Le journal municipal                                                                                                                                                                                                                                   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

iÇa s'est passé chez nous : en 2017/2018

Mercredi 23 mai 2018

Trois questions à Marie-Claude Talineau

Membre actif de l’association Lino Ventura et déléguée pour le centre médico-social Basile Moreau, Marie-Claude Talineau est montée à Paris pour l’assemblée générale. Avec des projets plein ses cartons : Retour à Précigné avec un financement assuré pour améliorer le quotidien des « différents ».

x18f54 x18f55

Le matériel acquis est testé par le personnel du centre : Cheville ouvrière de la « Rando » des années 90, Marie-Claude Talineau

n'en continue pas moins de défendre les intérêts des résidents au sein de l'association Lino Ventura.

1 : Présentez-nous votre association...

Elle a été fondée en 1997 avec Odette Ventura, veuve de Lino, qui en a pris la présidence. Elle a pour objectif d'aider les petites structures du handicap. À Précigné, les premières actions ont été caractérisées par « la Rando » : Une balade qui réunissait chaque année en juin autour de 250 personnes, des marcheurs mais aussi des Cyclistes et des VTT. L'aventure a duré douze ans, les premières manifestations ramenaient des bénéfices jusqu'à 8 000 €. Ce qui nous a permis d'acheter un minibus et de faire des tas d'aménagements dans le centre. Puis ça a baissé, on s'est dit qu'il fallait faire autre chose.

2 : Quelle est la nature de vos activités ?

Je suis toujours coordinatrice des projets du centre. Et j'assiste depuis 21 ans à l'assemblée générale qui avait lieu cette année le 15 mai à Paris. Les activités qui rapportent des fonds se déroulent là-bas désormais. Mais il y a aussi beaucoup de donateurs dans toute la France. Ces actions ont permis dernièrement aux résidents de bénéficier de la gymnastique douce. Elles ont aussi financé les sorties au bowling, à la piscine mais aussi au cirque ou encore au cinéma. Sans oublier la salle Snoezelen éclairée d'une lumière tamisée et bercé d'une musique douce, pour créer une ambiance apaisante.

3 : Quels sont vos projets ?

J'ai argumenté sur dix projets lors de l'assemblée présidée par Laurent, le fils de Lino : Ils ont tous été acceptés pour un total de 19 500 €. Les activités sportives à l'extérieur pourront être reconduites. Une sortie à la mer se fera à la mi-juin. Mais les grandes nouveautés, ce sont la randonnée canine et surtout les séances de sophrologie qui coûtent à elles seules 5 000 €. Pour permettre aux résidents de se relaxer. En fait, tout ce qui a été fait depuis plus de 20 ans a contribué à améliorer leur qualité de vie. Comme nous le disait tout le temps Madame Odette Ventura, « Aidons-les à vivre leur différence.»

CONTACT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Le centre Basile Moreau




Samedi 19 mai 2018

Près de 300 jeunes footballeurs au tournoi de la Pentecôte

x18f51 x18f50

Ici à l'attaque, les plus jeunes des footballeurs de Précigné ont fièrement défendu les couleurs des Diables Rouges.

Répartis au sein d'une cinquantaine d'équipes et prêts à en découdre pour porter haut les couleurs de leur club, environ 300 footballeurs de six à quinze ans ont participé au tournoi de la Pentecote : « Un succès pour l'US Précigné, se réjouit Eric Dubas, puisque trois départements ont été représentés, comme Morannes pour le Maine et Loire, Saint-Denis d'Anjou pour la Mayenne ou encore Arnage pour la Sarthe. »

À l'issue de matchs semi-nocturnes pour les plus grands, tous ont reçu des coupes, des tenues mais aussi des ballons et de nombreux lots. « Cette rencontre permet de clôturer l'année en beauté, ont rappelé les entraîneurs, les enfants ont découvert d'autres façons de jouer et pu évaluer leur niveau en se mesurant à de nouvelles équipes. » Prochain rendez-vous, l'assemblée générale du club le 23 juin à 20 h.

I

x18f47

Portes ouvertes de l'école de football : Tous les mercredis après-midi de juin au stade Alain de Rougé.




Jeudi 17 mai 2018

La participation citoyenne présentée au Conseil

x18f56 x18f57

Rassurer et communiquer en plus de la lutte contre la délinquance et l'insécurité routière, tels sont les objectifs du capitaine Pomié.

Invité par Jean-François Zalesny, le commandant de la brigade de sablé a d'abord souligné l'importance des effectifs sur le secteur : « Trente militaires, c'est presque un gendarme pour mille habitants. » Par ailleurs, « nous sommes très souvent épaulés par les motards de Joué-en-Charnie, ainsi que le PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention basé au Mans) », a précisé le capitaine Pomié. L'évolution de la délinquance ? « Ça fluctue selon les années, une légère augmentation des cambriolages a été constatée. Sur Précigné, les véhicules fracturés à répétition ont concouru à un sentiment d'insécurité. »

D'où la prise de parole de Sophie Hautfort : « L'implication de la population est essentielle », a martelé le Maréchal des logis chef qui a présenté la « Participation citoyenne ». En projet, « l'organisation d'une réunion de prévention contre la délinquance, où ce dispositif sera expliqué », alors que huit communes sarthoises sont déjà engagées dans ce processus. « Les habitants sont encouragés à être attentifs et à informer les forces de l'ordre », a continué le chef Hautfort. « Il faut veiller et non surveiller », a-t-elle insisté avant de conclure : « Dès l'instant où l'on se pose la question d'appeler le 17, il faut le faire. »

19 000 € de jeux pour l'école maternelle

Devant l'accumulation des dépôts sauvages d'ordures ménagères « au bord de la route, dans les bois et sur les chemins communaux », le maire a fait le choix de la répression : « Le forfait assorti de l'amende aboutira désormais à une facture de plus de cent € pour le contrevenant. » Il en coûtera 50 € pour les divagations d'animaux, « sans compter les frais de récupération au chenil. » Jean-François Zalesny a aussi évoqué la création d'un nouveau poste : « nos compétences en électricité et plomberie sont insuffisantes et les prestataires onéreux, un ouvrier spécialisé pourrait intervenir à partir de septembre. »

Outre l'information d'une garderie municipale le mercredi matin pour un forfait de 6 € à la prochaine rentrée scolaire, Jean-François Zalesny a livré quelques chiffres sur le suivi des équipements scolaires : « La commune a fait l'acquisition d'une imprimante pour 420 €, les jeux extérieurs de la maternelle ont coûté 19 000 €, l'armoire gastronomique pour la cantine 2 200 €. » Bonne nouvelle pour les associations à la veille des premières soirées barbecue : « Une friteuse à deux bacs a été achetée pour la somme de 1 300 €. » Enfin, le maire a signalé la reprise du guichet postal par Carrefour Express « pendant ses heures d'ouverture, c'est quand même autre chose que 12 h par semaine. »

ICI bientôt le compte-rendu de ce Conseil municipal dans son intégralité



Mercredi 16 mai 2018

La Palanquette parmi les 150 choristes de Festivoix

x18f52 x18f53

Sous la direction d'Irina Nikonovich, les choristes de La Palanquette répètent en vue de la deuxième édition de Festivoix.

La deuxième édition de Festivoix réunira samedi prochain pas moins de quatre chorales : Outre celle de la Palanquette de Précigné qui travaille à ses ultimes répétitions avant le grand jour, se produiront également les Gens de Saint-Jean, Foligammes et Baugissimo. Leur point commun ? Toutes s'entraînent sous la direction d'Irina Nikonovich, chef de chœur dont la voix lyrique de mezzo-soprano enchante les mélomanes du Maine et de l'Anjou depuis bientôt dix ans.

Quatre garçons dans le vent

D'où un répertoire également comparable dont la Missa four Youth, « que nous allons chanter tous ensemble pendant une trentaine de minutes », s'enthousiasme Guy Lemesle. Le président de La Palanquette promet un concert ponctué de grands classiques, « comme le lac du Connemara ou encore du Gospel traditionnel avec Oh Happy Day. » Et toujours du nouveau, à l'image des « Beatles en revue » et le grand John Lennon en guise de bouquet final.

Les concerts : samedi 26 mai à 20 h 30, église de Sablé. Dimanche 27 mai à 16 h à Baugé. Samedi 2 juin à 20 h 30 à Angers. Dimanche 3 juin à 16 h aux Ponts-de-Cé. L'affiche de FESTIVOIX




Mercredi 16 mai 2018

14 juillet : Une fête inédite se prépare

x18f48 x18f49

De gauche à droite : Sicky Sailly, Yves Guibert Roëd, Nicole Pipelier et Gilles Rousselet travaillent à l'organisation d'un 14 juillet festif.

« Ce samedi 14 juillet sera aussi jour de fête à Précigné » : Nouveau membre de la commission culture, Sicky Sailly a proposé une animation originale avant le feu d'artifice, décidé par Jean-François Zalesny pour remplacer celui de Pâques. Un programme qui regroupera la convivialité d'un repas partagé et les chansons populaires de toujours, « de celles qui courent dans toutes les têtes ». Avec la java bleue, mon amant de Saint-Jean ou encore salade de fruits, « Piaf et Bourvil, Bobby Lapointe et Nino Ferrer réveilleront les émotions de toutes les générations. »

Les trois Couleurs

Cette soirée inédite se déroulera sur un espace vert aux alentours du stade Alain de Rougé : « On peut décider d'y participer habillés de bleu, blanc ou rouge », a suggéré Sicky Sailly. Dès 18 h 30, une buvette fonctionnera sur place, « tandis que le pique-nique pourra démarrer vers 19 h sur de longues tables nappées de tissu blanc. » Le Tour de chant de Valérie Haltebourg et son accordéoniste débutera à 21 h jusqu'à la tombée de la nuit pour laisser place au feu d'artifice. Alors que la buvette rouvrira ensuite « pour terminer la fête dans la bonne humeur partagée. »




Mardi 15 mai 2018

Tennis : Un beau duel des frères Horpin en finale

x18f46

De gauche à droite : Yannick Grall, Marie Moreau, Audrey Perchappe, Jean-yves Morin, Cédric Horpin, Fred Horpin et Marivie Moreau.

Au printemps, « le tournoi interne du club de tennis permet de couronner les meilleurs joueurs » : Vingt-trois hommes et treize femmes y ont participé cette année. Chez les dames, Audrey Perchappe l'emporte sur Marie Moreau, sur le score de 7/5 6/4. Tandis que Marivie Moreau, présidente de l'association, s'est hissée jusqu'en demi-finale. Chez les messieurs, les deux demi-finales ont opposé Frédéric Horpin et Bruno Gasche d'un côté, Cédric Horpin et Yvan Niss de l'autre.

Les anciens font de la résistance

D'où une finale très originale qui a vu s'opposer deux frères : Frédéric Horpin garde son titre de meilleur joueur du club en 0/6 6/3 6/4, tout comme Audrey Perchappe chez les dames. Ainsi « face à l'arrivée de nouvelles générations qui commencent à pousser », les anciens parviennent à résister avec brio. « Le 22e tournoi open débutera le 26 mai, a indiqué Marivie Moreau, avec pour la 1re fois la création d'un challenge avec les clubs de Sablé, Morannes et Durtal. »



Jeudi 10 mai 2018

Le jumelage avec Wewelsburg sous le signe de la danse

x18e07

Entrecoupé de danses folkloriques allemandes, le repas du jumelage a régalé samedi soir plus de cent vingt convives.

Composée d'anciens du jumelage mais aussi d'une quinzaine de jeunes du groupe de danse folklorique, une quarantaine d'Allemands de Wewelsburg ont rendu visite à leurs amis français à l'Ascension : « Trois jours bien remplis où ils ont découvert le zoo de La Flèche avec enthousiasme », se félicitent les membres du Comité. Et pour clore les réjouissances, le traditionnel banquet du samedi soir a été animé par les jeunes Allemandes et leurs deux musiciens, à la flûte et l'accordéon : « Elles ont fait participer leurs hôtes à leurs danses dans une très joyeuse ambiance. »

Le choix des associations culturelles

Si la randonnée qui passait par le château a été annulée à cause de la pluie, « les familles ont en revanche emmené leurs amis faire du shopping dans les environs. » Le Comité s'est réjoui du choix de leurs homologues d'Outre-Rhin : « Faire voyager une association culturelle comme nous l'an passé. » En effet, les associations sportives sont surtout constituées de garçons : « C'était donc au tour des jeunes filles du Brass band de visiter le pays des musiciens en mai l'année dernière, et à celles du groupe de danse de venir à Précigné cette année. » La parité en plus de la fraternité.

I

x18e41 x18e89

L'ALBUM PHOTOS




Mardi 8 mai 2018

La capitulation nazie commémorée par la commune

x18e06

Des associations aux écoles, en passant par le pompiers, anciens combattants et conseillers municipaux, tous étaient au rendez-vous du 8 mai.

Double-pont oblige, affluence réduite ce mardi pour commémorer la fin de la deuxième guerre mondiale : Mais les principales instances étaient représentées. A commencer par les Anciens Combattants, les écoles et les associations mais aussi les Pompiers et le Conseil municipal Jeunes. La Marseillaise fut interprétée par une dizaine de choristes de la Palanquette, tandis que l'Appel aux morts étaient sonné par Bruno Morin. Cette commémoration a pris fin avec le traditionnel vin d'Honneur à la salle des fêtes, en hommage à tous les Morts pour la France.

I

I

I

I

Dimanche 6 mai 2018

La Grappe conserve le challenge Alain de Rougé

x18e05

Anne-Marie d'Ussel et Annick Courtaugis (au centre) ont remis les trophées aux équipes victorieuses.

Le trophée représente un bouliste en pleine action : « Il a été offert dans les années trente par Alain de Rougé, député maire de Précigné », indique Annick Courtaugis. Ce dimanche, la finale du challenge a été gagnée Pierre-Jean Lardeux et Eric Maigné : « Une partie courte puisqu'ils l'ont emporté par 12 à 0 contre Thérèse Malabry et Aline Girard », précise la présidente de La Grappe qui monte sur la troisième marche du podium avec Aline Morin.

Un symbole

Forte de quatre-vingt-huit membres, la société de boule de fort a pris une décision, « pour ne plus voir partir le challenge vers d'autres horizons. » Le concours se déroule en interne depuis deux ans. Et l'imposante sculpture en bronze trône dans la grande vitrine, après plus de soixante-dix ans de pérégrinations : « C'est quand même le challenge du château » justifie Annick Courtaugis. Et un bouliste d'airain désormais devenu un symbole historique.

Prochaine finale : Le challenge des Retraités le vendredi 1er juin.




Dimanche 6 mai 2018

Plus de 100 exposants au bric à brac du son et lumière

x18e03 x18e04

En compagnie du Conseil municipal jeunes, Bruno Morin et son équipe ont organisé leur 2e bric à brac et désaltéré des centaines de visiteurs.

Pour sa deuxième année consécutive, le bric à brac de l'association « Notre histoire en lumière » a connu un large succès : « Plus de cent exposants se sont installés sur une centaine de mètres », s'est réjoui Bruno Morin. Avec un pic de fréquentation jusqu'à onze heures environ, « le matin étant le moment des chineurs, souligne le président, l'après-midi plutôt celui des promeneurs. »

Sous le préau du camping se tenait comme à l'habitude le stand du Conseil municipal des jeunes : « Une grosse dizaine d'élus ont répondu à l'appel pour proposer la manucure aux visiteurs », s'est félicitée Inès Louveau. La maire junior a aussi animé des jeux pour les enfants, « comme le mikado géant ». Une affluence due aussi « au cadre bucolique très apprécié de l'ancien camping. »

9e Son et lumière des 31 août et 1er septembre

Tarifs préférentiels jusqu'au1er juillet : Adulte, 12 €. Enfant moins de 12 ans, 7 €. Groupe 10 personnes minimum, 10 €. Pass famille ( 2 adultes et 2 enfants ), 34 €.

Réservations par téléphone : 06 14 07 89 86 et 06 38 74 17 21.





Vendredi 4 mai 2018

Service jeunesse : Le dispositif « argent de poche » séduit

x18e01 x18e02

Le city-stade et ses environs ont fait peau neuve grâce au dispositif « argent de poche » qui a mobilisé une douzaine d'adolescents.

Mis en place par la commune, le dispositif « argent de poche » a fonctionné du deux au quatre mai : « Le matin uniquement sur trois demi-journées », précise Damien Etourmy. À quinze euros les trois heures de travail, « une douzaine d'adolescents de quatorze à dix-sept ans a été intéressée », se félicite l'animateur du service jeunesse. Et pour la première du genre, « leurs lieux de vie ont été choisis en priorité, de façon à ce que ces jeunes aient le sentiment d'agir autant pour la collectivité que pour eux-mêmes et leurs camarades. »

Ponçage et lazurage

Ainsi le city-stade a-t-il fait l'objet de soins particuliers : « toutes les planches ont été poncées et vernies », font remarquer avec fierté les apprentis. Sous la houlette de Miguel Piniau, « les mousses et lichens ont été retirées des barrières et poteaux, tout autour des terrains de boules et de basket. » La piscine elle aussi a fait peau neuve : « Les pavés de l'entrée sont nettoyés », indique l'animateur qui fait observer « un changement de couleurs dans l'Espace des Lices. » Une efficacité des jeunes qui désormais se voit dans le paysage.




Samedi 28 avril 2018

CMJ : Échange de bonnes plantes à la bibliothèque

x18d20 x18d21

Animé par le Conseil municipal jeunes ( CMJ ), le troc-plantes de l'Espace Molière a fait des heureux toute la matinée de samedi.

Mis sur pied par l'Espace Molière, le troc-plantes de samedi matin était animé par le Conseil municipal des jeunes : « Environ une vingtaine de clients ont emporté des variétés qu'ils n'ont pas chez eux », raconte Inès Louveau. La maire Junior et ses collègues ont aussi accueilli les résidents de l'unité Lino Ventura : Au Centre Basile Moreau, « ils disposent désormais de deux jardins dans le bâtiment neuf. » Une première pour les nouveaux conseillers « et un bon entraînement à la communication pour les enfants », s'est réjoui Alain Pasquereau, responsable des élus en herbe.

La surprise

Petite affluence donc mais grands passionnés, à l'image de Micheline et Jean-Louis Chauveau de Noyen, « venus en renfort pour proposer aussi des fruits et légumes. » Et pas n'importe lesquels : « De grosses fraises Moutot mais aussi du céleri maison et une variété ancienne d'ail, surnommés pied d'éléphant ». D'énormes gousses dont les visiteurs repartent les poches pleines, « car on préfère les donner par plaisir ». Même générosité chez les jeunes élus qui font cadeau de jolies plantes au nom méconnu : « Attendez qu'elles fleurissent et ce sera la surprise », sourient-ils.

Prochains rendez-vous avec le CMJ : Dimanche 6 mai : tenue d'un stand jeux et manucure au vide-grenier de Notre Histoire en Lumière. Jeudi 10 mai : jeux avec les jeunes Allemands du groupe de danse folklorique de Wewelsburg ( 15 h 30, camping ). Vendredi 1er juin : randonnée en forêt ( 18 h 15, parking de la piscine des Lices ).





Mercredi 25 avril 2018

La promotion de la poésie par les boîtes à lire

x18d19

Lors de l'inauguration : Yvette Marçais, Rémi David et Marie Rolland ont félicité les élèves poètes des écoles de Précigné.

« Comment attirer plus de lecteurs vers la poésie ? », telle est la question que s'est posée Marie Rolland, avant de songer à la boîte à lire : « Le procédé permet de découvrir des extraits de textes en appuyant sur un bouton », explique cette bibliothécaire inventive. En effet, dès le doigt posé sous quelque ouvrage en présentation, retentit une voix qui récite : « Ces lectures ont été enregistrées par les élèves du cours moyen de l'école de Gatisnes, précise-t-elle, mais aussi ceux d'Emmanuel Dehoux et Kareen Batereau pour l'école de la Voutonne, d'Alain Brillet pour Saint-Joseph Saint-Jean. »

Ainsi, les vers de poètes comme Arthur Rimbaud, Louis Aragon ou encore Robert Desnos résonnent dans l'Espace Molière, sans omettre Pierre Reverdy, l'enfant du pays : « Collégiens et comédiens ont aussi été associés au projet dans le cadre du Contrat territoire lecture, ainsi que l'association Alpha-Sablé », ajoute Yvette Marçais. Tandis qu'Yves David, écrivain normand, a posé ses valises dans le pays sabolien « pour animer des ateliers de création ». Et la directrice de la médiathèque intercommunale d'applaudir à « cette bonne idée pour amener le public en douceur vers la poésie. »

Les horaires d'ouverture de l'Espace Molière

x18d22




Mardi 24 avril 2018

Les élèves de La Voutonne font campagne pour l'eau

x18d18

Au Carrefour express : Les élèves ont fait le tour des commerces pour y apposer des affiches contre le gaspillage de l'eau.

« Cette opération a lieu dans le cadre du projet d'éducation au développement durable », indique Sylvie Guyard. Mardi après-midi, les élèves de CP et CP-CE1 ont visité tous les commerces pour y apposer des affiches qui interpellent : « Aidez-nous à sauver l'eau », proclame l'une d'elle. Plus pragmatique, « on arrête la douche quand on prend le savon », conseille cette autre. « Si vous continuez, tous les poissons vont mourir », avertit de façon plus inquiétante cette troisième.

Les maisons de retraite aussi

L'objectif ? « Sensibiliser la population avec des formules chocs », précise la directrice de l'école de la Voutonne. Dans ce but, « toutes les classes primaires ont travaillé sur la défense de l'eau, les affiches les plus belles ont été sélectionnées par vote », ajoute Sylvie Guyard. Une campagne d'affichage qui s'est même étendue aux salles de sports et aux maisons de retraite, « en fait, partout où le public peut être alerté sur la nécessité à économiser cette précieuse ressource ».

16 astuces pour économiser l'eau et réduire sa facture




Vendredi 20 avril 2018

Espace Molière : Des histoires en marchant

x18d17

Animée par Dominique Daubias, la première rando-conte de l'Espace Molière a captivé les lecteurs de tous âges.

« La première du genre était programmée début septembre, mais il pleuvait des cordes ce jour-là », indique Dominique Daubias. La conteuse de la médiathèque intercommunale a ainsi attendu une belle soirée de printemps pour ravir petits et grands : « Avec cinq histoires courtes qui jalonnent une marche d'une petite heure ». Et les célèbres aventures du « pot qui tiptopait » en guise d'amuse-bouche devant la bibliothèque.

Toutes les pointures

D'où une bonne demie heure de pause au total, dans les ruelles du bourg ou sur les bords de la Voutonne : « La rando-conte est accessible à tous », se réjouit Dominique. En témoignent les familles, mais aussi les anciens et les jeunes enfants qui ont participé à celle de vendredi soir : « Pas besoin de chausser les baskets », ont-ils apprécié. Une balade contée qui sera donc « de nouveau programmée avant cet automne ».

Toutes les activités proposées par la médiathèque intercommunale




Dimanche 8 avril 2018

Tournoi : Les jeunes judokas locaux lauréats

x18d08

Les jeunes judokas de Précigné félicités par Mathias et Jacques Etourmy, Jennifer Geslin et Christiane Fumalle.

Le tournoi annuel de judo a rassemblé dimanche trois cent dix kimonos sur les tatamis de la salle omnisports : « C'est quatre-vingt de plus que l'an dernier », se félicite Mathias Etourmy. Et l'entraîneur d'ajouter avec la modestie des férus d'arts martiaux : « le club de Précigné bénéficie sans doute d'une bonne image de marque ». La présence d'arbitres en smoking l'atteste : « Ce sont des jeunes en formation mais il y a aussi des commissaires sportifs, tous formés ici ou à La Flèche et La Milesse où j'enseigne aussi », précise Mathias.

Fort de cent dix membres de quatre à cinquante-cinq ans, le club a aligné des troupes en nombre face aux autres concurrents. Résultat, « Précigné se classe une nouvelle fois premier sur vingt-quatre clubs en lice, de la Sarthe, de l'Orne et du Maine et Loire. » Un bon moyen « de faire connaître partout les valeurs du judo », s'est réjoui Jenifer Geslin. La présidente a ensuite procédé à la remise des coupes : Offerte par la municipalité, la plus imposante est donc revenue aux enfants du club, « tous très fiers et surtout heureux de ce triomphe.»

http://judoclub-precigne.shost.ca/




Dimanche 8 avril 2018

Son et lumière : Des randonneurs à pied et à cheval

x18d10 x18d11

Cinquante marcheurs, une vingtaine de cavaliers et quelques attelages ont participé à la randonnée de l'association Notre histoire en lumière.

Un seul circuit d'une dizaine de kilomètres mais deux façons de le parcourir : La randonnée annuelle de l'association Notre histoire en lumière a associé ce dimanche les figurants de la Cavalerie des centaures aux traditionnels marcheurs : « Les différents attelages du spectacle peuvent même éventuellement venir au secours des traînards », sourit Bruno Morin. « Autour de soixante-dix personnes dont des membres de Promenade-Nature de Sablé se sont inscrits à cette première manifestation de l'année », se réjouit Monique Chopin.

Un calendrier bien rempli

De retour sur les coups de midi après avoir longé l'étang de la Claie et la forêt de Pincé, tous ont pu écouter le président énumérer les manifestations à venir : « Deux lotos, le premier le samedi 28 avril à 20 h et le second le lendemain à 14 h, sans oublier le bric à brac du dimanche 6 mai. » Tandis que les voix du Son et lumière ont été enregistrées et que les répétitions débutent : Car « Pressigny 1475-1530 se jouera les 31 août et 1er septembre, les réservations vont bientôt démarrer » : Notre histoire en lumière, du dynamisme à revendre.

La page Facebook de Notre histoire en lumière



Dimanche 8 avril 2018

Les diables rouges vont finir la saison en beauté

x18d13

Les U18 de l'USP football ont été récompensés de leurs exploits par des tenues toutes neuves aux couleurs des Diables rouges.

Ils le méritaient bien : Car encadrée par Jean Pierre Moreau et Noel Fouilleul, l'équipe des U 18 évolue rien moins qu'en 2e division départementale. Nouvellement promue, « elle continue dans son élan puisqu'elle est 1re de dans son championnat », indique Eric Dubas, membre du bureau de l'USP football. Tous ont reçu dernièrement des maillots flambant neufs offerts par le garage Chauvin et les Taxis Précignéens. Un dynamisme qui se répercute sur les plus jeunes : « Encadrés par Martin Guéhéry, Mickael Métivier et Alexis Derouard, les U15 et U13 font également bonne figure, puisque ces deux équipes se hissent dans le top 3 de leur championnat. »

L'équipe B première de son championnat

Quant aux U11, U9 et U7, « ils sont toujours aussi joyeux de venir taper dans la balle sous la responsabilité de l'école de football, animée par Manon Régner, Nicolas Goibeau, Olivier Blinot, Damien Etourmy et Quentin Derouard. » Du côté des deux équipes seniors, « L'équipe A évoluant en 2e division départementale, éprouve quelques difficultés à se maintenir en milieu de classement. » Mais L'équipe B « est actuellement sur sa lancée en 1re place de son championnat en 4e division. » La fin de saison s'annonce ainsi sous les meilleurs auspices sur les pelouses du stade Alain de Rougé, avant l'assemblée générale qui se tiendra en juin prochain.

Le site de l'USP football



Dimanche 8 avril

Pêche-loisirs-détente et gastronomie

x18d07

À l'étang de La Claie, les poissons ne se font pas prier pour mordre à l'hameçon, à la grande joie des pêcheurs petits et grands.

Bottes au pied et ciré sur le dos, les pêcheurs n'ont pas boudé leur plaisir ce dimanche. « Près d'une centaine de kilos de truites arc-en-ciel a été déversée la veille dans l'étang », indique Philippe Barré. Dès huit heures du matin, les cinquante-cinq places avaient trouvé preneurs autour du plan d'eau de La Claie : « Comme chaque année, on a été obligé de refuser du monde », ajoute le président de Pêche-loisirs-détente, la plus épicurienne des associations.

Pour les chanceux qui se sont levés de bonne heure, les prises étaient limitées à dix poissons : « Un chiffre atteint par certains avant midi. » En attendant que ça morde, les autres tuent le temps en parlant gastronomie : « La truite aux amandes arrive en tête des préférences parmi les recettes, c'est un très bon repas pour le dimanche soir », sourit le président. Ni eau ni vent pour chasser les poissons ce jour-là : « Ainsi personne n'est rentré bredouille. »

Sur l'agenda de pêche-loisirs-détente : Cochon grillé le 16 juin à l'étang, barbecue le 6 juillet à la piscine.




Samedi 7avril 2018

Le Centre Basile Moreau ouvre les portes de ses jardins

x18d03 x18D04

Les visiteurs ont aussi été guidés à travers les étages par Florence Cotinat  (à gauche ), directrice du Centre Basile Moreau.

Président de l'établissement, Hugues Morel (à droite) s'est personnellement chargé de l'accueil des visiteurs et des familles.

Ouvert au public tout l'après-midi de samedi, le centre médico-social Basile Moreau a dévoilé bon nombre de nouveautés : À commencer par les services qui sont tous sortis de l'anonymat, « comme le nom de Félicité Colbert qui a été attribué au centre de soins », cite Hugues Morel. « Tous portent désormais des noms de célébrités ou de lieux connus à Précigné », s'est réjoui le président. Autre innovation et non des moindres, « l'installation d'un système avec rail dans les chambres des résidents, rappelle la directrice Florence Cotinat, un progrès technique qui facilite grandement le travail quotidien de nos employés. »

Horticulture et bien-être

Un personnel par ailleurs particulièrement fier de faire visiter les lieux : « D'ailleurs sur les soixante-dix personnes que nous avons accueillies lors de ces portes ouvertes, la grande majorité des visiteurs faisaient partie de leur famille, note Hugues Morel, les autres venant se renseigner pour un proche. » Tous ont pu s'émerveiller devant les deux jardins récemment créés par l'établissement : « Le premier qui permet aux résidents les plus aptes de planter des fleurs mais aussi des légumes, le second à l'opposé se veut thérapeutique et toute l'architecture comme la végétation ont été pensées pour apporter calme et sérénité. »

Tout savoir sur le centre médico-social Basile Moreau




Vendredi 6 avril 2018

Salon du livre : Le 3e prix pour les CM de La Voutonne

x18d09

Les élèves de la Voutonne ont glané le 3e prix pour leurs carnets de voyage et reçu l'écrivain Geneviève Clastres dans leur classe.

« Axée principalement sur le voyage, cette 13e édition du Salon du livre a vivement intéressé nos élèves », indique Emmanuel Dehoux. La raison ? « Deux classes prendront en mai la direction de la Normandie puis de l'Angleterre, l'île de Guernesey plus exactement », précise le maître qui part avec sa collègue Kareen Batereau. Un périple qui nécessite une solide préparation pédagogique : « C'est pourquoi nous avons invité Geneviève Clastres à nous parler de ses pérégrinations en Chine et au Japon, où elle s'est interrogée sur les droits de la femme. ». Récompensée par le prix Amerigo Vespucci, l'écrivain a captivé son auditoire : « Chaque illustrateur interprète un texte avec son propre regard », a-t-elle insisté.

La fibre écologique

De quoi ravir les enfants qui ont travaillé sur les carnets de voyage depuis le début de l'année scolaire, dans le cadre du concours organisé par l'association Sablé-sur-Livres : « Avec la préoccupation par rapport au réchauffement climatique, c'est le Grand Nord que nous avons choisi », argumentent les élèves. « La banquise, les aurores boréales, les Inuits et les ours polaires y figurent entre autres en bonne place », ajoutent-ils. D'où une allégresse générale ce samedi à la salle Georges Mention, quand l'école a reçu le 3e prix :« Au retour de la classe de découverte, chacun reviendra avec son carnet de voyage, mais un vrai cette fois », se sont exclamés en chœur les lauréats. Et ils seront exposés à l'école.




Jeudi 29 mars 2018

Les barbecues bientôt de retour à la piscine des Lices

x18c18 x18c19

Adjointe aux associations, Agnès Hérouin (à gauche) a présenté le calendrier après un gros travail de concertation en amont.

C'est ce qu'on appelle un échange de bons procédés : Depuis bientôt cinq ans, la municipalité met la piscine des Lices à disposition des associations : « Les vendredis soirs de juin à septembre y sont organisés des barbecues, un moment festif qui permet de renflouer les trésoreries », soulignent les élus. « Au départ, cette opération a permis de compenser la diminution des subventions, répercussion de la baisse de dotations de l'Etat », indique-t-on. À condition toutefois de bénéficier d'une bonne météo, ce qui n'est pas toujours le cas : « Une mutualisation des bénéfices paraîtrait plus logique », suggère en aparté cette représentante d'une section sportive. Un bon procédé aussi, mais qui a encore son chemin à faire.

Barbecues du vendredi soir à la piscine des Lices, le calendrier : 1er juin, USP football. 8 juin, Centre communal d'action social avec le Conseil municipal des jeunes. 15 juin, Conseil local des parents d'élèves de l'école publique de la Voutonne. 22 juin, USP judo. 29 juin, Amicale des sapeurs-pompiers. 6 juillet, association Pêche-loisirs-détente. 13 juillet, Comité de jumelage Précigné-Wewelsburg. 20 juillet, association Notre histoire en lumière. 27 juillet, Organisme de gestion de l'école catholique Saint-Joseph Saint-Jean (OGEC). 3 août, en réserve pour rattrapage. 10 août, Génération Mouvement. 17 août, date libre. 24 août, USP football. 31 août, association Carnaval. 7 et 14 septembre, en réserve pour rattrapage.




Jeudi 29 mars 2018

Budget 2018 : Une relance des investissements

x18c21

Le Conseil a provisionné le budget dans l'optique de grands chantiers comme le bâtiment associatif.

Premier adjoint, Arnaud de Panafieu a détaillé les grandes lignes du budget. À commencer par les dépenses de fonctionnement : « Elles ont été chiffrées à 2 880 000 €, dont 562 000 concernent les charges à caractère général. » Par exemple, « des achats comme l'eau et l'électricité à destination des bâtiments municipaux. » Le reste concerne les charges du personnel à hauteur de 920 000 € : « Des économies sur les dépenses de fonctionnement dans tous les domaines ont permis un virement à la section d'investissement pour 755 000 », a souligné l'élu aux finances de la commune.

Un autre poste important a été évoqué, « celui des subventions aux associations ainsi que les indemnités des élus, plafonnées à 60 % du montant autorisé depuis plusieurs mandats. » Pour les recettes de fonctionnement, « il faut compter avec les économies réalisées, à savoir 985 000 € », a indiqué Arnaud de Panafieu. « Les impôts et taxes dont les taux restent constants et se montent à 1 230 000 €, tandis que les dotations de l'Etat évaluées à 490 000 € n'affichent pas de baisse, pour la première fois depuis quelques années. »

Un projet d'assainissement ambitieux

Les dépenses d'investissement se chiffrent à 1 360 000 € : « Le quartier des Cordeliers reçoit une enveloppe de 150 000 €, la somme de 130 000 € a été consacrée au réaménagement de l'ancienne bibliothèque. » À noter que 76 000 € sont attribués à un poste important de la voirie : « Les caméras du parking de la rue de Durtal, ainsi que sa Liaison avec le lotissement des Loges. » L'élargissement du trottoir qui mène des écoles au stade est aussi inscrit à ce budget. Par ailleurs, « 60 000 € vont aux frais d'architecte pour le bâtiment associatif, 80 000 pour les travaux de restauration de l'église. »

« La commune a été économe en investissements dans les dernières années, ce qui permet de relancer de gros investissements en 2018 », a conclu Arnaud de Panafieu. Avant de se tourner vers l'assainissement dont la possibilité de gestion jusqu'en 2020 est mise à profit : « Vont être lancées des opérations importantes, comme l'extension du réseau sur trois voies différentes. » Et à condition d'obtenir la subvention de l'agence de l'eau, « un assainissement collectif sera installé à la cité d'Alsace, il sera basé sur 25 logements et deux usines.» La subvention pourrait atteindre 40 % des travaux qui se montent à 550 000 € TTC.

ICI l'intégralité de ce Conseil municipal.




Samedi 24 mars 2018

Des portes ouvertes musicales à l'école privée

x18c16-W400 x18c17-W400

Directeur de l'école qui compte 110 élèves, Alain Brillet a enregistré une quinzaine d'inscriptions lors de ces portes ouvertes ( à g.).

Les grands du CM1-CM2 ont accompagné les parents vers les classes, sans omettre le détour par l'exposition sur la musique ( à dr. ).

« Suivez le guide ! » : Dès l'entrée de l'école Saint-Joseph Saint-Jean, ce sont les grands qui proposent la visite. À commencer par cette superbe exposition de tourne-disques, entre autres : « Elle retrace la transmission du son à partir du gramophone des années vingt, jusqu'au MP3 d'aujourd'hui », commentent Elias et Léandre. Puis direction les maternelles où Alain Brillet prend les inscriptions : « Une quinzaine cette année », se réjouit le chef d'établissement.

L'école va faire son cirque

L'occasion de revenir sur le thème en cours d'étude : « Tout pour la musique, qui a fait plusieurs instrumentistes se relayer à l'école. » Changement d'orientation l'an prochain, « puisque les enfants travailleront sur le cirque, avec l'installation d'un vrai chapiteau pendant une semaine. » En attendant, tous préparent les sorties de fin d'année : « et notamment un voyage en train pour trois des cinq classes. » Le But de l'expédition ? La Galerie Sonore d'Angers bien entendu.

Plus d'informations sur le site de l'école





Ce samedi 31 mars à l'affiche

Le Bal à Boby va faire danser petits et grands

x18c07 x18c08

Troubadour des sixties, Boby Lapointe va mettre une sacrée ambiance samedi soir à la salle des fêtes.

Spectacle créé l'an dernier à La Flèche par une compagnie venue de Nantes, ce bal très original se veut avant tout interactif : Autrement dit, « Trois danseurs vont évoluer sur une piste improvisée, dans l'univers des chansons de Boby Lapointe », expliquent les artistes. « Puis au fur et à mesure, le public se voit embarqué par le rythme. » Ainsi pour la troisième année consécutive, « L'Entracte » se déplace à Précigné : « De l'art en territoire » selon Yannick Javaudin, son nouveau directeur.

Un trésor

« J'utilise les chansons de Boby Lapointe car elles me permettent de créer du lien », souligne de son côté Hervé Maigret. « Lien entre les paroles et le corps, lien entre l'adulte et l'enfant », ajoute le chorégraphe. Le répertoire de Boby Lapointe s'y prête à merveille : Des titres des années soixante qui n'ont pas pris une ride, tels La maman des poissons, Avanie et framboise, ou encore Ta Katie t'a quitté. « Un trésor pour un chorégraphe » et une joyeuse soirée en perspective pour les familles.

Samedi 31 mars à 20 h 30 à la salle des fêtes de Précigné. Tarif de 5 à 8 €, dès 7 ans.




Vendredi 23 mars 2018

L'école de La Voutonne se met au vert en avril

x18c14 x18c15

De futurs élèves découvrent la maternelle dans la classe d'Anne-Marie Léveillé, tandis que de nouvelles inscriptions sont prises par Sylvie Guyard.

« Mettre les futurs écoliers en confiance et leurs parents aussi » : Ainsi la directrice de l'école publique résume-t-elle l'objectif des portes ouvertes de vendredi dernier. « Cette opération permet aussi de présenter les jeux à disposition des enfants et tous leurs travaux de l'année », ajoute Sylvie Guyard. Dans la classe de moyenne et grande section par exemple, jus de fruits et petits gâteaux facilitent les échanges : « La moyenne des effectifs par classe tourne autour de vingt-deux élèves, c'est l'idéal », souligne la maîtresse.

« Il faut cultiver notre jardin »

Que ce soit vers la galerie sonore d'Angers ou encore au centre culturel de Sablé, les maternelles n'hésitent pas à monter dans le car pour apprendre ailleurs : « Les voyages de fin d'année se feront vers la faïencerie de Malicorne pour les plus jeunes, à Terra Botanica pour les plus grands », indique Anne-Marie Léveillé. Le célèbre parc horticole d'Angers ne manquera pas de les intéresser : « Car toute l'école cultivera son carré de jardin en avril, des carottes et des radis pour commencer, puis des plantes aromatiques. »

Ecole publique de La Voutonne : renseignements et inscriptions au  02.43.92.34.60





Jeudi 22 mars 2018

Conseil municipal jeunes : un composteur pour la cantine

x18c12 x18c13

Les élus du CMJ ont invité Damien Jubault, écoconseiller à la Communauté de communes, pour les initier au compostage.

Agir sur leur environnement proche, tel est l'objectif prioritaire des jeunes élus en novembre dernier. Jeudi soir à la mairie, Damien Jubault leur a expliqué le fonctionnement d'un composteur : « Ce système reproduit ce qui se passe naturellement dans la forêt », a-t-il souligné. « D'où la présence de micro-organismes, des bactéries mais aussi de petites bestioles qui réduisent les déchets à hauteur de 30 %. »

Fruits et légumes

Un chiffre qui a conforté la maire junior dans son projet : « Se servir des restes de la cantine pour le jardin de l'école de la Voutonne. » Et Inès Louveau d'ajouter « qu'il faudra poser des affiches sur les poubelles. » En effet, « il est hors de question d'y verser de la viande et du poisson, » a insisté le conseiller en écologie. « Je serai sur place pour vous aider à démarrer avec les fruits puis les légumes », a promis Damien.

Le bilan du recyclage 2017 sur la Communauté de communes

I

I

I


Dimanche 18 mars 2018

Meilleure soupe : Elles ont gagné la bataille d'Asnières

x18c10 x18c11

Danielle Pasquereau ( à droite ) et ses équipières ont remporté ce dimanche la troisième bataille d'Asnières et se hissent en finale.

Ne la cherchez pas entre Arcole et Azincourt : Cette bataille-là s'est jouée à coups de louches, de soupières et de passoires. Intitulé « battle soup », le concours asniérois de dimanche a hissé la concurrente de Précigné sur la première marche du podium : « On était venu pour s'amuser, on repart vainqueur, c'est assez incroyable », s'enthousiasme Danielle Pasquereau dont le breuvage a régalé plus de quatre-vingts gourmets.

On prend les mêmes et on recommence

Épaulée par Elizabeth Zalesny et Lucette Théberge, la reine du potage a dévoilé une partie de sa recette : « Il y avait de la poire, de la patate douce, de l'oignon, du thym et de l'ail. » Ainsi après avoir éliminé Vion et saint-Denis d'Orques, mais aussi Sablé et Solesmes, le trio à la potion magique rencontrera les gagnantes des précédentes battles : « lors de la grande finale du 15 avril avec la même recette et les mêmes cuisinières ».



Samedi 17 mars 2018

L'Amicale des sapeurs pompiers prépare des portes ouvertes

x18c09

Les sapeurs-pompiers ont reconduit Jean-François Landelle (au centre) à la présidence de l'Amicale des Sapeurs-pompiers.

La vie des soldats du feu se traduit aussi par des moments privilégiés en dehors de la caserne. Réélu président samedi dernier, Jean-François Landelle a ainsi rappelé le principal objectif de l'association lors d'un repas convivial au Centre : « L'amicale existe pour se voir entre nous en dehors des situations critiques auxquelles nous sommes amenés à faire face. » D'où entre autres retrouvailles, la traditionnelle choucroute programmée le 10 novembre suivie de la célébration de la Sainte-Barbe le 24, « avec son défilé en fanfare dans les rues de la ville. »

Un espace de restauration

Auparavant se tiendra le barbecue estival à la piscine des Lices. Appréciée des habitants et attendue par les enfants, la journée portes ouvertes a été fixée au samedi 2 juin : « Les visiteurs seront accueillis dès 10 h et auront à leur disposition un espace de restauration », indique Julien Poirier. Ce nouveau membre du bureau promet également des manœuvres, « dont une désincarcération l'après-midi. » Seront aussi présentés les véhicules ainsi que les différentes tenues, « qui témoignent des opérations auxquelles participent les sapeurs pompiers de Précigné. »

Le bureau (de g. à dr. sur la photo) : Jean-Pierre Boivin, vice-président. Martin Guéhéry, trésorier adjoint. Maxime Huet, secrétaire adjoint. Jean-Claude Goibeau, président d'honneur. Jean-François Landelle, président. Julien Poirier, trésorier adjoint. Corentin Lasne, secrétaire. Xavier Brard, trésorier.




Samedi 10 mars 2018

Quarante mordus de pêche ont taquiné la truite

x18c05 x18c06

L'ouverture de la truite a mobilisé toutes les générations qui partagent la joie de la première prise sur les bords de la Voutonne.

Dès huit heures ce samedi matin, une quarantaine de pêcheurs se sont retrouvés sur les bords de la Voutonne : « Cinquante kilos de poissons ont été déversés l'avant-veille », indique Michel Bruère. « Des truites arc-en-ciel de 300 g », précise le président de l'association qui regroupe les communes de Pincé, Précigné et Saint-Denis d'Anjou. Et de fait, les touches n'ont pas tardé pour ce Morannais venu en voisin : « Je suis arrivé à mon quota de six prises avant dix heures », se réjouit Patrice Fraquet.

Un ruisseau à préserver

Installés près du pont et à défaut d'égaler ce score, les anciens devisent sur l'endroit : « Ici à La Chaussée, la Voutonne est légèrement encaissée, il y a du courant, c'est le ruisseau idéal pour la pêche à la truite », fait remarquer Marcel Binet. Moins matinaux que leurs aînés, les jeunes ont flairé très vite le bon coin, « vers le barrage où elles sont entraînées. » L'occasion pour Michel Bruère de rappeler le coût bon marché du permis pour les ados : « Vingt euros seulement, six pour les moins de douze ans. »

Les cartes de pêche sont en vente au Balto, rue Abbé Chevallier.

Fédération départementale

I

I


Vendredi 9 mars 2018

Des vacances enrichissantes à l'accueil de loisirs

x18c03 x18c04

Encadrés par Rémi Gautier, Geneviève Amasse, Manfred Gaulin et Rozenn Langlais, petits et grands arborent avec fierté leurs réalisations.

Construction de fresques pour les petits, fabrication d'objets insolites chez les plus grands : Les enfants de l'accueil de loisirs ont profité de deux semaines de vacances ludiques mais aussi instructives : « la récupération ainsi que le tri sélectif ont été le fil conducteur des activités », indique Rozenn Langlais. Mieux, « un petit musée a permis de mettre en valeur les réalisations de chacun », ajoute la directrice de l'ALSH (accueil de loisirs sans hébergement).

Le maître-trieur-sauveteur

Venus de toute la Communauté de communes, près d'une quarantaine d'enfants auront ainsi bénéficié des espaces de l'école de la Voutonne, « dont une douzaine de Précigné. » Tous sont allés faire un petit tour à la piscine, « avant la dernière journée festive passée ensemble à l'intercentre de Sablé. » Avec le souvenir fascinant du spectacle « Copains, copine ! », où un « Maître-Trieur-Sauveteur vint en mission pour leur apprendre à recycler des trésors ».

Accueil de loisirs : renseignements et inscriptions



Mercredi 7 mars 2018

Les portiques vandalisés remis en place

x18c01 x18c02

Les portiques opérationnels grâce aux ouvriers communaux : Xavier Pradère, Vincent Fronteau, Sébastien Cuillerier et Adrien Dubois.

Les ouvriers municipaux ont mis à profit les vacances pour travailler dans la zone scolaire : « Sur les cinq portiques qui avaient fait l'objet de vandalisme à l'automne dernier, quatre ont été réimplantés », détaille Sébastien Cuillerier. Mis en place pour empêcher les installations illégales, ces équipements donnent accès aux parkings des écoles et des infrastructures sportives : « Il a fallu toutefois faire appel à une entreprise pour détordre les poteaux, moyennant la somme de 1 000 € », ajoute le chef des ateliers.

Des services réorganisés

« Toutes ces interventions rentrent dans le cadre de la réorganisation souhaitée par la municipalité », explique Sébatien Cuillerier. En effet, ils sont quatre travailleurs polyvalents à se partager l'entretien des bâtiments et des espaces verts : « Auxquels il convient d'ajouter les deux animateurs du service jeunesse qui s'occupent des terrains de tennis et de football. » Sans oublier la piscine qui ouvrira comme à l'habitude le 1er juin : « Mais Miguel et Damien recevront un coup de main, une question d'entraide. »



Vendredi 2 mars 2018

Le futsal activité préférée des ados en vacances

x18b65

Proposée aux jeunes à partir de douze ans, l'activité futsal connaît un succès grandissant depuis son instauration aux vacances de Noël.

Mis en place par la commune depuis la rentrée, le service jeunesse loisirs a fonctionné la première semaine de vacances. Avec des températures extérieures propices au football en salle : « Plus d'une vingtaine de jeunes ont tapé dans le ballon à ce lundi après-midi », se félicite Miguel Piniau. L'animateur avait prévu également un tournoi en sports collectifs, ainsi que des jeux de raquettes et de société pour les jours suivants. Sans omettre la traditionnelle soirée sportive en famille du vendredi avec le ping-pong notamment.

Des activités de plein air au printemps

Mais c'était compter sans la météo qui a desservi la fréquentation des trois derniers jours : « l'état des chaussées et notamment le risque de verglas en ont dissuadé plus d'un de se rendre à la salle omnisports », explique Damien Etourmy. L'animateur en second reste ainsi confiant pour les prochaines vacances de Pâques « qui sont plus longues cette année. » Et l'arrivée des beaux jours permettra de diversifier les activités. Mais pas d'inquiétude pour les aficionados du ballon rond entre quatre murs : « le futsal restera au programme. »




Mercredi 28 février 2018

Un troc' livres enjoué avec le Conseil des jeunes

x18b66a

Autour d'Inès Louveau, nouvelle maire junior, le CMJ s'est chargé de l'animation ce mercredi à La Bade.

Élus en novembre dernier, les nouveaux jeunes élus ont réalisé la première action de leur mandat avec succès : « Plus de la moitié a répondu présents au troc' livres de La Bade et ce malgré les vacances », se réjouit Inès Louveau. La nouvelle maire junior a pu compter aussi sur quelques membres du précédent Conseil, telle Romane « qui a gardé la nostalgie de l'ambiance du CMJ ». Car tous ces jeunes « apportent une animation que nos Anciens apprécient beaucoup », indique le personnel de la résidence service seniors « Espace et vie ».

Les grands-mères fêtées

Pour autant, les lecteurs ne se sont pas bousculés pour échanger bandes dessinées ou autres romans policiers : « La faute aux températures sibériennes », expliquent les enfants. Mais peu importe, « Cette opération s'affiche avant tout comme une joyeuse rencontre entre les générations », fait remarquer Madeleine Esnault. Et l'adjointe aux affaires scolaires de citer en exemple les cadeaux apportés par le groupe : « A l'occasion de la fête des grands-mères, des bouquets de roses et de tulipes ont été distribués à toutes les mamies de l'établissement. »




Vendredi 23 février 2018

Du renfort pour le Comité de jumelage Précigné-Wewelsburg

x18b63a

Les quatre nouveaux membres ( 2e rang à partir de la gauche ) : Audrey Chaignon, Dominique Claisse, Jacques Étourmy et Caroline Renaud.

Les liens d'amitié qui unissent Précigné à sa jumelle d'Outre-Rhin font partie des plus anciens du Grand-Ouest : « Ils datent de 1964, tandis que le jumelage a été officialisé en 1991 », a rappelé Gilles Rousselet en préambule de l'Assemblée générale. Car le bilan fut présenté devant de nouveaux participants : l'occasion de souligner le succès particulier du dernier voyage : « Notre car a emmené pour la première fois plus de jeunes que d'adultes », se sont félicités le président et son bureau. « Après le club de judo et les joueurs de football pour ne citer qu'eux, ce sont les enfants du Brass band qui ont découvert le pays des musiciens pendant trois jours à l'Ascension. »

Les Allemands accueillis en mai

Telle une grande classe de découverte, subventionnée pour partie par la municipalité : « Le Comité paye de son côté la moitié du voyage des jeunes qui viennent en dehors d'une association, il participe aussi pour les autres ce qui réduit le coût à 10 € par jour », a rappelé Nicole Pipelier. Seul bémol, « le barbecue de septembre a dû être annulé à cause de la météo, cela n'a pas mis en danger pour le moment nos finances, mais il y a obligation de réussite cette année. » D'autant que c'est autour des Français d'accueillir leurs amis Allemands en mai prochain : Quatre nouveaux membres ont rejoint l'équipe pour préparer cet événement, « à la grande satisfaction de tous. »

Le bureau : Président, Gilles Rousselet. Vice-président, Éric Dubas. Trésorière, Nicole Pipelier. Secrétaire, Jimmy Eustache. Membres : Jean-Claude Piniau, Andrew Woods, Martine Couëdelo, Jacques Étourmy, Caroline Renaud, Dominique Claisse, Audrey Chaignon. Contact : 06 45 34 15 40.




Jeudi 22 février 2018

Au Conseil : Un plan de régulation des nuisibles

x18b61a x18b62

Cette réunion a débuté par un exposé d'André Fouillet et s'est achevée par une dégustation de soupes en vue du concours d'Asnières.

En hommage à Joël Brethomé, décédé récemment, une minute de silence a d'abord été observée par les élus lors de ce deuxième Conseil de l'année. Jean-François Zalesny a ensuite invité André Fouillet à livrer quelques chiffres édifiants : Ils concernent les captures d'animaux nuisibles sur la commune.

Membre du GDECA (groupe de défense contre les ennemis des cultures et de l'aviculture), André Fouillet a annoncé la capture de près de six cents ragondins, « un animal qui s'attaque aux champs de maïs et de colza, mais véhicule aussi la leptospirose, une maladie mortelle.» Au tableau de chasse figurent plus de cent renards, sans omettre pie et corbeaux, « mais pas les choucas du clocher qui, eux, sont protégés.» Au passage, André Fouillet a déploré le retrait de la liste de certaines espèces, « dont la fouine qui commet de gros dégâts dans les habitations.» Il s'est aussi inquiété de la recrudescence du blaireau « qui peut transmettre la tuberculose aux bovins.» Une dizaine de piégeurs interviennent sous la tutelle du groupe, « même en dehors de la période de chasse pour certains animaux.»

Pièges à frelons

Une activité que Jean-François Zalesny a saluée : « Votre groupe est une chance pour la commune.» L'occasion de revenir sur les pigeons : Incitant à ne plus les nourrir, le maire de Précigné a rappelé que « les particuliers peuvent piéger à condition de le déclarer en mairie.» Il a aussi été proposé « de recenser tous les bâtiments où ils nichent et de proposer aux propriétaires de colmater les ouvertures sur leurs toits.» Par ailleurs, une société locale a fourni « un devis de 1 800 € pour l'éradication de ces volatiles du centre bourg, moyennant treize passages par an.» Celle-là même qui était intervenue en face de l'école de La Voutonne avec succès pour le frelon asiatique : « Des pièges simples à fabriquer soi-même sont aussi proposés sur Internet pour détruire les reines, c'est le moment de le faire »

Un relais-poste

Le Conseil est ensuite passé à l'installation d'une nouvelle élue, « la suivante sur la liste sans que les électeurs soient convoqués, selon le mode de scrutin en vigueur », a précisé le maire : Journaliste pendant une quinzaine d'années puis directrice du Festival des Nuits de la Mayenne durant vingt-cinq ans, Sicky Sailly a rejoint la commission « Culture, communication et patrimoine. ». Côté travaux, « les entreprises ont été choisies pour la réhabilitation de l'ancienne bibliothèque.» La salle du Conseil va bientôt rentrer en chantier : « Les deux murs poteaux seront retirés pour faire de la place, les mariages se tiendront pendant ce temps à l'espace Saint-François ou la petite salle des fêtes.» Pour la poste, le système de relais a été retenu : « deux commerces sont intéressés pour tenir un guichet.»

ICI l'intégralité de ce conseil municipal.



Mercredi 21 février 2018

Des élèves assidus au cours d'informatique

x18b60a

Le sérieux avant tout chez les élèves de Patrick Ferrant : Ils se réunissent tous les mercredis pour progresser dans le maniement de leur ordinateur.

D'ordre fiscal ou autres, le nombre des documents à remplir via Internet grandit au fil des ans. Du coup, le cours d'informatique hebdomadaire dispensé par Patrick Ferrant ne désemplit pas : « Une dizaine d'élèves s'initient à ces nouvelles technologies », indique-t-il. Sans oublier la manipulation du clavier : « Lui ne date pas d'hier, mais reste une découverte pour beaucoup d'élèves. » Autrefois délivré à l'école de la Voutonne, l'enseignement se fait maintenant dans la salle Alain de Rougé, un espace refait à neuf par la municipalité au 1er étage de l'ancienne Mairie.

Les grands débutants à la prochaine rentrée

Instaurée par le club local de Génération Mouvement il y a bientôt trois ans, « cette aide est désormais accessible à toute personne inscrite dans une association », signale le professeur bénévole. « Il est impossible de tout apprendre la première année, fait remarquer Patrick Ferrant, mais on commence à comprendre ce qu'on fait au bout d'un mois. » Toutefois, « Ceux qui ont reçu un ordinateur à Noël devront patienter jusqu'à la rentrée prochaine, le premier mercredi d'octobre. » Une question de niveaux trop différents qui ne sont jamais faciles à gérer de façon simultanée.

Cours d'informatique : Tous les mercredis de 14 h à 15 h 30. Renseignements au 06 16 57 12 40.



Mercredi 14 février 2018

Judoka de 15 ans, Solène vise l'arbitrage national

x18b50a x18b51

L'ascension de Solène Mercier dans l'arbitrage fait la fierté de Mathias Étourmy, entraîneur, et de Jenifer Geslin, présidente du judo.

À l'instar de son entraîneur, Solène Mercier est tombée dans la marmite du judo dès son plus jeune âge : « J'ai commencé à quatre ans et demi », confie la jeune fille qui accumule les honneurs. Ainsi a-t-elle récemment été qualifiée pour arbitrer la Coupe de France : « Cette compétition se déroulait en Auvergne, j'ai ensuite été retenue pour arbitrer la demi-finale et la finale. » Une prestation remarquée par le Comité des médailles jeunesse et sport (CDMJS) : « Les jeunes arbitres sont observés, indique Mathias Étourmy, de façon à sélectionner les meilleurs. »

Un Trophée pour un dossier

D'où leur demande de présenter un dossier pour viser l'arbitrage national : « Solène a fait l'école d'arbitrage, elle deviendra arbitre départemental avant la fin de l'année », ajoute l'entraîneur. De plus, « elle a reçu le Trophée du meilleur officiel et s'est classée 2e à la coupe du jeune arbitre. » Se qualifiant ainsi pour la Région, Solène est parvenue à se hisser à la 5e place. Des prouesses que ne manqueront pas de relever les responsables du Comité : « Tout cela m'ouvre des portes », se réjouit modestement Solène. Et lui promet encore de beaux voyages.

La page du club sur Facebook



Mardi 13 février 2018

Les maternelles de La Voutonne ont fêté Mardi-Gras

x18b53

Ambiance de fête à la maternelle de La Voutonne, où les enfants sont venus avec leur déguisement pour fêter Carnaval.

Ça n'était pas arrivé depuis un certain temps, « car cette fête tombait chaque fois pendant les vacances » : Mardi matin, les quatre classes maternelles ont joyeusement découvert l'ambiance du Carnaval à l'école publique. Pas loin d'une centaine d'élèves ont ainsi défilé dans la salle Champagne : « Les familles ont bien joué le jeu en déguisant elles-mêmes les enfants », se félicitent les enseignantes. Au hit-parade des costumes préférés des jeunes, « la Reine des neiges et Spiderman, l'homme araignée, suivis de près par les incontournables pirates. »

Des portes ouvertes en mars

Et qui dit Mardi-Gras pense gourmandises : « Les plus grands ont fait des crêpes, tandis que les petits ont cuisiné des tartes aux pommes », indique Dominique Claisse. « Tous sont repartis le soir avec un petit masque », ajoute la maîtresse des tout-petits. Une journée de fête qui pourra se tenir de nouveau l'an prochain, « puisqu'elle a été fixée juste après les vacances de la mi-février. » En attendant, toute l'équipe de la maternelle lance une invitation pour une autre journée, « celle des portes ouvertes qui aura lieu le vendredi 23 mars de 17 h à 19 h. »

École maternelle de La Voutonne : Renseignements et inscriptions au 02 43 92 34 60.



Lundi 12 février 2018

Un nouveau président pour Génération Mouvement

x18b11 x18b12

Les membres du nouveau bureau de Génération Mouvement ont reconduit toutes les activités de l'année et programmé deux sorties.

À l'issue de l'assemblée générale qui s'est déroulée vendredi après-midi, un nouveau bureau a vu le jour : « Il a été élu le lundi matin suivant mais le recrutement n'a pas été facile », témoigne André Étourneau. Et le nouveau président de préciser : « Génération Mouvement compte cent cinquante adhérents, majoritairement de Précigné. » Les multiples activités de l'association qui ponctuent la semaine ont pu ainsi être reconduites.

À commencer par le lundi où tricot et scrapbooking se disputent la vedette. Lancée l'année dernière, « la marche de huit à dix km mobilise autour d'une vingtaine d'Anciens, un chiffre variable selon la météo », sourit le président. L'Informatique et la gymnastique figurent au programme de la journée de mercredi, tandis que belote, chants et jeux de société se partagent le jeudi. « Bals, concours de cartes et sorties sont prévus aux beaux jours. »

Les manifestations à venir : Le 14 mars à 13 h 30, concours de belote. Le 16 mars, sortie déjeuner spectacle à Louverné. Bal le 20 mars et voyage à Planète Sauvage le 13 avril. Contact : André Étourneau au 02 43 92 08 88.

Le nouveau bureau : Président d'honneur, Roland Chevé. Président, André Étourneau. Vice-présidente, Lucette Théberge. Secrétaire, Christiane Fumalle. Secrétaire adjointe, Henriette Saison. Trésorier, Christian Théberge. Trésorière adjointe, Rachel Bruneau. Membres : Arlette Cholleau, Marie-Claude Gilbert.



Samedi 10 février 2018

Le Carnaval autour du château-fort des écoles

x18b10

Nouveau wagon du petit train : Le château fort des enfants précédait la dame de paille dans un joyeux défilé qui a compté jusqu'à 200 carnavaliers.

Thème du Carnaval, le Moyen-Âge a rassemblé petits et grands dès 10 h ce samedi matin autour de la dame de paille. Avec un soleil qui faisait briller les couronnes des petits rois, autant que les épées des chevaliers ou encoure le crâne tonsuré des moines : « La journée se cale dans une fenêtre météo idéale », se félicite Dominique Guérin. Surprise sur le parking du stade : Une deuxième mascotte fait son apparition, elle s'attire aussitôt des grappes d'enfants : « Les grosses peluches comme ça, on est sûr que ça leur plaît », se réjouit Janine Jousseaume qui participe depuis son plus jeune âge : Direction la place Saint-Pierre pour une première halte ponctuée de pétards à foison.

Avec les enfants des deux écoles

Au son des ritournelles du wagon sono où officie Séverine Bourdeau, la joyeuse troupe va distribuer à l'envi sa joie de vivre dans tous les quartiers. En passant par les manèges mais aussi les maisons de retraite du Centre Basile Moreau et de La Bade : « Les nouveaux déguisements sont attendus tous les ans avec impatience ». Au repas de midi, les élèves du primaire exécutent quelques chants mimés devant les convives. Car les deux écoles, publique et privée, ont accroché cette année leur wagon commun au petit train : « Un château-fort que nous avons construit pendant les TAP (temps d'activités scolaire) ». À la clé, un succès qui pourrait bien inspirer d'autres associations de Précigné.

À noter : Repas dansant du Carnaval le samedi 17 mars.

D'AUTRES PHOTOS DU DÉPART ? C'EST ICI !




Dimanche 4 février 2018

24 équipes de boulistes au Challenge des Invités

x18b08a

Présidente de la société La grappe, Annick Courtaugis (au centre) a remis coupes et fleurs aux équipes gagnantes.

Association de boule de fort, la Grappe organise une fois par an le challenge des Invités : « À cette occasion, explique Annick Courtaugis, chaque sociétaire peut former un duo avec un joueur de l'extérieur. » Débutée le quinze janvier peu de temps après l'élection d'un bureau bien renouvelé, la compétition a mis aux prises quarante-huit joueurs, « dont ceux d'Etriché et Tiercé pour les plus éloignés. » Pour les boulistes, « c'est aussi l'occasion d'avoir une pensée pour Marcel Jouatel, le président qui eut l'idée de cette compétition originale il y a plus de trente-cinq ans. »

Le nouveau bureau de la société de boule de fort : Présidente, Annick Courtaugis. Vice-président, Jean-Paul Malabry. Secrétaire, Catherine Sionneau (nouvelle). Vice-secrétaire, Aline Girard (nouvelle). Trésorier, Régis Gautier (nouveau). Vice-trésorier, Gérard Lemaître (nouveau). Membres : Gérard Moiré, Nicole Blot, Philippe Derouet. Responsables de la cave, Annick Courtaugis et Gérard Moiré.



Samedi 3 février 2018

USP tennis : Une équipe d'ados pleine de promesses

x18b07a

De g. à d. : Damien Étourmy, entraîneur, Marivie Moreau, présidente, et Jacques Étourmy, président omnisports, suivent de près les progrès des jeunes.

« La variété de l'offre sportive à l'USP les incite à s'essayer à plusieurs disciplines » : Ainsi Marivie Moreau a-t-elle expliqué la légère baisse des effectifs chez les jeunes du club. Au nombre de trente-trois cette année, les élèves de Damien Étourmy, entraîneur, comptent beaucoup de cinq six ans, « mais aussi des plus grands fidèles à la balle jaune. » Telle l'équipe des quinze-seize ans : « Ils ont terminé deuxième de leur poule », se réjouit la présidente. « D'autres ont participé au tournoi senior et se sont très bien comportés. »

Le tournoi dès quatorze ans

Une baisse compensée par l'arrivée d'adultes qui font monter l'effectif global à quatre-vingt-quinze : « Surtout des femmes qui débutent », comment Marivie Moreau. « Quant aux anciennes, elles se sont hissées en haut du classement de leur poule au Championnat de printemps. Ceux d'hiver ont vu quinze dames et vingt-cinq hommes se classer fort honorablement. » De quoi aborder avec sérénité le tournoi interne « qui intègre les jeunes dès quatorze ans. » Puis le tournoi open qui réunira autour de quatre-vingts joueurs du secteur.

L'école de tennis s'adresse aux jeunes de six à dix-huit ans. Les entraînements ont lieu le mercredi, le vendredi soir et le samedi. Renseignements : Marivie Moreau au 06 66 84 52.



Samedi 3 février 2018

Les préparatifs du Carnaval vont bon train

x18b04

Les parents d'élèves se sont joints aux membres du Carnaval, de façon à ce que les élèves des écoles aient leur wagon cette année.

« On est une cinquantaine à travailler dessus depuis trois mois », indique Dominique Guérin : Dans le hangar de l'association, le petit train du Carnaval a désormais fière allure. Pour perpétuer cette tradition ancestrale, « Les membres du bureau et les sympathisants se sont relayés selon leurs compétences », ajoute le président. Pour la déco par exemple, c'est Patrice Landeau qui dessine les motifs, médiévaux pour cette édition : « Il reste quelques dernières touches de peinture à faire ». Ce jour-là, il est accompagné de la petite Léa, cinq ans : « Le grand lys rouge, c'est elle qui l'a mis en couleurs. »

Car une quinzaine d'enfants se sont aussi retroussé les manches, sans oublier ceux des deux écoles : «Celles de La Voutonne et Saint-Joseph Saint-Jean auront leur wagon cette année », se réjouit Mickaël Poussin. « Les parents d'élèves ont passé quatre week-ends à construire la structure, puis elle a été décorée dans le cadre des TAP (temps d'activités périscolaires). » Un partenariat dont Dominique Guérin se félicite : « Quand les associations se rassemblent, c'est tout bon pour le Carnaval. » Rendez-vous le samedi 10 février à 10 h au stade pour entendre siffler le train, suivi bien sûr de Sa Majesté Carnaval.

x18b05 x18b06

Tout le programme du Carnaval : samedi 10 février, premier départ du stade à 10 h. Deuxième défilé à 15 h à partir de la salle des fêtes. Retraite aux flambeaux à 18 h 30 (salle des fêtes). 19 h : Incinération de Sa Majesté Carnaval à côté de la piscine. Crêpes, maquillage gratuit, fête foraine.




Vendredi 2 février 2018

Plus de cent taroteurs ont fait la chasse au petit

x18b01 x18b03

Doyenne du club de tarot à 86 ans, Colette Cartier est ici encouragée par les membres du bureau dont Jean Lebreton (au centre).

Ils sont venus des quatre coins du grand Ouest et même de la région parisienne avec un objectif commun : « Chasser le petit ». À ce jeu qui consiste à capturer le plus faible des atouts ou à le mener jusqu'au dernier pli, les joueurs ont répondu en nombre pour deux fois cinq heures de tarot : « Cent quatre se sont inscrits l'après-midi, cent douze pour la soirée », se félicite Jean Lebreton. Une réussite pour le club qui a aussi salué le bon classement de ses membres.

Le club sélectionné

Car le président lui-même mais aussi Joël Deslandes sont parvenus à se hisser parmi les meilleurs. Robert Delahaye, Thierry Thiberge et Martine Wasse ont également bien défendu les couleurs locales. De nouveaux défis attendent ses membres, puisque « le club a été choisi pour organiser le Championnat par équipes de la finale de la Ligue à Précigné. » Cet événement se tiendra en même temps que le concours libre du 2 juin prochain, organisé par le comité Sarthe-Mayenne.

Contact : Club de tarot de Précigné au 0 673 150 726.




Mardi 30 janvier 2018

Un débrayage d'une une demi-heure au centre Basile Moreau

x18a36

Des résidents ont rejoint le personnel pour une amélioration de l'accompagnement, des services et des soins envers les Anciens.

La grève a été lancée au niveau national et largement suivie, car les blouses blanches ont le blues : Mardi après-midi, les personnels concernés ont donc cessé toute activité l'espace d'une 1/2 heure en signe de mécontentement. Le motif ? « Tous protestent contre la réforme sur la tarification et une baisse de dotation, cela nuit aux conditions de travail et à la qualité de l'accompagnement auprès des personnes âgées », indique Claire Quilici. Et la militante syndicale de préciser : « Nous limitons notre action sur le centre Basile Moreau à une demi-heure de débrayage pour préserver les résidents, ils n'ont pas à souffrir davantage de cet état de fait. »

Des remplacements non assurés

« À titre d'exemple, poursuit Claire Quilici, lorsque je suis passée dans les services mercredi dernier pour préparer cette manifestation, certains personnels absents n'avaient pas pu être remplacés. » La géronto-psychiatrie compte vingt-deux résidents : « Deux heures durant, ce service a dû être géré par une seule personne. » Ainsi le centre médico-social n'échappe pas au manque d'effectifs dans les Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) : Les blouses blanches ont clamé haut et fort leurs revendications. Avec quelques résidents mais aussi l'ancienne directrice : « Il faut aider les filles », a déclaré sœur Raymonde.

Centre Basile Moreau : L'EHPAD

I

I


Samedi 27 janvier 2018

Les pêcheurs préparent l'ouverture de la truite

x18a35

Le bureau des pêcheurs procède régulièrement à des alevinages dans la Sarthe, mais aussi dans la Voutonne.

Président de l'AAPPMA (Association agréée pour la pêche et la protection des milieux aquatiques), Michel Bruère a livré ce samedi matin les projets de l'année à venir. Une satisfaction tour d'abord : « Pour le secteur de Pincé, Précigné et Saint-Denis d'Anjou, 137 cartes ont été vendues dont une douzaine à des jeunes en 2017, soit 13 % d'augmentation. » Et de rappeler que « celles-ci sont en vente au Balto, le bureau de tabac de Précigné. »

Le bureau a également procédé à un alevinage en novembre dernier : « Cent kg de brochets mais aussi plus de cinquante kg de black-bass, un poisson originaire d'Amérique du Nord très combatif ». Dans l'optique de l'ouverture de la pêche à la truite le 10 mars prochain, « Un déversement de poissons est prévu dans la Voutonne à La Chaussée. » Par ailleurs, « le coût de la carte interfédérale a été augmenté d'un €, ce qui la fait passer à 96 €. »

Le bureau de l'AAPPMA Pincé Précigné Saint-Denis d'Anjou : Président, Michel Bruère. Vice-Président, Alain Bastard. Trésorière, Nadia Moisi. Secrétaire, Patrick Béatrix. Membres, Michel Boinet et Joseph Girard.

Fédération de pêche de la Sarthe



Vendredi 26 janvier 2018

Mystère et superstitions au menu du 9e Son et lumière

x18a28 x18a29

Des figurants toujours plus nombreux à la grande satisfaction de Jean-Claude Delaune (à gauche ) , metteur en scène avec Ghislaine Pichon.

Prévus les 30 et 31 août prochains, les spectacles du Son et lumière démarreront sur le mystère du fantôme, évoqué l'an passé par le personnage de Jacques Chauvin, avec des figurants en nombre : « Ils sont douze de plus cette année, s'est réjouie Cécile Huaumé, ce qui porte leur nombre à 107 exactement. » Des effectifs qui ont découvert leur futur rôle dans un joyeux brouhaha : Ici une bonne sœur, là une bohémienne ou encore un drapier « C'est la surprise, me voilà huissier », sourit Hervé Sallé, doyen de la troupe à quatre-vingt deux ans. De la justice, il en sera beaucoup question lors de ce 9e opus intitulé « 1475-1530, Mystère et superstitions » : A une époque où toutes les créatures sont considérées comme des Enfants de Dieu, « Les animaux ont droit à des procès au même titre que les humains », explique Véronique Vivien, coscénariste avec Anne Donadio.

Un spectacle encore plus vivant sans la voix off

« D'où parfois l'irruption du grotesque et de l'exagération », renchérit Jean-Claude Delaune, un metteur en scène qui promet des scènes drôles « avec beaucoup moins de nobles qu'auparavant » : Ceux de Précigné, Guyonne et René de Laval Bois-Dauphin, seront joués par des membres de la Cavalerie des Centaures. Également fidèles depuis le début de l'aventure, Brigitte et Guillaume Foucher assureront la chorégraphie de trois danses dont celle des rubans, « pour le final suivi du traditionnel feu d'artifice. » Outre des lumières « au moins aussi pétantes que l'an passé », la principale nouveauté se traduit par la disparition de la voix off : « Ce sont trois narrateurs qui se relaieront sur scène », annonce Jean-Claude Delaune. Avant de rassurer les figurants de l'auberge : « les bouteilles seront encore remplies avec du rosé, pour être vraiment dans le concret. »

Notre Histoire en Lumière sur Facebook





Décès de Joël Brethomé

x18a34

Joël Brethomé lors du rassemblement de Pâques 2017

Le Maire et les membres du Conseil municipal ont appris avec une profonde tristesse le décès de Joël Brethomé, survenu dans la nuit du 27 au 28 janvier dernier à l'âge de 66 ans. Président de l'Amicale de l'école publique et conseiller municipal, Joël Brethomé, figure incontournable de la vie associative locale, était arrivé de Vendée à Précigné en tant que gendarme. Président du Conseil local de parents d'élèves (CLPE) pendant de longues années, il avait mis sur pied les premières classes de neige au début des années 80, puis les premières classes de mer au début des années 90.

N'ayant plus d'enfants scolarisés à la communale, Joël Brethomé avait créé en 1989 l'Amicale de l'école publique ( ADEP ) pour épauler le Conseil local de parents d'élèves. En 1983 avec Gilles Frénéhard, instituteur en CE1, il avait participé au lancement du rassemblement side-car, qui proposait ainsi des balades aux écoliers mais aussi aux Anciens et aux résidents du centre Basile Moreau. Ce rassemblement était devenu une grande fête de la moto. À chaque week-end de Pâques, Précigné accueillait plus d'une centaine de side-cars venus de toute la France ainsi que des milliers de solos.

Pas de rassemblement side-cariste en 2018

C'est sous son impulsion que le rassemblement motard s'est développé pour acquérir une stature nationale puis une renommée internationale. Aussi le prochain week-end de Pâques paraîtra-t-il bien vide et bien triste à Précigné, puisque, privé de son principal animateur, le rassemblement side-cars n'aura pas lieu cette année. Pour toutes ces actions, Joël Brethomé avait été officiellement nommé Délégué départemental de l'Education Nationale ( DDEN ) Par l'Inspecteur d'Académie, directeur des services administratifs.

Outre l'école publique, l'Amicale apportait également ses services à l'association Perce-Neige située à Baracé, ainsi qu'à la Ligue contre le cancer, entre autres contributions diverses. Joël Brethomé avait été élu une première fois au conseil municipal en 2001 dans l'équipe de Patrick Sailly, maire. Il était devenu son adjoint aux associations. Il avait été élu de nouveau lors des élections municipales de 2014 et siégeait en tant que conseiller, membre de la commission en charge des associations. Le Maire et les membres du Conseil municipal adressent toutes leurs sincères condoléances à ses enfants, à ses petits-enfants, à sa famille ainsi qu'à ses proches.

La cérémonie civile aura lieu le jeudi 1er février 2018 à 14 h 45 au crématorium des Hunaudières de Ruaudin.

I

I

I

I

Jeudi 25 janvier 2018

Au Conseil : Le bureau de poste à nouveau sur la sellette

x18a26 x18a27

Les propositions de la poste n'ont pas manqué de laisser les élus dubitatifs, ici Jean-François Zalesny, maire, et Arnaud de Panafieu, 1er adjoint.

Courrier en baisse, Internet en hausse : Jeudi soir lors du Conseil municipal, les représentants de la poste ont ainsi expliqué la chute de fréquentation de l'antenne locale. Pas de fermeture envisagée toutefois : « Nous ne quittons pas le territoire de façon sèche », ont insisté Nathalie Aymard-Cézac et Christophe Rétif. D'où trois propositions sur lesquelles les élus devront se prononcer d'ici mars, « pour rendre le service opérationnel vers juin » : Un relais poste chez un commerçant, le maintien du bureau mais réduit à 12 h d'ouverture contre 20 h actuellement, ou encore une agence postale gérée par du personnel territorial dans un local communal. Aux protestations des élus, les deux représentants ont mis en avant « le calcul qui fait apparaître seulement une heure et quart de travail par jour pour le guichetier à Précigné. »

Les vœux des sapeurs-pompiers

Autre intervention lors de cette première séance de l'année, celle du lieutenant Eric Dubas : « Les chiffres arrêtés à la Sainte-Barbe confirment la progression constante des secours à personnes », a indiqué le chef des pompiers. Aussi a-t-il souhaité recruter un élu municipal pour rejoindre les effectifs, « en renfort d'Agnès Hérouin qui nous a rejoints en tant qu'infirmière. » Il a aussi signalé « les moments les plus accidentogènes de la journée, de 8 h à 10 h le matin avec une reprise vers 15 ou 16 h. » Outre la gratuité de la garderie pour les enfants des sapeurs en opération, Eric Dubas a également sollicité des travaux sur la caserne « qui n'a pas été agrandie depuis quarante ans. » Enfin, le chef de centre s'est félicité « de l'arrachement de la haie qui longeait la route de Notre-Dame du Pé, ce qui sécurise la rapidité des sorties. »

Une classe de découverte en mai

Le Conseil d'école ayant finalement voté en faveur d'un retour à la semaine de quatre jours, « ces nouveaux rythmes vont nous permettre d'éviter de nouvelles embauches après la suppression des contrats aidés », a indiqué Jean-François Zalesny. « Des réaménagements sont à l'étude, a-t-il poursuivi, afin de réorganiser les emplois et proposer ainsi au personnel communal des carrières motivantes. » Une subvention a été votée pour la prochaine classe de découverte de l'école de la Voutonne : « Au nombre de 7, les élèves de Notre-Dame du Pé bénéficieront du soutien financier de leur commune suite aux accords passés. » Et de conclure : « Une aide supplémentaire sera peut-être nécessaire car dans tous les cas, il est hors de question que ce projet de voyage pour nos enfants avorte à cause de quelques centaines d'euros. »

ICI l'intégralité du compte-rendu de ce conseil municipal



Dimanche 21 janvier 2018

150 choristes répètent pour le concert Festivoix

x18a22 x18a24

La deuxième répétition du Concert Festivoix a rassemblé quatre chorales toute la journée de dimanche à la salle des fêtes.

Quatre chorales pour quatre concerts : Ainsi se résume le projet Festivoix qui a rassemblé dimanche dernier plus de 150 choristes : « Le premier concert aura lieu le samedi 26 mai à l'église de Sablé », indique Guy Lemesle. « L'édition précédente avait rassemblé près de trois cents mélomanes », ajoute le président de La Palanquette. Et le succès devrait être à nouveau au rendez-vous : « L'intégrale de la Missa four Youth sera interprétée, ainsi qu'un Medley des Beatles en deuxième partie, dont nous avons donné un aperçu au concert de Noël. »

Une tournée dans l'Anjou

Les chorales Beaugissimo, Folligrammes d'Angers et les Gens de Saint-Jean se sont jointes à La Palanquette pour ce grand moment musical : « Toutes sont dirigées par Irina Nikonovich », précise Guy Lemesle. « Mais avant l'arrivée de notre chef de chœur, rappelle-t-il, la tradition de rassembler des chorales existait déjà chez nous, pour chanter notamment le Requiem de Fauré ainsi que le Gloria de Vivaldi. » Car les choristes passent de longues heures à répéter : « Quoi de plus gratifiant que de se produire quatre fois en différents endroits. »

Les dates des concerts : Sablé le samedi 26 mai à 20 h 30, Baugé le dimanche 27 mai à 16 h, Angers ( Sainte-Thérèse ) le samedi 2 juin à 20 h 30, Les Ponts-de-Cé le dimanche 3 juin à 16 h.





Vendredi 19 janvier 2018

Les veillées d'antan revivent à l'école privée

x18a20 x18a25

Les soirées jeux de l'école Saint-Joseph Saint-Jean qui permettent aux familles de se rencontrer ont toujours plus de succès.

Troisième du nom, la soirée jeux organisée par l'APEL de l'école Saint Joseph Saint-Jean a fait le plein ce vendredi soir : « Des enfants se sont installés même dans les couloirs », s'est réjoui Stéphanie Cadeau. « Le but reste toujours de se retrouver entre familles et d'échanger ensemble », ajoute la présidente. Arrivé les bras chargés de boîtes de jeux, Alain Brillet renchérit sur la convivialité ambiante : « La gratuité de la soirée fait qu'on n'y parle pas du tout d'argent, sauf au Monopoly », sourit le directeur.

Les écrans mis à l'index

Belote ou Cluedo, la cinquantaine de participant n'avaient que l'embarras du choix, quitte à redécouvrir d'anciens jeux « dans de belles boîtes métalliques. » Et pour parfaire la similitude avec le bon vieux temps : « Les écrans et tablettes sont naturellement interdits », souligne le chef d'établissement. « Malgré le match de football de ce soir », glisse Stéphanie Cadeau. Mais c'est le jeu : Une soirée qui a ravi petits et grands, telles les veillées d'antan : « Ne manquait qu'une cheminée avec un beau feu. »

D'autres photos sur le site de l'école




Vendredi 19 janvier 2018

Centre Basile Moreau : Des bouchons contre des barbecues

x18a19

Au nom de l'association « Opération Bouchons 72 », Pierrette Brébion a remis un chèque de 190 € aux résidents du centre.

Présidente de l'association « Opération bouchons » basée au Grand-Lucé, Pierrette Brébion a remis vendredi un chèque de 190 € aux résidents du Centre Basile Moreau. « Avec l'aide de Ghislaine Quantin, bénévole du secteur de Sablé, tous les services ont récolté les bouchons à partir de 2013 », rappelle Céline Pommier. Sans oublier « la participation de Jocelyne Poupry pour l'Espace Molière, ainsi que celle de Patrick Guilleux pour le GEM (Groupe d'entraide mutuelle). »

Recyclage et grillades

Une somme rondelette qui va faire le bonheur des résidents dès les beaux jours : « Le centre ne dispose que d'un barbecue pour cinq services, ce chèque va permettre d'en acquérir deux autres », se félicite l'animatrice du pôle gérontologie. Quant aux bouchons en plastique, « Ils seront triés puis recyclés en Sarthe pour l'industrie automobile », a précisé Pierrette Brébion. Les bouchons en liège sont aussi récoltés : « Ils sont vendus au Portugal pour en faire des panneaux d'isolation. »

Le centre médico-social Basile Moreau



Jeudi 18 janvier 2018

 Conseil Municipal Jeunes : Un fourmillement d'idées

x18a15 x18a16

Nouveau maire du Conseil des jeunes, Inès Louveau ( 6e à partir de la gauche ) a donné le ton dès le début : Il y a du pain sur la planche.

Leurs aînés les avaient prévenus : « Ne venez pas à la première réunion plénière sans propositions ». Dont acte : Jeudi soir dans la salle du Conseil, les nouveaux élus du CMJ ont tous sorti leur calepin. A commencer par la maire Inès Louveau qui a souhaité tranquilliser les récréations de la communale, « parmi les CM2 notamment où il y a a un peu de têtes de mules. » Première adjointe, Léa Poutier suggère d'installer de nouveaux jeux sur le terrain de pétanque, « où il n'y en a que pour les petits, une tyrolienne aurait du succès auprès des grands. »

Élevage et...

Revenant sur l'école, le deuxième adjoint a déploré le gaspillage au restaurant scolaire : « Pourquoi ne pas nourrir quelques poules avec le surplus ? » s'est interrogé Thomas Boivin. Une idée soutenue par Nicole Pipelier, responsable de la cantine à Louailles : « L'école en a quatre sans oublier le coq du nom de Robert. » Une affaire à suivre, Tout comme la proposition d'un local jeune ou encore celle d'organiser « une matinée nettoyage dans le centre-ville. » Fut aussi évoquée « la création d'une piste cyclable dans le secteur de la salle omnisports ».

désherbage

La voirie a fait l'objet d'un examen minutieux : Alice Lechat a regretté « l'absence de passage piétons vers la route de Pincé ainsi que le manque d'éclairage juste devant la garderie ». Et le Skate-park s'est invité de nouveau sur la table du Conseil. Autant de projets qui ont réjoui les oreilles de Jean-François Zalesny : « Nombre de travaux que vous avez cités sont déjà inscrits au budget, a révélé le maire de Précigné, et certains demandent du temps. » La fête de Grands-mères, elle, n'attendra pas : « Rendez-vous en février pour le désherbage des jonquilles. »

Tous les élus du CMJ depuis les années 90

I

I


Samedi 13 janvier 2018

La troupe du Cèdre a déjoué le mystère du château

x18a13 x18a14

Juste avant le lever de rideau : Acteurs et éducatrices se concentrent dans la bonne humeur pour jouer la scène de l'anniversaire.

Présentée par L'APEI de Sablé-Solesmes, la pièce intitulée « Mystère au château » a réjoui samedi dernier plus de 70 spectateurs. Tous résidents au foyer du Cèdre, une dizaine d'acteurs amateurs ont joué les détectives une demi-heure durant : « L'histoire commence par un anniversaire qui tourne mal », sourit Angélina Brissault. « Et le thème ainsi que les personnages ont été créés de A à Z par les résidents », souligne l'éducatrice.

Avec la Houlala Compagnie

Avec ses collègues Marie et Stéphanie, Angélina a pu aussi compter sur l'aide de la Houlala Compagnie : « Françoise Epaillard a délivré des conseils techniques utiles sur les postures. » Après une première à succès à l'intérieur de la résidence, « il a été décidé de se produire en public. » Pari gagné pour la joyeuse troupe du Cèdre qui a croulé sous les applaudissements : Un succès qui récompense « le travail de toute une année. »

APEI ( Association des parents et amis des personnes handicapées )




Vendredi 12 janvier 2018

Cinq recenseurs vont faire le tour de la commune

x18a05

Les recenseurs : Nathalie Piat, Danielle Pasquereau, Emmanuel Godefroy, Sylvie Carpentier et Sylvie Boireau.

Construire des logements ou maintenir des commerces, développer les infrastructures scolaires ou les activités destinées aux seniors, autant de projets qui demandent une connaissance précise de la population. Grâce au recensement, l'évolution peut être mesurée et les priorités ciblées : D'où l'importance de celui qui va débuter ce jeudi 18 janvier. Cinq habitants de Précigné ont répondu à l'appel de la mairie pour faire le tour des boîtes aux lettres et distribuer un fascicule d'information : Il s'agit de Nathalie Piat, Danielle Pasquereau, Emmanuel Godefroy, Sylvia Carpentier et Sylvie Boireau.

Aide à Internet

Tous en ont profité pour vérifier l'exactitude du fichier d'adresses fourni par l'administration et signaler les anomalies : « Cinq districts qui peuvent aller de 180 à plus de 300 logements ont été attribués à chacun d'entre eux », indique Alain Pasquereau. « Les agents recenseurs passeront ensuite sonner aux portes du 18 janvier au 17 février », signale le coordinateur. Ils conviendront d'un rendez-vous pour récupérer le questionnaire chez les habitants dépourvus d'Internet. « Sans être systématique, une aide pourra être apportée à la mise en ligne pour les autres, chez les personnes âgées notamment. »

Renseignements sur Internet : le-recensement-et-moi.fr




Jeudi 11 janvier 2018

Ecole publique : Les enfants scientonautes

x18a06 x18a07 x18a08

Dans la bibliothèque : Les ateliers ont fait la part belle à l'expérimentation, une démarche qui n'a pas été sans déplaire aux scientifiques en herbe.

Pour voyager dans l'univers des sciences, tous les doigts se lèvent à l'école publique de la Voutonne : Proposés à l'ensemble des enfants de la grande section au CM2, « les ateliers ont pour objectif de faire prendre conscience aux écoliers de leur environnement technologique », explique Gérard Guyard. La bibliothèque a ainsi vu arriver lundi dernier d'étranges machines vite adoptées par les élèves : « Des modules ludiques au nombre de dix accessibles par demi-classes. »

La science copie la nature

Une aubaine pour la directrice, « puisque les ateliers concernent les thèmes d'étude de l'année, comme la récupération des déchets ou encore les éoliennes. » Les petits scientonautes ont aussi appris comment les sciences s'inspirent de la nature, « à l'image de la bardane, cette plante qui s'accroche aux vêtements, pour le système du velcro. » Une dizaine de classes ont ainsi profité de cette opération unique en France, à l'initiative de l'association Maine-Sciences.




Mardi 9 janvier 2018

Des galettes pour tous les goûts chez Gaugain

La Boulangerie-patisserie de Précigné propose de se faire plaisir avec des galettes

« qu'on ne trouve nulle part ailleurs » : Rencontre avec Nicole et Thierry Gaugain,

artisans boulangers-pâtissiers rue Abbé Chevallier depuis bientôt vingt ans.

 x18a12 x18a11

La famille Gaugain, des artisans boulangers-pâtissiers sans cesse à la recherche de l'innovation, à la grande joie des gourmets.

Quels sont les thèmes des fèves choisis cette année ? Il y en a cinq : Les toupies qui ont beaucoup de succès, les oursons et les crayons sentimentaux qui affichent une petite phrase. Sont aussi présentes des ardoises gourmandes à l'image de délicieux gâteaux. Et les perroquets très colorés, des perruches aux inséparables. Les différentes séries peuvent être acquises par les collectionneurs jusqu'à fin janvier. Toutes sont livrées par dix à l'exception des petits crayons qui montent à la douzaine.

Vos clients ont-ils des préférences ? Pour la briochée sans aucun doute : À un tarif attractif, elle peut être dégustée matin midi et soir. La frangipane se développe, mais elle rassasie plutôt comme un dessert : C'est dans cette catégorie qu'en plus des traditionnels parfums poire chocolat et pomme, ont été créés de nouvelles galettes : pistache abricot depuis déjà l'an passé, rejointe par les goûts citron framboise, orange et banane coco, sans oublier la noisette citron recouverte de sa macaronnade.

Des conseils pour accompagner la galette ? La confiture et de la pâte à tartiner pour la briochée qui peut s'apprécier aussi avec une bonne bouteille de cidre. Pour bien terminer un repas avec une frangipane, un pétillant ou un vin doux fera très bien l'affaire. D'aucuns préfèrent réchauffer légèrement les galettes juste avant de les consommer. Mais ici, on préfère largement les déguster à température ambiante. Et on a le choix avec dix sortes de frangipanes, nature et hollandaise y compris !

Boulangerie-pâtisserie Gaugain : 02 43 95 40 78. La page Facebook




Samedi 6 janvier 2018

Vœux du maire : « 2018, année de mobilisation »

x18a02 x18a03

En présence du Conseil des jeunes, Jean-François Zalesny a déclaré poursuivre les investissements et la rénovation des anciens bâtiments.

Le premier samedi de l'année s'affiche désormais comme un rendez-vous privilégié entre les habitants et le Conseil municipal. En présentant au nom de celui-ci ses vœux au maire de Précigné, Arnaud de Panafieu n'a pas dérogé à la règle : Auparavant, le premier adjoint avait brossé à grands traits les réalisations de l'année écoulée. Tout en se projetant dans le futur proche, notamment sur « l'assainissement de la Cité de Malpaire » : Des ambitions sur lesquelles Jean-François Zalesny reviendra brièvement lors de son discours, avant d'évoquer « ce qui ne se voit pas, les modifications difficiles qui n'entraînent pas forcément l'adhésion de tous. » Le moment de remettre les pendules à l'heure.

Précigné ville attractive

À commencer par le montant des indemnités des élus « qui ont décidé comme lors des mandats précédents de n'en prendre que 60 %, ce qui représente 30 000 € d'économie pour 2017. » Les fermetures de commerces ? « Elles reflètent des difficultés nationales » : Pour autant, le premier magistrat a salué l'installation d'une pizzeria ainsi que celle d'un nouveau garage : « Notre ville est toujours attractive, des lotissements sont à l'étude et la demande est forte tant pour l'accession à la propriété que pour le locatif. » Pas moins de cent demandes sont en effet en attente, « une attirance qui n'est pas seulement l'affaire des élus, mais aussi le fruit de notre communication et de l'investissement citoyen et bénévole. »

Espace associatif et béguinage

Sans omettre les personnels de la mairie, « Vous pouvez en être fiers », a insisté Jean-François Zalesny. Et d'apporter des précisions utiles : « Ils travaillent le nombre d'heures prévu dans leur contrat, certains à temps partiel. » Des heures employées aussi à la formation des contrats aidés, « qui sont terminés et nous obligent à réviser notre organisation. » Sujets lui tenant particulièrement à cœur, le maire a d'abord confirmé la poursuite du projet de béguinage dans le centre-ville, « pour privilégier le maintien à domicile de nos seniors. » Il a rappelé ensuite la construction d'un espace associatif aux Rivauderies : « C'est parti », s'est-il exclamé, avant de formuler le vœu « d'une grande année de mobilisation. »

I

x18a04

Nouvelle maire junior, Inès Louveau ( liste en main ) a présenté les nouveaux jeunes conseillers avant de souhaiter à tous une bonne année.




Mardi 2 janvier 2018

Service jeunesse loisirs : Un bon démarrage avec le futsalx18a01

Pour leur première animation à Noël dans le cadre du Service jeunesse, les animateurs se sont réjouis du nombre de participants.

Organisé par la Communauté de communes, l'accueil de loisirs fonctionne lors de toutes les vacances scolaires, celles de Noël exceptées : Toutefois, « en tant que compétence communale, le service jeunesse permet aux adolescents de pratiquer des activités sportives », explique Miguel Piniau. Mardi après-midi, ils étaient une bonne quinzaine à taper dans le ballon rond à la salle omnisports : « Un public habituellement difficile à toucher, des jeunes à partir de 14 ans, avec lesquels nous avons aussi discuté de leur quotidien, de leurs souhaits dans les domaines sportifs mais aussi culturels », rajoute-t-il.

Les trois raquettes

Épaulé par Damien Etourmy et Florian Chevreau, L'animateur a concocté trois séquences de deux heures : « Après le bon démarrage avec le football, les sports collectifs comme le hand et le basket prennent le relais ce mercredi. » Et afin de clore en beauté cette première action du Service jeunesse loisirs de Précigné, « sont invitées les familles vendredi soir à partir de 19 h 30, elles auront à leur disposition trois tables de ping-pong et autant de terrains de badminton, ainsi que deux mini-tennis et des jeux de fléchettes. » Une bonne façon de profiter des derniers moments de congé avant la reprise.

Demandez le programme !

I

I

I

I

Carte-2018-W500

En 2017