Ça s'est passé chez nous : en 2010

Mercredi 22 décembre 2010

De la boule de fort avec les tickets sports

Quatre ans déjà que l’association municipale sports loisirs culture ( AMSLCP ) propose la boule de fort aux potaches en vacances : À raison de deux mercredis par période, sept enfants s’initient à cette discipline à la fois sportive et culturelle, fleuron du patrimoine local. Guidés dans leurs apprentissages par Sophie Jouanneau et Jennifer Boivin, les élèves boulistes apprécient pleinement toute l’originalité de ce jeu : « Grâce à la forme du terrain, la boule peut faire des zigzags » se réjouit Rémi. En joueur averti, Mathys conseille d’être précis dans son lancer. « Il faut doser la puissance » renchérit le jeune Antonin. Voilà des élèves qui dépasseront bientôt leurs maîtres, ce que l’on peut souhaiter de mieux pour voir encore longtemps ces curieuses boules venir frôler « le petit » sur la piste de Précigné… La relève est assurée !

Le bureau

Dimanche 19 décembre 2010

Les résidents du Centre Basile Moreau ont feté Noël

La fête au « Prévent », c’était dimanche et tous ensemble : A l’initiative de Céline Pommier furent réunis les quatre services du Centre Basile Moreau. But de la manœuvre, célébrer Noël en compagnie du plus grand nombre : les bénévoles dont ceux de l’Amicale de l’école publique, les amis retraités de Mansigné, les enfants de l’Association municipale sports loisirs culture, sans oublier l’équipe de direction au complet en présence de Florence Marchal.
Ainsi plus de 80 participants ont pu voir un film sur la Nativité et chanter les grands classiques du moment comme « Douce Nuit », puis se régaler du goûter et boire le verre de l’amitié au son de l’accordéon de l’ami Fernand Pilorge. Un grand moment pour tous les résidents du Centre Basile Moreau qui comprend, outre une maison de retraite, un foyer occupationnel et une maison d’accueil pour handicapés ainsi qu’un centre gérontopsychiatrique.

x10l20.x10l21

L’accordéon de Fernand Pilorge connaît lui aussi bien la maison, pour y être de toutes les fêtes !
Habitués des lieux pour y avoir souvent partagé des activités avec les retraités, les jeunes de l’Amslcp.



Dimanche 19 décembre 2010

140 couverts au repas des Anciens

Le Bureau.x10l18

Un repas de fêtes offert aux Anciens par Le CCAS, Centre communal d’action sociale.
Salle des fêtes comble dimanche dernier pour le traditionnel repas des Anciens : Parmi eux et doyenne des convives, Yvonne Remars, 98 ans, suivie chez les messieurs par Robert Beaumont, 91 ans. Après avoir rappelé les raisons qui ont poussé la Municipalité à repousser le seuil de gratuité à 70 ans, la longévité notamment, Francis Plot a mis en avant l’attachement de la commune à perpétuer ce repas : « Il s’agit d’honorer ce que vous représentez, un contrepoids à la vitesse et l’éphémère de notre société, par votre sagesse » a précisé le maire de Précigné. Place ensuite aux artistes pour parfaire la digestion : Françoise et Dominique Dersoir ont animé cet après-midi gastronomique dans un répertoire privilégiant les chansons des « trente glorieuses » : Aznavour et Fugain par exemple, à la grande satisfaction des 140 dîneurs.

Le bureau

Dimanche 19 décembre 2010

La Résidence Services a fêté Noël

Organisé par l’équipe d’animateurs, le personnel et les résidants eux-mêmes, l’arbre de Noël de la Résidence Services a réuni dimanche 220 personnes. Pour l’occasion avait été fait appel au club d’animation de Malicorne qui a interprété chants et danses sarthoises devant les 70 résidants et leurs familles, sans omettre une petite démonstration de « country ». Un marché de Noël complétait ce beau programme qui a pris fin avec le partage d’un gâteau : Un après-midi de fête fort réussi pour la troisième année consécutive à la Résidence Services seniors de Précigné.

Le bureau.Le bureau

Dimanche 12 décembre 2010

La foule des grands jours au marché de Noël

Le bureau.Le bureau

Troisième du nom, le marché de Noël a trouvé cette année sa vitesse de croisière : Concentrée dans le quartier de la salle des fêtes, la version 2 010 accueillait plus dune vingtaine d’exposants. La bourse aux jouets a connu un succès jusque-là inégalé, certains petits commerçants d’un jour ayant déjà tout vendu dès midi. Même succès pour l’animation contes mises en place à la bibliothèque par Maryse Morin, historienne locale. Quant au tour du centre-ville en calèche en compagnie du Père Noël, les files d’attente de la rue Abbé Chevallier témoignaient de l’intérêt des petits et grands pour voyager en compagnie de l’homme en rouge ! Avant de repartir avec une bourriche d’huîtres et du foie gras sous le bras, chacun pouvait se régaler au stand des crêpières, dont les efforts vestimentaires ont réjoui les regards de tous les promeneurs de cette belle journée.

Le bureau

Dimanche 12 décembre 2010

Le choeur Jazz n’Spel en démonstration

Une vingtaine de choristes du chœur manceau Jazz n’Spel a fait dimanche après-midi le voyage de Précigné pour démonter leurs talents. Un concert original dû à l’initiative de Marie-Thérèse Brébion, également chef de chœur de la Palanquette. Accompagné par Egonn Morvan au piano, le groupe de chanteurs a interprété un répertoire orienté vers le jazz vocal, negro-spirituals et gospels. Un beau programme, éclectique à souhait.
Représentatifs de ces trois courants musicaux, « L’homme blanc dans l’église noire », « Oh happy day » et « Nobody knows » ont enchanté un public réduit à une quarantaine de spectateurs. La raison ? Une grosse concurrence côté animations ce week-end à Précigné, ce qui n’a pas empêché Marie-Thérèse Brébion de verser dans la dérision avec bonne humeur : « Gaudeamus, réjouissons-nous d’être si nombreux aujourd’hui dans cette grande église ! »

Le bureau

Un concert chaleureux renforcé par les tenues multicolores et brillantes des interprètes.

Samedi 11 décembre 2010

Les cuivres des brass bands ont brillé de mille feux

Commun aux deux écoles François Rabelais et Saint-Joseph Saint-Jean, l’orchestre de brass band composé de 26 écoliers de CE2 a donné samedi soir son premier concert, à l’occasion de la remise officielle des instruments. Celui des Pays de Loire lui a emboîté le pas dans une salle des fêtes archicomble, où parents et amis s’étaient donné rendez-vous pour une soirée musicale inoubliable.

Le bureau.Le bureau

Concrétisation d’un grand projet qui réunit la commune de Précigné, l’Education Nationale, le Conservatoire a rayonnement intercommunal et la Communauté de communes, le concert a donc débuté par une prestation des musiciens en herbe dans un répertoire approprié : « Do ré mi, la perdrix » et « Vive le vent ». Deux morceaux ovationnés pour la prouesse des jeunes apprentis musiciens, qui ne répetent que depuis quelques semaines seulement, a raison de deux heures hebdomadaires. Des éleves qui ont pu se forger une idée de la notion de brass band avec les interprétations de l’orchestre des Pays de Loire, sous la direction de Nicolas Leudiere. Pour donner le ton en guise de préambule, « 2 001, Odyssée de l’espace » puis le « Lohengrin » de Wagner. Suivirent des compositions tres variées melant Duke Ellington, le « Waterloo » du groupe suédois Abba ou encore la musique du film « Sister Act », histoire de démontrer qu’un brass band joue toutes sortes de styles musicaux ! Et en plus des tubas, cornets et autres trombones, les enfants sont repartis avec un petit cadeau de leurs aînés : un CD pour s’entraîner !

Le bureau.Le bureau

Samedi 11 décembre 2010

Henri Moucle a dédicacé ses poemes a la bibliotheque

Ses textes sont mis en scènes par le grand Oscar Sisto, professeur de théâtre à la Star Académy. Si Henri Moucle s’offre un détour par la modeste bibliothèque de Précigné, c’est pour d’excellentes raisons. Retour en arrière…!
Petit Parisien d’origine martiniquaise, le jeune Henri se retrouve un jour loin des siens, pensionnaire au Préventorium. La cause ? Une primo infection pulmonaire due aux privations de la deuxième guerre. Et grâce au bon air de Précigné, le futur poète retrouve la santé et se fait de nombreux amis. Des copains avec lesquelles il écumera plus tard les « assemblées » des villages environnants, entendez les bals du samedi soir de l’époque.
Saisi par la fièvre de l’écriture cette fois, Henri Moucle va produire plusieurs centaines de poèmes, tout en participant à des hommages envers Aimé Césaire ou Nelson Mandela. Samedi avec émotion, il a dédicacé « Rondes » à la bibliothèque municipale. Un recueil éclectique ou Henri Moucle veut « tout donner pour boire le bonheur au puits des regards ». De quoi entrer dans les rondes de ce nouvel écrivain local sans l’ombre d’une hésitation !

Le bureau

Henri Moucle en compagnie d’Armelle Coëffé, amie d’enfance, et Jocelyne Poupry, bibliothécaire.

Dimanche 5 décembre 2010

Les choristes de La Palanquette ont célébré Noël

Jean-Sébastien Bach ou Vivaldi, les plus grands noms de la musique figuraient dimanche au programme du concert de La Palanquette. Commentés par Marie-Thérèse Brébion, accompagnés au piano par Ursula Majoube, les chants liturgiques précédaient une seconde partie consacrée bien sûr à Noël. 35 choristes dont 12 hommes également répartis entre ténors et basses ont entonné les indémodables classiques comme Douce nuit ou le Noël russe. Un total de 24 morceaux choisis, applaudis par une soixantaine de mélomanes. S’y ajoutèrent les notes poétiques du « Nada te turbe » de Thérèse d’Avila, cadeau de Noël des choristes à l’intention de Jacques-Vianney Laurent, nouveau curé de Précigné !

Le bureau

Trente ans cette année que La chorale de La Palanquette réjouit les oreilles des mélomanes précignéens !

Samedi 4 décembre 2010

Les Précignéens champions locaux du Téléthon

Jeudi, 9 heures, en amorçant quelques pas de danse country, les Aînés ruraux donnent le coup d'envoi a la version 2 010 du Téléthon. Une tradition dans notre commune qui a toujours affiché sa sensibilité à la lutte contre la myopathie. Place alors à quatre jours d'animations, un autre record.

Le bureau.Le bureau

Avant le lâcher de ballons, des roses aux couleurs de l'arc-en-ciel vendues samedi sous une bruine glaçante par les petits élus du Conseil Municipal Jeunes : une image pleine d'espérance pour tous ceux qui souffrent de maladies neuromusculaires. La veille, une soirée sportive avait réuni les amateurs d'arts martiaux, de basket et de foot en salle. Aux jeux de société tels des veillées d'antan ont succédé les randonnées de bon matin, pédestres ou à vélo.
Loin d'être en reste, les boulistes de La Grappe ont initié les néophytes mais aussi proposé parties de billard et de belote. Côté ballon rond, un pourcentage des bénéfices du match a rejoint l'escarcelle de la bonne cause, idem pour le magasin de fleurs. Forte de 3 000 habitants et d'une trentaine d'associations, Précigné n'a pas connu la démobilisation : « Un Sarthois sur 25 est atteint d'une maladie génétique rare » souligne Nelly Lemoine, coordinatrice locale du Téléthon. « Ainsi, poursuit-elle, alors que ça s'essouffle dans d'autres communes, ici on continue au moins à donner l'indispensable aux malades : l'espoir ! »

Le bureau

Samedi 27 novembre 2010

Jean-Claude Gianadda a chanté l’espérance de Noël

À Lille la veille et chez les voisins normands le lendemain, Jean-Claude Gianadda a posé ses valises à Précigné le temps d’un concert, sous les voûtes Plantagenêt de l’église Saint-Pierre. Humaniste dans l’âme, ce troubadour des temps modernes a chanté ses espérances à travers les problèmes de notre siècle : drogue et handicap, mais pas seulement. Son inséparable guitare a également célébré les soldats de l’ONU et bien sûr la période de Noël.
De son ancien métier d’enseignant, Jean-Claude Gianadda a aussi gardé cette propension à faire chanter les autres, à partager ses savoirs : Alors que les paroles défilent sur grand écran dans le plus pur style Karaoké, les spectateurs reprennent en chœur la mélodie du goéland, entre autres chants dits profanes qui précédaient une veillée. Humanitaire dans l’action cette fois, Jean-Claude Gianadda envoie tout le surplus de ses frais de fonctionnement vers Madagascar pour l’aide au logement, beau cadeau d’un poète qui vit chez l'habitant, tous les jours sur la route !

Le bureau

Samedi 27 novembre 2010

Éric Dubas, nouveau chef des pompiers

Chef de centre pendant trois ans à Précigné et nommé commandant de la Compagnie Ouest qui va jusqu’à Sillé, Christophe Jardin passe le relais à Eric Dubas dès le 1er janvier. En présence des élus, maires et conseiller général mais aussi du Capitaine Rousseau de Sablé, Christophe Jardin s’est félicité de la remise à neuf du casernement, pour un montant de 185 000 €, intégralement financée par le SDIS (Service d’incendie et de secours de la Sarthe). L’informatique rend dans le même temps le centre de Précigné opérationnel pour la préparation et la gestion des interventions.
Côté personnel, Christophe Jardin a vivement remercié Jean-Claude Goibeau, désormais retraité, pour son implication au sein de l’Amicale. Il a salué le retour de Thomas richard et annoncé le départ programmé de Sophie Choffat vers Sablé. Au niveau opérationnel, 131 interventions ont été comptabilisées, en grande partie sur Précigné. Mais surtout en cette Sainte-Barbe, le Lieutenant Jardin a mis à l’honneur le sérieux de soldats du feu précignéens : « Grâce auquel votre centre vient d’être classé au 17e rang sur les 83 que compte la Sarthe, je ne peux que vous encourager à poursuivre dans ce sens ! »
Avancements de grades : Caporal : Franck Lasne, Philippe Herpoux, Emmanuelle Garreau et Jean-François Landelle. Caporal-chef : Matthieu Botte et Pierre Guillet. Adjudant : Eric Dubas. Adjudant-chef : Jean-Pierre Boivin. Au titre de l’honorariat : Jean-Claude Goibeau et Jean-Louis Besnard.

Le bureau.Le bureau

Samedi 27 novembre 2010

Banque alimentaire : collecte en hausse

« On ne pensait pas faire autant cette année », vice-présidente du CCAS (Centre communal d’action sociale), Monique Fouquenet a enregistré 313 kg de vivres, soit trente de plus que l’an dernier. Deux jours durant se sont relayés les bénévoles, à l’entrée de la supérette : membres du Conseil jeunes et du CCAS, élus et anonymes. À Précigné, la banque alimentaire concerne entre 10 et 15 familles, soit environ 40 personnes.

Le bureau

Satisfaction de Monique Fouquenet (2e a partir de la gauche) pour cette collecte 2010.

Mercredi 24 novembre 2010

La Palanquette prépare le concert de Noël

omme chaque année à la période de Noël, l’église Saint-Pierre retentira bientôt des chœurs de la Palanquette. Sous la direction de Marie-Thérèse Brébion, 35 choristes répètent pour ce concert qui se déroulera en deux parties : La première consacrée aux chants classiques et à la liturgie orthodoxe, la seconde aux chants traditionnels de la Nativité. Rendez-vous le 5 décembre à 15 h 30 : Gratuite pour les moins de 12 ans, l’entrée a été fixée à 7 €.
Présidente de la chorale, Babette Goyeau en profite pour rappeler que l’association recrute : « Tout le monde peut venir nous rejoindre, a-t-elle précisé, car il n’est pas nécessaire de lire la musique pour chanter à la Palanquette. » Après celui de Noël, le prochain concert se tiendra au printemps : le 26 mars à la Chapelle du Chêne avec plusieurs chorales et le réputé Gloria de Vivaldi. De quoi susciter effectivement des vocations de choristes !
Répétitions : Tous les mercredis dans la salle de musique ( près de la salle des fêtes ), de 20 h à 22 h.

Le bureau.Le bureau

Chef de chour, Marie-Thérese Brébion donne le tempo aux choristes de la Palanquette. Indispensables, de nombreuses voix d’hommes apportent les tonalités graves.

Dimanche 21 novembre 2010

Les talentueux dessins d'Amandine Cousin

Au week-end des artistes, cartes postales et tableaux, aquarelles et vannerie : Vaste choix et talents certains à la salle des fêtes de Notre-Dame du Pé. Parmi la quinzaine d’artistes qui avait répondu à ce rendez-vous automnal, Amandine Cousin, 23 ans, dont la petite entreprise est installée sur Précigné depuis l’an passé : Après trois années d’études à l’école Pivaut de Nantes, la jeune artiste exerce désormais la profession de peintre en décors et créatrice de fresques, un métier- passion aux multiples facettes.
Aux accents très contemporains, son travail sur la porcelaine redonne un coup de jeune aux objets utilitaires ou décoratifs. Sur catalogue, Amandine Cousin propose un vaste échantillon de sculptures que le faux bronze rend plus vraies que nature, et surtout nettement plus abordables côté porte-monnaie. Même démarche pour la brique ou le marbre dont les effets de matière bluffent les regards les plus soupçonneux. Mais le plus beau reste ses décors peints en trompe-l’œil sur les murs, fabuleux de vérité !
Coordonnées : Amandine Cousin, 06 72 87 18 95. Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le bureau Le bureau

Benjamine des artistes réunis à Notre-Dame du Pé ce week-end, Amandine Cousin, au centre, était très entourée.
Bijoux et mosaïques viennent compléter les créations tous azymuts d’Amandine Cousin, pour le plaisir.



Dimanche 21 novembre 2010

70 mélomanes au concert de la Sainte-Cécile

À l’occasion de la Sainte-Cécile, patronne des musiciens, un programme en deux parties a ravi dimanche dernier environ 70 mélomanes. Président de l’Union Musicale, Bruno Morin a satisfait tous les goûts musicaux : Outre les morceaux spécialement dédiés aux harmonies comme le très enjoué Club Paradiso ou encore le nostalgique Hammerland, le King Elvis et les Beatles côtoyaient une œuvre créée pour les cinquante ans de l’Unicef.
Loin d’être en reste, les morceaux disco des années quatre-vingt ont connu un beau succès. Réputés, la marche américaine et le groupe Abba ont fait grimper l’applaudimètre sans effort. Trois nouveautés dans ce concert automnal, qui verront leur nombre porté à cinq lors du concert de Printemps : Prévu en avril, il accueillera l’orchestre des écoles, sur le modèle des brass bands connus pour jouer également toutes sortes de musiques !

Le bureau.Le bureau

Douze des quinze musiciens qui forment l’Union Musicale ont présenté avec talent au public des morceaux musicaux très variés.

Vendredi 19 novembre 2010

Un calendrier récréatif pour « Peche-loisirs-détente »

Hormis quelques échanges de poste, peu de changements dans le bureau de l’association « Pêche-loisirs-détente » qui compte 52 membres. Reconduites à huit €, les cartes de membres permettent de participer à toutes les manifestations d’un calendrier très épicurien : Où l’on commencera par fêter les rois le 15 janvier. Puis au printemps et ouverte à tous se tiendra de nouveau la journée pêche, le dimanche 10 avril, toujours sur les rives de l’étang du Bas des Landes. Mais seuls les membres du club pourront taquiner le goujon gratis, lors de la traditionnelle journée détente estivale du dimanche 3 juillet. En soirée des samedis 26 février et 1er octobre, deux lotos viennent compléter ce programme antistress, spécialité de l’équipe du président Philippe Barré.
Le bureau : Président, Philippe Barré. Vice-présidents, Joël Gaudin et Daniel Boivin. Trésorier, Jean Lebreton. Adjoint, Sébastien Portais. Secrétaire, Jean-Claude Goibeau. Adjoint, Joël Deslandes.

Le bureau

L’assemblée générale de l’association « Pêche-loisirs-détente » s’est déroulée comme un long fleuve tranquille…



Vendredi 19 novembre 2010

Brass-band des écoles de Précigné : un orchestre pour deux !

Vendredi se tenait la première répétition du brass-band formé par les élèves de CE2 des écoles François Rabelais et Saint-Joseph-Saint-Jean. Avant que les notes d’une musique syncopée aux allures de jazz naissant ne s’élèvent de la salle des fêtes, c’est un véritable challenge qui a permis la création d’un orchestre aux multiples perspectives : humaines, pédagogiques, festives et… musicales bien sûr.

Le bureau

Prenez d’un côté un directeur de Conservatoire à rayonnement intercommunal décidé à démystifier l’apprentissage de la musique, de l’autre un maire qui refuse de voir un jour les effectifs de l'Harmonie municipale être réduits comme peau de chagrin : Philippe Venant et Francis Plot sont tout deux décidés à répondre à un constat national amer : La pratique instrumentale quasi inexistante chez les enfants pour des motifs d’ordres culturels, économiques et surtout géographiques. Qu’à cela ne tienne ! Si les élèves ne peuvent aller aux professeurs, eux-mêmes iront vers les enfants et là où ils seront sûrs de les trouver : à l’école !
Vingt-six musiciens en herbe
Une réalité aujourd’hui, grâce à la participation de l’Education Nationale mais aussi de la Communauté de communes qui a financé les instruments : Deux fois par semaine, les CE2 de l’école publique se joignent à ceux de l’école privée pour apprendre à jouer de la musique, ensemble ou par ateliers. La composition stricte d’un brass-band ayant limité leur nombre à 26, trois percussions, neuf cornets, quatre trombones et dix tubas, un professeur anime un apprentissage de percussions pour sept autres élèves, car personne ne doit rester au bord de la route !
L'orchestre des Pays de Loire
Et lorsque ces jeunes héritiers des fanfares de La Nouvelle-Orléans passeront en CM1, s’opérera un nouveau recrutement chez les CE2 des deux écoles, de façon à fonctionner avec 36 élèves dans quatre ans. Mais pour l’heure figure au calendrier le grand spectacle commun de juin, chants et chorales en prime. Auparavant, le 11 décembre exactement, l’Orchestre de brass-band des Pays de Loire sera venu présider à la remise solennelle des instruments. Et démontrer à chacun la force, le sérieux, l’enthousiasme et la discipline d’un brass-band, ce formidable outil de communication qui s’apprête à enrichir l’identité de Précigné à travers l’or des cuivres.



Mardi 16 novembre 2010

Une nouvelle pizzeria a ouvert rue Saint-Pierre

Elle est venue enrichir la liste des nombreux commerces à Précigné : La pizzeria « Tof » a ouvert ses portes mardi dernier à deux pas de l’église Saint-Pierre, au cœur du centre-ville. Aux commandes du four et cuisinier de métier, Christophe Michel propose une vingtaine de pizzas différentes dans une large fourchette de tarifs abordables : de 8 € pour la « Marguerita », à 12 pour la « Saumon ». Sans omettre bien sûr le menu enfant à 6 €. Si les produits sont destinés à être emportés, quelques places assises ont cependant été installées dans les locaux refaits à neuf. Toutefois, le nouveau pizzaïolo de Précigné songe déjà à s’agrandir. La raison ? Rien moins qu’une trentaine de pizzas vendues dès le premier soir !
Horaires d’ouverture : Du mardi au dimanche de 11 h à 14 h et de 17 h à 22 h 30. Tél. 02 43 55 17 64

Le bureau.Le bureau

Une pâte maison et pétrie tous les jours, clé du succès des pizzas de Christophe Michel, le nouveau pizzaïolo de Précigné.

Samedi 13 novembre 2010

Basket : 70 mini-poussins sous les paniers

Ambiance des grands jours ce samedi à la salle omnisports, où huit clubs du Sud-Sarthe se sont rencontrés pour disputer des matchs amicaux. Âgés de 7 et 8 ans, les basketteurs en herbe ont formé une vingtaine d’équipes arbitrées par des plus grands. Deux heures durant se sont succédé les « paniers » sous l’œil du grand chronomètre électronique qui limitait les parties à quatre minutes, sirène à l’appui. Un enthousiasme peu prêt de retomber puisqu’un vrai ballon de basket leur a été promis par le Comité départemental, à l’occasion du match de Coupe d’Europe du MSB : Ce sera Noël avant l’heure le 7 décembre prochain pour tous les jeunes disciples de Tony Parker !

Le bureau

Encadrée par ses entraîneurs et nourrie d’une histoire exemplaire, l’équipe de Précigné a fort bien défendu ses couleurs.

Samedi 13 novembre 2010

La commission du fleurissement a récompensé ses lauréats

Comme tous les ans, Roger Froissard et Christelle Thibault avaient fait appel à un jury extérieur pour la saison 2010. Un été un peu sec : Le diaporama laissait deviner quelques pousses grillées au milieu d’un feu d’artifice de couleurs chatoyantes. Guidés par Sébastien Cuillerier, jardinier communal, les spécialistes de la main verte avaient visité 75 réalisations le 21 juillet dernier. Et pour contrer les ardeurs du soleil, pas question d’avancer la date « bien à sa place dans le calendrier, confiait un participant, ne serait-ce que pour les géraniums ! »
Le palmarès
Fermes : 1. François Pipelier, 2. Claude Dubois. Fermettes : 1. Jean-Yves Morin, 2. Alain Duveau. Pavillons à la campagne : 1. Jean-Marie Seguin, 2. Lucien Lasne. Maisons avec jardin et terrasse : 1. Christian Martin, 2. Paul Georget. Maisons fleuries sur rue : 1. André Ménard, 2. Monique Prieul. Commerces : Café-restaurant « Le Petit Précigné ».

Le bureau.Le bureau

Déjà sur les trois marches du podium au fleurissement cantonal, les jardiniers de Précigné ont été remis à l’honneur samedi dernier !

Jeudi 11 novembre 2010

Reconnaissance nationale pour quatre anciens combattants

La commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 a donné lieu à une remise de la médaille au « Titre de la Reconnaissance Nationale ». Ont ainsi été décorés quatre anciens combattants d’Afrique du Nord, dont le président de la section UNC-AFN de Précigné, Michel Garreau, pour 28 mois passés en Afrique du Nord en 1958. Mis à l’honneur également, Michel Rochais pour sa présence en 54 sur la frontière entre Algérie et Tunisie 30 mois durant, alors que Robert Letessier a effectué 24 mois en Algérie en 58. Tradition militaire respectée chez le quatrième médaillé de ce 11 novembre, puisqu’en Algérie de 60 à 62, René Dronne n’est autre qu’un cousin du célèbre capitaine Dronne, libérateur de Paris en août 1944 !

Le bureau
De gauche a droite : René Dronne, Michel Garreau, Michel Rochais, Robert Letessier et Francis Plot, maire de Précigné.

Mercredi 10 novembre 2010

Les bénévoles et figurants du Son et lumiere a l’honneur

Ils le valaient bien ! À l’initiative du Comité des fêtes représenté par Armelle Coëffé, bénévoles et figurants ont été mis à l’honneur mercredi soir à la salle des fêtes : Une projection d’extraits vidéos a permis à une centaine de participants de revivre les grands moments du spectacle de septembre. Pendant le diaporama, petits gâteaux et verre de l’amitié ont réuni tous les acteurs de ce mémorable Son et lumière, premier du nom à Précigné. Et non le dernier, eu égard au succès retentissant auprès de la population de la ville et de ses alentours…
Car ont été aussi distribuées des fiches d’inscription pour le prochain, qui comptera deux représentations cette fois. Si quelques scènes de la Renaissance sont reprises, « tout sera entièrement revu » a précisé Maryse Morin qui se félicite de l’installation dans le parc du château de Boisdauphin : « L’espace scénique autorisera des scènes de batailles plus élaborées et spectaculaires. » En 2012, retour sur les bords de la Voutonne, « car le Son et lumière apportera tous les ans des surprises ! » a promis la coauteur de « Précigné, toute une histoire ».

Le bureau.Le bureau

Séquence émotion : Bénévoles et figurants ont revu sur grand écran les moments forts du Son et lumière de septembre 2010.

Mercredi 10 novembre 2010

Les cours d’informatique ont repris

Redémarrés l’an dernier par l’AMSLCP ( Association municipale sports loisirs culture ), les cours d’informatique ont repris sous la houlette de Damien Etourmy. L’école François Rabelais accueille ces nouveaux élèves chaque mercredi après-midi de 15 h à 17 h 30. Plusieurs d’entre eux ont fait leur rentrée avec, en guise de cartable, un ordinateur portable flambant neuf sous le bras : « Cela permet de libérer des postes, se réjouit l’animateur, tout en familiarisant les futurs internautes avec leur propre matériel. » Risque de classe surchargée ? Aucun danger car les anciens élèves donnent un coup de main aux petits nouveaux : Ainsi Damien Etourmy bénéficie-t-il de l’assistance ponctuelle de Roland Chevé, le président des Aînés ruraux auprès duquel il est toujours temps de s’inscrire, au 02 43 95 41 42. Au programme, traitement de texte, surf sur Internet et photographie !

Le bureau

Les grands débutants comme Marie-France Bidault (à gauche) peuvent compter sur l’aide des anciens élèves.

Mardi 2 novembre 2010

Son et lumiere : L’aventure continue

« Précigné, toute une histoire », ainsi se nomme la nouvelle association née mardi sous les auspices de Maryse Morin, coscénariste du premier son et lumière qui avait enchanté plus de mille spectateurs en septembre dernier. Les objectifs ? Mettre en valeur le patrimoine de la commune, rechercher puis étudier la documentation, participer à des manifestations culturelles et historiques. Le but essentiel restant bien sûr de réaliser des spectacles son et lumière.
Un coin de voile a d’ailleurs été levé sur le prochain : Intitulé « Les très riches heures de Boisdauphin », il prendra pour cadre le parc du château. Égyptologue de renommée internationale, Emmanuel de Rougé possédait depuis longtemps une rue à Précigné. Cet illustre enfant du Pays va donc tout naturellement inspirer un tableau sur l’Egypte. Une dizaine de fiers chevaux avec leurs habiles cavaliers ont déjà été trouvés. Pour les chameaux, c’est une autre histoire !
Le bureau : Président, Laurent Guillet. Vice-présidente, Maryse Morin. Secrétaire, Annette Haloche. Trésorier, François Cerbelaud.

Le bureau.Le bureau

Le bureau de g. à d. : Laurent Guillet, Annette Haloche, Maryse Morin et François Cerbelaud.
Le Conseil d’administration de « Précigné, toute une histoire » compte dix membres.

Jeudi 28 octobre 2010

Cours de botanique sur le terrain avec l’Amslcp

Voici quelques années déjà que les activités à destination des potaches en vacances dépassent le cadre strictement sportif : les 8-14 ans ont ainsi mis à profit une matinée de leurs congés pour finaliser l’aménagement floral des Jardins de la Voutonne, au pied du rempart récemment restauré. Venus prêter main-forte aux animateurs de l’Association municipale sports loisirs culture, les jardiniers communaux ont l’œil partout : « Non, tu ne dois pas mettre la plante en terre avec le pot ! » fait remarquer Yves Congnard avec la patience d’un véritable pédagogue…
Car les apprentis botanistes ont beaucoup à apprendre : « Les vivaces ? Des plantes qui ne gèlent pas et durent plusieurs années ». Ainsi les enfants reconnaissent-ils les anémones ou les œillets qu’ils avaient arrachées et mises en pot en avril dernier, pour permettre les travaux. Vient le travail de paillage, ces tailles de végétaux broyées qui empêcheront l’herbe de pousser et garderont l’humidité. Puis ne reste plus qu’à voir toutes ces fleurs grandir : une satisfaction bientôt quotidienne pour nos jardiniers en herbe, sur le chemin des écoles !

Le bureau.Le bureau
La plantation des vivaces au pied du mur restauré, dernière touche d’embellissement des Jardins de la Voutonne.
Bottes de rigueur pour l’activité jardinage : Ici la dernière étape de la plantation, le paillage.

Mardi 26 octobre 2010

Le téléthon en bonne voie

Un autre record que la durée des manifestations du Téléthon version 2 010 : Elles s’étaleront sur quatre jours, du jeudi 2 au dimanche 5 décembre. Les Aînés ruraux donneront le signal du départ le jeudi après-midi, à la petite salle des fêtes et au centre Basile Moreau avec la danse country. Suivra une soirée sportive avec foot et basket et qui fera la part belle aux sports de combat, le vendredi soir à la salle omnisports. Sur le marché du samedi matin, roses des sables et vraies fleurs seront proposées par le Conseil municipal jeunes.
Direction résidence de La Bade en soirée pour les jeux de société, alors que les lève-tôt pourront choisir le dimanche matin entre deux randonnées, pédestre et vélo tout-terrain. Société de boule de fort, la Grappe va renouveler sa participation et le foot organisera un match au profit de cette nouvelle édition du téléthon à Précigné. Plébiscité par les enfants et plus spectaculaire des animations destinées à combattre la maladie, le lâcher de ballons donne rendez-vous au plus grand nombre le dimanche à la salle des fêtes, onze heures sonnantes !
Prochaine réunion : lundi 15 novembre à la mairie, 20 h 15.

Le bureau

Culturelles ou sportives, les associations se sont mobilisées pour le succès du prochain Téléthon.

Mardi 26 octobre 2010

Le Conseil municipal jeunes reçu à Matignon

« Trop beau ! » Une vingtaine d’élus du Conseil municipal jeunes a visité mardi les lieux de travail de notre Premier ministre. Une fois la leçon d’instruction civique dispensée avec humour dans l’immense salle de réunion, les jeunes ont déambulé dans les trois salons XVIIIe. Celui où furent signés par Léon Blum les célèbres accords de Matignon, qui voyait en 1936 la classe ouvrière gagner d’importants acquis sociaux. Ou encore ce salon aux médaillons incrustés de pierres précieuses, où François Fillon accueille les grands de ce monde.
Avant de s’émerveiller des ors de la République, surprise lors de la visite des égouts de Paris : Véritable ville souterraine avec plus de 2000 km de galeries techniques, elle compte deux rats pour chaque Parisien, " trop fort ! ", dont le rôle de nettoyeurs est devenu indispensable à l'équilibre écologique de " Paname ". Des eaux usées qui, plus en aval de la Seine, rejoignent la plus grande station d’épuration du monde après celle de Chicago !
Tant d’émotions et de savoirs administrés d’un trait méritaient bien une petite balade en bateau-mouche sur la Seine : A commencer par la Tour Eiffel, puis Notre-Dame et le palais du Louvre pour ne citer qu’eux, les monuments de la ville-lumière ont défilé sous les yeux admiratifs des jeunes élus qui n’ont pas ménagé leurs appareils numériques. Et qui reprirent le car pour Précigné, " trop faim ! ", avec de nouvelles images de la France dans leur mémoire, inoubliables.

CMJ

D'autres photos ? Cliquer sur le groupe !



Samedi 23 octobre 2010

130 joueurs a la grand-messe du tarot

Bretagne et Normandie, Poitou-Charentes et région parisienne, les amateurs du jeu de tarot ont même fait le voyage de Marseille pour participer aux huit heures de Précigné : c’est dire le rayonnement du club au niveau national, alors que le cap des cent joueurs avait déjà été atteint l’an passé. Un succès qui nécessite une organisation de plus en plus lourde. Et auquel la dégustation du cochon grillé n’est pas étrangère : « On pourrait peut-être le remplacer par un simple barbecue » a glissé Jean Lebreton. Une solution toujours alléchante et qui permettrait au président d’éviter de refuser du monde à ce grand rendez-vous annuel des taroteurs de France et de Navarre !
Pratique : Jeu au foyer communal le vendredi à 20 h 30, ainsi que les deux premiers vendredis du mois de 14 h à 18 h. Prochain concours le vendredi 11 février. Renseignements au 02 43 92 33 23.

Le bureau.Le bureau
Silence de rigueur dans la salle des fêtes pour mener « le petit » au bout de la partie.

Vendredi 22 octobre 2010

Le calendrier des fêtes pour 2011 établi

C’est pour les présidents ou leurs représentants le rendez-vous automnal incontournable : Vendredi a été établi le calendrier des fêtes pour l’année à venir. Forte de plus de trente-cinq associations, la ville de Précigné voit de nombreuses manifestations se dérouler à la salle des fêtes… Pas facile de contenter tout le monde ! Secondé par Claudia Gaignard, Alain Etourmy a donc passé en revue chaque mois du calendrier, tout en prêtant l’oreille aux observations formulées par les représentants d’associations : La recherche de matériel s’affiche comme le principal souci des différentes sociétés. Ainsi un appel a-t-il été lancé en direction de la Communauté de Communes pour venir à la rescousse. Autre sujet d’inquiétude en parallèle : l’avenir incertain de l’A3CS (Association culturelle des communes du canton de Sablé) : dissolution en décembre ou fonctionnement futur avec la moitié du budget actuel. La commune quant à elle a fait l’acquisition de trois barnums en 2008. De nouvelles propositions d’achat de matériel pourraient voir le jour dans le cadre du Conseil Municipal.
(Voir également le budget de la salle des fêtes dans Informations municipales, le Journal Municipal).

Le bureau.Le bureau
Le manque de matériel a été au cour des discussions lors de l’établissement du calendrier.

Mercredi 20 octobre 2010

Aînés ruraux : De la Country a Internet

Danse Country du XIXe siècle et nouvelles technologies du 21e, le grand écart s’affiche comme l’exercice favori des Aînés ruraux dans l’éventail des activités proposées par le club : Pour preuve et à l’occasion du non moins traditionnel pot-au-feu annuel, Roland Chevé a signalé la reprise des cours d'informatique pour les Anciens. Ainsi dès la fin des vacances de la Toussaint pourront-ils à nouveau goûter aux joies de " la toile " sous la houlette de Damien Etourmy, animateur Amslcp mais d’abord magicien des claviers. Initiation ou perfectionnement, a rappelé le président, c’est selon : Libre à chacun d’apprendre à surfer sur Internet ou échanger des photos avec les petits enfants. Ces chères petites têtes blondes dont les Aînés ne partagent cependant pas l’inclination pour le fast-food : L’adaptation a ses limites et le pot-au-feu de nos grands-mères a encore de beaux jours devant lui !
Pratique : Cours informatique de l’Association municipale Sports loisirs culture : Le mercredi après-midi de 15 h 30 à 17 h, salle de l’école publique François Rabelais à partir du mercredi 10 novembre. S’inscrire auprès de Roland Chevé au 02 43 95 41 42, ou en mairie : 02 43 620 620

Le bureau.Le bureau

D’accord pour surfer sur Internet, mais jamais avant un bon pot-au-feu.Seul danseur de Country, le président Roland Chevé montre l’exemple !

Dimanche 17 octobre 2010

Les hauts lieux de notre patrimoine visités par 80 amateurs de vieilles pierres

« Qui a dit que Précigné n’était pas une ville touristique ? » Co-auteur de l’ouvrage « Précigné, toute une histoire », Maryse Morin s’est réjouie de l’affluence à la promenade découverte proposée dimanche, en partenariat avec Edwige Pichard de l’association Patrimoine d’Asnières. Car plus de quatre-vingts amateurs de vieilles pierres ont découvert les hauts lieux du patrimoine de la commune, à commencer par la mairie qui date du XVe. Suivirent le décor et les voûtes Plantagenêt de l’église Saint-Pierre, l’ancienne maison de charité, puis le manoir de Champagne et le château de Bois-Dauphin, deux propriétés privées exceptionnellement ouvertes à la visite.
Avant le départ, les visiteurs ont pu également s’imprégner d’une histoire locale très riche puisque souvent partie intégrante de la mémoire nationale : Réalisée dans le cadre des Bouillonnantes, une exposition de photos et de reproductions de documents retraçait l’histoire de la ville des origines à la Révolution, complétée par plusieurs panneaux de cartes postales anciennes. Organisée aussi avec le concours de l’association « Pays Vallée de la Sarthe » et très appréciée par les touristes dominicaux, cette balade culturelle devrait sans nul doute connaître une réédition aux beaux jours !

Pour en savoir plus :
Le livre « Précigné, toute une histoire » est disponible à la mairie au prix de 15 €.

Le bureau Le bureau

C’est parti pour deux belles heures de promenade commentée à travers le riche patrimoine de Précigné.Secondée par Edwige Pichard, Maryse Morin a raconté l’histoire de Précigné avec enthousiasme.

Samedi 16 octobre 2010

Soirée yé-yé avec le Comité de jumelage

Le traditionnel banquet d’octobre a vécu : Ambiance « Salut les copains » samedi soir à la salle des fêtes où le Comité de jumelage avait convié les ex-fans des sixties. Au moins deux cents Précignéens sont venus retrouver les tubes de leur jeunesse pour les uns, découvrir des mélodies indémodables pour les autres : L’orchestre Laur’Elscat a fait revivre la bande des quatre dans les lumières scintillantes d’un 45 tours géant, Johnny et Sylvie, mais aussi Elvis et Eddy Mitchell. Souvenirs, Souvenirs, Nouvelle Vague, Yaya twist ou encore Parking Maudit ont fait danser petits et grands à la mode des années soixante. Et le record de l’applaudimètre est revenu à Blue Suede shoes, bien entendu !

Le bureau.Le bureau

L’orchestre Laur’Elscat a plongé le public dans l’ambiance des Sixties. Un succès justifié auprès de toutes les générations !

Vendredi 15 octobre 2010

De nouveaux champions au club de tennis

Une année fertile en distinctions, tel est le bilan présenté vendredi soir par Marivie Moreau, présidente du club de tennis. Deux équipes se sont hissées aux premières places en championnat d’hiver. L’une d’elles a même remporté le championnat de Sarthe : Ainsi Jean-Charles Bina, Philippe Taillard, Jean-Yves Morin et Christian Faucheux évolueront cette saison en régionale 2.
De bonnes surprises aussi chez les jeunes : Tous deux âgés de huit ans, Mathis Piniau et Fantin Allard sont parvenus en finale du championnat de printemps qui verra de nouveau la participation des enfants cette année. Côté hommes, quatre équipes seniors seront engagées en championnat d’hiver, alors que les féminines le disputeront en entente avec le club de Sablé.
Fort de quatre-vingts licenciés dont une quarantaine de jeunes, le club de tennis propose des entraînements sur la totalité de la semaine : le lundi soir pour les femmes, le mardi soir pour les hommes, les mardis, mercredis et vendredis pour les enfants.
Le bureau : Présidente, Marivie Moreau (02 43 95 85 34). Vice-présidents, Anne-Marie Léveillé et Yannick Grall. Secrétaire, Julia Lemée-Ory (06 74 01 90 08). Trésorière, Chantal Horpin. Membre, Frédéric Horpin.

Le bureau

Bien entourée, Marivie Moreau a démarré une deuxième année à la présidence du club de tennis de Précigné.

Vendredi 15 octobre 2010

Conseiller Municipal, Jean-Luc Mardargent est décédé

Élu en mars 2008, Jean-Luc Mardargent est décédé lundi dernier, 11 octobre, à l’âge de 59 ans. Né à Fontainebleau, il était rentré très jeune dans la Marine Nationale où il passera plus de seize ans, dont douze à bord de sous-marins. Cadre aux fromageries Bel à Vendôme puis à Sablé où il était chargé de la maintenance et de la sécurité, Jean-Luc Mardargent s’était installé à Précigné avec sa femme et ses trois enfants en 1997.
Au sein du Conseil municipal de Précigné, Jean-Luc Mardargent avait mis ses compétences professionnelles au service de la Commune : surveillance et maintenance des installations de la piscine, étude des dossiers sur l’eau potable. Délégué du Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD), Jean-Luc Mardargent s’était également penché sur les problèmes de sécurité dans le cadre des prochains aménagements urbains.
De Jean-Luc Mardargent, le Conseil municipal gardera le souvenir « d’un homme très chaleureux, droit, loyal et compétent, intarissable sur ses années passées dans la Navale ». Ses obsèques se tiendront le samedi 16 octobre, à 10 heures, en l’église Saint-Pierre de Précigné.
(Voir également dans Informations municipales, Le Journal Municipal).

Le bureau

Jeudi 14 octobre 2010

La loi exige désormais la mise aux normes du traitement non collectif des eaux usées. Aussi les propriétaires de maisons non raccordées au tout-à-l'égout devront faire contrôler leur installation. Un sujet qui a fait grincer quelques dents jeudi soir dans une salle des fêtes comble, car certains travaux coûtent chers.
Confié au Service public d'assainissement non collectif ( SPANC ) de la Communauté de communes, un contrôle obligatoire et payant ( 68 € ) concernera les maisons non raccordées. A Précigné, 430 installations seront visitées, de la fin de l'année 2010 au 1er timestre 2011. Un diagnostic établira les travaux à entreprendre avant le 1er janvier 2015 en cas de non conformité. Ces travaux seront à la charge du propriétaire. Par la suite, un contrôle périodique sera effectué. Il existe toutefois des aides : L'éco-prêt à taux zéro, permet de financer un dispositif ne consommant pas d'énergie. Aux ménages ne dépassant pas un plafond de ressources, l'Agence nationale de l'habitat accorde une subvention ( www.anah.fr ). Une installation non conforme n'implique pas de tout remplacer : En effet, les travaux s'imposent en cas de risques environnementaux avérés !

Le bureau.Le bureau

Francis Plot, maire, et Yves Piniau, conseiller chargé du SPANC, ont répondu aux questions du public, sur un sujet épineux.

Dimanche 10 octobre 2010

Cent ans de Plénitude : Jean Baptiste Piniau a feté son anniversaire a la résidence services seniors de La Bade

Le bureau.Le bureau

La France compte aujourd’hui un peu plus de 20 000 centenaires… Et si passer le cap de cet âge n’est plus un phénomène rare, les nouveaux candidats au nombre à 3 chiffres sont Dieu merci encore fêtés avec tous les honneurs dus à leur rang. En témoignent les très nombreuses marques de sympathie reçues dimanche par Jean-Baptiste Piniau, né le 10 octobre 1910 à La Chapelle d’Aligné : Sa grande famille mais aussi le personnel de la résidence seniors ainsi que les élus ont célébré le centième anniversaire d’un véritable personnage à Précigné, toujours alerte et de bonne humeur.

Il a traversé le vingtième siècle à vélo...
Les secrets d’une telle longévité ? Une pratique inconditionnelle de l’humour justement, mais aussi un goût sans partage pour le boudin noir « aux pommes ! ». Aîné d’une fratrie de cinq enfants et muni de ces précieux viatiques, Jean-Baptiste Piniau a donc traversé le vingtième siècle souvent à vélo et toujours sans se départir d'une certaine philosophie, grand bien lui en pris… Car au travail des champs dès l’âge de 11 ans, il accomplit son service militaire en 1931 à Versailles et apprécie de se voir libéré des obligations militaires...

Il a rejoint la région de Berlin à pied !
Mais fait prisonnier en juin 40 lors de la première bataille des Ardennes, le soldat Piniau rejoint le stalag berlinois pour plus de trois longues années. Cette cruelle parenthèse de la guerre mise à part, Jean-Baptiste Piniau a, de 1935 à 1976, pratiqué le métier d’agriculteur aux côtés de son épouse Lucienne qui lui a donné quatre enfants. Tous présents ce dimanche pour lui souhaiter cet anniversaire si particulier : Jean-Baptiste, Lucien, Yves et Jean-Claude… Accompagnés des douze petits-enfants du nouveau centenaire, de ses onze arrière-petits-enfants, sans oublier une arrière-arrière-petite-fille, remplie de respect et d’admiration comme les autres !

Le bureau

Mardi 28 septembre 2010

La rentrée du Conseil municipal jeunes

De cette première réunion plénière de l’année scolaire, dans une salle du Conseil où chaque siège avait trouvé preneur, se sont dégagées trois idées fortes qui prendront forme à court terme : Tout d’abord, la banque alimentaire verra la participation des enfants les 28 et 29 novembre pour la troisième année consécutive. Ensuite et dès le mercredi 1er décembre, les membres du Conseil jeunes s’attelleront à la confection des roses des sables en chocolat pour le téléthon. Enfin et pour développer les motivations s’il en était besoin,
l’incontournable voyage d’étude vers les Conseils de département ou de région se déroulera sur une journée pendant les vacances de la Toussaint : Le Mans ou Nantes ? En décideront sans nul doute les activités ludiques à choisir, pour compléter ce moment attendu avec impatience par la vingtaine de jeunes élus du CMJ.

Le bureau.Le bureau

Les membres du Conseil municipal jeunes ont réinvesti avec joie les locaux de la mairie.

Mardi 28 septembre 2010

Un appel aux bénévoles du téléthon

Sports et lâcher de ballons, cartes et théâtre, randonnée dominicale, sans omettre la boule de fort et la chorale : une dizaine d’animations a l’an passé permis de réunir une somme rondelette pour aider à combattre la maladie. D’autant que de nouvelles idées ont vu le jour, telles que la vente de fleurs par le Conseil municipal jeunes, ou encore les urnes déposées chez les commerçants.
Des innovations dont le succès est resté dans la mémoire de l’équipe organisatrice réunie mardi autour de Thierry Pradère. Si les jeunes élus ont d’ores et déjà confirmé leur participation par la vente de roses en chocolat, les bénévoles du téléthon 2010 donnent rendez-vous à tous les autres le mardi 12 octobre à 20 h au 1er étage de la mairie « Pour faire au moins aussi bien qu’en 2009 ! »

Le bureau

Comme tous les ans, la première réunion du Téléthon n’a pas attiré la foule.

mi-septembre

Les 18 ans fetés par la classe 92

Animé par le DJ Philippe, le bal des conscrits a réuni plus de trois cents jeunes, venus pour la plupart fêter leur réussite au baccalauréat. Autres temps, autres mœurs : Du temps où le service militaire existait encore, les festivités duraient toute la semaine précédant le Conseil de révision. Un tirage au sort désignait des jeunes filles, auxquelles les conscrits étaient tenus de porter un bouquet de fleurs. Mais si l’on ne part plus sous les drapeaux aujourd’hui, le « bac » ouvre bien des portes : De quoi redonner du sens à cette ancienne tradition, dans une ambiance festive inchangée !

Le bureau

Une organisation plutôt féminine pour ce bal des Conscrits version 2 010.

vendredi 24 septembre

Bureau agrandi chez les parents d'éleves du public

Quatre maîtresses, trois représentants de l'Amicale et une dizaine de parents : Un public clairsemé a pris part vendredi a la premiere réunion du Conseil local. Pour autant, Didier Peltier se réjouit de voir portée a onze l'équipe du bureau qui accueille deux nouvelles recrues : Sylvie Lechat et Sandrine Bignet. Un renfort apprécié pour réussir les trois principales manifestations de l'année : loto, soirée a theme et fete de l'école.
Ainsi le Conseil local de parents d'éleves pourra t-il financer a égalité avec l'Adep les projets des enseignants pour leurs classes : séjour en Normandie dans la région de Caen pour tous les CM de l'école François Rabelais, atelier cirque sur quinze jours pour la maternelle Pomme d'Api. Couleur de l'espérance, le vert a été choisi par le Conseil de façon a signaler ses responsables. Et, pourquoi pas, a les aider dans leur tâche !

Le bureau

Les petits hommes verts du CLPE ne nourrissent que de très bonnes intentions envers... le monde… de l'école.
Le bureau : Président, Didier Peltier. Vice-présidente, Laëtitia Duez. Trésorière, Sophie Vaidie. Trésorier adjoint, Jean-Marie Letourneau. Secrétaire : Christophe Bourneuf. Secrétaire adjoint : Laurent Beury. Délégué aux photocopies : Gérard Marcereuil. Membres : Anthony Gommeau, Fabien Vérité, Sylvie Lechat et Sandrine Bignet.
Calendrier : Loto le 29 janvier. Soirée à thème le 26 mars. Fête de l'école fin juin.

dimanche 19 septembre

80 stands au bric a brac du Comité des fêtes

Bouillonnantes, chanteurs basques et gospel, marché de Noël, son et lumière… Ne manquait qu’un bric à brac pour compléter le riche éventail des activités du Comité des fêtes : Chose faite depuis dimanche où la concurrence d’une vingtaine de manifestations dans le secteur n’a nullement empêché la foule des chineurs de faire de très bonnes affaires. Telle cette collectionneuse invétérée qui repart avec 950 cartes postales pour dix euros, statuette africaine en cadeau, ou ce lecteur DVD bradé à 5 € pour la petite télé du fiston. Un vide-greniers qui attire aussi pour le talent de ses crêpières comme celui des hommes du barbecue dont les fumées embaument le toujours très majestueux cadre du Terrain des Lices !

Les galettes Un stand

samedi 18 septembre

Le soutien de Créavenir au Son et lumière

Présenté dès le début de l’année par Armelle Coëffé, présidente du Comité des fêtes, le projet d’un Son et lumière a retenu l’attention de Créavenir, partenaire du Crédit Mutuel. « Nous avons tout de suite été intéressés par cette grande fresque historique : Promouvoir l’histoire locale de façon lucide et attractive, mettre en valeur le très riche patrimoine de la commune, rassembler tous les habitants autour d’une entreprise à la fois inédite et originale, sont autant d’initiatives qui correspondent aux valeurs fondatrices de notre association » a souligné Monsieur Mauger de Créavenir.
Lesquelles basées sur l’entraide, la solidarité et le lien social, ont abouti à l’obtention d’un prêt d’honneur de 2 300 €, mais aussi à 750 € de subvention, octroyés par Créavenir pour l’investissement dans le matériel nécessaire à la réalisation du spectacle du 4 septembre. Joué à guichets fermés, « Précigné toute une histoire » a lui aussi tenu ses promesses en dépassant le millier de spectateurs ! Un soutien bien ciblé de plus pour Créavenir qui, depuis sa création en 1992, a fait preuve de générosité envers plus de 3 000 projets sur le Maine-Anjou et la Basse-Normandie.

Réception du chèque

Au centre, Maryse Morin, initiatrice, rédactrice et coscénariste du 1er spectacle Son et lumière à Précigné.

mercredi 15 septembre

Florence Marchal nouvelle directrice du Centre Basile Moreau

En poste depuis le 1er septembre, Florence Marchal a suivi l'an passé une formation de directeur d'établissement médico-social. Plus connu sous son appellation ancienne de « Prévent », le site de Précigné comprend quatre services : Le foyer occupationnel pour les handicapés jusqu'à 60 ans, la maison d'accueil spécialisée pour les personnes polyhandicapées, le centre géronto-psychiatrique pour les plus de 60 ans et la maison de retraite.
Au total, 160 résidents qui verront à court et moyen terme plusieurs objectifs chers à la nouvelle directrice prendre corps : A commencer par la restauration de dix chambres dans l'unité pour personnes âgées handicapées. Suivra la relance du projet architectural à destination de la très ancienne maison d'accueil spécialisé, doté d'un financement de l'Agence régionale de santé.
Originaire d'Angers avec une solide expérience dans le management d'équipe, Florence Marchal souhaite également se consacrer au projet d'établissement : « Donner un cap à suivre pour œuvrer dans le même sens, et partager un état d'esprit commun » a souligné la nouvelle directrice du Centre médico-social Basile Moreau.

Photo de madame Marchal
Florence Marchal travaille sur le projet d'établissement.

mercredi 15 septembre

Les jeunes du théâtre ont frappé les trois coups

Une petite quinzaine d'inscrits pour ce premier lever de rideau de la nouvelle année scolaire : De nouveau encadrés par Vanessa Lilian, comédienne de profession, les jeunes comédiens de l'Echancrure vont consacrer le premier trimestre aux jeux théâtraux. Prises de conscience de l'espace, de son corps et de sa voix s'affichent en effet comme incontournables avant la préparation du spectacle de juin, dès le mois de janvier. Une représentation issue des propres idées des acteurs en herbe qui devrait, comme à l'habitude, se jouer à guichets fermés ou presque. Rendez-vous est donné à tous les enfants de 9 à 12 ans désireux de brûler les planches… Et révéler des talents cachés : Le mercredi de 13 h 45 à 15 h 15 au local de répétition près de la bibliothèque municipale.
Pratique : Contacts association au 02 43 62 15 39 (Martine Couedelo) ou 02 43 92 33 18 (Françoise Lelièvre).

Photo des enfants
En bonne voie déja, la gestuelle des jeunes comédiens de l'Echancrure.

vendredi 17 septembre

La médaille communale pour Thierry Duteuil

Une entorse à la règle qui veut qu'à chaque nouvelle année, la médaille communale soit décernée aux plus méritants de citoyens : vendredi à la fin du Conseil municipal, cet insigne lui a été remis par le maire de Précigné pour les nombreux services rendus aux espaces verts de la commune. À Thierry Duteuil qui s'en va retrouver sa chère Aquitaine natale, Francis Plot et tous les conseillers ont souhaité la meilleure des réussites !

Photo avec la médaille

Thierry Duteuil et son épouse avant leur départ pour la ville d’'Agen, vendredi soir au Conseil municipal.



dimanche 12 septembre

Prise de fonction pour Jacques-Vianney Laurent

Sympathique cérémonie que celle organisée en l'honneur du Père Jacques-Vianney Laurent après son premier office à l'église Saint-Pierre : Au nom de l'équipe d'animation pastorale, Michel Martin lui a souhaité un travail fructueux. Au-delà des barrières politiques et sociologiques, Francis Plot a insisté sur la notion de respect de l'autre dans un monde en crise. Le maire de Précigné qui note par ailleurs que, pour la première fois de son histoire, la commune n'a plus de prêtre à demeure : « Une évolution considérable de la société, une pénurie semblable à celle des médecins ».
Car frère de la Communauté de Saint-Jean depuis trente ans, le nouveau curé de Précigné réside à La Chapelle du Chêne. De là, il rayonnera avec quelques frères sur trois autres clochers : Notre-Dame du Pé, Louailles et Vion. Mais à la requête de Valérie Corbin, présidente de l'Organisme de gestion de l'école catholique, Jacques-Vianney Laurent a promis aussi de faire un petit tour du côté de l'école Saint-Joseph-Saint-Jean : « J'espère seulement que ma grande taille n'effraiera pas les enfants ! » a souri le nouveau curé de Précigné.

photo

Au centre, le Père Jacques -Vianney Laurent, très entouré lors de ce premier dimanche à Précigné.

samedi 11 septembre

L’Amicale de l’école publique sur tous les fronts

Président d’une association que chacun associe au rassemblement side-cariste, Joël Bréthomé a fait le point samedi sur l’année scolaire écoulée lors de l’assemblée générale. Un bilan fort positif pour des actions multiples en fait, dont les bénéfices profitent aux petits potaches des écoles publiques, à égalité avec le conseil local de parents d’élèves.
Principales manifestations, loto et side cars ont connu un beau succès. Malgré le froid et la pluie, la soirée country a fait des débuts prometteurs. L’Adep participe également aux arbres de Noël de Perce-Neige à Baracé et du Centre Médical Basile Moreau à Précigné. Sur Sablé cette fois, elle s’implique dans la lutte contre la mucoviscidose. Jusqu’au Lude enfin, les motards de l’Amicale assurent la sécurité des coureurs cyclistes. Les projets pédagogiques ont été financés à hauteur de 3 900 € pour l’école François Rabelais et 800 à la maternelle Pomme d’Api, dont les prochaines activités cirque ont été évoquées. Comme le voyage de trois classes du primaire vers les plages du Débarquement et la visite du Mémorial de Caen. Des projets pédagogiques d’envergure à la mesure de l’énergie et de la générosité des amis des écoles publiques de Précigné.

photo photo

Des enseignants parmi les parents et amis venus soutenir les actions tous azimuts de l'Amicale,

mercredi 8 septembre

Des jeunes judokas heureux de retrouver les tatamis

Rentrée dans la bonne humeur et la sérénité propre aux arts martiaux chez les jeunes judokas de Précigné : Après sept ans de présidence, Pascal Dufil laisse la place à Sébastien Langlais tout en restant membre du bureau. Entraîneur tombé dans la marmite dès l’âge de cinq ans aujourd’hui ceinture noire, Mathias Etourmy prépare son quatrième dan. Quant aux inscriptions, elles devraient sous peu franchir la barre des cent.
Manque une secrétaire pour compléter le tableau enviable d’une association dont l’augmentation des effectifs a nécessité la création d’un nouveau groupe. Les jeunes étant accueillis à partir de quatre ans, alors que le cours à destination des adultes démarre à 14 ans. Et si l’on peut toujours s’inscrire en cours d’année, le club de judo a décidé d’assurer une seconde permanence le mercredi 15 septembre, salle des tatamis bien sûr !

photo

Mathias Etourmy, Pascal Dufil et Sébastien Langlais avec le groupe des 6-7 ans, heureux de reprendre les entraînements.

mardi 7 septembre

Reprise des cours au viet vo dao

Ils ont encore un long chemin à parcourir avant de maîtriser les coups de pieds sautés à l’image de leurs aînés : les sept premiers élèves de la saison accueillis par Damien Etourmy n’en affichent pas moins une détermination en phase avec ce sport de combat vietnamien. « Être fort pour être utile », telle est la devise du viet vo dao qui accueille débutants, ados et adultes chaque mardi de 17 h à 21 h, les vendredis à partir de 18 h. À signaler que les inscriptions se déroulent jusqu’au 1er octobre. Passé ce délai, les futurs spécialistes des fameux ciseaux volants devront patienter jusqu’à l’an prochain !

photo

Entraîneur pour les jeunes, Damien Etourmy compte déjà sept petits élèves en bonne voie.

samedi 4 septembre

14 clubs ont tenu salon

Toujours plus de participation au salon des associations : Créée par l'Association municipale sports loisirs culture, la manifestation a accueilli deux clubs de plus que l'an passé. Ainsi pour cette troisième édition, les Aînés ruraux ainsi que les joueurs de tarot ont rejoint dix clubs sportifs et deux associations culturelles : le théâtre représenté par l'échancrure, ainsi que le Comit de jumelage. Mis en place pour permettre d'échanger entre associations, de se faire connaître et d'enregistrer des inscriptions, le salon a tenu cette année toutes ses promesses. À la grande satisfaction des organisateurs et des participants, mais aussi du public nombreux et ravi devant des stands rivalisant d'originalité.

le forum

Le comité de jumelage a présenté une maquette du château de Wewelsburg... Un beau travail !

samedi 4 septembre

Si Précigné m'était conté : Un triomphe populaire

« Autrefois Angevins, aujourd'hui Manceaux mais Précignéens toujours. File le temps, s'égrènent les ans, s'envolent les jours... » Premiers mots du Son et lumière et une devise qu'ont faite leur un bon millier de spectateurs samedi soir dans le cadre majestueux des Jardins de la Voutonne.
Des premiers bûcherons qui éclaircirent la forêt primitive à la paix retrouvée grâce à un certain capitaine Bonaparte, le public fut transporté aux temps ombrageux des chevaliers puis aux délices la Renaissance. La visite de Marie de Médicis au son des flûtes et des hautbois précéda la grande époque des Colbert à Précigné, avant la grande tourmente de la Révolution.
Les danseurs et musiciens du groupe Révérence, une centaine de figurants enthousiastes aux costumes chatoyants, plus de cinquante bénévoles qui travaillent dans l'ombre sans oublier les techniciens : tous les ingrédients de la réussite étaient réunis pour faire de cette soirée une complète réussite : Sur des musiques de Mozart, Haëndel, Grieg... coup d'essai, coup de maître, salués par des salves d'applaudissements.
Émotion palpable des membres du Comité des fêtes dont Maryse Morin, auteur et scénariste de cette grande fresque historique à laquelle chacun est de nouveau convié l'an prochain. Et qui conclut ainsi ce grand moment : « Si vous avez aimé l'espace d'un soir, de notre beau village entendre toute l'histoire, vous garderez au fond du cœur, de l'album coloré les images de ceux qui ici autrefois ont vécu, à qui nous avons voulu rendre hommage. »

le Son et Lumière

Pour voir l'album : cliquez sur la reine !

Lundi 30 aout 2010

Un nouvel entraîneur pour les jeunes basketteurs

Labellisée par le comité départemental pour les filles et les garçons, l?école de mini-basket a présenté son nouvel entraîneur : Sullivan Parcé assure la reprise des entraînements à partir du mercredi 8 septembre à destination des enfants nés dès 2004. Président du club de Basket, Thierry Pradère a aussi dévoilé une large banderole destinée à l?affichage en bonne place à la salle omnisports : Y figure l?équipe des poussins de la saison passée « dont le comportement a été exemplaire en tous points ! » Pratique : renseignements au 02 43 95 15 83 ou au 06 82 62 06 96. Sur Internet : basketball.precigne.over-blog.com

pot avec le maire

Au centre, Sullivan Parcé, le nouvel entraîneur à l'USP basket-ball de Précigné.

samedi 28 aout

Mille spectateurs attendus au Son et lumière

le son et lumière
De g. a d. Armelle Coëffé, présidente du Comité des fêtes, Maryse Morin, auteur, Bruno Morin de l'Union Musicale et Jean-François Champion pour la mise en scene et la technique.

le son et lumière

Des costumes chatoyants pour la centaine de figurants
Il a mobilisé les énergies tous azimuts depuis des mois. Samedi se tenait la dernière répétition de jour du Son et lumière de Précigné ? Jour « J » moins sept pour 90 figurants enthousiastes et une bonne cinquantaine de bénévoles sur le pied de guerre : Pas moins de 850 places ont déjà trouvé preneurs !
Ici un vieux chouan à la mine patibulaire fait la causette avec la déesse de la Liberté sous les traits d'une fraîche jeune fille tout de blanc vêtue, là un fier croisé fait cliqueter les numériques des photographes amateurs devant une antique barque, pendant qu'une joyeuse troupe de villageois exécute la farandole. « J'ai perdu ma chaussure ! » se désespère soudain une petite paysanne. « Ca ne fait rien, continuez à danser ! » lance dans le micro Maryse Morin, écrivain et historienne qui assure la mise en scène, épaulée dans sa tâche par Jean-François Champion qui supervise la partie technique. Spectateurs cobayes, les membres du Comité des fêtes y vont volontiers de leur petit commentaire : « Il ne faudrait pas que cet incident se produise samedi » martèle gravement celui-ci. « Pourquoi pas ? » rétorque cet autre, « le public adore les imprévus !

Des musiciens et des chevaux
En coulisse, douze couturières aux doigts de fée ajustent les 150 costumes nécessaires pour couvrir une période courant du Moyen-âge à la Révolution : dans la bibliothèque de l'école François Rabelais réquisitionnée pour l'occasion se pressent gentes damoiselles coiffées de longs chapeaux pointus, ces hennins qui toisent les fraises des nobliaux, impressionnantes collerettes en accordéon. Pour garantir le succès de cette grande fresque historique, tous ont mis la main à la pâte : bricoleurs, artisans et artistes pour les accessoires, techniciens pour le son et lumière. Sans oublier une douzaine de danseurs professionnels, les musiciens et les chevaux. Le décor ? L'ancienne maison de charité qui se mire dans la Voutonne : Avec son fin clocheton surmonté d'une girouette et le gris bleuté de ses ardoises, elle s'affiche comme l'élément essentiel d'une très riche scénographie. Où de grands noms comme Urbain de Laval-Boisdauphin et le bon roi Henri croisent la foule des anonymes qui firent la renommée de Précigné. Car la petite histoire côtoie ici la grande. La voilà, la clé du succès !

le son et lumière
Le prestige de l'uniforme.

le son et lumière
Une chaussure manque à l'appel !

Pratique : Spectacle le 4 septembre à partir de 21 heures, dans les Jardins de la Voutonne (Quartier des écoles). Prix des places : Adulte 8 €, enfant 5 €, en vente dans les points suivants : Coiffeur Tête à tête, 11, rue Saint-Pierre (02 43 92 30 50) Boulangerie Blanche, 3, place Saint-Pierre (02 43 95 40 71) Boulangerie Gaugain, 3, rue Abbé Chevallier (02 43 95 40 78) À l'entrée du spectacle à partir de 20 h (S'il reste des places.)

vendredi 27 aout

Une saison fort positive pour la piscine des Lices

« Piscine délices » un jeu de mots vite adopté tant les bassins précignéens ravissent petits et grands tout au long de la saison estivale : Cadre agréable, ambiance conviviale et prix attractifs ont de nouveau largement concouru à la réussite de la saison 2010. Derrière ce succès, des hommes et des femmes qui ont été mis à l'honneur lors du traditionnel verre de l'amitié en présence des élus. Alors que les derniers nageurs viennent de piquer une tête avant la fermeture jusqu'au 1er juin prochain, c'est pour Andrey Adam, maître-nageuse, l'occasion de livrer son ressenti personnel : « Avant, je travaillais dans un grand complexe aquatique : Ici, c'est beaucoup plus calme et plus chaleureux ! » Et de dévoiler les chiffres des entrées : 9 300 soit 700 de moins qu'en 2009... Une goutte d'eau !

pot avec le maire

Le personnel de la piscine et les élus ont célébré l’achèvement d’une saison… bien remplie.

vendredi 27 aout

Bonne saison pour le barbecue d’omnisports

Géré par sept clubs sportifs, le barbecue d’omnisports a enregistré une moyenne de 250 repas chaque vendredi soir de juillet et août. Mis à disposition par la mairie, les locaux de la piscine des Lices ont permis aux bénévoles de cuisiner les frites-saucisses et autres jambons braisés à une fidèle clientèle d’habitués. Alors que les bénéfices profitent aux clubs participant, qui du coup apprennent à mieux se connaître, l’équipe se félicite aussi de travailler avec les commerçants de Précigné. Mais c’est l’ambiance inégalable qui ravit surtout les inconditionnels du barbecue d’omnisports : « Elle est encore meilleure que l’an passé » se réjouit Nathalie Delaune, trésorière des soirées-piscine… Et c’est peu dire !


dîners piscine

Ils ont été une quinzaine à cuisiner tout l’été dans la joie, la bonne humeur et… la fumée !

dimanche 22 aout

Les adieux de Moise Camara

Arrivé en septembre 2008 en remplacement du Père Edmond Samson, Moïse Camara a fait ses adieux dimanche aux paroissiens de Précigné mais aussi de Courtillers et Notre-Dame du Pé. Il laisse la place au Père Jacques-Vianney de Notre-Dame du Chêne.
Par la voix d'Isabelle Gilbert, 2ème adjointe chargée des affaires sociales, la municipalité a adressé ses remerciements à Moïse Camara. Elle lui a également souhaité « un ministère épanoui et fructueux » à Connerré, sa nouvelle paroisse.

le départ du P. Camara
le départ du P. Camara

Un repas a suivi le verre de l'amitié en l'honneur du Père Moïse Camara.


mercredi 4 aout

La piscine et le son et lumière, nouveaux prétimbrés

Fruits d’une étroite collaboration avec La Poste, deux nouvelles enveloppes ont été présentées mercredi au bureau de Précigné. Tiré à 500 exemplaires, le visuel de la piscine des Lices s’affiche déjà comme un collector. Quand au Son et lumière du 4 septembre, l’affiche officielle du spectacle côtoie la dernière Marianne en date, sur le prétimbré édité à 1 500 exemplaires.
Moyen de faire connaître la commune à travers la France entière, mise en avant du bureau de Précigné par des nouveaux produits, le partenariat instauré avec La Poste va permettre également aux collectionneurs d’enrichir leur collection : les deux nouveaux prétimbrés portent à cinq le nombre d’enveloppes qui valorisent notre petite cité.
Leur prix ? 8,90 € le paquet de dix.
présentation des enveloppes

De g. à d. : G. Rousselet, adjoint, F. Plot, maire, I. Guilloux et J. Lethielleux, receveuses, J.-P. Bignon, chef d’établissement.

lundi 2 aout

Photovoltaïque : vers la fin du chantier

D’un bleu foncé particulièrement seyant, ils apportent une cure de jouvence au bâtiment principal du gymnase dont la construction date de 1984… Mais surtout, la pose cette semaine des panneaux photovoltaïques symbolise l’adhésion de la Municipalité de Précigné à l’énergie solaire, avec des avantages conséquents à court et moyen termes.
Cofinancée par l’Union européenne à hauteur de 87 000,00 €, la couverture en photovoltaïque de la salle omnisports revient à 328 000,00 € en tout. Étalées sur neuf ans, les échéances de l’emprunt contracté par la municipalité sont entièrement remboursées par la vente de l’électricité à EDF, 40 000,00 € annuels : Un engagement de 20 ans a été signé l’an dernier au meilleur tarif. « Après quoi ce sera tout bénéfice pour la commune » souligne Francis Plot, monté ce lundi sur le toit pour assister à la pose des panneaux photovoltaïques.
« Avec 600 m² de toiture, dont 480 de panneaux, le poids atteint 15 kg au m² » précise Claude Moreau, 1er adjoint chargé des travaux « doù le renforcement des six fermes de la charpente au préalable. » Un bac alu neuf reçoit les panneaux de fabrication allemande, « gage de qualité » face à la concurrence asiatique. Démarré fin juin, le chantier prendra fin en septembre avec tous les raccordements électriques. À noter que « la pluie suffit à l’entretien des panneaux », un minimum car de belles journées ensoleillées sont désormais plus que jamais attendues !

le toit
Un employé de l’entreprise Armor Green détaille la pose d’un panneau photovoltaïque devant le maire et le 1er adjoint.

le toit

Les panneaux sont bien sûr orientés plein sud : ici la rue des Rivauderies et au second plan la route de Louailles.



dimanche 25 juillet

Précigné replonge dans les Bouillonnantes avec panache !

Il est certaines fêtes au village qui focalisent un enthousiasme exceptionnel, dû à des spécificités historiques que vient renforcer un esprit maison bien affirmé : celle de Précigné en fait assurément partie… Dans le cadre champêtre des Jardins de la Voutonne, les centaines de spectateurs qui ont applaudi ce dimanche aux facéties des artistes des Bouillonnantes n’ont pu que s’en convaincre !
Car la propension à la fête des habitants de la petite cité angevine ne date pas d’hier : En témoignent les émouvantes photos de la cavalcade de 1908 installées dans le cadre d’une exposition désormais annuelle et toujours aussi fréquentée, d’autant qu’y était soulevé un coin de voile sur le prochain « Son et lumière » du Comité des Fêtes. En réunissant tous les ingrédients de la fête populaire sur les bords de la rivière, avec concert de l’Union musicale et visite commentée du centre-bourg en costume d’époque à la clé, l’association n’a pas ménagé ses efforts pour accueillir cette troisième édition locale des Bouillonnantes : En fin d’après-midi pouvait débarquer en pleine ambiance la joyeuse troupe et son cortège d’animations.
Magie du cochon grillé
À commencer par « la cabine », un spectacle jeune public où Junior, le héros forcément en costume de marin se débat avec une belle énergie parmi ses rêves. Place ensuite à l’atelier maquillage envahi par les enfants qui pourront également s’initier au pochoir sous la tente des plasticiens, tandis que leurs parents redécouvrent les joies des vieux jeux traditionnels en bois dans des parties effrénées. Déjà l’heure du professeur Guinguette, le bien nommé troubadour aux histoires rocambolesques : une fois l’apéritif englouti et quatre cochons grillés disparus en un clin d’œil de l’horizon, vient le tour des « Pâtes au gaz »… Lever de Lune pour la montée sur scène de deux faux boy-scouts pleins d’irrévérence et de talent conjugués : Une autre histoire !

les Bouillonnantes
Cliquez sur la photo pour accéder a l'album

dimanche 25 juillet

Les Pâtes au gaz rois du fou rire

« Tu n'as pas de mains pour applaudir, toi ? » Si Jean-Jacques et Jean-Benoît, les deux compères des Pâtes au gaz, tentent sans succès de terroriser le jeune public des premiers rangs, ils parviennent en revanche à déclencher le fou rire de leur auditoire avec une facilité naturelle : camper une paire de boy-scouts musiciens tout droit sortis d'une image d'Epinal leur sied à merveille, à condition d'user d'un répertoire en net décalage... Boris Vian, Bobby Lapointe ou encore les Frères Jacques, parmi d'autres valeurs sûres. Cerise sur le gâteau en guise de rappel, " Tout va très bien, Madame la marquise " de Ray Ventura et ses collégiens, provoque l'hilarité générale des spectateurs. Car, en plus de ses malheurs, la dame doit aller aux nouvelles à l'aide d'un portable bien capricieux : les Pâtes au gaz mettent à une sauce proche de l'actualité les tubes d'antan, un vrai régal !

les Pâtes au gaz les Pâtes au gaz

samedi 24 juillet

L’anniversaire de Saint-Ménélé célébré

Né dans les années 660 au lieu-dit des Parillés à Précigné, Ménélé s’est éteint dit-on le 22 juillet 720. Chaque année aux alentours de cette date se tient une célébration en sa mémoire dans la chapelle qui porte son nom : Samedi donc eut lieu la traditionnelle procession, suivi d’un office et d’une bénédiction du père Louis Beaumier. Saint local avec Savinien, Ménélé était réputé pour protéger les cultures des tempêtes, mais aussi des dégâts des lapins.
Située au beau milieu des champs à trois kilomètres au sud du bourg, la chapelle Saint-Ménélé fut édifiée sur plusieurs époques : partie la plus ancienne avec ses puissants contreforts, le chœur date du XIIe ou XIIIe siècle. La nef plus tardive a été construite dans les années 1 700.
Un circuit de la Fédération Française de randonnée permet à tous d’apercevoir cet important élément du patrimoine local, mis aussi tous les ans à l’honneur en juillet.

le pélé 2010
Une trentaine de fidèles ont été accueillis par le père Beaumier sur le seuil de la chapelle Saint-Ménélé.

le pélé 2010

vendredi 16 juillet

La piscine des Lices a fait la fete

Rendez-vous immanquable de l'été, la fête de la piscine a remporté vendredi soir un succès jamais démenti depuis plus de trente ans : Auprès des jeunes d'abord qui ont participé aux nombreux jeux concoctés par Miguel Piniau et son équipe d'animateurs... Cinquante d'entre eux de 7 à 17 ans s'étaient inscrits à diverses épreuves, dont les relais à bord de bouées ou encore le remplissage de seaux sur grands tapis. La fin des festivités a vu les quatre équipes en lice largement récompensées en friandises !

fête de la piscine fête de la piscine

Les jeux aquatiques se sont déroulés sous les encouragements de nombreux spectateurs.

mercredi 7 juillet

Le rempart de l'ancien hospice restauré

Après deux mois de travaux, la restauration du vieux mur des Jardins de la Voutonne a pris fin. Au nom du maire Francis Plot, Claude Moreau a félicité les travailleurs de l'association Etudes et chantiers, et tout particulièrement Gaël Dagonneau : « Un animateur technique qui a conduit son équipe au quotidien dans une super-ambiance ».
La réfection du rempart de l'ancien hospice aura coûté 12 000,00 €. Elle a été subventionnée pour moitié à hauteur de 5 300,00 € par le Pays vallée de la Sarthe, et 1 000,00 €; par la Fondation du Patrimoine. « Bon courage et continuez dans cette voie car il y a de la place ! » a lancé aux jeunes le premier adjoint, lui-même retraité du bâtiment.


les jeunes travailleurs

Puits, mur et escalier font partie d'un programme de remise en état du patrimoine architectural de Précigné.

samedi 3 juillet

Une grande répétition générale du son et lumière

Adapté de l'ouvrage « Précigné, toute une histoire », le son et lumière a tenu ce week-end sa dernière grande répétition avant les vacances. Avec 90 figurants, quelques chevaux et un enthousiasme exceptionnel, le spectacle prévu samedi 4 septembre dans les jardins de la Voutonne verra s'enchaîner sept tableaux au lieu des quatre prévus au départ, du Moyen Âge à Bonaparte.
Alors que Jean-François Champion, secrétaire du Comité des fêtes, s'active à la musique, la technique et l'éclairage, l'auteur Maryse Morin gère la mise en scène. La manifestation s'est donc étoffée : Un préambule laisse d'abord la place au Moyen-âge et à la Renaissance. Suivent les XVIIe et XVIIIe siècles, puis la Révolution avant le grand final. Et une vingtaine de projections viendront ponctuer le spectacle en plus du scénario écrit en rimes, s'il vous plaît !
Sur le rempart fraîchement rénové qui borde l'ancienne maison de charité, les étendards de Précigné bien sûr mais aussi ceux du Maine et de l'Anjou : Confectionnés par des bénévoles comme la centaine de costumes et autant d'accessoires, ils continueront sans doute à flotter dans des rééditions. Car l'intérêt pour le premier son et lumière ne cesse de croître... La raison ? La grande Histoire y côtoie la petite dans le très riche passé de la ville de Précigné !

la répétion du son et lumière

Une troupe de musiciens à l'ancienne rejoindra les figurants le soir du spectacle, début des festivités à 21 heures.

samedi 3 juillet

Les Normandes de Précigné séduisent le Premier ministre

Sur le site du comice de Sablé, plusieurs agriculteurs de Précigné et parmi eux Rémi Marchaise qui présentait trois vaches laitières : « C'est beaucoup de préparation, mais cela permet de faire connaître notre travail aux citadins et aux enfants ! » souligne ce chef d'exploitation qui connaît bien l'état de la profession sur Précigné. Ainsi a-t-il regretté la diminution des agriculteurs : Leur nombre a été divisé par deux en vingt ans, il en reste une vingtaine aujourd'hui. La faute aux revenus qui n'attirent plus les jeunes et notamment le prix du lait, toujours en discussion au niveau européen. Mais en plus de ses vaches laitières, Rémi Marchaise pratique l'aviculture : Elevés dans toute la Sarthe mais aussi dans une partie de la Mayenne et du Maine et Loire, les poulets de Loué arrivent à la rescousse : « Heureusement qu'on les a ! » a-t-il sans doute confié à François Fillon qui s'est longuement arrêté devant ses trois belles normandes !

le commice le commice

Le Premier ministre a prêté une oreille attentive aux propos de Rémi Marchaise, agriculteur à Précigné

mercredi 30 juin

L'aire pour les camping-cars opérationnelle

Phénomène de société, l'engouement pour le camping-car n'a pas échappé à la municipalité de Précigné : Depuis mardi, cet engagement du programme électoral a pris corps et fonctionne sur le site du camping, moyennant quelques places en moins pour les tentes traditionnelles  Au profit de cinq emplacements tout neufs à destination de touristes potentiels.
« Que voulez-vous de mieux ? Il ne manque que la mer ! » se réjouit Francis Plot, visiblement ravi de la fin d'un chantier dont les travaux se sont élevés à 12 000,00 €, avec la pose des clôtures et la plantation d'arbustes. « À proximité de la piscine, du tennis et du terrain de boules, explique le maire, cet équipement constitue un atout supplémentaire pour la commune. » Car ouverte depuis le 29 juin, la nouvelle aire peut accueillir jusqu'à cinq véhicules toute l'année.
Gratuit et sans autorisation préalable, l'accès à la borne permet aux voyageurs de faire la vidange, de disposer d'une heure d'électricité et de 100 litres d'eau. Les jetons nécessaires sont disponibles pour 2 € dans les boulangeries ainsi qu'à la mairie. La durée du stationnement est limitée à 24 heures, mais il y a fort à parier que les adeptes du « motorhome » seront séduits par les charmes du camping des Lices et de Précigné. Et qu'ils en profiteront pleinement !


la borne
la borne

Le maire Francis Plot, l'ouvrier communal Jean-Claude Lasne, les adjoints Claude Moreau, Alain Etourmy et Christian Legué devant la borne.

dimanche 27 juin

Le tour des continents à la kermesse de l'école Saint-Joseph Saint-Jean

Plus rassurant pour les parents, plus simple pour l'organisation, plus cohérent pour Alain Brillet qui a lancé l'idée : Le déroulement de la kermesse dans l'espace de l'école a fait l'unanimité, « Cela a permis d'ouvrir nos locaux à tous » souligne le directeur. Et ils furent nombreux parmi les familles et les amis venus applaudir au spectacle des enfants, axé sur les continents. Les cinq plus connus pour les cinq classes de l'école : Aucun manchot en vue donc ce dimanche mais beaucoup d'Indiens et de petits Chinois, de jeunes Africains célébrant la récolte. Sans oublier la musique Country et les tambours du Bronx : Un tour du monde haut en couleurs avant la dégustation du jambon braisé, plat attitré de la kermesse de l'école Saint-Joseph Saint-Jean.

la kermessela kermesse

Dans une chaleur digne de l'Afrique, les élèves du CP au CM1 ont fêté la récolte à côté des calebasses.
L'Asie était représentée par les enfants de grande section/CP avec leurs éventails bien utiles

samedi 26 juin

Les potaches de la Communale ont bien paradé

Point d'orgue de la fête de fin d'année, la grande parade de l'école primaire François Rabelais a fait samedi le bonheur des élèves. De la difficulté à dénicher un podium est née chez les enseignants cette idée d'un grand défilé, qui remporte tous les suffrages pour sa deuxième année d'existence : Au menu des réjouissances, l'Afrique du Sud et le ballon rond comme les chansons de variétés françaises remises au goût du jour, telle cette nouvelle version de Frère Jacques et ses complices affublés de bonnes vieilles brouettes 
Retour à la scène chez les petits de Pomme d'Api où les grands classiques reviennent en force avec les trois petits cochons, mais aussi chenilles et papillons, fées et sorciers dans le grand show de la Maternelle. Le tout ponctué de larges entractes pour s'essayer à la pêche au canard, le basket et bien d'autres jeux qui vont permettre de renflouer les caisses pour l'année à venir. Mais en attendant, ce sont les vacances qu'enfants et parents ont fêtées dans la cour de récréation avec Sev'Anim, autour des indispensables moules frites estivales.

la paradela parade

Bannière de l'Afrique du Sud en tête, les pom-pom girls précèdent les footballeurs  de tous les pays !
Il faut sonner les mâtines... Avec ces moines endiablés, Frère Jacques ne connaîtra jamais la grasse matinée !

mercredi 23 juin

La Palanquette en répétition publique

Difficile de réunir un public deux jours après la Fête de la musique ! Et même s'il y avait plus de choristes que de spectateurs mercredi soir à la petite salle annexe, la chorale de la Palanquette n'en a pas moins délivré un échantillon varié de son répertoire : Aux côtés des grands classiques comme « Veni Creator Spiritu », Céline Dion comme promis mais aussi du Gospel avec « Happy Day ». Soirée également instructive pour la quinzaine de mélomanes présents, puisque tous les chants faisaient l'objet d'une courte présentation par Marie-Thérèse Brébion, chef de chœur toujours en verve !
la Palanquette

Au premier plan, le chef de chœur a commenté les œuvres chantées par les choristes de la Palanquette.

mercredi 23 juin

Chez les judokas : nouveau président et nouvelles ceintures

Ils ont connu leur heure de gloire en cours de saison et reviennent sur le devant de la scène lors de l'assemblée générale : Nouvelles ceintures noires du club de judo, Joris Bazot et Rémi Papin s'affichent comme des modèles pour tous les jeunes venus mercredi ceindre leur nouvelle couleur, sous les applaudissements des parents. Entraîneur 3e dan, Mathias Etourmy insiste sur la bonne participation et les bons résultats de la période qui s'achève : « Ce qui nous permet de remonter dans les classements départementaux et régionaux. » Après sept ans de bonheur à la tête du club et tout en restant membre, Pascal Dufil laisse le fauteuil de président à Sébastien Langlais de Crosmières. En revanche, le poste de secrétariat restant vacant à l'issue de l'Assemblée générale, un appel aux bonnes volontés est lancé. De façon à ce que le judo précignéen continue à occuper une place enviée dans le challenge « nombre et qualité ».


les judocas

Les jeunes judokas attendent tous les ans avec impatience la cérémonie de remise de ceintures.

lundi 21 juin

Les trompes de chasse ont annoncé l'été

Ils n'ont pas succombé au chant des sirènes saboliennes et ne le regrettent pas : les mélomanes réunis place Saint-Pierre pour la fête de la musique ont pu entendre les sonneurs de trompe annoncer la saison estivale. Invitées par l'Union musicale au répertoire toujours plus vaste, les notes solennelles des musiciens d'Avoise ont rejoint les mélodies musette du disc-jockey Sev'Anim, installé sur le parvis de la mairie à la grande joie des enfants. Plus de monde que l'an passé et sans doute moins que l'an prochain dit-on à cette célébration de l'été, car la musique finit par s'envoler dans le crépuscule naissant, à la pleine satisfaction des travailleurs du mardi cette fois !

les trompesles trompes

Pour cette fête de la musique, les cuivres ont créé la surprise aux côtés de Sev'Anim et de l'Union musicale.
Musette et variété au catalogue de Sev'Anim et Philippe Herpoux en ingénieur du son : même le coq s'y met !

dimanche 20 juin

Trois joueurs locaux se distinguent au tournoi de tennis

Après une bonne centaine de matchs se sont déroules dimanche les finales du tournoi open du club de tennis. Pas de Précignéens parmi les finalistes puisque c'est un Manceau, Nicolas Fatout, qui l'emporte chez les hommes. La victoire revient chez les dames à Mélodie Bouquet de Durtal. On remarque en revanche les belles prestations de trois joueurs du club : Olivier Posson et Marivie Moreau se hissent jusqu'aux demi-finales, alors que chez les seniors de plus de 35 ans, c'est Franck Deslandes qui rafle la mise !


tournoi de tennis

Deuxième à partir de la gauche, Marivie Moreau, présidente du club et demi-finaliste de la Quinzaine de Précigné.

dimanche 20 juin

La renaissance du football familial avec « Foot-loisirs»

Après quelques années d'interruption, le tournoi familial a refait son apparition sous l'impulsion de José Demont, président de l'association foot-loisirs. Toute la journée de dimanche se sont confrontées quatorze équipes des plus jeunes aux vétérans, juste pour le plaisir de taper dans un ballon. Trophées et autres lots ont donc été distribués à toutes sans exception, dans la convivialité renommée du ballon rond précignéen !
le foot-loisirs

Le tournoi familial de foot-loisirs rassemble en fin de saison la grande famille du foot précignéen.

samedi 19 juin

La soirée Country de l'Adep rassemble les générations

N'était la fraîcheur de l'air ce soir-là, on aurait bien dit le « sud ». Et même le Tennessee pour être exact, cet état d'Outre-Atlantique qui a vu naître la musique Country : Les couvre-chefs style cow-boy ne laissaient d'ailleurs planer aucun doute sur le répertoire de Daddyson, l'orchestre invité par l'Amicale de l'école publique pour faire danser les Précignéens à la mode des pionniers du Grand Ouest Américain. Première bonne surprise pour les néophytes, les musiciens égrènent les notes de groupes californiens phares de la fin des années soixante, comme Creedence Clearwater Revival !
Deuxième étonnement de taille pour le public, cette piste de danse de deux cents mètres-carrés, sur laquelle évolue une troupe d'une quinzaine de danseurs professionnels en costume et santiags de rigueur. Rejointe par de nombreux spectateurs après une première séance de démonstration, pour être initiés à ces nouvelles chorégraphies, toutes générations confondues : « L'engouement pour la Country grandit et concerne toutes les tranches d'âge » confirme Joël Bréthomé, le président de l'Adep qui rêve déjà à la prochaine édition, avec des chevaux et des motos en prime s'il vous plaît !


dans Country.dans Country

Côté scène, la troupe « West Country Attitude » de Saint-Ouen en Belin a évolué dans un bel ensemble.
Côté coulisses, la fabrication du « hot-dog » local a mobilisé les bénévoles, avec des frites bien de chez nous !

samedi 19 juin

Circuit champêtre pour la petite Reine

Beau circuit que celui proposé par le Comité de challenge cycliste aux aficionados de « la petite Reine » : 3 km 200 à travers une campagne paisible parsemée de forêt, que cinq catégories de coureurs ont empruntés, des plus chevronnés (80 km) aux plus modestes des amateurs (16 tours). Toujours sous l'égide de la fédération sportive et gymnique du travail se tenait également la course des moustiques : Peu nombreux selon les anciens depuis l'arrivée de l'informatique dans les chambrettes, les plus jeunes des cyclistes ont tous été récompensés de leurs efforts par une coupe et des friandises !


la petite reine.la petite reine

Les petites routes de campagne vers Pincé ont fait le bonheur des coureurs.
Enfin un petit jeune de Précigné qui n'est pas devant son ordinateur, bravo !

samedi 19 juin

Saison sereine pour le Viet vo dao

Fin d'année scolaire oblige, Katia Massart a présenté samedi le bilan et les projets du Viet vo dao : 55 adhérents et une saison calme due à un nouveau bureau qui a pris ses marques. Vice-Présidente, Géraldine Juret conserve son poste, de même que Véronique Vaidie pour le secrétariat, et Annie Salmon pour la trésorerie. Présents depuis une vingtaine d'années, Patrick Tessier et Alain Hubert continueront d'entraîner ados et adultes avec Patrick Salmon, tandis que Damien Etourmy prend toujours en charge les plus jeunes. La compétition de décembre a donné toute satisfaction, ainsi que la démonstration pour la remise des grades et des ceintures. Autrement dit, une année harmonieuse à l'image de cet art martial vietnamien qui développe la confiance en soi !


le viet vo daole viet vo dao

Les membres du bureau ont fixé la rentrée au mardi 7 septembre, 17 h 45 pour les enfants d'abord 
... et bien sages sur les tatamis le jour de la remise des diplômes de validation des acquis.

vendredi 18 juin

Le Prix des lecteurs couronne Emmanuel Tredez

Organisé par les enseignants du Réseau d'éducation prioritaire, le Prix des lecteurs a captivé les élèves de sixième du collège Anjou, des écoles du Pré, Saint-Exupéry et Précigné. Des cinq ouvrages proposés par les bibliothécaires de Sablé, « La carotte se prend le chou » d'Emmanuel Tredez l'a emporté à l'unanimité. Mais il est vrai que de passage dans la région le 27 mai dernier, l'écrivain avait sans doute pris quelques longueurs d'avance sur ses concurrents, dans les analyses toutefois fort documentées des petits jurés d'un jour !


le prix Tredez.le prix Tredez

Faire partie d'un jury exige de départager des écrivains renommés, difficile de choisir le meilleur !
La grande salle des fêtes a permis de mélanger les élèves de plusieurs établissements du secteur.

mercredi 16 juin

L'hygiene canine premier souci du Conseil jeunes

Même ceux à qui ça portait bonheur ne s'en plaindront pas : deux bornes d'hygiène canine ont été installées mercredi, la première rue Alain de Rougé devant les Jardins de la Voutonne et à proximité des écoles, la seconde dans le secteur piscine-tennis. Il s'agit d'un distributeur de sacs, d'une poubelle et d'un petit panneau qui indique clairement par l'image : « C'est fait pour les chiens. »
Inutile de préciser qu'à 225 € le morceau, les élus du Conseil jeunes ont dû se retrousser les manches à plusieurs reprises pour financer leur projet : marchés du samedi matin, rando « Médor » et vente de muguet. En attendant la mise en place d'un troisième matériel vers la pharmacie, les ados invitent les heureux propriétaires de chiens à utiliser les bornes : « C'est ça ou le garde-champêtre ! »


hygiène canine

Heureux toutous de Précigné qui pourront désormais se soulager dans la plus totale légalité, grâce au CMJ !

mercredi 16 juin

La Palanquette en répétition

La chorale de la Palanquette se réunit tous les mercredis soirs pour répéter : Et pour la fête de la musique, c'est donc le même jour qu'elle donnera une répétition publique dans la petite salle des fêtes, mercredi 23 juin à 20 heures. Au programme, du classique, de la variété mais aussi du gospel. Une bonne trentaine de choristes entonneront donc entre autres le « Veni Creator Spiritu », la mémoire d'Abraham ou encore « Happy day », sous la direction de Marie-Thérèse Brébion, chef de chœur. Le moment ou jamais de pousser la chansonnette pour tester ses capacités, car nul besoin de connaître le solfège pour faire partie de la célèbre chorale !


la Palanquette

Ultime répétition au local de la Palanquette, avant le 23 juin prochain, date du concert à la petite salle des fêtes.

mardi 15 juin

Les premieres notes de l'orchestre à l'école

Petit avant-goût du programme musical de la prochaine année scolaire pour les écoliers de François Rabelais : Directrice-adjointe du Conservatoire à rayonnement intercommunal, Valérie Devy organisait une journée de formation pour des professeurs de musique de Sablé et La Suze. L'objectif ? Découvrir les pédagogies collectives dans le cadre de la constitution d'un orchestre de Brass band commun aux deux écoles de Précigné. Le temps d'une petite heure, les élèves répartis en groupes d'instruments se sont prêtés avec enthousiasme au jeu pour ensuite se regrouper et jouer quelques notes sur les paroles d'« Un lion est mort ce soir », célèbre titre interprété par Henri Salvador et le groupe Pow Wow.
Dispositif transformant une classe entière en orchestre pendant trois ans du CE2 au CM2, l'orchestre à l'école s'appuie sur un réseau de partenariats incluant les collectivités locales comme la ville de Précigné, la Communauté de communes, le Conseil Général  ainsi que l'Education nationale et l'Ecole de musique sabolienne. Il répond au constat national d'une pratique instrumentale quasi inexistante chez les enfants pour des motifs d'ordres culturels, économiques et surtout géographiques : D'où le déplacement d'une dizaine de professeurs dans la salle des fêtes de la commune ce mardi pour un premier contact, et enfin « démystifier l'apprentissage de la musique, montrer que c'est possible ! »


l'orchestre

La création d'un Orchestre de brass band va ouvrir d'intéressantes perspectives aux petits élèves des deux écoles.

dimanche 13 juin

La foule au gala de la gymnastique enfants

Tribunes pleines à craquer, tables et bancs pris d'assaut : le gala de fin d'année de la gymnastique enfants a séduit dimanche la foule des grands jours. Répartis en cinq groupes de 3 à 12 ans, une cinquantaine de jeunes gymnastes ont dévoilé leurs talents sur un circuit pour les plus petits, avec des chorégraphies pour les plus grands : une farandole emmenée par Sophie Jouanneau, animatrice attitrée du club. Et un premier gala très réussi dont se réjouit Sandrine Bignet, présidente, au nom de toute la nouvelle équipe qui s'était promis de reprendre en main l'an passé les destinées de la « gym-enfants ». Mission accomplie !


la gym enfantsla gym enfants

Si grâce et efficacité se marient encore difficilement, l'essentiel reste d'épater la famille !
Lorsqu'on regarde ailleurs que ses pieds à la poutre, on assure vraiment !

samedi 12 juin

Chants d'espoir et puissance vocale avec le Gospel

Principalement composée de jeunes originaires des banlieues, la chorale francilienne de New Family Gospel a conquis samedi soir les spectateurs de l'église saint-Pierre. Invités par le Comité des fêtes, Ces jeunes dont la moyenne d'âge tourne autour de 25 ans, ont chanté dans un rythme soutenu le gospel traditionnel mais aussi urbain, laissant même un moment s'échapper quelques notes d'un rap assagi.
Chef de chœur, Edgar Vandenbroucque fit participer la salle avec humour, sans omettre un rappel historique sur les origines de cette discipline musicale, dans la souffrance des Afro-Américains soumis à l'esclavage. Idéal pour terminer le show avec de grands classiques tels que « We shall overcome », nous vaincrons, ou encore « Happy days », jours heureux  Et conclure ainsi une soirée de bonheur pour tous !


le Gospel.le Gospel

Pas de danses en continu et sono survitaminée, tous les ingrédients du gospel ont électrisé samedi le public de Précigné.
Deux cents spectateurs avaient pris place dans l'église Saint-Pierre pour cette soirée musicale avec « New Family Gospel ».

vendredi 11 juin

160 boulistes au challenge des Retraités

Si le challenge Alain de Rougé, qu'il suit de près dans le calendrier, ne concerne que les huit sociétés de la section de Sablé, il en va tout autrement pour le challenge des retraités : 79 équipes de deux venant de tous les horizons se sont mesurées sur la célèbre piste incurvée depuis la mi-avril. Vendredi après-midi se tenaient la finale : Avec Gustave Roiné et Robert Meunier, l'Etoile de Sablé l'a emporté sur Roger Mésange et André Cissé de la Réunion de Daumeray, lors d'un beau duel du Maine contre l'Anjou !


Alain de Rougé

es sociétés de Bazouges et Daumeray ont donné du fil à retordre aux Sarthois de l'Etoile Sabolienne.

vendredi 11 juin

Un bilan satisfaisant pour l'Usp Football

Président de l'Usp foot, Marcel Boucher a fait état d'un bilan satisfaisant dans l'ensemble, lors de l'assemblée générale annuelle : L'équipe A termine 6e, la B 7e et la C 1re dans leur groupe. Avec 80 jeunes de 5 à 17 ans, l 'école de foot qui a obtenu le label de qualité au premier trimestre fonctionne toujours bien. Et du côté des seniors, on affiche un effectif d'une soixantaine de joueurs.
Mais bien que fort honorable, la sixième place de l'équipe fanion ne paraît pas extraordinaire aux yeux du président : « Pour la saison 2010-2011, on va essayer de viser les trois premières places », même souhait pour l'équipe B. Alors que le bureau a changé pour moitié et que les fonctions seront redistribuées la semaine prochaine, Marcel Boucher reste fidèle au poste de président
Au calendrier : Tournoi des familles le dimanche 20 juin, inscriptions à 10 heures.


le footle foot

Le football précignéen se situe dans une bonne moyenne, mais « peut mieux faire » selon Marcel Boucher.
Comme sur les gradins du stade, la bonne humeur règne dans l'assistance avant le 1er match de la Coupe.

dimanche 6 juin

Les jeunes comédiens sous les feux de la rampe

Ils peaufinent leur spectacle depuis décembre sous la houlette de Delphine Aranega, leur professeur diplômée du Conservatoire du Mans. C'est d'ailleurs la pièce d'un Manceau réputé, Gilles Aufray, que les plus jeunes de la troupe vont jouer devant parents et amis. Son Titre, Terra Amata, suggère déjà la frontière que veut passer un groupe d'enfants dans un monde dévasté par la guerre. Un sujet grave traité avec le maximum de sérieux, quand le fou rire s'affiche comme principal ennemi !
Création maison par contre chez les plus grandes, qui mettent à profit l'absence de garçon dans les rangs pour fustiger sans retenue la gente masculine. Quelques citations d'auteur résolument féministes fusent avec bonheur à l'ombre de jeunes filles en pleurs : toutes les questions qui taraudent les adolescentes d'aujourd'hui vont se bousculer sur scène dans une joyeuse mise en scène. Une fois de plus, l'atelier enfants du théâtre de l'Echancrure a conquis son public !


les jeunes comédiensles jeunes comédiens

« Terra Amata », un sujet très sérieux pour les plus jeunes des comédiens en herbe.
Plusieurs sketches des grandes sur les relations garçons-filles ont bien fait rire les spectateurs.

dimanche 6 juin

Cent randonneurs dans les pas de Lino

« Aidons-les à vivre leur différence ! » Depuis onze ans, ces paroles de Lino Ventura trouvent leur concrétisation dans l'événement incontournable du premier dimanche de juin : la Rando. Organisé au profit du Centre Basile Moreau, le millésime 2010 a connu un succès relatif : « Les conditions climatiques nous ont été défavorables » souligne Marie-Claude Talineau, cheville ouvrière d'une manifestation qui a cependant gagné en chaleur humaine, « car malgré la pluie, le repas du midi s'est révélé comme un grand moment de soutien et d'amitiés partagées ! »
Et c'est vrai qu'il fallait un certain courage pour enfourcher le vélo ou chausser les brodequins ce matin-là : En firent preuve 68 randonneurs et 28 cyclistes grâce auxquels le quotidien des résidents poursuivra dans la voie de l'amélioration. Car après les extensions d'ateliers, l'aménagement d'une salle à manger, l'achat de matériel vidéo ou encore l'acquisition d'un minibus pour ne citer qu'eux, les fonds collectés ce week-end par l'association Lino Ventura va permettre aux trois services de s'équiper très bientôt en matériel sportif, pour le bien-être de tous au « Prévent ».


la randola rando

L'adversité des éléments naturels a contribué à renforcer la détermination de tous les bénévoles.
Une petite centaine de participants à la randonnée Lino Ventura : ici un départ en milieu de matinée.

samedi 5 et dimanche 6 juin

Cent kilos de truites au fond de l'onde

Nul besoin de carte le week-end dernier pour venir taquiner le goujon à l'ombre des saules de la Voutonne : A l'occasion de la journée de la pêche, l'association des pêcheurs locaux avait déversé la veille presque cent kilos de truites dans la petite rivière. Une quarantaine d'enfants ont ainsi répondu samedi à l'invitation de Marcel Binet, président de l'Aappma de Pincé-Précigné-Saint-Denis d'Anjou, association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique.
Et grand bien leur en pris puisqu'outre de belles prises sorties de l'eau suite aux conseils et astuces de leurs aînés, les apprentis pêcheurs se sont vus remettre coupes, cannes et médailles de la fédération avant un solide goûter offert par le président. Dès les premières semaines de la rentrée, des activités pêche à destination des potaches devraient être mises en place par l'équipe de Marcel Binet, un moyen aussi de contribuer au bon entretien de la Voutonne.


les truites

Les pêcheurs se sont mobilisés tout le week-end pour initier le plus grand nombre aux joies de la pêche.

samedi 5 juin

Diplômes et remises de grades au viet vo dao

Si la remise des prix a disparu des écoles, la distribution de diplômes et autres grades demeure en fin d'année, dans les sports de combat. Au club de viet vo dao, on n'a pas dérogé à la règle : « Cela prend aussi la forme d'une journée portes ouvertes, indique Katia Massard, pour montrer aux parents tous les apprentissages d'une saison. » Et la présidente d'ajouter : « La démonstration des professeurs permet aux enfants de voir ce à quoi ils pourront bientôt accéder s'ils persévèrent. »
Et parmi les jeunes du club chez les adolescents notamment, certains ont vu leurs efforts récompensés : les plus hauts grades décernés ont été remis ce jour-là à Dylan Boivin et Lucile Lhomer, par ailleurs première féminine du club à accéder à un tel niveau  Au viet vo dao, la ceinture jaune correspond à la ceinture noire ! C'est donc avec une grande satisfaction que les entraîneurs, Patrick Tessier et Alain Hubert, ont vu la relève ceindre le fameux ruban jaune d'or, convoité depuis si longtemps.


Viet-Vo-DaoViet-Vo-Dao

Première féminine à accéder à un niveau aussi élevé, Lucile Lhomer fait la fierté de ses entraîneurs, Patrick Tessier et Alain Hubert.
Aux plus jeunes ont été décernés les diplômes de validation des acquis.


samedi 5 juin

Noces de palissandre pour Simone et Marcel Desnoës

« Le palissandre, un bois précieux exotique à la fois dur et dense, qui marque avec justesse le 65e anniversaire de mariage » Francis Plot a relu samedi, en présence de nombreux membres de la famille, l'acte de mariage des époux Desnoës. Tout deux nés à Précigné, mariés le 8 août 1945, Marcel et Simone se sont installés en agriculture la même année. Ils ont donné naissance à Lucette qui a repris l'exploitation avec son mari.
Chasse, pêche et boule de fort pour Monsieur, fleurs, cartes et jardinage pour Madame : Simone et Marcel ont longtemps animé la vie associative de la cité. Ils ont aussi mis leur retraite à profit pour découvrir de nouveaux horizons, avant d'apprécier aujourd'hui le confort paisible de leur chaumière. En attendant les noces de Platine, en compagnie de leur nombreuse descendance : 3 petits-enfants et 4 arrière-petits-enfants, admiration !


Marcel et Simone Desnoës

Marcel et Simone Desnoës ont écouté le Maire relire leur acte de mariage en date du 8 août 1945, respect !

mercredi 2 juin

Pour embellir le bourg, 3 000 plantes sortent de serre

Coïncidence avec la 17e édition du Week-end des jardiniers ? Plutôt une météo un peu trop fraîche qui a retardé d'une bonne quinzaine de jours la sortie de serre : depuis une semaine, 3 000 plantes commencent à prendre place pour l'été dans divers endroits de Précigné. Composées de géranium lierre, de verveine et de graminées rustiques, pas moins de soixante jardinières commencent à rejoindre l'entrée de la ville, ou l'ancienne mairie XVe siècle. Qu'elles soient fleuries ou à feuillage décoratif, de nombreuses variétés s'installent dans les massifs du centre-bourg ou ceux des Jardins de la Voutonne, plein sud au pied de l'ancienne maison de charité du XVIIIe.
Auparavant avait été effectué un désherbage dans les règles de l'art de façon à protéger au maximum l'environnement : pour la première fois fut utilisé un système basé sur la détection de la fluorescence de la chlorophylle, un procédé aux multiples avantages. Car outre le gain de temps obtenu et la suppression de toute manipulation par les employés, le curieux engin qui a sillonné les rues l'espace d'une journée et demie s'est révélé très économe, grâce aux rayons infrarouges qui le guidaient vers les mauvaises herbes : du coup, seulement 6 litres d'herbicide ont été répandus contre 40 l'an passé  Mais pour Dame Nature, rien ne vaut l'arrachage à la main !


des plantesdes plantes

Les jardiniers communaux devant les jardinières estivales qui viendront embellir la cité.
Sous la serre, des milliers de plants impatients de prendre le soleil sur les massifs.

mardi 1er juin

La piscine des Lices a repris du service

Comme chaque été à partir du 1er juin, la piscine municipale a ouvert ses bassins au public. Mardi, ce sont les scolaires qui ont inauguré la nouvelle saison, dans une eau à 26 degrés. Nouvelle maître-nageuse, Audrey Adam peut compter sur l'aide de deux surveillants de baignade toujours fidèles au poste depuis des années : Miguel Piniau et Damien Etourmy.
Avec 12 000 entrées l'an dernier, l'indémodable piscine connaît le succès depuis plus de trente-cinq ans. Le secret de sa longévité ? Tarifs avantageux, installations confortables et cadre somptueux, qui font déjà trois bonnes raisons de venir piquer une tête à la piscine des Lices sans attendre !
Heures d'ouverture : En juin les mercredis et samedis de 15 h à 19 h 30, dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h 30.
En juillet et août du lundi au vendredi de 15 h à 19 h 30, samedis, dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h 30.
Les prix : 3 € le bain pour un adulte, 1,70 € pour un enfant de moins de 16 ans. Entrée gratuite pour les adultes accompagnateurs d'enfants ainsi que pour les campeurs. Des formules d'abonnement attractives  10 bains adulte : 16,50 €. Abonnement 30 bains enfant : 29,80 €. À partir de juillet, barbecue des associations sportives le vendredi soir.


la piscinela piscine

De g. à d. : Audrey Adam (maître-nageuse), Pierre Moreau et Guillaume Pasquier (stagiaires) et Damien Etourmy (surveillant de baignade ).
La joie des élèves des écoles de Précigné, qui savent nager très tôt, au moins avant d'entrer au collège !

dimanche 30 mai

Les judokas finissent premiers du tournoi interclubs

Beaucoup de monde à la salle omnisports ce week-end, et pour cause : Pas moins de 24 clubs sarthois avaient répondu à l'invitation des judokas locaux, pour un tournoi sportif âprement disputé  Car outre les traditionnelles coupes était pour la première fois mis en jeu un fort beau trophée. Des babies aux benjamins en passant par les poussins et les minimes, une trentaine de jeunes du club en ont décousu sur les tatamis. Et parmi plus de 200 participants, ils ont vu leurs efforts largement récompensés : premiers au classement, les champions en herbe pourront même conserver le précieux trophée à condition de renouveler leur exploit trois ans de suite.
Ce dont personne ne doute dans les rangs du club de judo précignéen : entraîneur comblé, Mathias Etourmy se félicite d'une « très bonne année sportive ». Tout comme le président Dufil qui a fixé au 24 juin la date de la prochaine assemblée générale du club : fort de 84 licenciés, le judo précignéen se dirige avec assurance vers son vingt-cinquième anniversaire  Une expérience concrétisée dimanche dernier dans la joie de la victoire !
le judole judo
 L'ordinateur de Pascal Dufil affichera la victoire de Précigné.
Une coupe et un trophée pour les héros de la journée

samedi 29 mai

Effectifs stables pour le club de basket

Dix-neuf garçons, cinq filles : les effectifs du ballon orange ont gardé leur stabilité lors de la saison sportive qui s'achève. Le mérite en revient à la dizaine de poussins qui finissent premiers de leur poule en phase 1 et second en phase 2 : un exploit aussi permis par l'installation municipale d'équipements homologués pour évoluer en championnat, alors que la subvention annuelle couvre les frais d'entraînement.
Président du Précigné Basket, Thierry Pradère s'est d'ailleurs félicité de la disponibilité comme du dévouement de l'encadrement : Patrice Rebours qui a suivi une formation d'arbitre, Stéphane Culerier de retour cette année avec les mêmes exigences de rigueur, Mathieu Hamard enfin, l'indispensable homme du mercredi. Chez les petits fans de Tony Parker, on envisage donc la prochaine saison sportive avec confiance !


le basketle basket

Les parents s'investissent également beaucoup pour la bonne marche de l'USP basket.
Equipe vedette du club, les poussins ont été exemplaires, entre eux comme avec leurs adversaires.


Le basket sur le net

dimanche 16 mai

Records d'affluence au bric a brac de Créatouva

Association de loisirs créatifs forte d'une vingtaine d'adhérentes, Créatouva et ses membres proposent un patchwork de compétences artisanales et artistiques telles que la cuisine, l'art floral, la mosaïque ou encore les paniers d'osiers : une liste non exhaustive d'autant que viennent régulièrement s'y ajouter d'autres savoir-faire comme la broderie cette année. Indispensable au financement des stages et du matériel, leur bric à brac annuel a connu ce dimanche un record d'affluence : pas moins de 230 exposants et la foule des grands jours pour cette belle réussite du calendrier festif précignéen.
Un millésime 2010 toutefois aux limites du trop-plein, rançon du succès ! Mais apprécié pour ses grands arbres « qui font office de parapluie en cas de mauvais temps », le terrain des Lices a cependant encore de beaux jours devant lui, si tant qu'on y canalise la ferveur qu'il suscite désormais, au moins égale à celle des tournois des temps jadis. Et les dames aux doigts de fées pourront continuer à s'équiper : prochain achat prévu, une machine à coudre dernier cri, sans omettre les nouvelles techniques qui vont pouvoir bientôt faire leur apparition au local de l'ancienne école François Rabelais.


le bric à bracle bric à brac

Les bouquinistes attirent toujours autant de chineurs, car les prix sont imbattables !
Le président du Conseil municipal jeunes (à gauche) bradait jeux et livres en famille.

samedi 15 mai

Le jumelage avec Wewelsburg au diapason des chorales

Vous dansiez ? Eh bien chantez maintenant  Après le voyage de la troupe folklorique d'Outre-Rhin l'an passé, est venu le tour des chorales pendant le week-end de l'Ascension. Pari gagné pour tous les acteurs du Comité de jumelage précignéen : lors du grand concert de samedi, ils ont offert aux amis allemands un public nombreux et enthousiaste à la hauteur de leur talent. Interprétés par les pionniers des voyages en Allemagne de 1964 à 1970, trois chants dont l'Hymne européen laissaient place à la chorale de la Palanquette puis au chœur d'hommes de Wewelsburg, le tout couronné par la remarquable prestation de l'école de chant de la ville jumelle.
Une troupe d'une quinzaine d'enfants qui déjà la veille avait laissé sans voix la guide du château du Plessis-Bourré  Car les jeunes ont fait s'envoler leurs mélodies au gré de leurs pérégrinations dans notre région : à la résidence seniors de la Bade, mais aussi et surtout à l'Abbaye de Solesmes, lieu emblématique pour les jeunes choristes. Avec de futurs émules chez les petits Français : « Les élèves des deux écoles de Précigné vont bientôt créer un orchestre » a rappelé Francis Plot lors de la soirée d'adieu, avant d'ajouter que « le chant choral fera aussi partie de la formation. » Et ces jeunes chanteurs pourront sans doute traverser le Rhin à leur tour !


la chorale allemandela chorale allemande

Salle comble pour les différents chœurs avec des spectateurs dans la mezzanine.
Les trois chorales ont chanté ensemble à la fin du spectacle, rassemblées par Maurice Chéhère.

jeudi 13 mai

Les bénévoles du side-car mis a l'honneur

Quand on fait le pari d'accueillir 150 side-cars et 2 000 motos sur deux jours, la logistique doit suivre : à l'Amicale de l'école publique, 150 bénévoles ont largement contribué au succès de la dernière édition du rassemblement motard. Jeudi soir avec les conjoints et les enfants, ils étaient presque 300 à se remémorer les grandes heures du week-end pascal autour d'une bonne table.
Prêt de caravanes, montage de chapiteaux, tenue des buvettes ou encore nettoyage du lundi, les bénévoles du side-car affichent une liste interminable de tâches très diverses, dont la sécurité de la promenade dominicale : « au top » cette année selon Joël Bréthomé qui se réjouit par ailleurs de la participation de quatre centres d'handicapés. Car outre les résidents du Centre Basile Moreau et de l'association Perce-Neige de Baracé, ceux de l'Apei de Sablé et du foyer de vie de La Suze ont pu également goûter aux joies de la balade sur trois roues.
Côté finances, le président de l'Adep a mis en avant l'impact économique de l'événement pour les commerces de Précigné : « Par exemple, souligne-t-il, nous avons dépensé 9 000,00 € rien que pour la nourriture ! » En coopération avec le Conseil de parents d'élèves, les bénéfices vont permettre la réalisation des projets pédagogiques des écoles François Rabelais et Pomme d'Api : visite du château de Baugé, poteries de Malicorne, musée de l'automobile du Mans, petite classe de mer ou encore voyage à Jublains, ville gallo-romaine du 53. Infatigables, les bénévoles de l'Adep pensent désormais à une autre manifestation, la première soirée country de l'association, en plein air sur le terrain du comice. Le 19 juin à 19 heures, l'orchestre Daddyson donnera le son de la fête alors qu'un groupe de danseurs professionnels entraînera les participants. Un public que chacun souhaite aussi nombreux qu'au spectacle d'Eric Miazga, l'acrobate side-cariste : pas loin de 3 000 entrées quand même !


l'ADEP

Les bénévoles de l'Adep ont bien mérité quelques moments de détente, entre le rassemblement motard et la fête country.

mardi 11 mai

Le permis piéton en poche pour les CE2 de Rabelais

Encore beaucoup trop d'accidents d'enfants piétons sur le territoire français ! S'il faut attendre d'avoir huit ans pour passer son permis piéton, c'est bien parce que les risques y sont les plus forts : un âge qui coïncide avec les premiers déplacements de l'enfant, notamment pour aller à l'école. Et on observe un deuxième pic du risque piéton vers douze ans, âge de l'entrée au collège. D'où l'intérêt de l'opération mise en œuvre par la Gendarmerie nationale, la Police et la Préfecture depuis quatre ans : une idée ludique et attractive qui matérialise l'engagement de l'enfant à assurer sa propre sécurité de piéton.
Point de code à savoir par cœur dans la classe de CE1/CE2 de l'école François Rabelais, mais un ensemble de mises en situations et d'astuces travaillées avant l'arrivée de Jean Rugel, gendarme du peloton autoroute de Maresché : une fois le contrôle de connaissances effectué, la moitié de la classe obtenait un minimum de quinze points sur vingt et pouvait revendiquer avec fierté son engagement à la prudence. Les recalés ? Ils ont bien sûr droit à un rattrapage avant fin juin. Car tous les élèves finiront par détenir la précieuse attestation, comme tous se souviendront qu'on n'est jamais si bien protégé que par soi-même !


le premier permis

La joie de l'obtention du premier permis, qui va permettre l'identification aux adultes parents, grands frères ou grandes sœurs.

dimanche 9 mai

La fete de la paroisse a fait recette

L'habitude en a été prise il y a déjà une quinzaine d'années. Prenez une journée détente autour de stands de jeux pour petits et grands, un petit bric à brac mais aussi des plants de saison. Ajoutez les morceaux choisis de l'Union musicale et d'un accordéoniste. Mélangez la vente de crêpes et un zeste d'histoires drôles de Dame Micheline, enfin saupoudrez le tout d'un convivial repas sous la tente.
Et voilà donc une fête paroissiale qui fait recette avec de nombreuses visites tout au long du dimanche : « C'est aussi l'occasion de faire connaissance avec les nouveaux habitants » a précisé Janine Châtelain, organisatrice de ce moment très bon enfant dans le cadre majestueux du Terrain des Lices.


la fête paroissialela fête paroissiale

La palme des meilleures ventes revient aux fleuristes  suivies de très près par les dames du bric à brac !



samedi 8 mai

Six anciens combattants honorés pour le 8 mai

Le 8 mai 1945, la capitulation des armées allemandes mettait fin à la deuxième guerre mondiale sur le théâtre européen. Ce 65e anniversaire a d'autant plus été commémoré chez les anciens combattants de Précigné que six d'entre eux se voyaient honorés par le secrétaire d'Etat à la défense, par l'intermédiaire d'Alain Etourmy, adjoint, et en présence de Michel Garreau, président de l'UNC-AFN.
Déjà titulaires de plusieurs médailles, Robert Beaumont, Emilien Guillet, Pierre Mansard, Jean-Baptiste Piniau, André Vernerie et Gabriel Chopin ont donc reçu le diplôme d'honneur aux combattants de l'Armée française 1939-1945, signé d'Hubert Falco dont le message avait été lu quelques instants auparavant. Une cérémonie émouvante rythmée aux sons de l'Union Musicale qui prit fin avec le traditionnel vin d'honneur.


le 8 maile 8 mai

Plusieurs gerbes ont été déposées au pied du monument aux morts, notamment par les enfants des écoles.
Doyen des anciens combattants de Précigné, Jean-Baptiste Piniau (assis), a été très entouré après la cérémonie.

jeudi 6 mai

Un chantier de jeunes restaure le mur de l'école

La réfection du mur d'enceinte de l'ancienne maison de charité, aujourd'hui l'école publique, a commencé depuis quelques jours. S'y ajoutent celles de l'escalier d'accès et du vieux puits contigu. Soucieuse de faire revivre le patrimoine local par la participation de jeunes, la municipalité a accepté la proposition de l'association « Etudes et Chantiers Bretagne-Pays de la Loire ». Une opération subventionnée pour plus de la moitié par « la Fondation du Patrimoine » et le fonds leader de « Pays Vallée de la Sarthe ».
Animateur technique, Gaël Dagonneau dirige la reprise du mur avec une dizaine de jeunes salariés. Après la démolition des anachroniques parpaings a débuté le travail de piquetage : les enduits d'origine sont enlevés pour jointoyer de nouveau, mais à l'ancienne, à la chaux cette fois. D'ici deux petits mois, escalier, puits et mur du XVIIIe siècle auront redonné son lustre d'antan à la Promenade de la Voutonne, lieu d'accueil des Bouillonnantes en Juillet et du premier son et lumière en septembre !


Précigné fait le murPrécigné fait le mur

Maintes fois rafistolés depuis le XVIIIe siècle, puits, escalier et mur commençaient à tomber en ruines.
À droite, Claude Moreau et Alain Etourmy, adjoints, viennent chaque jour conseiller et encourager les jeunes maçons !

samedi 1er mai

Le Conseil municipal jeunes sur le marché

Un stand supplémentaire sur le marché du samedi ne passe jamais inaperçu : Idéalement situé juste en face de la Maison de la presse, celui du Conseil municipal jeunes a connu une belle affluence. Alors que tôt le matin, le maire de Précigné lui-même s'essayait à la fabrication des crêpes pour encourager les petits élus du CMJ, des brins de muguet ainsi que des gâteaux se voyaient proposés aux nombreux clients ravis.
But de l'opération, comme l'an passé : réunir une somme suffisante de façon à équiper le centre-ville en matériel de ramassage, pour faire disparaître les déjections canines des rues et trottoirs, de partout en fait. Un équipement relativement onéreux  Mais peut-être serait-il possible de le revoir à la baisse, si tous les heureux propriétaires de toutous venaient à leur façon relayer les efforts citoyens du Conseil municipal jeunes !


le CMJ sur le marché

Les jeunes élus bénéficient d'un capital sympathie très favorable à la vente  Et en plus, leur cause est juste !

jeudi 29 avril

La rando Lino Ventura sur les rails

Onzième du nom, la « randolino » se déroulera le dimanche 6 juin. Comme chaque année, plusieurs circuits cyclos et pédestres seront à la disposition des randonneurs. Les départs ont été fixés à 9 h et 10 h 30 pour les marcheurs, à partir de 8 h pour les vélos, toujours à l'entrée rue de Durtal du centre médico-social Basile Moreau. Cheville ouvrière de l'association Lino Ventura, Marie-Claude Talineau a rappelé qu'un plateau-repas sera servi à la fin des randos à la salle des fêtes, mais il est aussi possible d'apporter son pique-nique au même endroit.
Les fonds collectés depuis l'an 2000 grâce à la solidarité des promeneurs du dimanche ont permis de grandes améliorations dans le quotidien des résidents du « Prévent » : extension d'ateliers, aménagements de salles d'activités et d'une salle à manger, achat de matériels photo, coiffure et vidéo. Ont pu être acquis un minibus pour les sorties ainsi que des vélos adaptés. L'informatique a fait dernièrement son apparition dans les supports pédagogiques  Cette année, les bénéfices de la rando Lino Ventura permettront d'équiper les trois services en matériel sportif.


la randola rando

Vu le nombre de sportifs alentours, les bénévoles de la rando Lino Ventura n'ont pas de doute sur le succès de l'édition 2010.
N.B. : Un clic droit permet d'imprimer le bulletin d'inscription.

mardi 27 avril

Une chorale de jeunes Allemands pour l'Ascension

Après les danseurs folkloriques de Wewelsburg, ce sont 14 jeunes chanteurs de 9 à 15 ans qui découvriront Précigné lors du week-end de l'Ascension. Une trentaine de leurs compatriotes d'Outre-Rhin vont les accompagner tout au long du programme concocté par le Comité de jumelage. À commencer dès le vendredi 14 mai par la visite du château du Plessis-Bourré. L'après-midi, les jeunes Allemands chanteront quelques minutes à l'abbaye de Solesmes, lieu mythique pour tous les choristes Européens.
Mais c'est pour Précigné que la petite troupe a réservé la plus grande partie de son répertoire : après avoir visité la ville dans la matinée du 15 mai, les enfants chanteront à la Résidence services seniors du Clos de la Bade. Avec la participation de la Palanquette, le grand concert gratuit de l'Ascension fera sans doute le plein de mélomanes à 16 h 30, dans la salle des fêtes. D'autant que le talent des choristes de Wewelsburg n'a, dit-on, rien à envier aux petits chanteurs à la croix de bois de chez nous !


le comité de jumelage la chorale

Autour de Janine Châtelain, l'équipe du jumelage n'a pas ménagé ses efforts pour accueillir les jeunes choristes et leurs familles.
La chorale de enfants devant le château de la ville jumelée, Wewelsburg.

mardi 27 avril

Haute-couture à la résidence services seniors

Grande cause communale, le spectacle son et lumière du 4 septembre prochain mobilise les énergies tous azimuts : responsable de l'animation à la résidence du Clos de la Bade, Florence Géhère dirige un atelier de costumes à destination de 110 figurants qui joueront 153 personnages. Du Moyen-Age à la Révolution se côtoient bûcherons et pages, guerriers et nobles dont les fraises, ces collerettes en accordéon, impressionnent au moins autant que les hennins, les longs chapeaux pointus des damoiselles.
Autour des machines à coudre, la demi-douzaine de résidentes aux doigts de fée a vu son effectif doubler, auxquelles sont venues s'ajouter des couturières de l'extérieur, dans l'élan d'enthousiasme qui caractérise ce premier projet de spectacle historique. Alors que Mesdames Morin et Guilbert-Roëd vérifient la conformité des tenues, Monique Chopin et Sylvie Champion réalisent les patrons. Et même les hommes se sont mis au maniement des ciseaux : ils décousent avec application  les tissus récupérés, bien sûr !


Armellel'étendard

Présidente du Comité des fêtes, Armelle Coëffé se serait bien vue vivre au Moyen-Age.
L'étendard du Maine a fait l'objet d'une attention toute particulière.

samedi 24 avril

Son et lumière : première répétition

« Autrefois Angevins, aujourd'hui Manceaux mais Précignéens toujours » : la première répétition du spectacle son et lumière a ainsi fait flotter trois étendards dans son préambule, devant une bonne centaine de figurants. Petit rappel historique de Maryse Morin, initiatrice du projet : « La ville de Précigné a fait partie de la province d'Anjou jusqu'en 1790, elle appartient au Maine depuis la création des départements qui l'a incluse en Sarthe plutôt que dans le Maine-et-Loire ».
Texte d'introduction suivi par le Moyen-Age et la Renaissance, puis les XVII et XVIIIe siècles : avec la Révolution et le final, cela fait désormais dix tableaux et quatre heures passées sur chacun d'eux par le Comité des fêtes. Un gros travail qui n'a d'égal que la détermination des comédiens venus répéter tout le samedi après-midi sur les bords de la Voutonne, dans une chaleur estivale. Avec un seul souhait : qu'il fasse aussi beau le jour « J », le 4 septembre prochain !
son et lumière son et lumière

L'engouement pour ce premier son et lumière se mesure au nombre de figurants qui a dépassé la centaine.
Devant l'ancienne maison de charité  Au centre, le drapeau de Précigné, entre l'Anjou et le Maine.



samedi 24 avril

Deux champions au tournoi interne de tennis

Belles finales que celles qui se sont déroulées samedi dernier dans le cadre du tournoi interne de tennis : déjà remarquée la saison passée pour avoir éliminé des concurrentes classées plus haut, Audrey Perchappe (30/1) s'affiche désormais comme la meilleure joueuse du club précignéen, à l'issu d'une finale âprement disputée contre Marie Moreau (30/3). Autre figure bien connue dans les rangs du tennis local, Olivier Posson (15/2) l'emporte contre Miguel Piniau (15/3), animateur sportif de la commune.
Quant au tournoi d'été qui pourrait prendre la dénomination de « Quinzaine de Précigné », il se déroulera du 5 au 20 juin : mais ouvert aux autres clubs, les champions tenteront alors de rester maîtres chez eux.
Pratique : Pendant la période estivale, possibilité de jouer avec le pass'été : adulte 20 €, 10 € pour les enfants de moins de 16 ans.


les finalistes
Les heureux finalistes : Audrey Perchappe, Olivier Posson, Marie Moreau et Miguel Piniau.

Vacances scolaires - avril

Quatre-vingt-cinq jeunes aux activités de l'Amslcp

Les activités proposées par l'association municipale pour ces vacances de Pâques ont donc connu une bonne fréquentation : il est vrai qu'en plus de la large palette sportive disponible par tradition sur la ville de Précigné, les enfants ont pu parfaire leur dextérité dans des travaux manuels axés sur les aventures de Tintin, pratiquer l'art floral avec les retraités, ou encore découvrir les derniers films à l'affiche lors de la journée désormais habituelle sur Angers.
Mais aussi et surtout et pour la seconde fois depuis le début de l'année, les potaches ont été initiés aux joies de l'horticulture, grâce au concours des jardiniers communaux : « ils plantent des vivaces pour les espaces comme la Promenade de la Voutonne, des fleurs qui seront respectées plus tard ! » se réjouit Yves Congnard. Quant aux plus petits, les voilà devenus incollables sur les différentes variétés, dont le muguet : ça pourrait bientôt servir...


œillets
Les enfants ont découvert des nouvelles plantes, comme les œillets d'Inde.
Théo et Mélissa

Le rempotage n'a plus de secrets pour Théo et Mélissa.

samedi 24 avril

Les rollers en rando sur Précigné

Vingt kilomètres pour les grands, cinq pour les plus jeunes, la randonnée de l'association sabolienne de roller-skating a réuni samedi matin une trentaine de participants. « On cherchait un beau circuit avec une bonne distance » explique Daniel Boivin, le président de la section qui ajoute : « Précigné nous est apparue comme la meilleure zone géographique. » Patineuse confirmée, Manuela Rondeau accompagnait les petits, alors que deux voitures et plusieurs vélos assuraient la sécurité de la balade tout au long de cette matinée très printanière. Ce tour des terres précignéennes agrémenté d'une pause à la Chapelle d'Aligné a permis à tous les fans de roller d'apprécier pleinement la douceur de l'Anjou sur huit roues !


x10d31
La campagne de Précigné a séduit les adeptes du roller-skating sabolien.

mercredi 14 avril

De l'art floral aux tickets sports avec les Anciens

À l'association municipale sports loisirs culture (Amslcp) se cache sous le vocable un peu restrictif de « tickets-sports » un large éventail d'activités à destination des potaches en vacances. En témoignent depuis février ces nouvelles séances de travail manuel qui se déroulent à la maison de retraite : mardi après-midi, seize enfants et une dizaine de personnes âgées ont confectionné ensemble des compositions florales dans la joie et la bonne humeur générale !
Les énergies conjuguées de Céline Pommier, animatrice au Centre Basile Moreau et Miguel Piniau, coordinateur de l'Amslcp, ont permis ce beau succès : leur objectif commun ? Développer les contacts intergénérationnels. Car outre le bonheur que les enfants y trouvent, les pensionnaires sont de même ravis de cette collaboration  À l'instar de René Plissonneau, ancienne institutrice de Courtillers : « Ça met de la vie ! »


avec les Anciens avec les Anciens
Des affinités se sont tres vite créées entre les résidants et les enfants.
Impossible de s'ennuyer en compagnie de Théo et Anais !

mardi 13 avril

Le personnel communal formé au secourisme

Un plus pour la sécurité des enfants : à la demande de la Municipalité, dix agents territoriaux ont suivi la formation de sauveteur secouriste du travail. Leur point commun ? Tous travaillent dans le cadre scolaire, à l'exception d'un agent technique. Sous la conduite de Stéphanie Barbeau du Centre de gestion de la fonction publique, chacun a donc consciencieusement appris tous les gestes de première urgence face à des situations d'accidents.
Ainsi ont été passées en revue les attitudes à adopter en cas d'hémorragies, d'étouffements, d'arrêt cardiaque ou encore de brûlures. Mieux, la commune disposant de deux défibrillateurs à la salle omnisports et au Crédit Mutuel, les personnels ont également été formés à l'utilisation de cet appareil. Au bout de deux jours d'un stage enthousiasmant, tous les avis convergeaient sur une formation personnelle « très enrichissante ».


cours de secourisme
Les mannequins ont été mis a rude épreuve, pour une meilleure sécurité des écoliers.

lundi 12 avril

2e Olympiades pour le Conseil jeunes

En partenariat avec l'Association municipale sports loisirs culture, la commission du même nom du Conseil jeunes a renouvelé l'organisation d'Olympiades, à destination des jeunes utilisateurs des tickets-sports. Épaulés par les stagiaires de l'Amslcp et Miguel Piniau, les élus du CMJ ont donc organisé toute la journée de lundi des épreuves sportives pour tous les goûts. Et trente-cinq enfants en vacances des tranches d'âge 8-10 et 11-14 ont trouvé leur bonheur dans les quatre disciplines au programme : jeux d'opposition, hockey, basket et foot bien sûr. Recette de cette journée pour les élus du Conseil jeunes : pas loin de 70 € qui serviront sans doute à l'aménagement d'un terrain de bicross  Du vélo d'acrobatie aux prochaines Olympiades ?


les Olympiades

Quelques élus du Conseil aux côtés de Guillaume, stagiaire et Sophie, animatrice sportive, indispensables  conseillers.

dimanche 11 avril

L'Union musicale en concert avec le conservatoire

Ils sont quinze musiciens dont un tiers de femmes à donner de leur temps pour animer la vie associative de Précigné. Dimanche se tenait l'incontournable concert de Printemps de l'Union musicale : Au menu proposé par Bruno Morin, variétés et musette, mais aussi musiques de films et Beatles ont fait le bonheur des mélomanes au nombre d'une petite centaine. Parmi eux, un groupe de parents venus encourager puis applaudir leurs enfants, élèves musiciens au « CRI », le Conservatoire à rayonnement intercommunal : épaulés par leurs professeurs, ils furent une dizaine comme Rémi ou Marie à faire preuve d'une virtuosité qui a conquis le public : clarinettes, guitares et violons ont de beaux jours devant eux, à n'en pas douter !


l'union musicalel'union musicale
Éleve du « CRI », Marie a joué du Bach au violon, une prouesse !... A la guitare, Rémi a épaté ses copains, en duo avec son professeur.
l'union musicale
L'Union musicale prévoit déja quatre concerts publics avant la fin de l'année.

dimanche 11 avril

Un dimanche au royaume des pecheurs

Propriété de l'association « Pêche loisirs détente » depuis 2004, l'étang des Bas des Landes accueillait dimanche 43 pêcheurs, dont 2 jeunes enfants de moins de 10 ans. Manquait une petite dizaine d'inscriptions pour pleinement satisfaire le président Philippe Barré : « Quand on prend de moins en moins de poissons en rivière, la démotivation s'installe » concluaient quelques membres du bureau.
Tout le contraire de l'atmosphère qui régnait ce matin-là autour du plan d'eau, et pour cause : Y avaient été déversés la veille 60 kg de truites de 300 grammes et 20 kg de grosses, pesant jusqu'à 3 livres sur la balance  Et comme dans les temps jadis, ça frétillait dans les viviers posés sur les bords, par cette belle journée de printemps où les pêcheurs étaient rois !


la pêche la pêche
La jeune Amélie a fait la route depuis Auvers pour taquiner la truite de Précigné.
Quoi de plus beau que les écailles d'une belle truite qui brillent au soleil printanier ?

vendredi 9 avril

Nouveau centre-ville : les élus finalisent

Changé, La Ferté-Bernard : Ces derniers temps, les élus précignéens ont battu le pavé des aménagements urbains récents  But de la manœuvre, constater l'état des matériaux dans le temps face aux agressions mécaniques. Devant les taches d'huile et les traces de pneus rebelles à tout nettoyage, les responsables des travaux s'acheminent vers un nouvel aménagement de la Place Saint-Pierre et ses environs immédiats.
Ainsi a-t-il été décidé d'utiliser de l'enrobé pour les parkings et toutes les parties circulées, le pavé se réservant les trottoirs. Collaborateur chez « Paysages de l'Ouest », Jean-Claude Peureux est donc revenu sur la première tranche des travaux en indiquant les extensions vers la Cour-Basse et la continuité sur la rue Abbé Chevallier, pointant chaque détail d'un projet fait pour durer « un demi-siècle au moins ».
De même furent évoqués, outre le mobilier urbain tel que bancs et autres potelets pour vélos, les essences d'arbres de ville les moins agressives pour les nouveaux revêtements : prunus « maacki » et poiriers « fleur » ont la faveur des conseillers. Ont été également étudiées les liaisons entre les différents matériaux et les joints  « Est-ce que ça pourrait abîmer les roulettes de mon cartable ? » s'était inquiétée une jeune citoyenne lors de la première réunion publique. Aucun risque, ont confirmé les élus, ni même pour les poussettes !


le nouveau centre le nouveau centre
Les pavés apportés par Jean-Claude Peureux ont fait l'objet d'un examen attentif de la part du maire et des conseillers.

dimanche 4 avril

120 side-cars et 2 500 motos a la balade des gens heureux

Voilà vingt-sept ans que la tradition pascale des motards sur trois roues se perpétue et la version 2010 du grand rassemblement side-cariste a encore battu des records...
Pas de chasse aux œufs chez les potaches de CE1 de François Rabelais mais recherche du bon numéro sur les « caisses à savon »... Avec eux, anciens et handicapés ont profité de la balade des gens heureux sur les petites routes de la Mayenne, avant le spectacle d'Eric l'acrobate et le feu d'artifice.
Une mémorable journée de plus à Précigné : qu'en soient remerciés les nombreux bénévoles de l'Amicale de l'école publique !

les side-cars
Cliquez ici pour d'autres photos

samedi 3 avril

Au Prévent, un side-car sinon rien !

Ils s'y rendent dès le samedi après-midi depuis des années, comme ces motards de Metz qui ont abattu six cents bornes pour leur apporter quelques instants de bonheur : anciens de la maison de retraite, résidents du foyer de Précigné mais aussi de Sablé, tous ne rêvent à rien d'autre que de prendre place dans les paniers pour une balade à trois roues sur les petites routes du coin.
Nouvel adjoint au directeur du Centre Basile Moreau plus connu chez les locaux sous le nom de « Prévent », Aymar Blouere a salué le départ des attelages multicolores dont les ronronnements ont aussi réchauffé les cœurs de tout nouveaux invités : les travailleurs handicapés allemands du jumelage étaient aussi du voyage !


side-car side-car

jeudi 1er avril

Cinq handicapés allemands au centre Basile Moreau

Heureux qui comme Manfred a fait un beau voyage ! Sans la solidité des liens tissés entre Précigné et Wewelsburg dans le cadre du jumelage franco-allemand, ni lui ni ses quatre compagnons de route n'aurait pu imaginer pouvoir un jour traverser le Rhin et visiter la belle France.  Reçus avec quelques petits cadeaux au Centre médical Basile Moreau, les cinq handicapés allemands ont retrouvé leurs homologues français, qui avaient eux-mêmes découvert le pays de Beethoven il y a deux ans déjà, un juste retour des choses !
Et quatre jours ne seront pas de trop pour profiter pleinement du programme préparé à leur intention. Au menu des réjouissances, le side-car évidemment mais aussi le zoo de Pescheray et le musée automobile du Mans, Boisdauphin et Solesmes. Et pas question de repartir vers leur Germanie natale sans un petit détour par le château d'Angers pour connaître l'Apocalypse, la fameuse tapisserie bien sûr, chère à Jeanine Chatelain : une présidente de comité de jumelage ravie par ces échanges dont la générosité le dispute à l'originalité !


les visiteurs et leurs hôtes

Le comité d'accueil devant le minibus avec les cinq travailleurs handicapés allemands et leurs trois accompagnateurs

mercredi 31 mars

Les Aînés font du surf

Chez les Anciens, les bienfaits de l'informatique sont désormais reconnus : ils permettent de rompre la solitude en échangeant correspondance et photos avec la famille, jusqu'aux petits-enfants. Sans omettre cette ouverture au monde entier que représente Internet, telle une gigantesque encyclopédie. Deux bonnes raisons qui ont poussé l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture) à remettre en place les cours d'informatique, en partenariat avec le club des Aînés ruraux.
Mercredi après-midi donc, l'école désertée par les potaches a accueilli seize nouveaux élèves, installés devant le matériel flambant neuf mis à disposition par la mairie. Et chacun d'eux a pu faire part de ces connaissances et désirs à Damien Etourmy, professeur chez les jeunes également : courrier, photos, jeux de scrabble sur Internet  Première leçon pour certains « grands débutants », trouver déjà le bouton qui fait démarrer l'engin, car il y a un commencement à tout  Ensuite place au « surf » !


cours d'informatique cours d'informatique
Les cours se tiennent tous les mercredis après-midi, sauf pendant les vacances scolaires.

samedi 27 mars

Le printemps ouvre les portes l'école privée

L'arrivée du printemps coïncide avec l'opération « Portes ouvertes » de l'école Saint-Joseph Saint-Jean : la bonne période selon Alain Brillet qui avait aussi convié la centaine d'élèves à cette matinée particulière, car « il est plus facile alors de se projeter dans une classe ». Et de fait, le directeur a pu présenter une école vivante aux visiteurs venus pour une pré-inscription éventuelle. Leur étaient également présentées les deux associations indispensables au bon fonctionnement de l'école catholique : l'Apel pour les parents, l'Ogec pour la gestion.
Parmi les projets dévoilés, celui de la création d'un orchestre de type « brass band » avec la communale a tenu la vedette : une vingtaine de CE2 des deux écoles apprendront ensemble la musique, au sein d'une formation qui associera cuivres et percussions.
Soutenue haut et fort par la Municipalité de Précigné, cette grande première n'a pas occulté le tout récent travail des CM2 sur le Printemps des Poètes : accrochés dans les arbres de la cour de récré, des vers d'Appollinaire ou de Maurice Carême célébraient à leur façon cette printanière journée « Portes ouvertes ».


portes ouvertes portes ouvertes

Préparation de Pâques chez les petits de maternelle... ....Célébration du Printemps des poètes pour les plus grands.

dimanche 21 mars

Bientôt les trois jours des trois roues

Président de l'Amicale de l'école publique, Joël Bréthomé avait convié dimanche les motards à reconnaître le parcours des side-cars : Une centaine d'entre eux a répondu à l'appel pour préparer le dimanche de Pâques, qui tombe cette année le 4 avril. Ce jour-là, les CE1 de l'école François Rabelais vont sillonner les petites routes de campagne au ras du bitume en compagnie des Anciens et des handicapés de l'association Perce-Neige. Sont attendus pas moins de 150 attelages et 2 000 solos, pour un convoi de 18 km  Dispensées par Christophe Lefol, les consignes de sécurité ont été écoutées avec une attention toute particulière !
Car une bonne soixantaine de bénévoles sécuriseront le circuit de ce 27e rassemblement : Première des deux répétitions qui précéderont le rendez-vous Pascal, le ballet des grosses cylindrées a embrayé direction Courtillers, Sablé puis Auvers. Et comme un formidable manège, la grande bande des « caisses à savon » défilera par Préaux et Saint-Charles-La-Forêt. Une fois passé le village de Longuefuye, chacun pourra se dégourdir les gambettes autour du plan d'eau de Gennes-sur-Glaize. Après le pique-nique, retour par Bierné, Miré et Brissarthe, puis Chemiré et Morannes  Et comme à l'habitude, des réjouissances attendront les motards à Précigné 
Acrobate juché sur son panier en forme de basket, Eric Miazga donnera le signal des festivités jusqu'au feu d'artifice qui couronnera ces trois jours sous le signe des trois roues. Car Joël Bréthomé l'avait aussi rappelé avant d'enfourcher les machines pour reconnaître le circuit : « La façon de vivre du motard, c'est de donner un peu de son temps aux autres ! »


les enfants cent motards
 Avec un side, même les enfants les plus jeunes peuvent embarquer...
Plus de cent motards sont allés reconnaître le parcours de Pâques avec Joël Bréthomé.

jeudi 18 mars

Du théâtre rien que pour les enfants

Apres les parents en soirée, voici venu le tour des enfants Les éleves de François Rabelais ont brulé de nouveau les planches ce vendredi matin, et devant le plus sévere des publics : leurs camarades d'école bien sur, mais aussi les classes de correspondants de Sablé, sans oublier les petits de la maternelle Pomme d'Api. Salle comble et succes garanti d'avance avec les « Histoires pressées » de Bernard Friot, qui brocardent allegrement les maîtresses ! Mais des textes qui passent aussi de l'insolence a l'angoisse, du burlesque a l'intériorité, et qui avaient déja enthousiasmé les plus grands lors du spectacle de Noël D'ou le choix des enseignantes de travailler dessus sur deux mois avec l'aide de Jérome Come, comédien de la troupe des « Tombés de la Lune ». Ces deux représentations entre rires et larmes ont pris corps dans le cadre des aménagements des rythmes des enfants, proposés par l'Association municipale sports loisirs culture. Jamais deux sans trois ?
théâtre enfants théâtre enfants
Avant les trois coups, les classes de maternelle essayent les sieges des premiers rangs Alors qu'en coulisses, les acteurs en herbe essayent de chasser leur trac !

lundi 15 mars

Le départ de Claude Byzery salué par les élus

Collaborateur fidèle des services techniques de la mairie, Claude Byzery a dernièrement fait valoir ses droits à la retraite. Technicien territorial chargé de la voirie dans le cadre de la Communauté de Communes, Claude Byzery a épaulé chaque mercredi de l'année les élus dans le suivi des travaux depuis le mandat de  Robert Courtaugis ! Une longévité sans faille saluée par la Municipalité, mais aussi par les ouvriers communaux lors d'une très sympathique remise de cadeaux !


Claude Byzery
Technicien territorial de grande compétence, Claude Byzery (au centre) a été mis a l'honneur par les élus.

dimanche 14 mars

Quinzieme ceinture noire pour le club de judo

Il lui manquait trente petits points pour la ceindre autour du kimono  Depuis le dernier tournoi régional de Nantes, Joris Bazot, 17 ans, est devenu la quinzième ceinture noire dont le club de judo peut s'enorgueillir en vingt-cinq ans d'existence. Pur produit des tatamis précignéens, tel Matias Etourmy son entraîneur comblé, Joris Bazot peut désormais passer les fameuses « danes » après onze ans d'efforts récompensés au club de Précigné.
Joris Bazot
A droite, Joris Bazot a reçu les félicitations de Mathias Etourmy, entraîneur et arbitre régional.

samedi 6 mars

Les mamies fêtées par le CMJ

Les vieux métaux du paratonnerre ont fait samedi matin le bonheur inattendu des Aînées : Confiés par l'entreprise aux élus du Conseil municipal jeunes, ils ont pris l'aspect de roses multicolores à destination des grands-mères de Précigné  Heureuses octogénaires dont la surprise l'a disputé au ravissement, dans cinq quartiers de la commune, et même à la résidence Seniors ainsi qu'au Prévent !
Opération réussie pour la vingtaine de membres du Conseil qui renouvelleront sans doute cette belle action l'an prochain, où la surprise ne sera plus de mise, mais les jeunes toujours prêts à apporter du baume au cœur des Anciens : « Dès qu'il s'agit de se balader pour aller à la rencontre des gens, ils sont toujours partants » a confirmé Anne Roinard, adjointe aux affaires scolaires. Un samedi magique en tout cas pour ces fans d'Harry Potter et les Mamies comblées, où la ferraille se métamorphose en bouquets de roses !


fête des mamies.fête des mamies

Au quartier général, Monique Fouquenet remet les badges aux jeunes élus, les plans et... les roses.
À la Résidence Seniors, Rémi, Romain et Axel ont distribué des instants de bonheur.

vendredi 5 mars

Animaux et littérature pour tous

Une table, une lampe, deux voix  Textes en main, Dominique Huet et Philippe Mathé se sont livrés à un exercice que d'ordinaire l'on garde pour soi seul : Les deux comédiens-lecteurs ont lu des histoires à haute voix avec, célébrité oblige, Jean de Lafontaine en lever de rideau. En face, dans la semi-pénombre, des jeunes des écoles, des gens de théâtre, quelques auditeurs venus partager là une connivence dans la simplicité. Une soirée-lecture proposée pour la septième année par l'A3CS en partenariat avec la municipalité de Précigné : Pour l'occasion, l'association culturelle cantonale avait invité le Bibliothéâtre de Saint-Barthélémy-d'Anjou et dans ses bagages, outre les fables chères aux écoliers, des extraits de romans, des nouvelles, des lettres ou morceaux de journaux intimes. Et une lecture familiale qui n'a toujours pas permis de répondre à la fameuse question, qui a inspiré tant d'écrivains animaliers à travers des histoires de tout poil : De la bête ou de l'homme, lequel est le plus humain des deux ? Le débat est ouvert !


soirée biblio-théâtresoirée biblio-théâtre
Au mariage du livre et du théâtre, une vingtaine de témoins suffit à la convivialité. Ne manquait que... le feu dans la cheminée pour parfaire l'ambiance

mercredi 3 mars

L'argent du cuivre pour le CMJ

Bientôt un an qu'un paratonnerre flambant neuf protège les citoyens de Précigné des feux du ciel... On se souvient qu'il avait fallu monter accrocher le fin ruban de métal aux pieds du coq de Saint-Pierre. Comme le doigt d'un géant venu à la rescousse, un engin télescopique avait propulsé ouvriers puis élus tout en haut du clocher.
Bonne nouvelle, l'entreprise n'a pas récupéré les vieux métaux comme de coutume, mais en a fait cadeau aux membres du Conseil Municipal Jeunes. Et ce sont les Mamies qui vont être contentes... Car cette manne tombée du ciel survient à point nommé : Ne serait-ce pas leur fête dimanche ?


le paratonnerre des jeunes
Francis Plot, Maire de Précigné et Alain Étourmy, Adjoint, avaient pris de la hauteur en avril dernier.

mardi 23 février

Son et lumière : les jardiniers en scène

Un vieux bouleau atteint de calvitie, un sapin de Noël grandi trop vite : personne ne regrettera ces deux arbres abattus par les jardiniers communaux en vue du « son et lumière » de la rentrée. Après l'adhésion massive des Précignéens pour endosser le costume de leurs ancêtres, voici le décor désormais planté.
Impossible maintenant de rater l'ancienne maison de charité qui se mire dans la Voutonne coulant en contrebas : Avec son fin clocheton surmonté d'une girouette, ses hautes souches de cheminée en briquettes fines, l'ocre clair de ses moellons et le gris bleuté de ses ardoises, ce bâtiment du XVIIIe siècle s'affiche comme un élément essentiel de la scénographie concoctée par Maryse Morin, pour ce premier spectacle historique d'envergure.
Car jugeons-en plutôt : Précédés d'un préambule, plusieurs tableaux vont égrener les riches heures de l'histoire locale, du Moyen-âge à la Révolution en passant par la Renaissance, le tout au son des musiques d'époque. L'occasion de croiser parmi la foule des anonymes, qui ont construit la renommée de la ville, quelques grands noms de l'histoire de France comme Urbain de Laval-Boisdauphin et le bon roi Henri... La suite le 4 septembre prochain !


les jardiniers

Les jardiniers de la commune participent avec fierté à la mise en valeur de ces lieux pétris d'Histoire !

samedi 20 février

Le carnaval a fait sa révolution

Oyez Citoyens, la république a triomphé : tricoteuses et sans-culottes ont défilé samedi dans les traces de la Marianne signée Delacroix, alias « Fido »  Dans les rangs, quelques jeunes filles de la noblesse en seront quittes dans le pire des cas pour une overdose de crêpes ! Heureux de sa victoire, le tiers état a festoyé autour d'une potée landaise et dansé en l'honneur des temps nouveaux. Auparavant, la retraite aux flambeaux avait laissé augurer d'un funeste destin pour Dame Carnaval : Comme prévu, l'héritière de nos sorcières d'antan a pris un gros coup de chaleur du côté de la piscine, histoire de réchauffer les cœurs des révolutionnaires d'un jour.
le carnaval
Une journée de carnaval qui a montré l'intérêt des Précignéens pour les thèmes historiques !

Vacances mi-février

L'Amslcp multiplie les activités jeunesse

Avec les 6/7 ans accueillis pour la deuxième année consécutive, les enfants sont une centaine à participer aux activités proposées par Miguel Piniau, coordinateur et animateur de l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture). Et si les 11/14 ans forment comme à l'habitude le gros des troupes, quelques ados sont venus en renfort pour ces vacances d'hiver : ici pour faire partager leurs compétences sportives à des plus jeunes à la salle omnisports, là pour faire la lecture à des Anciens à la maison de retraite.
Non content de présenter son éventail habituel d'activités sportives, manuelles et culturelles, le service jeunesse de la commune sait s'adapter aux évènements du calendrier des fêtes : Ainsi les enfants ont-ils mis à profit la proximité du Carnaval annuel pour confectionner cocardes et autres attributs révolutionnaires avec les pensionnaires du Centre Basile Moreau et de la Résidence Seniors.
Mais aussi et surtout et à l'heure où certaines sociétés mettent la clé sous la porte, la Grappe accueille les futures élites de la boule de fort : Un patrimoine culturel dont la relève est assurée !


Sophie Jouanneau
Elle-même fille d'un champion reconnu, Sophie Jouanneau apprend la boule aux jeunes Précignéens.

De nombreux atouts pour le club de tarot

Après les huit heures du tarot en octobre dernier, l'équipe de Jean Lebreton a récidivé ce week-end avec brio : Pas moins de soixante-seize joueurs ont tenté de « mener le petit au bout », à savoir placer l'atout n° 1 au dernier pli de la partie. Alors que soixante d'entre eux en avaient décousu sur les tapis de cartes dès l'après-midi, après une longue route pour certains.
Car avec sa trentaine de membres dont une poignée de jeunes déterminés, le club ne manque pas d'atout pour organiser de grandes rencontres attractives et couronnées de succès : Dans l'attente de la prochaine grand-messe du tarot précignéen, le foyer communal ouvre ses portes aux amateurs tous les vendredis à partir de 14 heures et 20 h 30.


le tarot
Jean Lebreton préside aux destinées d'un club qui rayonne bien au dela du 72 !

samedi 20 février

Au Carnaval ce samedi, cocardes et bonnets rouges !

Trois, deux, un... Partez : Dix heures sonneront ce samedi le début du carnaval millésime 2010. Président de l'association, le citoyen Philippe Herpoux donne rendez-vous au Tiers-État devant la salle omnisports. Car la Révolution Française a eu la préférence des organisateurs pour cette journée rythmée par la Carmagnole : Le grand défilé des cocardes et bonnets rouges repartira ensuite de la salle des fêtes vers quinze heures, et fera étape au Centre Basile Moreau puis à la Résidence Seniors de La Bade ! Au programme avec les traditionnels manèges de la place Saint-Pierre, du maquillage et des sculptures sur ballons. A dix-huit heures, la retraite aux flambeaux sonnera le glas pour la ci-devante dame de paille, dont la tête ne tombera pas pour autant sous le couperet d'une guillotine de circonstance... Non, cette lointaine cousine des sorcières se contentera d'un sérieux coup de chaud dans les parages de la piscine. Pour réchauffer les coeurs des « Sans-culottes » de Précigné, petits et grands !


le carnaval
Samedi, les bonnets phrygiens vont remplacer les bérets basques de l'an dernier...

mercredi 10 février

Les Aînés ruraux par monts et par vaux

Salle comble ou presque pour l'assemblée générale des Aînés ruraux : Il est vrai que l'antenne de Précigné regroupe également les communes de Courtillers, Pincé, Louailles et Notre-Dame du Pé. Environ trois cents anciens ont donc entendu Roland Chevé dévoiler les diverses activités prévues au cours de l'année nouvelle. Auparavant, tous avaient prêté une oreille attentive au bilan financier ainsi qu'à celui des activités 2009, présentés par Janine Rigard et Michel Garreau : vedettes du calendrier, les bords de la Tamise et la Haute-Savoie où les Aînés font du ski !
Bals, repas ou jeux, mais aussi gymnastique et danses folkloriques : les retraités locaux n'ont guère le temps de s'ennuyer...
A ces activités sur place s'ajoutent les sorties d'un jour : Carnaval de Cholet, guinguette sur une île du Morbihan, pêche à la truite dans le Maine-et-Loire, visite de Saint-Nazaire. Proposés par l'association cantonale cette fois, des voyages plus lointains comme le Portugal par exemple, ou encore Disneyland Paris... Mais c'est par une petite balade dans un jardin que s'est conclu ce programme fort étoffé : un pot-pourri des quatre saisons offert à l'assistance par le club de chansons anciennes de Sablé !
La composition du bureau : présidente honoraire Yvonne Cosnier, président Roland Chevé, vice-présidentes Josette Raynaud et Ginette Chauvin, trésorière Janine Rigard, adjoint Elie Fourmond, secrétaire Michel Garreau, adjoint William Choleau.


les aînés ruraux
les aînés ruraux

Autour de Roland Chevé, les membres et le bureau des Aînés ruraux................Le public a été captivé par le club de chansons anciennes.



mercredi 10 février

A La Palanquette, un concert en mai avec les jeunes Allemands...

Lors de la dernière assemblée générale, Elisabeth Goyeau a présenté tout d'abord le bilan de l'année écoulée : la chorale a effectué une douzaine de prestations dans la rgion, de La Flèche au Mans en passant par Durtal, Sablé... Parmi elles, trois se sont déroulées à Précigné : le concert anniversaire pour les trente ans de l'association, la répétition publique de la fête de la musique et le concert de Noël au profit du Téléthon.
Si le calendrier 2010 voit se rajouter un week-end à Dinard avec la participation de chanteurs d'autres chorales, la nouveauté sur Précigné vient de la collaboration avec le Comité de jumelage : un concert réunira en mai la chorale d'enfants de Wewelsburg et les trente-quatre choristes de La Palanquette. Un effectif un peu juste aux yeux des responsables, qui offrent le premier trimestre à tous les indécis tentés par le chant.
Bureau : présidente Elisabeth Goyeau, vice-présidente Françoise Irondelle, trésorière Véronique Bourneuf, vice-trésorier Philippe Tachard, secrétaire Isabelle Marsura, vice-secrétaire Christine Dobert, membres Jean et Maurice Chéhère et Henri Gonnord.
Répétitions et apprentissage des chants : le mercredi à 20 heures à l'ancienne école publique.


la Palanquette
Si la chorale ne compte que trois Précignéens, d'autres sont originaires de la commune

mardi 9 février

Le boutis provençal inspire Créatouva

Association de loisirs créatifs, Créatouva prépare déjà l'organisation du bric à brac de juin, une des plus belles réussites du calendrier festif de Précigné.
Forte de 16 adhérentes, l'équipe d'Armelle Coëffé continue de partager son savoir-faire aussi bien du côté des recettes de cuisine, le patchwork ou l'art floral, la mosaïque ou les paniers d'osier...
Non exhaustive, la liste des compétences artisanales et artistiques des dames aux doigts de fées s'allonge au fil des ans ! Ainsi en est-il ces derniers temps de la broderie et plus spécialement du boutis : ce petit morceau de tissu piqué et rembourré, « pièce d'habillement à l'origine » précise Vonick Pierre, enchantée des cours dispensés par une spécialiste solesmienne. Mais point d'hommes parmi cet aréopage féminin qui les verrait bien sculpter le bois, scie électrique aidant. A condition toutefois que les outils fassent preuve d'un minimum de silence, ce n'est donc pas pour demain... Quoique !
Le bureau reste inchangé : présidente Armelle Coëffé, trésorière Danielle Machecourt, secrétaire Vonick Pierre.


Cratouva

Les Dames de Créatouva sont toujours à la recherche de nouvelles techniques.

dimanche 7 février

Succes du premier salon de la carte postale

« Nous avons eu du monde toute la journée ! » Enfant du pays, Frédéric Leloup n'est pas mécontent de son premier salon sur ses terres natales, après plusieurs années passées à Solesmes : Sept exposants sarthois proposaient ce dimanche au public un large assortiment de cartes postales anciennes, mais aussi diverses collections telles que les timbres et les monnaies, les télécartes et même les factures, le tout à la portée de toutes les bourses.
Comme cette pièce à l'effigie de Louis 16 et datée de 1789 vendue un euro, ou ces cartes modernes sur les 24 heures du Mans à destination des enfants.
Quelques petits billets de plus permettaient aux cartophiles du cru d'enrichir leur collection : marchand de cartes postales, Frédéric Leloup parcourt la France à la recherche de ces vues de la belle époque jusqu'aux années 60 à Précigné, pour leur plus grand bonheur !
Pratique : Frédéric Leloup tient un stand tous les mercredis matins sur le marché de La Flèche.


les cartes postales
Retour au bercail pour des centaines de cartes postales locales !

vendredi 5 février

Une classe orchestre aux écoles

Comment faire naître un intérêt pour la musique chez les scolaires ? En créant une classe orchestre sur trois ans à partir des CE2 : tel est le projet concocté par la Municipalité qui louera les instruments, et la Communauté de communes qui paiera les intervenants.
Vendredi après-midi, tous les CE1 des écoles François Rabelais et Saint-Joseph-Saint-Jean ont fait le voyage d'Arnage où fonctionne déjà un « brass band », pour assister à une répétition. Cuivres et percussions ont enthousiasmé les élèves qui ont reconnu des airs célèbres comme « le lion est mort ce soir » ou encore « Oh when the Saints », après avoir étudié trompettes, tubas et autres trombones sous toutes les soudures.
Deux heures de répétition par semaine sont prévues à l'emploi du temps des enfants qui s'engageront jusqu'au CM2. L'absence de solfège pouvant créer un afflux de candidatures, alors qu'une vingtaine de places sont offertes, des critères de sélection vont être établis...


les musiciens

Ici au premier rang, les élèves du public et du privé de Précigné joueront au sein d'un même orchestre.



mardi 2 février

Les personnels communaux solidaires depuis 30 ans

Forte d'une vingtaine d'adhérents auxquels viennent s'ajouter six retraités, l'association du personnel communal soufflera bientôt ses trente bougies : secrétaire de mairie, Monique Lelarge en tient les rênes depuis mai 1980, le 12 exactement !
En attendant de fêter dignement cet anniversaire, la présidente a dévoilé les principales actions de l'année 2010... A moins que la mine bleue d'ardoises angevines lui ravisse la vedette, c'est vers les habitations troglodytes du Saumurois que les territoriaux précignéens devraient prendre la route le jour de l'Armistice : un 8 mai dans tous les cas déconseillé aux claustrophobes, mais nulle inquiétude chez les personnels communaux dont l'entraide et surtout l'esprit d'ouverture sont unanimement reconnus depuis... 30 ans !
Le bureau : Présidente, Monique Lelarge. Vice-président, Sébastien Cuillerier. Trésorière, Claudia Gaignard.
Secrétaire, Catherine Renaud. Membres, Arlette Legué et Katia Le Roux.


le personnel
Le bureau se compose d'amis de trente ans, ou presque pour certains !

mercredi 27 janvier

Avec l'Amslcp, les scolaires bien encadrés !

Garderie, activités de midi, étude du soir, l'Amslcp (Association municipale sports loisirs culture) ne limite pas son action au comblement des espaces vides, dans l'emploi du temps journalier des écoliers précignéens : Animateur sportif, Damien Etourmy intervient dans toutes les classes, public et privé confondus, sous la houlette de Miguel Piniau, coordinateur dans l'association.
Toujours dans le cadre de l'aménagement des rythmes de vie des élèves, sont organisées des visites d'expositions ou de sites culturels remarquables. Au même titre s'enracinent dans les écoles le théâtre à l'image de la petite troupe des « Tombés de la Lune » comme aujourd'hui, ou l'histoire locale avec l'association patrimoniale d'Asnières ces trois dernières années.
Sans oublier les vacances où par le truchement des tickets-sports, des activités sportives, manuelles et informatiques sont proposées aux potaches un moment désoeuvrés, mais aussi les conventions signées avec les Aînés ruraux, le Centre Basile Moreau, la gymnastique enfants... et même la bibliothèque dont profitent aussi bien les Anciens du Prévent que les petites têtes blondes de maternelle ! Des prestations qui s'étendent bien au-delà des compétences d'un service jeunesse de base : Pour autant, un bilan correct et des comptes équilibrés ont été commentés tour à tour par Miguel Piniau et Gilles Rousselet devant une vingtaine de membres, qui ont exprimé le souhait de voir les multiples actions de l'Amslcp mieux connues. Dont acte : et c'est le Conseil municipal qui bénéficiera le premier d'un exposé succinct mais clair sur cette grosse machine qu'est devenue l'association au fil des ans.
Le bureau : président Gilles Rousselet, vice-présidente Anne Roinard, trésorière Chantal Collot, adjointe Sylvie Carpentier, secrétaire, Catherine Renaud.


l'AMSLCPl'AMSLCP

samedi 30 janvier

Fleurissement 2009 : les lauréats récompensés

Alors que les premiers crocus pointent leurs pétales d'or sur les balcons embrumés, les lauréats du fleurissement 2009 ont vu samedi leurs efforts récompensés. Membre de la commission communale et du jury, Thierry Duteuil a présenté un diaporama des temps aoûtiens à l'assemblée des mains vertes de la commune : de belles images malgré l'absence de pluie qui a desséché les pelouses et fait souffrir les massifs de fleurs. Quatre-vingt-quatre sites avaient été visités : avec une progression de 15% cette année, la petite salle des fêtes a fait le plein pour applaudir tous les concurrents !
Résultats
Catégorie fermes : 1er Claude Thibeault, 2e François Pipelier, André Touchet.
Catégorie fermettes : 1er Moïsette Guesdon, 2e Gaston Labitte, 3e Jean-Yves Morin.
Catégorie maisons sur rue et commerces : 1er Jacky Ligneul, 2e René Cosnier, 3e André Ménard.
Catégorie maisons jardins et terrasses : 1er Bernard Mottais, 2e Christian Martin, 3e Gabriel Lebreton.
Catégorie pavillons à la campagne : René Dronne, 2e Lucien Lasne, 3e Maurice Bidault.
Catégorie hors-concours : hors-série, Paul Guitter. 1er Hervé Lechat. 2e ex-aequo Mickaël Coignard et Raymond Raffin.


le fleurissement

vendredi 22 janvier

Le nouveau visage du centre-ville dévoilé sur grand écran

le nouveau centre
Cliquez sur l'image pour accéder au reportage et aux plans

Eric Dubas nouveau président de l'Amicale des sapeurs-pompiers

Nommé président d'honneur, Jean-Claude Goibeau a laissé la place à Eric Dubas, sous les applaudissements après douze années passées à la tête de l'Amicale. Une association qui vit aussi grâce à la vente des calendriers : le nouveau président a été sensible à l'accueil chaleureux des Précignéens mais aussi des habitants de Notre-Dame du Pé et de La Chapelle d'Aligné. Car l'Amicale intervient dans de multiples directions !
Si son rôle premier fait la part belle à l'entraide entre pompiers, elle organise également des loisirs comme la journée détente en famille à Papea, les soirées galettes et choucroute ou le banquet de la Sainte-Barbe. Avec le Comité de jumelage, l'Amicale collabore à l'organisation du bal du 14 juillet. Le sport n'est pas oublié puisque sont subventionnés cross et football au niveau départemental. Autrement dit, elle permet aux soldats du feu de se retrouver en dehors des sinistres... pour décompresser, tout simplement !
Le nouveau bureau : président d'honneur Jean-Claude Goibeau, président Eric Dubas, vice-président Franck Lasne, trésoriert Xavier Brard, adjoint Sébastien Loutellier, secrétaire Patrice Lecomte, adjoint Philippe Herpoux.
Recrutement chez les sapeurs-pompiers : jeunes hommes et femmes à partir de 16 ans, s'adresser à Christophe Jardin, Chef de centre de Précigné, 06 85 04 63 46.


les pompiers
Les membres du bureau et le Chef de centre devant leurs véhicules prêts à intervenir.

Le « Pourriversaire » au théâtre de l'Echancrure : humour noir et deuxième degré de rigueur !

Nul répit pour les comédiens amateurs locaux qui vont bientôt et de nouveau brûler les planches : voilà quelques mois déjà qu'ils préparent leur nouvelle pièce. Lever de rideau en mars prochain à la salle des fêtes de Précigné, mais aussi à Louailles et Malicorne...
Une tranche de vie sordide mais drôle, incisive et très contemporaine : « Pourriversaire », la pièce d'Eric Beauvillain, garantit le rire et la bonne humeur au spectateur, humour noir en prime. Distribués dès le mois de juin, les rôles des comédiens se situent aux antipodes de ce qu'ils font d'habitude : « Il a fallu qu'ils aillent fouiller au plus profond d'eux-mêmes pour jouer », confie Rachel Tachard-Mackey, metteur en scène, « et ils y arrivent très bien ! »
Quand... où ? Tous à nos agendas ! Samedi 6 mars à 20 h 30 et dimanche 7 mars à 15 heures, salle polyvalente de Louailles ; vendredi 12 et samedi 13 mars à 20 h 30, vendredi 19 mars même heure et dimanche 21 mars à 15 heures, petite salle des fêtes de Précigné ; samedi 27 mars à 20 h 30, salle des fêtes de Malicorne.
Réservons sans plus attendre... Françoise Leliège au 02 43 92 33 18 ou Thierry Duteuil au 02 43 95 14 26.


L'Echancrure
Autour de la metteur en scène, des têtes connues et des petits nouveaux : Françoise Lelièvre, Armand Chriqui, Thierry Duteuil, Bernard Gallois, Ghislaine Pichon, Jackie Bescond et Dany Etourmy

Le Comité des fêtes a dévoilé son programme pour 2010

Année riche pour le jeune Comité des fêtes de Précigné : devant une vingtaine de membres, Armelle Coëffé a fait le point sur une année 2009 qui ne comptait pas moins de trois manifestations, toutes couronnées de succès.
Satisfaction concernant la fête du 26 juillet tout d'abord : en collaboration avec le Festival des Bouillonnantes, le Comité prouve qu'il a les reins suffisamment solides pour supporter une organisation lourde, et seuls les bénéfices engrangés n'arrivent pas à la hauteur des espérances. Fin novembre, le concert de chants basques a conquis une centaine de mélomanes, alors que le marché de Noël a été bien suivi malgré un froid sibérien !
Les comptes dans le positif, l'année 2010 verra donc toutes ces manifestations renouvelées : le concert se tiendra toutefois au printemps et devrait mettre en scène un groupe de Gospel. Mieux, deux autres animations voient le jour : un bric à brac le 19 septembre, mais aussi et surtout le 4 du même mois, le premier spectacle « Son et lumières » de la ville de Précigné : beau pied de nez du Comité... à la morosité de la rentrée !


le comité des fêtes

Le Comité fin prêt pour de nouvelles aventures dans le paysage culturel et festif de Précigné.
Le bureau : présidente Armelle Coëffé, premier vice-président Karine Martin, deuxième vice-président Alain Etourmy, secrétaire Jean-François Champion, adjointe Maryse Morin, trésorier Bruno Gasche, adjointe Monique Chopin, vérificateur aux comptes Gérard Lepeltier.

Quatre-vingt figurants pour le « son et lumières»

Romancière et co-auteur de l'ouvrage « Précigné toute une histoire », Maryse Morin a levé un coin du voile sur le premier « son et lumières » local programmé début septembre. A l'appel du Comité des fêtes, les habitants enthousiastes sont venus poser leur candidature à ce vaste projet, et quatre-vingts sont déjà prêts à endosser les costumes de leurs ancêtres ! Alors qu'une quinzaine de couturières sont déjà au travail, suivant les conseils des consultantes costumières au festival d'été de l'opéra de Baugé.
Participera également une douzaine de danseurs et musiciens de « Révérence », un groupe qui travaille en partenariat avec la Faculté d'histoire du Mans. Rendez-vous a été donné en avril pour les premières répétitions...


les figurants
Des figurants pour promouvoir l'histoire et le patrimoine de Précigné

Le Comité de jumelage accueillera une chorale

Les membres du Comité de jumelage ont bouclé vendredi leur vingtième année d'existence avec un bilan très honorable : Outre les comptes qui s'avèrent positifs, l'année 2009 aura vu les jeunes du foot se mesurer à leurs homologues de Wewelsburg, avant de visiter le nouveau stade et le musée Nixdorf de Paderborn.
Second moment fort du calendrier, la soirée moules frites de la mi-juillet attire toujours autant de Précignéens en collaboration avec l'Amicale des Sapeurs-Pompiers. Côté projets pour 2010, le centre Basile Moreau pourrait recevoir un groupe du CAT de Büren début avril.
Le pont de l'Ascension va permettre à une chorale de jeunes allemands de venir montrer leur talent, ils seront accompagnés comme à l'habitude des vieux amis d'Outre-Rhin. Au programme de la soirée d'octobre, un spectacle sur les années soixante : années des premiers contacts entre jeunes de Précigné et Wewelsburg... Des liens se sont en effet noués dès 1964 !


l'assemblée générale
 Jeanine Châtelain reprend du service à la tête du comité, après les cinq années d'exercice de Jean-Claude Piniau.
Bureau : présidente Jeanine Châtelain, vice-présidents François Cerbelaud et Gilles Rousselet, trésorier Jean-Claude Salmon, trésorière adjointe Nicole Pipelier, secrétaire Monique Guillet, secrétaire adjoint Patrice Leconte, vérificateur aux comptes Jean-Louis Buisneau

dimanche 10 janvier

Les voeux du Maire

les vœux

Cliquez sur l'image pour accéder au reportage photos

  Soixante jeunes aux tickets-sports

Bonne fréquentation des jeunes aux activités proposées par l'Amslcp (Association municipale sports-loisirs-culture) pour ces vacances de Noël : Que ce soit à la patinoire d'Angers comme ici ou encore à la boule de fort, les scolaires auront mis un moment les cadeaux de côté pour se retrouver entre copains.
Succès de taille également à la salle informatique de l'école François Rabelais, où les potaches en vacances ont pu enfin étrenner les nouveaux matériels à leur manière : profiter des jeux vidéos à profusion sur les écrans larges dernier cri, avant de laisser la place aux logiciels de grammaire ce lundi...


la patinoire

La sortie à la patinoire d'Angers est devenue au fil des ans un incontournable de l'Amslcp.
Calendrier : L'assemblée générale annuelle de l'association se tiendra le mercredi 20 janvier à 20 heures, petite salle des fêtes.