Le journal municipal                                                                                                                                                                                                                                   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

iÇa s'est passé chez nous : en 2017/2018

Vendredi 7 décembre 2018

Noël : Le marché de Saint-Jo contre vents et nuées

x18m07-W802

Présidente de l'Apel, Stéphanie Gabard (au 2e rang, 2e à partir de la droite), a mobilisé ses troupes pour le marché de Noël.

« Les enfants ont dû répéter les chants à l'abri, tandis que les petites mains préparaient les friandises et la décoration », témoigne Alain Brillet. En ce vendredi de marché de Noël en effet, les éléments se sont déchaînés, « jusqu'à ce qu'un signe nous vienne du ciel pour nous réconforter », sourit le directeur de l'école Saint-jean Saint-Joseph. Car un arc-en-ciel a précédé l'ouverture des portes : « Le tour de chants des enfants s'est ainsi déroulé sous les illuminations de la cour de récréation. »

De nombreux artisans locaux ont aussi contribué au succès de la fête auprès des stands de l'école : « Avec une restauration de qualité et variée sur place » : crêpes, croque-monsieur, entres autres chocolats chauds et potages de légumes. Cafés et bières de Noël ont fini de rassasier les nombreux visiteurs. « Ce moment de joie est le fruit de la participation de tous », s'est réjoui le chef d'établissement : Parents d'élèves et enseignants sans oublier les enfants, rois de cette belle soirée.

x18m08-W400  x18m09-W400

Les élèves de l'école catholique ont chanté Noël avant de goûter aux crèpes préparées par les mamans aux fourneaux.



Mercredi 5 décembre 2018

Une 22e ceinture noire à l'USP judo

x18m06

Entraîneur, Matthias Etourmy a remis la 22e ceinture noire du Club à Mathis Batereau en présence de Jenifer Geslin, présidente.

Au dojo de l'USP omnisports, la valeur n'attend pas le nombre des années : Après l'ascension de Solène Mercier vers l'arbitrage national à l'âge de 15 ans, c'est au tour de Mathis Batereau de nouer la ceinture noire à 16 ans seulement : Mieux, « il m'a fallu patienter une saison de plus pour l'acquérir, car il me manquait encore quelques points en combat », déclare le jeune judoka, en classe de terminale scientifique au lycée Raphaël Elisé.

Assiduité sans faille

Décerné par Mathias Etourmy, le précieux ruban vient s'ajouter aux vingt et un précédents, dont les récipiendaires s'affichent fièrement sur les murs : « Une 22e photo s'y ajoutera bientôt », s'est réjoui Jenifer Geslin. La présidente du club a souhaité à Mathis « de garder intacte sa passion pour le judo pendant ses études et sa vie professionnelle ». Et son entraîneur ravi de souligner : « C'est le résultat de la persévérance et d'une assiduité sans faille. »

La page Facebook




Mardi 4 décembre 2018

Coups de cœur à l'Espace Molière

x18m05

Nouvelle animation à l'Espace Molière, la présentation des livres de la rentrée sera reconduite une fois par an.

Proposée par la médiathèque intercommunale, l'animation de ce mardi affichait toute l'originalité d'un café littéraire : « D'autant que c'était la première séance à l'Espace Molière », a souligné Marie Rolland. « Deux réunions par an figurent au calendrier, dont une à Précigné désormais, explique la bibliothécaire, y sont présentés aux lecteurs les livres de la rentrée et surtout nos propres coups de cœur. »

Nouveautés, romans policiers et œuvres de science-fiction ont ainsi été passés au crible, « mais aussi quelques films à voir, ajoute Marie Rolland, ils sont disponibles sur le site Internet de la Médiathèque pour les abonnés. » Autre ressource à la disposition du public, « les livres audio dont de grands classiques, tels Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, ou encore Martin guerre d'Alexandre Dumas. »

Renseignements : Espace Molière, 02 43 95 05 47. Sur le site : mediatheque.sablesursarthe.fr

Prochain rendez-vous : « P'tit bout lit » le mardi 18 décembre à 9 h 30 pour les tout-petits (de 0 à 3 ans).




Vendredi 30 novembre 2018

Un thé dansant pour inaugurer le Téléthon

x18m01 x18m02

Coordinatrices du Téléthon, Fanny Malafry et Nagège Gilbert ont reçu un chèque de deux cent cinq € grâce au thé dansant d'Espace et vie.

« Il remplace la soirée jeux et ça marche bien mieux », se réjouit Céline Le Moal : Vendredi à l'heure du thé, on a ainsi dansé à la résidence Espace et Vie. « Autour de quatre vingt-dix personnes ont participé, dont une trentaine de visiteurs, » précise la directrice de l'établissement. Avant d'ajouter : « Autant de gens qui viennent s'amuser au son de l'accordéon, sans oublier les bénévoles, ça prouve que l'enthousiasme pour le Téléthon n'a rien perdu de sa force. »

Randonnée en vue

Un succès qui permet de faire tomber un chèque de 205 € dans l'escarcelle de la bonne cause. « Et ce n'est que le début » : Coordinatrices sur le secteur, Nadège Gilbert et Fanny Malabry ont annoncé une 2e manifestation : « Une randonnée de 9 kilomètres est prévue le dimanche matin 9 décembre, le ravitaillement sera organisé par le Comité de jumelage à mi-parcours. » De quoi faire grossir encore cette belle somme pour vaincre la maladie.

Randonnée du Téléthon : Départ dimanche 9 décembre à 9 h à la mairie, inscriptions à partir de 8 h 30.




Jeudi 29 novembre 2018

Belle surprise pour une future retraitée

x18l53a

Nouvelle retraitée, Françoise Letessier a été fêtée par sa famille et ses amis après quarante-six ans de travail.

Ce jeudi ne fut pas un jour comme les autres pour Françoise Letessier, loin de là... Au moment de prendre son poste en effet, quelle ne fut pas sa surprise de retrouver famille et amis sur son lieu de travail. « Chacun s'était donné le mot pour lui souhaiter ainsi une bonne retraite », sourit Jean-François Zalesny qui l'emploie aussi à l'hôtel du village.

Une retraite bien méritée qui fait suite à presque un demi-siècle de dur labeur : « Après quelques années à l'usine, j'ai travaillé au centre Basile Moreau puis comme assistante de vie au centre communal d'action sociale », confie Françoise Letessier. « Un grand cœur » récompensé par l'affection des siens, deux filles et quatre petits-enfants qui l'ont couverte de fleurs. Sans omettre le certificat d'adhésion à Génération Mouvement : « Un cadeau riche en promesses de joyeuses occupations futures. »




Mercredi 28 novembre 2018

Solène Mercier, 15 ans et future arbitre nationale

x18l52b-001

Après un cursus modèle au club de judo, Solène Mercier (au centre) poursuit sa progression dans l'arbitrage.

Depuis l'âge de quatre ans où elle a commencé à pratiquer le judo, Solène Mercier n'a vraiment pas perdu de temps : Aujourd'hui ceinture marron, la Précignéenne a été sélectionnée par la Région. Les 15 et 16 décembre prochains en effet, elle arbitrera la coupe de France minimes à Villebon-sur-Yvette en région parisienne : « Dès que Solène obtiendra la ceinture noire, elle recevra le titre d'arbitre départemental, c'est la première du club à monter aussi vite dans ce domaine », se réjouit Mathias Etourmy.

Élève en seconde à Saint-Anne, la jeune judoka travaille avec passion pour ça depuis quatre ans. Et compte bien parvenir à l'arbitrage national : « Solène représente un espoir non seulement pour le club de Précigné, mais aussi pour toute la Sarthe », poursuit son entraîneur. Une élève talentueuse et surtout à bonne école, puisque Mathias est lui-même le seul arbitre national en activité au niveau du département. En arbitrage, la jeune fille se situe désormais parmi les cinq premiers Ligériens de sa catégorie.

Le nouveau site de l'USP judo




Samedi 24 novembre 2018

L'Echancrure : Un atelier pour susciter des vocations

x18l50 x18l51

Avis aux amateurs : Premier du nom, l'atelier théâtre de l'Echancrure doit aussi permettre d'étoffer la troupe de comédiens.

Ouvert à tous et gratuit, le premier atelier de l'Echancrure accueillait une quinzaine d'élèves ce samedi : « Il a été mis en place pour donner l'opportunité de découvrir le théâtre », indique Jackie Bescond. « De plus, poursuit la présidente, l'approche s'est concrétisée par le biais d'une participation active. » En effet, diction et mémorisation figuraient au programme, « tout comme la prise de confiance en soi par la mise en exergue. » Autre objectif, « recruter de nouveaux membres qui joueront des courtes saynètes pour démarrer sur les planches. »

Diagnostic réservé

Metteur en scène et formateur, Pierre Chauveau s'est chargé de rendre l'après-midi fort ludique, à la grande joie des apprentis comédiens. Parmi eux, des figurants du Son et lumière, mais aussi quelques membres de l'association théâtrale : « Notre spectacle n'ayant pu être joué en octobre, il est reprogrammé pour l'an prochain », ont-ils annoncé : Une nouvelle pièce décalée sur le milieu médical, intitulée « Diagnostic réservé ». Coach de métier, Le formateur a promis de revenir de Mayenne, « afin de porter un regard plus aigu sur notre jeu. »

Théâtre de l'Echancrure : Renseignements au 02 43 95 57 12 ( Dany ) ou au 02 43 92 30 58 ( Jackie ).



Samedi 24 novembre 2018

La Sainte-Barbe fêtée avec de nouvelles recrues

x18l47     x18l48

La cérémonie ainsi que le défilé des sapeurs pompiers sont de plus en plus suivis par les familles et les habitants de Précigné.

Cérémonie officielle en hommage aux sapeurs pompiers morts en service commandé, mais aussi fanfare et défilé sans oublier le traditionnel banquet, rien ne manquait vendredi dernier pour fêter dignement la Sainte-Barbe. En présence de Jean-François Zalesny mais aussi des maires de Notre-Dame du Pé et La Chapelle d'Aligné, Eric Dubas a retracé le bilan de l'année écoulée : « L'an dernier au même jour, 232 interventions avaient été effectuées et la période s'était terminée sur le chiffre de 253, a fait observer le chef de centre, les comptes arrêtés aujourd'hui indiquent  223.  Et de préciser que « la plupart des appels ont concerné des secours à personnes. »

Du côté des effectifs, le lieutenant Eric Dubas s'est réjoui de l'arrivée de deux nouvelles recrues, « Le Centre de secours est désormais composé de vingt-huit sapeurs pompiers, dont un officier, sept sous-officiers, neuf caporaux, dix sapeurs et une infirmière. » La vigilance reste toutefois de mise, « car il nous faut pallier aux éventuels départs : retraites, raisons professionnelles ou familiales. » Ainsi le chef du centre de secours a-t-il annoncé être en contact avec deux nouveaux candidats, sans omettre de saluer le développement des JSP, jeunes sapeurs-pompiers encadrés par Corentin Lasne : « Car l'investissement est notre maître-mot. » Une relève prometteuse.

x18l49a

La remise des diplômes, médailles et avancements de grade reste un moment fort de la Sainte-Barbe pour les soldats du feu.

Avancements de grades : Adjudant, Thomas Richard. Sergent-chef, Julien Poirier. Caporal, Déborah Langlais. Sapeur 1re classe, Chloé Courtaugis et Delphine Chauveau. Diplômes : Feux de forêt niveau 1, Déborah Langlais, François Guillaume, Martin Guéhéry. Conducteur tout terrain, Sébastien Loutellier. Chef d'agrès tout engin, Pierre Guillet. Formation chef de groupe, Eric Dubas. Médaille : d'Honneur pour dix ans d'ancienneté, Franck Lasne.




Samedi 24 novembre 2018

La banque alimentaire récolte 133 kg de vivres

x18l46

Épaulées par Christiane Fumalle et Alain Pasquereau, Justine et Inès du CMJ orientent les clientes vers des achats prioritaires.

Entre les courants d'air de la porte coulissante et la fraîcheur du grand congélateur, les bénévoles ont tenu bon ce week-end au Carrefour Express : Plus de 130 kg de vivres ont été récoltés. « Pensez aux aliments pour les enfants mais aussi aux produits pour l'hygiène comme le dentifrice et le savon », ont indiqué les élues du Conseil jeunes aux généreux donateurs. « Outre nos habitués qui apportent tous les ans un coup de main, quelques conseillers municipaux se sont également relayés pendant la durée de l'opération, à savoir une journée et demie », souligne Christiane Fumalle.

Les dons en baisse

« Vingt et une personnes bénéficient de cette aide sur la ville de Précigné », ajoute la responsable du centre communal d'action sociale. Petit bémol, le poids total s'avère en baisse constante depuis 2013, où plus de 300 kg avaient rejoint le chariot de la solidarité : La cause ? « Depuis quelques années, toutes les victuailles sont remises au Panier du Pays sabolien et il n'y a plus de point de distribution ici, d'où un certain désintérêt », avancent ces bénévoles de longue date. Et aspect non négligeable par les temps qui courent, « une voiture est désormais nécessaire pour en bénéficier. »

Panier du Pays sabolien : rue de Sarthe, 72300 Sablé. Téléphone : 02 43 92 76 13

I

I



Vendredi 23 novembre 2018

Les Passantes offrent un bel hommage aux Poilus

x18l45a-W802

Les Passantes ont célébré le centenaire de l'Armistice avec des chansons d'époque, entrecoupées de textes émouvants.

Forte d'une dizaine de chansons d'époque entrecoupées de témoignages, la chorale des Passantes a célébré ce vendredi le centenaire de l'Armistice avec brio : Devant une salle comble se sont succédé des airs à la fois tristes et joyeux, des lectures poignantes où l'émotion le disputait à la révolte contre l'absurdité de la guerre. Ce que deux albums jeunesse sont venus étayer sur grand écran avec « L'ennemi », mais aussi « Le baron bleu », au texte plein d'espérance. Sous une lampe d'époque, quelques lettres jaunies d'humbles anonymes sont lues, comme celle de Léon Hugon, « paysan du Quercy mobilisé comme quatre millions de ces compatriotes la veille de l'assassinat de Jean Jaurès »,

L'émancipation des femmes

Un hommage aux Poilus mais aussi à leurs mères, leurs épouses, leurs filles : « Des centaines de femmes ont pris dès l'automne 1914 le chemin des usines, racontait la voix off, la guerre leur donne des idées d'indépendance quand on fait un travail d'homme et qu'on tient seule une maison. » Précignéen et chef de chœur à la barbe fournie, Eric Tetedoie a longuement travaillé les arrangements des tableaux : « Merci à notre poilu préféré », lui ont lancé les Passantes à l'issue du spectacle. Après une joyeuse chorégraphie sur les Années Folles qui suivirent le conflit, symboles de l'émancipation féminine. Et avant de reprendre La Madelon sous un tonnerre d'applaudissements.

L'ennemi  : Davide Cali, Serge Bloch, éditions Sarbacane, août 2016. Le Baron bleu : Gilles Baum, Thierry Dedieu, Seuil Jeunesse, mars 2014.

Albums jeunesse dès 6 ans disponibles à l'Espace Molière




Mardi 20 novembre 2018

Des mots pour grandir à la maternelle de La Voutonne

x18l41 x18l42

Les ateliers cuisine ont permis de discuter des recettes et de faire la liste des courses, ceux de jardinage ont fait découvrir tout un vocabulaire.

À la maternelle de l'école publique, la semaine académique s'est déroulée sous la forme d'ateliers : Sur le thème « Des mots pour dire, des mots pour grandir », près d'une centaine d'enfants ont entre autres cuisiné et jardiné pour faciliter le langage. Quatre journées qui bouleversent les habitudes : « Les parents sont invités à participer à la classe, explique Anne Marie-Léveillé, les activités sont également différentes. » Une semaine particulière qui a permis aux élèves « de s'entraîner à s'exprimer oralement et employer un vocabulaire spécifique, suivant les actions proposées », précise la maîtresse. Des exercices sur la parole indispensables pour bien apprendre à lire.

x18l43a x18l44

Autre objectif de cette semaine originale, faire entrer les parents d'élèves dans les classes et les amener à participer aux activités.

I

 


Vendredi 16 novembre 2018

José Demont expose à la Résidence Seniors

x18l38 x18l39

Au vernissage : Directrice de l'établissement, Céline Le Moal invite les résidents à contempler les œuvres de José Demont (à droite).

Ses œuvres avaient déjà conquis le public en mai 2016 à l'espace Molière : Diplômé de l'école « Mur Dec » à Nantes, José Demont a ainsi suivi récemment une formation de peintre décorateur : Trompe l'œil, faux marbres et bois, panoramiques et dorures à la feuille d'or n'ont désormais plus de secrets pour lui. Vendredi soir, il a fait son retour avec de nouvelles peintures à la Résidence Seniors Espace et Vie. « Mais toutes ces toiles sont inédites, annonce l'artiste, elles sont réalisées de plus avec une nouvelle technique. »

À la seringue

Grâce à la résine en effet, les toiles acryliques affichent un relief bluffant : « Une recette que j'ai ramenée du Canada », sourit José Demont. Ses inspirations ? « Le côté onirique de Salavador Dali et celui figuratif de Pinterest ». Et si le triptyque des danseuses rallie les suffrages des visiteurs, ses représentations d'animaux « peints à la seringue » ne les laissent pas non plus indifférents. D'ailleurs, sur la vingtaine d'œuvres exposées, « deux ont déjà trouvé preneurs le soir même du vernissage », se réjouit José Demont.

Exposition José Demont : jusqu'au 3 décembre, résidence Seniors Espace et Vie. Page Facebook : DJ décors.




Vendredi 16 novembre 2018

Escrime et tir à l'arc dans les deux écoles

x18l37a x18l37

Les élèves de l'école privée s'essayent au tir à l'arc, tandis que ceux du public pratiquent l'escrime.

« Ça les change des cours d'éducation physique habituels », s'accordent les enseignants : Depuis les vacances, les élèves s'essayent à l'escrime pour l'école de la Voutonne, au tir à l'arc pour Saint-Joseph Saint-Jean. Des activités ludiques proposées par la Communauté de communes, les « IMS », interventions en milieu scolaire : « Ces disciplines nécessitent un matériel spécifique que les communes n'ont pas », explique Sylvie Guyard.

« Par ailleurs, poursuit la directrice de l'école publique, elles font appel à certaines règles et des rituels particuliers, comme se présenter et se saluer par exemple. » Ou comment apprendre à respecter l'adversaire : « Ces apprentissages sont un plus pour les enfants. » Du CP au CM2, huit classes manient l'arc ou l'épée à raison de six séances d'une heure et demie. Et les élèves adorent : Guillaume Tell et d'Artagan ont trouvé leurs émules.

I

x18l36  x18l37b

Les interventions en milieu scolaire ( IMS ) sont totalement financées par la Communauté de communes.




Jeudi 15 novembre 2018

Au conseil : De nombreux chantiers engagés

x18l34 x18l34a

Les enduits du chœur du XIIIe siècle seront refaits au printemps. Les ouvriers municipaux réinstallent l'éclairage au sol devant la garderie.

« Ca fait un moment qu'on en parle », lance le maire avant d'attaquer le premier point de l'ordre du jour : « Pour la maîtrise d'œuvre du bâtiment associatif des Rivauderies, la municipalité a retenu deux offres sur les huit reçues », a d'abord signalé Jean-François Zalesny. « Il s'agit de c2v architectes au Mans, et du cabinet Corvaisier à La Flèche », a-t-il précisé. Arnaud de Panafieu a rappelé « l'enveloppe de 675 000 € prévue pour ce projet à caractère évolutif. » Deux esquisses vont être commandées : « Elles seront présentées aux associations », a souligné l'adjoint aux finances. Par ailleurs, « le futur bâtiment devra s'intégrer à l'entrée de la ville. »

Une fois lancée la consultation des entreprises pour la suppression des poteaux de la salle du Conseil, les élus ont également autorisé l'appel d'offres pour la maçonnerie concernant la partie XIIIe siècle de l'église Saint-Pierre : « Le démarrage du chantier est prévu au printemps », a indiqué Gilles Rousselet. Et l'adjoint en charge du Patrimoine de détailler : « Les façades du chœur Plantagenêt feront l'objet d'une restauration des enduits. » Le coût de l'opération ? « Autour de 80 000 €, des subventions sont demandées à la DRAC, les conseils départemental et régional, ainsi qu'à la Fondation du Patrimoine et la Sauvegarde de l'Art français. »

Deux créations de poste

Furent aussi évoqués les travaux sur l'ancienne bibliothèque « qui sont pratiquement terminés. » Refaits à neuf, ces locaux sont aussi destinés aux associations. D'autres chantiers vont voir le jour : « Le cheminement piétonnier des écoles au stade Alain de Rougé et l'ouverture sur la cour du préau de l'école maternelle », a indiqué Yves Piniau. Du côté des Jardins de la Voutonne, « l'éclairage est actuellement remis en place, de nouvelles lanternes seront installées et le premier devis se monte à 4 500 €. » Dix carrés du cimetière deviennent des quartiers aux noms d'arbres « et chaque emplacement sera numéroté », a annoncé Christiane Fumalle, adjointe aux affaires sociales.

« Exemplaire au niveau de l'anticipation sur le plan local d'urbanisme, l'aménagement du quartier des Cordeliers se fait en concertation avec Sarthe Habitat », s'est réjoui le maire : « Ainsi en plein centre-ville, des logements sociaux F3 et F4 accompagneront ceux de plain-pied des personnes âgées. » Un projet qui évolue plus vite que prévu : « Deux parcelles sont encore en cours de négociation et un devis estimatif des démolitions à entreprendre est attendu. » Deux postes d'adjoint sont créés au sein des services techniques, « dont un polyvalent, sa principale responsabilité sera d'assurer la maintenance de tous les bâtiments municipaux. »

ICI le compte-rendu de ce conseil municipal dans son intégralité




Dimanche 11 novembre 2018

Trois anciens combattants décorés par l'Amiral de Coriolis

x18l16 x18l17

De gauche à droite : l'Amiral Charles-Edouard de Coriolis, Paul Prieur, Roger Boyeau, André Landeau et Jean-François Zalesny, maire.

À l'occasion du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, trois anciens combattants ont été mis à l'honneur : Âgés d'une vingtaine d'années à l'époque, tous ont servi le Pays en Algérie entre 1960 et 1962. Des mains de l'Amiral Charles-Edouard de Coriolis, Paul Prieur, Roger Boyeau et André Landeau ont reçu la médaille « TRN », au titre de reconnaissance de la Nation.

Hommage à leurs glorieux prédécesseurs de la Grande guerre, les enfants des écoles ont allumé des bougies au pied du monument aux morts. En présence de Jean-François Zalesny, maire de Précigné, pompiers, élus, conseil jeunes et associations ont ensuite déposé les gerbes de la mémoire, devant un public venu en nombre malgré la pluie battante.

x18l18

Les bougies des enfants sont venus compléter les traditionnelles gerbes de fleurs devant le monument aux Morts pour la France.

D'autres photos de la cérémonie : Cliquer ICI




Vendredi 8 novembre 2018

Le 10e Son et lumière dans les traces de Bonaparte

x18l10 x18l11

C'est toujours avec un grand plaisir que les figurants découvrent le scénario du nouveau spectacle à l'occasion de l'Assemblée générale.

Une bonne soixantaine de figurants ont écouté vendredi soir Bruno Morin retracer le bilan de l'année : « De bons résultats qui nous amènent à reconduire toutes les manifestations », s'est réjoui le Président de NHL, « Notre histoire en lumière ». Car outre ses deux spectacles estivaux dont le prochain retracera l'ascension du jeune Bonaparte, l'association met également sur pied une foule d'animations : À l'instar de la randonnée et des lotos du mois d'avril, le vide-grenier de mai « qui a remporté un énorme succès », ou encore la soirée détente et le barbecue de la piscine des Lices. « Des activités qui nous permettent d'équilibrer le budget », a rappelé Nadège Brenier, trésorière.

Le palais des Tuileries

Mais l'assemblée générale permet aussi de lever un coin de voile sur le nouveau millésime : Intitulé « Quand les Français révolutionnaient », ce dixième opus se déroule de 1795 à 1804. « Le premier tableau évoquera une célèbre peinture d'Eugène Delacroix, la Liberté guidant le peuple », ont annoncé Véronique Vivien et Anne Donadio, scénaristes. « L'espace sera divisée en deux parties, a précisé Jean-Claude Delaune, l'une consacrée aux événements parisiens, l'autre à ceux de Précigné.» D'où de nouveaux décors dont le Palais des Tuileries : « Treize mètres de long et six en hauteur. » Du pain sur la planche pour Dominique Renoult, décorateur attitré du Son et lumière.

La page Facebook de Notre histoire en lumière



Vendredi 9 novembre 2018

Soirée sans écrans à Saint-Joseph Saint-Jean

x18l14 x18l15

Les jeux de cartes ont eu la préférence des parents, alors que les enfants ont joué avec « Qui est-ce ? » ou encore « Bourricot. »

Au diable tablettes, ordinateurs et autres télés : Vendredi soir à l'école catholique s'est tenue comme chaque année la soirée jeux de société. « Un temps de partage entre enseignants, parents et enfants », souligne Alain Brillet. Les plus jeunes avaient à disposition des jeux d'adresse et de réflexion, tandis que les adultes ont joué avec passion aux jeux de cartes, tel le six qui prend ou Level Up. « Les familles ont bien participé, dans la bonne humeur », s'est réjoui le directeur de l'école Saint-Joseph-Saint-Jean.

D'autres photos de la soirée jeux sur le site de l'école



Mercredi 7 novembre 2018

La Palanquette prépare le concert de Noël

x18l07 x18l08a

Des choristes fidèles et un bureau inchangé : A la veille de son 40e anniversaire, La chorale affiche une belle santé.

Le dynamisme de La Palanquette ne se dément pas, à l'image du programme annoncé par Guy Lemesle mercredi dernier : « Un concert à Loué le 9 décembre précédera celui de Noël à Précigné le 16 du même mois. » Pour l'occasion, « l'église Saint-Pierre accueillera le Chœur d'hommes du Carroi de La Flèche en première partie », s'est réjoui le président de La Palanquette. « Comme chaque année, les choristes chanteront aussi pour les résidents du centre Basile Moreau le 21 décembre. »

Les quarante ans de la chorale

Suivra le concert de Baugé le 17 mars qui réunira trois chorales sur le thème de l'opéra. Mais aussi et surtout lors de cette assemblée générale, Guy Lemesle a mis l'accent sur les quarante ans de La Palanquette, « qui seront fêtés dans la grande salle des fêtes le samedi 15 juin. » Un moment festif en cours de gestation : « Avec un repas convivial sans doute, mais à coup sûr une partie rétrospective, où sera revisitée l'histoire de la chorale de La Palanquette par le biais d'un concert mémorable. »

Concert de Noël de La Palanquette : Dimanche 16 décembre à 16 h à l'église Saint-Pierre, entrée gratuite.




Samedi 3 novembre 2018

Fleurs et légumes : les mains vertes à l'honneur

x18l05 x18l06

La sécheresse n'a pas entamé la bonne humeur des participants, dont ici la doyenne qui s'est vue remettre une récompense spéciale par le jury.

Sécheresse et canicule, la tâche des jardiniers n'a pas été facile cet été : « Fleurs et pelouses n'ont pas pu donner leur potentiel habituel », confirme Christian Théberge. Raison de plus pour récompenser la trentaine de candidats à la hauteur de leurs efforts : « Des cyclamens et des azalées, ainsi que des barquettes et des bons d'achat », énumère le président de la commission fleurissement.

Tous ont applaudi auparavant le diaporama concocté par Jean-François Zalesny : « Merci d'embellir Précigné, affichait l'écran, sans omettre le personnel communal et les jeunes du Conseil junior, tout comme ceux du dispositif argent de poche qui y ont aussi contribué. » À noter que les potagers sont toujours plus nombreux à concourir : « Un savoir-faire exceptionnel à partager lui aussi ».

Le palmarès.

Pavillons et maisons fleuries sur rue : 1, Rémi Sineau. 2, Germain Martin. 3, Christian Martin. 4, Yvette Roger. 5, Jacqueline Hourdeaux. Maisons à la campagne et fermettes : 1, Paul Guitter. 2, Joseph Milon. 3, Lucien Lasne. 4 ex æquo, Jean-Marie Seguin et Jean-Yves Morin.


I

I


Mercredi 31 octobre 2018

Près de 70 enfants à l'accueil de loisirs

x18k25 x18k24

Les juniors ont dessiné des planètes, avant de découvrir le système solaire au planétarium de Maine-sciences ( à gauche ).

Les maternelles ont apprécié les jeux tout neufs de la cour de récréation de l'école maternelle de La Voutonne ( à droite ).

De la petite section au CM1, soixante-sept écoliers dont quinze de Précigné ont profité des installations de l'école de la Voutonne. « Le système solaire a été choisi comme thème pour ces vacances de la Toussaint », indique Rabia Asfar. « D'où la visite du planétarium de Maine-sciences », précise la directrice de l'ASLH. Autre temps fort de ces vacances, « les animations Halloweeen au Manoir de la Cour, surnommé pour l'occasion Manoir de la Frousse. » Maternelles et juniors ont aussi pris le car pour le Centre aquatique : Un programme varié pour être en pleine forme à la rentrée.

Accueil de loisirs sans hébergement ( ALSH ) de la Communauté de communes




Mercredi 31 octobre 2018

Les enfants ont fêté Halloween à pleines dents

x18l03

" Des bonbons ou un sort " ont seriné les enfants déguisés pour Halloween dans les rues de Précigné.

En accord avec la fête, la météo sombre à souhait n'a nullement effrayé les jeunes en ce mercredi d'Halloween : « Sorcières, squelettes et autres vampires sont passés réclamer leur dû entre deux averses », témoigne cette maman du quartier des Coutures. Aux fenêtres, citrouilles et toiles d'araignée achevaient de parfaire l'ambiance : « Beaucoup d'habitants ont joué le jeu et les seaux des enfants étaient remplis de bonbons. »

Se faire peur en grichant d'la goule

Héritage des Gaulois, évider une citrouille et danser en « grichant d'la goule », autrement dit rire et grimacer en montrant les dents, était chose courante dans nos contrées jusqu'en 1914. Abandonnée après la 1re guerre mondiale mais revenue après un détour par l'Irlande et les USA, la coutume des Celtes continue ainsi de faire le bonheur des écoliers et collégiens en vacances. « Et des dentistes aussi », sourient les sceptiques.




Mercredi 24 octobre 2018

Un après-midi récréatif à l'école de tennis

x18l01

Sous la houlette de Damien Étourmy, les 8-10 ans du groupe balle rouge ont mis à profit le programme Galaxie de la Fédération.

Animateur au service jeunesse de la commune mais aussi entraîneur au club de tennis, Damien Étourmy a mis en œuvre une animation originale à destination des jeunes : « Les terrains ont été adaptés selon le programme Galaxie tennis de la fédération », explique Marivie Moreau. « En fonction des progrès réalisés, les enfants jouent sur des surfaces de plus en plus grandes », précise la présidente.

Trente-six jeunes inscrits

Sous forme de tournois, ils étaient une quinzaine à en découdre de part et d'autre des filets ce mardi : « En trois catégories d'âge reconnaissables à la couleur des balles, violette pour les 6-7 ans, rouge pour les 8-10 ans et orange pour les 10-12 ans. » Un procédé qui stimule les équipes, appelé à se renouveler : « Car de six à dix-huit ans, trente-six garçons et filles sont inscrits à l'école de tennis. »




Mercredi 24 octobre 2018

Le troc livres a rassemblé trois générations

x18k23

Au centre : Animatrice à la résidence, Nadège Leloup organise chaque année l'événement avec Alain Pasquereau, responsable au CMJ.

Le troc livres a une fois de plus réuni plusieurs générations à la résidence seniors. Un rendez-vous automnal qui attire les habitués depuis bientôt cinq ans : « Une vingtaine de visiteurs ont donné leurs livres et sont repartis avec d'autre », se félicite Nadège Leloup, animatrice. Entre les trois tables couvertes de romans, pièces de théâtre, livres de recettes et autres bandes dessinées, celle du Conseil municipal jeunes a obtenu le plus de succès.

De bonnes affaires

Et notamment « grâce aux albums jeunesse qui proviennent du déstockage de la bibliothèque », indique Alain Pasquereau. Parmi eux, quelques pépites vite repérées par ce groupe de jeunes mamans, « venues partager des coups de cœur mais aussi faire de bonnes affaires. » Enfants, parents et anciens, tous se sont donné rendez-vous aux prochaines vacances de février, pour un nouveau troc livres intergénérationnel à la résidence seniors Espace et Vie.



Mardi 23 octobre 2018

Les jeunes adhèrent au dispositif argent de poche

x18k19 x18k20

Les adolescents ont embelli le cimetière à l'approche de la Toussaint, mais aussi donné un coup de neuf aux installations sportives.

Démarré pendant les dernières vacances de Pâques, le dispositif argent de poche ne cesse de conquérir de nouveaux adeptes : « Les effectifs se montent cette fois à treize adolescents, se félicite Miguel Piniau, le bouche-à-oreille fonctionne. » Car en échange de menus travaux pour la commune, chacun repart avec un petit pécule en poche à la fin de la première semaine des congés scolaires.

Ratissage et désherbage...

« Au programme, du nettoyage dans la salle omnisports, le ramassage des feuilles sur l'Espace des Lices et dans les Jardins de la Voutonne », énumère l'animateur du service jeunesse. Mais aussi et surtout, « épaulés par les ouvriers municipaux, les ados ont désherbé et ratissé le cimetière à l'approche du 2 novembre, jour consacré aux défunts. » Une première qui sera reconduite.

x

x18k21 x18k22

Ça brille dans les tribunes de la salle Robert Courtaugis, tandis que les jeunes ont fait place nette au tennis avec Damien Étourmy.



Lundi 22 octobre 2018

Opération ville propre au Conseil municipal jeunes

x18k17

Fiers de leur moisson : Les enfants et ados du CMJ ont fait montre de civisme en nettoyant leur commune sur trois secteurs différents.

L'activité figurait en tête de la liste de leurs projets : Lundi après-midi, une petite dizaine d'enfants ont enfilé gants et chasubles pour nettoyer leur cadre de vie. Plein de courage, « les jeunes ont arpenté trois secteurs avec les animateurs du service jeunesse et les élus référents », indique Nicole Pipelier. Que ce soit dans le centre bourg, rue de Durtal ou encore sur le site des Lices, « La commune est relativement propre », ont-ils constaté avec plaisir.

Trouvailles insolites

Avec un bémol toutefois : « Un grand nombre de mégots a été ramassé, se sont-ils étonnés, surtout dans le centre, vers le parking des écoles et autour de la piscine. » Et des surprises aussi, « comme ce morceau de trottinette dans un buisson et ce vêtement dans un arbre. » Épaulés par les adultes du Conseil municipal, les jeunes élus ont exposé les sacs sur le perron de la mairie, avant de se promettre de renouveler l'opération l'an prochain.




Samedi 20 octobre 2018

Carton plein aux 8 heures de tarot

x18k14 x18k16

Président du club de tarot, Jean Lebreton (au centre) s'est félicité des très bons scores des adhérents de Précigné.

Pour le président du club de tarot, le compte est bon ce samedi midi lors de la clôture des inscriptions : « 26 tables de 4, ça nous donne 104 joueurs pour ces huit heures de tarot. » Les concurrents ont disputé quatre épreuves de deux heures chacune, entrecoupées de moments de détente : « La pause la plus appréciée étant celle ou tous dégustent en soirée le jambon braisé », se réjouit Jean Lebreton. Outre l'organisation sans faille, une raison de plus pour venir de loin pour certains : « De tous les coins de la Sarthe mais aussi des départements limitrophes et même de Haute-Bretagne et du Centre. »

Le bon classement des locaux

Autre sujet de satisfaction et non des moindres, « Un membre du club l'emporte : Dominique Guyon, avec près de 3 000 points. » Les aficionados locaux se sont ainsi distingués, à l'image également de Jocelyne Gaignon « qui s'est hissée à une belle quinzième place. » Florence Lebreton et Martine Wasse parviennent elles aussi à se classer parmi les 30 premiers. Des joueurs talentueux mais aussi heureux de partager leur expérience : « Sont bienvenus tous ceux qui désirent découvrir le tarot, rappelle le président, les séances se déroulent les vendredis de 14 h à 18 h et le soir à partir de 20 h 30. »

Renseignements et inscriptions : Jean Lebreton au 06 73 15 07 26, Laurent Barth au 06 15 95 44 56. Prochain concours le 1er février 2019.




Vendredi 19 octobre 2018

Les 111 élèves de Saint-Jo vont fêter le cirque

x18k13-001

Les élus, parents, personnels et enseignants ont approuvé un programme scolaire étoffé, dont le cirque début juin.

La salle était quasi-comble ce vendredi soir pour l'assemblée générale de l'école privée : En présence d'Aude Provost pour l'APEL et d'Adeline Coudroux pour l'OGEC, Alain Brillet s'est réjoui tout d'abord « d'une très belle assistance qui reflète l'implication de l'équipe éducative. » En effet, nombreux étaient les parents à s'être encore une fois déplacés : Sur les soixante-treize familles que compte l'école Saint-Joseph Sain-Jean, pas moins de trente-trois ont écouté le directeur brosser à grands traits le programme de l'année. À commencer par le thème choisi par les enseignants : « Intitulé Saint-Jo fête son cirque, il sera travaillé dans les classes, mais aussi lors de sorties ou d'interventions. » Outre la piscine qui concerne actuellement les enfants de la grande section au CE1, fut évoqué aussi l'apprentissage de la sécurité routière par les plus jeunes de la maternelle.

Le marché de Noël vendredi 7 décembre

Les grands de CM ne sont pas en reste puisqu'ils passeront le permis Internet « et seront même initiés aux gestes de premier secours par la Croix-Rouge. » Financé par la Communauté de communes, « le tir à l'arc sera pratiqué du CP au CM2, sans oublier le traditionnel spectacle au centre culturel de Sablé. » Tandis que la récolte des bouchons de plastique en faveur du handicap se poursuit avec celle des piles usagées « pour l'écologie », Alain Brillet a aussi annoncé les dates des grands moments de l'année : « Le marché de Noël le 7 décembre, suivie le 20 de la venue de l'homme en rouge, le cross le 19 janvier du CE2 au CM2 et la journée portes ouvertes le 23 mars. » Aux beaux jours comme tous les ans, une journée sportive aura lieu avec les écoles catholiques du secteur, « suivront les activités cirque et la kermesse le dernier dimanche de juin. »

Manifestations de l'APEL : Vente des sapins courant novembre, tombola du marché de Noël, loto début avril. Manifestations de l'OGEC : Soirée repas le 2 février, kermesse et barbecue pendant l'été.




Vendredi 19 octobre 2018

École de La Voutonne : 175 € récoltés pour les Virades.

x18k10

La remise du chèque s'est faite en présence des enfants qui ont couru le 28 septembre dernier pour leur petit camarade Nataël.

Les enfants ont donné leur souffle pour lutter contre la mucoviscidose, mais aussi quelques pièces de leur tirelire : Vendredi matin, Sylvie Guyard a remis un chèque de 105 € à Ibrahim Touré, coordinateur de l'association. « Une somme à laquelle il convient d'ajouter 70 € pour les bulleuses, financées par la coopérative », précise la directrice de l'école. Pour leur petit camarade de maternelle atteint de cette maladie, « les élèves du CE1 au CM2 ont parcouru 166 km en tout, c'est le résultat de l'activité mesures qui a suivi les tours de stade », sourit-elle.

Nouvelle pierre

Une mobilisation aux vertus pédagogiques : « Les Virades scolaires permettent une sensibilisation dès le plus jeune âge », se félicite Ibrahim Touré. « Le montant de la somme récoltée a peu d'importance, la course des enfants s'affiche plutôt comme une action de solidarité, souligne-t-il, une nouvelle pierre apportée à l'édifice. » Les 175 € vont ainsi rejoindre les nombreux autres dons en faveur de la lutte contre la mucoviscidose. « Nataël a été cette année le visage des Virades de la Voutonne, » s'est réjouie pour sa part Stéphanie Tremblin, sa maman.

Vaincre la mucoviscidose

I

I


Mercredi 10 octobre 2018

Une trentaine de participants à la semaine bleue

x18k06 x18k07

Les anciens ont aussi apprécié de faire la conversation, tandis que les résidents du centre Basile Moreau ont accaparé l'atelier manucure.

Organisée par le centre de communal d'action sociale, la semaine nationale des retraités et personnes âgées s'est traduite à Précigné par un après-midi jeux : « Trois ateliers ont été préparés à destination des anciens mais aussi des résidents du centre Basile Moreau », indique Christiane Fumalle. « Outre le coloriage et les jeux de société, l'atelier manucure a connu un beau succès, grâce à Tiphaine, ancienne du Conseil des jeunes et Inès qui lui a succédé », ajoute l'adjointe au maire. Animé par Miguel Piniau et Damien Etourmy du service jeunesse, ce moment convivial a pris fin avec un goûter servi par les bénévoles, « sur lesquels nous pouvons aussi compter depuis des années qu'existe cette manifestation. »




Mercredi 10 octobre 2018

Espace Molière : L'animation vidéo rassemble les ados

x18k05

La course sur grand écran permet aux jeunes de se retrouver ensemble plutôt que de de jouer seuls chez eux.

Organisée mercredi par la médiathèque intercommunale, l'après-midi « à vos manettes » a rassemblé une vingtaine de jeunes à l'Espace Molière : « Les adolescents peuvent ainsi jouer autrement que chez eux », explique Romain Beaupied. Autrement dit, « ça permet de créer des liens et de se faire de nouveaux amis, souligne l'animateur multimédia, plutôt que de jouer en réseau chez soi avec des concurrents inconnus. » Une compétition qui s'est déroulée autour d'un personnage sympathique et indétrônable : « Mario, le petit plombier toujours autant plébiscité depuis des dizaines d'années. »

Les animations à venir à l'Espace Molière :

P'tit bout lit : Des histoires pour captiver les p'tites oreilles (de 0 à 3 ans ). Accompagnées de chansons, comptines, marionnettes ... Mardi 16 octobre 2018 de 16 h à 16 h 45. Contalabibli : Ouvrez grand vos oreilles (de 4 à 8 ans). Et écoutez des histoires pour rire, voyager, grandir ... Vendredi 12 octobre 2018 de 16 h à 16 h 45  À vos jeux, prêts, partez ! En famille, entre amis ou seul, venez jouer... Mardi 30 octobre de 14 h 30 à 16 h 30. Entrée gratuite.





Mardi 9 octobre 2018

Les élèves de Saint-Jo en visite à la Boulangerie

x18k04

Aux élèves de CM1 et CM2, Thierry Gaugain a expliqué le métier de boulanger avec humour et passion.

Dans le cadre de la semaine du goût à l'école Saint-Joseph Saint-Jean, une vingtaine de CM ont découvert la fabrication du pain. Toque solidement vissée sur la tête, tous ont écouté avec attention Thierry Gaugain : « Leur ont d'abord été présentées différentes sortes de farine sous forme de devinettes, raconte le boulanger, puis ils ont posé des questions sur les machines et assisté à l'enfournement des baguettes.»

Un couteau pour casser la croûte

Auparavant, la fameuse signature du pain a été mise en œuvre devant eux : « tous avaient déjà entendu parler de ces marques effectuées avec une lame appelée grigne », s'est réjoui Thierry Gaugain. En guise de récompense, les élèves sont repartis avec quelques gourmandises, dont une chouquette. Non sans avoir été malicieusement saupoudrés de farine par leur hôte, « pour avoir l'air de vrais petits mitrons »

D'AUTRES PHOTOS sur le site de l'école




Mardi 2 octobre 2018

Du sport en musique pour le personnel de mairie

x18k02a x18k03

Ouvriers ou secrétaires, tous se retrouvent en deux groupes pour une heure de sport qui favorise l'épanouissement des salariés.

« Une heure de sport sera proposée à quatorze agents municipaux sur leur temps de travail »,avait annoncé Jean-François Zalesny lors du Conseil municipal de juillet. Depuis la rentrée, c'est chose faite. Cette séance hebdomadaire est assurée par Damien Étourmy, du service jeunesse de la commune. Organisées par moitié le jeudi soir et le mardi matin, « elles doivent permettre de prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS) et de renforcer la cohésion du personnel », précise le maire. « Sont concernés les agents qui effectuent toutes les heures dans leur contrat, ajoute-t-il, mais ceux qui travaillent à mi-temps peuvent bien sûr y participer, sans obligation. »

La piscine aux beaux jours

Une heure de sport « qui permet à tous les employés de se rencontrer, explique Jean-François Zalesny, ceux des espaces verts, du plateau scolaire et de l'administration. » Documents à la main, le maire de Précigné ne tarit pas d'éloges sur le sport au travail : « Esprit d'équipe renforcé, diminution du stress, augmentation de la productivité et de la créativité, tensions sociales apaisées... » Des cours qui fonctionnent par cycles : « Après la gymnastique viendra la marche, voire même la piscine aux beaux jours », indique Damien Étourmy. « Le personnel s'est adapté à la polyvalence, il a permis à la commune de faire de sérieuses économies, je lui devais bien ça », conclut le maire.




Mardi 2 octobre 2018

Ça bouge en rythme à Génération Mouvement

x18k01

Animateur sportif, Damien Étourmy assure les cours de gymnastique chaque mardi dans la bonne humeur générale.

« Un petit peu de cardio, des enchaînements, du travail sur les muscles et les articulations puis des étirements » : Tel est le programme proposé aux Anciens par Damien Étourmy depuis quelques semaines. Membre du bureau de Génération Mouvement, Lucette Théberge se félicite du nombre d'inscrits : « Une quinzaine de jeunes retraités qui viennent s'entraîner tous les mardis matin de 9 h 15 à 10 h 15. » Dispensés à la salle Champagne, « les cours sont en fait accessible à tous, sans limite d'âge », précise-t-elle. La cotisation se monte à 60 €, « pour garder la forme toute l'année. »

Renseignements et inscriptions : Lucette Théberge au 06 01 72 56 68.




Vendredi 28 septembre 2018

Au menu du prochain carnaval : défilé et spectacle

x18j40

À l'assemblée générale : Grâce à l'arrivée de jeunes parents, le bureau de l'association Carnaval compte désormais 21 membres.

« Le Carnaval rassemble toujours plus de monde », s'est félicité vendredi le bureau de l'association dédiée. Avant de partir sur la route dès le lendemain s'approvisionner en confettis, Dominique Guérin a dévoilé quelques nouveautés sur l'édition 2019 : « Un spectacle pour les enfants se produira l'après-midi dans le coin de la fête foraine, il se tiendra sous un grand barnum. » Heureux de compter plusieurs parents parmi les nouveaux membres, le président a aussi souhaité « leur trouver très vite un local pour la préparation collective des costumes de leurs enfants. »

Le retour des Charlots...

Et les couturiers en herbe disposeront d'un large choix de déguisements : « le thème de ce carnaval sera basé sur les célébrités », a annoncé Janine Jousseaume. « Aussi bien des personnages réels comme Johnny ou Charlot, que des héros fictifs comme Bécassine ou Pinocchio », a précisé la secrétaire. Le défilé aura lieu le samedi 2 mars et le repas dansant quinze jours plus tard, « mais dès la fin novembre, les membres vont se relayer pour la décoration du petit train. » Avec en prime peut-être un nouveau wagon, à l'instar de celui des enfants des écoles l'an passé.

Le bureau reste inchangé : Prédident, Dominique Guérin. Vice-président, Frédéric Horpin. Secrétaire, Janine Jousseaume. Secrétaire adjoint, Sébastien Coudroux. Trésorier, Patrice Landeau. Trésorier adjoint, Jérôme Boivin.



Vendredi 28 septembre 2018

240 écoliers ont couru pour Nataël

x18j37

Au stade Alain de Rougé vendredi après-midi : Le maire de Précigné a donné le départ de la course des élèves de CM.

Qu'ils soient scolarisés en maternelle ou en primaire, tous les élèves de l'école de La Voutonne ont couru vendredi dernier pour Nataël, leur camarade de petite section atteint de mucoviscidose, dans le cadre des Virades de l'espoir : « Les grands ont commencé en faisant plusieurs tours de stade pendant quinze minutes », indique Sylvie Guyard. Puis le cycle 2 a pris le relais, suivi par les maternelles après la sieste : « Les plus jeunes disposaient d'un parcours aménagé avec des obstacles ludiques comme les haies ou les plots », précise la directrice.

Ils ont donné leur souffle

Et pour respecter la tradition, les enfants ont aussi donné leur souffle dans les bulleurs achetés par l'école, avant de déguster les gâteaux offerts par Carrefour express. « La commune est fière de vous », leur a déclaré Jean-François Zalesny. « Déjà l'an passé, vous vous étiez engagés dans la défense de l'eau et avez permis de sérieuses économies », a poursuivi le maire de Précigné. « Aujourd'hui, vous faites preuve d'une grande solidarité envers l'un de vos camarades », s'est-il réjoui. Près de 100 €  ont déjà été récoltés, sans compter les dons par Internet.

I

 x18j38  x18j39

Les dossards ont été distribués par Stéphanie Tremblin, maman de Nataël, alors que les coureurs ont bénéficié d'encouragements enthousiastes.

Les Virades de l'espoir




Mardi 25 septembre 2018

Le Conseil municipal jeunes a listé ses actions

x18j35 x18j36

Le Conseil municipal  jeunes s'est intéressé la maladie de la mucoviscidose avant d'établir le planning du premier trimestre.

Avant de démarrer cette nouvelle session, les élus du Conseil municipal jeunes ont écouté avec attention Ibrahim Toure : Le coordinateur des Virades de l'espoir a ensuite répondu aux nombreuses questions des enfants sur la maladie de la mucoviscidose. Comme l'an passé, le CMJ participera à la semaine bleue le mercredi 10 octobre, « sous forme d'ateliers jeux de société ». Pendant les vacances d'automne, ils enfileront un gilet jaune le temps d'un après-midi « pour une opération de nettoyage en ville, il y aura plusieurs parcours à partir de la mairie. »

Du tri à la cantine

Une démonstration de civisme qui se poursuivra le 24 octobre à la résidence Seniors, « afin d'échanger avec les Anciens et les visiteurs lors du troc livres annuel. » Suivra la cérémonie du 11 novembre. Mais auparavant, tous auront déjà planché « sur le tri des déchets au restaurant scolaire, une campagne d'information qui débutera par la confection d'affiches. » Et chacun d'applaudir aux chiffres des bénéfices des deux barbecues, auxquels ils ont apporté leur soutien cet été : « 3 100 € qui financeront pour partie le spectacle du repas de Noël des Anciens. »




Dimanche 23 septembre 2018

Karine Brethomé reprend les rênes de l'ADEP

x18j10

Assistée d'une solide équipe, Karine Brethomé (au 1er rang, 3e à partir de la gauche) a été élue présidente de l'Amicale de l'école publique.

L'émotion était palpable lors de l'assemblée générale de l'ADEP (Amicale de l'école publique). En effet, c'était la première fois depuis trente ans qu'elle se déroulait sans son président, Joël Bréthomé disparu en janvier dernier. Une année « compliquée », dont les activités ont quand même permis d'allouer la somme de 1 500 € à l'école de la Voutonne. « Car notre objectif n'a pas changé, a insisté Franck Deflesselles, à savoir épauler le CLPE (Conseil local de parents d'élèves). » Une somme qui permet entre autres de financer avec eux une partie des classes de découvertes, les sorties scolaires et les abonnements aux revues.

Hommage à Joël Brethomé

Et pour atteindre ce but, « trois manifestations sont reconduites, poursuivait le secrétaire de l'association, la soirée cassoulet, le loto et le barbecue à la piscine des Lices. » Le week-end de Pâques ? « Le rassemblement side-car est remplacé par un hommage à Joël, avec un petit nombre de side-caristes qui viendront sur invitations. » Sa fille Karine a été élue présidente, elle a ainsi validé la reprise des promenades pour les handicapés du centre Basile Moreau de Précigné et de Perce-neige à Baracé, ainsi que la visite du père Noël de l'Amicale dans ces établissements, « une journée toujours très attendue par les résidents. »

Le nouveau bureau  : Présidente, Karine Brethomé. Vice-présidente, Séverine Deflesselles. Secrétaire : Véronique Guervenou. Trésorier, Franck Deflesselles. Vice-trésorier, Roger Malabry. Membres : Alexis Chartier, Katia Bodier, Pierrick Corbin, Romain Lemaitre, Pierre et Marie-jo Prieur, Edith Lucas, Annie Malabry, Christian Roiné.




Samedi 22 septembre 2018

L'tour du bourg : Dans les pas de Didier Bardoux

x18j33

Didier Bardoux a captivé son auditoire en treize étapes, parsemées de photos et d'objets prêtés par les habitants de Précigné.

« Qui m'aime me suive ! » : Sans nul doute Didier Bardoux a-t-il gardé de nombreux amis dans sa ville natale. Le week-end dernier, il s'en est fait à coup sûr de nouveaux. Car pas moins de cent cinquante habitants ont marché dans ses pas, deux soirs durant. Au menu de ce « Tour du bourg », l'histoire du monument aux morts, mais aussi celle des anciens commerces de la place ou de la colonie des Indésirables. Issues des ateliers d'écriture, les cartes ont été lues dans la cour du HLM, entre autres dégustations de saucisses et mise à l'eau de canards : « Merci pour tous ces souvenirs », lui ont glissé nombre de participants.

Tels la mémoire du père Bigot ou celle du cinéma Azur, Malpaire et la fête du bas bourg. Surprise au camping où se tenait « le premier musée de l'explosif en milieu rural ». Treize étapes qui étaient ponctuées à la fois de rires et d'émotion. Et artiste oblige, d'un humour militant aussi, comme ces fleurs à la mémoire de Zyed et Bouna à la place de l'ancien transformateur électrique. Clin d'œil aux copains du fond de la classe, « le cancre » de Prévert a été récité devant les écoles, avant le feu d'artifice dans les Jardins de la Voutonne et le verre de l'amitié. Et la promesse de revenir l'an prochain, « pour faire mieux encore, en plus court et en plus loin. »

D'autres images de la "déambulation" ? C'est ICI !




Vendredi 21 septembre 2018

Conseil de parents d'élèves : 6 000 € pour l'école

x18j31 x18j32

Sophie Girard, Mickaël Poussin et Marie Thomas ont livré un bilan fort satisfaisant devant une dizaine de parents.

Trésorière du Conseil local de parents d'élèves, Marie Thomas a livré un bilan financier très satisfaisant lors de l'assemblée générale : Pas moins de 6 000 € tomberont cette année dans l'escarcelle de l'école publique : « Ce budget est consacré à une classe de découverte, mais aussi aux abonnements et aux voyages de fin d'année », a précisé Mickaël Poussin.

Le Président s'est à son tour félicité « du succès du barbecue de la piscine et de la fête de l'école qui a enregistré quatre cents repas. » Des activités reconduites : « S'y ajoutent le loto du dimanche 27 janvier, ainsi qu'une soirée bretonne le 30 mars », ont annoncé les membres du bureau. En plus des incontournables, « comme le spectacle de Noël. »

École de La Voutonne : 11 rue Alain de Rougé, 72300 Précigné. 02 43 92 34 60.

Composition du bureau du CLPE pour l'année scolaire 2018/2019 : Président: Poussin Mickaël. Vice-présidente: Blavette Carole

Trésorière: Thomas Marie. Vice-trésoriers: Georget Thomas; Vigile Céline. Secrétaire: Girard Sophie Vice-secrétaires: Joliveau Sandrine; Harel Laura

 Membres: Alluin Stéphanie, Bernard Coralie, Cartier Amandine, Fondain Séverine, Freslon Frédéric, Fromont Mélina, Leroux Aline, Lorieux Cynthia, Mignot Teddy, Peltier Didier, Thery Laëtitia.




Vendredi 21 septembre 2018

Le gîte du Hameau des deux ailes inauguré

x18j29a x18j30a

À leurs invités, Nicolas et Magaly Tardieu ont fait visiter les locaux qui s'articulent autour de deux grandes salles de réception en pleine campagne.

La cabane, le refuge ou la chaumière, des noms qui font penser aux vacances : Le gîte du Hameau des deux ailes et ses charmantes maisonnettes ont été inaugurés vendredi dernier. Situés entre Précigné et Notre-Dame du Pé, les installations ont fait l'objet d'une rénovation totale : Une entreprise familiale puisque « maçonneries exceptées, tous les travaux ont été réalisés par nous-mêmes », expliquent Magaly et Nicolas Tardieu. Auparavant déléguée médicale, la maîtresse de maison se consacre désormais à l'accueil des particuliers, mais aussi des touristes et des professionnels.

Séjours d'entraînement

« Les séjours peuvent varier d'une nuit à quinze jours et même trois semaines », précise Magaly Tardieu. « Hors saison, la clientèle est principalement composée de travailleurs intérimaires », ajoute-t-elle. Isolé en pleine nature, l'endroit est idéal « pour les fêtes, baptêmes et mariages, mais aussi les séminaires d'entreprises et les soirées associatives. » Sans omettre les sportifs : « Des séjours d'entraînement avec coaching sont à l'étude pour la course à pied et le cyclisme entre autres », confie Magaly, elle-même adepte du yoga, tandis que son époux instituteur pratique le triathlon à haut niveau.

Gîte du Hameau des deux ailes : route de Notre-Dame du Pé au lieu-dit « Les Bavousières » à Précigné. Contact : 07 77 70 08 56.



Jeudi 20 septembre 2018

Au Conseil : La décentralisation théâtrale s'enracine

x18j25b x18j26

Comme ici lors du bal à Boby en mars dernier, l'association l'Entracte travaille à mettre en place deux spectacles par an sur la commune.

Invité lors de ce Conseil de rentrée à présenter la saison culturelle de l'Entracte, Yannick Javaudin a mis l'accent sur la décentralisation théâtrale : « Un tiers des spectacles sont joués en dehors du Centre culturel de Sablé », a tout d'abord précisé son directeur. « Et ce ne sont pas des spectacles au rabais », a-t-il insisté. Pionnière en la matière, la municipalité peut en témoigner depuis quatre ans bientôt, « avec en point d'orgue la venue de la Compagnie de l'Eventail l'an passé, qui avait aussi permis aux élèves des deux écoles de bénéficier de cours de danse baroque. » D'où la proposition d'un partenariat jusqu'en 2022 : « L'association produirait deux spectacles par an pour le prix de 1 000 € chacun, sachant qu'un seul peut coûter jusqu'à 4 500 €. » Consultés par vote, les élus se sont prononcés à l'unanimité en faveur de cette formule.

La halte fluviale pour le tourisme et les loisirs

Le Conseil a également reconduit la mise à disposition des personnels du service jeunesse : Ainsi les Anciens de Génération Mouvement peuvent-ils bénéficier d'une heure de gymnastique par semaine, sous la houlette de Damien Etourmy. L'animateur sportif intervient également au Centre médico-social Basile Moreau avec les mêmes horaires et pour sept heures au club de tennis, pour l'entraînement des jeunes. À l'issue de la promenade du Pluih, Il a été décidé de mettre en valeur la halte fluviale située à Varennes : « La restauration du ponton existant sera financée par le département », a indiqué Jean-François Zalesny. « Restera à améliorer la descente bateaux et agrandir l'aire de pique-nique », a continué le maire. Déjà, « Un panneau indique la présence de commerces à Précigné et du chœur XIIIe siècle de l'église, à une distance de quatre km. »

Un projet d'assainissement revu à la baisse

Chargé de l'assainissement, Arnaud de Panafieu est ensuite revenu sur la de la Cité d'Alsace : « Aucune des sociétés n'adhère au projet, » a-t-il annoncé. « Celui-ci se réduit donc à vingt-cinq habitations et le restaurant d'entreprises. » Composés de roseaux cultivés pour absorber les eaux usées, « le système a été chiffré à 380 000 €, il devrait bénéficier de 40 % de subventions de l'Agence de l'eau, les autres ressources provenant des 5 % de fonds européens, 120 000 € d'emprunt et 90 000 € d'autofinancement. » Le maire a lui aussi livré quelques chiffres sur les dépenses, tels les 15 000 € pour la réfection du toit de l'ancienne bibliothèque, ou encore les 2 800 € prévus pour les cloches de l'église, frappées par la foudre : « Hélas, a-t-il conclu, cet incident s'est produit au plus mauvais moment, celui où toutes les entreprises prennent leurs vacances. »

I

x18j27  x18j28

La halte fluviale offre une belle vue de la rive mayennaise, alors qu'un ponton et une descente bateaux préfigurent l'installation d'une base de loisirs.

ICI le compte-rendu de ce Conseil municipal dans son intégralité





Mardi 18 septembre 2018

Remise de grades au Vovinam viet vo dao

x18j22 x18j23

De gauche à droite : Dylan Boivin, entraîneur, Alain Sigogne, trésorier, et les quatre heureux récipiendaires.

« Être fort pour être utile », tel est le mot d'ordre chez les adeptes du Viet vo dao : Mardi dernier, quatre d'entre eux ont reçu un diplôme des mains de Dylan Boivin. « Les cours sont ouverts à tous à partir de l'âge de douze ans », a indiqué l'entraîneur. Art martial vietnamien, « le Vovinam est un sport complet dont les techniques sont multiples. » Pieds et poings, coudes et genoux participent en effet au combat dans des enchaînements codifiés, « mais des armes traditionnelles de l'Asie sont également utilisées, comme le sabre et le couteau, la hache et le bâton, des objets tous factices bien entendu. »

Des as de la voltige

Les élèves devront toutefois patienter avant de maîtriser les célèbres ciseaux volants : « Cette technique consistant à enserrer la tête de l'adversaire avec les jambes est réservée aux anciens, précise Dylan Boivin, il est nécessaire de bien contrôler les chutes auparavant. » Toutefois, « les premiers exercices commencent au niveau des jambes, puis on remonte le long du corps tout au long des apprentissages »,promet Dylan. Avant de devenir des as de la voltige, les fans de Bruce Lee peuvent se défouler sur l'énorme sac de frappe. Sous le portrait de Nguyễn Lộc, le Maître fondateur au regard approbateur.

Cours de Vovinam viet vo dao : le mardi et le vendredi de 19 h à 20 h 30 à la salle omnisports. Deux cours gratuits pour essayer.

Clôture des inscriptions le 19 octobre. Renseignements : Dylan Boivin au 06 77 13 92 74. La page Facebook du club

I

I

I

I

Mardi 18 septembre 2018

Les Virades à l'école pour le petit Nataël

x18j18 x18j19

Sylvie Guyard, Stéphanie Tremblin et Ibrahim Touré ont démarré une action de sensibilisation sur la mucoviscidose à l'école.

Tous les élèves de l'école de La Voutonne, ils sont 240 pour un total de 170 familles, vont courir pour la bonne cause le 28 septembre prochain. D'autant qu'ils comptent parmi leurs camarades de maternelle un jeune enfant atteint de mucoviscidose : « C'est grâce au test de Guthrie que nous avons appris cette nouvelle, témoigne Stéphanie Tremblin, Nataël avait un mois et demi. » Et la maman d'ajouter : « Aussitôt, tout a été mis en place, kinésithérapie respiratoire, mais aussi des médicaments pour digérer car cette maladie atteint également le système digestif. Nataël, 3 ans, prend aussi des antibiotiques pour contrer les infections aux poumons, c'est un traitement lourd. »

Une opération de sensibilisation

Coordinateur des Virades pour le secteur Sarthe Anjou Mayenne, Ibrahim Touré a fait le point sur la recherche : « Seules deux thérapies, dont une récemment découverte, le Kalaïdéko, permettent aux patients de supporter la maladie », souligne-t-il. D'où l'importance du financement : « Les élèves seront porteurs d'un message par le biais d'un prospectus de sensibilisation, ils parrainent un peu notre action », se réjouit-il. « Les parents pourront le retourner à l'école ou faire un don via Internet », précise de son côté Sylvie Guyard, directrice de l'école. L'essentiel est de participer : « Même un euro par famille, c'est une grosse somme pour nous », a conclu Ibrahim Touré.

Les Virades de l'Espoir




Lundi 17 septembre 2018

Les cours de self-défense ont repris

x18j17

Les cours de self-défense sont assurés par Patrick Tessier et Alain Hubert (à droite), assistés de Dylan Boivin (au centre).

Ouverts à tous à partir de l'âge de seize ans, les cours de self-défense ont démarré lundi soir à la salle omnisports. Bien connus du monde des arts martiaux, Alain Hubert et Patrick Tessier assurent le déroulement des séances : « Tous deux 4e dang, nous avons décidé de tourner la page du Vovinam après plus de 25 ans de pratique », indiquent-ils. Titulaires du diplôme d'instructeur fédéral, ils se consacrent désormais à cette discipline, « mais aussi au Systema qui nous vient de Russie, une technique où l'économie des mouvements et la décontraction sont des éléments primordiaux au combat. »

La confiance en soi

« L'apprentissage de la self-défense revêt plusieurs aspects, souligne pour sa part Dylan Boivin, le sac de frappe, les échanges pieds et poings avec les gants et le travail au sol. » L'objectif ? « Apprendre à gérer ses émotions et prendre confiance en soi, que ce soit sur son lieu de travail ou ailleurs », souligne le jeune président du club. « C'est pourquoi tous les entraînements mettent en scène des situations proches de la réalité », ajoute-t-il. Deux soirs par semaine, les cours débutent et se terminent par des massages, « afin de stimuler la circulation et véhiculer son stress, le tout dans la bonne humeur. »

Cours de self-défense : Le lundi et le jeudi de 19 h à 21 h, salle omnisports. Deux cours d'essai offerts, date limite d'inscription le 18 octobre.

Renseignements : Dylan Boivin au 06 77 13 92 74.




Dimanche 16 septembre 2018

Huit cents ans d'histoire au manoir de Sourches

x18j13 x18j14

Pour Yves et Solange Guilbert-Roëd, l'architecture ainsi que les jardins médiévaux n'ont plus de secrets, à la grande satisfaction du public.

À l'occasion des journées européennes du Patrimoine, le manoir de Sourches a ouvert ses portes. Aux nombreux visiteurs, Yves et Solange Guibert-Roëd ont de nouveau dévoilé les secrets de son architecture médiévale et sa végétation, récompensée par l'attribution du label Paysages et jardins des pays de la Loire. « Une année importante », pour leur fils Charles-Edouard : « En effet, cela fait quatre cents ans que le pont-levis a été réaménagé, une plaque gravée en témoigne au-dessus du porche, avec une signature géométrique de Compagnon. »

En costume d'époque, les bénévoles accompagnaient les visites de la cuisine-boulangerie, « équipée d'une citerne pour l'eau courante. » Autres ustensiles qui ont captivé les férus d'histoire, « une chaufferette en cuivre, ancêtre de la bouillotte, qui était souvent offerte en cadeau de mariage. » Avec son autel d'origine, la chapelle a fini de ravir les promeneurs : « Il y a toujours quelque chose de nouveau à voir au manoir de Sourches. » Au point que certains reviennent chaque année, « depuis plus de vingt ans que la restauration a commencé. »

I

x18j15  x18j16

Famille, voisins et amis, tous se mobilisent en costume autant pour la journée du Patrimoine que celle des jardins.

Le site du manoir de Sourches : manoir-de-sourches.info





Samedi 15 septembre 2018

Colette et Germain Martin ont fêté leurs noces d'or

x18j11 x18j12

Dans une salle des mariages comble, Jean-François Zalesny a relu l'acte de mariage de Germain et Colette Martin.

Cinquante ans de mariage, ça se fête : Samedi matin accompagnés de nombreux amis et de leur grande famille, Colette et Germain Martin ont écouté le maire relire leur acte de mariage. Un demi-siècle après leur union célébrée par Robert Courtaugis, les deux époux se sont dit une nouvelle fois oui sous des applaudissements nourris. L'occasion pour Jean-François Zalesny de retracer leur parcours : « Germain a travaillé comme menuisier puis dans les cartonnages à Durtal, bricolage et surtout jardinage figurent parmi ses nombreuses passions, c'est aussi un fin gourmet. »

L'époque des slows

S'adressant à Colette, le maire a ainsi et d'abord souligné sa réputation de cordon-bleu. « Après avoir été assistante maternelle, vous avez été recrutée en qualité d'agent technique par la municipalité », a-t-il rappelé. Trois enfants sont nés de leur union et les époux Martin sont aujourd'hui les heureux grands-parents de six petits-enfants. Un célèbre morceau musical de Procol Harum, « le slow de la fin des années soixante », est venu égayer plus encore cette sympathique cérémonie, lors de la remise des cadeaux d'usage : des fleurs pour Madame et du Champagne pour Monsieur.




Mercredi 12 septembre 2018

L'école de foot a bénéficié de l'effet Coupe du Monde

x18j08a

Mercredi dernier au stade Alain de Rougé : l'équipe des U11 fin prête à défendre les couleurs des Diables Rouges cette saison.

Ils étaient nombreux ce mercredi, les jeunes fans de M'Bappé à en découdre sur les pelouses du stade Alain de Rougé. Destinée aux enfants et ados de cinq à quatorze ans et gérée par Manon Régner, l'école de football a enregistré cette rentrée une quinzaine de petits nouveaux : « Surtout chez les plus jeunes, précise Stéphane Jubeau, ce sont les catégories U7 et U9 qui ont grossi grâce à la Coupe du Monde. »Toutefois, « les effectifs sont restés sensiblement les mêmes que l'an dernier, autour de cinquante-cinq », ajoute le secrétaire des célèbres « Diables Rouges ».

La faute surtout à un cruel manque de joueurs chez les U14 et U15 : « Ces équipes n'existent plus, regrette-t-il, les quelques enfants de cette tranche d'âge ont été dispatchés sur Sablé et le groupement Vion Juigné Solesmes Parcé. » Pour autant : « Les gamins sont contents, se réjouit Stéphane Jubeau, les parents sont invités à nous donner un petit coup de main lors de nos manifestations. » En effet, « le tournoi de Pentecôte, les lotos et autres repas du club s'affichent comme une contribution financière importante, pour le bon fonctionnement de l'école de football. »

Les horaires du mercredi : Les U6 et U7 avec Alexis Vérité et Jérémy Fouilleul : de 15 h à 16 h. Les U8 et U9 avec Manon Régner et Olivier Blinot : de 17 h 15 à 18 h 30. Les U10 et U11 avec Alexis Derouard et Steeve Boivin : de 15 h à 16 h 30. Les U12 et U13 avec Alexis Derouard et Quentin Derouard : de 15 h à 16 h 30.

Le nouveau bureau de l'USP football : Président, Éric Dubas. Vice-président, Patrick Derouard. Trésorier, Matthieu Bodin. Trésoriers adjoints, Martin Guéhéry et Valentin Pasquier. Secrétaire, Stéphane Jubeau. Secrétaire adjoint, Antoine Chevreul. 14 membres en tout. Responsable de l'école de football : Manon Régner.




Mercredi 12 septembre 2018

Toujours plus de jeunes au club de tennis

x18j07a

Les portes ouvertes du club de tennis ont attiré de nombreux jeunes qui ont confirmé leur inscription pour cette saison.

« Le club a établi une quinzaine de contacts au salon des associations », se félicite Marivie Moreau. « D'où ces portes ouvertes pour que les jeunes puissent au plus vite manier une raquette », poursuit la présidente. Et de remarquer « que certains ont bénéficié de cours en primaire dans les écoles avec Damien Etourmy, notre entraîneur, ils en ont gardé un bon souvenir. »

De trente-six enfants et adolescents l'an passé, l'effectif de l'école de tennis a donc grimpé cette saison à quarante-cinq : « Un bon chiffre », se réjouissent les membres du bureau de la balle jaune. Âgés de six à dix-huit ans, tous démarreront les cours « à partir du mercredi 19 septembre pour les écoliers, le vendredi soir et le samedi matin pour les collégiens et lycéens. »




Mercredi 12 septembre 2018

Au judo : La relève stabilise les effectifs

x18j09

Entraîneur du club de judo, Mathias Étourmy a donné un premier cours aux plus jeunes parmi la centaine de licenciés.

Avec une vingtaine de renouvellements et une dizaine de pré-inscriptions au forum des associations sportives, les effectifs du judo se maintiennent : « Le club compte une centaine de licenciés », s'est réjoui Jenifer Geslin lors de la séance de rentrée mercredi dernier. « Un nombre auquel il convient d'ajouter les judokas du sport adapté pour les adultes handicapés », souligne la présidente.

En effet, « issus des foyers Le Temps de vivre à Sablé et Alain Daubian à La flèche, ils sont dix-huit cette saison à s'entraîner chaque semaine sous la houlette de Mathias Étourmy. » Un entraîneur qui a aussi donné de premières notions aux « babies » cet après midi-là : « Car le judo peut être pratiqué à partir de l'âge de quatre ans », a-t-il rappelé en connaissance de cause. La relève est assurée.

Horaires des cours : Nés en 2014 : 16 h 45 à 17 h 30. Nés en 2013 : 16 h à 16 h 45. Nés en 2011-2012, 13 h 45 à 14 h 45. Nés en 2009-2010 : 14 h 45 à 16 h 00. Nés de 2005 à 2008 : 17 h 30 à 19 h 00. Nés en 2004 et avant : 19 h 00 à 20 h 45. Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Samedi 1er septembre 2018

Près de 1 500 spectateurs au Son et lumière

x18j03 x18j04

« Pressigny 1475-1530 Mystère et superstitions » a plongé le public dans le Moyen-Âge et la Renaissance à Précigné.

Avec autour de six cents spectateurs le vendredi et pas loin du millier le samedi, le succès du Son et lumière ne se dément pas : Mieux, « nous avons même eu un groupe de Japonais le premier soir, des touristes qui ont fait sans doute un détour par ici après avoir vu nos affiches, ainsi que des Allemands de Wewelsburg, dont la présidente du Comité de jumelage », se réjouissent les organisateurs. Nouvelle surprise le lendemain, « lorsque des Ecossais se présentent au guichet. » Plus d'une centaine de figurants leur ont offert un spectacle haut en couleurs, magnifié par la bande-son de Bruno Morin. Parmi eux, le doyen et le plus jeune furent mis à l'honneur : « Hervé Sallé, 82 ans, dans le rôle de l'huissier de justice, et le petit Louis Bodin-Lemonnier, 7 mois, dans celui du fils de Guyonne de Bois Dauphin. »

Un évènement fédérateur

Outre les acteurs de ce 9e Son et lumière, l'association Danse-mania et la Cavalerie des Centaures, tous les bénévoles ont été salués après le feu d'artifice : « Les couturières qui travaillent sous l'aile de Marie-Noëlle Moulin, les décorateurs qui peignent sous l'œil de Dominique Renoult, ou encore tout le personnel de restauration, des membres d'associations gérés par Nicole Pipelier. » Accompagné par Alain Pasquereau, « le conseil municipal des jeunes a servi les plats. » Sans oublier tous ceux qui donnent un coup de main aux techniciens, avant de démonter les tribunes le dimanche : « Le Son et lumière est fédérateur », se réjouit Monique Chopin. Et cette membre du bureau depuis le tout début de l'aventure promet « un spectacle encore plus grandiose l'an prochain pour le 10e anniversaire. »

I

x18j05 x18j06

Le Son et lumière a rassemblé des figurants âgés de 7 mois à 82 ans, comme ici Hervé Sallé dans le rôle d'un huissier.

La page Facebook de l'association Notre Histoire en Lumière




Vendredi 31 août 2018

L'école publique de La Voutonne revient à 10 classes

x18j02

Malgré la suppression annoncée de la onzième classe, la prérentrée s'est effectuée dans la bonne humeur à La Voutonne.

Sur la sellette depuis qu'elle a quitté le réseau d'éducation prioritaire, l'école publique commencera bien l'année à 11 classes, mais les premiers jours de la rentrée seulement : « L'inspectrice de circonscription effectuera un comptage lundi matin, mais il n'y a aucun doute sur son issue », explique Sylvie Guyard. En effet, « Les élèves sont au nombre de 245, il en manque 15 pour arriver l'effectif de 260 qui permettrait de garder cette onzième classe », ajoute la directrice. La prérentrée s'est effectuée malgré tout dans la bonne humeur : « Les travaux demandés à la municipalité ont été réalisés : de nouveaux jeux à la maternelle et des marquages au sol dans la cour des grands, sans omettre trois nouveaux ordinateurs. »

Problèmes de robinets

Les douze enseignants poursuivront leur travail sur l'écologie et l'éducation au développement durable : « Les enfants aborderont cette année le thème des déchets, du recyclage et du tri », indique Sylvie Guyard. De même, « le potager continuera d'être entretenu par les élèves, afin de décrocher le label éco-école. » Un certificat qui devrait être obtenu haut la main, si l'on en juge des résultats de l'an passé : « L'école avait travaillé sur l'eau, raconte la directrice de La Voutonne, les élèves ont signalé à la mairie les anomalies constatées. » Par exemple des lavabos dont les boutons poussoirs font du zèle : « Les robinets ont été passés en revue cet été pour faire des économies conséquentes », s'est-elle réjouie.



Jeudi 30 août 2018

Records d'affluence à la piscine des Lices

x18j01

Adjointe aux associations, Agnès Hérouin (à gauche) a livré un bilan très positif de la saison écoulée lors du pot de fin de saison.

« Avec près de 7 000 bains enregistrés cette saison, dont plus de 4 400 payants, le chiffre des entrées a augmenté d'environ un millier par rapport à l'an passé », a tout d'abord indiqué Agnès Hérouin, lors du traditionnel pot de fin de saison jeudi soir. « Comme à l'habitude, la gratuité correspond aux cours donnés aux élèves de Précigné en juin par Miguel Piniau et Damien Étourmy aux heures de classe, ainsi qu'aux enfants fréquentant le centre de loisirs en juillet et août », a rappelé l'adjointe au maire. Autre sujet de satisfaction, « les barbecues des associations qui se sont bien déroulés grâce à une météo exceptionnelle, le dernier de cet été se tiendra le vendredi 7 septembre avec l'Amicale de l'école publique. »

Les bienfaits du bénévolat

Des associations qui ont aussi assuré à tour de rôle la gestion de la buvette, « tous les jours de 15 h 30 à 18 h 30, les bénévoles ont permis aux baigneurs de se désaltérer et aux enfants de déguster des frites et des friandises. » Un échange de bons procédés qui font de la piscine des Lices un espace public exploité au maximum. Et plébiscité par les Précignéens mais aussi nombre d'habitants des communes limitrophes : « De Sablé, Durtal, Châteauneuf et Brissarthe », précise Monique Boivin, préposée au guichet. Record battu aussi côté cours de natation : « Quarante personnes dont une trentaine de jeunes enfants ont appris à nager », s'est félicité Florian Delorme, maître-nageur attitré de la piscine «délices».

Prochain barbecue le vendredi 7 septembre : Amicale de l'école publique



Jeudi 30 août 2018

Rentrée : 5 classes et 111 élèves à Saint-Jo

x18i09 x18i10a

L'équipe enseignante de l'école Saint-Joseph Saint-Jean aborde une année scolaire dont le thème de travail sera le cirque.

« Beaucoup d'élèves sont partis au collège, mais une grosse arrivée en maternelle stabilise nos effectifs », indique Alain Brillet. Le directeur de l'école catholique se félicite également d'aborder la rentrée avec une équipe inchangée : « Six enseignants pour 111 élèves répartis en cinq classes, précise-t-il, sans oublier deux assistantes de vie scolaire et trois personnels de service. » Les professeurs ont repeint les marelles et les jeux au sol des cours de récréation : « Des travaux d'entretien, tandis que les parents ont pris en charge nos espaces verts. »

Saint-Jo fête son cirque

Thème de l'année, « le cirque permettra aux enfants se familiariser en juin avec le trapèze, jonglage, et autres équilibres », se réjouit Alain Brillet. « Toutes les classes de la petite section au CM passeront uns semaine à préparer leur propre spectacle », ajoute-t-il. Mais auparavant, les enfants de Saint-Jo auront mis en lien cet univers merveilleux avec de sérieux apprentissages, « en géométrie, par exemple, ou encore en vocabulaire. » Un événement porteur d'un grand enthousiasme : « Le cirque Georget, nous l'avons réservé depuis trois ans. »

Le site Internet de l'école Saint-Joseph Saint-Jean

I

I


Dimanche 26 août 2018

Son et lumière : Le compte à rebours a commencé

Dimanche lors de la dernière répétition diurne, c'était jour J moins cinq pour la centaine de figurants :

Prévu vendredi et samedi prochain sur l'Espace des Rivauderies, le Son et lumière de Précigné est fin prêt

pour réaliser son objectif : Eblouir les yeux et ravir les oreilles de près de deux mille spectateurs,

dans une fresque grandiose racontant le passage de la ville dans les Temps modernes.

x18i03 x18i04

Fidèles au poste depuis le 1er opus en 2010, la Cavalerie des Centaures et l'association Danse-mania évoluent sur des musiques d'époque.

Intitulé « 1475-1530, mystère et superstitions », cette nouvelle chronique locale ne manquera pas d'anecdotes : « Outre les condamnations d'un inquisiteur obscurantiste envers une guérisseuse, les rats et autres chèvres passent devant le juge », font observer Véronique Vivien et Anne Donadio, scénaristes de ce 9e opus. « Plus de voix off à partir de cette année, commente de son côté Jean-Claude Delaune, d'où une mise scène encore plus vivante par la présence du narrateur accompagné par un couple d'amis », se réjouit le metteur en scène. Et de lever un coin de voile sur l'histoire : « L'énigme du fantôme qui agaçait l'instituteur Jacques Chauvin dans ses recherches va être résolue. » Au menu, tous les ingrédients pour tenir le spectateur en haleine : « Un meurtre, de vrais méchants mais aussi une romance. »

Des tableaux de grands maîtres

Mais auparavant, « une heure et demie de spectacle révélera le contraste saisissant entre la fin du Moyen-age et le début de la Renaissance en Anjou », s'enthousiasme-t-il. « Aussi bien au niveau des coutumes que des costumes » : Nobles et paysans font ainsi leur entrée dans les temps modernes dans un foisonnement de couleurs, « tandis que les teintes ocrées et rouges de la période médiévale font penser aux tableaux de grands maîtres », s'extasient les acteurs d'un jour. Un spectacle toujours aussi dense avec la cavalerie des Centaures et ses prouesses de voltige et d'adresse, ou encore les danses d'époque de Brigitte et Guillaume Foucher. Le fantôme ? Démasqué sur la fin, « Il court toujours à Précigné », sourient les scénaristes : Une belle aventure qui promet encore de riches heures de spectacle.

I

x18i05 x18i06 x18i07

Les jeunes sont toujours plus nombreux à participer à cette grande fresque historique et hisser haut les couleurs du drapeau de Précigné.

9e Son et lumière : vendredi 31 août et samedi 1er septembre sur le site des Rivauderies. Tarifs : adultes, 15 €. Enfants, 10 €. Groupes (minimum 10 personnes), 12 €. 06 14 07 89 86 ou 06 38 74 17 21. Ouverture à 20 h 30, spectacle à 21 h 30. Billetterie en ligne : notrehistoireenlumiere.fr

x18i08

J-Claude Delaune, metteur en scène.





Vendredi 17 août 2018

Le centre intercommunal de loisirs accueille 50 enfants

x18i01 x18i02

Directrice de l'ALSH sur Précigné, Sandrine Dalmat encadre cinq animateurs qui proposent un riche éventail d'activités aux enfants.

De la maternelle au primaire, ils sont une cinquantaine d'enfants dont une quinzaine de Précigné à fréquenter le Centre de loisirs depuis début juillet : « Avec une petite baisse des effectifs la semaine du 15 août, pont oblige », précise Sandrine Dalmat. Épaulée par cinq animateurs, la directrice a mis en œuvre un riche programme d'activités, « sur le thème des géants et des Lilliputiens d'après le livre des voyages de Gulliver. » Et comme chaque été, « deux excursions figurent au planning, le Lac de la Monnerie et le labyrinthe de maïs de Sillé le Guillaume. » Pour abriter les créatures minuscules, un hôtel à insectes a d'ailleurs été construit, « une initiation à la biodiversité. » Pour y dessiner leurs énormes animaux imaginaires, « les grands ont réalisé des planisphères. »

Une ambiance familiale

Ce vendredi matin dans la fraîcheur du restaurant scolaire, les plus jeunes préparent un délicieux jus de fruits pour le goûter, sous l'œil averti de Carmen Prouteau, cuisinière aux fourneaux pour tout ce petit monde. Et Tandis que les primaires s'affairent à décorer leurs ballons de bestioles, « Le site de Précigné s'avère très gratifiant », témoigne Perrine Buchot. « La piscine est à deux pas, tout comme les espaces ombragées du camping qui ont été fort utiles pendant les chaudes journées », se réjouit l'animatrice des juniors. Même constat pour la bibliothèque : « L'Espace Molière que les enfants peuvent rejoindre à pied en quelques minutes. » Sans oublier les vastes salles colorées de l'école maternelle et les jeux tout neufs installés fin juin dans la cour de récréation.

L'ALSH ( Accueil de loisirs sans hébergement ) de la Communauté de communes : Renseignements et inscriptions



Dimanche 22 juillet 2018

Le challenge de la Grappe remporté par l'Union de Bazouges

x18h24

Annick Courtaugis remet le trophée aux Bazougeois (à gauche), vainqueurs de peu devant les Précignéens (à droite.)

Représentant un bouliste d'airain en pleine action, le trophée a de nouveau quitté son club natal : « Il est reparti en promenade », sourit Annick Courtaugis après la victoire de l'Union de Bazouges. « Une finale remportée toutefois non sans peine, indique la présidente de la Grappe, puisque les joueurs de Précigné ont fait grimper le score jusqu'à sept points sur douze.» Jean-Paul Malabry et Jean-Pierre Boisbouvier ont ainsi opposé une belle résistance aux gagnants, les Bazougeois Rémi Bidault et Jacques Florenceau.

Bientôt une journée découverte

Parmi les seize équipes qui ont participé à ce 70e challenge de la Grappe, l'Etoile de Sablé monte sur la troisième marche du podium, grâce à Jacques Jouanneau et Gustave Roinné. L'occasion pour Annick Courtaugis d'annoncer une nouvelle manifestation : « La Société organise une journée détente le dimanche 26 août, c'est une première.» Au programme, cartes, pétanque et barbecue le midi. Et bien sûr boule de fort : « Le moment de découvrir ce sport ancien qui fait partie intégrante de la culture locale. »

Journée détente de la Grappe le dimanche 26 août : Réservations Annick Courtaugis au 06 74 61 17 68.



Mercredi 18 juillet 2018

Le jury du fleurissement s'est prononcé

x18h23 x18h17 x18h20

Les membres de la commission fleurissement et les jurés ont commencé par le jardin de Jacqueline Hourdeaux.

Toujours soucieux d'impartialité, les membres de la commission fleurissement avaient invité ce mercredi deux jurées de l'extérieur : « Toutes deux anciennes agricultrices, Edith Lecomte de Saint-Denis d'Orques anime un troc plante, précisaient Christian Théberge et Antoine Lambert, tandis que Monique Guillet de Morannes pratique l'art floral. » Des spécialistes mais aussi quelques novices qui ont fait le tour du bourg et de la campagne tout au long de la journée.

Car deux élus du Conseil des jeunes faisaient partie du jury : Inès Louveau et Naïssa Bidallier, accompagnées par Madeleine Esnault, adjointe aux affaires scolaires. Agent communal, Sébastien Cuillerier a multiplié les clichés en vue du diaporama. Tous ont constaté les effets néfastes des fortes chaleurs : « Du coup, beaucoup de notes ne dépassent qu'à peine la moyenne », fit remarquer Christian Théberge. Rendez-vous début novembre pour la remise des prix.

Le palmarès :

Pavillons et maisons fleuries sur rue : 1, Rémi Sineau. 2, Germain Martin. 3, Christian Martin. 4, Yvette Roger. 5, Jacqueline Hourdeaux.

Maisons à la campagne et fermettes : 1, Paul Guitter. 2, Joseph Milon. 3, Lucien Lasne. 4 ex æquo, Jean-Marie Seguin et Jean-Yves Morin.




Samedi 14 juillet 2018

Chansons de toujours et feu d'artifice pour la Fête nationale

x18h12 x18h13

Tandis que le Son et lumière s'apprête à désaltérer le public, Valérie Haltebourg a interprété les plus belles chansons des années 30 à nos jours.

Vêtus pour la plupart aux couleurs du drapeau, près de quatre-vingts convives ont joyeusement pique-niqué le soir du 14 juillet. Avant d'applaudir Valérie Haltebourg dans son tour de chant : Accompagnée à l'accordéon par François Le Gall, la chanteuse a fait revivre les grands classiques d'autrefois. À commencer par Mon Amant de Saint-Jean. Vint le tour de compositeurs inoubliables, comme Brassens ou encore Bobby Lapointe.

Et tel un retour vers notre temps suivirent pas moins de trois titres de Gainsbourg et un bel hommage au grand Jacques Higelin. En attendant le feu d'artifice qui a réuni lui aussi de nombreux habitants. Tous ont pu ensuite se désaltérer grâce aux bénévoles de l'association Notre histoire en lumière : « Une première réussie, commentait l'un d'eux, ce rendez-vous du 14 juillet sera de plus en plus plébiscité s'il est reconduit chaque année. »

I

x18h14

Du bleu, du blanc et du rouge : Une première réussie dont le cadre champêtre laisse augurer une reconduction l'an prochain.





Jeudi 12 juillet 2018

Didier Bardoux prépare sa virée automnale

x18h15 x18h16

Didier Bardoux et son équipe ont déjà repéré les lieux qui seront autant d'étapes dans cet original tour du bourg.

Natif de Précigné, Didier Bardoux a beaucoup parlé de son village dans ses spectacles : Citons par exemple « Malpaire ou la mémoire impossible, Les orphelins de la République ou encore le mariage de ma cousine. » Une saga complétée par « Le jardin de ma mère et Thuyas, revolvers et langues de chats » : Aujourd'hui, « pour remercier sa commune de l'avoir tant inspiré », le comédien propose en septembre « une déambulation pittoresque intitulée Le tour du bourg. » Cette balade à pied « va emprunter, en les racontant, les rues, ruelles et cours de Précigné », annonce l'artiste. « En reconstituant des vitrines et espaces oubliés, le public sera invité à faire étape dans des lieux symboliques et sympathiques. » Les repérages ont déjà permis de caler l'organisation de « cette virée automnale » prévue le samedi 22 et le dimanche 23 septembre.

Les associations invitées

Installée Place Saint-Pierre, La caravane rouge de La Paperie ouvrira sa porte chaque soir de la semaine : « Pour accueillir les habitants, et recueillir les souvenirs sous la forme d'un atelier d'écriture, explique Didier Bardoux, ces cartes postales seront lues et intégrées au parcours. » Gratuite et ouverte à tous, « cette animation se veut interactive, les Précignéens et les associations seront sollicités pour la déambulation, la figuration et la recherche d'objets improbables. » Le programme sera dévoilé lors d'une réunion d'information le mercredi 5 septembre à 18 h 00, à l'Espace Saint-François : Un parcours sur lequel Didier Bardoux a déjà levé un petit coin de voile : « Il se fera en treize étapes, les bons mots succéderont aux mauvaises blagues, avec des histoires vraies et inventées. En fait, ce ne sera pas du spectacle, mais du spectaculaire. »

Rendez-vous avec les représentants des associations le mercredi 5 septembre, 18 h, à l'Espace Saint-François.




Mercredi 11 juillet 2018

Le théâtre de l'Échancrure en pleine santé

x18h10 x18h11

Les Dames du théâtre de l'Échancrure affichent la grande forme pour répéter leur nouvelle comédie : « Diagnostic réservé ».

Élément majeur du décor, le pied à sérum laisse peu de doute sur le sujet de la nouvelle pièce : « L'histoire se situera dans le domaine de la santé, dévoile Jackie Bescond, plus exactement à l'hôpital. » D'où un titre qui laisse augurer une fois de plus de joyeux moments : « Diagnostic réservé ». Une comédie écrite par Jean-Pierre Martinez, « mais que nous avons mise à notre sauce avec Anita Charbonnier, la metteur en scène ». D'ailleurs, « plus on avance dans la pièce et plus on délire », confirme la présidente de la troupe lors de la 1re répétition de mercredi soir.

La galette dans la mallette

Vachard et loufoque selon la tendance maison, « Diagnostic réseservé mettra aux prises une patiente et sa famille mais aussi le personnel médical. Et tout ce beau monde autour d'une sombre histoire d'argent ». Pour preuve cet autre accessoire encore plus entouré que le malade, une mallette qui promet de jolies surprises. « Et en filigrane bien entendu, la critique d'une société dominée par le fric ». Après le succès de « Dans la tête de Martine », nul doute que les six dames de l'Échancrure déclencheront de nouveau l'hilarité générale : « Le rire, c'est aussi la santé. »

« Diagnostic réservé » : vendredi 12 octobre et samedi 13 octobre à 20 h 30, dimanche 14 octobre à 15 h.

Réservations : Dany au 02 43 95 57 12, Jackie au 02 43 92 30 58.



Mardi 10 juillet 2018

De l'argent de poche pour les ados en vacances

x18h09

Entouré de Sébastien Cuillerier et Josselin Malabry, Miguel Piniau répartit les groupes de travail sur l'Espace des Lices.

« Le bouche-à-oreille a bien fonctionné », se réjouit Miguel Piniau. Après une première initiée lors des vacances de Pâques, « ce ne sont pas moins d'une quinzaine d'adolescents qui se sont inscrits au dispositif argent de poche », poursuit le responsable du Service jeunesse de la commune. « Ils étaient une dizaine la dernière fois et avaient démarré la restauration du city-stade », rappelle-t-il. Tous âgés de quinze à dix-sept ans, les jeunes bénéficient des conseils avisés de Sébastien Cuillerier et Josselin Malabry, agents municipaux.

Chacun s'y retrouve

Au programme cette semaine, « de la peinture pour les anciens jeux de la maternelle qui connaîtront une nouvelle vie dans l'Espace des Lices ». Les portails d'entrée à la piscine feront également l'objet d'une remise à neuf, tandis que les massifs de fleurs seront désherbés à la main. « Les différents marquages de la salle omnisports vont être aussi nettoyés », ajoute Miguel Piniau. Le groupe effectue trois heures de travail quotidien sur quatre jours, « ce qui rapporte 60 € au bout du compte. » Pour la commune, un dispositif « gagnant-gagnant. »




Jeudi 5 juillet 2018

Conseil municipal : Du sport au planning du personnel

x18h05

Jean-François Zalesny a inauguré les jeux des maternelles avant d'inviter ses conseillers à modifier le planning du personnel des écoles.

Entouré des enseignants et du personnel communal, le conseil municipal a d'abord inauguré les tout nouveaux jeux de la maternelle, « pour un coût d'environ 20 000 €. » En cet avant-dernier jour d'école, Les élus se sont ensuite penchés sur la cantine : « Rejoindre le syndicat mixte de restauration ne présente aucun intérêt pour nous », a indiqué Jean-François Zalesny. En effet, « la présence d'un cuisinier et l'utilisation de produits locaux coûtent moins cher », a précisé le maire. La nouveauté de la rentrée ? « 25 % des aliments seront issus de l'agriculture biologique, en prévision des 50 % obligatoires à l'horizon 2020. » Près de 300 repas sont servis au quotidien durant les 144 jours de l'année scolaire, la société Restauval a été reconduite comme prestataire.

Côté travaux et notamment le futur bâtiment associatif aux Rivauderies, « la consultation pour la maîtrise d'œuvre sera lancée le 10 juillet », annonçait Jean-François Zalesny avant d'ajouter : « Le budget de départ se monte à 675 000 €, l'architecte du cabinet AMC servira d'intermédiaire entre les élus et les associations, de façon à bien cerner ce qui peut se faire dans une première tranche. » Arnaud de Panafieu a ensuite fait le point sur le quartier des Cordeliers : « Un terrain de 194 m2 est en cours d'acquisition pour la somme de 115 000 €. » Ces parcelles seront ensuite revendues pour un prix modique à Sarthe Habitat : « La municipalité espère finaliser ces rachats d'ici la fin de l'année, car de nombreux anciens souhaitent réintégrer le centre bourg. »

Revenant sur la gestion de l'école, « le ménage sera désormais confié à une société spécialisée », a signalé Jean-François Zalesny. « Les trois assistantes maternelles sont conservées, a-t-il indiqué, malgré le risque d'une suppression de classe en septembre. » Mais aussi et surtout, le premier magistrat a réorganisé les postes sur le plateau scolaire : « Une heure de sport sera proposée aux quatorze agents municipaux sur leur temps de travail, elle sera assurée par nos deux animateurs du service jeunesse. » Organisées par moitié le jeudi soir et le mardi matin, ces séances doivent permettre de prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS) et renforcer la cohésion : « Il est temps d'évoluer dans la fonction publique », a conclu le maire de Précigné.

ICI le compte-rendu de ce Conseil dans sa totalité

1er SEMESTRE 2018 : C'est ICI