Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dimanche 8 septembre 2019

Atoucrin ou le bonheur de l'équitation pour tous

Si l'offre sportive en en direction des enfants s'affiche importante à Précigné, la pratique

de l'équitation n'y figure pas : Un manque comblé à seulement six kilomètres du centre-ville

x19k03

Le centre équestre Atoucrin peut compter sur les jeunes qui ont grandi dans le club pour épauler les débutants de tous âges.

Balades à dos de poney, stands de restauration et autre brocante solidaire : à l'occasion de la journée du cheval et du poney, le centre équestre Atoucrin mobilise chaque année ses troupes. Avec ce dimanche le traditionnel vide-grenier en faveur des animaux abandonnés, mais surtout toujours plus de jeunes pour animer ces portes ouvertes. Telles Maëlys, Audrey et Clémence : « Notre rôle consiste à encadrer les plus petits, mais aussi à aider les débutants à monter, indiquent avec enthousiasme les jeunes filles, on leur apprend les bases. »

Pas que pour les enfants

Une convivialité entre générations qui réjouit Marie-Laure Niel : « Ce sont les enfants et les grands ados du club qui font découvrir le club. D'autant qu'il n'est pas toujours facile de s'inscrire seul à une nouvelle pratique, mais ici, tout nouvel arrivant est aussitôt bien coaché », souligne la directrice. Et des plus jeunes aux adultes : « Car qui dit poney pense souvent petit, alors que nos montures ne sont pas que pour les enfants », sourit-elle. Un diaporama confirmait le côté très familial du centre équestre Atoucrin, « là où le bonheur a quatre sabots. »

Poney-club Atoucrin, Les Alignés, 72300 La Chapelle d'Aligné. Téléphone : 06 89 78 85 48. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le site Internet du Poney-club Atoucrin




Samedi 7 septembre 2019

De très jeunes inscrits au forum omnisports

x19k01a

Présidée par Jacques Étourmy (2e rang à gauche), l'association omnisports fédère cinq disciplines : Tennis, yoga, judo, gymnastique et foot.

Les familles se sont succédé toute la matinée de ce samedi au stade Alain de Rougé : S'y tenait le traditionnel forum des associations sportives, où les inscriptions sont prises pour l'année scolaire avec l'omnisports. Présidente de la section Yoga, Nelly Choquet s'est félicité « d'entamer une quatrième année d'existence, toujours avec Marie-Paule Noyet comme professeur. » Les cours sont dispensés le mercredi soir de 20 h 30 à 22 h à la salle Champagne. Tout comme la gymnastique adulte qui continue sur sa lancée « avec deux séances d'une heure au choix le jeudi soir, de 19 h à 21 h. »

À partir de trois ans

Alors que l'école de football a fait une reprise anticipée dès le 21 août avec les U 11 et les U 9, le club de judo redémarre comme à l'habitude lors de la deuxième semaine de rentrée « avec des enfants inscrits dès la grande section de maternelle », a rappelé Sandrine Joliveau. Même recrutement très tôt chez les fans de la balle jaune, « puisque le baby tennis est désormais proposé à partir de l'âge de trois ans », s'est réjoui Marivie Moreau : À l'instar de son cousin Mathias qui officie auprès des judokas en herbe, Damien Étourmy initiera tout ce nouveau petit monde au maniement de la raquette.

I

x19k02

L'école de football a fait une rentrée anticipée dans la deuxième quinzaine d'août : Ici les U9, jeunes joueurs en dessous de neuf ans.

Les portes ouvertes du tennis ont lieu ce mercredi 11 septembre à la salle omnisports à partir de 14 h 30.

Les cours de judo reprennent également aujourd'hui, ceux de la gymnastique le jeudi 12 septembre.



Samedi 31 août 2019

Piscine des Lices : Les comptes en équilibre

x19j56 x19j57

Monique Boivin et Florian Delorme (au centre) s'affichent tout l'été comme les animateurs incontournables de la piscine « Délices ».

À la piscine des Lices, le dernier jour d'ouverture est toujours l'occasion de faire le bilan : Samedi midi, personnels et bénévoles ont évoqué une saison encore fort réussie. À commencer par Florian Delorme : « En juin, les élèves des deux écoles ont suivi les cours de natation à partir de la maternelle », a souligné le maître nageur. « La quasi-totalité des CM2 passe en sixième en sachant nager, s'est-il réjoui, un chiffre largement supérieur la moyenne nationale. » Aux entrées par tous les temps et bravant les canicules à répétition, Monique Boivin s'est félicité « d'une excellente fréquentation, identique à celle de l'an passé mis à part lors du grand week-end du 15 août. »

Du gagnant-gagnant

Satisfaction également côté bénévolat au bar : « Les associations se sont une nouvelle fois mobilisées pour le tenir, a indiqué Agnès Hérouin, les recettes affichent même 1 000 € d'excédent. » Des associations qui sont au nombre d'une bonne douzaine à mettre en place un barbecue chaque vendredi soir : « Les bénéfices engrangés leur permettent de plus en plus de s'autofinancer, a fait remarquer Jean-François Zalesny, d'où des économies pour la commune au niveau des subventions. » Sans oublier le gain sur le salaire d'un emploi au bar : « Tout cela compense les frais d'entretien et de fonctionnement, les comptes sont en équilibre, c'est du gagnant-gagnant. »

À noter : Le dernier barbecue de la saison, celui du Comité de jumelage aura lieu ce vendredi 6 septembre à partir de 19 h.

I



Vendredi 30 août 2019

Son et lumière avec Bonaparte : Gros succès de la 10e édition

x19j54 x19j55a

Le futur Napoléon 1er a disputé la vedette à Marianne la républicaine (à gauche ) lors de ce dixième anniversaire du Son et lumière.

Élites parisiennes et Napoléon Bonaparte d'un côté, Chouans et Républicains de Précigné de l'autre : L'affiche était prometteuse et le public a été au rendez-vous ce week-end. Car plus de 1 500 spectateurs ont été conquis par la 10e édition du son et lumière : « Sans doute un record », selon Bruno Morin, le président de l'association Notre Histoire en Lumière. Un plébiscite qui a donné du baume au cœur des cent dix figurants, sans oublier les décorateurs, les couturières et les techniciens, « tous unis dans un même esprit de solidarité et de camaraderie, pour perpétuer l'entreprise initiée en 2009 par Maryse Morin, historienne locale. »

La 11e édition sur les rails

À l'issue de chacun des spectacles, Jean-Caude Delaune a ainsi rendu hommage à tous, avant d'être applaudi pour sa mise en scène : Les reconstitutions impressionnantes de batailles tout comme les cavalcades ont en effet alterné avec les danses exécutées par les « Merveilleuses » du Directoire. Avec en guise de toile de fond les fontaines étincelantes de lumière et l'immense palais des Tuileries. De quoi s'acheminer avec enthousiasme vers un 11e opus... Scénariste avec Anne Donadio, Véronique Vivien a même levé un coin de voile sur le prochain millésime, « où l'on remontera dans le temps avec Louis XIII et ses mousquetaires. »

La page Facebook de l'association Notre Histoire en Lumière



Jeudi 29 août 2019

Le cinéma thème de l'année scolaire à Saint-Joseph Saint-Jean

x19j52 x19j53

L'équipe éducative de l'école Saint-Joseph Saint-Jean s'est réjouie d'accueillir une nouvelle maîtresse, Margaux Fluger (1er rang à gauche).

De la toute petite section au CM2 et par le biais d'un portail joliment repeint par Dominique Renoult, plus de cent dix élèves ont franchi le seuil de l'école privée ce lundi matin : « Ils sont répartis entre cinq classes, précise Alain Brillet, et ont six enseignants à leur disposition. » Parmi eux, le directeur de Saint-Joseph Saint--Jean s'est réjoui d'accueillir Margaux Fluger, « jeune femme fraîchement diplômée qui prendra en charge les plus petits. » Des enfants qui seront rassemblés dans la même classe de TPS-PS, « un plus pour la pédagogie. »

L'écologie intégrale

Tous vont travailler sur un thème original jusqu'en juin, intitulé « Saint-Jo fait son cinéma. » Après le cirque, ce fil conducteur s'intègre au projet d'année de l'enseignement catholique sarthois, dénommé « Sauvons notre maison commune. » En lien avec l'écologie intégrale « de la personne à la planète », ce projet spécifique côtoiera des séances sportives approfondies, « le hockey dont les trois classes élémentaires bénéficieront dans le cadre des IMS, les interventions en milieu scolaire financées par la Communauté de communes de Sablé. »

Le site Internet de l'école Saint-Joseph Saint-Jean



Jeudi 29 août 2019

Quarante enfants par jour à l'accueil de loisirs

x19j51

Le groupe des plus jeunes apprécie particulièrement les nouveaux jeux de la cour de récréation à l'école maternelle.

Installé à l'école de la Voutonne, le centre de loisirs concerne les enfants de l'école maternelle et élémentaire. « Ils sont partagés en deux groupes, les plus jeunes de 3 à 6 ans et les plus grands de 7 à 11 ans », détaille Romain Pousin, animateur. Dirigé par Margaux Ferrec en juillet et Rabia Asfar en août, il n'a pas désempli de l'été : « Une moyenne de quarante enfants a été accueillie chaque jour pour le deuxième mois, dont un bon tiers de Précigné. »

Une subvention spécifique

Dans le cadre du thème sur le Moyen-Âge, « les enfants ont visité le château de Baugé, ils ont aussi assisté à une pièce de théâtre à l'occasion du festival baroque. » Tous se sont retrouvés pour fêter le dernier jour en pique-niquant au stade Rémi Lambert. À noter que la municipalité a mis en place une subvention pour aider les familles de Précigné, les dossiers sont reçus jusqu'au 30 septembre, à valoir sur l'année scolaire qui vient de débuter.

Subvention municipale sur l'accueil de loisirs, Cliquer ICI pour accéder au dossier.




Jeudi 29 août 2019

L'école de la Voutonne va lutter contre le gaspillage

x19j50

Jour de prérentrée à l'école de la Voutonne : Les enseignants vont poursuivre les apprentissages sur le développement durable.

De la petite section au CM2, l'école de la Voutonne compte 224 élèves et neuf classes pour onze enseignants : « Toujours dans le cadre du développement durable, cette année scolaire sera consacrée à la limitation des déchets », a indiqué Sylvie Guyard. « Les enfants apprendront comment faire durer des objets comme les vêtements par exemple », précise la directrice. Un intervenant est également prévu pour donner des conseils « afin d'éviter de gaspiller la nourriture. »

Le rôle des arbres dans la nature

Financés par la Communauté de communes, d'autres spécialistes partageront leur savoir-faire en sport et disciplines artistiques, « avec la danse pour trois classes en élémentaire, mais aussi le hockey. » Tandis que du côté des maternelles, « les enfants vont travailler sur les arbres grâce aux séances du CPIE (Centre permanent d'initiatives pour l'environnement). » Avec cette chance de bénéficier d'un lieu d'étude juste en face de l'école, l'ancien camping et ses multiples essences.

École publique de La Voutonne, 11 rue Alain de Rougé, 02 43 92 34 60.





Mardi 27 août 2019

Au Conseil : Le quartier senior en bonne voie

x19j48  x19j49

Le maire et son premier adjoint se sont réjouis d'avoir acquis la quasi-totalité des terrains et bâtiments pour l'implantation d'un béguinage.

Atmosphère de rentrée ce mardi soir dans la salle du Conseil : « Pour une fois, on est même en avance sur celle des professeurs », a souri Jean-François Zalesny. Une explication pour cette hâte à se replonger dans les dossiers : « Il nous faut délibérer avant le 31 août sur la représentation des communes au Conseil communautaire. » Une modification qui permettra aux petits villages d'être plus visibles, « tandis que notre ville garde ses quatre élus. »

Des plans définitifs pour le bâtiment associatif

L'occasion de faire un point sur le projet de bâtiment associatif : « Le cahier des charges a été revu après avoir pris en compte les remarques des présidents d'association », a souligné Arnaud de Panafieu. « D'où un avenant qui se monte à 2 950 € d'honoraires, de façon à ce que l'architecte revisite ses plans. » Alors que le marché initial avec le cabinet Pix de La Flèche atteint 55 860 €, le coût de ce nouvel équipement tourne autour de 600 000 €.

Autre sujet sur lequel le Conseil a voté, « la convention avec Sarthe Habitat sur la réhabilitation du quartier des Cordeliers. » Cher à l'équipe municipale, ce projet est sur les rails depuis quatre ans. Il prévoit la construction de logements sociaux pour personnes âgées au cœur du centre-ville : « Il s'agit de cinq T2 et cinq T3 neufs, mais aussi de deux T3 et un T4 à l'étage dans le cadre de l'amélioration du bâti ancien », a précisé Jean-François Zalesny.

Et dans cette perspective, « les acquisitions de terrain toucheront bientôt à leur fin », s'est réjoui le maire. Citant à titre d'exemple « une parcelle de 340 mètres carrés récemment acquise pour 11 200 €, c'est le prix moyen payé pour les autres terrains. » Il sera alors temps de commencer les travaux : « Sarthe Habitat les a chiffrés à 1 500 000 €, seuls l'aménagement et la viabilisation restent à la charge de la commune pour un montant de 225 000 €. »

Une mise en location des logements en 2022

« Aurons-nous notre mot à dire sur l'architecture ? », s'est inquiété Yves Guilbert-Roëd : « Ce béguinage se situe dans le périmètre des bâtiments historiques avec le chœur XIIIe siècle de l'église », a rassuré Jean-François Zalesny. Le dépôt du permis de construire est prévu au 2e trimestre 2020 et la mise en location fin 2022 : « Il y a encore du gros boulot d'ici là, a conclu le maire, ce projet de béguinage en centre-ville n'est pas une mince affaire. »

ICI le compte-rendu de cette séance du Conseil municipal dans sa totalité




Dimanche 25 août 2019

Son et lumière : Marianne et le jeune Bonaparte en vedette

La 10e édition du Son et lumière met en scène la fin de la République avec la proclamation de l'Empire :

Une immersion totale dans les petits secrets et les grandes batailles du Directoire et du Consulat.

x19j45

Lors de la dernière répétition de jour : Les Français se battent dans le sillage de Marianne, Symbole de la République.

« Le son et lumière 2019 sera particulièrement somptueux à l'occasion de la 10e édition », avaient promis les organisateurs. Pari tenu avec l'entrée en scène d'un certain Napoléon Bonaparte vendredi et samedi sur l'espace des Lices : « Car le spectacle se déroule de 1795 à 1804, une période de transition entre la Révolution et l'Empire », expliquent Véronique Vivien et Anne Donadio. Et les deux scénaristes de souligner qu'une fois encore, « la petite histoire rejoint la grande, avec d'un côté les évènements parisiens, et de l'autre ceux de Précigné. » Une commune où des chouans tels les dénommés Francas ou Bon-Sujet infestent la campagne, tandis que la ville reste farouchement républicaine : « D'ailleurs, les chevaux des soldats sont parqués dans l'église. »

Les costumes inédits du Directoire

Et si quelques morceaux musicaux tels les chants s'affichent typiquement d'époque, « d'autres sont délibérément contemporains pour dynamiser le spectacle », précise Jean-Claude Delaune, metteur en scène. Sous sa direction, pas moins de cent dix figurants évolueront sous les projecteurs, parés de nouveaux costumes chatoyants de style Directoire, « comme les robes ou les uniformes », cite Monique Chopin, chef des couturières conseillée par Marie-Noëlle Moulin. Fidèles à cette grande aventure depuis le début, les chorégraphies de l'association Danse Mania rivaliseront d'habileté avec la Cavalerie des Centaures. Bien entendu, un mariage vient clore cette grande fresque, « entre une Parisienne et un jeune de Précigné », avec le feu d'artifice final en guise de cadeau.

x19j47 x19j46

Les Merveilleuses du Directoire illustrent une époque de foisonnement culturel. Nouveau décor, les Tuileries font pas moins de 16 m de long.

DES IMAGES DU SON ET LUMIERE 2018

Le spectacle commence à 21 h 30, les 30 et 31 août, rue des Rivauderies. Accès aux tribunes dès 20 h 30. Durée : 1 h 45. Tarifs : Adultes, 15 €. Moins de 12 ans, 7 €. Groupe de 10 personnes, 13 €. Pass familles, 37 €. Restauration snack, buvette et parking sur place.

Informations et réservations au 06 14 07 89 86 ou au 06 38 74 17 21. Billetterie en ligne

I

I

I


Jeudi 22 août 2019

Un cabinet de sophrologie rue Émile Peneaud

x19j44

Vanessa Brazil a été accueillie par Jean-François Zalesy, maire, et Jonathan Simonnot, ostéopathe.

C'est ce qu'on appelle une reconversion complète : Jeudi matin, Vanessa Brazil a présenté son cabinet de sophrologie, après avoir travaillé dans l'agroalimentaire, l'immobilier et le bâtiment. Originaire de La Chapelle d'Aligné, la, jeune femme a suivi une solide formation pour réaliser son rêve : « Notre société manque encore à mon sens de beaucoup d'humanité, a-t-elle confié, d'où mon souhait d'apporter du bien-être à tous. » Ostéopathe installé depuis plusieurs années, Jonathan Simonnot lui a proposé d'utiliser les locaux restés libres au numéro 20 de la rue Émile Peneaud.

Prendre du temps pour soi

La sophrologie ? « Elle s'adresse à toute personne qui désire améliorer son existence, explique Vanessa Brazil, à partir d'exercices de respiration. » Ainsi cette discipline accompagne-t-elle aussi bien les futures mamans que les personnes en manque de sommeil. « Elle permet aux adolescents de mieux franchir cette étape de leur vie, tout comme aux seniors de bien vieillir. » Autre bénéfice de la sophrologie et non des moindres, « la gestion du stress, comme le trac avant d'entrer en scène », sourit Vanessa, qui joue aussi comme figurante dans le Son et lumière de Précigné.

Vanessa Brazil sophrologue : 06 29 82 80 60. Ouverture le lundi 2 septembre. Cours collectifs adultes le lundi à 9 h 30 et le jeudi à 18 h, tarif 15 € la séance. Cours collectifs enfants le mercredi à 15 h, tarif 10 €. Cours individuel 50 €. www.vanessasophro.com

Page Facebook



Vendredi 9 août 2019

Générations mouvement : Un avant-goût de rentrée à la piscine

x19j43

Une trentaine de bénévoles de Générations mouvement se sont mobilisés pour organiser le 2e barbecue de l'association.

Nul besoin de raviver les flammes ce vendredi soir lors du barbecue de Générations mouvement. Malgré le vent fort toutefois, les dîneurs se sont pressés dès 19 h devant la piscine des Lices : « Les bénéfices seront sans doute moindres que l'an passé, concède néanmoins André Étourneau, mais ils participeront au financement des sorties à la journée, ainsi qu'au repas annuel des adhérents le 6 novembre prochain. » Parmi les cent quatre-vingt-douze membres que compte l'association, une petite trentaine s'est mobilisée pour la circonstance : « C'est largement assez, se félicite le président, ça permet de se relayer. »

Concours de belote en octobre

Avec un petit air de rentrée qui flottait parmi l'odeur alléchante des saucisses grillées : « Les activités habituelles reprennent dans moins d'un mois, le deux septembre exactement, précise André Étourneau, à part l'informatique qui démarre le 2 octobre. » Gymnastique et jeux de société, tricot et scrapbooking rythmeront entre autres le temps de loisirs des retraités de Précigné et alentours, « sans oublier le chant choral et la marche qui à elle seule regroupe près d'une cinquantaine d'entre nous. » Les prochaines manifestations ? « le concours de belote du 10 octobre et une session de sécurité routière le lendemain. »

À noter qu'il n'y aura pas de barbecue le vendredi 16 août. Vendredi 23 août, il sera organisé par le Conseil local de parents d'élèves de l'école publique (CLPE), le 30 août par l'association Carnaval, le 6 septembre par le Comité de jumelage Précigné-Wewelsburg.




Dimanche 4 août 2019

Le succès d'un comice agricole dans la plus pure tradition

Seize ans après l'avoir déjà organisé, Précigné était de nouveau sur la brèche avec le comice agricole

ce week-end. Une implication forte des citoyens a permis d'accueillir la foule des grands jours :

Pour fêter la ruralité mais aussi discuter des problèmes d'importation de la viande bovine,

le tout devant l'incontournable entrecôte-frites.

x19j02 x19j03

L'accent a été mis sur l'élevage bovin et la sensibilisation du public à consommer des produits locaux.

Combien ont-ils été à fouler le sol du foirail sur l'espace des Rivauderies en ce dimanche ? « Plusieurs milliers, autour de cinq mille visiteurs peut-être », avancent les organisateurs. Parmi eux, Patrice Riauté ne cache pas sa joie : « On savait les Précignéens dynamiques, on ne connaissait pas leur aptitude à se mobiliser d'aussi belle façon », souligne le vice-président du comice cantonal. Car derrière leur maire Jean-François Zalesny, bénévoles et associations n'ont pas ménagé leurs efforts : Citons entre autres l'USP Omnisports mais aussi Génération Mouvement ou encore Pêche loisirs détente, tandis qu'une bonne douzaine de figurants du son et lumière déambulaient parmi les stands et interprétaient quelques saynètes.

Consommer local : Une évidence

Vide-grenier, spectacles équestres et promenades en calèches, expositions de voitures et défilé de vieux tracteurs sans oublier le loto de la veille, rien ne manquait pour faire de cette édition une totale réussite : « Tout le monde peut se retrouver autour de l'agriculture », a souligné Romain Corbin alors que la mini-ferme et l'éclosion des poussins en direct ravissaient les enfants. Et l'éleveur de vaches limousines sur Précigné d'ajouter : « Il est primordial de montrer nos vaches au public, le comice permet de créer du lien avec les consommateurs. » Au moment même où les échanges internationaux risquent de changer la donne, les agriculteurs locaux ont promu avec brio un savoir-faire de tradition : « Nul doute que le message est passé. »

I

x19j04

ICI l'album photos du Comice 2019

I

I

I


Vendredi 2 août 2019

Boucherie-charcuterie : Gérard Dagonneau en retraite

Gérard Dagonneau baissera le rideau de son commerce ce vendredi soir. Après plus de 30 ans

au service des habitants mais aussi des associations, il s'apprête à prendre une retraite bien méritée.

Son seul regret : Que la boucherie-charcuterie de la rue Abbé Chevallier n'ait pas trouvé de repreneur.

x19j00 x19j01

Sylvie et Gérard Dagonneau cessent  leur activité après trente et un ans au service des Précignéens.

Arrivé en novembre 1988, Gérard Dagonneau est entré en possession d'une boucherie à l'ancienne : « Il y avait des crochets partout et une grande grille rouge en devanture, j'ai pris le relais de Monsieur Gimbert », se souvient-il. Après avoir rénové les installations, il aura servi pas moins de trois générations, « les grands parents, les parents et aujourd'hui les petits enfants. » Car l'heure de la retraite a sonné après quarante-six ans de métier : « J'ai la possibilité de partir à soixante ans, pour cause de carrière longue », souligne-t-il.

En attente de la relève

Avec des horaires bien au-delà des trente-cinq heures : « J'en ai jamais fait moins de soixante par semaine », confie Gérard Dagonneau. « Mais le travail ne fait pas mourir, les jeunes peuvent y aller », poursuit-il avec un brin d'amertume. En effet, « seuls deux repreneurs se sont manifestés, sans suite positive. » Et d'ajouter : « Les gens d'une trentaine d'années ont déjà plusieurs crédits dont celui de la voiture et la maison. » Un obstacle pour la relève qui l'incite à baisser le prix de vente, « encore faut-il trouver le client. »

Pêche-moto-tarot

Et tandis que son épouse Sylvie part à la recherche d'un emploi « si possible ailleurs que dans la charcuterie ou pour la vente uniquement », Gérard Dagonneau a déjà listé ses futures activités de retraité : « Pêche-moto-tarot, sourit-il, sans oublier la marche. » Les époux Dagonneau vont d'ailleurs reprendre la randonnée dès septembre prochain : « En Auvergne, c'est le pays des vaches de Salers dont la viande est très réputée », s'enthousiasme Gérard Dagonneau. En retraite oui, mais avec la passion intacte.

Pot de l'amitié : Le samedi 21 septembre de 12 h à 13 h 30 à la salle des fêtes de Précigné. Sont invités les clients, les présidents d'associations ainsi que le Conseil municipal.




Samedi 27 juillet 2019

Comice du canton : Un salon de l'agriculture à Précigné

Comice-site

La dernière réunion du comice a permis de finaliser l'organisation d'un grande journée, une sortie familiale par excellence.

Il n'avait pas eu lieu dans la commune depuis 2003 : Tel un Salon de l'Agriculture maison, le comice se déroulera sur le site des Rivauderies le dimanche 4 août : Représentants des associations, élus de la ville, tous se sont mobilisés pour faire de cette date une journée qui restera dans les Annales. Ainsi un loto donnera-t-il le signal des festivités dès la veille au soir. Mais c'est le matin aux aurores que la mise en place des animaux débutera pour être terminée à 9 h 30 :  Et toutes les bêtes pourront être admirées par le public jusqu'à 16 h 30. Suivie d'un vin d'honneur offert par la Municipalité, la visite officielle débutera vers 11 h. Un concours sera organisé avec des commissaires qui établiront un classement, les prix seront remis au cours de la soirée de remerciement des bénévoles.

La cavalerie à l'heure

De toutes les grandes manifestations, les pompiers exécuteront quelques démonstrations, alors que la Croix-Rouge tiendra un stand. Un spectacle sera proposé par la Cavalerie des Centaures et l'association « Notre histoire en lumière » se  présentera en costumes. De vieux tracteurs déambuleront et un bric-à-brac se tiendra grâce aux associations dont l'Omnisports. Plusieurs stands sont prévus comme la vente de bijoux en crin de cheval, alors que Génération Mouvement présentera ses activités. Les Jeunes Agriculteurs feront découvrir les nombreuses facettes de leur profession. Sans oublier la traditionnelle entrecôte-frites qui sera au menu du déjeuner, pour une journée familiale mais aussi estivale aux températures sans excès : Tous les ingrédients d'un succès annoncé.

I

1-1-comice

I

I

I

I

I

Vendredi 12 juillet 2019

Fête nationale : « Les platines ont chauffé ! »

x19h27 x19h28 x19h29

Désormais de tous les grands événements, DJ Scott a pris le relais après le feu d'artifice et mis une ambiance incroyable jusque tard dans la nuit.

Rien ne manquait ce vendredi soir pour fêter la prise de la Bastille. À la piscine pavoisée de drapeaux tricolores, les bénévoles du ballon rond ont tout d'abord régalé plusieurs centaines de convives : « tous les records d'affluence au barbecue ont sans doute été battus ce soir », se sont réjoui les organisateurs. Nouvelle animation, une retraite aux flambeaux fit ensuite le tour du centre-ville. S'ensuivit le feu d'artifice « toujours plus beau d'une année sur l'autre.»

Car l'objectif est bien de « redonner depuis quelque temps tout son éclat à la Fête nationale », soulignaient des élus. D'où la présence de DJ Micka en première partie, puis de DJ Scott pour le bal populaire : « Une soirée mémorable à Précigné, le top de l'ambiance », témoignait ce dernier dont les platines ont chauffé jusqu'au bout de la nuit ou presque. Avec des danses collectives qui semblaient raconter à leur façon l'insurrection victorieuse qu'elles célébraient.

x19h25 x19h24 x19h23 x19h26

Redonner tour son éclat à la Fête nationale : Barbecue, DJ Micka, retraite aux flambeaux et feu d'artifice ont rythmé la première partie de la soirée.




Jeudi 11 juillet 2019

L'accueil de loisirs fait le plein pour deux mois

x19h22

Tous les enfants ont eu droit à une séance de piscine pour bien démarrer les vacances.

Dans le cadre de la Communauté de communes, l'accueil de loisirs accueille les enfants de trois à dix ans : Ils sont chaque jour de 60 à plus de 70 à le fréquenter, dont pratiquement la moitié de Précigné. Directrice de l'ALSH pour le mois de juillet, Margaux Ferrec a commencé par emmener les enfants à la piscine toute proche : « D'autres sorties sont bien sûr programmées, indique-t-elle, les concerts de Rock Ici Mômes à Sablé, le lac de La Monnerie à La Flèche ainsi que le Refuge de l'Arche à Château-Gontier. »

Une aide financière de 30 %

Margaux Ferrec passera le relais au mois d'août à Rabia Asfar pour d'autres activités aussi ludiques qu'instructives, « avec des effectifs également importants. » Attendue et votée au printemps, l'aide à destination des familles de Précigné séduit : « Son montant est de 30 % du coût résiduel de l'activité, rappelle la mairie, toutes autres aides déduites comme les bons loisirs de la CAF et les Comités d'Entreprise. Elle est attribuée par le CCAS pour un montant maximum de 80 € par enfant et par année scolaire. »

Dossier d'inscription à l'ALSH intercommunal





Jeudi 11 juillet 2019

De l'argent de poche pour 32 ados de la commune

x19h20 x19h21

Les jeunes ont nettoyé la rue Alain de Rougé mais aussi repeint le  nouveau chalet des barbecues, tout récemment acquis par la municipalité.

Pas question d'instaurer un numerus clausus quand les bonnes volontés se multiplient : « Cet été, nous avons décidé de prendre tout le monde dans le cadre du dispositif argent de poche », se félicite Jean-François Zalesny. Ainsi le maire de Précigné a-t-il fourni du travail à pas moins de trente-deux adolescents de sa commune, « d'autant que le site de Lices avait besoin de main-d'œuvre pour la préparation de la Fête nationale. »

Du lundi au vendredi à raison de trois heures par matinée, les jeunes ont donc sarclé, nettoyé, balisé... « À la fin de la semaine, ils ont reçu un petit pécule de 75 € », précise Damien Etourmy. Et l'animateur du service jeunesse d'annoncer : « Presqu'autant se sont inscrit pour la première semaine d'août, Il s'agira cette fois d'aider à l'organisation du comice. » Du pain sur la planche pour des adolescents « sérieux et motivés par leurs tâches. »

I

x19h21a

Neuf heures sonnantes à la salle Robert Courtaugis : Le planning ainsi que la répartition des postes sont dévoilés par les agents communaux.



Samedi 6 juillet 2019

Trois apprentis boulangers diplômés : La relève assurée

x19h18a x19h19a

La boulangerie-pâtisserie Gaugain parvient à former des jeunes dans un secteur qui recrute avec difficulté.

Ils s'appellent Mathis Dalivoust, Valentin Ouvrard et Alexandre Froissard : « C'est la première année depuis vingt ans que trois apprentis ont leur CAP en même temps », se réjouit Thierry Gaugain. Dans un secteur boudé par les jeunes « sans doute à cause des horaires et du travail le dimanche », le boulanger de la place Saint-Pierre ne cache pas sa satisfaction « d'avoir œuvré pour la relève. »

Et pour le trio diplômé de fraîche date, la formation ne s'arrête pas là : « Tous vont se perfectionner maintenant, précise Thierry Gaugain, en pâtisserie ou en chocolaterie par exemple. » Arrivé en 99 sur la commune, Thierry Gaugain se souvient avoir démarré son apprentissage « au Lude à l'age de 15 ans. » Avant de glaner d'autres diplômes, ceux des meilleurs croissants, baguettes et galettes.



Samedi 6 juillet 2019

À la découverte des libellules en canoë

x19h18

À Précigné, les bords de Sarthe cachent des richesses insoupçonnées qui ont été découvertes à partir de la rivière.

La commune de Précigné s'étend à l'est jusqu'aux rives de La Sarthe : « Parmi elles figurent les Prés de la Conraie, un site naturel en cours de labellisation », souligne Johannic Chevreau. Car ces espaces inondables sont le refuge d'espèces rares, « comme la Stellaire des marais pour la flore ou encore certaines libellules pour la faune », détaille le chargé de mission auprès du CEN (Conservatoire des espaces naturels des Pays de la Loire).

Une animation gratuite pour le CMJ

Aussi a-t-il été proposé dans le cadre des sorties nature « de découvrir ces bords de la rivière en canoë, afin de sensibiliser le public à la biodiversité. » Encadrés par Pierrick Méheust, ils étaient donc une dizaine ce samedi à embarquer pour deux heures de navigation dans un paysage préservé : « Une sortie avec le Conseil municipal des jeunes avait été évoquée, a précisé Johannic Chevreau, elle pourrait bien ressortir des cartons l'été prochain. »

En savoir plus sur les Prés de La Conraie

I

Le premier semestre 2019 est ICI