme alléchant. « La première semaine a été consacrée aux cinq sens, comme le loto sur les odeurs », raconte Hadrien qui initie les plus grands au ballon rond. La deuxième a emporté les deux groupes dans l'univers de la magie pour terminer en beauté : « Un magicien professionnel leur a dévoilé ses tours le jeudi, puis va offrir un spectacle ce vendredi. » Des vacances vraiment enchanteresses.

x17b20

« Abracadabra, que les vacances durent encore longtemps », s'écrient d'une même voix les petits de maternelles et de CP.

Accueil de loisirs sans hébergement ( ALSH )



Mercredi 15 février 2017

Troc-livres de la Bade : une animation reconnue

x17b17 x17b18

En partenariat avec le Conseil municipal Jeunes, le troc-livres de la Bade a de nouveau intéressé de nombreux Précignéens.

Le rendez-vous devient incontournable au fil des ans : Issu d'un projet commun entre la Bade et le Conseil jeunes, la seconde édition du troc-livres a connu un beau succès. Romans, pièces de théâtre, bandes dessinées, « plus de cent cinquante recueils de toutes sortes ont changé de main, sur un total de trois cents livres », s'est réjouie Nadège Leloup. La réussite d'une formule qui plaît : « Venir avec un ou plusieurs ouvrages et repartir avec d'autres sous le bras, tout simplement. »

Un côté biblio d'un jour

D'autant qu'outre son caractère intergénérationnel, « L'opération se caractérise par les rencontres et les échanges entre tous les participants », souligne l'animatrice de la résidence seniors. « La salle d'animation a ainsi accueilli les anciens, mais aussi des écoliers et des collégiens, ou encore des parents d'élèves. » Aussi, « chacun a eu le loisir consulter sur place et de communiquer sur ses coups de cœur ». À la demande générale, une troisième édition aura lieu en septembre.

Résidence services seniors de la Bade




Lundi 13 février 2017

Pompiers : un nouveau président pour l'Amicale

x17b14 x17b15

Les sapeurs-pompiers ont désigné Jean-François Landelle (à gauche) pour présider aux destinées de l'Amicale.

« Se voir entre nous en dehors des situations critiques auxquelles nous sommes amenés à faire face, tel est l'objectif » : Nouveau président de l'Amicale des sapeurs-pompiers, Jean-François Landelle compte bien poursuivre les activités de l'association : la choucroute avancée au sept octobre, le barbecue de la piscine ou encore le banquet de la Sainte-Barbe après le défilé, « car la vie des soldats du feu se traduit aussi par des moments privilégiés en dehors de la caserne. »

Un bureau rajeuni

Un calendrier bien étoffé quand on y ajoute la galette, la journée détente avec les familles et les anciens, ainsi que le voyage. Fort de plus vingt-cinq ans dans l'Amicale et président d'honneur, Jean-Claude Goibeau représente la pérennité d'une vie associative chaleureuse : « Son expérience est utile. » D'autant qu'outre le président, de nouvelles têtes ont fait leur apparition dans le bureau : à l'image de Corentin Lasne, un jeune au secrétariat, ou encore Maxime Huet, son adjoint.

Le nouveau bureau (de gauche à droite sur la photo) : Jean-François Landelle, président. Xavier Brard, Trésorier adjoint. Maxime Huet, secrétaire adjoint. Corentin Lasne, secrétaire. Geoffrey Lebreton, trésorier. Jean-Pierre Boivin, vice-président. Jean-Claude Goibeau, président d'honneur.



Vendredi 10 février 2017

L'école de jadis s'expose à l'Espace Molière

x17b12 x17b13

L'atelier d'écriture a la plume a connu un beau succès auprès des enfants, il est à disposition des visiteurs jusqu'au 22 février.

Organisée par la médiathèque intercommunale dans le cadre des « Histoires du territoire », l'exposition « souvenirs d'école » s'est installé vendredi dernier à l'Espace Molière. « Tous les éléments qui la constituent ont été récoltés sur la Communauté de communes », tient à préciser Jocelyne Poupry. Un dernier jour avant les vacances pour les écoliers, qui l'ont mis à profit pour découvrir l'école de jadis : Pas moins de six classes de La Voutonne et Saint-Jo ont ainsi plongé dans le monde scolaire d'avant 1960. Avec émerveillement et surprise, avant de s'atteler à l'écriture à l'ancienne à l'aide de l'indispensable buvard.

Le Certificat d'études à l'honneur

Car de la marque « Vieille France », la bien nommée, les cahiers aux lignes régulières de pleins et déliés ont suscité l'admiration de tous : « On dirait l'écriture de la maîtresse », s'étonne le jeune Mathéo. Enseignante en CE1-CE2, Cécilia Méret guide chacun dans le délicat maniement du porte-plume : « Les enfants se sont aussi rendu compte de la difficulté d'écrire à l'encre » : Beaucoup de taches avant d'y parvenir, « mais le résultat est trop beau », s'enthousiasme Louhanna. Poële à bois, vieilles cartes et manuels scolaires resteront à la bibliothèque jusqu'au 22 février, pour ramener petits et grands au bon vieux temps du « certif' ».

Et aussi à l'Espace Molière pendant les vacances : « P'tit Bout Lit » le mardi 14 février à 9 h 30, « Chocolat Tricot » le mercredi 15 février de 14 h à 17 h.

Horaires des vacances : lundi-mardi : 16 h / 18 h, mercredi : 10 h 30 / 12h30 - 15 h / 18 h, vendredi : 16 h / 19 h, samedi : 9 h 30 / 12 h 30.



Jeudi 9 février 2017

La chorale de Beaucouzé a ensoleillé la Bade

x17b10 x17b11

Âgée de 92 ans, Yvonne Cosnier connaît bien les paroles et n'a pas son pareil pour entraîner tous les résidents à chanter en chœur.

Riche d'une trentaine de membres, les « Papys et Mamies Blues » donnent de la voix une fois par mois dans une maison de retraite, un Ehpad ou encore une résidence seniors : Jeudi dernier, c'était au tour de la Bade de recevoir les choristes d'Anjou à l'initiative de Nadège Leloup : « Accompagnée de musiciens, la chorale de Beaucouzé a entonné plus d'une vingtaine de morceaux », se réjouit l'animatrice des lieux.

La banane

Mieux, « les textes étaient distribués à chacun », ce qui a permis aux résidents de participer dans une belle ambiance. Leur air préféré ? Une chanson de l'île de la Réunion dont le refrain, « ça sent la banane, la vanille et le cumin », a ravi les anciens. Transportés sous le soleil des tropiques, les résidents furent de nouveau stimulés par Yvonne Cosnier, toujours prête à pousser la chansonnette à bientôt 93 printemps.

2e édition du troc livres de la Bade : mercredi 15 février de 14 à 17 h avec le Conseil municipal  jeunes (CMJ ), « un livre apporté, un livre récupéré ».





Mercredi 8 février 2017

L'Académie musicale de Liesse fait un triomphe

x17b08 x17b09

Dirigés par Vianney Châtillon, les quarante-sept garçons de l'Académie musicale de Liesse ont enchanté près de 500 mélomanes.

Ils tenaient à se présenter aux Précignéens avant d'investir les anciens bâtiments du Centre Basile Moreau : Opération réussie mercredi soir à l'église Saint-Pierre bondée comme jamais, où près de cinq cents mélomanes ont applaudi aux talents de quarante-sept jeunes chanteurs. Tous pensionnaires de l'Académie musicale de Liesse, village situé dans l'Aisne du côté de Laon, les enfants « travaillent la musique quatre heures par jour », a prévenu en préambule Vianney Châtillon. Une précision utile du chef de chœur devant un public tout d'abord ébahi puis conquis par leur talent : « Ca paraît incroyable d'arriver à un tel niveau à ces âges », témoignait d'ailleurs un auditeur du premier rang, « éberlué ».

du Grégorien au synthé

Car les jeunes choristes ont enchaîné les styles avec brio : Aux chants sacrés de la première partie ont succédé des œuvres de la Renaissance. Plus proches, Telemann et Gabriel Fauré ont ensuite suscité l'engouement du public : En Latin ou en Allemand, rien n'arrête les voix blanches des plus petits comme celles des grands qui ont mué. « Pas même les airs de rock contemporain qui ont aussi leurs suffrages, confiait Vianney Châtillon à l'issue du concert, car l'école maîtrisienne pratique aussi la guitare électrique et le synthé. » Une soirée riche en surprises qui s'est terminée à la salle des fêtes sur l'air des Chevaliers de la Table Ronde. Mais entonné « façon opéra lyrique », une belle prouesse de plus en guise d'au revoir.

L'Académie sur Facebook





Samedi 4 février 2017

Boule : affluence record au challenge des invités

x17b07

Sociétaires et invités ont tous été récompensés à l'issue du challenge par la présidente Annick Courtaugis (au centre).

Première compétition de l'année pour les boulistes de fort, le challenge des invités s'affiche désormais comme le plus convivial de tous : « Trente-huit équipes de deux étaient engagées cette année, contre trente-deux l'an passé », se réjouit Annick Courtaugis. Sociétaire de La Grappe, Guy Faris avait donc convié le Vionnais Jean-Luc David à jouer de concert sur le boulodrome ovalisé : Le duo s'est classé premier devant Jean-Paul Malabry, un talentueux Précignéen qui avait misé sur l'adresse de Régine Quartier, angevine de Corzé.

Loin d'être en reste, la présidente accède à une belle cinquième place « partagée avec Gustave Roiné de l'Etoile de Sablé. » Annick Courtaugis a mis à profit la troisième mi-temps pour annoncer quelques travaux. Ils rendront les locaux de « la boule » plus conviviaux encore : « Les rideaux du jeu vont être remplacés par des neufs et les sanitaires rénovés. » La présidente a aussi présenté le nouveau secrétaire « qui maîtrise très bien l'informatique », s'est-elle félicitée. Prochain rendez-vous convivial le 4 mars pour une choucroute.

Inscriptions choucroute : Annick Courtaugis au 06 74 61 17 68



Samedi 4 février 2017

Le petit train du Carnaval prêt à rouler

x17b06

Samedi matin, les membres de l'association Carnaval se sont réunis autour des wagons du petit train pour donner la dernière main aux décors.

« Attention, la peinture n'est pas encore sèche », prévient Patrice Landeau. Car l'artiste en titre de l'association Carnaval n'aura pas attendu pour présenter les décors de la fête. Et notamment le célèbre petit train qui se pare cette année de couleurs flashys, « celles des années 60 et 70, thème de cette édition. » En témoignent ces véhicules d'époque peints à même les wagons, « et que l'on reconnaît au premier coup d'œil » : Le kombi VW côtoie ses occupants hippies au milieu des fleurs du « Pop-art » sur fond jaune citron. « Des grands cartons qui recouvrent les décors de l'an passé », précise Janine Jousseaume.

La Dame de paille se pomponne

Et la Dame Carnaval ? « Pour l'instant, la tête en bandes de plâtre est presque terminée », indique Quentin Clavreul. Un des jeunes de l'équipe qui se sont attelés à la structure de la vedette du jour : « en bois et fil de fer, elle nous a demandé une bonne dizaine d'heures de travail. » L'habillage est confié à des championnes de la machine à coudre, dont Patricia, épouse du président. De son côté, Dominique Guérin sollicite la clémence des cieux le samedi 25 février : Dès dix heures du matin, l'arrivée en musique du petit train donnera le signal des réjouissances d'un carnaval « qui attire tous les ans plus de monde. »

Tout le programme de la journée sur l'AFFICHE

Le Carnaval de Précigné sur Facebook



Vendredi 3 février 2017

Concours de tarot : Les locaux se distinguent

x17b03 x17b04 x17b05

Si Lédia Boulay et Serge Gobert s'affichent comme les vainqueurs, Jean Lebreton (au centre à droite) est satisfait du score de ses troupes.

« Courtoisie », tel est le maître mot du club de tarot. Vendredi à la salle des fêtes, plus de cent quatre-vingt-dix joueurs l'ont vérifié avec bonheur. Venus pour la plupart du grand Ouest, ils ont participé à deux manches de quatre heures chacune. Parmi eux, beaucoup d'habitués alléchés par l'odeur du cochon grillé, « car la convivialité est indissociable d'une telle compétition », sourit Jean Lebreton. Un président heureux à l'issue de l'épreuve : « les membres du club se sont encore bien classés cette année ».

Un score qui reflète le niveau

À commencer par Laurent Barth qui accède à une belle 5e place en soirée, suivi de près par Philippe Lepage à la neuvième. Dans l'optique du concours qui aura lieu en octobre, « la licence n'est pas obligatoire », tient à signaler le président. D'ailleurs, « c'est le cas de Serge Gobert, grand vainqueur de la première épreuve. » D'autres joueurs de Précigné comme Robert Delahaye, Maurice Riezo et le président lui-même se hissent dans les quinze premières places : « une progression bien méritée. »

Club de tarot : tous les vendredis à partir de 14 h au foyer communal. Contacts : Jean Lebreton au 06 73 15 07 26, Thierry Lebreton au 06 43 49 00 55.




Mercredi 1er février 2017

Le judo démarre l'année en beauté

x17b02

À droite aux côtés d'élèves judokas de Précigné, Mathias Étourmy se félicite des résultats des jeunes du club, au premier rang.

Entraîneur du club, Mathias Étourmy est un homme content et il y a de quoi : « L'année sportive commence bien », résume-t-il avant d'énumérer les prouesses de ses élèves. Car à Spay le week-end dernier, « trois de nos benjamines ont reçu la médaille départementale, il s'agit de Capucine Delaune, Mathilde Bruneau et Julie Papin. » Puis vint le tour de Solène Mercier « qui est montée sur la première marche du podium lors de la Coupe du jeune arbitre. » Celle du jeune commissaire sportif a été attribuée à Jules-Alexandre Eden et Diego David, eux aussi bien classés aux troisième et quatrième places.

Les quarts de finale des championnats de France ont également souri aux jeunes judokas : « Ils sont deux à s'être qualifiés », se réjouit Mathias. Direction Nantes ainsi le 18 février pour Aurore Boissé et Quentin Gaubert. Le dimanche se déroulait le « tournoi du petit tigre » : Là encore, six participants ont fait briller les couleurs du club en le haussant à la 13e place sur 37 en lice. Un chiffre qui a porté chance aux concurrents de la Coupe du Nouvel an : « Quatre jeunes judokas de Précigné participeront à la Coupe de France, ils représenteront la Sarthe ». Un démarrage en beauté pour une saison prometteuse.

Tous les résultats 




Mardi 31 janvier 2017

Visite du fournil à la boulangerie Gaugain

x17b01

Mardi soir à la boulangerie Gaugain : Les gagnants de la tombola ont eu droit en prime à une visite guidée du fournil.

À la boulangerie-pâtisserie Gaugain, l'Epiphanie rime chaque année avec tombola : Mardi soir, une vingtaine d'heureux gagnants sont venus chercher leur lot : « Des prix en rapport avec les fèves comme ces livres sur les motos et les oiseaux », souligne l'artisan. Mieux, Thierry Gaugain a profité de l'occasion pour faire visiter son arrière-boutique à tous : « J'ai découvert ce métier sous un autre angle », se réjouit Cyril, un orchestre de Schtroumpfs au complet sous le bras.

Une batteur des années rock

Outre la profession elle-même, c'est le matériel utilisé qui a captivé la petite troupe : laminoir, découpe et malaxeur, autant de machines dont le roi de la galette a expliqué le fonctionnement avec passion. Mais un vieux batteur leur a ravi la vedette : « Je l'ai hérité de mon prédécesseur qui l'avait récupéré au Préventorium, a raconté Tierry Gaugain, il date de 1959 et marche très bien avec ses alliages robustes. » Sûr ! C'est dans les vieilles cuves qu'on fait les bonnes brioches.

La boulangerie-pâtisserie Gaugain sur Facebook




Samedi 28 janvier 2017

Tennis : Les jeunes ont le vent en poupe

x17a25

Effectifs stables au club de tennis chez les adultes et de réels espoirs chez les jeunes entraînés par Damien Etourmy et Olivier Posson.

« L'effectif des jeunes a baissé, c'est un phénomène général au niveau de la fédération », a tout d'abord annoncé Marivie Moreau lors de l'assemblée générale. En effet, les petits fans de la balle jaune sont passés d'une cinquantaine l'an passé à trente-cinq aujourd'hui. Pour autant, « le club se réjouit de compter parmi eux un très bon groupe, celui des adolescents, de treize à dix-huit ans. » Par exemple, « les 13-14 ans se sont classés deuxième en championnat départemental, souligne la présidente, deux équipes seront engagées cette année. » Et le club compte bien engranger de nouveau de bons résultats.

Du côté des grands par contre, la stabilité est de mise, « avec quarante-cinq adultes qui vont se partager entre deux équipes hommes et une équipe femmes aux championnats d'hiver. » Par ailleurs, « des joueuses se lancent dans l'aventure des Raquettes FFT, indique Marivie Moreau, une compétition réservée aux non classées jusqu'à 30/4. » Dans l'espoir de participer à une finale, « ces débutantes peuvent désormais s'entraîner en solo : au mur des Lices, refait récemment par la municipalité avec le sol. » Quant aux plus expérimentés des membres, « le championnat interne désignera les meilleurs au printemps. »

Contact : Marivie Moreau, 02 43 95 85 34.



Vendredi 27 janvier 2017

Une journée Bretagne à La Bade

x17a27 x17a28

un moment gourmand, comme ici la préparation du far breton, suivi de l'incontournable quizz en équipe.

Petits drapeaux noir et blanc aux fenêtres, hermines géantes sur les murs, les résidents de la Bade sont partis vendredi à la découverte de la Bretagne : « Cette belle région a d'abord été sillonnée sur grand écran », indique Nadège Leloup. À la clé, un questionnaire ludique a captivé chacun sur les dix plus beaux sites bretons, « dont les alignements de menhirs à Carnac, ainsi que le célèbre château de Fort-la-Latte », précise l'animatrice.

Journée volcanique en vue

Et comme lors de la journée Italienne de l'an passé, l'équipe de la cuisine s'est essayée avec succès aux recettes locales : « Au menu ? Poulet au cidre et aux pommes de terre grenaille. » Sans oublier les crêpes et le fameux far breton : « Une recette préparée par les résidents pour la collation de l'après-midi. » Le mois prochain, tous partiront faire un tour du côté de l'Auvergne, « au pays des volcans. » De l'aligot et de la truffade aussi.

Sur l'agenda :

Le jeudi 9 février à 15h, Papy's Mamies Blues, la chorale de Beaucouzé.




Vendredi 27 janvier 2017

Son et lumière : toujours plus de figurants

x17a23 x17a29

Jean-Claude Delaune a procédé à la distribution des rôles, tandis que certains ont déjà été sollicités pour la réalisation de l'affiche.

Intitulé « Pressigny 1720-1740 », le prochain Son et lumière s'annonce sous les meilleurs auspices : « Un effort particulier concerne les décors avec un nouveau château et des effets visuels inédits », souligne-t-on. Mais aussi et surtout, pas moins de cent figurants ont répondu à l'appel de l'association ce vendredi : « Il faut remonter aux premières années du spectacle pour retrouver un tel chiffre », confie Ghislaine Pichon, metteur en scène avec Jean-Claude Delaune. Avec son bagout coutumier, ce dernier a présenté « les petits nouveaux » avant de distribuer la feuille de rôles à chacun. Un moment attendu avec grande impatience : paysanne ou dame de compagnie, ouvrier ou aristocrate ? Suspense.

Des Peaux-Rouges à l'affiche

« Ne soyez pas déçus, a lancé le maître de cérémonie, certains ont été un peu plus mis en lumière cette année. » Un rééquilibrage qui ne vise pas les cavaliers du Centaure : En effet, qui d'autre qu'eux pourraient offrir au public les séances de voltige dont il raffole depuis le 1er opus ? Parmi eux, quatre Indiens acrobates risquent bien de voler la vedette à tous : « Sous le roi Louis XV, il était très courant de ramener des autochtones du Canada en France », expliquent les deux scénaristes, Anne Donadio et Véronique Vivien. Pas de doute, la 8e édition du son et lumière va fourmiller de surprises : Car avec le fantôme qui se dévoilera à la fin du spectacle, les figurants seront tout juste cent un, « comme les dalmatiens. »

http://notrehistoireenlumiere.fr/

NHL sur Facebook




Mercredi 25 janvier 2017

Génération mouvement : un calendrier bien rempli

x16i05 x17a22

Bénévole de longue date, Linda Oliveira a reçu une gerbe de fleurs en compagnie de son époux et de Chistiane Fumalle, adjointe.

Plus d'une centaine d'adhérents ont assisté à l'assemblée générale de mercredi dernier : « Tous en ont profité pour reprendre leur carte », se réjouit Christiane Fumalle. Le calendrier présenté a de quoi séduire : Outre les bals et les concours de cartes qui ponctuent l'année, les anciens iront taquiner la truite en juin. Des sorties sont également au programme, à pied avec la marche mais aussi en autocar : « Nous attendons les propositions des voyagistes. »

Si l'activité danse a cessé faute de professeur, la gymnastique continue et l'informatique connaît un beau succès : « Jusqu'à dix élèves parfois », témoigne Lucette Théberge qui vient d'entrer dans le bureau. Dans l'attente de la distribution des différents postes en février, les membres de la nouvelle équipe ont aussi annoncé un loto le 20 mai prochain. Les bénévoles qui laissent leur place ont ensuite été mis à l'honneur : Ils sont tous repartis avec des fleurs.

i

x17a26

Un bureau remanié a vu le jour le samedi 4 février :

Président d'honneur : Roland Chevé. Présidente : Christiane Fumalle ( 06 16 37 22 62 ). Vice-président : André Etourneau. Trésorier : Claude Kadi. Trésorier adjoint : Christian Théberge. Secrétaire : Michel Garreau. Secrétaire adjoint, Henriette Saison. Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.






Samedi 21 janvier 2017

Pêche : Moins de permis et plus de poissons

x17a21

Le bureau de la pêche a fait ses comptes : 124 cartes vendues l'an passé sur Pincé, Précigné et Saint-Denis d'Anjou.

« On constate une petite baisses des permis » a d'abord fait remarquer Michel Bruère, lors de l'assemblée générale de l'AAPPMA (Association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques). Aux pêcheurs de Pincé, Précigné et Saint-Denis d'Anjou, le président a ensuite rappelé les dernières actions menées pour repeupler la rivière : « Deux alevinages qui correspondent en tout à 350 kg de brochets et 150 kg de perches. »

La fête de la pêche en juin

De son côté, la fédération agit aussi pour maintenir les populations de poissons : « La taille minimale des sandres passe à soixante cm au lieu de cinquante, celle des brochets à cinquante au lieu de quarante-cinq », a souligné Michel Bruère. Le bureau compte bien organiser la fête de la pêche le 3 juin prochain : « impossible à mettre en œuvre l'an passé à cause des inondations, elle se tiendra route de Morannes à Précigné. »

Le bureau de l'AAPPMA : Président, Michel Bruère. Vice-président, Alain Bastard. Trésorière, Nadia Moisi. Secrétaire, Patrick Béatrix. Membres, Michel Boinet et Joseph Girard.

Fédération sarthoise de la pêche




Jeudi 19 janvier 2017

Au Conseil : Du nouveau pour l'école publique

x17a18 x17a19

Les entreprises ont été choisies pour la réfection du foyer communal, tandis q'un préau a vu le jour au camping pour les écoles.

Chantier dont le démarrage est imminent, celui du foyer communal a capté l'attention des élus pour cette première séance de l'année : « Il comporte six lots dont l'accessibilité et l'isolation », a indiqué Arnaud de Panafieu. Les entreprises ont été choisies : « Le coût global de cette rénovation se situe en dessous de l'estimation initiale », a fait observer le premier adjoint : En effet, il se monte à 60 215 € contre 67 000 prévus au départ. « Ces travaux devraient être terminés à la fin du mois d'avril. » Il sera alors temps de passer ensuite à la réfection de l'ancienne bibliothèque, « dont l'état actuel autorise 40 % de subventions. »

Annoncée lors des vœux, l'arrivée prochaine d'un policier pluricommunal a elle aussi été chiffrée : « 18 500 € par an qui correspondent à 30 % de l'investissement avec Le Bailleul et Louailles », a indiqué Jean-François Zalesny. « Cette somme concerne le matériel, en l'occurrence un logiciel électronique pour l'établissement des procès-verbaux », a précisé le maire. Sont également inclus des frais de kilométrage, « mais le policier se déplacera à pied dans le bourg. » Après l'accord de principe, « la convention va être signée avec la municipalité du Bailleul ». Et ce pour une durée de trois ans, « jusqu'à la fin de notre mandat. »

Une commission créée pour les chemins

Évoqué depuis plusieurs années, le dossier des chemins est revenu sur la table : « Des habitants souhaiteraient racheter ceux dont nous n'avons plus l'usage », a signalé Jean-François Zalesny. Avant de préciser « que les chemins d'intérêt public seront préservés. » Le prix de vente se situerait autour de 3 € le mètre carré. « Un dossier compliqué », d'autant que la superficie de Précigné est très étendue avec 5 785 hectares, ce qui en fait la 3e commune du département. Le sujet a donc nécessité la création d'une commission dédiée : En font partie Yves Piniau, Christian Théberge, Anthony Veillard, Arnaud de Panafieu, Agnès Hérouin et Nicole Pipelier.

Fut ensuite question des cinquante élèves de Notre-Dame du Pé inscrits à l'école publique : « Ce qui correspond à deux classes », a insisté Jean-François Zalesny. D'où une négociation avec Claude Davy : « Dans l'attente d'un vote par les élus concernés, cette commune pourrait contribuer aux frais à hauteur de 250 € par élève cette année ». Une participation progressive qui devrait être totale en fin de mandat. Ainsi, « Plus de 12 000 € vont être directement réinvestis dans l'école. » La communale va aussi bénéficier d'un système électronique contre les intrusions, tandis que le nouveau préau du camping va profiter à tous les enfants de Précigné.

ICI le compte-rendu de ce Conseil municipal dans sa totalité

i

i


Mercredi 18 janvier 2017

Le comité des fêtes mis en sommeil

x17a15

En dépit de l'avenir incertain du Comité, la petite troupe d'Alain Étourmy ne s'est pas départie de sa bonne humeur.

Son plaidoyer dans l'agenda municipal n'aura pas suffi : Mercredi soir, Alain Étourmy a laissé son fauteuil de président vide. Aucun candidat ne s'étant déclaré pour prendre sa suite, le comité des fêtes a été mis en sommeil : « La faute au manque croissant de bénévoles, souligne-t-il, nous ne sommes plus que huit pour assurer l'organisation des différentes manifestations. » L'ancien conseiller pointe également du doigt la mairie : « Il aurait été préférable de vendre la Maison des associations une fois le nouveau bâtiment associatif sorti de terre. » Côté municipalité, on argue « d'une opportunité qui ne se serait pas représentée de sitôt. »

À prendre ou à laisser

Mis en place en 2008, le Comité des fêtes a connu ses premières heures de gloire avec les Bouillonnantes puis les Voutonnantes qui ont animé les bords de la petite rivière plusieurs années de suite. Ce fut aussi la belle aventure avec le Son et lumière qui, notoriété oblige, a fait depuis cavalier seul. Concerts de Gospel ont alterné avec les chorales à raison d'un spectacle par an. Dernièrement, le Comité avait participé à la mise en place du « Voyage en Uruguay », dans le cadre de la décentralisation théâtrale. Mais surtout, c'est le marché de Noël qui va manquer l'an prochain aux enfants : « D'ici là, des jeunes auront peut-être pris le relais. »



Mardi 17 janvier 2017

La Nana des maternelles chez Molière

x17a14

Les temps d'activité périscolaire (TAP) riment avec culture : Les maternelles autour de la Nana inspirée d'une artiste.

Peintre et sculpteur dans les années soixante, elle a rencontré le succès grâce à elles : Appelées « Nanas », les poupées géantes de Niki de Saint-Phalle ont fait de petits émules à l'école de la Voutonne : « Le fonctionnement des temps d'activité scolaire ne permet pas les activités individuelles avec les petits », souligne Sylvie Carpentier. « D'où l'idée de travailler sur une œuvre collective et toujours dans l'optique de faire à la façon d'artiste. »

« L'armature a été réalisée à partir de morceaux de grillage assemblés et fixés sur un pied de lampe, explique l'assistante maternelle, les enfants sont venus ensuite par petits groupes pour y coller des journaux chiffonnés. » Lorsque l'œuvre d'art fut bien sèche, « tous sont passés peindre une petite surface. » La Nana de papier des maternelles ne laisse pas de marbre : Elle a même été invitée à exposer ses rondeurs à l'Espace Molière... À voir !

Espace Molière, médiathèque intercommunal : Ouvert les lundis et mardis de 16 h à 18 h, le mercredi de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 18 h, le vendredi de 16 h à 18 h, le samedi de 9 h 30 à 12 h 30.



Samedi 7 janvier 2017

Vœux de la Municipalité : Une police pluricommunale 

x17a10 x17a11

Le maire a partagé le micro avec Jean-Marc Joulaud (président de la CdeC), Arnaud de Panafieu (1er adjoint) et Tiphaine Lenogue (maire junior).

La plupart en a profité pour étrenner le nouveau parking de la salle des fêtes : Samedi matin, autour de deux cents habitants ont écouté le maire de Précigné présenter ses vœux. En préambule lors de l'évocation du bilan, Arnaud de Panafieu a d'ailleurs mentionné « ces 165 places de stationnement qui désengorgent le bourg. » Le premier adjoint a ensuite fait le tour des travaux de l'année écoulée, « pas toujours très visibles, tels ceux de la station d'épuration ou la reprise de réseaux d'assainissement pour le centre Basile Moreau. » Il a également salué de l'arrivée de deux professionnels de santé, « en lien avec le développement de nos activités sociales, culturelles et scolaires. »

Après s'être réjoui du succès de la mutuelle communale, le maire de Précigné a mis en avant l'intercommunalité : « Il faut la faire vivre pour conserver un service public de qualité », a-t-il insisté. Et Jean-François Zalesny d'ajouter : « Ensemble, nous pouvons faire face aux baisses de dotations. » Des transferts de compétences dont ont déjà bénéficié le portage des repas, la bibliothèque et l'accueil de loisirs : « Je remercie tous ceux qui ont contribué à ces modifications, et qui parfois même les ont subies. » En 2017 et dans cette optique, « la commune réalisera des économies avec les groupements de commande et la mutualisation d'équipements et de services. »

Garantir la sécurité de tous

Sujet récurrent, le premier magistrat a ensuite abordé la fiscalisation : « Les taux d'imposition n'ont pas été augmentés par les précédentes équipes municipales », a-t-il rappelé. Une ligne qui sera suivie « pour le maintien du service public malgré le désengagement de l'Etat. » Ainsi l'année à venir verra-t-elle « la création du service animation jeunesse sports loisirs, pour reprendre les activités scolaires ou périscolaires à la charge de la collectivité. » Autre souhait du maire de Précigné : « Garantir la sécurité de nos concitoyens ». D'où l'annonce « d'une police pluricommunale avec Le Bailleul et Louailles, pour s'assurer de l'efficacité de la zone bleue et faire respecter la vitesse. »

« Le préau du camping sera terminé au printemps, dans une nouvelle cour de récréation, a poursuivi Jean-François Zalesny, tout comme la réfection du foyer communal. » Sont engagés plusieurs dossiers : « L'aménagement de l'ancienne bibliothèque, la restauration du pignon du chœur de l'église et le bâtiment associatif aux Rivauderies. » Le maire a ensuite passé la parole à Marc Joulaud qui a fait le tour des projets intercommunaux, dont « celui de la fibre optique accessible à tous d'ici cinq ans. » Auparavant, Tiphaine Lenogue s'était aussi exprimée sur les activités du Conseil jeunes : Nouveau cette année, « la protection des chauves-souris et la participation aux Journées du Patrimoine. »



Vendredi 6 janvier 2017

La boulangerie Gaugain de nouveau couronnée

x17a09

Guillaume Gaugain, Julie Cerbel, Nicole et Thierry Gaugain ont affiché leur nouveau diplôme de galette frangipane.

« Enfin sur le podium » : Classée quatrième l'an passé pour la frangipane, Thierry Gaugain savoure une belle deuxième place au concours de la meilleure galette. « Nous étions quand même plus de quarante concurrents », souligne-t-il. D'autant qu'il est le seul à faire briller les couleurs du sud Sarthe : « Les dix premiers se situent tous au Mans ou à proximité », se félicite le boulanger-pâtissier. Une progression due à une nouvelle technique de feuilletage « qui rend la galette plus légère et croustillante. »

On peut schtroumpfer sa chance

Après les nombreux diplômes glanés en catégorie briochée, cette distinction va droit au cœur de l'équipe, « une dizaine aux fours et en boutique », précise Thierry Gaugain. Tous sur le pied de guerre jusqu'à la fin janvier : « Le 31 aura lieu un tirage au sort parmi les tickets remplis au magasin », annonce le roi de la galette. « Il s'agit d'une petite animation sur le thème des Schtroumpfs, des oiseaux et des motos. » Car les lauriers n'occultent en rien le côté magique de l'Épiphanie : les fèves bien entendu.

Boulangerie-pâtisserie Gaugain, 3 rue Abbé Louis Chevallier. Tél : 02 43 95 40 78.



Dimanche 1er janvier 2017

i

Carte-17-W824

Pour visionner l'année 2016 : Cliquer ICI

i

i

i

i